A ce jour les essais officiels sur le protocole de Didier Raoult n’ont toujours pas commencé et l’essai le plus proche débutera le 20 avril prochain

 

 

enfumage

Vous connaissez le scandale des masques, mais il y a pire , à ce jour 15 avril, les essais officiels pour valider ou non le protocole Raoult n’ont toujours pas commencé…

Peut être comprendrez vous l’utilité de la pétition , car au nom des signataires il faudra demander une commission parlementaire d’enquête . Deux mois de retards criminels…

https://www.mesopinions.com/petition/sante/faut-ecouter-professeur-raoult/82737

 

 

Le 5 mars, Didier Raoult – qui n’a encore rien publié – rencontre le Président de la République à l’Elysée et lui parle de ses travaux. le Président de la République qui s’intéresse à la chose, demande à son ministre de la Santé Olivier Véran, de lancer les autorisations pour des essais cliniques, afin d’étudier la chloroquine sur laquelle travaille Didier Raoult

Le professeur Didier Raoult prépublie une étude le 17 mars, qui sera complétée par une deuxième le 27 mars . C’est dans ce contexte, qu’il devient évident que le protocole du professeur Raoult doit être étudié avec une méthodologie à l’abris de toute critique et doit donc être inclus dans l’essai clinique Discovery.

Ainsi l’hydroxychloroquine seule est ajoutée le 22 mars 2020 comme potentiel antiviral à l’essai clinique Discovery ; cet essai est présenté dans une conférence de presse des professeurs Bruno Lina et Florence Ader le 23 mars Elle ne fait aucune mention dans cette conférence de presse à l’azithromycine

Discovery ne tient pas compte de la publication de Didier Raoult qui précise qu’il faut absolument y adjoindre l’azithromycine, car les résultats sont bien meilleurs.

Mais en fait, l’essai clinique Discovery ne reprend pas du tout le protocole de Raoult. Il ne peut donc pas répondre à la question de l’efficacité ou non de son traitement qui recommande la combinaison de l’hydroxychloroquine et l’azithromycine et cela dès l’apparition des premiers symptômes

Didier Raoult précise, que : « son protocole thérapeutique s’adresse essentiellement aux patients qui présentent des formes modérées, moyennes, ou qui commencent à s’aggraver… Sur le plan thérapeutique, ce que l’on est en train de voir, c’est que les malades, au moment où ils ont une insuffisance respiratoire et qu’ils rentrent en réanimation, n’ont presque plus de virus. C’est alors trop tard pour traiter les gens avec des antiviraux »

C’est donc une erreur d’affirmer que l’essai clinique Discovery permettra de dire si le traitement du Docteur Raoult fonctionne ou non . Pire, la façon dont cet essai clinique est conçu ne peut que fatalement aboutir à la démonstration que l’hydroxychloroquine ne fonctionne pas. Ce que dénonce d’ailleurs à la télévision très rapidement l’ancien ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy. Le 26 mars, le professeur Didier Raoult affirme dans une interview accordée au journal en ligne Marcelle, à propos de l’essai clinique Discovery concernant son protocole « Si on avait envie de prouver que ça ne marche pas, on ne s’y prendrait pas autrement.

Il est légitime alors de se demander si les choix faits par Discovery sont intentionnels et s’ils avaient la volonté délibérée de démontrer que le traitement du professeur Raoult ne fonctionnait pas. Ou bien, si c’est l’inertie et la rapidité de l’enchainement des évènements qui n’a pas permis de reproduire le protocole du professeur Raoult.

Le 31 mars, est lancé l’essai en double aveugle « Hycovid » du CHU d’Angers afin de mesurer l’efficacité de l’hydroxychloroquine seule sur 1 300 malades atteints de formes moins sévères que ceux enrôlés dans Discovery

début avril, Emmanuel Macron exige que l’on teste immédiatement le protocole du professeur Raoult. Le 8 avril, Le Canard enchaîné écrit que « si la polémique n’a cessé d’enfler, c’est avant tout par la faute des autorités de santé, qui ont d’abord refusé d’expérimenter sur des patients en début de maladie… l’association d’un antiviral, la chloroquine, avec un antibiotique, l’azithromycine. En conséquence, et à la demande du ministre de la Santé Olivier Véran, les CHU de Montpellier et d’Angers qui ne font pas partie de l’étude Discovery doivent expérimenter le protocole recommandé par Didier Raoult.

Mais ce n’est pas si simple de changer l’essai Discovery en cours de route, ni celui d’Hycovid lancé le 31 mars. Toutefois, le CHU d’Angers dans le cadre de l’étude Hycovid décide qu’il pourra aussi comme dans l’étude de Raoult tester quelques patients sous azithromycine et chloroquine, ainsi que quelques patients sous azithromycine seule, cas qui n’était pas étudié dans la première étude de Raoult. On peut donc affirmer que le test du protocole Raoult reste donc tout à fait à la marge de l’étude Hycovid

Suite à la demande présidentielle, il est par ailleurs décidé de lancer en toute urgence un nouvel essai clinique dans d’autres CHU. Ainsi, le 10 avril 2020, le CHU de Montpellier annonce le lancement d’un essai randomisé, Covidoc, indépendamment des essais Discovery et Hycovid, pour tester l’efficacité de la bithérapie « hydroxychloroquine + azithromycine », comparativement à l’hydroxychloroquine seule, sur 150 patients qui présentent une pneumonie justifiant une hospitalisation Nous pouvons toutefois remarquer qu’il ne s’agit donc pas à nouveau tout à fait du même protocole que celui de Didier Raoult, puisqu’il ne prend en charge que les personnes justifiant une hospitalisation, alors que Raoult traite aussi les cas asymptomatiques ou ne nécessitant pas d’hospitalisation.

Le Président doit agir vite, s’il veut « éteindre l’incendie », pour reprendre les termes du Canard enchaîné. Par ailleurs, le scandale du manque de masques fait rage, suite à la sortie le 2 avril de l’article de Mediapart « Masques : les preuves d’un mensonge d’Etat » ). Il ne faudrait pas ajouter un nouveau scandale.

Le Président de la République décide à la surprise de tous de rendre visite – le 9 avril dans la même journée – aux représentants de l’essai clinique Discovery le matin et à Didier Raoult l’après-midi, c’est-à-dire aux deux protagonistes principaux de la polémique naissante sur les essais cliniques. C’est l’occasion pour Didier Raoult de lui présenter en exclusivité sa nouvelle étude portant sur plus de 1000 patients . Tous les médias se font l’échos de cette visite à Marseille auprès de Didier Raoult. « J’ai tenu moi-même à comprendre chacune des options possibles, à m’assurer que tout était essayé dans les meilleurs délais et avec rigueur » Emmanuel Macron 13 avril 2020.

Or aujourd’hui, les résultats définitifs de l’essai qui se rapproche le plus du protocole du professeur Raoult, à savoir l’essai clinique Covidoc, ne sont attendus que fin mai .L’essai débutera peut être vendredi ou lundi prochain…

Nous aurions pu préparer très rapidement toute la production et la logistique pour une distribution massive du traitement. Nous aurions pu sauver de nombreuses vies. Nous aurions pu permettre d’entrevoir et d’avoir une fin de confinement rapide. Nous aurions pu soulager psychologiquement toute la population en lui disant qu’il existait un traitement efficace.

Intégralité de l’article et liens

 

http://www.francesoir.fr/politique-france/enquete-deux-mois-de-retard-pour-savoir-si-le-traitement-la-chloroquine-de-didier?fbclid=IwAR097g_Ncw7TcijrhJKJlwkKSqb5t_Xm4x29wI0fJ3r0ctjsf6h2Y0tjaV4

https://www.midilibre.fr/2020/04/13/sete-lhopital-participe-a-letude-covidoc-sur-lhydroxychloroquine-des-cette-semaine,8844865.php

 

 

 

Le 5 mars, Didier Raoult – qui n’a encore rien publié – rencontre le Président de la République à l’Elysée et lui parle de ses travaux. le Président de la République qui s’intéresse à la chose, demande à son ministre de la Santé Olivier Véran, de lancer les autorisations pour des essais cliniques, afin d’étudier la chloroquine sur laquelle travaille Didier Raoult

Le professeur Didier Raoult prépublie une étude le 17 mars, qui sera complétée par une deuxième le 27 mars . C’est dans ce contexte, qu’il devient évident que le protocole du professeur Raoult doit être étudié avec une méthodologie à l’abris de toute critique et doit donc être inclus dans l’essai clinique Discovery.

Ainsi l’hydroxychloroquine seule est ajoutée le 22 mars 2020 comme potentiel antiviral à l’essai clinique Discovery ; cet essai est présenté dans une conférence de presse des professeurs Bruno Lina et Florence Ader le 23 mars Elle ne fait aucune mention dans cette conférence de presse à l’azithromycine

Discovery ne tient pas compte de la publication de Didier Raoult qui précise qu’il faut absolument y adjoindre l’azithromycine, car les résultats sont bien meilleurs.

Mais en fait, l’essai clinique Discovery ne reprend pas du tout le protocole de Raoult. Il ne peut donc pas répondre à la question de l’efficacité ou non de son traitement qui recommande la combinaison de l’hydroxychloroquine et l’azithromycine et cela dès l’apparition des premiers symptômes

Didier Raoult précise, que : « son protocole thérapeutique s’adresse essentiellement aux patients qui présentent des formes modérées, moyennes, ou qui commencent à s’aggraver… Sur le plan thérapeutique, ce que l’on est en train de voir, c’est que les malades, au moment où ils ont une insuffisance respiratoire et qu’ils rentrent en réanimation, n’ont presque plus de virus. C’est alors trop tard pour traiter les gens avec des antiviraux »

C’est donc une erreur d’affirmer que l’essai clinique Discovery permettra de dire si le traitement du Docteur Raoult fonctionne ou non . Pire, la façon dont cet essai clinique est conçu ne peut que fatalement aboutir à la démonstration que l’hydroxychloroquine ne fonctionne pas. Ce que dénonce d’ailleurs à la télévision très rapidement l’ancien ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy. Le 26 mars, le professeur Didier Raoult affirme dans une interview accordée au journal en ligne Marcelle, à propos de l’essai clinique Discovery concernant son protocole « Si on avait envie de prouver que ça ne marche pas, on ne s’y prendrait pas autrement.

Il est légitime alors de se demander si les choix faits par Discovery sont intentionnels et s’ils avaient la volonté délibérée de démontrer que le traitement du professeur Raoult ne fonctionnait pas. Ou bien, si c’est l’inertie et la rapidité de l’enchainement des évènements qui n’a pas permis de reproduire le protocole du professeur Raoult.

Le 31 mars, est lancé l’essai en double aveugle « Hycovid » du CHU d’Angers afin de mesurer l’efficacité de l’hydroxychloroquine seule sur 1 300 malades atteints de formes moins sévères que ceux enrôlés dans Discovery

début avril, Emmanuel Macron exige que l’on teste immédiatement le protocole du professeur Raoult. Le 8 avril, Le Canard enchaîné écrit que « si la polémique n’a cessé d’enfler, c’est avant tout par la faute des autorités de santé, qui ont d’abord refusé d’expérimenter sur des patients en début de maladie… l’association d’un antiviral, la chloroquine, avec un antibiotique, l’azithromycine. En conséquence, et à la demande du ministre de la Santé Olivier Véran, les CHU de Montpellier et d’Angers qui ne font pas partie de l’étude Discovery doivent expérimenter le protocole recommandé par Didier Raoult.

Mais ce n’est pas si simple de changer l’essai Discovery en cours de route, ni celui d’Hycovid lancé le 31 mars. Toutefois, le CHU d’Angers dans le cadre de l’étude Hycovid décide qu’il pourra aussi comme dans l’étude de Raoult tester quelques patients sous azithromycine et chloroquine, ainsi que quelques patients sous azithromycine seule, cas qui n’était pas étudié dans la première étude de Raoult. On peut donc affirmer que le test du protocole Raoult reste donc tout à fait à la marge de l’étude Hycovid

Suite à la demande présidentielle, il est par ailleurs décidé de lancer en toute urgence un nouvel essai clinique dans d’autres CHU. Ainsi, le 10 avril 2020, le CHU de Montpellier annonce le lancement d’un essai randomisé, Covidoc, indépendamment des essais Discovery et Hycovid, pour tester l’efficacité de la bithérapie « hydroxychloroquine + azithromycine », comparativement à l’hydroxychloroquine seule, sur 150 patients qui présentent une pneumonie justifiant une hospitalisation Nous pouvons toutefois remarquer qu’il ne s’agit donc pas à nouveau tout à fait du même protocole que celui de Didier Raoult, puisqu’il ne prend en charge que les personnes justifiant une hospitalisation, alors que Raoult traite aussi les cas asymptomatiques ou ne nécessitant pas d’hospitalisation.

Le Président doit agir vite, s’il veut « éteindre l’incendie », pour reprendre les termes du Canard enchaîné. Par ailleurs, le scandale du manque de masques fait rage, suite à la sortie le 2 avril de l’article de Mediapart « Masques : les preuves d’un mensonge d’Etat » ). Il ne faudrait pas ajouter un nouveau scandale.

Le Président de la République décide à la surprise de tous de rendre visite – le 9 avril dans la même journée – aux représentants de l’essai clinique Discovery le matin et à Didier Raoult l’après-midi, c’est-à-dire aux deux protagonistes principaux de la polémique naissante sur les essais cliniques. C’est l’occasion pour Didier Raoult de lui présenter en exclusivité sa nouvelle étude portant sur plus de 1000 patients . Tous les médias se font l’échos de cette visite à Marseille auprès de Didier Raoult. « J’ai tenu moi-même à comprendre chacune des options possibles, à m’assurer que tout était essayé dans les meilleurs délais et avec rigueur » Emmanuel Macron 13 avril 2020.

Or aujourd’hui, les résultats définitifs de l’essai qui se rapproche le plus du protocole du professeur Raoult, à savoir l’essai clinique Covidoc, ne sont attendus que fin mai .L’essai débutera peut être vendredi ou lundi prochain…

Nous aurions pu préparer très rapidement toute la production et la logistique pour une distribution massive du traitement. Nous aurions pu sauver de nombreuses vies. Nous aurions pu permettre d’entrevoir et d’avoir une fin de confinement rapide. Nous aurions pu soulager psychologiquement toute la population en lui disant qu’il existait un traitement efficace.

Intégralité de l’article et liens

 

http://www.francesoir.fr/politique-france/enquete-deux-mois-de-retard-pour-savoir-si-le-traitement-la-chloroquine-de-didier?fbclid=IwAR097g_Ncw7TcijrhJKJlwkKSqb5t_Xm4x29wI0fJ3r0ctjsf6h2Y0tjaV4

https://www.midilibre.fr/2020/04/13/sete-lhopital-participe-a-letude-covidoc-sur-lhydroxychloroquine-des-cette-semaine,8844865.php

 

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour A ce jour les essais officiels sur le protocole de Didier Raoult n’ont toujours pas commencé et l’essai le plus proche débutera le 20 avril prochain

  1. Terramorsi dit :

    ca continue ,et ce sont les labos et leurs valets, et les ceux qui bossent pour le pucage et nano vaccin et nanoparticule de métaux, contenus dans ces vaccins , qui développent des nanopathologie, une amie médecin Suisse travaille la dessus,qui vous rend traçable ,cela existe déjà dans certain vaccin pour enfant,c’est cela leur projet made in USA Fondation Bill Gates qui finance l’OMS avec le gouvernement US,Raoult aura raison ,et il est le meilleur au monde sur ces résultats et des test se font sans bande temoins ailleurs ,et ça va chauffer,je viens d’avoir mon doc au télephone,un des plus grand homéopathe de Paris,Dr JF Masson,qui me dit qu’on va pouvoir se tester sanguin semaine prochaine avec ordonnance, les autres tests ne sont pas fiables,car si vous avez plus de 65 ans ,les technos- tueurs , nous ont classé, pour les faibles de tout âge, ,a détruire ou les jeunes fragiles.Il est temps de désobéir.
    Voyez comment l’Autriche a fait, elle a testé presque tout le monde 15 millions de personne, et déconfit tranquille en 2 étapes en parlant et sans flicage, avec des masques et gel a disposition. pour tous ,dans les magasins et transport ,en vente dans le metro,5 €, et obligatoire ,ca va saigner en France plus tenable ce mensonge et la dérive totalitaire et technique, sauver des vie ils s’en foutent seule l’économie et des peuples obéissants et sous surveillance gracece a la 5 g,et aiu pucage, c’est leur programme, pas le mien!!

    J'aime

  2. Molinas dit :

    On ne lâche rien

    J'aime

  3. Aitabbas aziz dit :

    Mr Raoult svp essayer avec les raines du maringua elle a donner un résultat formidables 5 jours guérison je l,est tester sur moi-même.merci

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s