Si vous pensez encore que la voiture électrique c’est bon pour la planète regardez ces documents

Cobalt, lithium , leur exploitation est une honte pour l’humanitéUn-enfant-dans-mine-cobalt_0_730_508

 

 

 

 

Une  nouvelle enquête établit un classement des géants de ce secteur, parmi lesquels figurent Apple, Samsung Electronics, Dell, Microsoft, BMW, Renault et Tesla, basé sur les progrès qu’ils ont réalisés depuis janvier 2016 dans leurs pratiques concernant l’approvisionnement en cobalt. Si une poignée d’entreprises ont réalisé des progrès, d’autres n’ont toujours pas pris les mesures les plus élémentaires, telles qu’une enquête sur les filières d’approvisionnement en RDC.

Nos premières enquêtes ont montré que le cobalt extrait des mines par des enfants et des adultes dans des conditions épouvantables en RDC est utilisé dans les chaînes d’approvisionnement de certaines des entreprises les plus connues au niveau mondial. Quand nous avons pris contact avec ces entreprises, nous avons constaté que beaucoup ne demandaient même pas d’où provenait le cobalt.

Environ 70 à 80% des ressources globales en lithium se trouvent au-dessous des plaines salées de l’Argentine, de la Bolivie et du Chili. La Bolivie, possédant la plus grande réserve mondiale de lithium, est toujours en train d’industrialiser ses mines de lithium, tandis que le Chili et l’Argentine sont respectivement les deuxième et troisième pays producteurs du monde. Les ressources situées en Amérique latine joueront un rôle crucial pour répondre à la demande globale prévue des batteries Li-ion, bien qu’à l’heure actuelle l’Australie et la Chine soient également des pays producteurs de premier plan.

L’extraction de lithium dans l’Altiplano andin rencontre toutefois de nombreux problèmes graves. Une préoccupation majeure réside dans la quantité d’eau nécessaire au procédé d’extraction. Ce dernier se fait de plus dans des régions extrêmement arides et dans lesquelles un grand nombre de personnes dépendent, pour leurs activités agropastorales et, par conséquent, pour leur revenu, d’écosystèmes très vulnérables.

https://blogs.mediapart.fr/rachid-barbouch/blog/060317/lexploitation-des-enfants-dans-les-mines-du-congo

http://dessousdelahightech.org/production/destructions/

enfants_dans_mine_de_cobalt_au_congo-6708a

Publié dans éducation prépa école de commerce | 2 commentaires

Brexit : ils sont devenus fous !

brexit-11-650

 

 

Le diktat de Michel Barnier a ouvert une terrible crise en Europe . Vouloir punir les Anglais est son obsession

J’ avoue ne pas avoir compris pourquoi nos amis britanniques nous quittaient . Ils bénéficiaient de tous les avantages de l’Union sans les inconvénients.

La question de l’immigration et de l’islamisme aurait été déterminante dans le vote anti union européenne

Le brexit doit beaucoup à la morgue de  Hollande puis de Macron, aux menaces de Junker car le peuple britannique est un grand peuple  et on ne fait pas chanter un grand peuple .

Le brexit ne me réjouit pas car il ouvre la boite de PANDORE     et on ne sait jamais ce qui peut en sortir, que l’on se souvienne de la fin de l’URSS.

Mais l’union européenne telle que nous la connaissons n’est qu’un grand mensonge. Incapable de faire l’équivalent des politiques industrielles menées par les Américains ou les Chinois, elle impose à nos producteurs ce qu’elle est incapable de faire respecter par ceux qui nous vendent. Les politiques d’austérité imposée par l’Allemagne relèvent de l’idiotie et la guerre froide contre la Russie détruit notre agriculture et nos entreprises.

Depuis plus de deux ans j’ai dénoncé ici ceux qui voulaient punir les Anglais quitte à faire exploser le Royaume Uni et à provoquer une crise majeure en Europe.

On nous expliquait qu’il fallait punir les Anglais … en se tirant une balle dans le pied car la France est le pays qui a sur le plan commercial le plus à perdre. Il serait temps de comprendre que l’intérêt de tous sera de construire des relations normales avec la Grande Bretagne, le même que celles qui existent avec la Norvège, la Suisse .A moins que Merkel et Hollande nous expliquent qu’il faut mieux traiter la Turquie que nos amis britanniques.

Il y a eu les spécialistes qui nous ont expliqué que Cameron avait joué avec le feu …EN INTERROGEANT LE PEUPLE ; ah, il faut se méfier du peuple… IL EST VRAI QUE LES 55% de Français qui avaient voté non en 2005 ont été sodomisés par le traité de Lisbonne ;

Il y a ceux qui nous expliquent que le Royaume Uni disparaitra, et oui l’UE est une machine à détruire les unités nationales. Mais l’on aurait tort de jeter de l’huile sur le feu. L’Irlande du Nord est à majorité unioniste, elle ne rejoindra pas l’Irlande du SUD.  Reste l’ECOSSE …. Mais il serait peut-être utile de rappeler que si des provinces quittent le Royaume Uni elles ne peuvent être admises dans l’UNION à moins que l’Espagne ‘n’accepte que la Catalogne fasse de même et la France la Corse

Il y a qui veulent que le divorce soit immédiat quitte à effrayer les marchés alors que l’intérêt de tous est un divorce sans douleur .

https://pgibertie.com/2016/06/25/the-morning-after-ce-sera-perdant-perdant-hollande-se-prend-pour-jeanne-darc-il-veut-bouter-langlois-hors-deurope-sans-delais/

Merkel comprend que mes britanniques prennent leur temps. Elle n’ignore pas qu’un brexit précipité sera un jeu perdant perdant. L’ECONOMIE ALLEMANDE EXPORTE MASSIVEMENT VERS LE Royaume uni et l’adhésion de ce pays à l’ALENA serait une catastrophe.

 

Personne ne rappelle la fusion des bourses de Londres et de Frankfort il y a quelquesannées, l’Allemagne A BESOIN DE LA PLACE ANGLAISE et si délocalisation de la finance il y avait  ce serait pour Frankfort.

Michel Barnier incarne la bêtise et la méchanceté des technocrates de Bruxelle . Si le Royaume Uni accepte son diktat dans les deux années à venir il n’y aura  plus de Royaume Uni

Le texte comprend d’importantes concessions faites à Bruxelles, qui sont autant d’accros à la souveraineté britannique, à laquelle les partisans du Brexit sont si attachés.

 

Le texte prévoit une période de transition qui doit s’étendre de la date effective du Brexit, le 29 mars 2019, au 31 décembre 2020, soit pendant 21 mois. Pendant cette transition, qui peut être prolongée une fois, pour une période limitée et par accord conjoint, la situation du Royaume-Uni restera inchangée en ce qui concerne l’accès au marché unique, l’union douanière, et les politiques européennes «avec leurs droits et leurs obligations». La période doit permettre aux citoyens, administrations et entreprises de s’adapter au divorce. Et à Londres et à Bruxelles de négocier leur future relation, notamment un accord de libre-échange entre les deux entités.

En revanche, le Royaume-Uni ne prendra plus part aux décisions de l’UE tout en étant contraint de les appliquer. Il ne pourra pas non plus signer d’accords de libre-échange en son nom avec d’autres pays.

 

Par ailleurs, l’Irlande du Nord restera alignée sur un nombre limité de règles du marché unique «essentielles pour éviter une frontière dure»: par exemple normes sanitaires pour les contrôles vétérinaires, ou celles concernant la taxe sur la valeur ajoutée et les aides d’État. Là aussi, les «Brexiters durs» crient à la trahison. Le texte «proposé traiterait l’Irlande du Nord différemment du reste du Royaume-Uni. Ceci est inacceptable (…) En Écosse, le SNP [parti indépendantiste] cherchera à exiger des frontières similaires pour affaiblir l’Union [britannique]», déplore Jacob Rees-Mogg.

Le Royaume-Uni promet de payer ses engagements prévus dans le cadre du budget pluriannuel en cours (2014-2020), qui couvre la période de transition. Le texte ne donne pas de chiffres pour la facture mais une méthode de calcul. Le gouvernement britannique estime ce montant entre 35 et 39 milliards de livres (40 à 45 milliards d’euros).

Point sensible côté britannique pour les partisans du Brexit, impatients de retrouver leur «souveraineté», l’accord prévoit que la Cour de justice de l’UE garde sa compétence jusqu’à la fin de la période de transition, ce qui déclenche la colère des partisans d’un «Brexit dur».

Nigel Dodds, le leader du Parti unioniste démocrate (DUP), a accusé Theresa May d’avoir accepté un accord qui « coupe le pays en deux », autrement dit qui soumet l’Irlande du Nord à une plus stricte conformité à l’égard des réglementations européennes que le reste du pays. « Clairement, elle ne sait pas écouter », a-t-il lancé à l’adresse de la première ministre en menaçant de ne pas voter le texte qui fait, selon lui, du pays un « Etat vassal » de l’UE. Or sans les 10 députés du DUP avec qui elle a passé un accord, Theresa May ne peut réunir une majorité.

l’accord en discussion suscite en Ecosse un mouvement en faveur de l’indépendance et qu’un nouveau référendum sur cette question est organisé – mais il faudrait pour cela le feu vert de Londres. Pour l’heure, le gouvernement écossais indépendantiste insiste sur le fait que l’accord donne à l’Irlande du Nord un accès privilégié au marché unique européen. Il dénonce la discrimination à l’égard de l’Ecosse et réclame les mêmes avantages.

Autre possibilité, le rejet  par les Communes du diktat de M Barnier….

Tout est possible, une crise majeure ? un nouveau référendum ?

En attendant Michel Barnier aura démontré que l’Union européenne était.. une prison

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

Benjamin Griveau célèbre Charles Maurras et    reprend à son compte l’opposition entre le pays légal (les juifs, les protestants , les francs maçons et les métèques )et le « pays réel »( ruraux , catholiques , paysans…)

 

LITTERATURE-POLITIQUE-MAURRAS

Quelle mouche a bien pu piquer  Benjamin  Griveau , il attribue à Marc Bloch  u,ne analyse de Charles Maurras…

Marc Bloch  est le maître de tous les historiens, républicain , historien et résistant il fur victime de la barbarie nazie. Maurras vieil antisémite sombra dans la collaboration.

Les expressions n’appartiennent pas pour l’éternité à ceux qui les forgent, mais celle de «pays réel» est tellement connotée historiquement, encore plus que ses cousines «majorité silencieuse», «France d’en bas» ou «microcosme», qu’il n’est pas superflu de rappeler ses origines. Le terme apparaît au XIXe siècle sous la plume de ceux qui dénoncent le suffrage censitaire, puis rebondit sous celle d’Antoine Blanc de Saint-Bonnet, un théoricien contre-révolutionnaire qui, dans La Légitimité, ouvrage écrit en 1873 au moment de l’ultime tentative de restauration de la monarchie, écrit:

 

«Ne l’oublions pas: ce que l’on nomme ici (en régime parlementaire) une représentation de la France n’est qu’une représentation de tous les ambitieux de France. Le pays réel disparaît.»

 

Elle va ensuite connaître la célébrité sous la plume de l’écrivain Charles Maurras, théoricien du «nationalisme intégral» devenu une inspiration du régime de Vichy après la «divine surprise» que constitua la débâcle de juin 1940. Dans son Enquête sur la monarchie (1900), Maurras écrit:

 

«Le pays officiel et légal, qui s’identifie au gouvernement parce qu’il en retire l’aliment de sa vie, ce petit pays constitutionnel commence néanmoins à voir et à entendre l’émotion qui gagne le pays vrai, le pays qui travaille et qui ne politique pas. […] Nous venons d’assister à des élections dites “républicaines” qui n’ont été que des coalitions d’intérêts organisées par de petits fonctionnaires inquiets. […] Ce sont […] 20.000 à 30.000 [citoyens] qui, aux jours d’élection, à la faveur d’occasions fortuites, font embrigader tout le reste. Par rapport à ce clan actif et politiquant, tout le reste des quarante millions d’habitants du pays est passif et politique, naît, vit, meurt, comme s’il était le sujet de ce souverain épars en 20.000 ou 30.000 membres».

 

Rappelons que sous la plume de Maurras, ce «pays légal qui s’identifie au gouvernement» est occupé par «quatre États confédérés»: «juifs, protestants, maçons, métèques». Trois décennies plus tard, l’expression de «pays réel» allait donner son titre au journal du mouvement rexiste de Léon Degrelle, principale figure du fascisme et de la collaboration en Belgique.

 

Griveau est il inculte ? Certainement.

LITTERATURE-POLITIQUE-MAURRAS

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

Les vieux diesels français iront… polluer l’Afrique

via Les vieux diesels français iront… polluer l’Afrique

Citation | Publié le par | Laisser un commentaire

Les vieux diesels français iront… polluer l’Afrique

20160817142340114-IMG_20160817_122309

 

Le prix du carburant explose mais  ils nous disent que l’Etat  donnera jusqu’à 4000 euros pour retirer un vieux diésel polluant.

Macron, le super SHADOK, a un problème de cohérence : pour sauver la planète  il veut retirer les vieux diesel en circulation  pour les envoyer…en Afrique. Le C02  et le réchauffement climatique devraient s’arrêter aux frontières de la France …

Et si on arrêtait d’emmerder les Français

 

 

Les vieux diesels, bons pour polluer l’Afrique

Des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Matatus (minibus bondés ornés de graffitis bariolés qui rendent hommage aussi bien à Jésus qu’à Kanye West), camions, voitures… la plupart hors d’âge, jouent du klaxon et du volant pour tenter de progresser de quelques mètres dans un immense flot anarchique qui s’ébroue au milieu des piétons et des vendeurs de rue. Fin de journée banale dans les faubourgs déshérités de Nairobi.

 

Dans quelques années, c’est ici, dans les bouchons de la capitale du Kenya, dans les rues saturées de Kampala, celle de l’Ouganda, ou dans la cohue de Cotonou (Bénin), que se déverseront les millions de diesels dont l’Europe ne veut plus pour ses citoyens. Ils continueront à recracher leurs oxydes d’azote (NOx), ces gaz toxiques responsables de dizaines de milliers de morts chaque année et dont les constructeurs se sont évertués à dissimuler les vrais niveaux d’émission jusqu’au scandale du « dieselgate » et l’aveu du numéro un mondial du secteur, Volkswagen, en 2015.

 

Ce scénario préoccupe l’Organisation mondiale de la santé. « Ce qui nous inquiète, aujourd’hui, avec cette flotte de vieux véhicules diesel, c’est où ils vont finir. Et j’ai déjà une petite idée : le marché africain va être inondé », confie Maria Neira, directrice du département santé publique et environnement. Dans un rapport inédit sur les liens entre pollution et mortalité publié fin octobre, The Lancet a classé le Kenya parmi les pays les plus touchés. Selon les décomptes macabres de la revue médicale britannique, pour la seule année 2015, la pollution, principalement de l’air, a provoqué près de 58 000 morts, soit environ 20 % de tous les décès.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2017/12/15/les-vieux-diesels-bons-pour-polluer-l-afrique_5230006_3244.html

 

http://afrique.le360.ma/autres-pays/societe/2017/12/15/17258-lafrique-poubelle-des-vieilles-voitures-diesel-dont-se-debarrasse-leurope-17258

 

L’ONG suisse Public Eye avait déjà tiré la sonnette d’alarme en 2016 dans un rapport émis à l’issue de trois années d’enquête. Le rapport hollandais recoupe les révélations de l’ONG suisse. Sur le terrain, les néerlandais ont découvert des carburants contenant 300 fois plus de souffre – et donc hautement toxique – que ce qui est autorisé en Europe. Les gasoils analysés contenaient aussi du manganèse, un composant interdit dans l’Union européenne, ou encore du benzène à un taux bien supérieur aux normes européennes. La police environnementale hollandaise rapporte également la présence de certains hydrocarbures (hydrocarbures aromatiques polycycliques) considérés comme des produits hautement cancérigènes et émettant des particules fines lorsqu’ils sont utilisés avec le diesel.

https://www.france24.com/fr/20180713-afrique-europe-pays-bas-rapport-importation-carburants-sales-diesel

Le rapport « Dirty Diesel (PDF, 8.8 MB) » publié par Public Eye révèle comment les négociants suisses en matières premières profitent des faibles standards en Afrique pour produire, livrer et vendre des carburants toxiques pouvant contenir jusqu’à 378 fois plus de soufre que la teneur autorisée en Europe. Par ces pratiques illégitimes, ces sociétés contribuent à l’explosion de la pollution de l’air dans les villes africaines et nuisent à la santé de millions de personnes.

L20160817142340114-IMG_20160817_122309es experts sont unanimes, l’Afrique est en passe de devenir le continent-poubelle des ordures toxiques du monde développé. Ils devraient atteindre 67 millions de tonnes en 2017, soit une hausse d’un tiers par rapport à 2014.

Selon un rapport du programme des Nations Unies pour l’environnement, la France, l’Allemagne et la Grande Bretagne sont les principaux pays exportateurs de déchets électroniques en Afrique où ils atterrissent sur le marché de l’occasion.

«Nous les voulons à bas prix», note Haïdar El Ali, ancien ministre sénégalais de l’Environnement qui s’est penché sur la question. Ces déchets «finissent donc dans un container en direction des côtes des nations éloignées des yeux de ceux qui en font une consommation frénétique. Directement dans l’arrière cour de populations, convaincues qu’elles ne peuvent se payer le luxe d’être trop regardantes.» 

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

Macron, depuis son porte avion ,a enfin trouvé la solution, il invente une usine à gaz et pisse dans un violon…

7689921_6737304a-4bca-11e8-afc4-0651da0d11a3-1via Macron, depuis son porte avion ,a enfin trouvé la solution, il invente une usine à gaz et pisse dans un violon…

Citation | Publié le par | Laisser un commentaire

Macron, depuis son porte avion ,a enfin trouvé la solution, il invente une usine à gaz et pisse dans un violon…

LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

6a00d8341c805a53ef00e55068bfc58833-800wi

Ce n’est plus JUPITER mais Super SHADOK

 

Ils sont devenus fous ! Pour répondre à une véritable jacquerie le gouvernement invente la taxe qui sur taxe et l’aide qui est sur aidée. Personne ne comprend rien et surtout pas les classes moyennes.

Pourtant tout est simple :

  • Il n’y a pas de mieux associé à l’essence ou même à l’électrique sur le diésel. Le diésel dégage moins de Co2 mais plus de particules fines que l’essence ( les nouveaux véhicules essence sont comparables au diesel) Pour l’électricité tout dépend de son origine , si elle est obtenue comme en Allemagne à partir de centrales au charbon , c’est la catastrophe…

 

  • L’enjeu de la maîtrise mondiale du C02 ne passe pas par la France (0,8%) du total mondial . Autant pisser dans un violon…Si le monde entier avait le même rapport C02/ production de richesse que la France, les émissions de…

Voir l’article original 170 mots de plus

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire