Grandes manœuvres géopolitiques : le tsar et le sultan changent la donne

 

Grandes manœuvres géopolitiques : le tzar et le sultan changent la donne

14635204-erdogan-poutine-et-le-petrole-de-daech-qui-dit-vrai

Il y a quelques mois dans  j’étudiais les mécanismes dangereux qui conduisaient à une fracture de la communauhttps://pgibertie.com/2016/01/05/les-editions-papier-et-numerique-viennent-de-sortirpourquoi-le-gaulois-ont-ils-peur-que-lislam-leur-tombe-sur-la-tete/té nationale.

Je dénonçais les choix géopolitiques de Sarkozy, Juppé, Hollande, Fabius, Ayrault, ces choix en rupture totale avec la politique de Jacques CHIRAC ont conduit la France à déstabiliser la Lybie, la Syrie, à armer nos ennemis d’al Qaeda (al Nosra) via des pseudos rebelles modérés

Je dénonçais également les complices de l’islamisme qui propagent les thèses des Frères musulmans

Le risque était alors l’invention de deux communautarismes, celui des Gaulois  réinventés et celui des musulmans et ce à la place de la Nation française.

« La France s’ethnicise. Plus le monde politico – médiatique donne des leçons de morale plus la société se fracture et se racialise. Les catégories populaires et moyennes se sentent abandonnées par les politiques et quelles que soient leurs origines elles se regroupent autour d’un mode de vie et d’un ressenti commun. Les Néo Gaulois se sentent menacés, ils ne votent plus ou votent mal. Plus les partis de gouvernement stigmatisent leurs comportements, plus les Néo Gaulois se sentent trahis. Les apprentis sorciers construisent de toutes pièces une autre ethnie, celle des « musulmans ». Le terme correspond de moins en moins aux pratiquants d’une religion, de moins en moins à des immigrés. Les Néo Musulmans sont nés en France, ne connaissent pas tous l’islam, ils construisent leur identité sur des signes culturels visibles, un mode de vie différent et surtout le refus de l’acculturation. Dans un contexte de crise économique et sociale qui a fragilisé l’ancien modèle français d’intégration, une géopolitique brouillonne et des invectives bien pensantes ne font qu’aggraver la fracture. Les attentats sont à la fois la conséquence de la décomposition de la France et de guerres extérieures incohérentes. L’islamisme radical n’a rien d’une dérive sectaire, c’est une maladie de l’islam »

Je vous invite à faire de ce petit essai une lecture d’été

BookCoverPreview

http://www.amazon.fr/Pourquoi-Gaulois-peur-lislam-tombe/dp/B01A5CKTHQ/

Depuis le début de l’année la situation s’est considérablement dégradée avec la vague d’attentats. La seule réactualisation nécessaire concerne  pourtant la géopolitique

Notre politique étrangère est toujours illisible même pour nos alliés, plus dangereuse que jamais pour la France

 La preuve est faite que la France s’est trompée en SYRIE en armant nos ennemis. Même la droite qui a participé à ses erreurs le reconnait. On ne peut que saluer le courage de Claude GOASGUEN

https://www.dailymotion.com/video/x2wibmz

Les ETATS Unis eux aussi reconnaissent les erreurs qui peuvent couter son élection à CLINTON (virée du secrétariat d’Etat par OBAMA pour sa politique dangereuse.

Un groupe allié vient de se rendre célèbre en égorgeant un enfant

https://www.les-crises.fr/des-rebelles-syriens-moderes-ont-decapite-un-enfant/

https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2016/07/syria-video-showing-beheading-of-boy-further-evidence-of-abuses-by-armed-groups/

Le département d’état américain a très vite réagi promettant que si ces exactions étaient confirmées, les Etats-Unis suspendraient leurs aides à ce groupe.

Où est la réaction française ? Le ministère des affaires étrangères français est-il toujours dans la logique de Laurent Fabius Qui prétendait en Décembre 2012 dans le journal « Le monde » « qu’Al Nosra (ces combattants modérés que nous avons armés et entrainés) fait du bon boulot en Syrie ».

Villepin expliquait que toute intervention militaire au Moyen Orient contribuait à attiser la haine. FAUTE DE S’ENTENDRE AVEC LE GOUVERNEMENT SYRIEN ET LES Russes les occidentaux frappent à l’aveugle

 

Selon le ministère syrien des Affaires étrangères, la frappe de mardi, qui a touché le village de Toukhan, au nord de Manbij, a été menée par les forces françaises et celle de lundi par les forces américaines.

https://fr.sputniknews.com/international/201607261027006843-syrie-usa-france-russie-bombardement-victimes/

 

Un changement considérable a cependant eu lieu ces dernières semaines  mais personne ne s’en est rendu compte

ENTRE LE TSAR ET LE SULTAN , l’entente cordiale  passe par une dénonciation du complot occidental

 

Le sultan Erdogan  s’était trompé sur toute la ligne en se brouillant avec la Russie partenaire commercial indispensable  ( il avait perdu le marché touristique et le marché agricole   que lui avaient offert les sanctions européennes contre la Russie) .

Pire son soutien sans faille  aux djihadiste tournait au fiasco .L’aviation russe en bombardant des centaines de camions a coupé la route du pétrole de Daesch vers la Turquie, les occidentaux soutiennent  l’ennemi kurde et les Russes menaçaient d’en faire autant. Si les terroristes « modérés » demeuraient fidèles au Sultan ( ceux d’al quada al nosra ont même changé de nom), Daesch  devenait un adversaire du sultan.

Changement pragmatique, la priorité n’est plus pour le sultan  la chute  de Bachar  mais d’empêcher la création  d’une deuxième entité kurde en Syrie comme veulent le faire les Américains

Erdogan devait changer d’alliés et choisir un camp qui ne lui reprocherait pas de purger son opposition et de couper les Kurdes à petits morceaux.

L’ occident en général et Zayrault en particulier n’ont rien vu venir

Les excuses de la TURQUIE  pour avoir abattu le chasseur bombardier russe ont surpris  mais elles nt précédé la levée de l’embargo russe, la réouverture  des négociations pour relancer la construction d’un gazoduc  stratégique et en même temps la retrouvaille avec Israel  ET SA TECHNOLOGIE  .

Puis il y a eu cet étrange coup d’Etat et toutes les spéculations qu’il a généré.

Pour beaucoup il ressemble trop à l’incendie du Reichstag par les nazis en 1933 pour prendre les pleins pouvoirs et l’instigateur ne peut être qu’Erdogan lui-même

L a lecture du site russe SPUTNIK  permet de suivre le changement d’alliance et son habillage, aire porter aux Américains la responsabilité de la destruction du bombardier russe et du putch

« Erdogan a vertement critiqué le général Joseph Votel, commandant en chef du Commandement central des Etats-Unis (CENTCOM), qui s’était déclaré préoccupé par les arrestations de militaires turcs suite à la tentative avortée de coup d’Etat.

Le bombardier russe a été abattu pour détériorer les relations entre Ankara et Moscou, estime l’ex-vice-président de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE Willy Wimmer.

Ankara rouvrira l’enquête sur le Su-24 russe abattu en novembre 2015

« Selon mes informations, un avion-radar américain et un saoudien ont été impliqués dans l’affaire. On ne peut pas juste abattre un avion comme ce bombardier russe: le chasseur doit être dirigé vers la cible. Seuls les avions-radars en sont capables », a indiqué à Sputnik Willy Wimmer, ancien parlementaire allemand.

« Ce qui s’est passé là entre en contradiction avec toutes les normes internationales. Ils ont abattu l’avion russe parce qu’ils voulaient l’abattre », a-t-il martelé.

L’incident avait pour cause des intérêts politiques, estime M. Wimmer, plus précisément la volonté de détruire les relations russo-turques, qui étaient à leur point culminant. Initialement, le président turc Recep Tayyip Erdogan a pris le parti des pilotes qui ont abattu l’avion, mais par la suite, il a pris ses distances avec eux pour se rapprocher de la Russie.

Qu’est-ce qui a poussé le pilote à agir sans l’aval de son gouvernement? Cette question nécessite une réponse. Le gouvernement turc doit la donner, même si elle nuira aux relations avec l’Otan, les Etats-Unis ou l’Arabie saoudite, a souligné Willy Wimmer.

L’avion russe abattu et le putsch avorté en Turquie sont deux parties d’un processus intégral, et l’incident avec le Su-24 russe n’était qu’un piège, dévoile Metin Kulunk, le président adjoint du Parti turc de la justice et du développement (AKP), dans un entretien exclusif accordé à Sputnik.

La décision d’abattre le Su-24 russe revenait au pilote turc, selon Ankara

Le fait que l’avion a été abattu près de la frontière syro-turque en novembre dernier n’était guère anodin. C’était un piège sur le chemin vers le coup d’Etat qui a eu lieu finalement la semaine dernière.

 

« L’avion russe abattu et la tentative de coup d’Etat déjouée, le 15 juillet, ce sont deux parties d’un processus intégral », affirme le député turc Metin Kulunk.

 

Suite au putsch, la polémique ne cesse de s’embraser autour de ses raisons et conséquences. Entre autres, il existe une version selon laquelle le coup d’Etat aurait été provoqué par un certain réchauffement dans les relations Russie-Turquie après la lettre d’excuses de Recep Tayyip Erdogan adressée à Vladimir Poutine. Ainsi, comme l’un des conseillers du chef d’Etat turc Yigit Bulut avait fait remarquer, aussitôt que les relations russo-turques se sont un peu améliorées, une tentative de coup d’Etat a été entreprise, une semaine plus tard.

 

L’interlocuteur de Sputnik estime que la normalisation des relations entre la Russie et la Turquie a été l’un des motifs du putsch, mais ce n’en est pas l’unique raison. Le coup d’Etat a été bien planifié d’avance.

 

« Voir le putsch à travers le prisme des rapports entre les deux pays n’est pas suffisant. Globalement, le but était de prendre le pouvoir. Les rebelles ont frappé les sites importants, dont le parlement, le palais présidentiel, le bâtiment de l’Organisation national du renseignement, ainsi que les citoyens turcs. Si l’on analyse ce constat, il s’avère qu’il s’agissait d’une tentative de prise de pouvoir en Turquie ».

 

Selon le député, les relations entre la Russie et la Turquie, qui s’étaient détériorées puis se sont normalisées, ont d’importantes conséquences pour le système global.

 

« Ces trois dernières années, certains pouvoirs se sont bien acharnés à nuire à l’équation Obama-Poutine-Erdogan. Il s’agit de pouvoirs qui voulaient séparer la Russie et la Turquie, déstabiliser leurs relations », poursuit M. Kulunk. « On ne peut pas nier que parmi ceux qui ont incité le putsch, il y avait ceux qui craignaient la stabilisation des relations russo-turques, surtout vu la dernière démarche d’Erdogan envers la Russie ».

 

Et la Russie, elle aussi, était dans la ligne de mire des rebelles.

 

« Parmi les cibles des putschistes, il y avait aussi la Russie, Poutine. Ils veulent faire s’effondrer la Russie, détruire les traditions de l’Etat russe », explique-t-il.

Heureusement, le putsch n’a pas réussi, le peuple a pris la situation sous contrôle. C’est le peuple qui s’est interposé et qui a maté la rébellion, a retiré les chars aux rebelles et les a rendus à l’armée.

 

Qui est derrière le coup d’Etat? Le président adjoint de l’AKP est sûr que la faute revient au « centre du pouvoir mondial ».

 

« Les Etats-Unis sont au centre du système global, mais il y a des forces plus puissantes. Ce sont ceux qui menacent les USA via les Afro-Américains, menacent la Maison Blanche, utilisent les récents conflits avec les policiers après des heurts meurtriers. Ils menacent le monde entier. Ceux qui menacent Poutine, Erdogan et Obama, ce sont les mêmes personnes. Qui sont-ils? Ils sont miraculeusement hors de ce monde… », résume le député.

 

« Le monde entier voit que nous défendons la démocratie. Toutefois certains se font du mauvais sang pour ceux qui se sont retrouvés derrière les barreaux. Un général d’un important département américain affirme que l’on jette en prison des militaires avec lesquels il était en contact. Mais c’est pas tes affaires, tu es qui, toi? » a martelé le chef de l’Etat turc depuis son palais présidentiel à Ankara.

En mars dernier, Ankara et Bruxelles sont convenus que la Turquie accueillerait des migrants illégaux venant du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord. En échange, l’UE s’est engagée à débourser à la Turquie 3 milliards d’euros, à supprimer les visas pour les citoyens turcs effectuant des visites de courte durée dans les pays européens, ainsi qu’à examiner l’adhésion de la Turquie à l’Union.

Les négociations sur l’adhésion de la Turquie piétinent actuellement  en raison des mesures introduites par ce pays au lendemain de la tentative de coup d’Etat militaire, notamment le rétablissement éventuel de la peine de mort.

Les pays qui so La destruction du Su-24 russe en novembre 2015 et la mort de 34 civils attaqués par les forces aériennes turques dans la ville d’Uludere (sud-est) en décembre 2011, devraient faire l’objet de nouvelles enquêtes après le coup d’Etat militaire, a déclaré le ministre turc de l’Energie et des Ressources naturelles Berat Albayrak.

« Je pense que l’incident à Uludere et celui impliquant l’avion russe seront enquêtés à nouveau », a déclaré le ministre sur la chaîne Haberturk.

La décision d’abattre le Su-24 russe revenait au pilote turc, selon Ankara

Auparavant, les autorités turques ont indiqué que le pilote avait pris indépendamment la décision d’abattre le Su-24 russe.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a pour sa part annoncé l’arrestation, dans le cadre de l’enquête sur le putsch, des deux pilotes qui avaient abattu le bombardier russe en novembre. Selon lui, ils pourraient être impliqués dans l’organisation du récent coup d’Etat préoccupés par le sort des putschistes ne peuvent pas être les amis d’Ankara, selon le président turc. »

Seule bonne nouvelle dans cette affaire, la remise en cause du soutien turc aux islamistes syriens D Al quaeda, encerclés à Alep ils prennent des milliers de malheureux civils en otages et ils ne peuvent guère compter que sur … Zayrault et Boris Johnson pour les défendre.

« Lors de leur entretien de ce jour, Jean-Marc Ayrault et Boris Johnson ont évoqué la situation dramatique en Syrie.

Ils ont condamné avec la plus grande fermeté la poursuite du siège d’Alep par les forces du régime syrien et ses alliés. Le siège de cette ville, où près de 300.000 habitants sont encore pris au piège, rend impossible une reprise des négociations de paix. Ses conséquences, dont le bombardement des civils et des installations médicales, sont déjà désastreuses, et risquent de provoquer le départ de nouveaux réfugiés. »

Réponse russe, l’ouverture de corridors.

http://www.france24.com/fr/20160729-syrie-alep-rebelles-civils-couloirs-corridors-humanitaires-assad-russie

http://www.ouest-france.fr/monde/syrie/syrie-des-dizaines-de-familles-sont-sorties-du-secteur-assiege-dalep-4394921

Conséquence inattendue de ces rapprochements, une course de vitesse avec les Etats unis qui envoient des troupes au sol pour aider les Kurdes à prendre du terrain .

