MASQUES! non seulement inutiles mais dangereux, les publications scientifiques

Parlons des masques, les connaissances ont beaucoup évolué, les légendes moins rapidement. On nous a expliqué qu’ils ne servaient à rien quand Salomon avait détruit les stocks, puis qu’ils étaient obligatoires même en plein vent sur la plage . .

Les recherches scientifiques nous apprennent qu’ils sont pire que le mal…l’Ordre des Médecins va juger le Docteur Loridan parce qu’il a entièrement raison sur les masques  (65 publications scientifiques confirment son analyse)

A réserver aux malades

Medicus Ante

@AnteMedicus

L’exposition humaine aux additifs MF par inhalation est estimée à 4,5 à 6 440 µg/personne par an pour les cinq additifs ci-dessus, et par ingestion à 0,1 à 204 µg/personne. Notamment, la libération d’additifs par les masques faciaux n’est pas négligeable car l’exposition humaine annuelle aux phtalates, aux esters organophosphorés, aux substances per- et polyfluoroalkyles des masques par inhalation est d’environ 491 à 1820 µg/personne.

Les #masques sont toxiques : Les additifs comprennent des plastifiants (DEHP, DBP), des retardateurs de flamme (TCEP, TPhP, TEHP), des antioxydants (bisphénols, AO168, AO1010, DBP) et des surfactants (PFAS, NPE), à des concentrations de 100-106 ng/g.

Un aperçu des additifs chimiques sur les fibres (micro)plastiques : apparition, libération et risques pour la santé

https://link.springer.com/article/10.1007/s44169-022-00023-9

UNE AUTRE ETUDE

Nous avons constaté que les masques en coton, les masques chirurgicaux, et les masques N95 ont tous un effet protecteur vis-à-vis de la transmission des gouttelettes/aérosols infectieux du SRAS-CoV-2 et que l’efficacité protectrice était plus élevée lorsque les masques étaient portés par un propagateur de virus. Il est important de noter que les masques médicaux (masques chirurgicaux et même masques N95) n’ont pas été en mesure de bloquer complètement la transmission des gouttelettes/aérosols de virus, même lorsqu’ils étaient complètement scellés. Nos données aideront les travailleurs médicaux à comprendre l’utilisation et les performances appropriées des masques et à déterminer s’ils ont besoin d’équipements supplémentaires pour se protéger des patients infectés.

LA LISTE DES PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES

 Un médecin doit penser faux parce que son Ordre le lui commande .L’Ordre des Médecins va juger le Docteur Loridan parce qu’il a entièrement raison sur les masques  (65 publications scientifiques confirment son analyse)

LA COVID SE TRANSMET PEU PAR LES GOUTELETTES, BIEN PLUS COMME LA GASTRO PAR LE TOUCHER

Inutile de mettre un masque à votre chat ou à votre furet domestique, la covid se transmet très mal par les goutelettes infectieuses ( sauf entre les humains d ‘après les télétoubibs mais là c’est pas prouvé)

MEME L OMS LE RECONNAIT

INUTILITÉ DES MASQUES DANS LA PROPAGATION DES SYNDROMES GRIPPAUX Revue de la littérature par…l’ OMS en 2019 ? On peut se faire pipi dessus ? https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/329439/WHO-WHE-IHM-GIP-2019.1-eng.pdf?sequence=1&isAllowed=y

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour MASQUES! non seulement inutiles mais dangereux, les publications scientifiques

  1. Françoise Bianchi dit :

    Vérité contre intuitive comme souvent en sciences.

    J’aime

  2. not dit :

    comme pour 80% des commentaires et désinformations devenues la règle sur TOUS sujets, cette conclusion est mensongère.
    Certes, porter 18h/jour ces masques à respirer les particules et son propres gaz carbonique ne peuvent améliorer la santé.
    Par contre, kiné anciennement intervenant d’urgence sur les bronchiolites de garde les we d’hiver, je peux vous affirmer leur utilité. Ils faisaient partie du protocole que nous utilisions (recevoir 10 enfants super-encombrés chaque jour du WE). Par 2 fois en 10 ans, je n’avais plus de masque le dimanche…les 2 fois j’ai fait: une forte grippe , et une bronchite dès le surlendemain.
    Donc les masques protègent TRES EFFICACEMEENT pour des périodes courtes en atmosphère fermé (ex: faire ses courses une heure, ou prendre son bus ou métro).
    CQFD

    J’aime

    • Michèle dit :

      Si vous voulez parler de cas personnels que direz vous de ceci, deux adultes dont un est quotidiennement au contact de dizaine de personnes, pas de précautions particulières, ni masque, ni gel, comportement normal, bises …. qui n’ont jamais eu la covid depuis le début.
      Nous prenons juste en hiver vit d, zinc, sélénium et un peu d’autres vitamines sans excès, pourtant d »après la doxa cette méthode de prévention ne fonctionne pas, par contre mon ami a vu ses collègues injectés tomber l’un après l’autre, tout le monde y est passé et même ceux qui portent scrupuleusement le masque.

      J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      Oups ! Vous ne vous êtes sans doute pas posé les bonnes questions aux bons moments.
      1- Vous traitiez des bronchiolites. Il faudra m’expliquer comment (par 2 fois en 10 ans seulement) cette pathologie essentiellement infantile, voire même du nourrisson, a pu bizarrement se transformer en grippe, justement les 2 seuls jours où vous n’aviez pas de masque. Seriez-vous un chat noir? Ah j’y suis, encore un virus intelligent ne ciblant que ceux sans masques, dans le même genre que notre ami Sars-CoV-2 dans les bistrots à plus d’1m50!
      2-Ne mélangeriez-vous pas tout en partant d’un exemple bidon? Qui vous dit que finalement ces 2 grosses grippes doublées de bronchites (vous n’avez vraiment pas de bol !) n’ont pas une toute autre origine que votre activité professionnelle? Vous faites une relation de cause à effet qui n’a sans doute pas lieu d’être !
      Déjà 2 fortes grippe en 10 ans, perso je m’interrogerais un petit peu sur mon état de santé. Quelques petites carences immunitaires peut-être?

      Vous ne vous êtes sans doute même pas donné la peine de lire ces fameuses études, ni même sans doute de lire la norme Afnor. Si les masques sont en effet nocifs ils sont surtout inutiles dans la protection antivirale, les virus passant allègrement à travers les mailles du filet ! Lisez les tailles des mailles sont mentionnées et vous trouverez celles des virus sur Internet.
      En résumé, allez troller ailleurs, ici on se moque bien de votre cas bidon !

      J’aime

      • jean dit :

        oups! mauvaise manip : le commentaire ci dessous s’adresse à NOT évidemment ; Lepiaf vous avez évidemment raison

        J’aime

      • Eric 34 dit :

        J’abonde totalement à votre réponse et pour rien au monde je ne ferais confiance à un masque utilisé n’importe comment, sorti de la poche, mis et remis en permanence, anses croisées pour augmenter le taux de fuite déjà considérable; si encore c’était un grigri efficace…
        J’ai travaillé en labo de biologie et la seule protection véritablement utile était la visière et éventuellement les lunettes pour protéger des projections.
        Un virus se faufile partout et seule une combinaison style scaphandre autonome est capable de l’arrêter.

        J’aime

    • jean dit :

      votre conclusion ne démontre que votre ignorance des pathologies infectieuses

      J’aime

    • herve_02 dit :

      @not

      Je ne peux rien dire de votre expérience, mais le masque en population générale tout le temps est inutile et néfaste. Maintenant, il est certain que dans une milieu ultra contaminé, pour des périodes courtes, lorsque l’on est très proche des malades, cela ne peut pas faire de mal.

      Ainsi dans la vie normale, on est rarement le visage à moins de 30cm de la personne lambda que l’on ne connaît que peu ou pas. La seule chose que je sais, c’est qu’une étude, dans une maison médicalisée pour personnes âgées, ne montrait aucune incidence des vaxXxins et des mesures barrières contre la grippe du personnel soignant en terme de mortalité globale. Maintenant peut être que mourir de la grippe est plus valorisant que mourir d’autre chose, mais in fine on est mort pareil.

      Ce serait comme porter un préservatif tout le temps, au cas ou on rencontrerait une personne contaminée. Parce que en terme de bénéfice risque, on analyse AUSSI les risques. Et si le masque pourrait peut être avoir un bénéfice dans des cas très particulier, les risques sont clairement identifiés : maladies respiratoires diverses dues aux polluants, trouble du développement, et maintenant on le voit : maladies des enfants qui n’ont pas musclé leur système immunitaire. Ce qui engorge les services pédiatriques actuellement;, c’est le résultat DIRECT des masques pour les enfants pendant ces 18 mois. Pour le dire autrement, si pour sauver 10 personnes vous en tuer 100, c’est pas très malin… C’est juste scientifique.

      Que des gens _choisissent_ de le porter, c’est leur choix, mais raconter partout tout le temps qu’il faut le porter (alors qu’il est inutile) et mettre des amendes si on ne le porte pas c’est tout autre chose, c’est criminel.

      J’aime

      • Lepiaf18 dit :

        @Hervé; Les masques chirurgicaux n’ont jamais été faits pour ça ! C’est du pur détournement de fonction en donnant une (faible) apparence scientifique à qq chose d’absolument farfelu !
        Il faut lire la normes Afnor pour s’en convaincre. Et là les « pros » (les vrais pour le coup) savent parfaitement se borner !
        Pire encore, chez nous les formulations ont évolué histoire de semer le doute, mais ceux qui ont d’autres sources plus anciennes devraient pouvoir vérifier aisément, ça n’est pas fait pour ça. C’est fait pour éviter de respirer des « poussières » et particules « fines »… jusqu’à une certaine limite ! Virus et bactéries sont… trop petits, ça passe ! Seule a contamination par crachat (du toubib au malade) est au menu, pour éviter d’enfermer éventuellement un pathogène en cas d’opération.
        Là en plus notre illustre idiot n’aurait franchement pas de bol. par 2 fois en 10 ans, l’enfant soigné aurait eu une grippe en même temps que sa bronchiolite !
        Un petit défaut d’immunité chez notre kiné peut-être ?

        J’aime

      • herve_02 dit :

        je vais le dire autrement.

        Parlons bénéfice risque. je ne dis pas qu’utiliser un masque va changer le monde. je pose juste la réflexion qu’il est possible que lorsque vous avez le visage à 20 cm d’une personne atteinte d’une maladie respiratoire, il y a une possibilité non nulle que porter un masque chirurgical _puisse_ vous éviter d’être contaminé.

        Cela ne veut pas dire que vous pouvez allez travailler dans un P4 avec comme seule protection un masque chirurgical. Ainsi pour le dire autrement, si vous posez cette chose sur votre visage pour des cas bien précis et ponctuel, il y a une probabilité non nulle que cela puisse vous éviter des inconvénients. Même si c’est une fois sur 1 millions, et que cela ne vous dérange pas plus que cela de mettre un masque pour 10 minutes ? Et je n’aborde même pas le sentiment de sécurité que cela peut apporter à des gens. Il y a bien des gens qui se sentent mieux après avoir été vaxXxiné (et avoir vaxXxiné leurs enfants) contre le tétanos, la polio ou la diphtérie.

        C’est toujours une histoire de bénéfice-risque-inconfort. Par exemple, la probabilité de trouver une partenaire contaminée dans un milieu non « sexualisé » est assez faible, la femme du voisin qui n’est pas libertine ou la fermière d’un arrière pays oublié des corbeaux. pourtant il me semble un poil « risqué » de ne pas mettre de préservatif…

        Tout cela pour dire qu’il y a un fossé entre dire « le masque protège toujours » et « le masque ne protège jamais ». Je trouverais « dérangeant » qu’un chirurgien opère sans masque alors même qu’aucune étude ne montre que le masque protège dans une salle d’opérations.

        Je trouve que cette plandémie à fait exploser le bon sens, à cause de la crispation des 2 camps : entre ceux qui expliquent que les virus n’existent pas et que le covid est une farce, ceux qui disent que le masque ne sert à rien, nul part et jamais, que les traitements précoces c’est de la merde, rien ne vaut une bonne snifette d’une HE ou des cures de vitamine C à haute dose.. et ceux qu nous expliquaient que l’on allait tous crever.

        je suis un peu plus pragmatique, je pense que l’obligation est fasciste, mais que chacun peut faire ce que bon lui semble, du moment que cela n’implique que lui. S’il veut porter un masque qu’il le fasse. S’il veut dire urbi et orbi que le masque va sauver le monde, on ne va pas l’emprisonner, juste lui dire que ce n’est pas une vérité absolu.

        vivre et laisser vivre.

        Ainsi notre kiné _pense_ avoir attrapé la grippe de 2 enfants venant pour une bronchiolite… et bien qu’il porte son masque 24/7, même en dormant. Mais qu’il ne vienne pas nous expliquer que le masque _est efficace_ tout le temps et partout. Il n’est peut être même pas efficace du tout… va savoir.

        Ce que je sais, c’est que l’invention médicale qui a sauvé le plus de vie est le lavage des mains du médecin entre chaque patient. MAIS je n’ai JAMAIS vu un seul médecin se laver les mains entre le patient précédent et moi dans toute ma vie médicale. De la même manière, avant le covid (il y avait d’autres IRA) je n’ai JAMAIS vu un médecin consulter avec un masque… et je suis persuadé que dans 2 ans au plus tard, cette comédie des masques disparaîtra…

        Donc je ne leur accorde pas grandes importances… TOUTEFOIS, si je dois allez dans un endroit « infesté » de malades contagieux, je mettrais probablement un masque et je me laverais les mains en sortant. Même si pendant cette crise du covid je n’étais pas un farouche utilisateur du gel hydrochose.

        bénéfices-risques

        lorsque le risques est zéro le moindre bénéfice est bon à prendre.

        J’aime

      • Michel C dit :

        alors même qu’aucune étude ne montre que le masque protège dans une salle d’opérations.

        Exigeons une étude en double aveugle pour prouver que le masque protège en salle d’op 😉

        J’aime

    • Michel C dit :

      Le problème du masque est les particules non dégradables que vous inhalez.
      Ce sont des nids de fixation de pathogènes.

      J’aime

      • guillaume rampon dit :

        « Exigeons une étude en double aveugle pour prouver que le masque protège en salle d’op »

        Selon le docteur Loridan cela a été fait.
        Ces études n’ont pas montré de différence entre le groupe masqué et le groupe n’ont masqué.

        J’aime

  3. Stanislas dit :

    ^ »Conseils sur le port du masque dans le cadre de la COVID-19
    Orientations provisoires
    5 juin 2020″

    L’OMS fait de jolies phrases pour expliquer que le masque « grand public », c’est à dire 95 % des masques que je vois sur la tronche des autres et qui a servi ad vitam est surtout une application d’auto sécurité pour soi même, personnellement, tout seul….un peu comme un papier signé par soi pour se donner la permission d’ouvrir la porte de sa baraque.

    la « covid » , c’est une sorte de couteau suisse de luxe amélioré, une résurgence de morpion généraliste, multi fonctions, qui ne se contente plus de squatter les baloches mais est parti à l’assaut de l’humain, comme Attila est parti à l’assaut de l’herbe qui ne repoussait plus…

    On devrait quand même remercier les gangsters d’état de ne pas nous avoir obliger à mettre les capotes faciales sur les yeux pour faire les courses..

    J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      « On devrait quand même remercier les gangsters d’état de ne pas nous avoir obliger à mettre les capotes faciales sur les yeux pour faire les courses.. »
      Ah ça je crois que je finirais par aimer !!!
      Foutre un souk pas possible dans un supermarché en destroyant les têtes de gondoles à grand coup de caddy avec un alibi de poids, le « torchon » sur les yeux. Le pied ultime, vu le tas d’abrutis qu’on trouve encore dans ces lieux !

      J’aime

  4. not dit :

    je constate une fois de plus que des personnes sans diplomes ni expérience médicale nous imposent des états d’âmes et des certitudes perso…
    Pauvre France avec tant de grands chefs.
    Bonjour d’un pays d’Asie ou 98% de la population porte le masque dans les magasins et lieux publics…et où les cas de covid sont rares.
    ps: pour Lepiaf , veuillez retirer le terme d' »idiot » à mon encontre.
    bonsoir à tous les esprits ouverts

    J’aime

    • Charly dit :

      Les Japonais (je ne sais pas si c’est le cas de tous les Asiatiques) ont un gène qui les rend moins susceptibles au Covid.

      Pour ce qui est de la grippe, les années ante-Covid, l’Asie avait beaucoup plus de maladies respiratoires que les Européens (pratiquement le double) – il est vrai que leur densité est souvent supérieure.

      J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      Vous oubliez visiblement un critère.. essentiel; la raison pour laquelle les asiatiques en général porte couramment un masque.
      A votre avis, la pollution ambiante de l’air ou les « virus »?
      Vous n’avez donc pas bien tout lu ce que je vous ai écrit. Fut un temps (avant avril 2020 !) c’était même écrit sur les boîtes de masques importées de Chine.
      La relation entre port d’un masque et contamination au Sars-Cov-2 n’est absolument établie nulle part.
      Enfin désolé mais vous êtes un peu trop susceptible ! Alors juste pour vous, petit rappel de Français:
      « Idiot: Adj.; Qui manque d’intelligence, de bon sens. »
      N’est-ce pas ce qui vous qualifie particulièrement? Vous dites être Kiné. Vous êtes donc à priori instruit. Cependant vos commentaires sont particulièrement mal étayés avec des affirmations gratuites non démontrées. Exactement ce que vous reprochez à d’autres. Ne seriez-vous pas juste « formaté »?
      Je trouve au contraire que cette définition colle parfaitement à vos propos ! Je n’enlève donc rien; puisque ce n’est pas une insulte !

      J’aime

  5. Dr Bob dit :

    le reste vaut aussi son pesant de cacahuettte mais : »Masques faciaux Dans notre revue systématique, nous avons identifié 10 ECR qui ont rapporté des estimations de l’efficacité des masques faciaux dans la réduction des infections par le virus de la grippe confirmées en laboratoire dans la communauté à partir de la littérature publiée entre 1946 et le 27 juillet 2018. ./.Il existe peu de preuves de leur efficacité à prévenir la transmission du virus de la grippe, soit lorsqu’elle est portée par la personne infectée pour le contrôle des sources, soit lorsqu’elle est portée par des personnes non infectées pour réduire l’exposition. Notre revue systématique n’a révélé aucun effet significatif des masques faciaux sur la transmission de la grippe confirmée en laboratoire. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7181938/

    J’aime

  6. guillaume rampon dit :

    https://nouveau-monde.ca/author/alix-lechat/

    Puisque il est affirmé que le masque protège contre les virus, il semblerait qu’une expérience pourrait être faite, mesurer la concentration de virus devant le masque et la concentration derrière le masque et voir si les concentrations sont différentes. Ces expériences ont été faites avec les masque anti-poussières. Cela mettrait fin à cette controverse que 200 publications n’arrivent pas à éteindre.
    Les spécialistes ne sont pas d’accord entre eux sur la manière dont se fait la contamination, par aérosol, par manu portage, autre ?
    Ce n’est pas étonnant des expériences ont été menées aucunes n’a été en capacité de démontrer une quelconque transmission (notamment avec la grippe Espagnol) .
    MJ Rosenau, “Experiments to Determine Mode of Spread of Influenza,” Journal of theAmerican Medical
    Association 73, no. 5 (August 2, 1919): 311–313.
    Je ne trouve pas de lien hypertexte.

    J’aime

  7. Marlène dit :

    Hello No,
    Quel est donc ce pays d’ Asie où 98 % de la population porte le masque dans les magasins et lieux publics ?
    Personnellement je n’aimerais pas y vivre…
    Et j’espère bien qu’en France, les autorités n’obligera pas la population à porter un masque à l’avenir …

    J’aime

  8. not dit :

    les recommandations pour nous professionnels de santé pour les bronchiolites (qu’elles soient d’origine virale ou bactérienne) depuis longtemps sont d’une simple logique : port du masque (barrière mécanique efficace sauf en cas de contamination du masque lui-même par projection directe acqueuse proche du fait de la taille des alvéoles supérieure à celle des germes)…mais en général, vos voisins ou collègues de travail ne vous crachent pas au visage !
    + nettoyage alcoolisé des poignées portes et fenêtres, vitres, mobilier en métal et glace (où les virus chargés électriquement négativement se fixent), aération de la piece entre 2 patients, port de gants et lavage mains entre chaque patient.

    Je ne ferai pas ici un cours d’infectiologie sur les origines virales ou bactériennes des bronchiolites(@ lepiaf)…car les ames critiques n’ont qu’un but : se faire lire, sans avancer dans un débat…qui est trop technique pour eux…
    Donc , je répète (@ hervé): port du masque dans les transports en commun et les lieux de passage ou loisir à forte concentration forcément efficaces. Soit 2-3 fois 1h/jour ; ça ne fait de mal à personne et protège tres efficacement de la propagation de tout germe.

    Ainsi (@ Marlene) en Thailande, pays de tres grande liberté bien supérieure à la France, 98% des gens le portent dans les magasins , écoles, administrations, transports …sur recommandation et non obligation du gouvernement.
    Les chiffres COVID ont toujours été tres nettement inférieurs aux pays occidentaux (actuellement environ 10.000 cas/j..tres rares hospitalisations). Le problème risque de se poser avec la nouvelle affluence des touristes occidentaux dont aucun ne porte jamais de masque et contaminent (ce que l’on commence à voir dans les bars, trains et bus) une population un peu excédée par les donneurs de leçons européens…!..!
    Depuis toujours, quand un enfant a une forte affection respi, avec fievre, la famille a le bon sens de ne pas l’envoyer à l’école. Ils ont également l’habitude de porter ces masques en cas de fortes pollutions (Bangkok, Chiang mai).

    J’attends que , lorsque vous vous ferez opérer, vous demanderez à l’équipe d’intervention en salle d’op de ne point porter de masques chirurgicaux. eh eh ??
    bonne journée à tous et cultivez le bon sens (ex : ayez votre ivermectine+atb chez vous.

    J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      Décidément on peut toujours essayer de vous amener à réfléchir par vous même; rien à faire. Vous êtes dans la croyance, restez-y ! Moi j’abandonne.
      Je vous fais juste remarquer que c’est la norme EN qui le dit que ça ne sert à rien ! C’est écrit en toutes lettres; pas d’action sur les bactéries et très peu sur les virus (fonction de la taille !). Vous pouvez malgré tout continuer à y croire si ça vous fait du bien et si ça vous rassure!

      Enfin mélanger une mesure de bon sens effectivement perdue chez nous (garder un enfant malade voire contagieux à la maison), même si les parents, eux, possiblement contagieux s’arrogent le droit d’aller contaminer leurs collègues, avec une éventuelle protection non prouvée contre Sars-Cov-2 ou encore pire une protection contre des poussières polluantes, vous ne trouver pas que vous poussez les amalgames un peu loin, là?
      Le sujet c’était masque efficace ou pas pour protéger contre Sars-Cov-2.
      Au vu des études sorties depuis près de 3 ans, c’est non ! Tout comme la grippe d’ailleurs. Donnez-vous la peine de lire cette étude (je viens de le faire !) dont le lien a été donné plus haut:
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7181938/

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s