Oui c’est bien une histoire de boyaux, même si Diafoirus ne le veut pas

94419803_10220134892436734_4816177790871142400_n

 

Attention cet article est actualisé :Prevotella n’est peut être pas la coupable mais la piste des boyaux n’est pas abandonnée

 

https://pgibertie.com/2020/04/22/oui-cest-bien-une-histoire-de-boyaux-meme-si-diafoirus-ne-le-veut-pas/

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Oui c’est bien une histoire de boyaux, même si Diafoirus ne le veut pas

  1. Bonjour Patrice,

    Quelle est la source de cette étude sur la Prevotella ?

    J'aime

  2. gibert dit :

    bonjour au vu d’une vidéo qui tourne sur youtube pourriez vous préciser ce que vous sous-entendez par « la bande des labos » ? quels labos ? quelle bande ? Un consortium de journalistes serait bien inspiré d’enquêter collectivement (pourcontourner les risques de diffamation ou d’atteinte au fameux « secret des affaires ») Car oui, on le soupçonne donc, la santé publique relèverait donc toujours du « business » (traduction des « affaires commerciales ») ???

    J'aime

  3. Marie dit :

    Bonjour, je consomme régulièrement des probiotiques de type Ergyphilus + .Suis-je davantage protėgėe?

    J'aime

  4. gépé dit :

    Allez consulter le lien suivant de vérification des informations du journal Libération. Vous saurez à quoi vous en tenir à propos de cette histoire de Prevotella

    J'aime

  5. pgibertie dit :

    Responsabilité de la prevotella/ Les chasseurs de Fake news devraient faire preuve de prudence avant de jeter l’opprobre

    Pasteur qui n’était pas médecin eut bien des problèmes pour faire valoir ses thèses. Rien n’a changé et plusieurs chercheurs, biologistes ou pharmaciens sont « explosés » par les Purgon et autres Diafoirus des hautes sphères.
    Le mépris se trouve pour les médecins de terrain (Erstein, Gastaldi , Franco ) qui soignent et sauvent
    En France le pharmacologue Bernard Duguet et aux Etats Unis le biologiste
    Les chasseurs de « fake news » de la censure officielle (Le Monde , Libération ) devraient faire preuve de plus d’esprit critique. En témoigne le mépris pour la thèse sur la responsabilité d’une bactérie , la prevotella dans l’explosion immunitaire qui frappe les patients atteints du covid 19 et qui détruit le système pulmonaire.La thèse justifiait le rôle antibactérien de l’azithromycine .
    Nos chasseurs écrivent :
    « Pour trouver trace de travaux sur cette thématique, il faut se tourner vers les plateformes de prépublication d’articles : celles-ci servent à présenter des articles qui n’ont pas été relus par des experts du domaine, et qui n’ont pas encore été acceptés dans une revue scientifique.
    Sur ces plateformes non plus, aucune trace d’équipes chinoises, états-uniennes ou françaises faisant état d’une telle découverte »
    Je leur souhaite une bonne lecture et j’espère qu’ils réécriront leurs analyses. La corrélation évoquée est bien le fruit d’une série d’articles scientifiques mis en relation avec intelligence . Comme l’écrit l’Institut Pasteur sur son site en novembre 2019, « plusieurs études ont ainsi montré une abondance accrue de « Prevotella copri » dans le microbiote intestinal de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, de syndrome métabolique, d’inflammation à bas niveau, suggérant que certaines souches de Prevotella pourraient favoriser et / ou aggraver certaines maladies inflammatoires. »
    « La pathologie pulmonaire est sans doute d’abord liée à une destruction de l’épithélium avec une surinfection bactérienne et là sans doute qu’agir très tôt limite le risque de surinfection (sorte de prévention).

    (1) https://www.preprints.org/manuscript/202003.0161/v1
    (2) https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.03.03.20030650v1
    (3) https://osf.io/ktngw/
    (4) https://osf.io/usztn/
    (5) https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/imm.12760
    (6) https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-si-on-ne-cherchait-pas-222778
    (7) https://europepmc.org/article/med/32096367
    (8) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31838830
    (9) https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1369/0022155417718542
    (10) https://sfamjournals.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/jam.14264
    (11) https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/odi.12186
    (12) https://link.springer.com/article/10.1007/s13167-020-00198-y

    J'aime

    • gépé dit :

      Tout cela est du baratin sans aucun support scientifique, même si les soi-disant scientifiques cités à l’appui existent réellement: ils n’ont jamais rien publié qui permette de conforter a thèse de Prevotella. Il suffit d’aller jeter un coup d’œil à toutes les références données pour se rendre compte de la supercherie.

      J'aime

  6. Ping : Oui c’est bien une histoire de boyaux, même si Diafoirus ne le veut pas | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s