Réponse de Poutine , un soutien sans faille à TRUMP jugé moins dangereux et moins belliqueux que le faucon buschien Hillary Clinton

https://fr.sputniknews.com/international/201607301027077401-piratage-democrate-us-russie/

Levée des sanctions antirusses et reconnaissance du rattachement de la Crimée à la Russie, autant de questions que promet d’examiner Donald Trump s’il était élu à la tête des Etats-Unis.

c8b06f120546723c1361197fa639f6ee

 

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | 1 commentaire

 » En temps de guerre celui qui ne se rend pas est mon homme quel qu’il soit, d’où qu’il vienne et quel que soit son parti. Et celui qui rend une place ne sera jamais qu’un salaud, quand même il serait marguillier de sa paroisse… » Péguy

TC1941L ‘appel à la fraternité de la hiérarchie catholique est indispensable  mais pour beaucoup il se révèle inaudible  tout comme l’abandon des chrétiens d’orient par le Vatican …

Non l’arme des croyants , chrétiens , juifs, musulmans   n’est pas seulement la prière , l’acceptation de l’holocauste .
De grandes figures de la foi ont justifié  le droit à se battre  contre les barbares qui assassinent et parmi eux  Saint Augustin le khabyle d’HIPPONE  et Saint Thomas d’Aquin.

La guerre contre l’islamisme est juste car l’islamisme aujourd’hui comme le nazisme hier  nient  l’humanité  .

Hier Tahar BENJELLOUN  appelait les musulmans de France  à une grande marche silencieuse   contre Daech et il a raison

J’ose attendre des chrétiens   une initiative comparable.

Pierre Hervé Grosjean a su trouver  une réponse juste à une question idiote

« Craignez-vous une radicalisation à rebours ?

Ce n’est pas le sujet. La vraie question est la suivante : comment allons-nous gagner cette guerre ? Car nous sommes en guerre. Et il s’agit de la remporter contre les coupables. Pour nous chrétiens arrive le temps de la douleur et de la prière. Nos frères chrétiens d’Orient subissent cette épreuve depuis longtemps et ils n’ont jamais cédé devant Daech, ils ont gardé la foi. Le martyre du père Hamel nous engage. Il nous impose d’être fidèles à la foi chrétienne qui nous anime. Ces gens voudraient que l’on ferme les églises, que l’on se terre, que l’on se taise, qu’on ait peur. La meilleure réponse à leur apporter est de vivre pleinement notre foi. Et de raviver l’espérance qui nous anime. La force d’un peuple n’est pas seulement dans son armée, mais dans son âme. »

L’archevèque de Rouen  pèche par excès de prudence  en affirmant :L’Église catholique ne peut prendre d’autres armes que la prière et la fraternité entre les hommes.

Personne ne lui demande de  se transformer en militaire mais  il devait appeler à la résistance  spirituelle  dans l’esprit de Témoignage Chrétien pendant la la dernière guerre .

Je lui préfère les nobles figures de Charles Peguy et d’Edmond Michelet

 

 

L’appel d’Edmond Michelet
17 juin 1940
Rédige le tract Quelques textes de Péguy : « Celui qui ne se rend pas a raison
contre celui qui se rend… », un des premiers appels à la Résistance sur
le sol français
A Brive, en Corrèze, le 17 juin 1940 – donc la veille du 18 juin – tandis que s’écoule le flot
des réfugiés et que s’approche les armées allemandes, un simple citoyen serre les dents. Il
s’appelle Edmond Michelet. Il a quarante et un ans. Fils d’épicier devenu agent commercial en produits alimentaires, s’il est connu dans sa ville, c’est comme père de famille nombreuse et comme actif militant des organisations catholiques. Lorsqu’il fera plus tard son portrait,René Cerf-Ferrière emploiera les mots « un chic type… sincère… un homme droit, simple… sa bonhomie… son calme… ». Mais ce 17 juin, Edmond Michelet n’est ni calme ni bonhomme et s’il serre les dents, c’est de colère. Son fils Claude raconte : « Oui, il pleura lorsque les Allemands entrèrent dans Paris le 14 juin. Et tout de suite il voulut se battre d’une façon ou d’une autre, par n’importe quel moyen pourvu que son geste servît d’exemple, pourvu qu’il se sentît enfin apaisé par une action de résistance. Aussi, le 17 juin 1940, à l’heure où de Gaulle faisait part à Churchill de son désir de poursuivre la lutte, mon père rédigea-t-il son premier tract. (…)Où mieux que dans Péguy eût-il pu trouver les mots qui correspondissent exactement à son état d’esprit et à la situation présente ? Aidé par un Briviste, marchand de machines à écrire, M. Frédéric Malaure, il polycopia un long passage de L’argent où l’on trouve notamment : « Celui qui ne se rend pas a raison contre celui qui se rend… En temps de guerre celui qui ne se rend pas est mon homme quel qu’il soit, d’où qu’il vienne et quel que soit son parti. Et celui qui rend une place ne sera jamais qu’un salaud, quand même il serait marguillier de sa paroisse… » Quand il fut en possession d’un tas de feuilles, il battit le rappel
de ses amis, ceux chez qui il était sûr de trouver une flamme identique à la sienne et qui
fréquentaient tous les Equipes Sociales. Vinrent un professeur du lycée, M. Antoine
Meyrignac, et quelques ouvriers comme MM. Vidal, Bourdelle, Soulingeas… Lorsque la nuit
fut là, ils partirent faire la tournée des boîtes aux lettres. » A propos de son propre texte,
Edmond Michelet devait écrire plus tard : « Ce n’est pas sans émotion que je relis
aujourd’hui cette feuille jaunie dont on m’a assuré qu’elle constituait une des toutes
premières, et peut-être même la première manifestation écrite de la résistance métropolitaine.
(…) Notre tract de juin 1940 rappelait d’abord une exigence morale : « Celui qui se rend est
mon ennemi quel qu’il soit, d’où qu’il vienne et quel que soit son parti. Et je le hais d’autant plus et je le méprise d’autant plus que par le jeu des partis politiques il prétendait s’apparenter à moi. » Ceci nous semblait retomber d’autant plus haut sur les épaules de Vichy que, par une inimaginable imposture, les hommes de la défaite et de la révolution nationale allaient essayer accaparer l’homme qui avait proclamé : « Celui qui rend une place ne sera jamais qu’un salaud. »… » Par la suite, Edmond Michelet devait être déporté en Allemagne. Plus tard, il fut aussi plusieurs fois ministre. Mais c’est à son appel de Brive qu’il dut son titre le plus marquant : « Le gaulliste du 17 juin. »
Alain Guérin, La Résistance. Chronique illustrée (1930-1950),
Livre-Club Diderot, tome 1, 1972, pages 205-206

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

deux nouveaux martyrs, le père Jacques Hammel,86ans etAbdallah ISSA 12 ans

un nouveau martyr, le père Jacques Hamel,86ans égorgé  près de Rouen par des islamistes français .

L’un d’eux, identifié comme Adel Kermiche, avait tenté par deux fois de rejoindre la Syrie. Il était connu de la justice et venait d’être libéré par un juge

un autre martyr , il s’appelait Abdallah Issa et avait 12 ans, il a été égorgé par des islamistes « modérés »soutenus par l’Occident

CnwKYMQXEAARMFl e veux m’associer à la prière d’un cambattant infatigable  contre l’islamisme, Mohamed LOUIZI

« Aucun mot n’est en mesure de décrire mon état d’esprit, ma colère, ma tristesse et mon désarroi face à l’effroi. Je prie Dieu, celui qui ne tue point et qui n’ordonne à aucun criminel de tuer en son nom, de réserver sa béatitude éternelle à cet Homme de Dieu, de 86 ans, qui a subi la terreur islamiste lors de son temps de prière !

Je prie Dieu, celui qui ne tue point et qui n’ordonne à aucun criminel de tuer en son nom, de venir en aide à l’autre Abbé gravement blessé.

Mes pensées vont vers toutes les victimes de cette terreur globale, qui, après avoir préparé le terrain et s’ est trouvée des relais médiatiques et politiques, doublée d’une armee d’artisans de la mort, passe à l’attaque, seule contre tous. En vérité, pas si seule que ça. Car elle bénéficie depuis longtemps de complicités insoupçonnables et de complaisances coupables. Il n’y a pas d’effets sans causes !

L’heure est dramatiquement grave. Très grave. Ceux qui ont laissé la semonce islamiste se développer, ils sont autant coupables que tous ses islamistes réservistes, dits modérés et fréquentables, et les autres islamistes opérationnels, qui rythment hélas nos jours et nuits !

Pour éviter la guerre civile – l’expression est modérément faible – des décisions politiques majeures doivent être prises, ici et maintenant. A défaut, le scénario des Balcans des années 90 se reproduira avant le cri du coq. Car les mêmes causes produisent, les mêmes effets et conséquences, ou presque.

Les princes de la guerre, les imams de la haine et leurs complices et soldats se frottent déjà les mains. Mais la guerre civile n’est pas notre « maktoub » ou fatalité. Les femmes et hommes, attachés à l’espérance républicaine laïque, avec ou sans foi religieuse, avec ou sans Dieu, de tout bord politique, de toute sensibilité culturelle, doivent faire corps uni et front solidaire pour protéger ce qui reste de notre humanité agonisante. »

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

concours aux écoles de commerce :Les étudiants et leurs parents sont plus intelligents que les pseudos spécialistes de la presse

 

 

 

4_jvy4b,

Les étudiants et leurs parents sont plus intelligents que les pseudos spécialistes de la presse ils ont étudié les fondamentaux des écoles, interrogé les recruteurs et fait un pied de nez aux classements des classements

https://pgibertie.com/2016/06/23/les-palmares-peuvent-etre-parfaitement-stupides/

 

Aux grands chamboulements de la presse le Sigem qui mesure l’attractivité des écoles fait état d’une grande stabilité.

Audencia  régulièrement  cassée par la presse conserve sa sixième  place devant  Grenoble en terme d’attractivité : 238 étudiants admis également à Grenoble la préfèrent à cette école contre 225 qui choisissent Gem

Et pourtant Challenges classait Audencia en 11eme position ???

Mais je soulignerai le miracle Neoma , victime d’un bashing en règle , régulièrement descendue et reléguée pour des raisons mystérieuses à la 14 EME PLACE ; le risible classement des classements de Olivier Rollot restera dans les mémoires .

Neoma résiste imperturbable au classement sigem  à la 9eme place . Certes elle attire moins que Toulouse 8eme mais Toulouse EST LA GRANDE CHOUCHOUTE de la presse , le Figaro et le Point la voyaient 7eme .  Neoma maintient son attractivité devant sa rivale de l’an dernier , Skema  et reste devant Kedge pourtant placée cinquième école de France devant l’Edhec  par Challenges

Les spécialistes après s’etre trompés dans leurs classements récidivent dans l’interprétation des choix des étudiants  en concluant sur une « chute de sélectivité «  des écoles du concours ECRICOME ; peut-être mais pour cela encore faudrait-il avoir le chiffre clef, le nombre de candidats présents aux oraux

Les étudiants doivent être convaincus que tout n’est pas décidé à 20 ans, la personnalité, les stages, le parcours comptent plus que l’école ; quant au réseau celui de la prépa n’est pas à négliger.

De l’autre côté des concours les hiérarchies des écoles ne sont pas aussi fines que celles que l’on fantasme en prépa. En la matière le blog Major prépa  a joué un rôle pédagogique évident

Il y a les parisiennes , EM , Edhec , les grandes de province avec bien peu de différences entre Audencia Gem TBS Neoma KEDGE Skema

Je voudrais féliciter l’équipe de ce blog pour le travail sérieux et la proximité avec les étudiants.

NEOMA, SKEMA et KEDGE au SIGEM 2016 : fusions en marche !

Désistements SIGEM 2015

Phénomène nouveau même si d’ampleur limitée : en 2015 seuls 9 étudiants s’étaient désistés de Lyon ou de l’Edhec pour intégrer des écoles considérées comme en dessous à savoir Audencia et Gem.

Cette année ils sont 24 , mieux s’ y ajoutent   4 désistements supplémentaires  en faveur de NEOMA et un pour Skema

Une trentaine d’étudiants ont donc considéré  que l’explosion des frais de scolarité à l’Edhec et à Lyon , un recrutement minoritaire d’étudiants issus de CPGE, pouvaient justifier de miser sur des écoles moins chères et plus fidèles au modèle traditionnel

Je remercie d’avoir permis à plusieurs centaines d’étudiants d’accéder à mes nombreux téléchargements et d’avoir fait écho à mon aversion pour les classements stupides de la presse à scandale

https://pgibertie.com/2016/06/10/les-fiches-des-ecoles-de-commerceles-cinq-valeurs-sures-de-provinceaudencia-gemneomatbsskemakedge/

Plus de 3000 GUIDES AUTANT DE FICHES ONT AINSI ETE TELECHARGES

 

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | 3 commentaires

LE DOSSIER QUI ACCUSE: Les islamistes cherchent à susciter la guerre civile en France

Un vieux prêtre de 86 ans égorgé dans un lieu sacré, l’horreur succède à l’horreur

JE VIENS DE RELIRE LES CHRONIQUES ALGERIENNES de Camus  et je l’ avoue le rapprochement avec la situation actuelle fait peur .

Le massacre des innocents se poursuit …  en France mais également au Moyen Orient  et là bas les chrétiens et  les musulmans  sont égorgés dans une totale indifférence

 

Il y a quelques mois dans «Pourquoi les Gaulois ont ils peur que l’Islam leur tombe sur la tête  » j’étudiais les mécanismes dangereux qui conduisaient à une fracture de la communauté nationale.

Je dénonçais les choix géopolitiques de Sarkozy, Juppé, Hollande, Fabius, Ayrault, ces choix en rupture totale avec la politique de Jacques CHIRAC ont conduit la France à déstabiliser la Libye, la Syrie, à armer nos ennemis d’al Qaeda (al Nosra) via des pseudos rebelles modérés

Je dénonçais également les complices de l’islamisme

Le risque était alors l’invention de deux communautarismes, celui des Gaulois et celui des musulmans et ce à la place de la Nation française.

 

Depuis le début de l’      année la situation s’est considérablement dégradée et l’on peut redouter le moment où un illuminé s’en prendra à des musulmans . LE COMBAT CONTRE L ISLAMISME N EST PAS UN COMBAT CONTRE L ISLAM mais dans ce combat les musulmans doivent occuper la première place ? C’est précisément ce que font de courageux lanceurs d’alerte

Notre politique étrangère est illisible même pour nos alliés, plus dangereuse que jamais pour la France :

 « Aujourd’hui, il vous suffit d’ouvrir votre ordinateur pour avoir le vocabulaire djihadiste et trouver une justification de votre futur suicide », nous dit  Gilles Kepel, qui voit dans cette mutation une tentative de « diffuser une terreur indicible dans la société pour la diviser jusqu’à la guerre civile. »

Pour ce faire, les terroristes investissent le quotidien pour en faire « une arme de destruction massive ».

 Les hommes de Daech cherchent à susciter la guerre civile en France et en Europe, à monter les populations contre les musulmans, français, immigrés ou réfugiés. Cette menace conduit une partie de la classe politique au dénie  et à la compromission avec les islamistes dits présentables , pire  ces derniers prennent en otage tous les musulmans de France

Il faut restaurer l’autorité de l’Etat  et libérer les Français, athées, chrétiens, musulmans

« PASDAMALGAM « , ne soyons pas dupes l’islamisme est un et indivisible comme hier le nazisme, oui l’ amalgame  de tous les islamistes est nécessaire 

La résistance de ceux qui savent ce qu’est l’islamisme / BEAUCOUP SONT MUSULMANS OU SONT ORIGINAIRES D’AFRIQUE  DU NORD / ILS VIENNENT SOUVENT DE LA GAUCHE / DIRA T ON ENCORE LONGTEMPS QU’ils sont fascistes et racistes ? Les soutenir  est la clef de la cohésion de la société française  car chacun doit se rappeler que les musulmans sont victimes de l’islamisme 

LA GUERRE CIVILE EST L’OBJECTIF DES  NAZISLAMISTES/ ELLE COMMENCERA LE JOUR  OU LA SOCIETE CIVILE NE SUPPORTERA PLUS  LA COLLABORATION PASSIVE DE LA  PUISSANCE PUBLIQUE 

l’islamisme est un et indivisible comme hier le nazisme

 » Pas d’amalgame / Rien à voir avec l’Islam / Ne pas attiser la haine / Un jeune en difficulté / L’œuvre d’un déséquilibré / Un cas isolé / Issu d’un quartier sensible / Sa famille le décrit comme quelqu’un de gentil / Ne pas faire le jeu de l’extrême droite / Connu des services
etc… etc…

pourtant l »assassin est bien un islamiste

Myriam Ibn Arabi
 « Merci au juge Bruguere de rappeler aux abrutis qui disent du criminel terroriste : « Il aimait l’alcool et ne faisait pas le Ramadan « , que JUSTEMENT les djihadistes ont l’ordre de se noyer dans la foule et de camoufler leur attachement à toute orthodoxie.

