LES AMATEURS DE LA MACRONIE FACE A L EPIDEMIE: Impossible de  se laver les mains dans bien des écoles

Impossible de  se laver les mains dans bien des écoles

Sur Europe 1, vendredi 28 février, Homer Simpson a déclaré 5TKCBPWYJNNJX5YYPYJ2RHZ2X4qu’il est « important de rappeler que le sujet majeur est de se laver les mains« .

En effet, nous pourrions penser que les écoles françaises disposent de tous les équipements nécessaires pour assurer une bonne hygiène. Pourtant le nombre de toilettes insuffisant, la propreté de ces derniers, ou encore le manque de consommables sont, encore à ce jour, un sujet négligé en France. La preuve? Essity, acteur de l’hygiène et de la santé, a mené avec l’IFOP une étude auprès de 500 enfants âgés de 6 à 11 ans. Il en ressort qu’un élève sur deux se retient volontairement d’aller aux toilettes en milieu scolaire… alors que les enfants passent les deux-tiers de leur journée à l’école. Ce constat est édifiant.

Dans les établissements scolaires, on compte, en moyenne, une toilette pour… 50 élèves ! Ce qui est totalement insuffisant. Un avis partagé par tous, parents, élèves et professeurs. Par exemple au lycée La Tourelle à Sarcelles, 1 409 élèves se partagent 19 toilettes ; au lycée Angela Davis à Saint-Denis, 1 200 élèves se partagent 30 toilettes.

A lire aussi :

Ecole : plus d’un enfant sur deux se retient d’aller aux toilettes

Un budget papier de 1 000 euros par an

Et si le nombre de toilettes est insuffisant, ne parlons même pas de leur état : l’hygiène y est plus que douteusepas de papier toilette, pas de savon, ou un savon dans un tel état que l’on préfère ne pas y toucher, et rien pour s’essuyer les mains.

Quant à l’entretien de ces toilettes, il est insuffisant : les agents de nettoyage ne passent qu’une fois par jour, ce qui est insuffisant. Résultat, les élèves se retiennent parfois jusqu’à 9 heures d’affilée, car ils font tout pour éviter les toilettes scolaires : ils ne vont aux toilettes qu’avant de partir de chez eux et n’y retournent qu’en rentrant !

Quelques jours auparavant, le 24 février, Le Parisien publiait une enquête intitulée « Manque d’hygiène, insécurité… le scandale des toilettes scolaires en Ile-de-France » (http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/manque-d-hygiene-insecurite-le-scandale-des-toilettes-scolaires-en-ile-de-france-24-02-2020-8265672.php). Cette enquête fait suite à de nombreuses autres alertes qui n’ont eu aucun résultat (par exemple, dès 2017, dans le Huffington Post : https://www.huffingtonpost.fr/2017/10/03/dans-les-ecoles-le-cauchemar-des-toilettes_a_23230656/).

Les collectivités locales, avec la complicité du ministère, sont plus soucieuses de fournir les établissements scolaires en tablettes tactiles que d’y refaire les toilettes, qui sont dans un état déplorable. Avec 70% d’espaces sanitaires incomplets ou défectueux dans les établissements scolaires sur le territoire, avec de nombreux établissements sans savon ni de quoi se sécher les mains, comment bien se laver les mains ?

Qu’attendent donc les enseignants pour envoyer à leur ministre et aux parents  des photos des toilettes de publiques ?

 

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s