Le scandale sanitaire c’est maintenant : après les masques et les tests Macron et ses médecins de Moliere  nous préparent la pénurie de Plaquenil et d’azythromycine

unnamed (2)

 

 

 

Tous les pays se préparent sauf nous…

La chloroquine est-elle la nouvelle arme contre le Covid-19 ? Le gouvernement marocain en est convaincu, alors que les chercheurs français en sont encore à la phase de test. Le ministère marocain de la santé vient de racheter au laboratoire français Sanofi l’ensemble du stock de Nivaquine, un médicament à base de chloroquine, produit dans ses usines de Casablanca.

Sanofi Maroc a confirmé à RFI l’opération, la bonne opération même, puisqu’elle se double d’une commande supplémentaire. Dès mercredi le Premier ministre marocain sur son compte Twitter affirmait que tous les malades du Covid-19 seraient traités au Plaquenil, médicament lui aussi à base de chloroquine.

Après six jours de test clinique sur la prise de Plaquenil, l’un des noms commerciaux de la chloroquine, seulement un quart des 24 patients tests du professeur Didier Raoult de l’IHU Méditerranée Infection à Marseille étaient encore porteurs du virus.

Mieux : « Associé à la prise d’antibiotiques ciblés contre la pneumonie bactérienne (l’azythromycine), le traitement a totalement guéri les sujets dans la semaine, alors que 90 % des malades qui n’ont pas pris de traitement sont toujours positifs »

 

 

Aidez le professeur Raoult, diffusez la pétition. Facebook m’a censuré et je ne peux plus directement  publier dans les groupes pendant trois mois.

Vous devez prendre le relais ! Nous sommes plus de 20000 à l’avoir signée

https://www.mesopinions.com/petition/sante/faut-ecouter-professeur-raoult/82737

 

Gérard Pandolfo explique le retard de la mise en place du traitement

« Le professeur Didier Raoult explique comment les journalistes des Décodeurs du Monde l’ont accusé de Fake News, au sujet de l’efficacité du traitement à la chloroquine.

Il a été aussi classé comme « FakeNews » sur le site du Ministère de la Santé avant que ces derniers retirent leur article. Il fait aujourd’hui partie du comité scientifique du ministère de la santé dont il critique d’ailleurs, dans Marianne, l’efficacité car ils font plus de politique que de la médecine. Comme il dit, « J’y dis ce que je pense, mais ce n’est pas traduit en acte. On appelle cela, des conseils scientifiques, mais ils sont politiques. J’y suis comme un extra-terrestre. »

La solution qu’il propose était snobée probablement pour sa simplicité, car elle dérive de l’ancienne nivaquine, bien connue des anciens de l’Afrique, produit imparfait et remplacé dans les années 60 par la malocide. Mais visiblement cela fonctionne dans le cas de ce virus. Je rajoute pour l’anecdote que nous avons partagé les bancs du même lycée à Dakar où lui-même était né. Nous avons en France une vieille tradition de médecine tropicale, à travers la médecine militaire, et je ne comprends pas comment la nouvelle génération de politiques et de hauts fonctionnaires a pu traiter avec autant de mépris ce domaine de compétences, stupidement associé sûrement dans leurs cerveaux bodybuildés mais faibles à notre période coloniale.

Quand cette affaire sera terminée beaucoup se verront présenter la facture et plusieurs devront payer comptant. »
Gerard Pandolfo

Toujours pas de généralisation du protocole  Raoult, mais ils attendent quoi ? Non seulement il y a eu les expériences de Marseille mais les travaux réalisés en Chine

 

 

 

Vous devez impérativement montrer votre colère  signez la pétition

J’ai inondé les politiques et la presse de messages et tôt ou tard  la stratégie Raoult sans être miraculeuse sera appliquée, sans doute avec retard comme d’habitude en France.

Pour beaucoup Raoult ne peut avoir raison car…il est climato réaliste !

Le Monde a classé en Fake News  les premières annonces du professeur .

Disposerons nous alors  de stock nécessaires car bien des pays se tournent vers ce traitement (que vient d’approuver Trump) classé substance vénéneuse  par Mme BUZYN en novembre dernier …

Heureusement quelques scientifiques réagissent ;

Le PR Douste Blazy soutient la stratégie de Raoult: dépister et réduire la charge virale

 

A l’hôpital la Pitié Salpêtrière à Paris, le Dr Alexandre Bleibtreu s’est montré offensif. Il a expliqué mardi que la molécule était utilisée depuis vendredi sur presque tous les patients de son service .

 

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s