Ça s’appelle la taqqya.

Alors STOP. Arrêtez de dire qu’il n’était pas pratiquant ! »

Le profil Facebook de Mohamed Bouhlel montre que, parmi des pages anodines et le plus souvent arabophones, le terroriste responsable des attentats de Nice en suivait deux que nous connaissons bien

Attentats de Nice : le tueur lisait des idéologues

Le plus souvent possible on nous sert la thèse du loup solitaire ou du déséquilibré!

« Il est temps de poser les justes questions. Les questions qui fâchent. Les questions dont les réponses font soit sortir au grand jour les hypocrisies, soit évoluer les conceptions religieuses et philosophiques. L’aveuglement et les accommodements font croire à leurs défenseurs qu’ils peuvent obtenir une concorde, un pacte, un statu quo réconfortant. Alors qu’ils ne révèlent qu’une faiblesse propre à exciter nos ennemis. Cette présentation naïve du loup solitaire ou du déséquilibré, évite de poser les questions qui fâchent mais qui sont souvent les questions les plus justes. Celles de la relation de l’islam avec l’homosexualité. Rappelons au passage la victoire du Vatican qui a obtenu de l’Elysée qu’un homosexuel ne soit pas nommé comme ambassadeur de la France. Mais il ne commande pas de les tuer, le Lévitique n’a plus cours légal.

Il s’agit bien ici de ne pas froisser, non pas les musulmans qui n’existent plus dans l’univers mental des politiques, mais les activistes islamistes, dont les politiques se sont décidés à faire l’unique partenaire de discussion, espérant circonscrire leur réalité de nuisance et en faire un rempart contre Daesh: « Ce laxisme est une lâcheté. Notre passion sociale du respect de l’autre sans risque nous rend infantiles dans l’expression du jugement ». Il faut assumer le jugement: l’islam même non islamiste considère l’homosexualité comme une aberration à éradiquer. La loi française doit primer sur la loi coranique.

Présenter les terroristes comme des loups solitaires est une insulte infligée aux victimes. C’est une faute politique grave. C’est une erreur militaire. Nous vivons avec le plan vigipirate sans assumer de nous dire en guerre. Cette tuerie est un acte de guerre de plus. »

http://www.huffingtonpost.fr/fatiha-boudjahlat/omar-mateen-loup-solitaire-_b_10443788.html

 

 Chaque fois tout est fait pour ne pas désigner l’islamisme
L’islamiste Tarik Ramadan défend bien entendu la thèse du déséquilibré à NICE
Fouad Mhaouty  lui répond
« Tariq Ramadan récidive. Ça devient chez lui un réflexe habituel et nauséeux. Chaque fois qu’un attentat islamiste est commis, il cherche à en dédouaner l’islamisme auquel il appartient, en en cherchant l’origine dans la pathologie psychique des terroristes. Admettons qu’il en soit ainsi. Il y a certainement parmi les millions de tibétains, des centaines d’individus dérangés mentalement. Pourquoi ne vont-ils pas perpétrer des massacres dans les rues piétonnes de Pékin ou les boites de nuit de Shangai. Pourquoi dans les périodes les plus sombres de la colonisation européenne, les arabo-musulmans ne se transformaient pas en bombes humaines dans le but de décimer des populations civiles. Concédons à T. Ramadan que tous les terroristes islamistes, y compris Daech, sont des malades mentaux, qu’est-ce que cela change quant à la nature de l’idéologie qui se sert de leur pathologie pour les transformer en tueurs de masse? Hitler lui-même souffrait de troubles psychotiques. On a beaucoup parlé de son homosexualité latente et de sa relation problématique à son père, objet décisif de sa paranoïa, qui détermina sa relation à tous ceux qu’ils choisit comme persécuteurs et responsables de tous les malheurs du monde. Est-ce pour cela que la nazisme doit être traité comme un épiphénomène par rapport à la structure psychotique de son principal instigateur. Non la pathologie du terroriste, pour autant qu’elle soit établie, n’innocente pas l’islamisme. »
Tariq Ramadan récidive. Ça devient chez lui un réflexe habituel et nauséeux. Chaque fois qu’un attentat islamiste est commis, il cherche à en dédouaner l’islamisme auquel il appartient, en en cherchant l’origine dans la pathologie psychique des terroristes. Admettons qu’il en soit ainsi. Il y a certainement parmi les millions de tibétains, des centaines d’individus dérangés mentalement. Pourquoi ne vont-ils pas perpétrer des massacres dans les rues piétonnes de Pékin ou les boites de nuit de Shangai. Pourquoi dans les périodes les plus sombres de la colonisation européenne, les arabo-musulmans ne se transformaient pas en bombes humaines dans le but de décimer des populations civiles. Concédons à T. Ramadan que tous les terroristes islamistes, y compris Daech, sont des malades mentaux, qu’est-ce que cela change quant à la nature de l’idéologie qui se sert de leur pathologie pour les transformer en tueurs de masse? Hitler lui-même souffrait de troubles psychotiques. On a beaucoup parlé de son homosexualité latente et de sa relation problématique à son père, objet décisif de sa paranoïa, qui détermina sa relation à tous ceux qu’ils choisit comme persécuteurs et responsables de tous les malheurs du monde. Est-ce pour cela que la nazisme doit être traité comme un épiphénomène par rapport à la structure psychotique de son principal instigateur. Non la pathologie du terroriste, pour autant qu’elle soit établie, n’innocente pas l’islamisme.

Ancien député-maire communiste de Vénissieux, où ont eu lieu les premières émeutes urbaines en 1981, André Gerin appelle à un réveil face à l’islam radical.(…)

«Hollande et la gauche en général ne désignent pas l’islamisme. Or aujourd’hui, la France est gangrenée par cette idéologie totalitaire.

L’heure n’est plus aux discours lénifiants. Si on ne nomme pas la maladie, on ne peut ni la combattre ni la soigner. Il n’est plus possible de parler de terrorisme sans en préciser la nature. Ce qui s’est passé à Magnanville confirme ce que je pense depuis des années. Arrêtons avec la fable du loup solitaire. C’est du pipeau. Il existe un terreau. Tous ces jeunes radicalisés se nourrissent dans leur territoire. »

POURQUOI NE PAS S INQUIETER DES INFORMATIONS D UN SITE TUNISIEN

http://www.tunisie-secret.com/Exclusif-Voici-le-tunisien-auteur-du-carnage-a-Nice_a1624.html

« Le terroriste qui conduisait le camion qui a écrasé 84 victimes à Nice n’est pas franco-tunisien comme cela a été annoncé par les médias français mais un émigré tunisien âgé de 31 ans, qui vivait en France depuis 2008 et qui a obtenu le séjour à la suite de son mariage avec une franco-tunisienne, sa propre cousine (elle s’appelle Hajer) qui est installée à Nice et dont il a eu trois enfants.
 
Il s’appellait Mohamed Lahouaiej Bouhlel et il est originaire de la ville sahélienne de Mseken (Gouvernorat de Sousse) où il est né le 3 janvier 1985. Selon nos sources policières en Tunisie, sa mère s’appelle Cherifa et son père est membre du parti islamiste Ennahda et il est connu à Mseken comme étant un extrémiste violent que la police de Ben Ali surveillait de près et qui est devenu après janvier 2011 l’un des leaders locaux d’Ennahda à Mseken. Le criminel de Nice ne s’est donc pas improvisé terroriste, mais il né et a baigné dans un milieu familiale favorable à la violence et au radicalisme. Il en va de même de sa belle famille.  

Le permis de conduire du terroriste et sa carte de séjour ont été retrouvés dans le camion qu’il a utilisé comme une arme de guerre avant de se faire descendre par des agents municipaux qui étaient heureusement armés, contrairement à d’autres régions qui refusent le port d’armes à la police municipale. Non satisfait d’avoir tué autant de personnes innocentes, le terroriste tunisien voulait finir son parcours criminel sur un manège pour enfants. 

Selon certaines sources, cette crapule terroriste était mariée et père de 3 enfants. Son voisinage interrogé le décrit comme « pas très religieux, (qui) ne fait pas la prière, aime les filles et la salsa ». Des propos habituels qui montrent combien un intégriste daéchien peut dissimuler son vrai visage avant de passer à l’action. Et des criminels pareils, il y en a des centaines et des milliers en France. Pour nous, ce terroriste est né dans un milieu intégriste et il était « culturellement » prédisposé à devenir un terroriste. Les services de police devrait d’ailleurs s’inquiéter du fait que l’un de ses proches travaille à l’aéroport de Nice !   

L’ayant identifié grâce aux documents retrouvés dans le camion et à l’analyse de ses empruntes digitales, les autorités policières ont pu retrouver rapidement son adresse. Une perquisition a eu lieu à son domicile aujourd’hui vers 09H30 en présence de membres du Raid lourdement armés. Vers 11H00, des membres de la police technique et scientifique étaient toujours présents dans l’appartement situé dans un petit immeuble d’un quartier populaire de l’est de la ville.

Mohamed Lahouaiej Bouhlel n’était pas connu des services de renseignement français pour radicalisation et ne disposait pas d’une fiche S de sûreté pour lien avec le terrorisme. Il était par contre bien connu des services de police pour des faits de droit commun, principalement des violences avec arme, violences conjugales, menaces et vol. 

Après analyse et enquête, le corps de cette crapule sera expédié en Tunisie, où sa famille, ses amis, ses voisins l’enterreront probablement en « martyr », comme tous les criminels que ce pays autrefois civilisé et moderne a produit depuis la « révolution » dite du jasmin qu’on avait fait faire à la populace tunisienne et que l’ensemble des politiciens et journalistes Français avaient à l’époque salué, acclamé et exalté. 

Il y a à peine un mois, la France de Monsieur Hollande recevait en grande pompe le chef des Frères musulmans tunisiens, Rached Ghannouchi. Parmi les objectifs non avoués à l’égard d’un tel doctrinaire de l’islamo-terrorisme, encadrer, contenir et empêcher la jeunesse française de confession musulmane de basculer dans le radicalisme !!!  « ClpLhTwWQAEZAyW.jpg

Je suis en colère contre  le gauchos complices, les frères musulmans, les élus complices et l’incompétence  de nos dirigeants

pas-d-amalgame

De Gilles KEPEL à François Burgat les vrais experts démontrent qu’il n’y a pas de différence  entre islamisme modéré et islamisme terroriste

OUI il n’existe qu’un seul islamisme, le premier prépare le terreau de l’autre  et tout est fait pour que nous soyons dupes 

Un avocat qui fait la honte de la profession

Le tribunal administratif de Versailles examine mercredi un recours de Salah Abdeslam contre le dispositif de vidéosurveillance permanent de sa cellule, autorisé par un arrêté du gouvernement mais qui constitue une atteinte à ses droits fondamentaux pour son avocat.

Qui sont les  élus collabos complices ?

Dans son numéro de mai 2015, Marianne réalisait enfin un dossier sur la bienveillance voire l’engagement pro actif des politiques envers les islamistes.

 LES IDIOTS UTILES DE L ISLAMISME

http://www.valeursactuelles.com/politique/yvelines-le-president-du-departement-achete-des-voix-a-une-mosquee-salafiste-62160

Les responsables de la Grande Mosquée de Versailles reçoivent le grand érudit antisémite Musulman Muhammad Al Nabulsi qui enseigne que : « l´homosexualité est porteuse de la peine de mort », « les Musulmans vaincront les Juifs »

http://www.marianne.net/bis-repetita-aulnay-bois-predicateur-radical-au-gymnase-municipal-100244211.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1467652091

Les intellos du NAZISLAMISME

https://blogs.mediapart.fr/mohamed-louizi/blog/250116/7-fevrier-un-doigt-d-honneur-de-l-uoif-la-republique

« Les presque connus sont : le frère Tariq Ramadan qui n’est « ni Charlie ni Paris » ; son frère poulain qatarophile Nabil Ennasri ; le frère Ahmed Jaballah, cofondateur et ex-président de l’UOIF ; le frère Abdelhamid Youyou responsable à la grande mosquée de Strasbourg ; la sœur Fatiha Ajbli[3], très engagée dans le combat pour le voile dit islamique  et Ghaleb Bencheikh. Les deux inconnus sur l’affiche sont : le frère syrien Ratib Nabulsi et le frère marocain Almoqri Abuzaïd. Sur le site officiel du RAMN et sur sa page Facebook, cette liste est complétée par un frère saoudien nommé cheikh Abdellah Salah Sana’an et le sociolgue français Raphaël Liogier, un habitué des rassemblements des Frères Musulmans en France, pour qui « L’islamophobie est soutenue par l’Etat »[4] ! »

Raphaël Liogier – Identités bafouées et extrémismes ?

 

 

LES GAUCHOS COLLABOS

je-me-desabonne-mediapart

« La dénonciation de l’islamophobie est devenue un lieu commun de toute une partie de la gauche et de la gauche radicale qui vient ainsi apporter son soutien au CCIF (comité contre l’islamophobie en France), cache-sexe de l’UOIF (l’union des organisations islamiques de France), elle-même très proche – pour ne pas dire plus – des « Frères musulmans », vieille organisation réactionnaire patronnée de longue date par la diplomatie des USA. Le thème de la dénonciation de l’islamophobie a été mis en circulation à partir de la prise du pouvoir par les ayatollahs en Iran : toute critique de cette variété d’islam particulièrement rétrograde et obscurantiste pratiquée par la contre-révolution cléricale iranienne était dénoncée comme « islamophobe » et l’islamophobie assimilée à une variante du racisme. Partie des États islamistes les plus réactionnaires (Iran, Arabie Saoudite, Qatar) la « lutte contre l’islamophobie » fait partie intégrante de la stratégie politique de conquête du pouvoir des diverses tendances de l’islam politique, une stratégie qui suppose l’extension du gouvernement des corps et des esprits dans les populations musulmanes de l’immigration dans les pays « démocratiques » (avec toutes les réserves qu’on y peut mettre). La lutte contre l’islamophobie a curieusement rencontré le soutien de toute une partie de la gauche, jadis laïque et favorable à l’émancipation des femmes. On y retrouve, par exemple, Philippe Marlière, éminent penseur de la « gauche de gauche » et professeur à Londres ; Edwy Plenel, ancien directeur du Monde, fondateur de Mediapart et promoteur de Tariq Ramadan, agent d’influence des frères musulmans ; une large fraction des Verts (dont la sénatrice Benbassa) ; une bonne partie du NPA et plusieurs organisations du PCF, sans oublier le clientélisme des élus PS ou LR. Pour tous ces gens, critiquer les entreprises islamiques de contrôle des populations immigrées, c’est être ennemi des musulmans, c’est bafouer la liberté religieuse et se faire le complice des racistes.

Entre les salafistes « quiétistes » qui organisent le bourrage de crâne des enfants avec les pires sornettes (écouter de la musique vous transformera en porc ou en singe, la terre est plate, etc.) et les djihadistes, il n’y que le mince espace du passage à l’acte. Les salafistes à leur tour sont protégés par les Frères musulmans qui prennent souvent le masque des « islamistes modérés ». Sans doute utile tactiquement, cette typologie masque le fond commun à tous ces mouvements : organiser et étendre leur emprise sur la société. Les pays qui ont pratiqué les « accommodements raisonnables » comme la Grande-Bretagne et le Canada commencent à s’en mordre les doigts. La charia en vient à régir des pans entiers de la vie sociale dans des communautés de plus en plus fermées et de plus en plus exigeantes quant au respect du Coran, des règles coraniques et des lois coraniques par tous les citoyens qui dans leur grande majorité ne sont pas musulmans. En France, les choses sont un peu plus tendues parce que le vieux jacobinisme et le refus de toute autre communauté que la communauté nationale sont bien ancrés et rendent plus explosives les confrontations. Mais la tendance de fond est la même. L’islamisme s’impose – ici horaires de piscine réservés aux femmes, là disparition totale du porc dans les cantines et surtout un peu partout auto-censure. Dans de nombreux collèges et lycées, c’est la bataille permanente pour obtenir que les filles assistent aux cours d’EPS, que tous aillent en musique ; certains professeurs s’abstiennent prudemment d’enseigner la théorie de l’évolution en SVT et l’histoire de l’extermination des Juifs d’Europe est loin de faire l’unanimité dans un « public scolaire » travaillé par l’antisémitisme que l’islamisme propage ouvertement dans la quasi indifférence des autorités.» DENIS COLLIN

http://la-sociale.viabloga.com/news/la-pretendue-islamophobie-et-la-fonction-politique-des-organisations-islamiques

Ce-selfie-de-Bernard-Cazeneuve-avec-le-president-de-l-UOIF-et-un-imam-de-Nice-qui-enerve-le-FN

Victimes, certes, mais complices. A force de jouer avec le feu, nous finissons par nous brûler.

arrêtons les hashtags, les discours sentimentaux, mais agissons. Ce n’est pas en se montrant solidaires sur les réseaux sociaux que les choses s’arrangeront, mais en prenant les armes et en combattant nos ennemis. Nous sommes en guerre, et la France est le premier pays européen attaqué. Ni plus, ni moins. L’heure n’est plus à être Charlie, mais à retrouver notre liberté et notre dignité tant attaquées

13686526_10154354884429314_3218864394006332606_n

 

La résistance de ceux qui savent/ BEAUCOUP SONT MUSULMANS OU SONT ORIGINAIRES D’AFRIQUE  DU NORD / ILS VIENNENT SOUVENT DE LA GAUCHE / DIRA T ON ENCORE LONGTEMPS QU’ils sont fascistes et racistes 

Ce combat est exemplaire  car il protège les musulmans de France  d’accusations racistes

Resistance

Fatiha Boudjahlat

Je vois des forces de sécurité épuisées et encore debout, des lanceurs d’alertes abattus mais encore debout, et derrière eux des mairies qui pour beaucoup (pas toutes) vont de l’indifférence à la collaboration avec l’idéologie islamiste et ses combattants. 
Nous ne pouvons plus tolérer un seul salon islamiste. Cela devient insupportable. Personne ne peut rester libre sur notre territoire en prêchant une idéologie qui est celle au nom de laquelle plus de 80 de nos compatriotes viennent d’être assassinés.
Et à ceux qui hurlent à l’amalgame, rien ne dessert plus les musulmans républicains que la confusion entretenue par ceux qui ne veulent pas séparer le bon grain de l’ivraie. Il y a urgence à distinguer ceux qui sont nos frères en République et des citoyens à part entière de ceux qui partagent les idées qui nous meurtrissent. Nous le devons aux premiers, qui tout autant que nous sont parmi les victimes des seconds. Et nous le devons aux victimes dont le compte ne cessera d’augmenter pendant encore quelques années, on peut le craindre.

Vers une société multi-culturelle sans le dire et sans l’assumer

L’été est là. Une entreprise comme Center Parcs, la mode islamique dite par ce hold-up sémantique, « pudique », la pratique rigoriste de l’islam rend captif une communauté et il devient plus facile d’anticiper ses demandes et de l’attirer par des offres spécifiques. On sait déjà que le business du halal en France avoisine les 6 milliards d’euros. L’intersectionnalité quitte les bancs des universités pour rejoindre celle des entreprises. Halal, finance islamique, mode islamique. Il ne s’agit plus de clients. Mais de membres d’une communauté qui dispose d’un vrai pouvoir d’achat en étant soumis au grégarisme religieux.

Nous allons vers une société multi-culturelle sans le dire et sans l’assumer, par petites touches, par mithridatisation. Alors même que nos amis Canadiens sont pris dans cette contradiction et tentent d’en sortir par le haut, c’est-à-dire par une demande de plus de laïcité. Je conseille d’ailleurs cette exposition montée dans un musée de Montréal créé de toute pièce, d’abord dans un ancien lavomatic, maintenant dans un espace de 1.500 mètres carrés, par une femme extraordinaire. Le musée est celui de la femme.L’exposition temporaire : Bikini-ni Burkini-ni. Sa fondatrice, l’avocate et muséologue Lydie Olga Ntap.

En France, en 2016, le burkini doit rester plus choquant que le string-bikini. La contrainte faite aux femmes provient dorénavant, par niche opportuniste, du capitalisme. La normalisation de normes religieuses inédites, importées, rigoristes, est assise par des élus opportunistes (et la sénatrice Benbassa, qui a évoqué la contrainte par la publicité de la mini-jupe ne doit voir que joie et épanouissement dans le voile et le burkini), une administration obséquieuse (voir les consignes sur les oraux du bac à l’occasion de l’Aïd) et des entreprises en quête de clientèles captives. La dalle est posée, les murs porteurs sont en voie d’édification. Notre maison commune brûle, et nous regardons ailleurs.

La Laïcité, l’égale dignité femme-homme, le refus de valider la pudeur comme valeur politique et de la lier à un degré d’ensevelissement textile, voilà des enjeux rendus urgents par l’offensive islamiste.

 

 

 

Hocine Drouiche imam de Nimes

« Pour moi , avant de partir avec une delegation des imams à nice ,mon prêche sera une créé de tristesse et de colère contre l’extrémisme et les extrémistes mais aussi contre led institutions musulmanes en France qu’ils se contentent du rôle du spectateurs ! Je vais déclarer ma démission et ma rejet à ces institutions incompetentes qui ne font rien pour la paix sociale et qui ne cessent de répéter que l’extrémisme n’existe pas car c’est les médias qui le crée ! ! »

‘CONFERENCE DE REFORME DE L’ISLAM EN FRANCE Avant hier, Dans une communication avec le bureau du culte au ministère de l’intérieur concernant les 150 personnalités choisies pour participer aux ateliers de la réforme de l’islam en France , si jai bien comprid ce responsable ,ces ateliers de reforme de l’islam ont vraiment besoin d’une réforme ! Je dois rappeler que je n’ai pas participé dans les deux premières réunions car l’ancien préfet du Gard a chargé le secrétaire general du conseil français de culte musulman demeurant à Nîmes de propoder la liste des imams et des personnalités qui montent à Paris . Bien sûr ce responsable n’a pas mis mon nom sur la liste gardoise.le responsable du ministère m’a informé que la troisième conférence sera en janvier prochain.Malgré mes explications des circonstances de mon absence de la liste gardoise ,il m’a répété que le choix des participants sera selon les compétences et les thèmes proposés. Apparemment ,les imams républicains et libres qui prennent les risques chaque jours et qui sont présents à chaque attentat terroriste pour dénoncer et apaiser les esprits au moment que des participants a cette conference de reforme de l’islam étaient bien silencieux n’ont pas les competences de proposer des solutions concernant la reforme du discours islamique en france .pourquoi cette exclusion ? Ca sert qui exactement ?Je demande à tous nos ami(e)s d’écrire au chef du bureau de culte au ministère de linterieurt afin de faire participer les imams républicains (moi et des autres) afin d’avoir une voie plus forte d’un islam claire et spirituel loin des idéologies et des agendas de lislam politique.quelle réforme attendons nous d’une telle conférence franchement? La majorité parmi eux n’ose même pas dire un mot alors que le pays est en guerre! Et redponsable sur un islam en France importé de l’étranger qui ne cesse de mettre des obstacles et des tabous devant l’ouverture, la réforme, la liberté de la femme,les droits de l’homme, la shoah,le patriotisme et le rassurement de la société française qui a le droit parfait d’avoir des réponses claires ,rassurantes et sans aucune ambiguïté par rapport à la présence et l’avancement de l’islam en France.

Celine PINA

L’enfer est-il pavé de bonnes intentions ou d’une insondable bêtise ?
On peut se poser la question. La Maison des examens, service interacadémique en l’Île-de-France a adressé une circulaire aux chefs d’établissement pour dire que les élèves qui ne se rendraient pas aux épreuves de rattrapage le 6 juillet en invoquant comme seule excuse la fête de l’Aïd-el-Fitr marquant la fin du jeûne du Ramadan, devront être reconvoqués le lendemain…

Samuel MAYOL

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10209814578299110&set=a.1553786282545.2075444.1171821349&type=3

Mohamed Louizi

La stratégie des frères musulmans doit être étudiée de près. La confrérie a dans le monde musulman un rôle considérable.
Depuis 20 ans la référence au califat disparait du vocabulaire des frères, la prise du pouvoir se fera par les urnes. En France derrière Tariq Ramadan, son frère et l’UOIF de l’imam Amar Lasfar un nouveau visage de l’Islam se propage. Un islam universel, source morale et éducative qui présente une construction inédite et s’appuie sur une logique individuelle de décision et de choix.
Pour cet islam, il ne s’agit pas de croire et de pratiquer sa religion parce que l’on est né dans telle ou telle tradition croyante, mais d’exprimer son individualité en choisissant d’être un pratiquant et en redonnant un sens personnel au message révélé. Il en résulte une mise à distance avec la famille, justifiée par le fait que les parents ne comprennent pas ce qu’est le « véritable » islam, qu’ils n’ont pas de véritable connaissance et agissent sous l’influence des coutumes et des superstitions liées à leur culture. Tariq Ramadan s’inscrit-il dans l’enseignement de son grand père, fondateur des frères, Hassan al Banna ?
Tariq Ramadan conteste la définition donnée de l’islamisme, il s’agit de défendre l’idée d’un « islamisme modéré » qui n’aurait strictement rien à voir avec le terrorisme. En 2000 il s’emporte face à Gilles Kepel : « Si on ne définit pas ce qu’on entend par islamisme, on fait des choix qu’on n’explique pas. Vous passez des modérés aux salafistes (tenants de la tradition la plus stricte et rigoriste) et aux djihadistes (tenants de la «guerre sainte» et de la violence) et donnez le sentiment que tout ça c’est finalement la même chose. »
Tout ça c’est la même chose car si l’on étudie les activités de T Ramadan et ses liens avec l’union internationale des savants musulmans il participe bien à la théorisation de l’islamisme.
L’ideologie de Tariq Ramadan est celle de son maître à penser, L’Emir de la Confrérie, Youssouf al-Qaradawi, qui depuis sa tribune cathodique, « la Charia et la vie », sur la chaîne qatarie Al-Jazira, inonde le monde de prêches haineux qui incitent au meurtre des homosexuels, des chiites ou des juifs.
Le même Qaradawi déclarait il n’y a pas si longtemps au micro d’une journaliste égyptienne que, s’il est bien licite de pratiquer le djihad contre les mécréants et les apostats du monde musulman, l’Europe devrait être islamisée « non par le glaive mais par le prêche ». Car la Confrérie croit fermement dans « l’unicité de l’humanité », d’une humanité unie sous la seule bannière de l’Islam. Ils sont convaincus que l’islam et le monde ne seront achevés que par création (à long terme) d’un « Califat mondial ».
Tareq Ramadan figure bel et bien sur le site de l’organisation , participe aux colloques et valide les conclusions de Qaradawi.
http://iumsonline.org/fr/conferences-et-seminaires/le-colloque-du-code-deontologique-adopte-une-these-du-qarahdaghi-concernant-la-relation-entre-les-principes-medicaux-et-la-shariaa/

MOHAMED LOUIZI est un des plus virulents critiques de Ramadan et des frères. Il dénonce dans le nord la collusion avec Aubry et Bertrand. Louizi est rejoint dans son combat par Zitouni un professeur en guerre contre le lycée Averroes .
Le blog de Mohamed Louizi est une arme de guerre contre les frères :
https://blogs.mediapart.fr/mohamed-louizi/blog/100215/amar-lasfar-repond-soufiane-zitouni-le-deni

 

https://www.youtube.com/watch?v=mtBF-POTIFs&feature=youtu.be

http://www.lepoint.fr/societe/le-luxueux-train-de-vie-de-certains-representants-de-l-islam-en-france-06-07-2016-2052292_23.php#xtor=CS2-238

Mohamed Sifaoui       

 

 

https://www.facebook.com/profile.php?id=100004981304868&fref=ts

https://www.dailymotion.com/video/x3f77vi_le-formateur-de-merah-et-clain-naturalise-francais-toujours-libre-dans-l-ariege_news

« Il y a encore beaucoup trop de musulmanes de culture ou de confession, qui soutiennent les islamistes qui portent le voile, au nom d’un principe de liberté individuelle dévoyé.

Nous ne sommes pas assez nombreuses à combattre le port du voile. Il y a de la pusillanimité mais également de la culpabilité.

Dans ce cas, il ne faut pas se plaindre qu’il y ait amalgame : vous l’entretenez sciemment.

Le voile relève d’une idéologie obscurantiste et d’une compréhension rétrograde de l’islam. Il est incompatible avec la Déclaration Universelle des Droits Humains, parce qu’il sépare ostensiblement les hommes et les femmes, et parce qu’il désigne toutes celles qui ne le portent pas comme des mécréantes voire des femmes de petite vertu.

Une grande dame se reconnaît à la noblesse de son caractère et non à l’uniforme islamiste qu’elle porte. Pire. .. À mes yeux, les voilées font partie de l’armée idéologique du nazislamisme.

Vous mettrez sans doute du temps à le comprendre, comme nos aînés ont mis du temps à comprendre l’horreur du communisme, mais vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous avait pas prévenus.

Ce post s’adresse également aux Occidentaux non musulmans qui se sont pris d’affection pour les bâchées et qui croient défendre une minorité opprimée. »

LA GUERRE CIVILE EST L’OBJECTIF DES  NAZISLAMISTES/ ELLE COMMENCERA LE JOUR  OU LA SOCIÉTÉ CIVILE NE SUPPORTERA PLUS  LA COLLABORATION PASSIVE DE LA  PUISSANCE PUBLIQUE 

Les islamistes entendent pousser les Français à s’entre tuer, pour ce faire  il leur faut provoquer un amalgame : transformer tout musulman en islamiste  . ils prennent donc en otage 5 ou six millions de musulmans ou de personnes parfois chrétiennes ou athées mais d’origine méditerranéenne en islamiste .

 Le terrorisme concerne toute la société », martèle Gilles Kepel, prenant des exemples dans l’histoire récente. « Souvenez-vous en 1997 en Algérie. Qu’est-ce qui a fait que le GIA qui massacrait tout le monde en accusant les uns d’être apostat de l’Islam et les autres des infidèles ? C’est que la population a asséché le marécage, qu’ils n’ont plus pu être comme des poissons dans l’eau. »

Partout, les groupes terroristes ont effectivement dépéri quand les populations ont arrêté de craindre ou de soutenir les groupes armés, comme l’affirme Gilles Kepel : « En Italie, avec les Brigades Rouges, c’est parce que la population s’est pris en main et a refusé de leur donner tout leur soutien qu’ils ont finalement été isolés et écartés. Même chose dans les années 90 en France, lorsque les djihadistes algériens ont souhaité faire basculer le combat sur le sol français, notamment avec l’affaire Kelkal. Les ‘darrons’ (les pères de famille algériens, ndlr) ont établi un cordon sanitaire contre eux. Et Khaled Kelkal a fini traqué dans un bois comme une bête sauvage avant d’être abattu. »

 les pouvoirs publics  ne reconnaissent comme interlocuteurs que des islamistes  et affaiblissent tous les musulmans qui veulent vivre leur foi en citoyens français 

 

EXTRAITS DU RAPPORT SENATORIAL  De l’Islam en France à un Islam de France, établir la transparence et lever les ambiguïtés

 

https://www.senat.fr/rap/r15-757/r15-7578.html#toc78

 

CE QUE VEULENT LES SENATEURS

« Le présent rapport a permis d’identifier ces liens et de suggérer des pistes de transition vers un Islam de France, adapté au contexte français, à la fois compatible avec les valeurs de la République française et pris en charge par la communauté elle-même : renouvellement de la représentation, formation en France des imams, formation laïque obligatoire des imams détachés et des aumôniers, transparence accrue du financement, notamment étranger. »

 Les partenaires privilégiés des sénateurs : l’UIOF

 

En mai dernier, devant les composantes de l’Islam de France réunies au complet au Bourget, le Président du CFCM a ouvert la porte à une réintégration en son sein de l’UOIF. M. Anouar Kbibech, Président du CFCM, a même salué la démarche de l’UOIF pour réintégrer la direction collégiale de l’Islam de France, qu’elle avait quittée en 2013. Ce faisant, le CFCM réfléchit actuellement à la manière de réintégrer l’UOIF dans ses instances.

 Deux principales formations en France, qui souffrent d’un manque de reconnaissance et d’harmonisation

Le premier institut de formation, l’Institut européen des sciences humaines (IESH) a été créé en 1990 à Château-Chinon, avec une première promotion en 1992. Cet institut est considéré comme proche de l’UOIF.

Vos rapporteurs ont pu constater, lors de leur déplacement auprès de l’institut, la qualité des formations dispensées, ce qui démontre la possibilité d’effectuer des formations sur le territoire français – contrairement aux idées trop souvent reçues sur le sujet.

  1. Larabi Berechi, directeur-adjoint de l’IESH, a indiqué à votre mission d’information que, depuis sa création, cet institut avait formé environ 500 étudiants et étudiantes, auxquels il convient d’ajouter 180 étudiants qui ont seulement étudié le Coran. Il a également précisé que la « capacité d’accueil (…) est aujourd’hui limitée à 240 étudiants. À court terme, nous devrions passer à 350 étudiants et à long terme à 550 étudiants.»

L’institut est composé de trois départements : un département du Coran, un département de théologie et un département d’arabe. Une formation complète dure sept années.

Privé, le financement de l’institut repose, pour les deux tiers, sur les frais d’inscription et, pour le tiers restant, sur les recettes exceptionnelles de l’institut : « un étudiant nourri et logé à l’Institut coûte par an entre 5 500 et 6 000 euros. L’étudiant paye 3 500 euros, le reste est pris en charge par l’Institut. Depuis quatre ans, notre budget de fonctionnement est équilibré grâce aux activités que nous avons développées pendant les 16 semaines de vacances annuelles : nous avons une colonie de vacances [mixtes] et nous dispensons des cours intensifs à l’occasion de séminaires. En outre, les étudiants à distance s’acquittent d’une contribution à l’Institut. »

que faire ?

Les musulmans doivent descendre dans la rue et crier leur haine de l’islamisme  comme ils l’ont fait en Egypte ou en Tunisie

En France ils doivent rejeter les signes visibles de ralliement à l’islamisme car il ne s’agit pas de signes religieux mais politiques

belphegor-masquei

Il ne s’agit pas du foulard mais bien de la draperie noire renvoyant aux régions soumises aux islamistes et même dans la société française  au personnage de BELPHEGOR

 

Les résistants veulent tous la criminalisation du salafisme et de l’idéologie des frères musulmans, ne pas le faire c’est être collabos de Ceux qui nous assassinent

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/07/16/31001-20160716ARTFIG00082-general-pinatel-apres-nice-nos-dirigeants-doivent-s-attaquer-a-la-predication-wahhabite.php?redirect_premium

http://www.lepoint.fr/societe/islam-radical-andre-gerin-les-gouvernements-successifs-ont-renonce-a-combattre-le-mal-20-01-2015-1898144_23.php

RETROUVEZ L ANALYSE

Les éditions papier et numérique viennent de sortir:Pourquoi les Gaulois ont ils peur que l’islam leur tombe sur la tête?

DEVANT L’ASSOURDISSANT SILENCE DES PARTENAIRES OFFICIELS DE L ‘ ETAT  IL IMPORTE D’ EN CHANGER

 

 

IL FAUT EN FINIR AVEC LA GEOPOLITIQUE  IMBECILE  QUI NOUS A PRECIPITE DANS LA GUERRE  

Notre  ennemi n’est pas Poutine ni Bachard comme le croit ZAYRAULT ( qui le confond avec Saddam Hussein)

«N’oublions qu’au moment de combattre Hitler, il a fallu s’allier avec Staline qui avait tué plus de gens qu’Hitler».Hubert Védrine

RETROUVEZ L ANALYSE

Les éditions papier et numérique viennent de sortir:Pourquoi les Gaulois ont ils peur que l’islam leur tombe sur la tête?

flamby

«Je ne proposerai pas de retirer nos troupes (sur le terrain) même si j’ai la conviction que ce n’est pas la bonne solution»,. «Depuis 10 ans, les choses n’ont jamais cessé de s’aggraver et nous n’avons jamais gagné aucune de ces guerres. Cette approche-là, de guerre contre le terrorisme, n’est pas la bonne», a-t-il encore affirmé. »

D de Villepin

« Daech cherche méthodiquement à créer les conditions de la guerre généralisée au Moyen Orient. Regardons les mois écoulés. L’organisation cessait de progresser en Irak et en Syrie. En quête d’un appel d’air, elle a multiplié les attentats hors de sa zone de contrôle. En Tunisie, pour fragiliser la transition démocratique, entraîner la répression et la récession, marginaliser un islam politique qui n’est pas son allié ; en Egypte, pour durcir la persécution de tous les opposants au régime et les pousser davantage vers le jihadisme et pour entraîner la Russie plus avant dans l’engagement au sol avec les forces de Bachar al-Assad ; au Liban, pour déstabiliser un pays fragilisé par plus d’un million de réfugiés syriens ; en France, enfin, pour susciter une alliance militaire tout-sauf-Daech qui unirait les forces du régime syrien, de l’Iran, des Occidentaux dans une lutte qui nourrirait le sentiment victimaire des populations sunnites. Dans quel but ? La chute des régimes politiquement fragilisés, comme l’Arabie Saoudite, avec en ligne de mire la conquête symbolique des lieux saints. Daech place ses pions méthodiquement et les meilleurs ne sont pas dans le territoire qu’il s’est taillé, ils se trouvent dans l’expansion du conflit vers l’Afrique sahélienne où l’organisation noue des liens avec les islamistes locaux, vers le Caucase et l’Asie centrale et vers l’Asie du Sud-Est, notamment au Bangladesh. Regardons aussi la stratégie de Daech au Proche-Orient, où il se prépare peu à peu à agir à Gaza et en Cisjordanie, pour usurper la cause palestinienne, l’un des plus puissants vecteurs de ressentiment parmi les populations musulmanes.

Dans ce contexte, répondre à l’attaque par la guerre, c’est éteindre un incendie au lance-flammes. Après vingt ans d’échec des opérations de paix des Nations unies, après dix ans d’interventions militaires occidentales désastreuses, la clé, c’est d’inventer une nouvelle forme d’intervention de paix, articulant d’une façon inédite outils militaires et instruments diplomatiques, au service d’objectifs précis avec des moyens de coordination efficaces. Rien de tout cela n’existe aujourd’hui.

Soyons lucides aussi sur la solitude de la France en dépit des protestations de solidarité. Les Européens ne s’engagent que du bout des lèvres de peur d’être ciblés à leur tour, les Américains ne rêvent que de désengagement ; la Russie a ses propres objectifs, parmi lesquels Daech n’est pas forcément la priorité ; la Turquie joue sur plusieurs tableaux, comme les Etats du Golfe et l’Iran. Sabre au clair et seuls sur le champ de bataille, quelles seront nos marges de manœuvre ? »

D de Villepin

En Turquie  le sultan ERDOGAN purge l’administration et la justice,  ses barbus égorgent les jeunes soldats mais rassurons nous pour l’Union Européenne, c’est la démocratie qui est consolidée

arton120534-367x480-e1451751666802

 

ce DICTATEUR N EST PAS NOTRE AMI

La preuve est faite que la France s’est trompée en SYRIE en armant nos ennemis. Même la droite qui a participé à ses erreurs le reconnait. On ne peut que saluer le courage de Claude GOASGUEN

https://www.dailymotion.com/video/x2wibmz

Les ETATS Unis eux aussi reconnaissent les erreurs qui peuvent couter son élection à CLINTON (virée du secrétariat d’Etat par OBAMA pour sa politique dangereuse.

Un groupe allié vient de se rendre célèbre en égorgeant un enfant

https://www.les-crises.fr/des-rebelles-syriens-moderes-ont-decapite-un-enfant/

https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2016/07/syria-video-showing-beheading-of-boy-further-evidence-of-abuses-by-armed-groups/

Le département d’état américain a très vite réagi promettant que si ces exactions étaient confirmées, les Etats-Unis suspendraient leurs aides à ce groupe.

Où est la réaction française ? Le ministère des affaires étrangères français est-il toujours dans la logique de Laurent Fabius Qui prétendait en Décembre 2012 dans le journal « Le monde » « qu’Al Nosra (ces combattants modérés que nous avons armés et entrainés) fait du bon boulot en Syrie ».

Villepin expliquait que toute intervention militaire au Moyen Orient contribuait à attiser la haine. FAUTE DE S’ENTENDRE AVEC LE GOUVERNEMENT SYRIEN ET LES Russes les occidentaux frappent à l’aveugle

 

Selon le ministère syrien des Affaires étrangères, la frappe de mardi, qui a touché le village de Toukhan, au nord de Manbij, a été menée par les forces françaises et celle de lundi par les forces américaines.

https://fr.sputniknews.com/international/201607261027006843-syrie-usa-france-russie-bombardement-victimes/

Qu’ attendons nous pour rapatrier nos troupes en France  car il y a le feu à la maison

Nous sommes en 1935,  M  Hitler est un gentleman , tout va très bien madame la marquise

http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/16/coup-etat-turquie-scenes-lynchage-soldats-putschistes_n_11032496.html?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001

le-monde-musulman-avant-les-islamistes

Publié dans géopolitique | Laisser un commentaire

Erdogan incendie le REICHSTAG

arton120534-367x480-e1451751666802Le soir du 27 février 1933, à Berlin, la police est avertie d’un début d’incendie au Reichstag.

 

Sitôt après l’incendie, le nouveau chancelier du Reich (nom officiel de la République allemande fondée à Weimar) révèle sa véritable nature. Dès le lendemain, le 28 février, il attribue l’incendie à un prétendu complot communiste et fait arrêter 4000 responsables du KPD (Kommunistische Partei Deutschlands, parti communiste allemand. Le même jour, il fait signer par le Reichsprésident von Hindenburg un« décret pour la protection du peuple et de l’État » qui suspend les libertés fondamentales, donne des pouvoirs de police exceptionnels aux Régions (Länder) et met fin à la démocratie !

Un communiste bulgare, Georgi Dimitrov, est présenté comme la tête du complot. Il est jugé mais échappe à la mort… et deviendra plus tard le maître tout-puissant de son pays !

Le 23 mars 1933 est ouvert près de Munich, à Dachau, le premier d’une longue série de camps de concentration. Il va recevoir les opposants politiques et les suspects. Les nazis peuvent dès lors mener une campagne électorale qui mêle terreur et propagande sans qu’aucun opposant soit en mesure de se faire entendre.

Le soir du 16 juillet un coup d’Etat aurait eu lieu en Turquie mais les soldats impliqués croyaient participer à des manœuvres, ils seront lapidé par les barbus de l’AKP appelé à se soulever par Erdogan

Des dizaines de généraux, de juges et de procureurs ont été arrêtés dimanche lors de coups de filet dans toute la Turquie pour leur implication présumée dans le putsch manqué contre le président Recep Tayyip Erdogan, ont annoncé les médias turcs. Le gouvernement avait déjà annoncé samedi l’arrestation de près de 3.000 soldats pour leur rôle présumédans la tentative de renversement du régime lancée tard vendredi et qui a avorté samedi matin après une nuit de violences ayant fait au moins 265 morts à Ankara et Istanbul.

«Le grand ménage continue en ce moment. Il y a environ 6.000 personnes en garde à vue. (Ce nombre) va dépasser 6.000», a déclaré M. Bozdag, cité par l’agence de presse progouvernementale Anadolu, a propos des coups de filet ayant surtout touché des militaires et des magistrats

Cette purge qui a commencé immédiatement après l’échec du putsch a suscité des inquiétudes à l’étranger. Le président américain Barack Obama a rappelé à la Turquie «le besoin vital» que toutes les parties concernées «agissent dans le cadre de l’état de droit» après la tentative de putsch.

D’après la télévision NTV, 34 généraux de différents grades ont été arrêtés jusqu’à présent. Il s’agit notamment de figures emblématiques de l’armée comme Erdal Ozturk, commandant de la troisième armée et Adem Huduti, commandant de la deuxième armée.

Par ailleurs, un haut gradé de l’armée de l’air et d’autres militaires de haut rang ont été arrêtés pour leur implication présumée dans le putsch manqué sur la base d’Incirlik (sud), utilisée par la coalition internationale pour ses raids contre les jihadistes en Syrie, a annoncé dimanche le quotidien Hürriyet. Le général Bekir Ercan Van a été arrêté samedi en même temps qu’une douzaine d’officiers de rang inférieur sur la base, a rapporté le quotidien et les gradés étaient soumis à des interrogatoires.

Un responsable turc a indiqué à l’AFP qu’Ankara suspectait que la base d’Incirlik, qui a été fermée samedi et le restait dimanche, avait été utilisée pour le ravitaillement des avions de chasse utilisés par les putschistes vendredi soir. La purge ne se limite pas à l’armée, poursuit l’agence Anadolu, qui rapporte que des mandats d’arrêt ont été délivrés à l’encontre de 2.745 juges et procureurs dans toute la Turquie.

Le nombre total des arrestations était difficile à estimer, mais l’agence Dogan a indiqué que 44 juges et procureurs avaient été arrêtés dans la nuit dans la ville de Konya (centre) et 92 dans celle de Gaziantep (sud-est). L’enquête a été confiée à des procureurs d’Ankara et les personnes arrêtées sont soupçonnées de liens avec le prédicateur exilé aux Etats-Unis Fethullah Gülen. 

