« Responsables mais pas coupables … » Macron, Philippe et Véran seraient ils  tous victimes du syndrome d’Eichmann ?

president-macron-magazine-marianne

La France déplore 6494 décès à l’hôpital, soit 605 décès supplémentaires en 24 heures, a annoncé ce lundi le ministre de la Santé, Olivier Véran. En comptant les décès en Ehpad, ce chiffre grimpe à 833.

 « Les morts nous bouleversent mais cette bataille n’est pas perdue » Mais   comment le croire alors qu’il refuse un protocole  avec lequel nous aurions  bien moins de ,morts?….

Ainsi se défendit jadis le criminel de guerre Adolf Eichmann.

« Les « pontes » avaient donné leurs ordres. Il me restait à obéir. » Adolf Eichmann

La seule ligne de défense d’Eichmann, qui se défendit pied à pied, était d’affirmer n’avoir rien fait d’autre que « suivre les ordres » et qu’il était un idéaliste.

Responsables et coupables : par lâcheté ils veulent se cacher derrière des « scientifiques  » et attendent une unanimité qui ne viendra jamais .

 

Ni Emmanuel Macron, ni ses complices ne sont des monstres, on peut certainement les trouver sympathiques. Ils ne veulent la mort de personne mais ils laissent mourir des milliers de malheureux en ne prenant pas la bonne décision. La banalité du Mal …

Il existe un vaccin contre le syndrome d’Eichmann, c’est le courage !

 

Pourquoi n’appliquent-ils pas tout de suite le protocole Raoult ? Il n’y a plus de débat sur son utilité. Les appels se multiplient, les pays appliquent avec succès et même en Italie cela se traduit par un recul des passages en réanimation …

Les fidèles du pouvoir évitent d’inviter sur les plateaux les grands professeurs qui font l’honneur de la médecine, les pressions se multiplient sur les plus jeunes et leurs carrière…

Et pourtant madame Macron a fait soigner ses proches par l’équipe marseillaise…

Et pourtant ils savent tous que Raoult a raison.

https://www.republicain-lorrain.fr/sante/2020/04/06/coronavirus-le-bilan-tres-positif-d-un-praticien-lorrain-qui-prescrit-la-chloroquine?fbclid=IwAR2sbFF-6-vBnuCanXINrhL48g80wIXoDdxA8Oo6IWTCclKpqNSgk9MilIs

 

Mais alors … Ils ont peur de recours en justice des proches des milliers de morts qui ne leur pardonneront pas quand ils sauront que ces drames pouvaient être évités …

La grandeur du politique, c’est la prise de risque !

 

Les politiques refusent d’assumer !

Macron Emmanuel : il est responsable mais se dira non coupable ; l’inorganisation c’est lui .  L’Eat, incapable  de trouver des masques  vole ceux des collectivités locales…

Avec Véran il prépare une stratégie de défense; Il y a eu des morts mais nous ne faisions qu’ exécuter ce que disaient les scientifiques .

Faux archi faux seuls les médecins politiques comme Salomon  ou inféodés aux labos parlaient de dangerosité d’un vieux médicament vendu dans les pharmacies sans ordonnance encore au début d’année .

Une figure exemplaire qui sera demain un fusible bien utile :

Karine Lacombe, alias la »passionaria des labos »

 

Elle mène le combat contre Raoult et fait trembler de peur Macron et Véran . Si le protocole n’est toujours pas appliqué, elle a une énorme part de responsabilité. Demain elle plaidera non coupable comme elle le fait aujourd’hui  pour les masques : regardez la vidéo…

 

https://www.facebook.com/quoi2newstv/videos/221911379049470

 

 

Alors ne jouez plus avec la vie des Français ! Ecoutez les professeurs Raoult, Perronne et Douste Blazy !

