Le risque de décès est de 1/1000 par piqure et sur 6 mois, plus qu’une infection covid . Des statisticiens néerlandais définissent le modèle qui prouve que les vaccxx ont déja fait plus de morts que la covid

Les pays vaccinés connaissent tous une surmortalité « inexpliquée », le statisticien Herman Steigstra analyse la correlation et….

La corrélation peut être quantifiée mathématiquement en tenant compte de la covid, de la canicule et de bien des variables. c ‘est un décès inexplicable autrement pour mille injectés et pour chaque doses Une dose de Vaxxxxc est donc plus dangereuse qu’une infection covid

Nous voyons maintenant que cette ligne de modèle coïncide presque parfaitement avec les chiffres réels. Le modèle de calcul est capable de faire une prédiction assez précise de la « surmortalité inexpliquée » sur la base des chiffres de vaccination. Bien sûr, nous n’avons pas encore trouvé d’explication médicale à cela. Mais le nombre écrasant de publications qui sont maintenant apparues sur ce sujet est l’indication la plus forte que le modèle de prédiction explique effectivement les dommages de la vaccination.

Le taux de mortalité prédit par le modèle est désormais de 0,08 % par injection pour la série de base et de 0,09 % pour les injections de rappel et de rappel. Autrement dit, 0,4 % pour quelqu’un qui a eu 5 injections, une chance de 1 sur 250. Cette chance est uniformément répartie sur les deux premières semaines et la période d’environ 20 semaines après la vaccination. On ne sait toujours pas combien de temps cela va continuer, mais il semble que ce soit au moins 18 mois. Nous avons supposé 24 mois.

Il s’agit d’une estimation approximative et la réalité peut bien sûr être légèrement différente. Des recherches de suivi sont nécessaires de toute urgence pour donner plus de certitude à ces chiffres.

En corrigeant l’effet « Sous-mortalité après surmortalité », les vrais décès dus au corona deviennent visibles. Ce sont les personnes qui seraient probablement mortes sans corona. Les autres sont morts d’une autre souffrance, corona étant « l’ami du vieil homme ».

Le risque de mourir de la vaccination semble être d’environ 0,1 % par vaccination. Les chiffres non présentés ici indiquent que la tranche d’âge des 65-80 ans est la plus touchée.

Nous avons montré ici que le nombre de vaccins administrés est un excellent prédicteur de la « surmortalité inexpliquée ». Cependant, cela ne peut pas servir de preuve juridique indépendante pour accuser les vaccins d’être le seul coupable. Il ne peut être exclu que plusieurs facteurs conduisent à cette surmortalité. La seule façon de fournir une réponse définitive à ce sujet est de lier les données de vaccination aux chiffres de décès, tels que conservés par Statistics Netherlands. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles le gouvernement ne veut pas coopérer avec cela pour le moment.

En France 1,5 millions de 5 dosés, une étude néerlandaise démontre que 6000 devraient en mourir (ou en sont déja morts)

LES EXPLICATIONS DU MODELE

Si les taux de mortalité augmentent effectivement au début des vaccinations (décembre 2021), alors il existe une corrélation positive et la vaccination semble entraîner la mortalité.La « campagne d’injections répétées » a commencé le 19 septembre et une vague de surmortalité s’est déclenchée. Causalité ou coïncidence ? Quiconque aime la corrélation se réfère à ces chiffres. Ceux qui préfèrent les nier utilisent souvent la phrase « la corrélation n’est pas la causalité ». Nous devons donc chercher une meilleure méthode.

Répartir les décès supplémentaires entre « dus au corona » et « autres problèmes » est donc devenu notre première priorité. Il ne suffit pas de soustraire le nombre de décès corona signalés à Statistics Netherlands, car nous avons également affaire au phénomène de « sous- mortalité après surmortalité ». Une épidémie fait généralement mourir plus tôt une partie de la population vulnérable en raison d’une maladie comme la grippe ou le corona, mais une vague de chaleur montre également le même phénomène. Nous avons déjà écrit un article à ce sujet sur ce site.

Pour faciliter la lecture des chiffres, tous les chiffres hebdomadaires ont été convertis à 100 % de la valeur attendue.

On voit que lors de la première vague, le nombre de décès était 70% plus élevé que prévu. Donc, presque tous ces décès sont dus au corona (zone rouge). Mais ce que nous constatons également, c’est qu’à partir de la mi-mai, la mortalité totale était revenue à 100 %, tandis que 20 % des décès étaient encore causés par le corona. Environ 80% sont morts d’une cause autre que corona. À partir de juin, encore moins de personnes sont mortes que prévu, alors qu’il y avait encore corona. Sous-mortalité après surmortalité !

On voit la même chose avec la deuxième vague, mais beaucoup plus forte. Environ la moitié des décès corona sont en dessous de la ligne des 100 %. Ce sont les personnes qui seraient autrement décédées d’une autre maladie en quelques mois, mais qui sont maintenant décédées du corona quelques mois plus tôt. Il serait donc plus juste de « reporter » cette surmortalité au moment où ils seraient autrement probablement décédés.

Maintenant, l’image devient soudainement nette ! Jusqu’à ce que la vaccination ait lieu, les décès par corona s’ajouteront à la mortalité attendue. Le nombre de personnes qui seraient autrement décédées d’autres causes reste donc presque le même que 100 %. Mais à partir de mars/avril, l’image de la surmortalité inexpliquée émerge et coïncide globalement avec le nombre de vaccinations, qui est représenté par une ligne violette ci-dessous. La surmortalité, qui avait fortement baissé depuis janvier, remonte également à 110 %. Il est évident de supposer que les vaccinations sont aussi responsables de l’évolution de cette surmortalité jusque-là « inexpliquée », mais une relation causale n’a pas encore été prouvée.

Ici, nous voyons dans un graphique les vaccinations sous forme de ligne violette et le pronostic basé sur le modèle qui sera discuté plus tard. En général, il y a un bon accord. Ce graphique montre également la surmortalité due à la canicule du 10 août à début septembre, avec la sous-mortalité qui en a résulté. Il n’est pas facile de séparer les chiffres des autres chiffres, car la vaccination du 19 septembre a immédiatement suivi.

Particulièrement avec la dernière injection répétée, on observe une synchronisation presque parfaite du nombre de vaccinations et l’augmentation temporaire du nombre de décès. En raison de la quasi-absence de décès par corona, nous obtenons une bonne image de la surmortalité (inexpliquée) elle-même. Ce ratio a été utilisé comme facteur à court terme. Dans ce graphique, nous voyons l’agrandissement de cette période:

LA SOURCE .https://t.co/8Q9wJLPsaD

LES PREUVES STATISTIQUES DANS LES AUTRES PAYS

La France avec 2,2 doses par habitants a un excés de mortalité « inexpliqué de 30/100 000 sur 6 mois, la Bulgarie avec 0,6 doses est en sous mortalité

Heureux les pauvres qui n’ont pas injecté de booster, la covid a disparu depuis six mois , le Japon lui, s’est fait hara kiri avec une seringue et trois rappels …

Le cas Japonais démontre la nocivité des injections avec ses 3 boosters

La population japonaise est la plus injectée au monde: plus de 300 doses pour 100 habitants d’habitants , les plus âgés en sont à 5 injections et plus ! On compte ainsi 130 boosters pour 100 habitants, deux fois plus qu’en France et six fois plus qu’en Inde .

Le Japon a six mois de retard sur un autre pays ultra boosté, le CHILI, qui a cessé tout rappel depuis six mois et une ultime vague de mortalité

En 2020 et 2021 la Covid épargna le Japon et pour cause celui ci ignorait les vaccins et soignait précocement….

2022 L’ année tragique

La fin de l’année 2021 voit la défaite du parti démocrate constitutionnel ouvertement pro ivermectine et la victoire d’un pro injection Fumio Kishida

Regardez la suite : chaque vague d’injections est immédiatement suivie d’une explosion de cas et de décès….

LE DOSSIER DE FELICITTINA https://typefully.com/felicittina/QI1GUHv

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le risque de décès est de 1/1000 par piqure et sur 6 mois, plus qu’une infection covid . Des statisticiens néerlandais définissent le modèle qui prouve que les vaccxx ont déja fait plus de morts que la covid

  1. Jean Sentrais dit :

    1
    Décembre 2019, Agnès Buzyn déclasse les médicaments contenant de la quinine (décoction naturelle de l’écorce de quinina = principe actif de l’hydroxychloroquine), en fait interdire la vente libre (en pharmacie) et les fait inscrire sur la liste des substances vénéneuses.

    2
    Puis surviennent en mars 2022 la très opportune « pandémie » de sars-cov-2 et sa maladie du covid-19, et l’interdiction de tout traitement préventif et précoce contre le covid, tandis que l’IHU de Marseille outrepasse les interdictions officielles et traite, soigne et guérit précocément grâce à, notamment l’hydroxychloroquine …

    Ces 2 seuls indices indiquaient tôt que nous allions devoir combattre une colossale machination, une conspiration assassine qui allait ravager tout l’empire US. Mais rien que l’empire US (pour 1,2 milliard de zombies).

    Accessoirement, c’est utile de dénombrer aujourd’hui quels sont les pays qui subirent leur servage destructeur par le culte au dieu yankee. Et de dénombrer par corollaire ceux qui en étaient exempts : quel en fut leur bonheur inouï, en effet !

    Aimé par 2 personnes

  2. Jean Sentrais dit :

    A voir chez FranceSoir, l’entretien avec le Dr Olivier Soulier, médecin généraliste et homéopathe, collaborateur auprès de ReInfoCovid (aujourd’hui ReInfo), membre fondateur du CSI (Conseil scientique indépendant) (vidéo diffusée le 15 janvier 2023, durée 45:33) :

    http://www.francesoir.fr/videos-l-entretien-essentiel/olivier-soulier-twitter-files-systeme-corrompu

    La pseudo pandémie et les pseudo vaxxins étaient les fruits attendus d’une authentique ambition industrielle par connivence d’intérêts, semés plantés voici 40 ans déjà … Voire davantage : 1910 1920 1930 aux USA ! où la paranoïa de Louis Pasteur avait été fondatrice de toutes les errances et les outrances ultérieures.

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : Le risque de décès est de 1/1000 par piqure et sur 6 mois, plus qu’une infection covid . Des statisticiens néerlandais définissent le modèle qui prouve que les vaccxx ont déja fait plus de morts que la covid | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE – P

  4. Jean Sentrais dit :

    La pseudo pandémie s’achèvera lorsque tous les vaxxinés seront morts, morts-vivants ou stériles.

    Seuls survivront sains et en bonne santé ceux qui, par chance inadvertance connaissance courage détermination se sont révélé soustraits à la vaxx …

    Pensée émue aux réfugiés ukrainiens : fuyant l’enfer slave ils connurent aussitôt celui de l’empire US en devant se soumettre à la vaxx obligatoire. Pis qu’un droit de cuissage, cher au us et coutumes de la guerre …

    J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      Non; apparemment les « réfugiés » Ukrainiens du programme de soutien US sont exemptés de « vaxxination » pour entrer sur le territoire des USA.
      Sinon pour les « autres » non Yankees faut passer par terre ou par mer, car seules les entrées par voie aérienne seraient concernées.
      Ces conditions ont été prolongées jusqu’au 10/04/2023 en admettant qu’elles soient avalisées par le CDC. Mais comme en ce moment ça bouge énorméent vite de l’autre côté de l’Atlantique (Twitter Files, Mise en accusation Fauci, etc…) rien de bien défini. Il semble même que cette « prolongation » serve exclusivement à viser d’empêcher Novak Djokovic d’entrer sur le territoire des USA en représailles des « vagues » faites en 2021 et 2022 !

      J’aime

  5. Pierre Driout dit :

    Difficile de faire la morale à des gens qui vont mourir !

    J’aime

    • Jean Sentrais dit :

      Vous placez-vous comme transhumaniste, ou éternel ?

      2 Français sur 3 considèrent comme positive leur appartenance à l’empire US : c’est leur privilège de caste, abandonnant aux chiens leur propre vie. Sans même plus prétendre que leur existence aurait une valeur, ils se glorifient de mourir à « petits feux » et à « grands frais » pour leur césar …

      Ainsi se voient-ils :
      -« Nous sommes des héros, mourant d’une balle perdue » !

      Ben ! voyons :
      -« Vous souffrez d’une emprise sectaire lugubre mortifère ».

      J’aime

    • herve_02 dit :

      Il n’est pas question de faire la morale, mais de profiter de cette mort pour expliquer ce qu’est le darwinisme à l’échelle individuelle.

      J’aime

  6. Ping : Coup de blues à Davos et à Paris : notre extermination prend du retard et ça râle pour les retraites ; un pour mille seulement de mortalité vaccinale (Patrice Gibertie) : quand je vous disais que le petit nombre de victimes tempèrerait notre joie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s