Macron maintient les régimes spéciaux et sacrifie tous les autres (fonctionnaires ,salariés du privé, indépendants…)

 

Jean Claude Mailly confirme ce que seuls les imbéciles  ne veulent pas croire: les régimes spéciaux ne disparaitront pas . Le régime unique ne verra le jour que pour les autres …

Tout semble réglé, après les policiers et les sénateurs , les marins , la Ratp, EDF et la sncf conserveront les régimes spéciaux pour  tous ceux qui sont en poste; clause du grand père  ou du tonton. Il était prévu que l’entrée  dans le nouveau régime se ferait pour les actifs nés en 1985. Dans la réalité ce sera pour ceux qui seront recrutés après 2022…

Le gouvernement a cédé aux syndicats les plus corporatistes qui se moquent pas mal de ce que deviendront 96%des Français: la CFDT et l’UNSA.

appelle à une pause du conflit à la SNCF après des avancées sur le « contrat social » aka la clause du grand-père,

L’unsa a obtenu bien mieux , sans doute  la mise en oeuvre pour les nouveaux entrants. On parle de « clause du grand père ».

 

Et, à la fin, les cheminots ne perdront rien, ou si peu. L’exécutif maintient bien  en théorie sa volonté de supprimer le régime spécial de retraite à la SNCF. Mais les 52.000 agents (les conducteurs à partir de la génération 1985) rebasculés dans le régime de retraite par points ne verront pas vraiment la différence. «Le montant de leur pension sera dans le pire des cas au moins aussi élevé que celui de leurs aînés au régime spécial de retraite», résume Thierry Marty, conseiller à l’Unsa-ferroviaire. Et, pendant longtemps, ils partiront en retraite bien plus tôt que les salariés du secteur privé. Bref, si le gouvernement n’a pas exclu du champ de la réforme tous les cheminots au statut et n’a pas officiellement appliqué la fameuse «clause du grand-père», c’est tout comme.

Le pdg de la sncf confirme le marché.

https://www.capital.fr/economie-politique/reforme-des-retraites-les-tres-gros-cadeaux-laches-aux-cheminots-par-le-gouvernement-1358316#utm_source=Welcoming&utm_medium=cpc&utm_campaign=emailwelcoming

Les contrôleurs aériens également

https://www.lesechos.fr/economie-france/social/reforme-des-retraites-les-controleurs-aeriens-devraient-voir-leurs-avantages-maintenus-1158636?xtor=CS1-25&fbclid=IwAR2P6GeqYzFli3vaHJ3bCD1lbBqgpKg1a0A999mydWpjqSgFj35BcW4vndk

Il fallait que tout change pour les Français , pour que rien ne change à la SNCF, Ratp Edf…

16560654

Les cocus de l’affaire  seront les fonctionnaires et les salariés du privé…

Les infirmières, les enseignants  ne se font guère d’illusions

De tous les salariés mobilisés contre la réforme des retraites, les enseignants sont ceux qui ont le plus à perdre financièrement. Leurs pensions devraient diminuer d’au moins un tiers. Pour les mettre à niveau il faudrait relever fortement leurs salaires. Si le gouvernement le promet, les professeurs n’ont pas oublié la parole du président de la République assurant qu’il ne le ferait pas.

 

Mais le pire n’est pas ce regard rétrospectif. Le pire c’est que la réforme veut les obliger à regarder l’avenir, un avenir redéfini par JM Blanquer.

 

De tous les salariés mobilisés contre la réforme des retraites, les enseignants sont aussi les seuls qui sont soumis à un chantage ministériel. Leur ministre les enjoint d’accepter une redéfinition de leur métier pour pouvoir bénéficier d’une revalorisation amortissant , dans une proportion qui reste à définir, les pertes liées à la réforme.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2019/12/20122019Article637124236469160689.aspx?fbclid=IwAR3O8eaMTQW8BegrSG5uMD_tuMaA-0QSXrXmmjJe5DT-EBKT4dX07sKxftI

Il faut reconnaitre que cette réforme inique est né dans les cerveaux pervers des « Strauss Kahniens » et du Sgen Cfdt, le syndicat qui a saboté l’école depuis un demi siècle.

Rassurez vous les salariés du privé seront également perdants…

Les agriculteurs gagneraient 7 euros de plus par mois, une misère

Tout ce bordel pour ça? Et bien oui ça c ‘est Macron…

Et en prime nous franchissons les 100% du Pib pour la dette publique et ça continuera: la réforme Macron , c’est 11 millards de cotisations à financer pour l’Etat s’il intègre les primes des fonctionnaires dans le calcul de leur retraite unique et 10 milliards de plus pour revaloriser les enseignants. Qui peut croire dans ces conditions qu’il les revalorisera. Pourquoi vouloir supprimer le système actuel pour les fonctionnaires et le maintenir pour EDF SNCF RATP sans compter l’armée la police…

Non seulement l’Etat ne tiendra pas sa parole mais il aura besoin de dérober la cagnotte des retraites du privé et des indépendants.

 

Quid de la cagnotte des avocats?

Macron s’accommode parfaitement  de ce deal . A ce que l’opinion percevait comme une injustice il répond en accentuant l’injustice…

Seuls ceux qui disposent d’un vrai pouvoir de nuisance peuvent se faire entendre. Les cheminots et la Ratp joueront ils « perso » comme l’espèrent le pouvoir , la CFDT et l’Unsa, ou au contraire  se battront ils pour le retrait de la réforme?

Macron , la cfdt  et l’Unsa ont perdu depuis longtemps toute dignité, mais les autres?

En l’état la seule solution sera le retrait de la réforme inique , la copie est nulle, il faut tout recommencer

 

Le gouvernement se moque du monde  et fait souffrir les Français pour rien …

Enfin pas tout à fait, Blackrock et les fonds yankees en profiteront:

Un article du Canard enchaîné de 2017, posté sur les réseaux sociaux ces derniers jours, relatait l’organisation à l’Elysée d’une journée d’agapes avec une délégation de 21 gestionnaires de fonds emmenés par BlackRock et son PDG, Larry Fink. Un documentaire d’Arte, dont un extrait a également été beaucoup partagé sur Twitter, affirme que Larry Fink a rencontré Emmanuel Macron à plusieurs reprises après son élection.

La rubrique CheckNews de Libération (article payant) a recensé les contacts, relatés par la presse ces dernières années, entre l’exécutif et le fonds d’investissement. Il en ressort que, dès le 6 juin, Larry Fink a été discrètement reçu par Emmanuel Macron, selon L’Obs. En octobre 2017, le gouvernement a demandé au Comité action publique 2022 de plancher sur la réforme de l’Etat. Un groupe d’experts où siège… Jean-François Cirelli, le patron de la branche française de BlackRock. On retrouve encore Larry Fink à l’Elysée en juillet 2019, à l’invitation d’Emmanuel Macron, lors d’une réunion sur le climat et l’investissement. Jean-Paul Delevoye avait quant à lui rencontré le fonds BlackRock début mars 2018 lors de sa nomination comme haut-commissaire aux retraites

79359427_2580070338895849_703515050379313152_n

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s