Demain vous serez responsable devant l’histoire !

https://www.mesopinions.com/petition/sante/faut-ecouter-professeur-raoult/82737

Publié dans éducation prépa école de commerce | 1 commentaire

L’union fait la force

Christian Perronne vous remercie

 

J’ai fourni aux professeurs Perronne et Douste Blazy toutes les informations sur notre pétition , nos soutiens sont les leurs . La pétition de mes opinions et celle de change vont dans le même sens : le protocole Raoult tout de suite !104710976

Publié dans éducation prépa école de commerce | 6 commentaires

La mobilisation pour l’application immédiate du protocole Raoult s’amplifie : 350 000 pétitionnaires

 

 

Les deux pétitions se soutien (mesopinions et change) comptabilisent 350 000 signatures . De grands noms de la médecine lancent des appels  et les médecins demandent en vain  aux autorités de fournir des preuves sur les communiqués repris par les médias et parlant de morts  liés à la chloroquine.

https://www.mesopinions.com/petition/sante/faut-ecouter-professeur-raoult/82737

http://chng.it/rWVkQfxWTx

 

91704801_2820882217965741_3934240375857741824_n (1)

 

Fabien Calvo, Jean-Luc Harousseau et Dominique Maraninchi sont respectivement professeur émérite de pharmacologie à l’université de Paris-Diderot, ancien professeur d’hématologie à l’université de Nantes et professeur émérite de cancérologie à Aix-Marseille Université.

« L’essai européen en cours risque de ne pas répondre au concept du traitement précoce, puisque les médicaments ne seront utilisables que dans les cas graves, soit plus de sept jours après les premiers signes cliniques d’infection. Dans son approche, Didier Raoult propose de traiter dès les premiers signes d’infection documentée pour prévenir cette évolution.

Le débat médical posé, nous souhaitons apporter notre perception à la controverse: nous avons tous trois été cliniciens ou pharmacologues, et investigateurs d’essais cliniques «randomisés», et deux d’entre nous ont dirigé ou présidé l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et la Haute Autorité de santé (HAS). Ce texte n’est qu’une opinion engagée, que nous voulons contributive à la discussion. Nous savons que les «experts» ont déjà montré qu’ils peuvent se tromper ; la réflexion médicale se doit cependant d’être partagée pour éclairer une décision qui au final sera issue du dialogue médecin-patient.

La chloroquine (CQ) et l’hydroxychloroquine (HCQ) sont de vieux médicaments, utilisés depuis maintenant soixante ans dans le traitement du paludisme puis le traitement de maladies auto-immunes comme le lupus érythémateux disséminé ou la polyarthrite rhumatoïde, à la dose de 400 mg par jour. Leurs effets secondaires en respectant les contre-indications sont connus et limités. Ils sont observés en cas de surdosage, de traitement prolongé et d’interactions avec d’autres médicaments. Parmi ces effets: des rétinites et des cardiomyopathies qui justifient une surveillance régulière. En dehors de leur action anti-inflammatoire, ces molécules ont une activité antivirale et il a été montré que, dans les conditions de laboratoire, elles bloquent la prolifération du coronavirus (Cell Discovery – 2020- 6:16).

Ces observations de laboratoire ne préjugent pas de leur effet chez l’homme. L’essai clinique du professeur Raoult publié il y a quinze jours montrait chez un nombre limité de patients que la charge virale diminuait de façon rapide après le début d’un traitement par HCQ, surtout en combinaison avec un antibiotique, l’azithromycine, une molécule largement utilisée dans les pneumopathies. Des travaux récents en Chine ont montré un bénéfice clinique dans l’évolution des patients traités dans une étude «randomisée» conduite chez 62 patients ayant des lésions pulmonaires ne nécessitant pas de recours à la réanimation. Même si d’autres études sont moins concluantes, une conférence de consensus chinoise a émis en mars un avis positif sur l’utilisation de la chloroquine.

La diminution de la durée du portage viral suggérée par les travaux du Pr Raoult peut permettre d’espérer une diminution de la période de contagiosité et pourrait donc, avec le confinement, participer à l’éradication de l’épidémie

La communauté scientifique française et internationale s’est émue que la conception des essais du Pr Raoult ne corresponde pas aux critères classiques de la médecine moderne basée sur les preuves, puisque cette étude n’était pas strictement comparative. Cependant, devant ces premiers résultats «encourageants», et en l’absence de TOUTE autre possibilité dans une crise sanitaire sans précédent depuis un siècle, les autorités françaises ont autorisé l’utilisation de ce traitement chez des malades hospitalisés, donc essentiellement dans les formes graves. La Food and Drug Administration américaine vient de suivre cet exemple pour les patients hospitalisés qui ne participent pas à un essai clinique.

