Pour ou contre les accompagnatrices voilées à l’école  : vous allez avoir de grosses surprises

 

Rassemblement du collectif: " Sorties scolaires, avec nous !"

Quels sont les élus qui se battent pour la laicité, ceux qui la combattent et ceux qui sont pour le moins indifférents. Attention ça ne correspond pas au discours de campagne: les faits et les sources

… Lors de son examen de la loi « pour une école de la confiance » ce mercredi 15 mai, le Sénat a adopté, sous l’impulsion de la droite majoritaire, un amendement visant à interdire les signes religieux ostentatoires lors des sorties scolaires. Sur le principe, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer est pour la neutralité des accompagnateurs mais le gouvernement a voté contre l’amendement déposé par Les Républicains (LR).

Les sénateurs auteurs de l’amendement, adopté en première lecture par 186 voix pour, 100 contre et 159 abstentions, ont fait valoir que les parents d’élèves « deviennent des collaborateurs occasionnels du service public » dans le cadre d’une sortie scolaire, et devraient en conséquence adopter la laïcité imposée aux fonctionnaires.

Quelques jours auparavant le même amendement était rejeté par l’assemblée nationale . La lecture du débat et des scrutins est très révélatrice  de l’attitude des différents partis sur  la question de la laïcité  et de l’islamisme.

Pour le port du voile : la France Insoumise , le Ps, les écolos , le MODEM et LAREM, la radicale Pinel , les exclus de LREM pour « comportements »

CONTRE : LR et des indépendants comme E Ménard  ou Lhorot

Indifférence ou négligence ?: le Rassemblement National  et NDA,

Au Sénat, leurs sénateurs, Ravier et Masson , présents ,n’ont pas voté

A l’Assemblée Chenut et Pajot ont voté l’amendement LR ; NDA et MLP étaient absents

Sans commentaires…

http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/1629/AN/103

http://www.assemblee-nationale.fr/15/cri/2018-2019/20190145.asp#P1612992

http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/1670

https://www.senat.fr/scrutin-public/2018/scr2018-100.html

 

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

Le soir des européennes LES ISLAMISTES SABLERONT LE CHAMPOMY

 

 

 

guirous-freres-musulmans-zineb-rhazoui

 

 

Le vendredi 24 mai , en France, à Saint Denis ,une organisation islamiste interdite dans de nombreux pays récupèrera des dons bénéficiant de déduction fiscale.Zineb el Rhazoui  et Lydia Guirous  et quelques militants dénoncent ce scandale . Le RN s’en fout et LaRem autorise …

De temps à autres nos politiques dénoncent l’islamisme mais que font ils de concret : RIEN , strictement Rien .  Qu’attendent ils pour interdire les organisations fréro salafistes ? Les Frères musulmans font la fête au Bourget mais ils sont interdits en Egypte… Seule Lydia Guirous mène en politique le combat contre les barbus, elle est candidate sur la liste Bellamy mais en quatorzième position . La seule chance d’avoir une anti islamiste élue  est compromise par le détournement  du débat par Macron et Le Pen.

Si la liste Bellamy  fait moins de 16 ou 17% les islamistes sableront le champomy

Voter utile c’est  élire LYDIA GUIROUS

Élisabeth Badinter cite Lydia Guirous comme faisant partie des femmes courageuses de culture musulmane qui résistent à la doxa islamiste. La philosophe reproche aux médias de leur donner moins la parole qu’aux « militantes du voile »

Lydia Guirous dénonce les « menaces de mort » émanant de « racailles communautaristes. Elle est particulièrement ciblée selon elle car elle est « une femme, jeune, d’origine maghrébine et de droite ».

Lorsqu’il s’agit d’une femme, c’est « la pire des insultes. C’est bien pire que d’être une pute… C’est être une traîtresse qu’il faut punir et humilier en place publique comme cela a été tristement le cas à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pour ces gens, toute personne d’origine maghrébine qui refuse le communautarisme et qui évolue avec un mode de vie français est un « collaborateur » ».

Elle est soutenue par Ciotti qui dépose une proposition de loi pour étendre à l’enseignement supérieur l’interdiction du port du voile en vigueur dans les écoles, collèges et lycées publics Au Sénat  elle obtient le vote d’un amendement de la loi Blanquer pour faire interdire le voile islamiste  aux accompagnatrices de sorties scolaires

Elle vient enfin de faire voter par cinquante parlementaires LR une motion pour interdire les frères musulmans, l’UOIF et leurs écoles et lycées

 Le parti de Macron  est gangréné par les islamistes, Nathalie Loiseau est favorable au port du voile islamiste . Le RN parle de l’islamisme mais limite le problème à l’immigration , hors les islamistes  sont le plus souvent nés en France. Cherchez vous-même , le parti de Le Pen ignore  qui est Hassan Iquioussen, ennemi juré des militants anti islamistes

Non seulement la maitrise des frontières , la politique extérieure de l’Europe , ont été oubliés mais les islamistes profitent du détournement du débat par Macron et Le Pen

Les militants de la lutte contre l’islamisme  n’ont pu utiliser le débat des élections , les partis politiques leur ont-ils laissé la parole ?