Dans une brève interview, samedi, dans sa résidence de Saylorsburg en Pennsylvanie, M. Fetullah Gülen a rejeté toutes les accusations selon lesquelles il était derrière la tentative de coup d’Etat : « Je ne pense pas que le monde croit aux accusations portées par le président Erdoğan. Il y a même une possibilité qu’il s’agisse d’une mise en scène de coup d’Etat destinée à permettre d’autres accusations [contre Gülen et son réseau]. »

Exilé volontaire depuis ses démêlés avec Erdoğan suite à un scandale de corruption en 2013, M. Gülen, est à la tête d’un mouvement populaire appelé Hizmet. Il affirme avoir rejeté toute idée d’intervention militaire, et cela pour avoir personnellement souffert après les événements des années 1990 : « Après les coups d’état militaires en Turquie, j’ai été harcelé, arrêté et emprisonné. Maintenant que la Turquie est sur la voie de la démocratie, il ne peut pas revenir en arrière. »

Interrogé par un journaliste du Guardian qui lui demandait s’il était rentré en Turquie en cas de succès du coup d’état, M. Gülen a répondu : « Ma patrie me manque beaucoup. Mais il y a un autre facteur important, et c’est la liberté. Je suis ici, loin des troubles politiques de la Turquie et je vis en liberté.  »

Dans un discours en public, samedi à Istanbul, Erdogan a demandé à Barack Obama d’arrêter Gülen et de l’expulser en Turquie : « La Turquie n’a jamais tourné le dos à une demande d’extradition de « terroristes » par son allié américain. Je dis que si nous sommes des partenaires stratégiques, alors vous devez donner suite à notre demande. »

Mais aucune demande officielle d’extradition n’aurait été faite, selon le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, qui s’est exprimé devant des journalistes au Luxembourg : « Nous nous attendons à ce que des questions soient soulevées au sujet de M. Gülen, et évidemment, nous invitons le gouvernement turc, comme nous le faisons toujours, à nous présenter une preuve légitime qui résiste à un examen. Les États-Unis examineraont alors le dossier et se feront un jugement sur ce sujet de manière appropriée.  »

La dernière déclaration de M. Gülen datait de 2014. Il a rarement quitté l’établissement dans lequel son mouvement organise un enseignement religieux, et il est de santé fragile. Avant l’entrevue de samedi, il a été examiné par un médecin.

M. Alp Aslandogan, conseiller en communication de M.Gülen et directeur exécutif de la section américaine du mouvement Hizmet, a dit que la sécurité des lieux était « en état d’alerte » à la suite de menaces de violence sur les médias sociaux. Une petite manifestation avait rassemblé une douzaine d’Américains turcs agitant de grands drapeaux turcs. Un des manifestants a déclaré à un journaliste présent : « Vous êtes avec lui ; nous ne voulons pas de vous parler. C’est un deuxième Ben Laden et l’Amérique le protège « . Une femme qui agitait un drapeau à l’effigie d’Erdoğan a ajouté : « Il corrompt les sénateurs. »

En ce qui concerne la demande d’extradition, M. Aslandogan a déclaré : « La position du gouvernement des États-Unis a toujours été que s’il n’y a aucune preuve que M. Gülen ait enfreint les lois, ils vont examiner cette demande. Jusqu’à présent, le gouvernement turc n’a rien fourni comme preuve. Dieu merci, c’est un pays de lois, et notre sort en dépend.  »

Pour ce qui est de l’hypothèse d’une mise en scène de coup d’Etat, M. Aslandogan a déclaré que les événements de vendredi ne correspondaient pas aux coups d’état précédents : « Le coup d’Etat semble être mal planifié, très mal exécuté et tout semble se jouer dans l’entourage d’Erdogan. Il y a beaucoup de gros points d’interrogation sur la façon dont cette tentative de coup d’Etat a été exécuté « .

au 20/07

Au moins 45.000 personnes ont été interpellées ou licenciées en Turquie après la tentative de coup d’Etat militaire réalisée dans la nuit du 15 au 16 juillet 2016.

Outre les militaires et policiers, des doyens des universités, des enseignants et des journalistes considérés comme peu loyaux envers le président Recep Tayyip Erdogan figurent parmi les personnes touchées par ces mesures.

Au total, 15.000 enseignants et professeurs, 1.500 doyens, 9.000 employés du ministère de l’Intérieur et 1.500 employés du ministère des Finances, ainsi que 250 membres du bureau du premier ministre ont été licenciés de leurs postes.

Dans le même temps, 6.000 militaires turcs ont été interpellés, tandis que 9.000 policiers et 3.000 juges ont été démis de leurs fonctions.

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

LE DOSSIER QUI ACCUSE: Les islamistes cherchent à susciter la guerre civile en France

On me reprochera  encore de trop peu parler des victimes  mais l’heure est grave

. « Aujourd’hui, il vous suffit d’ouvrir votre ordinateur pour avoir le vocabulaire djihadiste et trouver une justification de votre futur suicide », nous dit  Gilles Kepel, qui voit dans cette mutation une tentative de « diffuser une terreur indicible dans la société pour la diviser jusqu’à la guerre civile. »

Pour ce faire, les terroristes investissent le quotidien pour en faire « une arme de destruction massive ».

 

 

 Les hommes de Daech cherchent à susciter la guerre civile en France et en Europe, à monter les populations contre les musulmans, français, immigrés ou réfugiés. Cette menace conduit une partie de la classe politique au dénie  et à la compromission avec les islamistes dits présentables , pire  ces derniers prennent en otage tous les musulmans de France

Il faut restaurer l’autorité de l’Etat  et libérer les Français, athées, chrétiens, musulmans

« PASDAMALGAM « , ne soyons pas dupes l’islamisme est un et indivisible comme hier le nazisme, oui l’ amalgame  de tous les islamistes est nécessaire 

La résistance de ceux qui savent ce qu’est l’islamisme / BEAUCOUP SONT MUSULMANS OU SONT ORIGINAIRES D’AFRIQUE  DU NORD / ILS VIENNENT SOUVENT DE LA GAUCHE / DIRA T ON ENCORE LONGTEMPS QU’ils sont fascistes et racistes ? Les soutenir  est la clef de la cohésion de la société française  car chacun doit se rappeler que les musulmans sont victimes de l’islamisme 

LA GUERRE CIVILE EST L’OBJECTIF DES  NAZISLAMISTES/ ELLE COMMENCERA LE JOUR  OU LA SOCIETE CIVILE NE SUPPORTERA PLUS  LA COLLABORATION PASSIVE DE LA  PUISSANCE PUBLIQUE 

 

l’islamisme est un et indivisible comme hier le nazisme

 

 » Pas d’amalgame / Rien à voir avec l’Islam / Ne pas attiser la haine / Un jeune en difficulté / L’œuvre d’un déséquilibré / Un cas isolé / Issu d’un quartier sensible / Sa famille le décrit comme quelqu’un de gentil / Ne pas faire le jeu de l’extrême droite / Connu des services
etc… etc…

pourtant l »assassin est bien un islamiste

 

Myriam Ibn Arabi
 « Merci au juge Bruguere de rappeler aux abrutis qui disent du criminel terroriste : « Il aimait l’alcool et ne faisait pas le Ramadan « , que JUSTEMENT les djihadistes ont l’ordre de se noyer dans la foule et de camoufler leur attachement à toute orthodoxie.

Ça s’appelle la taqqya.

Alors STOP. Arrêtez de dire qu’il n’était pas pratiquant ! »

 

Le profil Facebook de Mohamed Bouhlel montre que, parmi des pages anodines et le plus souvent arabophones, le terroriste responsable des attentats de Nice en suivait deux que nous connaissons bien

Attentats de Nice : le tueur lisait des idéologues

Le plus souvent possible on nous sert la thèse du loup solitaire ou du déséquilibré!

« Il est temps de poser les justes questions. Les questions qui fâchent. Les questions dont les réponses font soit sortir au grand jour les hypocrisies, soit évoluer les conceptions religieuses et philosophiques. L’aveuglement et les accommodements font croire à leurs défenseurs qu’ils peuvent obtenir une concorde, un pacte, un statu quo réconfortant. Alors qu’ils ne révèlent qu’une faiblesse propre à exciter nos ennemis. Cette présentation naïve du loup solitaire ou du déséquilibré, évite de poser les questions qui fâchent mais qui sont souvent les questions les plus justes. Celles de la relation de l’islam avec l’homosexualité. Rappelons au passage la victoire du Vatican qui a obtenu de l’Elysée qu’un homosexuel ne soit pas nommé comme ambassadeur de la France. Mais il ne commande pas de les tuer, le Lévitique n’a plus cours légal.

Il s’agit bien ici de ne pas froisser, non pas les musulmans qui n’existent plus dans l’univers mental des politiques, mais les activistes islamistes, dont les politiques se sont décidés à faire l’unique partenaire de discussion, espérant circonscrire leur réalité de nuisance et en faire un rempart contre Daesh: « Ce laxisme est une lâcheté. Notre passion sociale du respect de l’autre sans risque nous rend infantiles dans l’expression du jugement ». Il faut assumer le jugement: l’islam même non islamiste considère l’homosexualité comme une aberration à éradiquer. La loi française doit primer sur la loi coranique.

Présenter les terroristes comme des loups solitaires est une insulte infligée aux victimes. C’est une faute politique grave. C’est une erreur militaire. Nous vivons avec le plan vigipirate sans assumer de nous dire en guerre. Cette tuerie est un acte de guerre de plus. »

http://www.huffingtonpost.fr/fatiha-boudjahlat/omar-mateen-loup-solitaire-_b_10443788.html

 

 Chaque fois tout est fait pour ne pas désigner l’islamisme
L’islamiste Tarik Ramadan défend bien entendu la thèse du déséquilibré à NICE
Fouad Mhaouty  lui répond
« Tariq Ramadan récidive. Ça devient chez lui un réflexe habituel et nauséeux. Chaque fois qu’un attentat islamiste est commis, il cherche à en dédouaner l’islamisme auquel il appartient, en en cherchant l’origine dans la pathologie psychique des terroristes. Admettons qu’il en soit ainsi. Il y a certainement parmi les millions de tibétains, des centaines d’individus dérangés mentalement. Pourquoi ne vont-ils pas perpétrer des massacres dans les rues piétonnes de Pékin ou les boites de nuit de Shangai. Pourquoi dans les périodes les plus sombres de la colonisation européenne, les arabo-musulmans ne se transformaient pas en bombes humaines dans le but de décimer des populations civiles. Concédons à T. Ramadan que tous les terroristes islamistes, y compris Daech, sont des malades mentaux, qu’est-ce que cela change quant à la nature de l’idéologie qui se sert de leur pathologie pour les transformer en tueurs de masse? Hitler lui-même souffrait de troubles psychotiques. On a beaucoup parlé de son homosexualité latente et de sa relation problématique à son père, objet décisif de sa paranoïa, qui détermina sa relation à tous ceux qu’ils choisit comme persécuteurs et responsables de tous les malheurs du monde. Est-ce pour cela que la nazisme doit être traité comme un épiphénomène par rapport à la structure psychotique de son principal instigateur. Non la pathologie du terroriste, pour autant qu’elle soit établie, n’innocente pas l’islamisme. »


 

 

Tariq Ramadan récidive. Ça devient chez lui un réflexe habituel et nauséeux. Chaque fois qu’un attentat islamiste est commis, il cherche à en dédouaner l’islamisme auquel il appartient, en en cherchant l’origine dans la pathologie psychique des terroristes. Admettons qu’il en soit ainsi. Il y a certainement parmi les millions de tibétains, des centaines d’individus dérangés mentalement. Pourquoi ne vont-ils pas perpétrer des massacres dans les rues piétonnes de Pékin ou les boites de nuit de Shangai. Pourquoi dans les périodes les plus sombres de la colonisation européenne, les arabo-musulmans ne se transformaient pas en bombes humaines dans le but de décimer des populations civiles. Concédons à T. Ramadan que tous les terroristes islamistes, y compris Daech, sont des malades mentaux, qu’est-ce que cela change quant à la nature de l’idéologie qui se sert de leur pathologie pour les transformer en tueurs de masse? Hitler lui-même souffrait de troubles psychotiques. On a beaucoup parlé de son homosexualité latente et de sa relation problématique à son père, objet décisif de sa paranoïa, qui détermina sa relation à tous ceux qu’ils choisit comme persécuteurs et responsables de tous les malheurs du monde. Est-ce pour cela que la nazisme doit être traité comme un épiphénomène par rapport à la structure psychotique de son principal instigateur. Non la pathologie du terroriste, pour autant qu’elle soit établie, n’innocente pas l’islamisme.

Ancien député-maire communiste de Vénissieux, où ont eu lieu les premières émeutes urbaines en 1981, André Gerin appelle à un réveil face à l’islam radical.(…)

«Hollande et la gauche en général ne désignent pas l’islamisme. Or aujourd’hui, la France est gangrenée par cette idéologie totalitaire.

L’heure n’est plus aux discours lénifiants. Si on ne nomme pas la maladie, on ne peut ni la combattre ni la soigner. Il n’est plus possible de parler de terrorisme sans en préciser la nature. Ce qui s’est passé à Magnanville confirme ce que je pense depuis des années. Arrêtons avec la fable du loup solitaire. C’est du pipeau. Il existe un terreau. Tous ces jeunes radicalisés se nourrissent dans leur territoire. »

POURQUOI NE PAS S INQUIETER DES INFORMATIONS D UN SITE TUNISIEN

http://www.tunisie-secret.com/Exclusif-Voici-le-tunisien-auteur-du-carnage-a-Nice_a1624.html

« Le terroriste qui conduisait le camion qui a écrasé 84 victimes à Nice n’est pas franco-tunisien comme cela a été annoncé par les médias français mais un émigré tunisien âgé de 31 ans, qui vivait en France depuis 2008 et qui a obtenu le séjour à la suite de son mariage avec une franco-tunisienne, sa propre cousine (elle s’appelle Hajer) qui est installée à Nice et dont il a eu trois enfants.
 
Il s’appellait Mohamed Lahouaiej Bouhlel et il est originaire de la ville sahélienne de Mseken (Gouvernorat de Sousse) où il est né le 3 janvier 1985. Selon nos sources policières en Tunisie, sa mère s’appelle Cherifa et son père est membre du parti islamiste Ennahda et il est connu à Mseken comme étant un extrémiste violent que la police de Ben Ali surveillait de près et qui est devenu après janvier 2011 l’un des leaders locaux d’Ennahda à Mseken. Le criminel de Nice ne s’est donc pas improvisé terroriste, mais il né et a baigné dans un milieu familiale favorable à la violence et au radicalisme. Il en va de même de sa belle famille.  

Le permis de conduire du terroriste et sa carte de séjour ont été retrouvés dans le camion qu’il a utilisé comme une arme de guerre avant de se faire descendre par des agents municipaux qui étaient heureusement armés, contrairement à d’autres régions qui refusent le port d’armes à la police municipale. Non satisfait d’avoir tué autant de personnes innocentes, le terroriste tunisien voulait finir son parcours criminel sur un manège pour enfants. 

Selon certaines sources, cette crapule terroriste était mariée et père de 3 enfants. Son voisinage interrogé le décrit comme « pas très religieux, (qui) ne fait pas la prière, aime les filles et la salsa ». Des propos habituels qui montrent combien un intégriste daéchien peut dissimuler son vrai visage avant de passer à l’action. Et des criminels pareils, il y en a des centaines et des milliers en France. Pour nous, ce terroriste est né dans un milieu intégriste et il était « culturellement » prédisposé à devenir un terroriste. Les services de police devrait d’ailleurs s’inquiéter du fait que l’un de ses proches travaille à l’aéroport de Nice !   

