Cancers, maladie de Creutzfeldt-Jakob: les injections tuent et ils veulent faire disparaitre les preuves

Résultats sttas us transmises par le collectif suisse


Collectif Sauver la Science

@GabinJean3 et par Fellicitina

Etats-Unis: variance dans le nombre de cas de cancers par rapport à la norme, de 2014 à 2022, semaine après semaine. La source est fournie dans l’image. Utiliser la variance rend le graph plus spectaculaire, mais la tendance est là. Qu’en penser?

La contre offensive contre la vérité est lancée, le Régime entend faire disparaitre les preuves du désastre sanitaire , en première ligne les affiches du comité scientifique indépendant mais également les études qui font apparaitre le lien entre injections et maladies graves.

Le 29 avril dernier, avec sa consœur Emmanuel Darles, Vincent Pavan a remis à l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPESCT) un rapport d’analyse sur le calcul d’indicateurs statistiques des effets indésirables liés aux injections ARNm depuis les bases de données de pharmacovigilance européenne (EudraVigilance) et américaine (VAERS). Des systèmes de pharmacovigilance comprenant des défaillances, soulignaient-ils déjà, à partir desquels ils ont néanmoins pu évaluer le rapport bénéfices-risques de la vaccination anti-Covid : « Ce dont on s’est aperçus, c’est que l’on a autant d’effets secondaires liés au vaccin contre le Covid-19, menant à une cécité, sur la période 2021-2022 que pendant 30 années cumulées confondues (entre 1990 et 2020). Et l’on a également plus d’AVC, de troubles du cycle menstruel et de choc anaphylactique », expliquait Emmanuelle Darles, enseignante-chercheuse en informatique, au cours d’un autre Debriefing en mai sur FranceSoir.

LA METHODE DE MARCO NIUS

Si vous voulez vous faire votre propre avis sur la question « le vaccin est il directement responsable de décès ? » Prenez 10 minutes et allez ici https://medalerts.org/vaersdb/index.php… Choisissez Covid-19 puis interval 0 days Puis 6-17 ans par exemple Il y a 20 fiches que vous lirez

cliquer sur le triangle open de demographics pour ouvrir l’onglet et selectionner la tranche d’âge et mettre yes dans la case « Died »

MAURICETTE N EST PAS LA SEULE

C’est la deuxième fois qu’un travail scientifique sur la maladie de Creutzfeldt-Jakob dans le cadre de la vaccination Covid est soudainement et inopinément supprimé : A propos d’un cas d’une patiente de 64 ans qui a développé cette maladie grave après sa deuxième vaccination avec le BioNTech / Le vaccin Pfizer était encore disponible sur le site Web du plus grand système hospitalier américain jusqu’au début du mois de juin, date à laquelle il a été soudainement supprimé. La raison : Il a étéLU extrêmement souvent.

L’année dernière, peu de temps après avoir reçu le vaccin ARNm Covid de Pfizer, une femme de Floride de 64 ans nommée Cheryl Cohen a souffert d’un cas soudain et dévastateur de la maladie de Creutzfeldt-Jakob – un trouble cérébral progressif.

Les symptômes de Cohen ont commencé le 5 mai 2021, lorsqu’elle a subi une crise de panique en conduisant. En juin, elle était incapable de prendre soin d’elle-même et a été hospitalisée. Elle est décédée le 22 juillet, 11 semaines après le début de ses symptômes – et seulement 13 semaines après avoir reçu son deuxième vaccin Pfizer.

En mars dernier, plusieurs médecins qui ont traité Cohen ont publié un rapport sur son cas sur la page Scholarly Commons de HCA Healthcare., consacrée au travail universitaire des médecins et autres employés de HCA. Le rapport sur le cas de Cohen – mettant en évidence la proximité entre ses injections d’ARNm et sa maladie – est rapidement devenu l’un des plus téléchargés de la page.

Jusqu’en juin, lorsque HCA, le plus grand système hospitalier à but lucratif des États-Unis, a publié le rapport. Son lien renvoie désormais uniquement un message d’erreur générique.

Cohen avait reçu le vaccin ARNm Covid de Pfizer en avril. Sa deuxième dose est arrivée le 25 avril, 10 jours avant sa crise de panique. Les médecins qui l’ont soignée au HCA Florida Aventura Hospital, un centre médical du sud de la Floride, craignaient que sa maladie ne soit liée au vaccin, bien qu’ils n’aient aucune pr

j’ai fait part en juin d’une étude sur Creutzfeldt-Jakob dans le cadre de la vaccination, à laquelle participait également le prix Nobel Luc Montagnier, décédé en février : Ce travail de recherche a été supprimé à l’improviste depuis le portail scientifique ResearchGate à la mi-juin. À l’époque, un piratage a été utilisé comme excuse et une nouvelle version de l’étude a été téléchargée – mais maintenant, ce lien ne mène nulle part ; l’étude ne peut plus être lue sur le portail. La version pdf de l’étude ne peut maintenant être trouvée qu’à partir de sources externes telles que l’Alliance canadienne de la santé .

https://www.naturalnews.com/2022-08-18-largest-hospital-system-removes-medical-report-vaccine-injury.html

La MCJ est une maladie à prion qui survient lorsque les protéines du cerveau se replient mal et deviennent inutiles. La MCJ affecte une personne sur un million chaque année. Bien qu’il soit possible que Mme Cohen ait contracté la maladie indépendamment de la vaccination contre le covid, il reste un mécanisme important à étudier ici, d’autant plus que les vaccins contre le covid interfèrent avec la synthèse des protéines et introduisent une toxine inflammatoire étrangère par une voie d’exposition anormale. Il est maintenant prouvé que l’ ARNm ne se dégrade pas facilement, comme on l’a dit à l’origine aux médecins. La synthèse des protéines de pointe peut persister plus longtemps que prévu, provoquant une accumulation de protéines de pointe dans le sang et dans des organes distants. Il est possible que la vaccination par l’ARNm puisse provoquer un mauvais repliement des protéines et la formation de corps de Lewy, conduisant au développement de prions dans le cerveau.

Jean-claude PEREZ

 dit :

21 août 2022 à 18 h 39 min (Modifier)

Notre preprint interdit par RESEARCHGATE est accessible online sur ZENODO

Jean claude Perez, claire Moret-Chalmin, & RIP Luc Montagnier. (2022). Towards the emergence of a new form of the neurodegenerative Creutzfeldt-Jakob disease: Twenty six cases of CJD declared a few days after a COVID-19 « vaccine » Jab (Version V4). Zenodo. https://doi.org/10.5281/zenodo.6641999

https://www.naturalnews.com/2022-08-18-largest-hospital-system-removes-medical-report-vaccine-injury.html

Ceci est expliqué plus en détail dans l’article du Dr Bart Classen, COVID-19 RNA Based Vaccines and the Risk of Prion Disease . Le Dr Jessica Rose discute également plus en détail de la létalité de cette maladie et des nouveaux cas de MCJ signalés au Vaccine Adverse Events Reporting System. Le Dr Stephanie Seneff et Greg Nigh discutent également de la MCJ en tant que conséquence involontaire possible de la vaccination par l’ARNm du covid-19 . Pour les dernières informations sur les vaccins contre la MCJ et le covid-19, consultez les rapports en cours et les études scientifiques compilés ici .

Les sources comprennent :

AlexBerenson.com

NaturalNews.com

SciVisionPub.com [PDF]

JessicaR.substack.com

DPBH.nv.gov [PDF]

Prions.rip

https://pgibertie.com/2022/08/20/avec-macron-la-guerre-la-soumission-et-les-prions-le-regime-annonce-des-rationnements-de-nouvelles-injections-a-prions/#MacronDestitution AVEC MACRON LA GUERRE, LA SOUMISSION ET LES PRIONS :le régime annonce des rationnements et de nouvelles injections à prions

Jean claude Perez, claire Moret-Chalmin, & RIP Luc Montagnier. (2022). Towards the emergence of a new form of the neurodegenerative Creutzfeldt-Jakob disease: Twenty six cases of CJD declared a few days after a COVID-19 « vaccine » Jab (Version V4). Zenodo. https://doi.org/10.5281/zenodo.6641999

Collectif Sauver la Science

@GabinJean3

Etats-Unis: surmortalité par tranche d’âge et par trimestre en 2020-2022, évaluée par la société américaine des actuaires, sur la base des demandes d’indemnisations liées aux assurances-vie. Source sur leur site. https://soa.org/4a368a/globalassets/assets/files/resources/research-report/2022/group-life-covid-19-mortality-03-2022-report.pdf

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Cancers, maladie de Creutzfeldt-Jakob: les injections tuent et ils veulent faire disparaitre les preuves

  1. Ping : Cancers, maladie de Creutzfeldt-Jakob: les injections tuent et ils veulent faire disparaitre les preuves – PAGE GAULLISTE DE RÉINFORMATION . LES MÉDIAS NOUS MANIPULENT ET NOUS MENTENT, SACHONS TRIER LE BON GRAIN DE L IVRAIE

  2. Jean-claude PEREZ dit :

    Notre preprint interdit par RESEARCHGATE est accessible online sur ZENODO

    Jean claude Perez, claire Moret-Chalmin, & RIP Luc Montagnier. (2022). Towards the emergence of a new form of the neurodegenerative Creutzfeldt-Jakob disease: Twenty six cases of CJD declared a few days after a COVID-19 « vaccine » Jab (Version V4). Zenodo. https://doi.org/10.5281/zenodo.6641999

    Aimé par 3 personnes

  3. Ping : Cancers, maladie de Creutzfeldt-Jakob: les injections tuent et ils veulent faire disparaitre les preuves — LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE – La vérité est ailleurs

  4. Christophe Nicolas dit :

    Permettez moi de vous indiquer un moyen permettant, je pense, de caractériser la létalité des gestionnaires de cette crise afin de contourner l’obstacle du sénat qui ne permet pas de distinguer les morts vaccinés des morts non-vaccinés bien que les autorités le fassent pour les soignants et autres pompiers qu’ils ont fait licencier.

    Les gens analysent les surmortalités avec euromomo mais je n’ai pas confiance dans ces standardisations pour détecter les gens qui décèdent par manque de soins ou par empoisonnement vaccinal car ces méthodes utilisent en général des moyennes mobiles qui font disparaître le bruit de fond, elles sont faites pour détecter des anomalies de mortalité bien définies dans le temps, c’est à dire des épidémies remarquables. Je pense qu’il vaut mieux raisonner sur les chiffres d’espérance de vie sachant que l’age moyen de la létalité par le Covid était de 82 ans en 2020 (le figaro du 19/01/2021 mais je n’ai pas la décimale), soit l’age de l’espérance de vie. L’espérance de vie est une donnée infalsifiable, comme le nombre des décès toutes causes confondues, dont voici la courbe par année :

    https://www.insee.fr/fr/statistiques/2416631

    La première chose à faire pour étudier l’impact du Covid est de prolonger la tendance antérieure à 2019 afin d’obtenir une référence, comme pour les graphiques boursiers.

    La deuxième chose est de regarder la crise de 2003 due à la canicule pour constater qu’une surmortalité est suivie immédiatement d’une sous-mortalité ce qui fait qu’on a un rebond d’espérance de vie du même ordre. Normal car on ne meurt qu’une fois. 🙂

    On constate une baisse remarquable de l’espérance de vie en 2020 or nous devrions avoir un rebond en 2021 mais on a au contraire la même baisse remarquable par rapport à l’espérance de vie de référence alors même qu’on s’attend à un rebond. On peut en conclure que 2021 a été deux fois plus nocive que 2020 en terme d’espérance de vie. Ce n’est pas normal mais voici ce qu’on peut en déduire à la louche :

    – Le Covid fut 2 fois plus dangereux en 2021 qu’en 2020 ==> ça ne colle pas car il y a eu 100 jours de confinement en 2020 et 28 jours moins sévères en 2021 et on peut penser qu’on le soignait mieux en 2021 du fait de l’expérience acquise.
    – Le confinement conduit à un manque de soins qui tue à retardement ==> ça colle
    – Le vaccin protège ==> ça ne colle pas
    – Le vaccin tue ==> ça colle

    Très étonnant, n’est-ce pas ? Les statistiques de 2022 permettront de lever définitivement les doutes sur ce mystère et on pourra en déduire la létalité des gestionnaire de cette crise.
    De plus je veux rajouter que les fausses couches au delà du délai légal d’avortement devraient être comptées comme des décès alors que ce n’est certainement pas le cas.

    Aimé par 1 personne

  5. Attention. Je suis en train de bosser le sujet, et la source… utilise en réalité un modèle « sur-ajouté » sur les données hebdos, sur les 14 semaines précédentes.

    https://theethicalskeptic.com/2022/08/20/houston-we-have-a-problem-part-1-of-3/

    En clair : le « pic » que l’on voit à partir de début 2022… est un MODELE. Pas les données publiées (à ce jour).

    Les données hebdos sont « révisées » (chez nous l’Insee fait la même chose, jusqu’à +1 an, les données de décès sont révisées, certains certificats de décès papier, mettent un temps infini à être communiqué).

    Bref.

    L’auteur semble très confiant dans son modèle, et semble manipuler les outils statistiques avec brio. Ok.

    Mais voilà, il est important de faire la distinction (et nombreuses sont les personnes qui ne comprennent pas comment sont fabriqués ces graphiques).

    Pour résumer : c’est seulement début 2023 que l’on saura si… il avait vu juste et si en effet il y a un véritable « échappement » vers le haut du nombre des morts par cancers aux USA..

    Un dernier point : l’auteur a lui-même constaté que le CDC manipulait un peu les données (des cancers étaient comptabilisés… en alzheimer par exemple).

    Ce qui n’est ABSOLUMENT PAS une surprise.

    Mais justement… A mon sens, si le CDC a tellement menti sur les « morts DU Covid »… il est probable (quasi certain même) qu’ils trafiqueront non pas les données de mortalités toutes causes (impossible, on ne peut pas mourir 2 fois)… mais ils bidonneront les données PAR CAUSE… afin de « lisser » par exemple le nombre des cancers, pour ne pas alerter la population.

    Un peu comme Alberta au Canada… qui se met à avoir de plus en plus de morts par « cause inconnue » (voir mon article de ce week-end) (7 fois plus qu’en 2019, ce qui est totalement absurde).

    J’aime

    • Michel C dit :

      Les US ne valent pas plus que la Russie ou l’Ukraine quand à la vérité.
      Ces polytocards (administration comprise) sont plus efficaces que les arracheurs de dents.

      J’aime

  6. Jean Sentrais dit :

    S’il nous était offert de lire les entrailles intellectuelles de l’EMmerdeur et de ses sinistres sbires, nous verrions ceci :

    1
    leur furieux mensonge des « décès covid » (avant vaxx) court toujours, car ce ne sont pas 100 mille morts, mais autour de 5 mille ;

    2
    leur mensonge des « décès covid » pendant et après vaxx dissimule la dangerosité de la vaxx ;

    3
    leur crédit mensonger auprès de la population demeure si important (évidemment usurpé) que la réalité d’un désastre sanitaire intégral (en 30 mois) est inaudible auprès de cette population : en fait, il n’y avait rien de quoi fouetter un chat ; la pandémie (parlant de létalité) n’a pas existé tandis la vaxx forcenée s’exprime par d’authentiques douloureuses outrances …

    4
    « Ils » ont tout faux depuis le début, mais leur projet était tout autre que sanitaire, hors de veiller à la bonne santé des populations !

    J’aime

  7. Ping : SAURIEZ VOUS RECONNAITRE L’AFFICHE AUTORISEE? | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  8. pgibertie dit :

    A reblogué ceci sur LE BLOG DE PATRICE GIBERTIEet a ajouté:

    article complété avec de nouvelles sources

    J’aime

  9. Ping : Cancers, maladie de Creutzfeldt-Jakob: les injections tuent et ils veulent faire disparaitre les preuves – Titre du site

  10. Daniel dit :

    Sur la tendance des décès par cancer, en-dehort du point mentionné à propos par Covidemence, il faudrait en toute hypothèse justifier le démarrage juste au plus bas de la courbe, plutôt que sur la tendance pluri-annuelle. Mais il me semble bien clair que la vaccination des cancéreux – comme celle des cardiaques- a été une lourde erreur.
    Sur C-Jacob, le sujet est terrifiant, car il s’agirait d’une toute nouvelle forme de C-J, a effet ultra rapide, sans que l’on sache encore si la maladie risque de se déclencher pendant N années après la vaccination, et selon quel probabilité.
    Concernant la censure, oui, c’est épouvantable, mais pas vraiment nouveau; la surprise pour moi est de voir des sites de pré-publication comme ArXiv censurer sans raison valide, et même en conditionnant la pré-publication à la publication par journal à ‘peer review’ – c’est arrivé à l’américain Ioannidis fin nov 21 pour un article sur les limites de la vaccination d’un point de vue contrôle de l’épidémie (son métier), et l’article n’a été publié qu’en juin cette année

    J’aime

  11. Ping : LA FRANCE EST ELLE AUSSI TOUCHEE PAR LA SURMORTALITE VACCINALE DE 10PUIS PLUSIEURS MOIS; mais les journalistes n’en parlent que pour juillet pour accuser la canicule | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  12. Ping : LA FRANCE EST ELLE AUSSI TOUCHEE PAR LA SURMORTALITE VACCINALE DE 10PUIS PLUSIEURS MOIS; mais les journalistes n’en parlent que pour juillet pour accuser la canicule – PAGE GAULLISTE DE RÉINFORMATION . LES MÉDIAS NOUS MANIPULENT ET NOUS MENTENT

  13. Ping : La France est, elle aussi, touchée par la surmortalité vaccinale de 10 % depuis plusieurs mois ; mais les journalistes n’en parlent que pour juillet pour accuser la canicule – Monde25

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s