« Terreur verte »

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Le maire écolo-socialiste de Lyon élu en juin dernier accable le tour de France qui doit passer dans sa ville, le jugeant « polluant et machiste ». Polluant, ce phénomène de société qui fait la promotion du vélo? Machiste, davantage que les autres compétitions sportives non-mixtes, foot, rugby, etc? En vérité, à travers ces paroles et bien au-delà de l’étiquette « verts », c’est l’idéologie à la mode, l’idéologie dominante dans le monde occidental qui s’exprime dans sa quintessence. La logique de la table rase est à l’oeuvre. Le tour de France donne l’image même de la « France moisie » comme ils disent. Depuis 120 ans, il est à leurs yeux fondamentalement franchouillard et incarne tout ce qu’ils haïssent jusqu’au vomissement: le « mâle blanc » et la populace, la vile multitude populaire de la France profonde agglomérée le long des routes et des ronds points pour regarder passer ses héros. Le son même de…

Voir l’article original 314 mots de plus

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s