POUR LES MOINS DE 50 ANS SANS COMMORBIDITES /LE BILAN BENEFICE RISQUE

Il se croit libre Vax ! Une campagne de désinformation associant vaccination  et retour à une vie normale fausse le jugement. Non la vaccination ne fait pas disparaitre les « vagues », elle ne fait pas disparaitre les risques de contamination !

Gilles Pialoux, Dominique Costagliola, Catherine Hill, Vittoria Colizza, William Dab, tous se sont se sont lamentablement plantés une fois de plus. En fait, après 18 mois, aucun de ces «scientifiques» n’a compris le cycle de la maladie. Pourquoi  cachent ils le vrai bénéfice risque pour les plus jeunes ?

Pour l’ensemble des trois vaccins, il y a eu 7838 effets secondaires graves dont 2525 chez les moins de 50 ans. Ceci représente un risque 63 fois plus élevé pour des personnes de cette tranche d’âge que celui d’attraper et de mourir du virus.

Tous les éléments  à charge sont fournis par l’ANSM ; Le dossier complet est dans France Soir

Aujourd’hui, avec 14 mois de recul sur cette maladie Covid-19, on sait maintenant qu’après 3 « vagues » successives d’épidémie du coronavirus, le taux de mortalité chez les moins de 50 ans a été de 0,0026%.

Avec un risque de mortalité si bas pour les moins de 50 ans, cela est-il utile de se faire vacciner ? Si les vaccins étaient exempts de tous risques, la réponse serait sans doute oui.

Mais est-ce le cas ?

La réponse bien évidemment est non car aucun vaccin, ni même médicament, n’est dénué d’effets secondaires plus ou moins graves. Et lors de chaque prescription, votre médecin fait la balance entre le bénéfice et le risque pour vous, dans votre cas précis, avant de vous prescrire tel ou tel médicament.

Et les vaccins utilisés actuellement en France, ne sont pas des vaccins classiques : qu’ils soient à ARNm (Pfizer, Moderna) ou à vecteur viral recombinant (Astrazeneca, Johnson&Johnson), deux techniques vaccinales nouvelles dans le cadre d’une vaccination dit de masse, leur autorisation de mise sur le marché (AMM) est « conditionnelle »

Qu’est-ce qu’une AMM conditionnelle ?

« Une Autorisation de Mise sur le Marché (= AMM) est octroyée quand un produit a prouvé sa qualité, son efficacité et sa sécurité avec un rapport bénéfice/risque positif (c’est-à-dire qu’il présente plus de bénéfices que de risques). L’obtention de l’AMM est la condition indispensable pour vendre un médicament, dont les vaccins. »

Lorsqu’une AMM est conditionnelle cela signifie qu’elle a été attribuée temporairement (1an) sur la base de données allégées et incomplètes .

Et justement le taux de mortalité pour les moins de 50 ans est extrêmement bas. La probabilité pour une personne de moins de 50 ans d’avoir rencontré le virus et de ne pas y avoir survécu est de 0,0026%, soit 1 « malchance » sur 38 341. Et pour une personne de moins de 30 ans, 1 « malchance » sur 100 000.

Alors qu’en est-il de ces risques liés à la vaccination pour les moins de 50 ans ?

L’ANSM publie les effets secondaires non graves et graves par tranche d’âge pour chacun des vaccins, mais pas de détails stratifiés pour ces effets secondaires graves, notamment les décès et les effets très graves tels que les syndromes de Guillain-Barré, les paralysies faciales graves, les AVC et autres effets secondaires grave ayant des répercutions majeures pour les personnes.

Pour l’ensemble des trois vaccins, il y a eu 7838 effets secondaires graves dont 2525 chez les moins de 50 ans soit 0,17% des vaccinés. Ceci représente un risque 63 fois plus élevé pour des personnes de cette tranche d’âge que celui d’attraper et de mourir du virus.

On note aussi de manière globale que les décès déclarés suite à vaccination CoviD19, au nombre de 642 d’après l’ANSM, correspondent à un taux de 0,0042% soit 158 fois plus que pour les vaccins contre la grippe 2019-2020 (0,0000265%).

Le lauréat en terme de décès étant le vaccin Pfizer avec un taux de 0,005% soit 190 fois plus que pour les vaccins contre la grippe.

En tête de liste, le vaccin d’Astrazeneca avec 0,46% d’effets secondaires graves soit un facteur de risque 173 fois supérieur au risque d’attraper la Covid19 et de décéder pour cette tranche d’âge. Pour Pfizer et Moderna, le facteur de risque pour eux est de 27 et 19 respectivement.

Ceci est très inhabituel pour des vaccins, et une analyse récente confirme aussi cela aux États-Unis. Alors chacun doit être correctement informé des risques qu’il encourt, et notamment les moins de 50 ans, car la maladie est très peu létale pour eux.

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/moins-de-50-ans-quels-sont-vos-risques-avec-les-vaccins-covid19-utilises-en-france#.YKUVQmmov8s.twitter

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour POUR LES MOINS DE 50 ANS SANS COMMORBIDITES /LE BILAN BENEFICE RISQUE

  1. André ROBERT dit :

    Pas certain que cet article fasse réfléchir les moins de 50 ans, même en agitant les dangers bien réels.
    Après un an de privations, ils veulent retrouver une vie « normale », pouvoir voyager, aller aux concerts etc…
    Toutes raisons éminemment sanitaires pour se faire vacciner !
    Une piqûre, c’est plus simple que d’adhérer à diverses associations, de médecins, d’avocats, de citoyens, de manifester avec elles, bref, entrer en résistance…
    On pourrait philosopher longtemps là-dessus !

    J'aime

  2. Eric dit :

    Faut-il préciser une fois de plus que ces injections ne sont pas des vaccins mais une thérapeutique expérimentale déjà essayée sur des maladies pour lesquelles les outils thérapeutiques classiques sont insuffisamment opérants, style cancers, maladies auto-immunes, maladies rares.
    On est donc très éloignés de cette virose que certains ont qualifié de « grippette » et il n’est pas difficile de comprendre que la médecine dérape complètement à utiliser une telle technologie aussi inconnue dans ses conséquences pour un mal aussi bénin qui ne touche sérieusement que des personnes très fragiles.

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : SUR CETTE CARTE DE LA PANDEMIE COVID IL Y A UN PAYS QUI MASSIVEMENT SOIGNE A L’IVERMECTINE; EN MONGOLIE ILS ONT VACCINE EN MASSE ET … | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s