Cependant, l’équipe de Didier Raoult dans une nouvelle étude d’une cohorte de 80 patients traités au diagnostic rapporte des disparitions rapides de la charge virale chez 78 d’entre eux, un patient étant décédé et un autre dans un état grave, âgés respectivement de 86 et 74 ans. En l’absence de «randomisation», cette nouvelle étude ne permet pas non plus de conclure définitivement sur l’amélioration du pronostic par rapport à un traitement symptomatique.

Toutefois, plusieurs aspects nous semblent mériter d’être soulignés. Avant tout, dans toutes les maladies virales qui entraînent des détresses respiratoires, la persistance du virus devient peu importante dans l’évolution de la détresse respiratoire lorsque la barrière pulmonaire est atteinte, en raison de complications inflammatoires majeures. À ce stade, seule la réanimation permet de passer le cap de la reconstitution des tissus lésés. Le point fort des essais du Pr Raoult est, de notre point de vue, une diminution très rapide de la charge virale avec négativation des recherches virologiques dans plus de 90 % des cas en moins de huit jours, ce qui pourrait permettre d’éviter l’aggravation et en particulier le transfert en réanimation.

Sur cette base, la stratégie serait plutôt donc de proposer un traitement précoce avant la survenue de complications respiratoires sévères. En effet, à l’inverse, d’autres travaux montrent qu’en l’absence de traitement spécifique le virus persiste chez au moins la moitié des patients huit jours après la fin des symptômes. De fait, la diminution de la durée du portage viral suggérée par les travaux du Pr Raoult peut permettre d’espérer une diminution de la période de contagiosité et pourrait donc, avec le confinement, participer à l’éradication de l’épidémie.

Enfin, les cohortes marseillaises rapportées ne montrent pas à l’évidence de survenue d’effets secondaires majeurs liés au traitement, lorsque les règles de prescription et contre-indications sont respectées, après un électrocardiogramme (ECG) et dosage du potassium, ce qui faisait partie des réserves de beaucoup de cliniciens.

Une proposition de soins élargie au traitement du Pr Raoult doit être avancée alors que les services de réanimation sont surchargés

En l’absence d’autre traitement disponible avéré efficace à ce jour (plus de deux cents essais thérapeutiques enregistrés dans le monde), nous pensons légitime, au vu des résultats préliminaires, de mettre en place une nouvelle stratégie avec, avant tout, un accès élargi aux tests diagnostiques des patients suspects parce que symptomatiques ou ayant été au contact d’un patient infecté.

Le deuxième maillon de la chaîne de soins serait la mise en place de structures de soins associant les personnels hospitaliers et la médecine de ville pour effectuer le diagnostic, la prescription et la surveillance d’hydroxychloroquine et d’azithromycine chez tous les malades positifs non inclus dans un essai clinique: il est nécessaire d’initier une prise en charge rationalisée et non pas à l’aveugle, en fonction de l’état physiologique, et de respecter d’éventuelles contre-indications à l’addition de l’azithromycine, en particulier chez les patients polymédicamentés. Cette prescription pourrait être réalisée, en l’absence de contre-indication et avec l’accord du patient, dès le diagnostic confirmé, pendant une durée limitée, et accompagnée de la collecte de données simplifiées.

De simples modifications des conditions de prescription et de délivrance peuvent rapidement le permettre. Lors de l’arrivée annoncée de tests en plus grand nombre, la surveillance virologique des patients pourra être mieux documentée pendant et à l’arrêt du traitement.

Les patients, légitimement, ne tolèrent pas que le diagnostic sur leur état de santé soit simplement présumé et qu’il leur soit alors seulement recommandé de rester chez eux avec la crainte de complications, alors même qu’une option thérapeutique simple, sous surveillance médicale, peu onéreuse et possiblement efficace pourrait leur être proposée. Une proposition de soins élargie doit être avancée alors que les services de réanimation sont surchargés et que des tensions sont présentes sur les approvisionnements en médicaments et appareils qui leur sont indispensables. L’accès à l’hydroxychloroquine limité aux seuls malades hospitalisés marque aussi une inégalité dans l’accès aux soins. Le choix de la précaution est aussi un pari politique. »

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | 2 commentaires

Quand l’amateurisme devient un crime d’Etat…

Quand l’amateurisme devient un crime d’Etat90647287_260720991607850_1915329992657469440_n

 

Nous n’aurons plus d’hydroxychloroquine ! Les autres font leur marché….