L’ayant identifié grâce aux documents retrouvés dans le camion et à l’analyse de ses empruntes digitales, les autorités policières ont pu retrouver rapidement son adresse. Une perquisition a eu lieu à son domicile aujourd’hui vers 09H30 en présence de membres du Raid lourdement armés. Vers 11H00, des membres de la police technique et scientifique étaient toujours présents dans l’appartement situé dans un petit immeuble d’un quartier populaire de l’est de la ville.

Mohamed Lahouaiej Bouhlel n’était pas connu des services de renseignement français pour radicalisation et ne disposait pas d’une fiche S de sûreté pour lien avec le terrorisme. Il était par contre bien connu des services de police pour des faits de droit commun, principalement des violences avec arme, violences conjugales, menaces et vol. 

Après analyse et enquête, le corps de cette crapule sera expédié en Tunisie, où sa famille, ses amis, ses voisins l’enterreront probablement en « martyr », comme tous les criminels que ce pays autrefois civilisé et moderne a produit depuis la « révolution » dite du jasmin qu’on avait fait faire à la populace tunisienne et que l’ensemble des politiciens et journalistes Français avaient à l’époque salué, acclamé et exalté. 

Il y a à peine un mois, la France de Monsieur Hollande recevait en grande pompe le chef des Frères musulmans tunisiens, Rached Ghannouchi. Parmi les objectifs non avoués à l’égard d’un tel doctrinaire de l’islamo-terrorisme, encadrer, contenir et empêcher la jeunesse française de confession musulmane de basculer dans le radicalisme !!!  « ClpLhTwWQAEZAyW.jpg

Je suis en colère contre  le gauchos complices, les frères musulmans, les élus complices et l’incompétence  de nos dirigeants

pas-d-amalgame

De Gilles KEPEL à François Burgat les vrais experts démontrent qu’il n’y a pas de différence  entre islamisme modéré et islamisme terroriste

OUI il n’existe qu’un seul islamisme, le premier prépare le terreau de l’autre  et tout est fait pour que nous soyons dupes 

Un avocat qui fait la honte de la profession

 

Le tribunal administratif de Versailles examine mercredi un recours de Salah Abdeslam contre le dispositif de vidéosurveillance permanent de sa cellule, autorisé par un arrêté du gouvernement mais qui constitue une atteinte à ses droits fondamentaux pour son avocat.

Qui sont les  élus collabos complices ?

Dans son numéro de mai 2015, Marianne réalisait enfin un dossier sur la bienveillance voire l’engagement pro actif des politiques envers les islamistes.

 

 LES IDIOTS UTILES DE L ISLAMISME

http://www.valeursactuelles.com/politique/yvelines-le-president-du-departement-achete-des-voix-a-une-mosquee-salafiste-62160

Les responsables de la Grande Mosquée de Versailles reçoivent le grand érudit antisémite Musulman Muhammad Al Nabulsi qui enseigne que : « l´homosexualité est porteuse de la peine de mort », « les Musulmans vaincront les Juifs »

http://www.marianne.net/bis-repetita-aulnay-bois-predicateur-radical-au-gymnase-municipal-100244211.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1467652091

Les intellos du NAZISLAMISME

https://blogs.mediapart.fr/mohamed-louizi/blog/250116/7-fevrier-un-doigt-d-honneur-de-l-uoif-la-republique

« Les presque connus sont : le frère Tariq Ramadan qui n’est « ni Charlie ni Paris » ; son frère poulain qatarophile Nabil Ennasri ; le frère Ahmed Jaballah, cofondateur et ex-président de l’UOIF ; le frère Abdelhamid Youyou responsable à la grande mosquée de Strasbourg ; la sœur Fatiha Ajbli[3], très engagée dans le combat pour le voile dit islamique  et Ghaleb Bencheikh. Les deux inconnus sur l’affiche sont : le frère syrien Ratib Nabulsi et le frère marocain Almoqri Abuzaïd. Sur le site officiel du RAMN et sur sa page Facebook, cette liste est complétée par un frère saoudien nommé cheikh Abdellah Salah Sana’an et le sociolgue français Raphaël Liogier, un habitué des rassemblements des Frères Musulmans en France, pour qui « L’islamophobie est soutenue par l’Etat »[4] ! »

Raphaël Liogier – Identités bafouées et extrémismes ?

 

 

 

 

LES GAUCHOS COLLABOS

je-me-desabonne-mediapart

« La dénonciation de l’islamophobie est devenue un lieu commun de toute une partie de la gauche et de la gauche radicale qui vient ainsi apporter son soutien au CCIF (comité contre l’islamophobie en France), cache-sexe de l’UOIF (l’union des organisations islamiques de France), elle-même très proche – pour ne pas dire plus – des « Frères musulmans », vieille organisation réactionnaire patronnée de longue date par la diplomatie des USA. Le thème de la dénonciation de l’islamophobie a été mis en circulation à partir de la prise du pouvoir par les ayatollahs en Iran : toute critique de cette variété d’islam particulièrement rétrograde et obscurantiste pratiquée par la contre-révolution cléricale iranienne était dénoncée comme « islamophobe » et l’islamophobie assimilée à une variante du racisme. Partie des États islamistes les plus réactionnaires (Iran, Arabie Saoudite, Qatar) la « lutte contre l’islamophobie » fait partie intégrante de la stratégie politique de conquête du pouvoir des diverses tendances de l’islam politique, une stratégie qui suppose l’extension du gouvernement des corps et des esprits dans les populations musulmanes de l’immigration dans les pays « démocratiques » (avec toutes les réserves qu’on y peut mettre). La lutte contre l’islamophobie a curieusement rencontré le soutien de toute une partie de la gauche, jadis laïque et favorable à l’émancipation des femmes. On y retrouve, par exemple, Philippe Marlière, éminent penseur de la « gauche de gauche » et professeur à Londres ; Edwy Plenel, ancien directeur du Monde, fondateur de Mediapart et promoteur de Tariq Ramadan, agent d’influence des frères musulmans ; une large fraction des Verts (dont la sénatrice Benbassa) ; une bonne partie du NPA et plusieurs organisations du PCF, sans oublier le clientélisme des élus PS ou LR. Pour tous ces gens, critiquer les entreprises islamiques de contrôle des populations immigrées, c’est être ennemi des musulmans, c’est bafouer la liberté religieuse et se faire le complice des racistes.

Entre les salafistes « quiétistes » qui organisent le bourrage de crâne des enfants avec les pires sornettes (écouter de la musique vous transformera en porc ou en singe, la terre est plate, etc.) et les djihadistes, il n’y que le mince espace du passage à l’acte. Les salafistes à leur tour sont protégés par les Frères musulmans qui prennent souvent le masque des « islamistes modérés ». Sans doute utile tactiquement, cette typologie masque le fond commun à tous ces mouvements : organiser et étendre leur emprise sur la société. Les pays qui ont pratiqué les « accommodements raisonnables » comme la Grande-Bretagne et le Canada commencent à s’en mordre les doigts. La charia en vient à régir des pans entiers de la vie sociale dans des communautés de plus en plus fermées et de plus en plus exigeantes quant au respect du Coran, des règles coraniques et des lois coraniques par tous les citoyens qui dans leur grande majorité ne sont pas musulmans. En France, les choses sont un peu plus tendues parce que le vieux jacobinisme et le refus de toute autre communauté que la communauté nationale sont bien ancrés et rendent plus explosives les confrontations. Mais la tendance de fond est la même. L’islamisme s’impose – ici horaires de piscine réservés aux femmes, là disparition totale du porc dans les cantines et surtout un peu partout auto-censure. Dans de nombreux collèges et lycées, c’est la bataille permanente pour obtenir que les filles assistent aux cours d’EPS, que tous aillent en musique ; certains professeurs s’abstiennent prudemment d’enseigner la théorie de l’évolution en SVT et l’histoire de l’extermination des Juifs d’Europe est loin de faire l’unanimité dans un « public scolaire » travaillé par l’antisémitisme que l’islamisme propage ouvertement dans la quasi indifférence des autorités.» DENIS COLLIN

http://la-sociale.viabloga.com/news/la-pretendue-islamophobie-et-la-fonction-politique-des-organisations-islamiques

 

Ce-selfie-de-Bernard-Cazeneuve-avec-le-president-de-l-UOIF-et-un-imam-de-Nice-qui-enerve-le-FN

Victimes, certes, mais complices. A force de jouer avec le feu, nous finissons par nous brûler.

arrêtons les hashtags, les discours sentimentaux, mais agissons. Ce n’est pas en se montrant solidaires sur les réseaux sociaux que les choses s’arrangeront, mais en prenant les armes et en combattant nos ennemis. Nous sommes en guerre, et la France est le premier pays européen attaqué. Ni plus, ni moins. L’heure n’est plus à être Charlie, mais à retrouver notre liberté et notre dignité tant attaquées

13686526_10154354884429314_3218864394006332606_n

 

La résistance de ceux qui savent/ BEAUCOUP SONT MUSULMANS OU SONT ORIGINAIRES D’AFRIQUE  DU NORD / ILS VIENNENT SOUVENT DE LA GAUCHE / DIRA T ON ENCORE LONGTEMPS QU’ils sont fascistes et racistes 

Resistance

Une bonne fois pour toutes, tous les immigrés ou les enfants d’immigrés issus de pays à majorité musulmane ne sont pas nécessairement musulmans. La musulmanie n’existe pas. L’islam n’est pas contagieux. Il n’y a pas de gène de l’islam. Tous les Cohen ne sont pas juifs. Toutes les Marie ne vont pas à la messe.

 

 

 

Fatiha Boudjahlat

 

 

Je vois des forces de sécurité épuisées et encore debout, des lanceurs d’alertes abattus mais encore debout, et derrière eux des mairies qui pour beaucoup (pas toutes) vont de l’indifférence à la collaboration avec l’idéologie islamiste et ses combattants. 
Nous ne pouvons plus tolérer un seul salon islamiste. Cela devient insupportable. Personne ne peut rester libre sur notre territoire en prêchant une idéologie qui est celle au nom de laquelle plus de 80 de nos compatriotes viennent d’être assassinés.
Et à ceux qui hurlent à l’amalgame, rien ne dessert plus les musulmans républicains que la confusion entretenue par ceux qui ne veulent pas séparer le bon grain de l’ivraie. Il y a urgence à distinguer ceux qui sont nos frères en République et des citoyens à part entière de ceux qui partagent les idées qui nous meurtrissent. Nous le devons aux premiers, qui tout autant que nous sont parmi les victimes des seconds. Et nous le devons aux victimes dont le compte ne cessera d’augmenter pendant encore quelques années, on peut le craindre.

Vers une société multi-culturelle sans le dire et sans l’assumer

L’été est là. Une entreprise comme Center Parcs, la mode islamique dite par ce hold-up sémantique, « pudique », la pratique rigoriste de l’islam rend captif une communauté et il devient plus facile d’anticiper ses demandes et de l’attirer par des offres spécifiques. On sait déjà que le business du halal en France avoisine les 6 milliards d’euros. L’intersectionnalité quitte les bancs des universités pour rejoindre celle des entreprises. Halal, finance islamique, mode islamique. Il ne s’agit plus de clients. Mais de membres d’une communauté qui dispose d’un vrai pouvoir d’achat en étant soumis au grégarisme religieux.

Nous allons vers une société multi-culturelle sans le dire et sans l’assumer, par petites touches, par mithridatisation. Alors même que nos amis Canadiens sont pris dans cette contradiction et tentent d’en sortir par le haut, c’est-à-dire par une demande de plus de laïcité. Je conseille d’ailleurs cette exposition montée dans un musée de Montréal créé de toute pièce, d’abord dans un ancien lavomatic, maintenant dans un espace de 1.500 mètres carrés, par une femme extraordinaire. Le musée est celui de la femme.L’exposition temporaire : Bikini-ni Burkini-ni. Sa fondatrice, l’avocate et muséologue Lydie Olga Ntap.

En France, en 2016, le burkini doit rester plus choquant que le string-bikini. La contrainte faite aux femmes provient dorénavant, par niche opportuniste, du capitalisme. La normalisation de normes religieuses inédites, importées, rigoristes, est assise par des élus opportunistes (et la sénatrice Benbassa, qui a évoqué la contrainte par la publicité de la mini-jupe ne doit voir que joie et épanouissement dans le voile et le burkini), une administration obséquieuse (voir les consignes sur les oraux du bac à l’occasion de l’Aïd) et des entreprises en quête de clientèles captives. La dalle est posée, les murs porteurs sont en voie d’édification. Notre maison commune brûle, et nous regardons ailleurs.

La Laïcité, l’égale dignité femme-homme, le refus de valider la pudeur comme valeur politique et de la lier à un degré d’ensevelissement textile, voilà des enjeux rendus urgents par l’offensive islamiste.

 

 

 

Hocine Drouiche imam de Nimes

 

« Pour moi , avant de partir avec une delegation des imams à nice ,mon prêche sera une créé de tristesse et de colère contre l’extrémisme et les extrémistes mais aussi contre led institutions musulmanes en France qu’ils se contentent du rôle du spectateurs ! Je vais déclarer ma démission et ma rejet à ces institutions incompetentes qui ne font rien pour la paix sociale et qui ne cessent de répéter que l’extrémisme n’existe pas car c’est les médias qui le crée ! ! »

‘CONFERENCE DE REFORME DE L’ISLAM EN FRANCE Avant hier, Dans une communication avec le bureau du culte au ministère de l’intérieur concernant les 150 personnalités choisies pour participer aux ateliers de la réforme de l’islam en France , si jai bien comprid ce responsable ,ces ateliers de reforme de l’islam ont vraiment besoin d’une réforme ! Je dois rappeler que je n’ai pas participé dans les deux premières réunions car l’ancien préfet du Gard a chargé le secrétaire general du conseil français de culte musulman demeurant à Nîmes de propoder la liste des imams et des personnalités qui montent à Paris . Bien sûr ce responsable n’a pas mis mon nom sur la liste gardoise.le responsable du ministère m’a informé que la troisième conférence sera en janvier prochain.Malgré mes explications des circonstances de mon absence de la liste gardoise ,il m’a répété que le choix des participants sera selon les compétences et les thèmes proposés. Apparemment ,les imams républicains et libres qui prennent les risques chaque jours et qui sont présents à chaque attentat terroriste pour dénoncer et apaiser les esprits au moment que des participants a cette conference de reforme de l’islam étaient bien silencieux n’ont pas les competences de proposer des solutions concernant la reforme du discours islamique en france .pourquoi cette exclusion ? Ca sert qui exactement ?Je demande à tous nos ami(e)s d’écrire au chef du bureau de culte au ministère de linterieurt afin de faire participer les imams républicains (moi et des autres) afin d’avoir une voie plus forte d’un islam claire et spirituel loin des idéologies et des agendas de lislam politique.quelle réforme attendons nous d’une telle conférence franchement? La majorité parmi eux n’ose même pas dire un mot alors que le pays est en guerre! Et redponsable sur un islam en France importé de l’étranger qui ne cesse de mettre des obstacles et des tabous devant l’ouverture, la réforme, la liberté de la femme,les droits de l’homme, la shoah,le patriotisme et le rassurement de la société française qui a le droit parfait d’avoir des réponses claires ,rassurantes et sans aucune ambiguïté par rapport à la présence et l’avancement de l’islam en France.

