Pujadas et les copines de Tariq Ramadan

 

 

telechargement

 

 

Pujadas et Salamé dans leur émission politique exploitent  régulièrement la recette. Une jeune femme, jolie si possible nous est présentée comme invitée surprise pour bousculer la personnalité du jour. Hélas la représentante anodine de la « communauté musulmane » serait selon des militants  anti islamisme  , chaque fois proche  d’une organisation  intégriste. Le monde médiatique et politique offre ainsi une tribune aux idées des islamistes.

A trois reprises Pujadas s’est livré à la même opération …

Manipulation ou bêtise ? il n’en reste pas moins qu’une fois de plus  il sera bien difficile aux musulmans d’échapper à l’emprise idéologique d’une organisation comme les Frères musulmans  pourtant  interdite dans plusieurs pays .

Il y a un an , Isabelle Kersimon dénonçait déjà la méthode ,utilisée pour la première fois contre Finkelkraut  :

« Car en sus de porter tort à l’invité, l’insultante personne a déshonoré nombre de nos compatriotes d’origine levantine, maghrébine, etc., et nombre de musulmans plus attachés à leur tradition familiale et spirituelle qu’aux colifichets des intégristes. Elle a donné d’eux une image pathétique et détestable. Le dessinateur Johann Sfar l’a parfaitement exprimé: «C’est vraiment la double peine pour les citoyens français venus d’une famille du Maghreb, ou de culture musulmane. Non seulement la télé ne les laisse pas assez souvent s’exprimer, mais en plus, quand on nous vend des «jeunes gens représentatifs et issus de la société civile» il s’agit à tous les coups de copains de Tariq Ramadan ou des Indigènes de la République. Les émissions qui choisissent de tels intervenants torpillent le débat et montrent des joutes caricaturales. (…) Je ne voudrais pas être dans la tête des directeurs d’antenne car ils portent une lourde responsabilité sur le climat dégueulasse de notre pays. Il faut s’attacher à faire baisser les préjugés, à créer de la fraternité. Les français originaires du Maghreb n’ont jamais demandé à être représentés par les copines de Tariq Ramadan ou des Indigènes de la République! C’est irresponsable. Et ça attise la haine de tous les côtés.»

 

Les accusations de Iqwan INFO

« la jeune femme qui a traité Alain Finkielkraut de « pseudo-intellectuel » avant de lui intimé l’ordre de se taire pour « le bien de la France », n’est pas du tout une « jeune musulmane apolitique » mais la nouvelle égérie de la MAFED. Un Collectif de femmes disant subir le « racisme d’Etat » (c’est précis) et qui sert surtout de paravent aux Indigènes de la république (pro-islamistes, obsédé par les Juifs, et soutenant la résistance armée du Hamas ainsi l’Intifada des couteaux) pour organiser la très politique « Marche de la dignité ».

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=ue00aPAVYs0

 

 

 

Wiam Berhouma redit sur son fil tweeter qu’elle n’appartient à aucun groupe. C’est faux. Elle appartient au MAFED. Et elle s’est présentée aux régionales 2015 sur une liste comportant de nombreux autres membres des Indigènes de la République.

France télévisions va chercher ses invités apolitiques dans les mêmes cercles agressifs et anti-laïques et haineux proches du PIR (le Parti des Indigènes de la République). »

 

Les accusations d’Isabelle Kersimon

« Aussi narquoise que virulente, la prétendue «prof d’anglais musulmane anodine de Noisy», jouissant d’une posture victimaire que nos caméras et micros caressent trop souvent, en bons ordonnateurs d’une moraline paternaliste que l’on pourrait qualifier de coloniale, pour le coup, a récité son bréviaire de la haine de la France et ordonné à Alain Finkielkraut de se taire «pour le bien» de notre pays que tout en elle exècre. Cette jeune femme se prétendant laïque ne l’est pas, dans la mesure où, étant proche du Parti des Indigènes avec qui elle a défilé dans les rues de Paris il y a quelques semaines, elle vomit la France et la République, et par conséquent tout ce que ces bonnes mères offrent à leurs enfants, d’où qu’ils viennent: l’éducation, les soins, la possibilité de développer son esprit critique, celle de célébrer par la connaissance la culture des ancêtres et celle de s’émanciper en libre conscience »

 

telechargement-1 

Sihame Assbague face à Alain Juppé venait du même cercle 

 

Invitée de Pujadas en 2014 une jeune apolitique s’en été déjà prise à Juppé  et parlait déjà de racisme  Elle venait exactement de la même organisation.

“Vous êtes un vieux Blanc de plus de 60 ans”. Interpeller publiquement une personne par sa couleur de peau, son sexe ou son âge, la réduire à cela, ne tombe-t-il pas sous le coup de lois antiracistes ou contre la discrimination? Un blanc disant à l’inverse: «Vous êtes une femme, jeune, de peau mate» et qui en tirerait des conclusions du genre : Vous, enfants d’immigrés, vous êtes les bourreaux de la culture et de la langue française», n’aurait-il pas été stigmatisé et fait l’objet d’une procédure pénale? Madame Assbague défend les droits civique, dit-elle. Mais apparemment les lois de la république ne la concernent pas.

 

Alain Juppé lui a fait remarquer qu’il ne pouvait rien à sa couleur et à son âge, pourtant elle a redit une seconde fois cette phrase malheureuse comme une leçon bien apprise. Elle voulait faire le buzz et se faire valoir dans les banlieues. S’en est suivi un long monologue où elle traite les politiciens de «bourreaux» des valeurs républicaines.

Sihame Assbague présente bien, parle plus calmement. Et pour cause, elle a un bon professeur : Tariq Ramadan, dont elle est très proche. Sur cette photo, elle lui chauffe le pupitre en attendant qu’il prenne la parole contre la politique antiterroriste au meeting de Saint Denis organisé par les Indigènes de la République et leurs amis après les attentats.

https://www.youtube.com/watch?v=vPzKmTW15SM

Sihame Assbague, était auparavant  porte parole du Collectif Stop le Contrôle au Faciès.

 

 capture-decran-2016-01-22-a-10-28-30-745x450

Le réquisitoire de Mohamed Louizi : France 2 et la fabrique des icônes islamistes

 

Une fois de plus Mohamed Louizi , militant anti islamiste  nous livre une étude précise de la duplicité de France Télévision .

 

https://www.youtube.com/watch?v=KU_7KfvyGi4

 

« lors de l’ « Emission politique » de France 2 du jeudi 5 janvier 2017, présentée par le duo Pujadas et Salamé, l’on a proposé à l’ex-premier ministre socialiste et actuel candidat aux « Primaires citoyennes », de débattre avec une jeune femme voilée, Attika Trabelsi de son nom. Le journaliste Karim Rissouli la présenta en ces termes, je cite : « Attika Trabelsi, vous êtes jeune diplômée de l’école normale supérieure. Vous êtes entrepreneure. Vous avez créé une entreprise en ligne de l’artisanat marocain, et vous êtes également engagée au sein de l’association Lallab dont le but est, je cite : « montrer la pluralité des femmes musulmanes ». Vous vous dites musulmane et féministe … ». Fin de citation.

S’en est suivi une séquence larmoyante à dessein, où la jeune femme, se disant humiliée à l’écoute des propos de Manuel Valls – « Marianne a le sein nu parce qu’elle nourrit le peuple ! Elle n’est pas voilée, parce qu’elle est libre ! » – a plutôt cherché à émouvoir, en endossant l’habit de l’éternelle victime, au lieu d’engager une réflexion digne, responsable, dépassionnée et débarrassée de toute victimisation mesquine, face à un potentiel candidat aux prochaines élections présidentielles, sur le principe même de la laïcité et les dangers réels qui menacent la République : l’islamisme, ses agents agitateurs et ses voiles, en tête du peloton.

En effet, la laïcité demeure méthodiquement fragilisée, systématiquement attaquée par le réseau islamiste, de concert avec une certaine gauche clientéliste, multiculturaliste et néo-internationaliste, substituant le « prolétaire » d’hier par la femme « voilée » d’aujourd’hui. Cela rapporterait des voix, semblerait-il. Après tout, Attika Trabelsi est parfaitement dans son droit de défendre mordicus son bout de tissu sacré, dissimulant son cuir chevelu au nom du Ciel. Cependant, France 2 est-elle en droit de faire le jeu de l’islamisme et de banaliser, de la sorte, son discours victimaire et ses étendards identitaires ? Est-elle en droit de lui offrir une tribune libre, devant presque deux millions de téléspectateurs, ce soir-là ?

Loin d’incarner et de représenter cette citoyenne lambda, triée arbitrairement sur le volet, lors d’un casting ordinaire, elle est une vraie militante dans un vaste réseau islamiste. Elle fait de son voile un label identitaire revendiqué et revendicatif. Elle n’est pas simplement « engagée au sein de l’association Lallab » dixit Karim Rissouli, mais elle occupe le poste stratégique de trésorière de cette très jeune association, citée furtivement, et une seule fois, dans cette émission. Attika Trabelsi est venue, par le biais de je ne sais quel tuyau, officiellement en porte-voix, défendre une vision idéologique de Lallab. C’est-à-dire, au nom du pluriel, cette association, riche en voiles de toutes formes, tente de légitimer et de banaliser l’uniformisation islamiste des corps féminins et d’interdire, par la même, la mise en cause nécessaire de toute la construction théologique et jurisprudentielle sous-jacentes des revendications islamistes identitaires moyenâgeuses, qui s’en réclament.

Mais Lallab est aussi une filiation européenne au réseau ENAR le CCIF à l’échelle européenne – demeurant noyauté par des islamistes et leurs standards victimaires, et qui est financé, entre autres, par la Commission Européenne et par l’OSF (Open Society Foundation) de Georges Soros ! Le 26 mai 2016, lit-on sur la page Fb de Lallab, Sarah Zouak a participé à un symposium organisé par le réseau ENAR sous le thème : « Muslim women : forgotten women ? Understanding the gender dimension of islamophobia »[23]. Parmi les intervenants annoncés l’on trouve, entre autre, Malika Hamidi, directrice générale de l’EMN (Européen muslim network) que préside Tariq Ramadan, ainsi que le franco-égyptien Marwan Muhammad, directeur exécutif du CCIF. Dans le post de Sarah Zouak, elle a écrit, je cite : « une journée entière consacrée à l’étude de cette double oppression dont sont victimes les femmes musulmanes en Europe : le sexisme et le racisme. On a terriblement hâte de rencontrer des expert.e.s de toute l’Europe sur le sujet … » !

 

Valls fut digne dans sa réponse

« Il y a aujourd’hui un salafisme influent. Je suis inquiet de cette mode [pour évoquer le voile] (…). Je ne veux pas que, dans nos quartiers, on impose aux femmes la manière de s’habiller, de se comporter. »

Au même moment Peillon joue le vote communautariste en assimilant la situation des musulmans en France aujourd’hui à celle des juifs sous Vichy ….

Pourquoi inviter pour représenter les musulmans  des invitées proches de Tariq  Ramadan et tenant toutes le même discours victimaire  et intégriste ?

Rassurons l’indigne Peillon , les juifs n’étaient pas invités sur les ondes de Radio Paris…

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s