Nous sommes  100 000 avec Patrick KARAM qui sauve l’honneur de la classe politique  (merci à P Huet pour les infos)

Patrick Karam démissionne de son poste de vice-président au conseil régional d’Ile-de-France. Il l’a annoncé, jeudi 2 avril, dans un communiqué. Cette décision fait suite au référé qu’il engage devant le tribunal administratif pour demander à l’ARS et l’AP-HP d’assumer leurs missions premières « dans les plus brefs délais dans la crise sanitaire que nous traversons aujourd’hui ».

 

« Je me décharge dès aujourd’hui du suivi d’une partie des commandes de masques que je gérais avec mon réseau de chefs d’entreprise   chinois. En revanche, j’assurerai l’intérim pour gérer les arrivées de malades du COVID ou des jeunes de l’ASE sur nos îles de loisirs et au CREPS », poursuit l’élu, qui se dit « révolté » par les « multiples défaillances de l’Etat de ses bras armés », dans la gestion de la crise du coronavirus.

 

Quatre manquements relevés selon Patrick Karam

Selon Patrick Karam, l’ARS et l’AP-HP ne jouent pas leur rôle dans « la mise à disposition de tous les franciliens de masque, la mise en place de tests de détection en nombre suffisant afin de confiner les malades ignorant leur contagiosité, l’achat massif de respirateur et la mise à disposition de tous des traitements possiblement curatifs. »

CONTRE

L’Agence Régionale de Santé d’Ile de France, dont le siège social est situé 35, rue de

la Gare – 75935 Paris Cedex 19

 

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, dont le siège social est situé 3 avenue

Victoria- 75004 Paris

La présente requête sur le fondement de l’article L521-2 du Code de Justice

Administrative, a pour objet d’enjoindre à l’Agence Régionale de Santé d’Ile de

France (ARS) et au Centre Hospitalier Universitaire d’Ile de France (CHU) :

1° de passer commande auprès des sociétés SA Novacyt ou Altest Biotech, des tests

de dépistage du Covid-19 en nombre suffisant pour couvrir les besoins de la

population de la région d’Ile de France

 

2° de passer commande des doses nécessaires au traitement de l’épidémie de Covid-

19 par l’hydroxychrloroquine et l’azithromycine, comme défini par l’IHU

 

Méditerranée infection, en nombre suffisant pour couvrir les besoins de la

population de la région d’Ile de France

3° de passer commande des masques et des respirateurs de réanimation en nombre

suffisant pour couvrir les besoins de la population de la région d’Ile de France

1   Nous n’aurons plus d’hydroxychloroquine ! Les autres font leur marché….

 

https://www.novartis.ch/fr/news/update-coronavirus-covid-19

Novartis est en train d’envoyer 30 millions de comprimés d’hydroxychloroquine aux Etats-Unis et en diffuse aux hôpitaux suisses bien sûr

Essayons de sauver le plus de gens possible,

Novartis International AG : La Suisse est le premier pays européen à recevoir un don d’hydroxychloroquine de la part de Novartis

03 avril 2020

  • Novartis a promis un don mondial allant jusqu’à 130 millions de doses d’hydroxychloroquine, un antipaludique, afin d’apporter son soutien à la lutte contre la pandémie de COVID-19.
  • Sandoz, la division de Novartis spécialisée dans les génériques et les biosimilaires, commence aujourd’hui à faire parvenir les premières doses d’hydroxychloroquine aux autorités suisses qui organisent la distribution aux hôpitaux.
  • La Suisse est ainsi le premier pays européen, et le deuxième au monde après les Etats-Unis, à recevoir un don de ce médicament.

Rotkreuz, le 3 avril 2020 — Aujourd’hui, Novartis met gratuitement à disposition des hôpitaux une quantité importante d’hydroxychloroquine afin de traiter les patients atteints du COVID-19 en Suisse. Ceci va permettre aux patients d’avoir accès à un traitement potentiellement efficace tout en faisant avancer la recherche clinique en matière de lutte contre le virus. La Suisse est ainsi le premier pays d’Europe, et le deuxième au monde après les Etats-Unis, à recevoir gratuitement ce médicament. Les autorités suisses sont responsables de la distribution de  ces médicaments aux hôpitaux.

Dans son protocole de traitement, la Société suisse d’infectiologie (SSI) recommande entre autres l’hydroxychloroquine pour le traitement des patients hospitalisés en raison du COVID-19L’autorisation s’applique au traitement du paludisme et de maladies auto-immunes, mais le médicament sera utilisé sous surveillance médicale et administré sous la responsabilité d’un médecin pour le traitement de patients atteints de COVID-19.

« C’est une excellente initiative qui va permettre d’aider rapidement les patients souffrant du COVID-19 partout dans le monde – y compris en Suisse – grâce à un médicament qui pourrait se révéler efficace. L’initiative va également permettre de tester l’hydroxychloroquine dans des études à grande échelle », a déclaré le professeur Manuel Battegay, Médecin-chef, Maladies Infectieuses et Épidémiologie hospitalière, à l’Hôpital Universitaire de Bâle. Pr Battegay contribue de manière significative aux travaux thérapeutiques menés en Suisse impliquant l’hydroxychloroquine pour les patients atteints de COVID-19.

Comme Jan Tangermann, directeur de Sandoz Suisse, la division de Novartis spécialisée dans les génériques et les biosimilaires,  l’a souligné: « Il est aujourd’hui plus important que jamais d’honorer notre mission de prestataire de soins de base en Suisse. Avec ce don important d’hydroxychloroquine aux autorités suisses, nous contribuons à permettre un accès à un traitement potentiellement efficace et soutenons la recherche clinique en matière de lutte contre le COVID-19. »

Lire le communiqué de presse complet (anglais)

30 mars 2020

Donation : Expédition de 30 millions de comprimés d’hydroxychloroquine au US Department of Health and Human Services

Novartis a annoncé aujourd’hui que Sandoz, sa division génériques et biosimilaires, a commencé à expédier 30 millions de doses de comprimés d’hydroxychloroquine au Département américain de la santé et des services sociaux (HHS) pour une utilisation immédiate dans le cadre d’essais cliniques contrôlés visant à évaluer l’efficacité du médicament chez les personnes ayant obtenu un résultat positif au test COVID-19. Cet envoi fait partie d’un don global annoncé précédemment, totalisant 130 millions de comprimés à distribuer au niveau international à travers un large éventail d’essais cliniques avec de multiples parties prenantes.

 

 

 

https://www.novartis.ch/fr/news/update-coronavirus-covid-19

Censure et menaces de sanctions pour ceux  qui contestent la ligne macronienne

Chacun remarquera que les éminents professeurs qui soutiennent Raoult  sont des anciens qui ne redoutent pas de punitions pour leurs carrières…

Fabien Calvo, Jean-Luc Harousseau et Dominique Maraninchi sont respectivement professeur émérite de pharmacologie à l’université de Paris-Diderot, ancien professeur d’hématologie à l’université de Nantes et professeur émérite de cancérologie à Aix-Marseille Université.

Véran répond par le mépris aux centaines de milliers de pétitionnaires :

Au lieu de décréter la chloroquine pour tous  le gouverment a donc décrété le rivotril  éliminer pour tous les patients qu’on ne peut plus sauver . https://pgibertie.com/2020/04/03/les-faits-et-les-etudes-heureux-comme-un-marseillais-au-temps-du-covid-19/

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

Nous connaissons  déjà les résultats des essais officiels sur l’hydroxychloroquine

LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

Nous connaissons  déjà les résultats des essais officiels sur l’hydroxychloroquine

Un spécialiste les communique, lisez bien

Capture lk

Cher confrère,

Je vous remercie de votre initiative du CHU d’Angers concernant les essais de l’hydroxychloroquine dans des indications telles que les recommande le Pr Raoult et non celles préconisées par le projet « Discovery », projet qui n’avait à notre sens qu’un seul but : discréditer les hypothèses d’efficacité de cette molécule.

Nous remarquons toutefois que le traitement n’est pas celui indiqué puisque vous avez supprimé l’association avec l’Azythromicine, association qui entraine une chute de 50% de la charge virale (en comparaison de l’Hydroxychloroquine seule) et qui l’annule (testé par culture sur cellules) en 5 jours (au lieu de 12 à 20 chez les malades non traités) : résultats laissant présager, sans avoir besoin d’une boule de cristal, non seulement la diminution du pouvoir contaminant des porteurs du virus mais aussi l’amélioration clinique…

Voir l’article original 633 mots de plus

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

Non seulement les cons osent tout mais ils n’ont pas de mémoire…

Non seulement les cons osent tout mais ils n’ont pas de mémoire…

media-interview-conept-group-journalistes-tenant-micro-pour-interviewer-vip_12892-44

 

 

Attention accrochez-vous, les mêmes qui affirmaient que les masques ne servaient à rien nous expliquent maintenant qu’il faut les rendre obligatoire !

Demain il en sera de même pour le modeste antibiotique  Azythromicine que le Professeur Raoult  conseille  mais qui n’est prescrit que par de rares généralistes  pas encore intoxiqués par  la formule du « un doliprane ça suffit » …

 

Demain on nous expliquera que la « planète » s’est vengée… Alors que les virus sont vieux comme le monde et le combat de l’homme contre la nature appartient à l’essence même de l’humanité… A l’état naturel aucun virus n’est sympa.

Mais les mêmes qui critiquent Raoult , un scientifique mondialement connu , font une confiance aveugle  à une gamine de 16 ans déscolarisée …

Et oui Raoult n’est pas dans le camp du Bien , celui de Greta et de Cohn , ils ne le lui pardonnent pas

 

Demain le Pouvoir tirera profit de la catastrophe, tout sera oublié…

Non seulement les cons osent tout mais ils n’ont pas de mémoire…

 

En attendant chapeau bas aux 100 000 personnes qui m’ont suivi dans l’aventure du soutien au Professeur Raoult malgré la censure de Facebook, le silence de la presse.

 

Je remercie l’équipe de mesopinions  pour son dynamisme et rappelle que l’autre site a  torpillé une autre pétition…

 

Je vous remercie de mettre en ligne cette  pétition  dans les groupes auxquels vous appartenez et en particulier les petits groupes de soutien

https://www.mesopinions.com/petition/sante/faut-ecouter-professeur-raoult/82737

 

Chapeau bas  à Patrick Karam, qui vient de renverser la table face au scandale

 

Pire qu’en 1939, le pouvoir incapable de prévoir confisque et paralyse des stocks sur des parkings ! inefficace il ne supporte pas les efforts et les succès des régions, départements et municipalités …

C’est particulièrement vrai en Ile de France :

 

« Patrick Karam, vice-président démissionnaire du conseil régional d’Île-de-France, ne décolère pas contre ce «chantage à la réquisition effectuée par l’Etat».

«C’est scandaleux, le ministère de l’Intérieur laisse les policiers sans protection alors qu’ils sont en première ligne. Parce qu’il a été incapable d’anticiper, parce qu’il est incapable de récupérer des masques, le ministère de l’Intérieur veut empêcher les autres d’y arriver.»

Il faut dire que les politiques sont étrangement silencieux , en 1940 ils étaient 80 à sauver leur honneur et celui de la démocratie, j’attends leurs réponses à ma lettre …

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | 4 commentaires

LETTRE OUVERTE  DE 100 000 CITOYENS AUX PARLEMENTAIRES

les-80-1940

 

LETTRE OUVERTE  DE 100 000 CITOYENS  AUX PARLEMENTAIRES

 

Je me fais ici le porte-parole de 100 000 citoyens français en colère.

Nous ne comprenons pas le refus des pouvoirs publics à mettre en place tout de suite le protocole proposé depuis un mois par le professeur Raoult pour traiter le Covid 19.

 

Pourquoi s’obstiner à attendre des résultats d’une évaluation (Discovery) qui ne prend pas véritablement en compte ce protocole puisqu’elle n’ajoute pas l’azithromycine et qu’elle ne respecte pas ses modalités d’application (le protocole du Dr Raoult ne concerne pas les malades en réanimation) ?

 

En refusant de soigner les malades selon ce protocole avant que la maladie n’ait évolué en pneumopathie, ce gouvernement empêche la diminution du nombre de patients à réanimer et augmente ainsi les risques de décès.

 

Les appels pour aller vite se multiplient dans la communauté scientifique, à l’exception notable de personnes influentes intéressées par la mise en place d’autres thérapies lucratives qui ne sont pas encore prêtes.

 

Elus de la République, prenez vos responsabilités, l’Histoire jugera …

 

Nous vous prions de croire à toute notre considération,

 

Patrice Gibertie et 100 000 citoyens français

 

https://www.mesopinions.com/petition/sante/faut-ecouter-professeur-raoult/82737

 

 

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire