L’EUROPE DE MACRON, C’est ça !!! Macron dévoile enfin son champion pour l’Europe, C’ est VERHOFSTADT, il ne pouvait choisir pire… Les entreprises lui ont versé 1,5 millions d’Euros  en 5 ans

 

 

Les média ont décidé que les Français devaient choisir  entre Macron et Le Pen . Problème le choix qu’ils nous proposent masque les vrais gagnants :

D’un côté le représentant de l’impérialisme yankee le plus affreux, l’héritier de Bush , même Trump n’a plus voulu de lui : STEVE  « GOEBBELS » BANNON, conseiller  de Marine Le Pen

De l’autre  le représentant des lobbys, celui qui sait obtenir pour lui 1,5 millions d’Euros des multinationales, VERHOFSTADT, le futur président de la commission ou du parlement choisi par Macron

$

Nul mieux que lui n’incarne  les liens sulfureux entre l’Union européenne et les intérêts des multinationales . Pour  tromper les électeurs Macron avait parlé de Michel Barnier mais ce dernier soutient Bellamy. Tout est clair, l’homme de Macron est bien l’horrible VERHOFSTADT

Nathalie Loiseau était en meeting ce samedi après-midi à Strasbourg. Sur scène également, sont présents les alliés européens d’En Marche, ceux avec qui Emmanuel Macron ambitionne de créer au Parlement un « groupe central progressiste ».

« On veut montrer qu’on n’est pas seuls ! », résume un cadre de la campagne d’En Marche… A deux semaines du scrutin, l’équipe d’Emmanuel Macron aligne son bataillon européen avec en première ligne Guy Verhofstadt. Le Belge préside le groupe libéral, le 4e du Parlement qu’il a accepté de dissoudre pour en créer un nouveau, plus gros, qui intégrera les futurs eurodéputés En Marche.

L’Alliance des Démocrates et Libéraux européens (ADLE) va être dissoute, a annoncé Guy Verhofstadt jeudi soir. Avec les troupes d’Emmanuel Macron, il souhaite créer un nouveau groupe au sein du Parlement européen.

Nathalie Loiseau, tête de la liste Renaissance (LREM-MoDem-Agir), veut faire entrer le plus grand nombre possible de députés de la majorité présidentielle française au Parlement européen le 26 mai. Son objectif : créer un nouveau groupe centriste à Strasbourg, composé d’une centaine de députés progressistes européens, à même de peser au sein de la future assemblée.

En réalité, c’est le groupe centriste et libéral au Parlement européen qui va se transformer, comme l’a expliqué son président Guy Verhofstadt.

.

« Nous allons créer un nouveau groupe, un groupe global, un groupe centriste proeuropéen avec Emmanuel Macron »,a déclaré Guy Verhofstadt.

Capturefff

On retrouvera donc sur scène à Strasbourg ce samedi les représentants de l’actuel groupe, comme le parti du Premier ministre néerlandais Mark Rutte, ou encore le parti espagnol Ciudadanos, qui devrait passer de deux à neuf eurodéputés.

Mais l’équipe macroniste veut aussi mettre en avant de petits nouveaux : le parti La Voix de République tchèque ou Plus Roumanie, de Dacian Ciolos, que certains surnomment le « Macron roumain ». Les équipes d’En marche ont ainsi approché ces derniers mois plus d’une soixantaine de formations politiques dans une vingtaine de pays.

http://www.rfi.fr/europe/20190511-elections-europeennnes-macron-bataillon-europe

 

La création d’un nouveau groupe au centre du Parlement entre l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe, et les troupes d’Emmanuel Macron, propulse comme prétendant Guy Verhofstadt, le président belge de ce groupe élargi des Libéraux. On murmure aussi la candidature de la très médiatique commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, celle qui a bloqué la fusion Siemens Alstom. Mais le Danemark n’a pas adopté l’euro et ne fait pas partie de l’espace Schengen.

Car nous sommes au cœur d’un intense bargaining général. Tout ceci est un combat complexe à entrées multiples pour se partager les grands postes de l’édifice communautaire. Et le fameux « spitzenkandidat » pourrait se retrouver ailleurs qu’à la Commission, par exemple à la présidence du Parlement.

L’ALDE a reçu ces dernières années des fonds de différentes entreprises. Parmi elles : Monsanto-Bayer, mais aussi Uber, Google Belgique , Deloitte, AmCham ou Syngenta. L’année dernière, par exemple, le montant total s’élevait à 122 000 euros, a calculé le journal français Le Monde. Cet argent provenait de 8 multinationales et lobbies différents. Ils ont tous payé un droit d’entrée de 7 000 à 18 000 pour participer au congrès annuel du parti qui s’est tenu à Madrid.

 

Le Belge Guy Verhofstadt figure dans le top 3 des eurodéputés qui déclarent une activité secondaire, écrit mardi Le Soir sur base d’une étude de Transparency International EU. Il a perçu durant la dernière législature entre 920.000 et 1,42 million d’euros en plus des 13.000 euros bruts par mois qu’il gagne au Parlement européen.

Un tiers (31%) des députés européens déclarent exercer une activité secondaire lucrative. Au sein des eurodéputés belges, ils sont 62% à arrondir leurs fins de mois. Rien n’interdit cette pratique pour autant qu’ils la déclarent, sauf qu’aucune sanction n’est appliquée dans le cas contraire, relève Le Soir.

Selon Transparency International, il y a risque de conflit d’intérêts. Par exemple, quatre élus actuels continuent à percevoir de l’argent de sociétés qui sont inscrites au registre officiel des lobbies de l’Union européenne.

Les numéros un et deux en termes « d’extras » au Parlement européen sont le député italien Ranato Soru, par ailleurs directeur du groupe Tiscali, et le Lituanien Antanas Guoga, dont l’activité complémentaire est joueur de poker.

Guy Verhofstadt est quant à lui administrateur de la Sofina  (Danone)et de Theodorus III, le fonds de l’ULB dédié aux spin-off et start-up. Une partie de ses revenus proviennent également de ses prises de parole.

L’Europe de Marine Le Pen , c’est ça ?

“Envoyé spécial” a diffusé, ce jeudi soir sur France 2, une enquête édifiante sur l’intrusion sur la scène européenne de l’ex-conseiller et directeur de campagne de Trump, Steve Bannon. Et enfonce le clou au sujet de ses relations avec le Rassemblement National.

 

« Je vais planter un pieu dans le cœur de l’Europe ». De qui cette sympathique saillie ? Steve Bannon, le gourou du populisme américain, celui qui affirme être « l’homme qui a fait Donald Trump ». Il en a été aussi le rapide conseiller stratégique à la Maison Blanche avant d’être évincé en août 2017. Depuis, « Goebbels », comme l’a surnommé un journaliste de Fox News s’est trouvé une nouvelle mission : faire triompher « le national populisme » en Europe.

 

 

Bannon sait aussi se rendre utile là où ça coince encore un peu. En France par exemple. C’est ce que démontre l’édifiante enquête de Paul Moreira et Edouard Perrin diffusée ce jeudi 9 mai dans Envoyé spécial. Les liens entre Bannon et le Rassemblement National y sont longuement montrés comme lorsqu’il a été l’invité d’honneur du congrès du parti en mars 2018. L’Américain est exhibé comme une caution internationale de premier plan.« Il a une grande expertise et on en profitera autant qu’on peut », explique Marine Le Pen, qui se réjouit de participer à la « Fondation » créée par l’Américain. Elle insiste notamment sur « sa grande connaissance d’Internet ». Connaissance surtout en matière de manipulation d’informations comme l’ont démontré la campagne présidentielle américaine et, avant elle, la campagne en faveur du Brexit. Dans les deux cas, Bannon via des sociétés spécialisées, a tenté d’influencer les élections via des informations parfois biaisées en direction d’électeurs sélectionnés à partir de leurs profils Facebook riches en données personnelles. Des pratiques parfaitement assumées comme le montre un extrait hallucinant du reportage où l’on voit deux leaders nationalistes britanniques détaillant leurs pratiques devant une commission d’enquête.

L’homme n’est pas un ennemi de la finance. Il y a même de nombreux amis toujours prêts à donner un coup de main ou participer financièrement à des campagnes en cas de besoin. C’est d’ailleurs d’argent (deux millions d’euros pour être précis) dont il parle avec Louis Aliot et Jérôme Rivière (le trésorier du RN). Une image et un dialogue captés par la réalisatrice américaine Allison Klayman lors du tournage de son film consacré à Steve Bannon (The Brink, sorti le 29 mars aux États-Unis). Les extraits laissent au moins planer le doute sur une éventuelle aide financière directe ou indirecte au RN, même si ses dirigeants le démentent. Mais là où le doute ne subsiste pas, c’est l’envie des dirigeants du RN d’associer encore plus étroitement Steve Bannon à leur conquête du pouvoir.

 

Dans une scène finale hautement révélatrice, Jérôme Rivière propose ni plus ni moins à Bannon de participer à des réunions secrètes qui se tiennent tous les mardis avec de hauts fonctionnaires français. Devant l’Américain qui s’interroge, le dirigeant du RN précise : « C’est une réunion avec Marine. Ce sont des gens qui veulent rester anonymes, des ambassadeurs, des préfets, des gens vraiment au coeur du gouvernement qui nous soutiennent mais ne veulent pas être reconnus publiquement. » Eloquent…

https://www.telerama.fr/television/envoye-specialdevoile-letendue-des-liens-entre-steve-bannon-et-le-rassemblement-national,n6248223.php

8070210_90c7931c-7489-11e9-9c8e-32f064025ce9-1_1000x625

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | 3 commentaires

 Lettre ouverte à ceux qui veulent se débarrasser de Macron

115693346_o

Si la liste Macron arrive en deuxième position je ne serai pas mécontent mais cela ne servira à rien . La Presse rappellera qu’en 2014 le Front National était déjà arrivé en tête avec 24% des suffrages .

Si la liste Macron arrive en troisième position derrière LR et Rn alors oui il sera réellement battu

N’oublions pas qu’en 2017 46% des électeurs de Macron avaient pour seule motivation  de faire barrage  à Mme Le Pen.

La France a connu une autre impossible alternance. Entre 1958 et 1981 la gauche n’a jamais pu s’emparer du pouvoir car au dernier moment les électeurs refusaient de prendre le risque  de voir le Parti Communiste  entrer au gouvernement.

Ce fut décisif en 1973, 1974 et encore aux législatives de 1978.

J’invite d’ailleurs tous ceux qui en douteraient de comparer le programme, les déclarations de Georges Marchais et de Marine Le Pen . A l’exception de l’Urss ,tout est identique…

https://www.youtube.com/watch?v=ZWsE8kFt0Wk

https://video-streaming.orange.fr/actu-politique/marine-le-pen-veut-augmenter-certains-salaires-de-200-euros-CNT000001ee7PC.html

 

L’alternance était impossible avec Marchais, elle l’est aujourd’hui avec Le Pen.

L’alternance passe par le renouveau d’un parti de gouvernement

En 1973 Le PCF obtenait 22% des suffrages et les socialistes 19% Au deuxième tour la droite progressait  de  1,5 millions de voix  et gagnait

En 1978 le PCF obtenait 21% et les socialistes 23 mais la gauche perdit malgré tous ses espoirs

L’alternance devint possible quand les Français furent convaincus qu’elle ne serait pas menée par les communistes. Les résultats du premier tour des présidentielles constituèrent un électrochoc : Mitterrand était à 26% et Marchais à 15%

On connait la suite.

Et l’alternance à Macron ?

A gauche elle supposerait un parti socialiste à 20%  mais les socialistes ont entièrement été digérés par le macronisme

A droite tout semblait perdu compte tenu des divisions  et surprise la candidature de FX Bellamy change la donne.

Il réussît à rassembler les fidèles de Wauquiez mais également les adversaires de ce dernier

Il n’est pas impossible que sa liste soit proche de 20% et pourquoi pas devant Macron

La macronie ne s’y trompe pas , si une alternance devenait possible à droite, ses jours seraient comptés

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

Les  macroniens chargés de la propagande et des fake news  ressortent la colonisation française crime contre l’humanité et s’en prennent à Bellamy.

7807683lpaw-7848214-jpg_4187399

 

Les macroniens draguent les indigénistes et les électeurs communautaristes en taclant FX Bellamy

Team progressiste et les jeunes macroniens espèrent ils obtenir le soutien du parti des Indigène, des islamistes ? Il reprennent tout l’argumentaire des sales colonisateurs et caricaturent une conférence de Bellamy datant de  2015 . Le philosophe qui dérange n’avait pas défendu la colonisation mais avait regretté que l’on ne parle jamais de la générosité de ceux qui depuis la France,  se tournaient vers l’Afrique.

Bellamy ne faisait que reprendre ce que tous les historiens rappellent, l’existence d’une motivation humanitaire , médicale. La volonté d’améliorer le sort de l’Afrique est une réalité , celle de combattre l’esclavage pratiqué par les marchands arabes sont des faits indéniables.

Bellamy reconnait les drames de la colonisation , il ne la défend pas,  mais c’est une autre histoire . Pour les historiens la colonisation française n’a pas été une bonne affaire, surtout pas pour la métropole ( relire Jacques Marseille).

Les macroniens entendent cultiver la mauvaise conscience occidentale pour quelques suffrages islamistes . Cette mauvaise conscience qui nous tue .

Bellamy n’a pas fait de la polémique mais de l’histoire et c’ est pourquoi il est infiniment plus dangereux pour les macroniens que Bardella et Le Pen .

 

Bellamy a fait du Olivier Grenouilleau, historien et spécialiste de la colonisation . Grenouilleau a consacré un livre à cette rencontre des peuples précédant la colonisation

https://www.lepoint.fr/culture/grenouilleau-revelations-sur-les-premiers-europeens-en-afrique-28-03-2017-2115248_3.php

Il y a des motifs généraux propres à l’Europe. Une dimension morale, philanthropique les incite à vouloir mettre un terme à l’esclavagisme et à la traite atlantique. En outre, ils entendent opposer des arguments économiques aux esclavagistes, qui prétendent que, si on met fin à la traite, les économies occidentales vont s’écrouler. Ils veulent leur démontrer que celle-ci peut être remplacée par un commerce qu’ils appellent « légitime », c’est-à-dire l’échange de produits du travail libre des Européens et des Africains. Enfin, il ne faut pas négliger la dimension scientifique et géopolitique : il s’agit d’explorer un monde totalement inconnu, de reconnaître le cours de grands fleuves (le Sénégal, la Gambie, le Niger) qui sont autant de voies de pénétration. J’ajouterai des motivations propres à ces voyageurs, le plus souvent des hommes jeunes, portés par des envies d’ailleurs, qui s’en vont à l’aventure, parfois tout seuls, sans mandat officiel de leur État.

 

 

Même si la traite atlantique est à son apogée en 1795, et qu’en 1830 elle est encore importante, notamment du côté portugais – les Anglais ont aboli l’esclavage en 1807 –, ils l’évoquent assez peu, de même qu’ils restent prudents sur la traite transsaharienne en direction de l’Afrique du Nord. Ils sont surtout surpris par l’esclavage au sein même de l’Afrique, pratiqué par les chefs africains. Les abolitionnistes en Europe pensaient que, si la traite atlantique disparaissait, toute forme d’esclavage serait abolie. Les voyageurs laissent entendre que la chose est plus complexe. Par ailleurs, ils insistent sur ce que j’appelle des « contours de civilisation » : les manières de se nourrir, de se vêtir, de parler, de penser… Une masse énorme de données, d’informations, où certains clichés disparaissent : non, l’Africain n’est ni indolent ni paresseux, mais travailleur ; oui, il est hospitalier. Mais d’autres clichés se forment : l’Africain n’est jamais pressé, une image établie par des voyageurs qui, eux, le sont. Dans ce corpus exhaustif de ces sept grands récits, j’ai voulu montrer un certain combat des valeurs à l’œuvre : ces voyageurs veulent décrire le réel, mais – comment faire autrement ? – ils le décrivent avec les lunettes de leur monde.

 

Il faut d’abord rappeler que ces textes, aujourd’hui oubliés, hormis peut-être celui de René Caillié, le premier Européen à entrer à Tombouctou et à en revenir, furent à leur époque largement lus par les « honnêtes hommes », curieux et cultivés. Sur la question de l’abolition de l’esclavage, ils vont fournir quantité d’arguments dans un débat contradictoire. Sur le plan économique, leurs auteurs ne disent pas explicitement qu’ils sont déçus. Mais si, au-delà des supposées richesses fabuleuses de l’Afrique, il y a bien des terres fertiles, le bilan, à les lire, n’est guère incitatif. Ils s’attachent surtout à essayer, pour les Européens, de faire entrer l’Afrique dans le réel…

 

Capture bellamy

Les voyageurs dépeignent des peuples déjà « évolués », sur le chemin de la « civilisation », comme on dit alors. Mais qu’il faudra aider, éduquer, faire grandir ; un point de vue qui pourra être récupéré par les colonialistes. D’autant plus qu’ils rendent compte d’une méconnaissance totale des Noirs à l’égard des Blancs. Les Africains pensent ainsi que les Européens sont cannibales, qu’ils vivent sous la mer, qu’ils sont dotés de pouvoirs très importants. Si nos voyageurs amendent ces premières images, ils se gardent bien de corriger cette dernière croyance de toute-puissance, dont ils se servent en guise de sauf-conduit. Une image du Blanc qui, ensuite, a pu inciter à se lancer dans l’aventure coloniale.

Il y a quelques années Grenouilleau soutenu par tous les historiens avait été attaqué par les indigénistes car il avait osé évoquer la traite musulmane à côté de la traite atlantique. Décidément les historiens dérangent et il est interdit d’être intelligent…

Et oui s’il y a eu de sales colonisateurs mais il y avait à côté des hommes et des femmes généreux.

Publié dans éducation prépa école de commerce | 2 commentaires

 Pire que Hollande :Macron est le champion du monde de l’usine à gaz

Db9Bm_eXUAEDuaIJ’avais dénoncé l’escroquerie de la fausse hausse du pouvoir d’achat, une prévision n’est pas une réalité.Macron en rajoute en augmentant à nouveau les impôts

Le gouvernement persiste dans le mensonge et  l’indécence est totale, comment claironner que lepouvoir d’achat va augmenter alors que cette année les retraités et les fonctionnaires subissent une absence de revalorisation  lar rapport à l’inflation.

Pour survivre le macronisme a besoin de Marine Le Pen et de Jordan Bardella, il s’agit de refaire à l’infini, le deuxième tour des présidentielles.

Dans cette infinie médiocrité, la fraicheur, l’intelligence  de François Xavier Bellamy, détonnent. Tout sera donc fait pour le marginaliser .

La situation économique  est catastrophique, nous avons le pire  déficit public de la zone  euro, nous avons  le taux de prélèvement obligatoire le plus élevé aux monde , bref nous sommes ridicules

Tel Super Shadock Macron pompe  et prélève pour parait il reverser une prime aux automobilistes. Et s’il retirait  les augmentations de taxes de 2018?

Pomper pomper pour redistribuer …

En même temps  il voudrait augmenteer les taxes sur le gaz oil du BTP et des transports..

Macron est le champion du monde de l’usine à  gaz

 

Pouvoir d’achat , les medium de l’OFCE se plantent et nous enfument

 

115693346_o

 

 

Pouvoir d’achat , les medium de l’OFCE  se plantent et nous enfument

 

Les journalistes nous expliquent que les Français sont des crétins qui sont incapables d’admettre que leur pouvoir d’achat augmente  alors que l’OFCE prévoit un enrichissement considérable. Les journalistes font confiance aux marabouts, pas les Français

L’économie n’est pas une science exacte et les macroniens bobos caviardés de l’OFCE  devraient faire preuve de modestie, leurs prévisions ont généralement  l’efficacité de celles des médiums et autres  marabouts de la presse populaire.

www.ofce.sciences-po.fr/presse/cpresse.php

 

Les voyants de l’Ofce  écrivaient il y a tout juste un an :

En 2019, sous l’effet de la montée en charge des mesures fiscales de soutien au pouvoir d’achat des ménages, ce dernier augmenterait de 2,4 % (après 1,6 % en 2018) dynamisant la consommation sur l’ensemble de l’année (2,2 % en 2019 après 1,5 % en 2018), et ce malgré une nouvelle hausse de la fiscalité indirecte.

Il prévoyaient 2% de croissance pour 2018 et les créations d’emplois, portées par le secteur marchand, resteraient dynamiques (194 000 en 2018 et 254 000 en 2019), ce qui permettrait de réduire le taux de chômage à 8,4 % fin 2018 et de terminer l’année 2019 à 7,9 %

 

Hélas en mars dernier l’insee reconnaissait une hausse du pouvoir d’achat de … 0,4% pour l’année 2018, quatre fois moins que prévu

Pour la croissance il faudra se contenter d’un petit 1, 5% et un taux de chômage de 8,9% (contre 2% et 8,4 prévus)

 

Pour l’année 2019 ils anticipaient  2,4% de hausse de pouvoir d’achat , ils viennent de préciser : ce sera 2,5%

En 2019, la croissance serait tirée par la forte augmentation du pouvoir d’achat (+2,5 %), soutenue par les mesures socio-fiscales (près de 12 milliards d’euros) et la hausse significative du salaire réel avec la prime exceptionnelle et le ralentissement de l’inflation.

Au final, soutenu par une demande intérieure en accélération, le PIB augmenterait en moyenne de 1,5 % en 2019 malgré une contribution négative du commerce extérieur.

Alors nous ferons combien ?

Tout dépendra de la conjoncture internationale, des taux d’intérêt, du prix du pétrole, des conséquences du Brexit

Pour beaucoup de retraités  après -2% de pouvoir d’achat en 2018 ce sera  rebelotte en 2019

 

Comment-devenir-un-médium-psychique

Les journalistes nous expliquent que les Français sont des crétins qui sont incapables d’admettre que leur pouvoir d’achat augmente  alors que l’OFCE prévoit un enrichissement considérable. Les journalistes font confiance aux marabouts, pas les Français

L’économie n’est pas une science exacte et les macroniens bobos caviardés de l’OFCE  devraient faire preuve de modestie, leurs prévisions ont généralement  l’efficacité de celles des médiums et autres  marabouts de la presse populaire.

www.ofce.sciences-po.fr/presse/cpresse.php

 

Les voyants de l’Ofce  écrivaient il y a tout juste un an :

En 2019, sous l’effet de la montée en charge des mesures fiscales de soutien au pouvoir d’achat des ménages, ce dernier augmenterait de 2,4 % (après 1,6 % en 2018) dynamisant la consommation sur l’ensemble de l’année (2,2 % en 2019 après 1,5 % en 2018), et ce malgré une nouvelle hausse de la fiscalité indirecte.

Il prévoyaient 2% de croissance pour 2018 et les créations d’emplois, portées par le secteur marchand, resteraient dynamiques (194 000 en 2018 et 254 000 en 2019), ce qui permettrait de réduire le taux de chômage à 8,4 % fin 2018 et de terminer l’année 2019 à 7,9 %

 

Hélas en mars dernier l’insee reconnaissait une hausse du pouvoir d’achat de … 0,4% pour l’année 2018, quatre fois moins que prévu

Pour la croissance il faudra se contenter d’un petit 1, 5% et un taux de chômage de 8,9% (contre 2% et 8,4 prévus)

 

Pour l’année 2019 ils anticipaient  2,4% de hausse de pouvoir d’achat , ils viennent de préciser : ce sera 2,5%

En 2019, la croissance serait tirée par la forte augmentation du pouvoir d’achat (+2,5 %), soutenue par les mesures socio-fiscales (près de 12 milliards d’euros) et la hausse significative du salaire réel avec la prime exceptionnelle et le ralentissement de l’inflation.

Au final, soutenu par une demande intérieure en accélération, le PIB augmenterait en moyenne de 1,5 % en 2019 malgré une contribution négative du commerce extérieur.

Alors nous ferons combien ?

Tout dépendra de la conjoncture internationale, des taux d’intérêt, du prix du pétrole, des conséquences du Brexit

Pour beaucoup de retraités  après -2% de pouvoir d’achat en 2018 ce sera  rebelotte en 2019

Macron est   extra, il casse tout , c’est même à ça qu’on le reconnait …

 

L3cvlqUfUpMkE8BZ6WnjvyKG008Pour Macron pour baisser les impôts, il faut les augmenter.

 

 

Le Nouveau monde me surprendra toujours, après des mois et des mois de blabla, Macron  a décidé de changer, comprenez après avoir massacré les retraités, les automobilistes  il veut s’en prendre aux entreprises pour « faire « social.

Il veut s’en prendre au  niches fiscales c’est-à-dire augmenter les impôts . Ben Oui pour Macron pour baisser les impôts, il faut les augmenter.

Le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz  a montré l’intérêt de déductions fiscales destinées  à insister les agents économiques  à investir ou à employer. Les niches fiscales ne sont pas toutes bonnes mais elles sont très utiles .

Supprimer les niches fiscales est une fausse bonne idée. » En effet, la plus coûteuse est le crédit d’impôt pour l’emploi à domicile. Elle coûte 4,4 milliards d’euros… pour 1,6 million d’emplois crées. « On n’emploie pas quelqu’un pour réduire ses impôts mais pour répondre aux besoins de la vie. Si l’on supprime cette niche, les cotisations patronales sont tellement importantes que le travail au noir va exploser. »

Le taux réduit de tva sur la restauration, le gaz oil détaxé pour les travaux publics feront ils les frais du virage à gauche  de Macron

Il confond tout, les riches et les entrepreneurs … L’isf portaient sur la spéculation , Macron l’a supprimé ! Personne en France n’a intérêt à tuer les entreprises.

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | 1 commentaire

Macron est   extra, il casse tout , c’est même à ça qu’on le reconnait …

 

L3cvlqUfUpMkE8BZ6WnjvyKG008Pour Macron pour baisser les impôts, il faut les augmenter.

 

 

Le Nouveau monde me surprendra toujours, après des mois et des mois de blabla, Macron  a décidé de changer, comprenez après avoir massacré les retraités, les automobilistes  il veut s’en prendre aux entreprises pour « faire « social.

Il veut s’en prendre au  niches fiscales c’est-à-dire augmenter les impôts . Ben Oui pour Macron pour baisser les impôts, il faut les augmenter.

Le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz  a montré l’intérêt de déductions fiscales destinées  à insister les agents économiques  à investir ou à employer. Les niches fiscales ne sont pas toutes bonnes mais elles sont très utiles .

Supprimer les niches fiscales est une fausse bonne idée. » En effet, la plus coûteuse est le crédit d’impôt pour l’emploi à domicile. Elle coûte 4,4 milliards d’euros… pour 1,6 million d’emplois crées. « On n’emploie pas quelqu’un pour réduire ses impôts mais pour répondre aux besoins de la vie. Si l’on supprime cette niche, les cotisations patronales sont tellement importantes que le travail au noir va exploser. »

Le taux réduit de tva sur la restauration, le gaz oil détaxé pour les travaux publics feront ils les frais du virage à gauche  de Macron

Il confond tout, les riches et les entrepreneurs … L’isf portaient sur la spéculation , Macron l’a supprimé ! Personne en France n’a intérêt à tuer les entreprises.

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire

NOTRE DAME:LES ARCHITECTES N’AVAIENT PAS TOUT DIT

NI POINT CHAUD ni court circuit liés aux ascenseurs ,les hypothèses farfelues sont abandonnées , mais une faute une terrible responsabilité de ceux qui avaient la responsabilite de la cathédrale et de ses ttravauxapprecier-le-degre-de-gravite-dune-faute-illustration-pratique

 

via Les terribles doutes de Benjamin Mouton L’ancien architecte en chef de Notre Dame de Paris  remet en question les certitudes…

Citation | Publié le par | Laisser un commentaire

Nathalie Loiseau  est elle une islamisto compatible à l’insu de son plein gré ?

 

Loiseau idiote utile des islamistes ?

 

534215.jpg

Loiseau fut d’extrême droite et elle donne des leçons, bon moi ça me fait rire, mais   elle devrait s’interroger sur ses amitiés présentes  pour les porteurs de hidjab.

Il ne s’agit pas d’un engagement passé mais bien présent au moment oùles islamistes se déchaînent . L’hidjab n’est pas un signe religieux mais politique.

Loiseau idiote utile des islamistes , une erreur de vieillesses

 

Analyse de l’excellent  mitante laïque Fatiha Boudjahlat est enseignante et militante féministe. Elle est l’auteur de deux essais dont le second, Combattre le voilement, vient de paraître aux éditions du Cerf

Le jeu de l’exposition médiatique l’exige et Nathalie Loiseau, investie tête de liste LREM pour les européennes, n’a pas fait exception à la règle: ses opposants ont exhumé ses (pas si) anciennes déclarations. Le jeu l’exige aussi, elle les assume. Ses propos concernent le voile islamique: celle qui était alors directrice de l’ENA s’étonnait que le voile de mère Teresa ou celui de sœur Emmanuelle n’aient pas choqué, contrairement au foulard islamique. Christophe Castaner avec la mantille catholique, Alain Juppé avec le fichu de sa grand-mère pendant la messe… toujours cette volonté niaise d’établir une équivalence anhistorique et antithéologique entre deux religions et deux signes religieux portés par les femmes. Il y aurait en réalité de quoi vexer les musulmans: Castaner et Juppé les renvoient vers le passé, ce qui revient à les traiter d’arriérés. Nathalie Loiseau, elle, compare la tenue du clergé régulier avec celle des femmes musulmanes, qui pour le coup sont des laïques au sens premier du terme, c’est-à-dire n’appartenant pas au clergé.

 

Là où sa comparaison est intéressante autant qu’elle est stupide, c’est qu’en effet le voile n’est pas un fichu, un accessoire de mode: il est la partie ostentatoire d’une panoplie sexiste et patriarcale commune à toutes les religions, que l’on critique avec aise et assurance chez les catholiques, mais que l’on accepte chez les musulmans: la femme doit être vierge, la femme doit être pudique, la femme doit être discrète. C’est à ce système misogyne que Nathalie Loiseau offre sa caution de politique, de femme, d’ancienne secrétaire d’État, de haut-fonctionnaire. C’est une faute morale mais aussi politique dans la mesure où les sondages prouvent l’attachement des Français à notre laïcité sans accommodements multiculturalistes, y compris dans l’électorat d’Emmanuel Macron.

 

Bien que léger à porter, le poids du voile est immense : c’est le signe que la femme consent à mettre ses pas dans le chemin tracé pour elle par les hommes de sa communauté.

 

Nathalie Loiseau se justifie en utilisant l’argument le plus à la mode: elle défend en fait la liberté des femmes. Le libre choix. «À partir du moment où une femme n’est pas soumise à l’oppression» explique-t-elle. Que sait-elle de l’oppression? Comment la mesurera-t-elle? Par un régime déclaratif? Ne voit-elle pas l’offensive tous azimuts pour banaliser ce signe orthodoxe, en faire une norme, jusqu’à réclamer qu’il soit accepté dans la fonction publique. Car alors, l’État laïque n’est-il pas lui l’oppresseur de ces femmes libres? Si c’est leur liberté, celle-ci ne doit-elle pas pouvoir s’exercer partout?

 

Dans l’excellent dictionnaire en ligne CNRTL, l’oppression est définie dans un sens médical intéressant, et dans un sens non médical assez similaire: c’est le fait d’accabler quelqu’un sous un corps pesant, sous une forte pression. Bien que léger à porter, le poids du voile est immense: c’est le signe que la femme consent à mettre ses pas dans le chemin tracé pour elle par les hommes de sa communauté. Quelle liberté quand la femme musulmane n’a que le voile pour tout gage de sa pudeur? Nathalie Loiseau sait-elle que dans les milieux islamiques orthodoxes, la femme non voilée est qualifiée de dénudée? Doit-on encore lui rappeler les propos de Hani Ramadan comparant une femme non voilée à une pièce de deux euros passant de main en main? Où est la liberté?

 

Publié dans éducation prépa école de commerce | Laisser un commentaire