La réponse est non ! A l’exception , que cela plaise ou non  de la liste Bellamy.

 

 

Zineb est à la gauche ce que Lydia est à la droite

Pourquoi la gauche ne soutient elle pas Zineb el Rhazoui ?

Question justement posée par  Alain Marq :

https://www.causeur.fr/guirous-zineb-rhazoui-freres-musulmans-161289

Ce n’est pas par hasard que ces deux femmes courageuses, lucides, authentiquement humanistes, républicaines et universalistes, se retrouvent sur l’essentiel. Ce qu’elles défendent est infiniment plus important que tous les désaccords qui séparent leurs familles politiques. Ce n’est pas une posture. L’une et l’autre sont mères, et se battent aussi pour la liberté et la dignité de leurs filles. « Je veux que ma fille puisse marcher fièrement partout en France, y compris dans ces territoires aujourd’hui perdus pour les femmes. » dit Zineb El Rhazoui. « Nos aînés ont mis en échec le nazisme, notre génération a le devoir de mettre en échec l’islamisme. Ce sursaut de civilisation doit être impulsé rapidement avant que la nuit islamiste ne s’abatte sur nos enfants. » écrit Lydia Guirous. Du plus profond de mon instinct de père je partage leur inquiétude et leur détermination.

Si la stratégie d’influence des islamistes ressemble à celle du communisme stalinien ou maoïste, en particulier dans le monde universitaire, leur idéal est de type fasciste. Ce aussi parce qu’ils avaient conscience de leur proximité idéologique que les islamistes et les nazis étaient alliés, comme le résume Zineb El Rhazoui: « La quasi-totalité des organisations ou régimes islamistes qui existent aujourd’hui sont sortis de la matrice de la secte des Frères musulmans, cette mouvance créée par Hassan el-Banna (qui) n’a jamais caché sa grande admiration pour Hitler. Par ailleurs, la simple observation de ce qu’est l’islamisme en 2019 nous permet de constater qu’il ne s’agit pas là d’une spiritualité individuelle, mais plutôt d’un bloc identitaire qui possède nombre des caractéristiques méthodologiques des fascismes. »

Certes, on peut débattre de la nature terroriste des Frères musulmans. Rappelons simplement que s’ils préfèrent l’influence ils ne reculent pas devant la violence, et que s’il y a des nuances, des rivalités, des oppositions entre la Confrérie et d’autres groupes islamistes, ils sont tous les têtes d’une seule hydre. Tous veulent étouffer la conscience pour la soumettre à un dogme arbitraire. Tous refusent que le Coran entre dans le champ de la critique éthique et rationnelle. Tous partagent les fondamentaux idéologiques qui inspirent, encouragent, justifient le terrorisme djihadiste. Tous rêvent d’instaurer partout un régime théocratique totalitaire, où les individus et les peuples seraient à jamais écrasés par les moindres prescriptions de la charia.

Mais la journaliste de Charlie, elle, n’hésite pas à porter le fer dans la plaie et à dire que l’immunité des islamistes est liée au fait qu’ils s’appuient sur une réalité de la culture arabo-musulmane qui valide une grande partie de leurs présupposés. Le refus de l’égalité des droits, et pas seulement entre l’homme et la femme, mais à raison de la religion, de l’origine…, le rejet du juif, du «kouffar», un rapport de soumission à la religion, etc. C’est à cette réalité-là que Zineb El Rhazoui fait allusion, quand elle dit: «il faut que l’islam se soumette à la critique, qu’il se soumette à l’humour, qu’il se soumette aux lois de la République, qu’il se soumette au droit français. On ne peut pas venir à bout de cette idéologie (l’islamisme) en disant aux gens: l’islam est une religion de paix et d’amour et c’est juste le terrorisme qui est mal.» C’est d’ailleurs bien ce qui lui vaut les foudres des islamistes et le remarquable silence de toutes les institutions musulmanes, CFCM et autres, qui se lèvent d’un bond pour une femme voilée mais n’ont rien à dire quand est menacée de mort une femme libre.

Les deux femmes dénoncent le scandale de Saint Denis

Vendredi 24 mai 2019, à Saint-Denis, se tiendra un dîner caritatif au profit du Centre de Formation des Oulémas avec la présence de @MohamedBajrafil, imam de la mosquée d’Ivry S/ Seine, de Iquioussen conférencier et membre de l’UOIF, branche des frères musulmans

 

L’association religieuse musulmane Sciences & Éducation va organiser un dîner caritatif vendredi 24 mai 2019 dans les locaux de l’IESH de Saint-Denis (Institut européen des sciences humaines), le centre de formation d’imams proche des Frères musulmans. Le programme prévoit une soirée « au profit du centre de formation des oulémas » de Mauritanie… et annonce la possibilité de faire des dons « déductibles des impôts ». En effet, le droit français prévoit une réduction d’impôt aux organismes à « caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire (…) » et aux associations « cultuelles ou de bienfaisance autorisées à recevoir des dons et legs ».

Problème : ce centre de formation des oulémas a été partiellement fermé par les autorités mauritaniennes en septembre 2018, car accusé de « propager des idéologies extrémistes auprès de ses étudiants » d’après le site lemonde-arabe.fr. Mais les dirigeants du centre mauritanien peuvent compter sur le soutien de l’association française Sciences & Éducatio, dont l’objet prévoit « d’assister les étudiants, en Mauritanie, qui rencontrent des difficultés financières afin de leur permettre de poursuivre leur scolarité dans les meilleures conditions et de réussir ». Il est aussi précisé dans les statuts que l’association « pourra apporter librement son soutien aux projets présentés par des organisations œuvrant à des missions d’intérêt général liées à l’action humanitaire ».

Le programme de la soirée n’est pas sans poser question. Il y est en effet prévu une intervention par vidéoconférence de Mohamed Ould Dedew. Ce prédicateur, considéré comme une référence dans les milieux fondamentalistes, s’est fait connaître en prenant des positions antisémites et ses théories pour bien battre sa femme

 

Lydia et Zineb sont deux militantes qui réussissent à franchir le mur d’indifférence. Il y a d’autres militants anti islamistes dont il faut saluer le combat.Ils ont en commun de dénoncer l’entrisme de Hassan  

Céline Pina avait dénoncé, en 2015, le salon de « la femme musulmane » de Pontoise. Elle pointe dans son livre « Silence coupable » (éditions Kero) le déni de la classe politique face à la progression rampante du salafisme.

Elle dénonce la banalisation du péril islamiste par LAREM et prend la défense de FX Bellamy :

https://celinepina.fr/2019/01/billet-dhumeur/

Elle accuse les macroniens  de comparer les terroristes islamistes et  la Manif pour tous à laquelle Simone Veil elle-même participa.

Marlène Schiappa et Nicole Belloubet pensent qu’il y a convergence entre la Manif pour tous et les islamistes. La première s’en est excusée, ce qui est à son honneur, pas la seconde à ce que je sache.

 

Comme inculture et manque de travail sur le fond sont souvent les deux mamelles de ce gouvernement et qu’il est difficile de les enfoncer plus qu’ils ne le font eux-mêmes, tentons plutôt de leur apprendre ce qu’est l’Islamisme.

 

Pour que le choc soit absorbable, prenons donc le maître à penser de l’UOIF, (rebaptisée « Musulmans de France », histoire de faire oublier son caractère politique et radical et de faire passer tous les musulmans pour des islamistes). Cette branche française des Frères musulmans, ce rameau islamiste pur sucre est celui qui s’apprête à recueillir entre ses mains le fameux Islam de France qu’Emmanuel Macron souhaite créer.

 

Voyons le fameux Al Qaradawi, homme le plus savant de l’Islam pour ses adeptes et égérie des Frères musulmans, il est surtout connu pour ses appels à tuer les juifs, les kouffars, à commettre des attentats et à se lancer dans le jihad (et dans son acceptation on est bien loin du combat intérieur, plus dans la lecture des frères Kouachi). Il a même justifié les attentats-suicide et n’a pas de mots assez doux pour les martyrs. Il prône la conversion de l’Europe, sa haine des juifs n’a d’égal que son mépris des femmes et il préconise explicitement de les battre. Bien sûr pour lui la démocratie n’est qu’une hérésie, mais au vu de sa violence décomplexée, dans le cas de Qaradawi, ce n’est même pas le pire. Pour avoir un aperçu de qui est « le grand homme » des frères musulmans : http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/6310

 

 

Bref puisque d’après nos ministres il y a convergence, regardons de plus près :

 

– Je ne savais pas que la Manif pour tous appelait au meurtre de tous ceux qui ne pensent pas comme elle,

– Je ne savais pas que la Manif pour tous encourageait et justifiait les attentats,

– Je ne savais pas que la Manif pour tous prônait la polygamie,

– Je ne savais pas que la Manif pour tous en appelait au meurtre des juifs, des apostats, des kouffars (nous en fait),

– Je ne savais pas que la Manif pour tous prônait l’impérialisme et la conquête de l’Europe,

 

On le voit, cette comparaison est insultante pour cette partie de la droite. Elle est surtout dangereuse pour nous en tant que peuple.

 

Qu’espérer de politiques incapables de connaître leurs ennemis, prêt à prendre les armes politiques et dialectiques contre la droite conservatrice et qui, dans le même temps sont en train de conférer une puissance de déstabilisation énorme à d’authentiques militants fascistes.

 

Ils traitent la Manif pour tous d’islamistes, injure suprême et ne voient pas ceux qu’ils dorlotent et sont dans leur proximité. Il y a là quelque chose de pourri, et pas qu’au royaume du Danemark.

Mohamed Louizi est un des meilleurs connaisseurs de l’Islam, il démontre la construction d’un islamisme guerrier contemporain du Prophète  et trahissant le Message « Cette brève synthèse démontre qu’en vérité l’islam du Prophète et son esprit n’auraient presque  jamais existé. Les califes, puis les rois successifs, ont liquidé son héritage. Cela s’est passé sur le temps longs, génération après génération, durant les trois premiers siècles et surtout sous le patronage direct du politique. Le Prophète Mohammed a voulu dégager l’espace entre l’Homme et Dieu de toute entremise. Cela n’était pas au goût de ceux qui cherchaient mordicus à tirer profit de leur posture politique autoritaire, visant à dominer à tout prix. Ce n’était pas grave d’utiliser le Livre Saint comme glaive et d’inventer les hadiths de ladite Sunna comme sabre ! »

http://mohamedlouizi.eu/2019/05/11/acte-vi-percer-les-secrets-de-fabrication-de-lautorite-des-textes/#more-1923

Mohamed louizi  combat les Frères musulmans et leurs complices ;Il montre la toute puissance de l’organisation frériste dans le Nord de la France avec la complicité des politiques et l’argent de l’Etat

le Frère musulman Mohamed Karrat, toujours professeur de mathématiques au Collège-lycée Averroès à Lille-sud, un établissement islamiste privé sous contrat d’association avec l’État. Le sulfureux Mohamed Karrat est aussi «recteur» du CIV financé, en partie, par Nectar Trust (ex-Qatar Charity) qui, par ailleurs, a soutenu et financé des organisations terroristes à travers le monde. Ce jour-là, Mohamed Karrat avait assuré le rôle d’imam : non pas parce qu’il n’y avait pas le Frère musulman Ahmed Miktar, l’ «imam polygame» au vu et au su de la République, mais parce que dans cette mosquée, comme dans d’autres gérées par les frérosalafistes, l’imam régulier cède sa place, de temps en temps, au président de l’association lorsqu’il s’agit de délivrer aux fidèles un message politique et une position officielle des Frères musulmans. Une sorte de partage des rôles, entre une mission soi-disant religieuse et une mission assurément politique, d’un édifice censé être cultuel à 100 %.

Vers 17 heures, le 10 septembre 2018 à la Préfecture du Nord à Lille, j’ai franchi la porte de la salle Erignac, répondant à l’invitation du cabinet du Préfet pour participer aux «Assises territoriales de l’Islam de France». Ce même professeur de mathématiques, ce même «recteur» du centre islamiste de Villeneuve d’Ascq qui tient toujours des discours incendiaires, était là, présent au beau milieu d’au-moins six autres Frères musulmans notoires. Il a même pris la parole à plusieurs reprises. J’ai eu comme l’impression que les autorités préfectorales étaient presque obligées de les inviter à la table de la République quoi qu’ils disent, quoi qu’ils fassent. Quand le Préfet a décidé de donner le mot de la fin au Frère musulman Ahmed Miktar, l’ «imam polygame» de Villeneuve d’Ascq, j’ai baissé ma tête par retenue, serré mes dents par écœurement, et me suis dit : La France a certainement perdu le Nord.

Publié dans éducation prépa école de commerce | 1 commentaire

LE PEN et MACRON, les deux faces d’une même médaille

Citation | Publié le par | 1 commentaire

Politique, le chaos absolu

Tout est dit dans cet article, j’ai toujours été euro critique et j en arrive à encourager mes amis bien plus europhiles à voter pour la liste Bellamy. Le vote Loiseau conduit à un affaiblissement de la France en Europe. Tout candidat soutenu par Macron à la présidence de la commission sera balayé par nos voisins tant la détestation de notre dirigeant est forte. Barnier l’a compris, il soutient donc Bellamy.

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

A la veille des élections européennes de 2019, la politique française poursuit sa descente aux enfers et se présente, plus que jamais, comme un champ de ruines. L’existence de 34 listes, parfois les plus fantaisistes, dénote une véritable explosion de l’offre politique. Elle s’accompagne d’un désintérêt manifeste de l’opinion avec une abstention qui pourrait atteindre les 60%.

En parallèle, la politique française fait naufrage dans l’anomie, c’est-à-dire l’explosion de tous les repères, de toute éthique. Ainsi, la tête de liste présidentielle n’accepte de débattre avec la tête de liste LR, qu’à huis clos, en l’absence de toute radio et télévision, avant de lui cracher dessus par derrière (« très, très, très à droite »). Un tel niveau de lâcheté, sans complexe, c’est du jamais vu dans toute l’histoire de la démocratie… Mais pour autant, la même se vautre ensuite dans un débat public, télévisé, avec la tête de liste  lepéniste… Quel est…

Voir l’article original 374 mots de plus

Publié dans éducation prépa école de commerce | 1 commentaire

l’ enregistrement du débat LOISEAU /BELLAMY

Capture bbb

 

MMe Loiseau n’a pas voulu que le débat soit retransmis mais vous pouvez télécharger la video en ciquant sur le lien ci dessous

https://www.dropbox.com/s/qxiryzgnsjzoz3f/Europ%C3%A9ennes%20_%20r%C3%A9%C3%A9coutez%20l%E2%80%99unique%20d%C3%A9bat%20Loiseau%20-%20Bellamy.mp4?dl=0

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

Voter Macron c’est voter pour l’affaiblissement de la France en Europe

0601225457089-web-tete

60280041_2195206033897115_4152999016046526464_n

Nos voisins sont consternés par le déroulement des élections européennes en France. La presse allemande a depuis longtemps fait son choix, le seul qui surnage de l’océan de démagogie hexagonal s’appelle François Xavier Bellamy. Nombreux sont ceux qui ne comprennent pas où sont passés les sociaux-démocrates. Quant au écologistes , ils se demandent d’où sortent les khmers verts de EELV.

Il n’y a qu’en France que l’on considère Macron comme un bon gestionnaire. Nous sommes bons derniers pour le déficit public et 25eme sur 28 pour le chômage. Macron  est celui qui augmente les impôts : nous sommes premiers pour les prélèvements obligatoires . Macron n’est ni libéral ni de droite, c est un Hollande, la prétention en plus.

Macron est détesté  pour son mépris et sa volonté de donner des leçons. Il n’a pas compris que ses propositions d’un renforcement de la zone euro et d’un fédéralisme accru vont à l’encontre des souhaits de Berlin, car la CDU a entre-temps changé de registre.

la jeune garde du parti chrétien-démocrate, dirigé par Annegret Kramp-Karrenbauer (surnommée « AKK »), dont Jens Spahn et Norbert Röttgen, déteste Emmanuel Macron, perçu comme un faux libéral et un individualiste sur la scène européenne.

Quand le président a défendu un bref délai pour le Brexit, Angela Merkel a plaidé l’inverse, laissant son homologue isolé.

En tout cas, la nouvelle ligne de la CDU s’infléchit à droite. Bien plus en phase avec celle… des Républicains.

https://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/pourquoi-la-france-a-deja-perdu-les-europeennes-13-05-2019-2312170_1897.php?fbclid=IwAR1fKI_Tk2-w8XsIs1V27juKkD7apTDgfNs2BmmflCv4ufk1bePXLGJy2Uw

 

Les élections européennes n’y sont pas non plus étrangères alors que le président Macron ambitionne de créer un groupe centriste au Parlement européen qui bousculerait le tout puissant Parti populaire européen (PPE, droite) dominé par les conservateurs d’Angela Merkel.

Nos voisins savent que Macron veut faire exploser le système en constituant un groupe s’opposant aux sociaux-démocrates et au conservateurs du PPE

« On est clairement passé dans une séquence électorale, celle de la concurrence politique(…). Les deux dirigeants poursuivent deux logiques antagoniques. Il s’agit de le montrer aussi à l’opinion publique », analyse Claire Demesmay.

https://www.lepoint.fr/politique/macron-affiche-ses-desaccords-avec-merkel-26-04-2019-2309695_20.php

Berlin a son candidat pour la présidence de la commission , Manfred Weber, un bavarois conservateur proche de la ligne Bellamy.

Il y a cependant plusieurs postes à prendre dont celui de président de la BCE , les Allemands  ne peuvent candidater partout et Barnier aura sa chance à la présidence de la commission , il soutient la liste Bellamy en France.

 

« On veut montrer qu’on n’est pas seuls ! », résume un cadre de la campagne d’En Marche… A deux semaines du scrutin, l’équipe d’Emmanuel Macron aligne son bataillon européen avec en première ligne Guy Verhofstadt. Le Belge préside le groupe libéral, le 4e du Parlement qu’il a accepté de dissoudre pour en créer un nouveau, plus gros, qui intégrera les futurs eurodéputés En Marche.

 

L’Alliance des Démocrates et Libéraux européens (ADLE) va être dissoute, a annoncé Guy Verhofstadt jeudi soir. Avec les troupes d’Emmanuel Macron, il souhaite créer un nouveau groupe au sein du Parlement européen.

 

On retrouve donc sur scène à Strasbourg  les représentants de l’actuel groupe, comme le parti du Premier ministre néerlandais Mark Rutte, ou encore le parti espagnol Ciudadanos, qui devrait passer de deux à neuf eurodéputés.

 

Mais l’équipe macroniste veut aussi mettre en avant de petits nouveaux : le parti La Voix de République tchèque ou Plus Roumanie, de Dacian Ciolos, que certains surnomment le « Macron roumain ». Les équipes d’En marche ont ainsi approché ces derniers mois plus d’une soixantaine de formations politiques dans une vingtaine de pays.

http://www.rfi.fr/europe/20190511-elections-europeennnes-macron-bataillon-europe

 

La création d’un nouveau groupe au centre du Parlement entre l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe, et les troupes d’Emmanuel Macron, propulse comme prétendant Guy Verhofstadt, le président belge de ce groupe élargi des Libéraux. On murmure aussi la candidature de la très médiatique commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager. Mais le Danemark n’a pas adopté l’euro et ne fait pas partie de l’espace Schengen. Heureusement , la dame est célèbre pour avoir fait capoter la fusion Siemens  Alstom

Guy Verhofstadt , le politicien le plus sulfureux de Bruxelles, célèbre par sa capacité à se faire financer par les multinationales…

Car nous sommes au cœur d’un intense bargaining général. Tout ceci est un combat complexe à entrées multiples pour se partager les grands postes de l’édifice communautaire. Et le fameux « spitzenkandidat » pourrait se retrouver ailleurs qu’à la Commission, par exemple à la présidence du Parlement.

Problème, les conservateurs préfèreront former une coalition avec les sociaux démocrates   et laisseront de côté la Macronie…

220891

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

Le choix perdant -perdant entre Macron et Le Pen :derrière eux , un affairiste belge et un suprémaciste yankee

Le choix perdant perdant entre Macron et Le Pen :derrière eux , un affairiste belge et un suprémaciste yankee

8070210_90c7931c-7489-11e9-9c8e-32f064025ce9-1_1000x625

Les média ont décidé que les Français devaient choisir  entre Macron et Le Pen . Problème le choix qu’ils nous proposent masquent les vrais gagnants :un suprémaciste yankee et un affairiste belge

D’un côté le représentant de l’impérialisme yankee le plus affreux, l’héritier de Bush , même Trump n’a plus voulu de lui : STEVE  « GOEBBELS » BANNON, conseiller  de Marine Le Pen, un fou qui rêve de troisième guerre mondiale

De l’autre  le représentant des lobbys, celui qui sait obtenir pour lui 1,5 millions d’Euros des multinationales, VERHOFSTADT, le futur président de la commission ou du parlement choisi par Macron

Moi je vote Bellamy … C’est plus raisonnable

 

L’EUROPE DE MACRON, C’est ça !!!
Macron dévoile enfin son champion pour l’Europe, C’ est VERHOFSTADT, il ne pouvait choisir pire… Les entreprises lui ont versé 1,5 millions d’Euros  en 5 ans

IL SERA LE PRESIDENT DE LA COMMISSION OU DU PARLEMENT

https://pgibertie.com/2019/05/11/leurope-de-macron-cest-ca-macron-devoile-enfin-son-champion-pour-leurope-c-est-verhofstadt-il-ne-pouvait-choisir-pire-les-entreprises-lui-ont-v/

 

Nul mieux que lui n’incarne  les liens sulfureux entre l’Union européenne et les intérêts des multinationales . Pour  tromper les électeurs Macron avait parlé de Michel Barnier mais ce dernier soutient Bellamy. Tout est clair, l’homme de Macron est bien l’horrible VERHOFSTADT

Nathalie Loiseau était en meeting ce samedi après-midi à Strasbourg. Sur scène également, sont présents les alliés européens d’En Marche, ceux avec qui Emmanuel Macron ambitionne de créer au Parlement un « groupe central progressiste ».

« On veut montrer qu’on n’est pas seuls ! », résume un cadre de la campagne d’En Marche… A deux semaines du scrutin, l’équipe d’Emmanuel Macron aligne son bataillon européen avec en première ligne Guy Verhofstadt. Le Belge préside le groupe libéral, le 4e du Parlement qu’il a accepté de dissoudre pour en créer un nouveau, plus gros, qui intégrera les futurs eurodéputés En Marche.

L’Alliance des Démocrates et Libéraux européens (ADLE) va être dissoute, a annoncé Guy Verhofstadt jeudi soir. Avec les troupes d’Emmanuel Macron, il souhaite créer un nouveau groupe au sein du Parlement européen.

Nathalie Loiseau, tête de la liste Renaissance (LREM-MoDem-Agir), veut faire entrer le plus grand nombre possible de députés de la majorité présidentielle française au Parlement européen le 26 mai. Son objectif : créer un nouveau groupe centriste à Strasbourg, composé d’une centaine de députés progressistes européens, à même de peser au sein de la future assemblée.

En réalité, c’est le groupe centriste et libéral au Parlement européen qui va se transformer, comme l’a expliqué son président Guy Verhofstadt.

.$

« Nous allons créer un nouveau groupe, un groupe global, un groupe centriste proeuropéen avec Emmanuel Macron »,a déclaré Guy Verhofstadt.

 

On retrouvera donc sur scène à Strasbourg ce samedi les représentants de l’actuel groupe, comme le parti du Premier ministre néerlandais Mark Rutte, ou encore le parti espagnol Ciudadanos, qui devrait passer de deux à neuf eurodéputés.

Mais l’équipe macroniste veut aussi mettre en avant de petits nouveaux : le parti La Voix de République tchèque ou Plus Roumanie, de Dacian Ciolos, que certains surnomment le « Macron roumain ». Les équipes d’En marche ont ainsi approché ces derniers mois plus d’une soixantaine de formations politiques dans une vingtaine de pays.

http://www.rfi.fr/europe/20190511-elections-europeennnes-macron-bataillon-europe

 

La création d’un nouveau groupe au centre du Parlement entre l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe, et les troupes d’Emmanuel Macron, propulse comme prétendant Guy Verhofstadt, le président belge de ce groupe élargi des Libéraux. On murmure aussi la candidature de la très médiatique commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager. Mais le Danemark n’a pas adopté l’euro et ne fait pas partie de l’espace Schengen.

Car nous sommes au cœur d’un intense bargaining général. Tout ceci est un combat complexe à entrées multiples pour se partager les grands postes de l’édifice communautaire. Et le fameux « spitzenkandidat » pourrait se retrouver ailleurs qu’à la Commission, par exemple à la présidence du Parlement.

L’ALDE a reçu ces dernières années des fonds de différentes entreprises. Parmi elles : Monsanto-Bayer, mais aussi Uber, Google Belgique , Deloitte, AmCham ou Syngenta. L’année dernière, par exemple, le montant total s’élevait à 122 000 euros, a calculé le journal français Le Monde. Cet argent provenait de 8 multinationales et lobbies différents. Ils ont tous payé un droit d’entrée de 7 000 à 18 000 pour participer au congrès annuel du parti qui s’est tenu à Madrid.

 

Le Belge Guy Verhofstadt figure dans le top 3 des eurodéputés qui déclarent une activité secondaire, écrit mardi Le Soir sur base d’une étude de Transparency International EU. Il a perçu durant la dernière législature entre 920.000 et 1,42 million d’euros en plus des 13.000 euros bruts par mois qu’il gagne au Parlement européen.

Un tiers (31%) des députés européens déclarent exercer une activité secondaire lucrative. Au sein des eurodéputés belges, ils sont 62% à arrondir leurs fins de mois. Rien n’interdit cette pratique pour autant qu’ils la déclarent, sauf qu’aucune sanction n’est appliquée dans le cas contraire, relève Le Soir.

Selon Transparency International, il y a risque de conflit d’intérêts. Par exemple, quatre élus actuels continuent à percevoir de l’argent de sociétés qui sont inscrites au registre officiel des lobbies de l’Union européenne.

Les numéros un et deux en termes « d’extras » au Parlement européen sont le député italien Ranato Soru, par ailleurs directeur du groupe Tiscali, et le Lituanien Antanas Guoga, dont l’activité complémentaire est joueur de poker.

Guy Verhofstadt est quant à lui administrateur de la Sofina  (Danone)et de Theodorus III, le fonds de l’ULB dédié aux spin-off et start-up. Une partie de ses revenus proviennent également

de ses prises de parole. . Amateur de voitures de course britanniques, Verhofstadtpossède un vignoble toscan,

 

L’Europe de Marine Le Pen , c’est ça ?

Marine Le Pen ne fait plus peur, mais qui pouvait imaginer qu’elle était sous l’influence d’un suprémaciste yankee pour qui la France n’est que de la m…. ? Steeve Bannon…

Cet idéologue a derrière lui plusieurs carrières. Il a été officier dans la Marine, banquier chez Goldman Sachs, homme d’affaires dans les médias et l’audiovisuel avec son entreprise Bannon & Co, qu’il a vendue à la Société Générale en 1998.

https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/donald-trump/qui-est-steve-bannon-l-ex-conseiller-strategique-devenu-la-bete-noire-de-trump-5482910

Il a produit des films avec des réalisateurs de tous bords (Anthony Hopkins, Sean Penn), puis réalisé des documentaires très controversés aux États-Unis, dont Generation Zero. Il a soigné l’image de Sarah Palin, l’égérie du Tea Party, l’aile droite du parti républicain, puis dénoncé le mouvement de protestation sociale Occupy, né en face de Wall Street en 2011.

Steve Bannon ne rêve que de la troisième guerre mondiale. C’est un adepte de la théorie générationnelle de William Strauss et Neil Howe. Deux universitaires qui ont découpé l’histoire des États-Unis en cycles de 80 à 100 ans (les quatrièmes tournants) expliquant les guerres d’Indépendance, de Sécession, la Seconde Guerre mondiale. Pour Bannon, le pays a entamé un cycle avec la crise bancaire de 2008.« Pour Steve Bannon, nous sommes pris dans une guerre existentielle, déclarait Neil Howe, au Washington Post, en janvier. Et tout participe de ce conflit. Les traités doivent être dénoncés, les ennemis, nommés, la société, transformée. Un conflit mondial, s’il devait survenir, ne ferait que valider cette théorie. En août 2017, lors de son départ de la Maison Blanche, Bannon déclarait qu’il partait « au combat pour Trump et contre ses opposants – au Capitole (le siège du Congrès), dans les médias et dans le monde des affaires ». C’était avant qu’il accuse le fils du Président, son gendre et d’autres proches de « trahison » dans l’affaire de collusion entre l’équipe de Trump et le Kremlin. « Même sans penser que ceci n’était pas assimilable à de la trahison, ni antipatriotique, ni une mauvaise merde (« bad shit »), et je pense que c’était tout cela, il aurait fallu appeler le FBI immédiatement », aurait déclaré Bannon selon Michael Wolff, dans un livre à paraître mardi, intitulé « Fire and Fury : Inside the Trump White House » (Le Feu et la fureur : À l’intérieur de la Maison blanche de Trump).

Steve-Bannon-Marine-Pen-congres-annuel-Front-national-10-2018-Lille_0_728_486

“Envoyé spécial” a diffusé, ce jeudi soir sur France 2, une enquête édifiante sur l’intrusion sur la scène européenne de l’ex-conseiller et directeur de campagne de Trump, Steve Bannon. Et enfonce le clou au sujet de ses relations avec le Rassemblement National.

 

« Je vais planter un pieu dans le cœur de l’Europe ». De qui cette sympathique saillie ? Steve Bannon, le gourou du populisme américain, celui qui affirme être « l’homme qui a fait Donald Trump ». Il en a été aussi le rapide conseiller stratégique à la Maison Blanche avant d’être évincé en août 2017. Depuis, « Goebbels », comme l’a surnommé un journaliste de Fox News s’est trouvé une nouvelle mission : faire triompher « le national populisme » en Europe.

 

 

Bannon sait aussi se rendre utile là où ça coince encore un peu. En France par exemple. C’est ce que démontre l’édifiante enquête de Paul Moreira et Edouard Perrin diffusée ce jeudi 9 mai dans Envoyé spécial. Les liens entre Bannon et le Rassemblement National y sont longuement montrés comme lorsqu’il a été l’invité d’honneur du congrès du parti en mars 2018. L’Américain est exhibé comme une caution internationale de premier plan.« Il a une grande expertise et on en profitera autant qu’on peut », explique Marine Le Pen, qui se réjouit de participer à la « Fondation » créée par l’Américain. Elle insiste notamment sur « sa grande connaissance d’Internet ». Connaissance surtout en matière de manipulation d’informations comme l’ont démontré la campagne présidentielle américaine et, avant elle, la campagne en faveur du Brexit. Dans les deux cas, Bannon via des sociétés spécialisées, a tenté d’influencer les élections via des informations parfois biaisées en direction d’électeurs sélectionnés à partir de leurs profils Facebook riches en données personnelles. Des pratiques parfaitement assumées comme le montre un extrait hallucinant du reportage où l’on voit deux leaders nationalistes britanniques détaillant leurs pratiques devant une commission d’enquête.

L’homme n’est pas un ennemi de la finance. Il y a même de nombreux amis toujours prêts à donner un coup de main ou participer financièrement à des campagnes en cas de besoin. C’est d’ailleurs d’argent (deux millions d’euros pour être précis) dont il parle avec Louis Aliot et Jérôme Rivière (le trésorier du RN). Une image et un dialogue captés par la réalisatrice américaine Allison Klayman lors du tournage de son film consacré à Steve Bannon (The Brink, sorti le 29 mars aux États-Unis). Les extraits laissent au moins planer le doute sur une éventuelle aide financière directe ou indirecte au RN, même si ses dirigeants le démentent. Mais là où le doute ne subsiste pas, c’est l’envie des dirigeants du RN d’associer encore plus étroitement Steve Bannon à leur conquête du pouvoir.

 

Dans une scène finale hautement révélatrice, Jérôme Rivière propose ni plus ni moins à Bannon de participer à des réunions secrètes qui se tiennent tous les mardis avec de hauts fonctionnaires français. Devant l’Américain qui s’interroge, le dirigeant du RN précise : « C’est une réunion avec Marine. Ce sont des gens qui veulent rester anonymes, des ambassadeurs, des préfets, des gens vraiment au coeur du gouvernement qui nous soutiennent mais ne veulent pas être reconnus publiquement. » Eloquent…

https://www.telerama.fr/television/envoye-specialdevoile-letendue-des-liens-entre-steve-bannon-et-le-rassemblement-national,n6248223.php

8070210_90c7931c-7489-11e9-9c8e-32f064025ce9-1_1000x625

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire