Ursula, la reine du hard discount vaccinal entend bien sauver Bourla menacé de toutes parts

Ursula est toujours là, présente pour soutenir Bourla avec l’argents des contribuables européens …

Exclusif: l’UE peut payer plus pour les injections Pfizer COVID en échange d’un volume inférieur http://reut.rs/3jf0g0D

27 janvier (Reuters) – Bruxelles discute avec Pfizer (PFE.N) et BioNTech (22UAy.DE) de la possibilité de réduire jusqu’à 500 millions de doses de vaccin COVID-19 que l’UE s’est engagée à acheter cette année en échange d’un prix plus élevé. prix, a déclaré une source au courant des pourparlers.

Également sur la table est une prolongation du délai de livraison, éventuellement jusqu’au second semestre 2024, a indiqué la source. Ils ont refusé d’être identifiés parce que les pourparlers sont confidentiels.

Un porte-parole de Pfizer a refusé de commenter les détails des discussions, mais a déclaré que la société avait fait preuve d’un engagement continu à répondre aux préoccupations des États membres de l’UE.

En ce qui concerne le prix, le porte-parole de Pfizer a déclaré : « Nous avons toujours eu une approche de tarification échelonnée pour le vaccin COVID-19, guidée par des volumes convenus et des tranches de revenu national, afin d’assurer l’équité entre les accords avec des pays ayant des profils économiques similaires ».

Fin décembre, un vaste scandale de corruption éclaboussait le Parlement européen : le Qatargate. Dans la foulée, de nombreuses critiques se sont abattues sur le manque de transparence au sein de l’institution. Désormais, les eurodéputés paraissent enclins à repartir sur des bases plus saines. L’affaire des SMS entre Ursula von der Leyen et Albert Bourla semble constituer une belle occasion de le démontrer.

  • Si l’affaire ne fait plus grand bruit depuis plusieurs mois, elle a toujours le potentiel de faire trembler Ursula von der Leyen.
  • Pour rappel, en avril 2021, le New York Times révélait que la présidente de la Commission européenne avait personnellement conversé par SMS et par téléphone avec le patron de Pfizer pendant un mois, avant la conclusion d’un accord majeur.
    • Peu après, la Commission signait, pour les 27, un contrat permettant d’acquérir 900 millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech (avec une option pour 900 millions supplémentaires).
    • Valeur estimée : 35 milliards d’euros.
  • Rapidement, les critiques s’étaient levées contre von der Leyen. Pourquoi avait-elle contourné les canaux officiels pour mener les négociations avec Pfizer de façon indépendante ?
  • Depuis, ni von der Leyen ni Bourla n’ont accepté de s’expliquer sur leurs SMS.
    • En octobre dernier, le patron de Pfizer a même refusé une convocation émanant de la commission Covid du Parlement européen. Et il a remis le couvert deux mois plus tard.
    • Du côté de von der Leyen, il était apparu que la Commission ne lui avait pas demandé de dévoiler le contenu de SMS car il ne s’agissait pas de « documents dignes d’être conservés ». De la « mauvaise gestion administrative« , avait fustigé O’Reilly, la médiatrice de l’UE.

Le Paxlovid peut altérer l’efficacité de la contraception, provoquer des mortinaissances ! Conseil aux aborigènes

Les hautes autorités thaïlandaises, y compris les conseillers du roi, ont eu des discussions avec le professeur Sucharit Bhakdi et sont prêtes à faire en sorte que les contrats Pfizer soient déclarés nuls et non avenus !! La famille royale a été alertée que la princesse est très probablement victime du vacccxxx !!é3

Publié dans éducation prépa école de commerce | 7 commentaires

Quand la France est la honte du Monde ; Ces Français privés de tous les droits parce qu’ils avaient raison!

#500JoursDeSuspension

On ne parle plus d’eux et pourtant depuis 500 jours ils ne peuvent plus travailler, ils n’ont droit à rien , même pas au chômage.

Je veux parler des travailleurs qui depuis 500 jours sont punis pour avoir refusé les injections …

Aujourd’hui seuls Jérome Marty et Philippe Juvin croient utiles les produit de Pfizer…Même Bill Gates dit le contraire.

Aux Etats Unis les juges ont donné raison aux non injectés, dans d’autres pays les piqures sont interdites pour les moins de 50 ans

« Les obligations légales de vaccination ont été faites sur des produits qui sont toujours en essai clinique. Cela n’a été validé par personne sauf Olivier Véran lui-même qui, de mémoire, avait dit que les premières données de la phase 3 étaient disponibles. Circulez, il n’y a rien à voir ! Bien sûr, cela n’existait pas, sauf dans son cerveau à lui, fertile. Les essais cliniques se poursuivent, les dates ne sont pas encore arrivées à échéance. Pour Pfizer, c’est mai 2023. Et en fonction du rapport d’étude, ça peut aller jusqu’à décembre 2023. Or, ce qui enlève le caractère expérimental à un médicament, c’est la fin des essais cliniques et pas autre chose. Il y a une directive européenne qui dit que, dans le cadre d’essais cliniques, un produit qui aurait reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché, est toujours considéré comme un médicament expérimental.

https://www.sudradio.fr/bercoff-dans-tous-ses-etats/marc-gotti-obligation-vaccinale-covid19-droit

Le personnel soignant non vacciné contre le Covid-19 a repris le travail, début janvier , en Grèce, seize mois après sa suspension, a annoncé la Fédération hellénique des employés des hôpitaux publics (Poedin) dans un communiqué. Ce retour de quelque 2.000 soignants dans les hôpitaux publics et les services ambulanciers fait suite à une décision du conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative, qui a contraint le gouvernement à lever la mesure d’interdiction.

La réintégration de ces soignants constitue « une grande respiration pour le système, mais le problème du manque de personnel demeure », a souligné la Poedin. Quelque 5.000 autres, également non vaccinés, avaient déjà pu reprendre ou poursuivre leur activité professionnelle en raison d’un certificat médical attestant, par exemple, qu’ils avaient déjà contracté le virus.

En France, le Conseil d’Etat a enterré l’Etat de droit en refusant de suivre les institutions du Monde entier

Ils sont suspendus sans salaire, sans chômage depuis 500 jours. Voici 240 témoignages d’exclus de la société française !

https://t.co/n80KzPumwA

La position du gouvernement qui refuse de réintégrer les soignants non-vaccinés est incompréhensible : non seulement on manque d’infirmiers mais on sait en plus aujourd’hui qu’ils ne contamineront personne !

Publié dans éducation prépa école de commerce | 8 commentaires

RIEN de rien de leurs saloperies n’est efficace, il ne leur reste plus qu’à planquer la covid sous le tapis! Big Pharma change de stratégie, Bill Gates tourne la page pour nous nourrir de criquets …

Omicron a fichu en l’air la stratégie de big Pharma et la prise de conscience des effets indésirables n’arrange rien , il faut de toute urgence faire évoluer la covid vers une version méchante ou trouver une autre Peste Noire…

Plus personne ne se fait vacciner …

Des signes convergent , Big Pharma change de stratégie et reconnait l’inefficacité des injections et autres traitement couteux. En France Nicolas Berrod ( le moins nocif des journalistes officiels) note :

Aucun anticorps monoclonal ne restant efficace en cas d’infection avec les nouveaux variants #Omicron dominants, les

@CDCgov insistent auprès des personnes immunodéprimées sur le port du masque, l’aération, la vaccination (même si peu efficace dans certains cas), etc.

Le lien : https://cdc.gov/mmwr/volumes/72/wr/mm7205e3.htm?s_cid=mm7205e3_w… En France aussi, Evusheld et les autres anticorps monoclonaux ne sont plus proposés en curatif en cas d’infection #Covid19.

Le 22 janvier, le Wall Street Journal a publié un éditorial très critique concernant la non-divulgation par la FDA des données relatives à l’efficacité des boosters bivalents COVID-19. Allysia Finley, membre du comité de rédaction du journal, a écrit :

« Les agences fédérales ont pris la décision sans précédent d’ordonner aux fabricants de vaccins de les produire et de les recommander sans données à l’appui de leur innocuité ou de leur efficacité . »

Elle a également accusé les fabricants de vaccins de « publicité trompeuse ».

Bill Gates, reconnu depuis longtemps comme l’un des plus grands partisans des vaccins au monde, a haussé les sourcils lors d’une récente conférence en Australie lorsqu’il a admis qu’il y avait des « problèmes » avec les vaccins COVID-19 actuels.

S’exprimant au Lowy Institute d’Australie dans le cadre d’une conférence intitulée « Se préparer aux défis mondiaux : en conversation avec Bill Gates », le fondateur de Microsoft a fait l’aveu suivant :

« Nous devons également résoudre les trois problèmes des vaccins [COVID-19]. Les vaccins actuels ne bloquent pas l’infection. Ils ne sont pas larges, donc lorsque de nouvelles variantes apparaissent, vous perdez la protection, et elles ont une durée très courte, en particulier chez les personnes qui comptent, qui sont les personnes âgées.

De telles déclarations ont surpris certains à la lumière du soutien de longue date de Gates aux fabricants de vaccins et aux organisations promouvant la vaccination mondiale et aux investissements dans ces derniers. Cependant, ils étaient les derniers d’une série de développements de ces dernières semaines qui ont de plus en plus remis en question les vaccins COVID-19

Il a investi 55 millions de dollars dans BioNTech en 2019 et cela vaut maintenant 550 millions de dollars. Il a vendu des actions… à la fin de l’année dernière, avec un cours de l’action supérieur à 300 $, ce qui représentait un gain énorme pour lui par rapport au moment où il a investi.

Bill Gates est, très discrètement, devenu le plus grand propriétaire de terres agricoles aux États-Unis. Pour un homme obsédé par le contrôle des monopoles, la possibilité de dominer également toute la production alimentaire doit sembler irrésistible.

Comme d’habitude, Gates combine ces investissements personnels avec des subventions financées par le contribuable, redistribuées par la Fondation Bill & Melinda Gates, l’organisation la plus riche et la plus puissante de toute l’aide internationale, ses partenariats financiers avec Big Ag, les mastodontes de l’agricultureBig Chemical, les géants de la chimie, et Big Food, de l’agro-alimentaire, et son contrôle des agences internationales – y compris certaines de sa propre création – avec un pouvoir impressionnant pour créer des marchés forcés, obligeant ainsi à passer par ses produits

Comme pour l’entreprise africaine de vaccins Gates, il n’y a eu bien sûr ni évaluation interne, ni responsabilité publique. L’étude de 2020 «False Promises: The Alliance for a Green Revolution in Africa (AGRA)» est un rapport qui décrit les 14 années des “efforts” du cartel Gates. L’enquête conclut que le nombre d’Africains souffrant d’une faim extrême a augmenté de 30 pour cent dans les 18 pays visés par Gates. La pauvreté rurale s’est métastasée de façon spectaculaire, et le nombre de personnes souffrant de la faim dans ces pays est passé à 131 millions.

Les néerlandais du média Knack relèvent notamment que Bill Gates : “investit dans une ferme de moustiques en Colombie

Bill Gates est un supporter zélé des organismes génétiquement modifiés (OGM). Avec pour objectif – pas vraiment assumé – d’inventer un manioc ayant subi une mutagenèse (un bidouillage génétique apparenté aux OGM). Lequel arrangerait bien les grandes multinationales occidentales (Bayer-Monsanto, BASF…) qui, précisément, travaillent là-dessus, et dont Gates est parfois l’actionnaire.

Qu’adviendra-t-il pour les paysans ivoiriens si le manioc OGM, denrée de base des familles, détraquait l’agriculture locale ? Mister Microsoft ne s’est apparemment pas posé la question… pas plus que l’Union européenne, qui soutient financièrement le projet, en totale contradiction avec sa propre législation anti-OGM. Au Burkina Faso, la Fondation Gates finance – en toute opacité – la création d’un moustique génétiquement modifié destiné à éradiquer le paludisme. Beau projet… sauf qu’une étude menée au Brésil démontre que ce bricolage génétique contribue plutôt à renforcer l’insecte tueur. Là encore, les populations africaines jouent, malgré elles, les cobayes du milliardaire technophile

https://www.nouvelobs.com/ce-soir-a-la-tv/20220621.OBS59998/l-afrique-les-ogm-et-bill-gates-l-apprenti-sorcier.html

Bill Gates rappelle que des alternatives à la viande existent, et défend l’idée que les pays les plus développés devraient laisser tomber la viande pour des équivalents de synthèse. «Je ne pense pas que les 80 pays les plus pauvres mangeront de la viande synthétique à l’avenir. Je pense par contre que tous les pays riches devraient passer à une viande de bœuf 100% synthétique. On s’habitue à la différence de goût, qui va s’améliorer avec le temps», assure-t-il.

Outre-Atlantique, la start-up All Things Bugs a levé des millions de dollars auprès de la Fondation Bill et Melinda Gates, du Département de l’Agriculture américain et de l’institut de recherche DARPA : elle est depuis devenue le plus grand fournisseur de poudre de criquets aux États-Unis pour l’agriculture, la médecine mais également les particuliers. Sauf que pour l’heure, les coûts de productions élevés – six à sept fois plus coûteux que pour du bétail – ne permettent pas encore aux entreprises de vendre leurs produits à des prix accessibles, et maintiennent la consommation d’insectes au statut d’occasionnel. 

Publié dans éducation prépa école de commerce | 4 commentaires

Les sénateurs américains exigent des réponses: Pfizer manipule le virus,la presse français camoufle le scandale

Le vent souffle d’Amérique, la justice rétablit en Clifornie le droit des médecins à contester les injections mais surtout un méga scandale , un haut responsable de Pfizer, piégée par une caméra cachée avoue tout;;;;

j’ai mis en ligne des articles remaniés et complétés

mega scandale; PFIZER FERAIT MUTER LE VIRUS Injections, ça craque de partout, sauf en France! Un million et demi de morts en trop en Europe !Ils doutent Suisse, UK, ils avouent, Pfizer , Bill Gates …

https://pgibertie.com/2023/01/27/injections-ca-craque-de-partout-sauf-en-france-un-million-et-demi-de-morts-en-trop-en-europe-ils-doutent-suisse-uk-ils-avouent-pfizer-recherche-de-variants-plus-dangereux-bill-gates/ via

@giberpa

Publié dans éducation prépa école de commerce | 15 commentaires

Injections, ça craque de partout, sauf en France! Un million et demi de morts en trop en Europe !Ils doutent Suisse, UK, ils avouent, Pfizer (recherche de variants plus dangereux), Bill Gates .

Le sénateur américain Marco Rubio (R-FL) a envoyé une lettre à Albert Bourla, le président et chef de la direction de Pfizer, suite à la diffusion d’une vidéo montrant le directeur de la recherche et du développement de Pfizer discutant avec désinvolture de la manipulation par l’entreprise du virus SARS-Cov-2 pour le bénéfice de l’entreprise

Le dernier vaccinolâtre sera un journaliste de France Info ou de l’AFP…

UN MILLION ET DEMI DE MORTS EN TROP EN EUROPE

Et pourtant ces données émanent d’un organisme chapeauté par @SSI_dk, l’institut danois en charge des vaccinations… Données mises en graphes par Felicittina

Au milieu de cette courbe de la surmortalité européenne cumulée depuis 2020, on est supposé voir une inflexion radicale grâce à la merveilleuse techno ARNm, « sauveuse de millions de vies » ? Comment ça, vous avez du mal à la voir ?

Peut-être en se limitant aux plus de 85 ans, alors ? Non ? Pourtant, il faut une sacrée constance pour maintenir cette croissance régulière malgré la tendance naturelle de retour à l’équilibre qui devrait se traduire par des sous-mortalités.

Ajout à l’attention de ceux qui ne comprennent pas qu’une courbe de cumuls puisse baisser. Une surmortalité (écart par rapport à la mortalité attendue) peut-être >0 ou <0 (sous-mortalité). Ce rééquilibrage intervient toujours mais ±vite (effet moisson)

Version déroulée de la discussion : You can read the unrolled version of this thread here:

https://typefully.com/felicittina/PlTXu6d

https://t.co/WyJ4n7GU27

EN AFRIQUE DU SUD LES MEDIA CONTRE LES INJECTIONS

Les appels à suspendre les vaccins covid 19 en Afrique du Sud en raison de problèmes de sécurité frappent les médias grand public « Arrêtons de harceler les gens » «Nous savons que l’industrie pharmaceutique a une longue histoire de comportement criminel. Nous sommes ici pour protéger le public ‘

EN SUISSE RIEN NE VA PLUS

Le chef de la vaccination suisse reconnaît des effets graves « Il y a des manifestations indésirables de la vaccination, même des graves (…). L’évaluation des bénéfices et des risques du vaccin Covid a changé», a affirmé Christoph Berger.

Le journal ne lui a posé aucune question sur la surmortalité persistante en Suisse et dans de nombreux pays très vaccinés, et son lien possible avec les effets indésirables des vaccins Covid.

Christoph Berger reconnaît qu’il faut prendre les victimes des effets graves ainsi que leur souffrance au sérieux, et qu’il faut les aider aussi.

Mais il évoque la diversité des symptômes et la difficulté d’examiner tant de cas individuels: «Il n’existe pas encore de diagnostic clair de ce syndrome post–vaccinal», estime-t-il. Visiblement sans se prononcer sur les très nombreux cas avérés de défaillance cardiaque, entre autres incidences fréquentes.

Berger prend quelques distances avec le crédo officiel souvent entendu jusqu’ici:

«Pour les personnes jeunes et en bonne santé, la vaccination ne fait plus guère de différence»

«Elle ne protège ni de la contagion ni de manière fiable contre les maladies bénignes»

 «Nous ne sommes plus aujourd’hui dans une pandémie menaçante. Avec le vaccin Covid, c’est aujourd’hui comme [pour] la grippe ou les tiques, chacun doit identifier son risque et décider pour lui–même».

LES DOUTES SUR LA MORTALITE POST VACCINALES

https://odysee.com/@Real_Hero_en_fran%C3%A7ais:7/L%27OFS-perplexe:2?r=GfgcXMkyNuAXMxwiKBa54SiaXQBebDMP

LES DOUTES DU GOUVERNEMENT BRITANNIQUE

Le gouvernement britannique interdit les boosters Covid pour les moins de 50 ans à partir de février. Ils ne seront plus mis à la disposition des adultes en bonne santé.

@tatiann69922625

Rapport du gvt britannique suggérant aujourd’hui que les boosters d’ARNm pour les adultes en bonne santé de moins de 50 ans sont parmi les interventions de santé publique les plus coûteuses et les plus inutiles de tous les tps

Les données montrent également que les rappels d’ARNm font désormais partie des interventions de santé publique les plus coûteuses et les plus inutiles jamais essayées sur des adultes en bonne santé de moins de 50 ans.

Le gouvernement britannique a calculé que pour prévenir UNE HOSPITALISATION IL FAUT INJECTER UN MILLION DE PERSONNES

https://alexberenson.substack.com/p/british-government-data-reveal-very…

ILS AVOUENT

Le responsable principal de la recherche sur l’ARNm de Pfizer affirme avec un large sourire que Pfizer cherche apparemment toujours des moyens de faire muter le virus de manière contrôlée « et qu’il y a un risque… »

Le sénateur américain Marco Rubio (R-FL) a envoyé une lettre à Albert Bourla, le président et chef de la direction de Pfizer, suite à la diffusion d’une vidéo montrant le directeur de la recherche et du développement de Pfizer discutant avec désinvolture de la manipulation par l’entreprise du virus SARS-Cov-2 pour le bénéfice de l’entreprise.

1. Quels efforts #Pfizer déploie-t-il actuellement, ou prévoit-il de déployer, pour faire muter le virus du SRAS-CoV2 ?

2. #Pfizer a-t-il l’intention de continuer à muter le virus SRAS-CoV-2 par le biais d’un gain de fonction ou d’une recherche d’évolution dirigée, dans le but de créer de nouveaux vaccins avant que le variant ne soit présent dans la population ?

3. #Pfizer s’est-il engagé avec des représentants fédéraux concernant leurs plans de supervision de cette recherche ? Veuillez fournir les noms et les agences de ces personnes.

4. Quelles mesures #Pfizer a-t-il prises pour garantir que le virus muté ne fuit pas du laboratoire et infecte la population ?

5. #Pfizer s’est-il engagé avec d’autres sociétés biopharmaceutiques pour collaborer à cet effort de recherche? Veuillez énumérer les entités avec lesquelles vous avez été en contact.

6. Allez-vous vous engager à arrêter toute recherche future qui mute le

SRAS-CoV2 alors qu’une preuve substantielle a indiqué que des recherches dangereuses similaires à l’Institut de Wuhan ont très probablement conduit à l’émergence initiale et à la propagation

du virus

  • « Qu’il s’agisse d’un gain de recherche de fonction ou de mutations de structure sélectionnées par évolution dirigée, comme M. Walker l’a affirmé, tout effort pour rendre un virus plus transmissible et plus mortel est imprudent et dangereux. En outre, M. Walker a déclaré que Pfizer est prêt à s’engager dans cette recherche dangereuse parce que COVID et ses variantes sont «une vache à lait» pour l’entreprise et les régulateurs iront doucement dans leurs efforts car un pourcentage important de responsables gouvernementaux visent à travailler pour Pfizer et d’autres sociétés biopharmaceutiques et ne veulent pas compromettre leurs futures perspectives d’emploi. — Le sénateur Rubio

Who is “Jordon Trishton Walker” via

@BrianOSheaSPI

https://brianoshea.substack.com/p/who-is-jordon-trishton-walker?utm_campaign=auto_share

https://www.pfizer.com/news/announcements/pfizer-responds-research-claims

Pfizer : réponse alambiquée mais ne conteste pas la fonction de son dirigeant

Publié dans éducation prépa école de commerce | 15 commentaires

Aux Etats Unis, au cours de la seule année 2021 il y aurait eu 278000 morts des injections ! La justice rétablit le droit des médecins à dénoncer les injections

Deux informations se télescopent, la justice met en échec le gouverneur de Californie qui interdisait (comme le conseil de l’Ordre chez nous) aux médecins de s’opposer aux injections ;

Suite à une action menée par 5 médecins : Le juge fédéral William Shubb interdit l’application de la loi du gouverneur démocrate de Californie, Gavin Newsom, qui ciblait et pénalisait les médecins diffusant de la « désinformation » sur le Covid. https://nclalegal.org/wp-content/uploads/2023/01/Hoeg-v.-Newsom-PI-Decision.pdf

Au cours de l’année 2021 les américains se sont vu injecter 500 millions de doses , en partant des témoignages de la population une enquête situe à un niveau très élevé le nombre de victimes (autres causes déduites)

Au cours de la seule année 2021 il y aurait eu 278000 morts des injections ! Tout part d’une enquête destinée à comprendre pourquoi aux Etats Unis une proportion notable de la population refuse de se faire vacciner . Un échantillon représentatif de la population américaine est donc interrogé. On s’attendait à un certain nombre d’enseignements

 Des études récentes qui ont examiné la question de la réticence à la vaccination dans le contexte de la COVID-19 ont mis en évidence des inquiétudes concernant la sécurité des vaccins en tant que principal contributeur à la réticence à la vaccination [ 1 , 2 , 3 , 4]. Divers facteurs tels que l’âge, l’éducation, l’orientation politique et la désinformation ont également été examinés. Les personnes âgées courent un plus grand risque de maladie grave et de décès par COVID-19 et peuvent donc être plus enclines à accepter des traitements tels que l’inoculation COVID-19. Compte tenu de l’histoire de l’expérimentation médicale sur les populations afro-américaines [ 5 ], les répondants afro-américains peuvent être moins susceptibles d’être vaccinés. Les sources d’information sur la COVID-19 peuvent également influencer la décision de se faire vacciner.

Nouveauté, l’enquête était ciblée sur les relations sociales et leur impact

‘objectif principal de cette enquête en ligne sur les expériences de santé liées au COVID-19 est d’étudier dans quelle mesure la maladie COVID-19 et les événements indésirables du vaccin COVID-19 parmi les amis et la famille, qu’ils soient perçus ou réels, influencé les décisions d’inoculation. Le deuxième objectif de ce travail est d’estimer le nombre total de décès induits par le vaccin COVID-19 dans tout le pays à partir de l’enquête.

Le questionnaire est composé de cinq séries de questions : (1) des questions sur les expériences des répondants avec la maladie COVID-19, (2) des questions sur les expériences des répondants avec l’inoculation COVID-19, (3) des questions sur les expériences avec la maladie COVID-19 dans les cercles sociaux des répondants, (4) des questions sur les expériences de vaccination contre le COVID-19 dans les cercles sociaux des répondants, et (5) des questions pour obtenir des informations socio-économiques standard, l’affiliation politique et les opinions sur les politiques COVID-19, telles que les confinements et les mandats de vaccination .

L’enquête fournit des informations utiles sur la décision pour ou contre la vaccination contre le COVID-19. L’évaluation a également montré que ceux qui percevaient que des êtres chers avaient été blessés par la maladie COVID-19 étaient plus susceptibles d’être vaccinés, mais l’inverse était vrai pour ceux qui connaissaient quelqu’un qui avait été blessé par le vaccin COVID-19. La grande différence entre le nombre possible de décès dus à la vaccination contre la COVID-19 qui ressort de cette enquête et des données gouvernementales disponibles devrait être étudiée plus avant.

23 % des répondants déclarent avoir eu la maladie COVID-19, dont 28 % ont connu des problèmes de santé persistants ; la plupart ont indiqué qu’ils avaient des problèmes respiratoires continus ou des problèmes de goût ou d’odeur. Environ 8,6 % de ceux qui avaient des problèmes de santé ont connu des problèmes de santé plus graves résultant de la COVID-19.

51 % des répondants ont indiqué qu’ils avaient été vaccinés, dont 15 % ont indiqué qu’ils avaient eu un problème de santé après la vaccination, et 13 % d’entre eux ont indiqué qu’un événement indésirable grave s’était produit

 34 % (959 sur 2840) des répondants ont indiqué qu’ils connaissaient au moins une personne qui avait connu des problèmes de santé importants à cause de la COVID-19, dont 165 personnes décédées de la COVID-19 pour un groupe de 28000 personnes

Précisons qu’à la fin de 2021 , 2,5 millions d’Américains étaient morts avec la covid en deux ans pour 12000 groupes de 28000 personnes soit 200 décès pour un groupe identique à celui de l’enquête

Cette dernière est donc cohérente

22% (612 sur 2840) des répondants ont indiqué qu’ils connaissaient au moins une personne qui a eu un problème de santé après la vaccination contre la COVID-19. Cinquante-sept personnes ont indiqué que parmi les personnes qu’elles connaissaient et qui avaient subi un effet indésirable lié au vaccin, la personne qu’elles connaissaient le mieux était décédée.  Les répondants signalent une variété de problèmes, notamment des crises cardiaques et d’autres problèmes cardiaques, des caillots sanguins et des accidents vasculaires cérébraux, ainsi que des problèmes neurologiques. De nombreuses descriptions telles que «crise cardiaque», «accident vasculaire cérébral» ou «caillot sanguin» sont conformes à la documentation de la FDA

57 décès pour un groupe de 28000 personnes . En 2021 il y aurait donc eu pour les 12000 groupes de 28000 de la population américaine , 684000 décès du vaccin………………….

Bien qu’une personne puisse signaler qu’une personne qu’elle connaît a subi un événement indésirable lié au vaccin COVID-19, cela ne signifie pas que la vaccination a été la cause de la blessure. Comme indiqué dans le tableau  4 et le fichier supplémentaire 3, certains répondants ont indiqué qu’une personne qu’ils connaissaient avait eu une crise cardiaque après avoir été vaccinée, bien que la crise cardiaque puisse n’avoir aucun rapport avec l’inoculation. Pour résoudre ce problème, une estimation du nombre de personnes au sein des groupes sociaux de répondants qui devraient mourir indépendamment de l’inoculation est calculée et soustraite des décès signalés par le vaccin COVID-19. 

D’après l’enquête, environ 51 % des répondants ont déclaré avoir été vaccinés. On suppose que la même proportion s’applique à ceux qui font partie des cercles sociaux des répondants. Le nombre total estimé de personnes dans les cercles sociaux des répondants est d’environ 28 000. Pour calculer une estimation du nombre de décès qui auraient pu survenir quel que soit le statut d’inoculation, 17 est multiplié par la proportion de personnes vaccinées (0,51) et la proportion de personnes dans les cercles sociaux sur 100 000 (0,28). Le nombre estimé de décès qui auraient pu survenir quel que soit le statut vaccinal est de 17 × 0,51 × 0,28 = 2,43 personnes.

En soustrayant ces décès du nombre total estimé de décès par vaccin, on obtient une estimation nationale de 278 000 décès

Les décès estimés du vaccin COVID-19 à l’échelle nationale sur la base des sous-ensembles démocrate, républicain et indépendant sont de 109 564, 463 444 et 247 867, respectivement. Avec les sous-groupes vaccinés et non vaccinés, les décès estimés liés au vaccin COVID-19 sont de 110 942 et 659 995.

Publié dans éducation prépa école de commerce | 7 commentaires

 » The World Turned Upside Down « Le monde sens dessus dessous et la troisième guerre mondiale commence

On raconte que le général Cornwallis vaincu à Yorktown fit défiler ses troupes devant Washington et Rochambeau sur l’air du  » The World Turned Upside Down « . Le monde à l’envers, à sens inverse , le monde incompréhensible . L’histoire lui donnera raison , les Etats Unis deviendront la première puissance mondiale et la monarchie française ruinée par cette guerre qui ne la concernait pas, disparaitra…

Aujourd’hui , 240 ans après Yorktown le monde est à nouveau sens dessus dessous et nous ne le savons pas. La guerre en Ukraine constitue un accelérateur vers l »imprévisible.

Emmanuel Todd  insiste sur la dimension idéologique et culturelle de cette guerre et sur l’opposition entre l’Occident libéral et le reste du monde acquis à une vision conservatrice et autoritaire. Les plus isolés ne sont pas, selon lui, ceux qu’on croit.

On est parti dans cette guerre avec l’idée que l’armée de la Russie était très puissante et que son économie était très faible. On pensait que l’Ukraine allait se faire écraser militairement et que la Russie se ferait écraser économiquement par l’Occident. Or il s’est passé l’inverse.

On pensait que la Russie écraserait facilement l’Ukraine, c’est le contraire qui s’est produit. La nation kiévaine, qu’Emmanuel Todd décrit justement comme un « failed state » (état en déliquescence) au moment du conflit, s’est comme réveillée en sursaut. « L’Ukraine n’a pas été écrasée militairement même si elle a perdu à cette date 16 % de son territoire ».

Le penseur poursuit : « Ce que l’on a découvert, à l’opposé, c’est qu’une société en décomposition, si elle est alimentée par des ressources financières et militaires extérieures, peut trouver dans la guerre un type nouveau d’équilibre, et même un horizon, une espérance. Les Russes ne pouvaient pas le prévoir. Personne ne le pouvait. ».

Poutine a fait une grosse erreur au début, qui présente un immense intérêt socio-historique. Ceux qui travaillaient sur l’Ukraine à la veille de la guerre considéraient ce pays, non comme une démocratie naissante, mais comme une société en décomposition et un «failed state» en devenir. On se demandait si l’Ukraine avait perdu 10 millions ou 15 millions d’habitants depuis son indépendance. On ne peut trancher parce que l’Ukraine ne fait plus de recensement depuis 2001, signe classique d’une société qui a peur de la réalité. Je pense que le calcul du Kremlin a été que cette société en décomposition s’effondrerait au premier choc, voire même dirait «bienvenue maman» à la sainte Russie.

Todd a raison mais ce qui a commencé comme une guerre civile entre slaves ukrainiens et slaves russes a changé de dimension .

la Russie, dont on pensait l’économie très affaiblie, équivalente au PIB de l’Espagne, s’est montrée très résistante aux sanctions occidentales. La prévision du ministre de l’Économie Bruno Le Maire s’est avérée inexacte : l’économie russe ne s’est pas effondrée… Todd le rappelle : « Le rouble a pris 8 % par rapport au dollar depuis le début de la guerre ».

https://twitter.com/i/status/1618528074982912000

Ainsi, la Russie pense-t-elle mener, de son point de vue, « une guerre défensive ». Voilà qui peut choquer, alors que l’armée envahit sciemment le territoire d’un état souverain… Précision d’Emmanuel Todd : « Je vous propose un exercice psycho-géographique, qui peut se faire par un mouvement de zoom arrière. Si on regarde la carte d’Ukraine, on voit l’entrée des troupes russes par le Nord, l’Est, le Sud… Et là, effectivement, on a la vision d’une invasion russe, il n’y a pas d’autre mot. Mais si on fait un immense zoom arrière, vers une perception du monde, mettons jusqu’à Washington, on voit que les canons et missiles de l’Otan convergent de très loin vers le champ de bataille, mouvement d’armes qui avait commencé avant la guerre. Bakhmout est à 8 400 kilomètres de Washington mais à 130 kilomètres de la frontière russe. »

Le soutien occidental a sauvé l’Ukraine et renforcé le régime de Poutine .

De régional ce conflit devient mondial

« Il est évident que le conflit, en passant d’une guerre territoriale limitée à un affrontement économique global, entre l’ensemble de l’Occident d’une part et la Russie adossée à la Chine d’autre part, est devenu une guerre mondiale ».

Si l’économie russe résistait indéfiniment aux sanctions et parvenait à épuiser l’économie européenne, tandis qu’elle-même subsisterait, adossée à la Chine, les contrôles monétaire et financier américains du monde s’effondreraient, et avec eux la possibilité pour les États-Unis de financer pour rien leur énorme déficit commercial. Cette guerre est donc devenue existentielle pour les États-Unis. Pas plus que la Russie, ils ne peuvent se retirer du conflit, ils ne peuvent lâcher. C’est pour ça que nous sommes désormais dans une guerre sans fin, dans un affrontement dont l’issue doit être l’effondrement de l’un ou de l’autre. Chinois, Indiens et Saoudiens, entre autres, jubilent.

Emmanuel Todd insiste enfin sur la notion d’isolement. Ici en Europe, nous avons beau jeu de répéter sans cesse que la Russie est « isolée ». C’est sans doute prendre nos désirs pour des réalités. C’est nous, bien souvent, qui sommes sur la touche. « Quand on regarde les votes des Nations unies, on constate que 75 % du monde ne suit pas l’Occident, qui paraît alors tout petit. »

Pire le reste du monde rejette un occident à ses yeux wokiste et dégénéré.

 Mais il est évident que la Russie de Poutine, devenu moralement conservatrice, est devenue sympathique aux Saoudiens dont je suis sûr qu’ils ont un peu de mal avec les débats américains sur l’accès des femmes transgenres (définies comme mâles à la conception) aux toilettes pour dames.

Les Russes émergent du tragique : le totalitarisme, l’anarchie, les salaires non versés, les gangs… Nous, boomeurs et post-boomeurs, avons oublié le tragique de l’histoire. Les bons élèves qui nous gouvernent n’ont rien vécu d’important. Ils ne savent pas que la guerre suppose une répartition des charges, une négociation entre les classes, une poussée démocratique.

« This is no dream. This is really happening. » « Ce n’est pas un rêve. Ça se passe vraiment », crie Mia Farrow dans Rosemary’s Baby (1968) lorsqu’elle comprend que le diable la possède physiquement. Magnifique métaphore de ce que va bientôt ressentir notre classe dirigeante. Elle vivait depuis trente ans dans un monde pour rire, mélangeant esprit Bisounours et vénalité, où vivre à fond sa vie, c’était faire un plan de dissert, baratiner à l’oral de l’ENA, puis baratiner les électeurs, puis vaticiner sur l’Europe, puis privatiser pour aller ensuite ramasser pour soi-même de l’argent dans le privé. Ce rêve a masqué le non-investissement dans l’industrie, la construction, la recherche, l’hôpital, le salaire des profs.

Poutine bénéficie de quelque chose dont on n’a pas idée, c’est que les années 2000, les années Poutine, ont été pour les Russes les années du retour à l’équilibre, du retour à une vie normale. Je pense que Macron représentera à l’opposé pour les Français la découverte d’un monde imprévisible et dangereux, des retrouvailles avec la peur. 

Le G7 contre le reste du monde ? Souvenons-nous, de manière plus anecdotique, de la Coupe du monde au Qatar. La majorité des pays du monde ont rejeté l’appel américano-européen à porter des « brassards LGBT lors du match ». Ensuite, la FIFA a refusé de donner à Volodymyr Zelensky la possibilité de s’exprimer en visioconférence avant la finale. Et pour cause : la majorité des pays du globe ne le souhaitaient pas.

Le président Lula refuse de prendre parti dans ce conflit, renvoyant le leader ukrainien dos-à-dos avec Vladimir Poutine : « Ce type est aussi responsable de la guerre que Poutine. Une guerre n’a jamais un seul coupable ». En réalité l’élection de Lula et les tentatives de la cia de le renverser , sont de bonnes nouvelles pour Poutine . Bolsonaro était plus proche des Etats Unis avec Trump

La Chine, l’Inde, le continent africain ,le monde arabo musulman, le Brésil de Lula, une large part de l’Amérique latine se détachent de l’Occident et du G7 et ils préparent le monde de l’après dollar…

Xi Jinping a fait l’éloge du « partenariat global et de la coopération stratégique » russo-chinois qui « font preuve dans cette nouvelle ère de la maturité et de la résistance au stress », selon ses propos traduits en russe et publiés par le Kremlin.

« Nous sommes prêts à renforcer la coopération stratégique avec la Russie, à donner l’un à l’autre des possibilités de se développer, d’être des partenaires globaux pour le bien des peuples de nos pays et dans l’intérêt de la stabilité dans le monde entier », a-t-il assuré.

L’Amérique a conscience de tout celà et elle ne veut pas perdre la face en Ukraine, les autres savent que si Poutine recule , leur tour viendra …

Quand les adversaires sont acculés; le pire peut arriver …

Publié dans éducation prépa école de commerce | 26 commentaires

Nouvelle prouesse du Parisien , il annonce que la vaccination a fait reculer le cancer de l’utérus…sans lire les statistiques qui disent le contraire

L’Australie et la Suède, après avoir massivement vacciné dès 2006 les filles puis les garçons contre le papillomavirus, observent désormais une chute du nombre de cancers du col de l’utérus

chez les garçons?

La vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) est aujourd’hui recommandée chez les jeunes filles et jeunes hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes (HSH) pour prévenir l’apparition de cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et des cancers anaux. 

https://www.leparisien.fr/societe/sante/vaccin-contre-le-papillomavirus-une-prevention-efficace-contre-le-cancer-du-col-de-luterus-23-01-2023-2XDCR2X7CZGATODB4NMMLQ7DBU.php

https://t.co/pXPmaPCmmG

Publié dans éducation prépa école de commerce | 5 commentaires

TOUTES les décisions importantes du gouvernement se sont appuyées sur des études farfelues ou frauduleuses

Dans sa leçon inaugurale au collège de France, Arnaud Fontanet écrivait! »l’accès aux données massives (big data), ont révolutionné la recherche en épidémiologie tout en lui imposant de nouveaux défis scientifiques et éthiques¨ ».

Il ne croyait pas si bien dire , les données massives sur l’épidémie de covid étaient pipées, Pierre Chaillot le démontre magistralement.

 Auparavant les maladies hivernales étaient appelées «grippes». A partir de mars 2020 elles sont appelées «infections respiratoires aiguës», ce qui permet de piocher dedans pour attribuer les malades au Covid-19.

Le changement de nature de la comptabilité a conduit les épidémiologistes à surestimer le nombre de cas de covid et les médecins à ne pas soigner avec des antibiotiques les complications bactériennes

L’efficacité des vaccins repose sur une astuce : ne pas comptabiliser comme vaccinés ceux qui tombaient malades dans les 15 jours qui suivaient l’injection ,or les deux tiers des vaccinés qui sont infectés sont positifs au cours de ces deux semaines. On se pose sérieusement la question du rôle de la spike vaccinale dans l’explosion des cas

Toutes les prévisions des épidémiologistes se sont révélées fausses

Mais il y a plus grave les décisions du gouvernement reposent sur des publications farfelues ou frauduleuses.

INTERDICTION DE L’HYDROXYCHLOROQUINE

Arianne Anderson était directrice des ventes de la société Surgisphere qui a fourni les données de l’étude du Lancet, laquelle a déclaré la chloroquine dangereuse.
Cette « dame » est issue du monde de la prostitution et de l’industrie pornographique.

L’amateurisme et l’incompétence du ministère de la Santé qui a réagi sans aucun recul face à cette étude, prenant dans l’immédiateté la décision d’interdire le protocole du professeur Raoult, sont maintenant patents.
Arianne Anderson alias Skye Daniels est visible sur les réseaux pour adultes. 

L’étude reconnue comme frauduleuse a été retirée mais l’HCQ est toujours interdite

Les Britanniques se moquent de Neil Ferguson, épidémiologiste à l’Imperial College de Londres, déjà connu pour avoir annoncé une mortalité largement surévaluée lors de la grippe aviaire de 2005,il prédisait jusqu’à 200 millions de morts dans le monde pour la grippe aviaire H5N1 lors d’une interview accordée au Guardian en août 2005 Mais en 2020, re-belote. Neil Ferguson et ses simulations sont de retour pour nous annoncer à nouveau des millions de morts, dont 500 000 pour la France. 

LE CONFINEMENT

C’est alors qu’un autre acteur entre sur la scène française : Simon Cauchemez. Membre du fameux conseil scientifique devant éclairer les décisions de nos dirigeants, celui-ci est un élève de Ferguson embauché en 2013 à l’Institut Pasteur pour y fonder l’Unité de modélisation mathématique des maladies infectieuses. 

 Simon Cauchemez est missionné pour montrer l’efficacité du confinement. Soyons clair : « Il s’agit d’une commande, ce n’est pas de la science », souligne notre chercheur. Commande exécutée dès mai 2020 avec une première étude publiée dans Science et co-signée par Cauchemez. Vincent Pavan la démolit en deux phrases : « Cet article est l’une des plus grandes arnaques scientifiques du XXIe siècle. Il contient quasiment une faute mathématique à chaque ligne ».

En avril 2020 Cauchemez veut renforcer le confinement car ça repartira le 11 mai

Début septembre 2021 Cauchemez annonce la fin de l’épidémie et des confinements , la vaccination a triomphé

https://www.bfmtv.com/sante/optimisme-et-prudence-un-modelisateur-de-l-institut-pasteur-evoque-les-previsions-de-l-epidemie-de-covid-19-en-france_VN-202109100162.html

Bon il s ‘est planté

https://odysee.com/@JeanDominiqueMichel:e/Marseille_Pavan:8?src=embed

https://reseauinternational.net/les-politiques-sanitaires-ont-ete-imposees-a-partir-de-fraudes-scientifiques-massives/?print=print

LA FERMETURE DES BARS ET RESTAURANTS

Autre exemple de fraude scientifique pointé par Pavan : l’étude ComCor de Fontanet et al. , qui a servi à justifier, après coup (!!!), la fermeture des bars et des restaurants en France. En fait d’étude scientifique, il s’agit plutôt d’un sondage réalisé en partenariat avec la Cnam et l’Institut Ipsos sur les habitudes de vie des Français, avec une cohorte de malades du Covid et une cohorte de non malades. A partir de leurs réponses, l’étude tente de déterminer les lieux de vie les plus propices à la contamination. Une méthode assez peu scientifique en soi : pourquoi ne pas avoir plutôt effectué des prélèvements microbiologiques sur le terrain ? Vincent Pavan s’est fendu d’une contre-expertise restée sans réponse, mais qui a de toute évidence été prise en compte par les auteurs, puisque la version de l’étude publiée dans The Lancet en juin 2021 ne contient plus les chiffres contradictoires. Seulement, impossible d’accéder à l’ensemble des données de l’étude pour vérifier les calculs…

LA JUSTIFICATION DU PASS SANITAIRE

Idem pour la pré-publication signée Bosetti et al. (et dans laquelle on retrouve Cauchemez ) mise en ligne le 28 juin 2021 sur le site de l’Institut Pasteur. Sur la base d’un soi-disant modèle mathématique, celle-ci montre que les non vaccinés seraient 12 fois plus contagieux que les vaccinés, cette pré-publication servira pourtant de caution scientifique au gouvernement pour mettre en place le pass sanitaire dès le mois suivant.

Or, rien ne tient debout dans cette étude, nous dit en substance Vincent Pavan, qui l’avait torpillée dès le 22 juillet 2021 lors de la réunion publique n°15 du Conseil scientifique indépendant. « Les conclusions ne font que confirmer les hypothèses de départ, les équations sont illisibles avec des erreurs typographiques et des termes manquants, de plus on y compare des choux et des carottes, et il est impossible d’accéder aux codes utilisés pour les vérifier ». Comment faire pire ?

Encore une fois, la critique de notre empêcheur de tourner en rond semble avoir été en partie entendue, puisqu’une deuxième version de l’article sera mise en ligne le 6 septembre 2021 avec une légère modification : les non vaccinés n’y sont plus que 4 fois plus contagieux que les vaccinés.

On découvre qu’il n’y a pas deux versions mais trois, la derniere est de décembre 2022: pas mal pour éclairer une prise de décision de juin 2021

Vincent Pavant dénonce le rôle trouble de Cédric Villani

Cédric Villani, qui est à la fois scientifique et député, a eu l’honneur d’être le vice-président puis le président de l’OPECST (Office Parlementaire pour l’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques)

Il s’agit de la plus haute instance parlementaire française dont le rôle est de conseiller sur les choix scientifiques et technologiques.

En tant que mathématicien, député et président de l’OPECST, Cédric Villani était la personne la mieux placée pour faire obstacle à la fraude mathématique du Conseil scientifique, qui elle-même provenait des simulations crapuleuses de Neil Ferguson et de l’Imperial College.

D’autant plus qu’il est, tout comme moi, spécialiste des phénomènes de transports or le virus est un phénomène de transport qu’on appelle le transport collision (les gens se déplacent et quand ils se rencontrent, ils peuvent éventuellement changer d’état viral).

L’article pseudo-mathématique qui est mentionné sur la diapositive suivante, et qui a été approuvé par C. Villani en mai 2020, démontre sa compromission dans la diffusion de fausses informations mathématiques à l’égard du gouvernement pour prendre des décisions sur les confinements. Cela explique pourquoi il n’a jamais souhaité me rencontrer malgré mes nombreuses relances.

• En tant que mathématicien, député et président de l’OPECST, Cédric Villani a fait preuve d’un défaut de vigilance et souhaite clairement échapper à ses responsabilités.

Publié dans éducation prépa école de commerce | 10 commentaires

COVID LONG OU MALADIE DE PFIZER? Comment faire la différence ? On peut savoir et soigner mais ils ne veulent pas car le scandale éclaterait et il emporterait la caste médiatico politique

Les covids longs d ‘origine virale sont associés à la présence de protéine spike et de protéine de nnucléocapside. La vaxxxxcccination ne génère que de la protéine spike, si on ne trouve pas de protéine N l’origine du mal ne peut être que vaxxxxccinale.

Les études se comptent par centaines mais il ne s’agit pas d’une recherche facile. Problème , presque toujours le vaccccxxxin est bien le coupable.

Les individus post-vaccination présentant des symptômes de type PASC présentent des marqueurs d’activation plaquettaire et de production de cytokines pro-inflammatoires qui peuvent être entraînés par la persistance de la persistance de la protéine SARS-CoV-2 S1 dans les monocytes intermédiaires et non classiques.

After only 2 years & only the ones published it gives an indication of the magnitude of harms. https://journals.lww.com/md-journal/Fulltext/2022/10280/A_case_of_hemophagocytic_lymphohistiocytosis_after.36.aspx…https://ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9040484/………… https://ijidonline.com/article/S1201-9712(22)00518-5/fulltext…………

COMMENT SAVOIR?

QUE DECOUVRE T ON QUAND LA PROTEINE VAXXXCCCINALE EST IDENTIFIEE

CLIQUEZ SUR LE LIEN CI DESSOUS /

La vraie maladie ou la Pfizerite? La protéine vaccinale entraine moins de perte de goût et d’odorat que la virale mais plus de cancers; maladies neurologiques et cardiaques , ouvrez la pochette surprise !

Depuis l’apparition de la protéine de pointe SARS-CoV-2, le monde a été stupéfait et intrigué par l’augmentation des morts subites et l’augmentation spectaculaire de la surmortalité qui continue de s’accélérer d’année en année. Curieusement, il existe une pléthore de causes à ces décès excessifs. Il ne s’agit pas seulement d’une « pandémie » d’arrêts cardiaques soudains, de cancers ou de maladies neurodégénératives. C’est un méli-mélo du lot, sans cause singulière apparente.

https://t.co/HBG8mZ1fAB

Un rapport de cas : encéphalite nécrosante multifocale et myocardite après vaccination par ARNm BNT162b2 contre le COVID-19

Jusqu’ici.

Myocardite à chevauchement et syndrome de tachycardie orthostatique posturale #MedTwitter #pathologists #PathTwitter Le patient était un homme de 13 ans auparavant en bonne santé qui a développé le vaccin à ARNm COVID-19 après BioNTech.

https://cureus.com/articles/120806-overlapping-myocarditis-and-postural-orthostatic-tachycardia-syndrome-after-covid-19-messenger-rna-vaccination-a-case-report

Le cancer jaillit Un excès de protéines de pointe dans le corps peut inhiber la réparation de l’ADN et déréguler les gènes suppresseurs de tumeurs Dr Ryan Cole : « Lorsque ce gène P53 est lié [par la protéine de pointe], ces voies de régulation ne sont plus régulées. Maintenant, le cancer… 今日热点 https://gettr.com/post/p256iig005c

LA SYNTHESE DE WILLIAM CHESTNUT

Tous ces décès peuvent être expliqués de manière très claire et concise. Ce sont toutes des CAUSES DE DÉCÈS VUES DANS LES PLUS ÂGÉS ÂGÉS. Il suffit de penser à la scène finale de The Godfather III, où Corleone tombe mort de sa chaise – attendue chez un individu d’un âge avancé. Ce n’est pas le cas chez un jeune de 26 ans – à moins que son cœur ne soit « transformé » en celui d’un nonagénaire.

Le COVID-19 a été généralement considéré, ces derniers temps, comme une maladie endothéliale. J’ai appelé cela SPED (Spike Protein Endothelial Disease). Cependant, je n’étais pas satisfait car c’était la cause ultime de toute la pathologie observée. Par conséquent, je me suis efforcé d’approfondir, de trouver ce qui cause RÉELLEMENT les pathologies. Ce que j’ai découvert est des plus alarmants.

Je crois que le STADE I du syndrome de Spike Protein Progeria (SPPS) est une « réaction » endothéliale à l’INVASION de la protéine Spike DANS TOUS LES PRINCIPAUX ORGANES. Considérez cela comme le choc d’être submergé dans de l’eau glacée ou d’être ravagé par le feu. Il y a des dommages INSTANTANÉS : inflammation, coagulation et tout ce qui accompagne une atteinte à l’endothélium.

Cependant, une fois que la protéine Spike a ENVAHI l’endothélium de tous les organes principaux, elle PROCÈDE alors à INDUIRE UNE FAUSSE TRADUCTION DE L’ARNm DANS CHAQUE ORGANE. J’utiliserai BNT162b2 comme exemple, car il induit la production exclusive de la protéine S via l’ARNm.

Vaccin BNT162b2 : possibles erreurs de lecture des codons, erreurs de synthèse protéique et anomalies d’épissage alternatif
https://www.scienceopen.com/document?vid=8a8650f2-d2c8-4b93-9a3c-4dfe1d030017

Pourtant, qu’est-ce que cela signifie? Cela signifie, je crois, que le STADE II de SPPS est le VIEILLISSEMENT PREMATURE de tous les organes via des ERREURS DE TRADUCTION INDUITES DE PROTEINES ESSENTIELLES AU FONCTIONNEMENT DE CET ORGANE.

Ici, nous montrons que les souris knock-in Rps9 D95N présentent une durée de vie réduite et une apparition prématurée de nombreux phénotypes liés au vieillissement, tels qu’un poids réduit, une déformation de la poitrine, une posture bossue, un mauvais état du pelage et un syndrome urinaire, ainsi qu’une lymphopénie, une augmentation niveaux d’espèces réactives de l’oxygène – dommages infligés, changements accélérés liés à l’âge dans la méthylation de l’ADN et attrition des télomères.

Chez l’homme, de nombreux sites CpG présentent des schémas de méthylation de l’ADN qui changent avec l’âge et l’analyse rétrospective d’études de cohorte longitudinales a indiqué que des modifications prématurées des schémas de vieillissement moléculaire corrélés à la méthylation de l’ADN coïncident avec un risque considérablement accru de mortalité globale.

En général, le regroupement des maladies, appelées comorbidités, indique un facteur commun. Les comorbidités associées au vieillissement, telles que la fragilité, la cyphose, la cataracte et la dystrophie cutanée, impliquent un mécanisme sous-jacent commun. Ainsi, une vision pathomécaniste holistique du vieillissement et des maladies liées à l’âge doit aborder des moyens d’explication basés sur des systèmes plutôt que sur des tissus ou des organes spécifiques. L’idée que le vieillissement et le processus de vieillissement peuvent être liés à la synthèse des protéines et à sa précision est une hypothèse intéressante depuis de nombreuses années, en partie parce que le principal contributeur aux erreurs d’expression génique provient de la traduction de l’ARNm par le ribosome avec un taux d’erreur moyen de 10−4.

Vieillissement prématuré chez les souris présentant une synthèse protéique sujette aux erreurs
https://www.science.org/doi/10.1126/sciadv.abl9051

Le magicien est en effet derrière le rideau. Nous voyons mourir un jeune de 26 ans. Mais cet homme de 26 ans a les organes d’un homme de 96 ans. Pas de surprise dans les cancers rapides, la neurodégénérescence ou la mort cardiaque subite – pour un homme de 96 ans.

Je crois que la protéine Spike agit comme un médicament progeria – délivré via l’endothélium à tous les organes.

Je ne sais pas encore quoi faire. Je suis profondément attristé et engourdi. Peu importe les preuves ou les hypothèses présentées, le groupe joue sur…

Et il joue une marche funèbre.

Publié dans éducation prépa école de commerce | 6 commentaires