Trois éminents scientifiques français : Omicron et la fin de la pandémie

Les vrais désinformateurs sont bien les télétoubibs, moi je préfère les savants les vrais je donne la parole à trois des plus prestigieux , ils n’ont pas de conflits d’intérets

Jean Claude Perez a consacré plus de trente ans à percer les mystères de l’ADN , il me fait parvenir des articles co écrits avec Christian Perronne et Valère Lounnas. Ils nous rappellent ce qu’est depuis la nuit des temps l’évolution des virus…Valère Lounnas a écrit intégralement la discussion traduite. Il est le co auteur de Histoire du Covid-19 – la pandémie de toutes les peurs (French Edition)

le pr Luc Montagnieret Prix NOBEL de médecine a souhaité y ajouter un ADDENDUM.

Addendum: « Un grand pas vers la compréhension de la Nature. Vos travaux nous permettent d’espérer que nous allons bientôt sortir du cauchemar où nous plonge la branche cretino’ide de l’Humanité » Luc Montagnier https://t.co/hEqmMURGO6

Dans le Nouveau Monde les sachants sont des commerciaux comme Malhuret , Alexandre , des zébulons comme Marty .Ce dernier explique que faire cuire 60 gâteaux une minute, c ‘est la même chose qu’en faire cuire un pendant une heure

Le problème avec les apprentis sorciers prétentieux, c’est qu’ils peuvent contrarier la fin naturelle de l’épidémie…

Dans l’Ancien Monde, celui de la France des Lumières, on respectait les grands scientifiques . Moi je ne suis rien mais je leur donne la parole… Abonnez vous au blog car le censure est là…

1°Les instabilités du génome et les fins d’épidémie sont une loi générale de l’évolution des virus

Le génome d’un virus à ARN à mutation rapide peut devenir instable et provoquer la fin d’une épidémie. Les mécanismes généraux régissant ce processus sont inconnus, mais il semble qu’ils agissent parallèlement au développement de l’immunité collective ou en conséquence de celui-ci. On parle ici de virus qui mutent à une vitesse beaucoup plus rapide que la durée de vie humaine, comme les virus de la grippe et le coronavirus du SRAS, à l’exclusion des rétrovirus qui peuvent muter extrêmement rapidement, comme le VIH car ils intègrent le génome et infectent ainsi définitivement leur hôte

 L’immunité collective tend à exercer une pression évolutive positive sur les virus à ARN classiques pour forcer leur adaptation à la fraction la plus résistante de la population épargnée par le virus, bien qu’ayant été en contact avec lui, ou à la population déjà immunisée, naturellement ou par vaccination ,

Cependant, heureusement, on constate jusqu’à présent que l’efficacité d’un processus d’adaptation perpétuelle n’est pas garantie. Les génomes viraux ne disposent pas de ressources adaptatives infinies et la phase aiguë des épidémies s’estompe toujours, même si les variantes virales continuent de circuler pendant de nombreuses années, avec un impact létal marginal.

 Ce fut le cas de la grippe espagnole A pandémie mondiale mortelle de 1918-1919, dont les fondements du caractère infectieux et pathogène restent sans réponse et qui ont progressivement disparu.

 Les recherches indiquent que les descendants du virus de 1918 persistent de manière enzootique chez le porc et ont probablement également circulé de manière continue chez l’homme, subissant une dérive antigénique progressive et provoquant des épidémies annuelles, jusqu’aux années 1950 .

Ce fait, observé pour le virus de la grippe espagnole H1N1, a une implication directe et profonde sur la compréhension de la stabilité du génome viral. Le processus d’échappement de l’immunité serait-il toujours garanti alors le virus circulerait-il sans fin au fil des années avec potentiellement le même niveau de contagiosité et le même caractère pathogène ? 

Le fait que ce scénario ne semble pas se produire signifie que les virus qui mutent beaucoup plus rapidement que la durée de vie humaine ne possèdent pas une capacité d’adaptation infinie. Au fur et à mesure que l’immunité collective se propage, ils ne peuvent pas générer en permanence de nouvelles variantes viables et efficaces issues de la mutation et de la recombinaison d’eux-mêmes et finissent par générer des génomes défectueux Pour survivre à ce déclin programmé, ils doivent se réassocier avec un virus « assistant » viable, une situation qui n’est pas nécessairement remplie [.

Ainsi, il est logique d’émettre l’hypothèse qu’après avoir exploré toutes les mutations possibles, les génomes du SARS-CoV2 deviendront inévitablement défectueux et ne pourront plus générer de nouvelles variantes efficaces en l’absence de tels mécanismes de sauvetage. Ainsi, il peut devenir dormant chez un hôte intermédiaire jusqu’à ce qu’il disparaisse et/ou soit remplacé par un autre virus. 

Il n’y a a priori aucune raison scientifique de penser le contraire même si le confinement individuel et la vaccination de masse ont biaisé la pression évolutive sur le virus en lui donnant plus de temps pour trouver des mutations/réassortiments adaptatifs. 

Il faut considérer que l’épidémie mortelle de SARS-CoV de 2003-2004, par de nombreux aspects un virus proche du SARS-CoV2, s’est terminée sans qu’il soit besoin de vaccination de masse et de confinement général. 

La fin de l’épidémie a été marquée par un génome de plus en plus défectueux avec une délétion progressive dans le gène accessoire Orf8, en fin de séquence génomique, qui participe à la réplication virale. « Une délétion de 29 nucléotides (nt) au sein de l’ORF8 s’est produite dans toutes les souches impliquées dans la phase intermédiaire et tardive de l’épidémie humaine »

2° Cette évolution favorable serait manifeste pour Omicron mais sans doute auparavant pour Delta

La baisse de cohérence à longue distance de Fibonacci pour Omicron se traduit-elle par un caractère faiblement pathogène, ou du moins pas plus prononcé que pour le variant Delta, comme semblent le montrer les premières observations en Afrique du Sud et en Californie ?

En raison de l’étendue et du calendrier variables de la vaccination de masse d’un pays à l’autre au cours de l’année 2021, il est impossible de déterminer si l’augmentation du nombre de mutations ainsi que l’augmentation de la contagiosité correspondaient réellement à une diminution du caractère pathogène du variant Delta.

 Des pays comme Israël et les États-Unis avaient achevé un niveau de vaccination complète (2 doses) chez 50% de la population fin mars et juillet, respectivement. Cependant, ces 2 pays ont tous deux connu des vagues dramatiques de décès liés à Covid-19 avec la variante Delta à partir de fin juillet .

Alors qu’en France, fin juillet alors que la vaccination avait atteint à peine 48% des 2 doses, après avoir été à la traîne avec seulement 4% fin mars, le bilan des décès dus au virus était extrêmement faible par rapport à Israël et aux USA. Ce fut également le cas dans de nombreux autres pays européens et semble indiquer un caractère moins pathogène. 

3) les boosters peuvent ils contrarier l’évolution naturelle pour Omicron ?

La troisième injection vaccinale devenant obligatoire d’ici le 15 janvier 2022 pour toute personne âgée de plus de 18 ans en France, le même scénario de déni de l’éventuelle fin naturelle de l’épidémie peut se présenter avec une impossibilité de mesurer le niveau réel de caractère pathogène de ce mutant. Cependant il sera possible de le mesurer dans les prochains mois dans certains états des USA, et dans d’autres pays du monde, où une troisième injection ne sera pas obligatoire.

Et bien sûr, la fin des variantes épidémiques est normalement beaucoup moins pathogène mais très contagieuse, aidant ainsi l'immunité collective à se propager largement.

.

Ici 2 articles que nous venons de publier… sur #OmicronVariant

Avec pr Perrone
https://t.co/X6aQchvjL2
Pdf
https://t.co/hA0mzTNqfQ

Et 2nd article addendum pr Montagnier
https://t.co/JKL1ZU2UI8
Pdf
https://t.co/A7a7uL85yj⁹https://t.co/wNykNCEK3Ohttps://t.co/XOElbwuS7x

https://cv19.fr/2022/01/10/plus-de-1000-etudes-scientifiques-sur-la-dangerosite-des-vaccins-covid-19

APRES LES SCIENTIFIQUES LES TELETOUBIBS:

RAPPEL La troisième dose est efficace contre omicron à 37% après injection. L’efficacité minimale exigée d’un vaccin pour recevoir une AMM est de 50%.

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.12.30.21268565v1

Ceux qui comment à dire la vérité

Les cas désespérés ;

Selon le docteur Marteau 270 femmes peuvent donner naissance à un enfant en 1 jour

Citer le Tweet

« On a des milliers d’années de recul sur ce vaccin quand on additionne le temps de chaque personne qui a été vaccinée » … sérieux ? Beaucoup de gens s’interrogent sur le manque de recul des vaccins Covid. Je doute qu’avec des arguments de ce niveau ils soient rassurés.

Le gros coup de gueule de notre médecin GG @Drmartyufml : « Les désinformateurs, il faut les mettre en PRISON ! »

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Trois éminents scientifiques français : Omicron et la fin de la pandémie

  1. Ping : Trois éminents scientifiques français : Omicron et la fin de la pandémie – Qui m'aime me suive…

  2. pujos claude dit :

    L’argument de Marty est d’un crétinisme non mesurable.C’est comme si on observait le même effet quand 1000 personnes boivent un verre de vodka ou qu’une personne en boive 1000

    J’aime

    • jean dit :

      Pour les prochaines élections ,vous savez maintenant pour qui voter: UBU Président
      plus sérieusement , il faut que cela s’arrête ; inondez à votre tour les perroquets des plateaux télé de courriers incendiaires en les mettant en face de leurs responsabilités

      J’aime

  3. Mimie dit :

    Pourquoi un virus dangereux n’est que peu contagieux et un virus bénin est très contagieux ? Un virus agressif vous cloue au lit, vous ne bougez plus et tout le monde a peur de vous. Avec un virus bénin vous allez travailler, vous allez partout et vous le filez à tout le monde !

    J’aime

  4. Els dit :

    Bonjour, j’ai une question à propos de laquelle je ne trouve aucune info à propos du taux de vaxx.
    Au 15/12 on a très discrètement annoncé 400000 pass désactivés, l’info à été très vite enstérée, au 15./01 nouvelle volée, auriez vous par hasard des données permettant de se faire une idée sur le nombre de personnes qui n’auront pas suivi pour la 3 injection ?

    J’aime

  5. Valère Lounnas dit :

    Bonjour aux auteurs du blog Gibertie,

    Il faudrait apporté un correctif à votre article qui traduit la discussions des 2 articles car si les articles sont bien cosignés par les professeurs Perronne et Montagnier il s’agit bien de Valère Lounnas qui a écrit intégralement la discussion que vous avez traduite. D’ailleurs dans une technique peu sympathique le Prof Montagnier est venu rajouter son nom en dernier auteur alors que ce travail est intégralement de JC Perez et moi et allait être soumis pour publication.

    Merci de vous informer et corriger…

    Aimé par 2 personnes

    • Jean-claude PEREZ dit :

      Tout ceci est totalement exact cet article est de valere Lounnas et moi (jc perez). En ce qui concerne le pr Montagnier, c’est une erreur de l’éditeur car ce dernier a souhaité contribuer en soutien de notre article sous la forme d’un ADDENDUM que voici:

      (Ici en francais):

      Addendum: « Un grand pas vers la compréhension de la Nature. Vos travaux nous permettent d’espérer que nous allons bientôt sortir du cauchemar où nous plonge la branche cretino’ide de l’Humanité » Luc Montagnier https://t.co/hEqmMURGO6

      J’aime

  6. Ping : Trois éminents scientifiques français : Omicron et la fin de la pandémie – La vérité est ailleurs

  7. Jean-claude PEREZ dit :

    Erratum: cet article est co-ecrit par jc perez et valére Lounnas, le pr Luc Montagnier à souhaité y ajouter un ADDENDUM.

    Tout ceci est totalement exact cet article est de valere Lounnas et moi (jc perez). En ce qui concerne le pr Montagnier, c’est une erreur de l’éditeur car ce dernier a souhaité contribuer en soutien de notre article sous la forme d’un ADDENDUM que voici:

    (Ici en francais):

    Addendum: « Un grand pas vers la compréhension de la Nature. Vos travaux nous permettent d’espérer que nous allons bientôt sortir du cauchemar où nous plonge la branche cretino’ide de l’Humanité » Luc Montagnier https://t.co/hEqmMURGO6

    J’aime

  8. Valère Lounnas dit :

    Tout ça n’est pas grave, c’est un travail d’équipe en fait, comme toujours en science, en fait.

    Aimé par 1 personne

  9. Jean Sentrais dit :

    Jérôme Marty prétend-il candidater pour le poste prochain de Chef de la Milice ?

    Et dans la foulée, appréhender les « désinformateurs » et les « désinformés » dans une belle rafle car c’est plus commode et expéditif pour une solution finale ?

    -« Petit sinistre Sbire, va » !

    Plus sérieusement, je me tiendrai à ce qui est aujourd’hui avéré : les non-vaxxinés exposés au sars-cov-2 et à tous ses variants ont de larges chances (et d’infinies chances avec Omicron) de présenter post-contamination, une défense immunitaire performante protectrice d’eux-mêmes ET de tout autre individu qu’ils croiseraient.

    Est également avéré que les vaxxinés (3 doses) exposés à Omicron souffrent d’anticorps facilitants, et contractent immanquablement, endéans les 2 semaines la maladie (heureusement, relativement bénigne) et sont hautement contaminants par portage très élevé d’Omicron.

    Conclusion : les non-vaxxinés rétablis sont une chance inouïe pour la Société ! qui s’interposent comme une barrière à la propagation grâce à la constitution d’une défense parfaitement élaborée face à tous les variants du sars-cov-2. Et durable sur 17 ans (au moins), comme cela été étudié pour le sars-cov-1 (2003) : sars-cov-1 et 2 sont semblables génétiquement à 80%.

    Les non-vaxxinés rétablis d’un covid doivent être protégés, et honorés.

    Dans ce contexte délétère, le docteur Marty sera lu par l’Histoire comme ayant sévi comme un infâme s.l..d

    Enfin, Didier Raoult de l’IHU Méditerranée-Infection fait paraître ceci (vidéo diffusée le 11 janvier, durée 38:52) où il s’évertue à remettre les pendules à l’heure :

    Aimé par 1 personne

  10. Jean Sentrais dit :

    Et pour être explicite sur le volet politique, voici Alain Houpert Sénateur LR de Côte-d’Or (et radiologue) qui se démarque, et s’honore d’une réflexion fraternelle et bienveillante (vidéo diffusée le 10 janvier 2022, durée 17:33) :
    -« On est passé du contrat social de Rousseau au crédit social à la Chinoise ».

    J’aime

  11. pgibertie dit :

    A reblogué ceci sur LE BLOG DE PATRICE GIBERTIEet a ajouté:

    Il y a moins d ‘un mois je me faisais l’écho de la dernière publication du Professeur Montagnier et de deux brillants scientifiques MM Perez et Lounnas

    J’aime

  12. Ping : POUR L’HONNEUR DE LUC MONTAGNIER / CELUI QUI AVAIT RAISON VINGT ANS AVANT LES AUTRES | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  13. Ping : LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE:POUR L’HONNEUR DE LUC MONTAGNIER / CELUI QUI AVAIT RAISON VINGT ANS AVANT LES AUTRES – Titre du site

  14. Ping : POUR L’HONNEUR DE LUC MONTAGNIER / CELUI QUI AVAIT RAISON VINGT ANS AVANT LES AUTRES – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s