Mieux vaut mettre à la tête d’une école de commerce, un entrepreneur , qu’un député macronien

Mieux vaut mettre à la tête d’une école de commerce, un entrepreneur , qu’un député macronien

Larguée par l’EDHEC, dans le classement du FT, devancée par Neoma, la descente aux enfers de l’Ecole de Management de Lyon est la conséquence de mauvais choix faits par le duo Belletante Bonnel (député macronien). Heureusement pour elle, l’école s’est dotée depuis d’une nouvelle équipe.

Je dénonce depuis des années les stratégies suicidaires de certaines écoles dont Lyon:

Il y a toujours un délai de latence entre des décisions et leurs conséquences ; en juillet 2020 l’école n’a obtenu le renouvellement du grade de master que pour trois ans. la CEFDG a estimé que les bouleversements au sein de l’école lyonnaise soulevaient de nombreuses interrogations. L’organisme pointe notamment du doigt le niveau de sélectivité des étudiants, l’augmentation des frais de scolarité ou les cours à distance en première année.

Déjà, l’EM Lyon avait dû s’expliquer auprès de la Conférence des grandes écoles (CGE) et de la Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG) après avoir allégé ses procédures d’admission sur titre (AST) sans l’autorisation du ministère de l’Enseignement supérieur. L’école avait à cette époque supprimé le concours d’entrée.

Il n’empêche que cette décision est un énorme camouflet pour les dirigeants de l’EM. Les autres business schools dont le programme grande école n’est visé que pour trois ans (IstecESC PauPSBEBSInseecBrest BS) sont généralement très loin de l’EM Lyon dans les différents classements des écoles de commerce.

Le phénomène ne surprendra pas, la belle école de Lyon subit les conséquences des choix stratégiques faits entre 2012 et 2019. Explosion des effectifs, multiplication du recrutement post bac, manque de lisibilité, pour les recruteurs. Je me souviens d’un temps ou un diplômé de Sup de Co Lyon devenu EM était un étudiant brillant, issu de classe préparatoires ou d’une belle université. L’école a démultiplié des formations différentes du programme Grande Ecole, de quoi s’y perdre…

Puisse la nouvelle équipe comprendre l’importance d’un changement de cap. Les professeurs, les étudiants et les anciens méritent mieux .

L’école dispose heureusement de bons fondamentaux.

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s