 

 

Celine PINA

L’enfer est-il pavé de bonnes intentions ou d’une insondable bêtise ?
On peut se poser la question. La Maison des examens, service interacadémique en l’Île-de-France a adressé une circulaire aux chefs d’établissement pour dire que les élèves qui ne se rendraient pas aux épreuves de rattrapage le 6 juillet en invoquant comme seule excuse la fête de l’Aïd-el-Fitr marquant la fin du jeûne du Ramadan, devront être reconvoqués le lendemain…

 

 

Samuel MAYOL

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10209814578299110&set=a.1553786282545.2075444.1171821349&type=3

 

 

Mohamed Louizi

La stratégie des frères musulmans doit être étudiée de près. La confrérie a dans le monde musulman un rôle considérable.
Depuis 20 ans la référence au califat disparait du vocabulaire des frères, la prise du pouvoir se fera par les urnes. En France derrière Tariq Ramadan, son frère et l’UOIF de l’imam Amar Lasfar un nouveau visage de l’Islam se propage. Un islam universel, source morale et éducative qui présente une construction inédite et s’appuie sur une logique individuelle de décision et de choix.
Pour cet islam, il ne s’agit pas de croire et de pratiquer sa religion parce que l’on est né dans telle ou telle tradition croyante, mais d’exprimer son individualité en choisissant d’être un pratiquant et en redonnant un sens personnel au message révélé. Il en résulte une mise à distance avec la famille, justifiée par le fait que les parents ne comprennent pas ce qu’est le « véritable » islam, qu’ils n’ont pas de véritable connaissance et agissent sous l’influence des coutumes et des superstitions liées à leur culture. Tariq Ramadan s’inscrit-il dans l’enseignement de son grand père, fondateur des frères, Hassan al Banna ?
Tariq Ramadan conteste la définition donnée de l’islamisme, il s’agit de défendre l’idée d’un « islamisme modéré » qui n’aurait strictement rien à voir avec le terrorisme. En 2000 il s’emporte face à Gilles Kepel : « Si on ne définit pas ce qu’on entend par islamisme, on fait des choix qu’on n’explique pas. Vous passez des modérés aux salafistes (tenants de la tradition la plus stricte et rigoriste) et aux djihadistes (tenants de la «guerre sainte» et de la violence) et donnez le sentiment que tout ça c’est finalement la même chose. »
Tout ça c’est la même chose car si l’on étudie les activités de T Ramadan et ses liens avec l’union internationale des savants musulmans il participe bien à la théorisation de l’islamisme.
L’ideologie de Tariq Ramadan est celle de son maître à penser, L’Emir de la Confrérie, Youssouf al-Qaradawi, qui depuis sa tribune cathodique, « la Charia et la vie », sur la chaîne qatarie Al-Jazira, inonde le monde de prêches haineux qui incitent au meurtre des homosexuels, des chiites ou des juifs.
Le même Qaradawi déclarait il n’y a pas si longtemps au micro d’une journaliste égyptienne que, s’il est bien licite de pratiquer le djihad contre les mécréants et les apostats du monde musulman, l’Europe devrait être islamisée « non par le glaive mais par le prêche ». Car la Confrérie croit fermement dans « l’unicité de l’humanité », d’une humanité unie sous la seule bannière de l’Islam. Ils sont convaincus que l’islam et le monde ne seront achevés que par création (à long terme) d’un « Califat mondial ».
Tareq Ramadan figure bel et bien sur le site de l’organisation , participe aux colloques et valide les conclusions de Qaradawi.
http://iumsonline.org/fr/conferences-et-seminaires/le-colloque-du-code-deontologique-adopte-une-these-du-qarahdaghi-concernant-la-relation-entre-les-principes-medicaux-et-la-shariaa/

MOHAMED LOUIZI est un des plus virulents critiques de Ramadan et des frères. Il dénonce dans le nord la collusion avec Aubry et Bertrand. Louizi est rejoint dans son combat par Zitouni un professeur en guerre contre le lycée Averroes .
Le blog de Mohamed Louizi est une arme de guerre contre les frères :
https://blogs.mediapart.fr/mohamed-louizi/blog/100215/amar-lasfar-repond-soufiane-zitouni-le-deni

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=mtBF-POTIFs&feature=youtu.be

http://www.lepoint.fr/societe/le-luxueux-train-de-vie-de-certains-representants-de-l-islam-en-france-06-07-2016-2052292_23.php#xtor=CS2-238

Myriam Ibn Arabi
 

« Il y a encore beaucoup trop de musulmanes de culture ou de confession, qui soutiennent les islamistes qui portent le voile, au nom d’un principe de liberté individuelle dévoyé.

Nous ne sommes pas assez nombreuses à combattre le port du voile. Il y a de la pusillanimité mais également de la culpabilité.

Dans ce cas, il ne faut pas se plaindre qu’il y ait amalgame : vous l’entretenez sciemment.

Le voile relève d’une idéologie obscurantiste et d’une compréhension rétrograde de l’islam. Il est incompatible avec la Déclaration Universelle des Droits Humains, parce qu’il sépare ostensiblement les hommes et les femmes, et parce qu’il désigne toutes celles qui ne le portent pas comme des mécréantes voire des femmes de petite vertu.

Une grande dame se reconnaît à la noblesse de son caractère et non à l’uniforme islamiste qu’elle porte. Pire. .. À mes yeux, les voilées font partie de l’armée idéologique du nazislamisme.

Vous mettrez sans doute du temps à le comprendre, comme nos aînés ont mis du temps à comprendre l’horreur du communisme, mais vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous avait pas prévenus.

Ce post s’adresse également aux Occidentaux non musulmans qui se sont pris d’affection pour les bâchées et qui croient défendre une minorité opprimée. »

Mohamed Sifaoui       

 

 

https://www.facebook.com/profile.php?id=100004981304868&fref=ts

 

https://www.dailymotion.com/video/x3f77vi_le-formateur-de-merah-et-clain-naturalise-francais-toujours-libre-dans-l-ariege_news

LA GUERRE CIVILE EST L’OBJECTIF DES  NAZISLAMISTES/ ELLE COMMENCERA LE JOUR  OU LA SOCIÉTÉ CIVILE NE SUPPORTERA PLUS  LA COLLABORATION PASSIVE DE LA  PUISSANCE PUBLIQUE 

 

Les islamistes entendent pousser les Français à s’entre tuer, pour ce faire  il leur faut provoquer un amalgame : transformer tout musulman en islamiste  . ils prennent donc en otage 5 ou six millions de musulmans ou de personnes parfois chrétiennes ou athées mais d’origine méditerranéenne en islamiste .

 Le terrorisme concerne toute la société », martèle Gilles Kepel, prenant des exemples dans l’histoire récente. « Souvenez-vous en 1997 en Algérie. Qu’est-ce qui a fait que le GIA qui massacrait tout le monde en accusant les uns d’être apostat de l’Islam et les autres des infidèles ? C’est que la population a asséché le marécage, qu’ils n’ont plus pu être comme des poissons dans l’eau. »

Partout, les groupes terroristes ont effectivement dépéri quand les populations ont arrêté de craindre ou de soutenir les groupes armés, comme l’affirme Gilles Kepel : « En Italie, avec les Brigades Rouges, c’est parce que la population s’est pris en main et a refusé de leur donner tout leur soutien qu’ils ont finalement été isolés et écartés. Même chose dans les années 90 en France, lorsque les djihadistes algériens ont souhaité faire basculer le combat sur le sol français, notamment avec l’affaire Kelkal. Les ‘darrons’ (les pères de famille algériens, ndlr) ont établi un cordon sanitaire contre eux. Et Khaled Kelkal a fini traqué dans un bois comme une bête sauvage avant d’être abattu. »

 

 

 

 les pouvoirs publics  ne reconnaissent comme interlocuteurs que des islamistes  et affaiblissent tous les musulmans qui veulent vivre leur foi en citoyens français 

 

EXTRAITS DU RAPPORT SENATORIAL  De l’Islam en France à un Islam de France, établir la transparence et lever les ambiguïtés

 

https://www.senat.fr/rap/r15-757/r15-7578.html#toc78

 

CE QUE VEULENT LES SENATEURS

« Le présent rapport a permis d’identifier ces liens et de suggérer des pistes de transition vers un Islam de France, adapté au contexte français, à la fois compatible avec les valeurs de la République française et pris en charge par la communauté elle-même : renouvellement de la représentation, formation en France des imams, formation laïque obligatoire des imams détachés et des aumôniers, transparence accrue du financement, notamment étranger. »

 Les partenaires privilégiés des sénateurs : l’UIOF

 

En mai dernier, devant les composantes de l’Islam de France réunies au complet au Bourget, le Président du CFCM a ouvert la porte à une réintégration en son sein de l’UOIF. M. Anouar Kbibech, Président du CFCM, a même salué la démarche de l’UOIF pour réintégrer la direction collégiale de l’Islam de France, qu’elle avait quittée en 2013. Ce faisant, le CFCM réfléchit actuellement à la manière de réintégrer l’UOIF dans ses instances.

 Deux principales formations en France, qui souffrent d’un manque de reconnaissance et d’harmonisation

 

Le premier institut de formation, l’Institut européen des sciences humaines (IESH) a été créé en 1990 à Château-Chinon, avec une première promotion en 1992. Cet institut est considéré comme proche de l’UOIF.

Vos rapporteurs ont pu constater, lors de leur déplacement auprès de l’institut, la qualité des formations dispensées, ce qui démontre la possibilité d’effectuer des formations sur le territoire français – contrairement aux idées trop souvent reçues sur le sujet.

  1. Larabi Berechi, directeur-adjoint de l’IESH, a indiqué à votre mission d’information que, depuis sa création, cet institut avait formé environ 500 étudiants et étudiantes, auxquels il convient d’ajouter 180 étudiants qui ont seulement étudié le Coran. Il a également précisé que la « capacité d’accueil (…) est aujourd’hui limitée à 240 étudiants. À court terme, nous devrions passer à 350 étudiants et à long terme à 550 étudiants.»

L’institut est composé de trois départements : un département du Coran, un département de théologie et un département d’arabe. Une formation complète dure sept années.

Privé, le financement de l’institut repose, pour les deux tiers, sur les frais d’inscription et, pour le tiers restant, sur les recettes exceptionnelles de l’institut : « un étudiant nourri et logé à l’Institut coûte par an entre 5 500 et 6 000 euros. L’étudiant paye 3 500 euros, le reste est pris en charge par l’Institut. Depuis quatre ans, notre budget de fonctionnement est équilibré grâce aux activités que nous avons développées pendant les 16 semaines de vacances annuelles : nous avons une colonie de vacances [mixtes] et nous dispensons des cours intensifs à l’occasion de séminaires. En outre, les étudiants à distance s’acquittent d’une contribution à l’Institut. »

 

que faire ? 

 

Les musulmans doivent descendre dans la rue et crier leur haine de l’islamisme  comme ils l’ont fait en Egypte ou en Tunisie

En France ils doivent rejeter les signes visibles de ralliement à l’islamisme car il ne s’agit pas de signes religieux mais politiques

belphegor-masque

Les résistants veulent tous la criminalisation du salafisme et de l’idéologie des frères musulmans, ne pas le faire c’est être collabos de Ceux qui nous assassinent

 

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/07/16/31001-20160716ARTFIG00082-general-pinatel-apres-nice-nos-dirigeants-doivent-s-attaquer-a-la-predication-wahhabite.php?redirect_premium

http://www.lepoint.fr/societe/islam-radical-andre-gerin-les-gouvernements-successifs-ont-renonce-a-combattre-le-mal-20-01-2015-1898144_23.php

 

 

 

RETROUVEZ L ANALYSE

Les éditions papier et numérique viennent de sortir:Pourquoi les Gaulois ont ils peur que l’islam leur tombe sur la tête?

 

IL FAUT EN FINIR AVEC LA GEOPOLITIQUE  IMBECILE  QUI NOUS A PRECIPITE DANS LA GUERRE  

Notre  ennemi n’est pas Poutine ni Bachard comme le croit ZAYRAULT ( qui le confond avec Saddam Hussein)

«N’oublions qu’au moment de combattre Hitler, il a fallu s’allier avec Staline qui avait tué plus de gens qu’Hitler».Hubert Védrine

 

Que faisons nous au Mali et ailleurs ? NOUS N’AVONS PAS LES MOYENS DE GENDARMER LE MONDE 

RETROUVEZ L ANALYSE

Les éditions papier et numérique viennent de sortir:Pourquoi les Gaulois ont ils peur que l’islam leur tombe sur la tête?

flamby

«Je ne proposerai pas de retirer nos troupes (sur le terrain) même si j’ai la conviction que ce n’est pas la bonne solution»,. «Depuis 10 ans, les choses n’ont jamais cessé de s’aggraver et nous n’avons jamais gagné aucune de ces guerres. Cette approche-là, de guerre contre le terrorisme, n’est pas la bonne», a-t-il encore affirmé. »

D de Villepin

« Daech cherche méthodiquement à créer les conditions de la guerre généralisée au Moyen Orient. Regardons les mois écoulés. L’organisation cessait de progresser en Irak et en Syrie. En quête d’un appel d’air, elle a multiplié les attentats hors de sa zone de contrôle. En Tunisie, pour fragiliser la transition démocratique, entraîner la répression et la récession, marginaliser un islam politique qui n’est pas son allié ; en Egypte, pour durcir la persécution de tous les opposants au régime et les pousser davantage vers le jihadisme et pour entraîner la Russie plus avant dans l’engagement au sol avec les forces de Bachar al-Assad ; au Liban, pour déstabiliser un pays fragilisé par plus d’un million de réfugiés syriens ; en France, enfin, pour susciter une alliance militaire tout-sauf-Daech qui unirait les forces du régime syrien, de l’Iran, des Occidentaux dans une lutte qui nourrirait le sentiment victimaire des populations sunnites. Dans quel but ? La chute des régimes politiquement fragilisés, comme l’Arabie Saoudite, avec en ligne de mire la conquête symbolique des lieux saints. Daech place ses pions méthodiquement et les meilleurs ne sont pas dans le territoire qu’il s’est taillé, ils se trouvent dans l’expansion du conflit vers l’Afrique sahélienne où l’organisation noue des liens avec les islamistes locaux, vers le Caucase et l’Asie centrale et vers l’Asie du Sud-Est, notamment au Bangladesh. Regardons aussi la stratégie de Daech au Proche-Orient, où il se prépare peu à peu à agir à Gaza et en Cisjordanie, pour usurper la cause palestinienne, l’un des plus puissants vecteurs de ressentiment parmi les populations musulmanes.

Dans ce contexte, répondre à l’attaque par la guerre, c’est éteindre un incendie au lance-flammes. Après vingt ans d’échec des opérations de paix des Nations unies, après dix ans d’interventions militaires occidentales désastreuses, la clé, c’est d’inventer une nouvelle forme d’intervention de paix, articulant d’une façon inédite outils militaires et instruments diplomatiques, au service d’objectifs précis avec des moyens de coordination efficaces. Rien de tout cela n’existe aujourd’hui.

Soyons lucides aussi sur la solitude de la France en dépit des protestations de solidarité. Les Européens ne s’engagent que du bout des lèvres de peur d’être ciblés à leur tour, les Américains ne rêvent que de désengagement ; la Russie a ses propres objectifs, parmi lesquels Daech n’est pas forcément la priorité ; la Turquie joue sur plusieurs tableaux, comme les Etats du Golfe et l’Iran. Sabre au clair et seuls sur le champ de bataille, quelles seront nos marges de manœuvre ? »

D de Villepin

Les amis de nos ennemis ne sont pas nos amis 

En Turquie  le sultan ERDOGAN purge l’administration et la justice,  ses barbus égorgent les jeunes soldats mais rassurons nous pour l’Union Européenne, c’est la démocratie qui est consolidée

arton120534-367x480-e1451751666802

 

Nous sommes en 1935,  M  Hitler est un gentleman , tout va très bien madame la marquise

 

http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/16/coup-etat-turquie-scenes-lynchage-soldats-putschistes_n_11032496.html?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001

 

 

Publié dans géopolitique | Laisser un commentaire