Terrible accusation.Pour le roi de Jordanie le terrorisme en Europe fait partie du plan de notre ami Erdogan

images (1)

 

Le journal britannique the Guardian  reproduit le contenu d’une conversation secrète entre le roi de Jordanie et des représentants du Sénat américain.

http://www.theguardian.com/world/2016/mar/25/sas-deployed-libya-start-year-leaked-memo-king-abdullah

 

Abdallah II est un homme prudent conscient de la menace terroriste ? Son pays accueille des centaines de milliers de réfugiés syriens. Pour rendre possible la trêve  mise en place entre le régime  syrien et certains groupes rebelles, la Jordanie a fermé sa frontière aux islamistes.

Au cours de la conversation il rappelle la responsabilité de l’occident dans la crise en Lybie  mais surtout  il accuse. Israël préfère Al  Qaeda  au hezbollah à sa frontière. Tout le monde le sait.  Plus surprenante l’accusation très claire  à l’encontre de la Turquie d’Erdogan. Le roi de Jordanie  considère que la Turquie veut mettre en place une solution islamiste et que le terrorisme en Europe fait partie de son plan.

La Turquie contrôle et organise les entrées et les retours des islamistes.

De tels propos laissent songeur après les sommets de la honte organisés par Merkel et engageant l’Europe. Les malheureux réfugiés syriens sont livrés en otages  à la dictature turque. C’est elle  qui touchera des milliards d’euros pour récupérer un réfugié et… en fournir un autre à la place choisi par elle.

Le HCR a refusé de participer à cette sinistre farce… Rappelons à ceux qui l’ignorent  que les réfugiés syriens n’étaient pas impliqués dans les évènements en Allemagne  et qu’ils représentent 2% de ceux qui sont passés par la jungle de Calais. Reprocher aux réfugiés syriens le terrorisme c’est reprocher Bernard Henry Levy aux philosophes. Le peuple syrien est victime  du jeu d’Erdogan et du Qatar .Pour toutes ces raisons je ne supporte plus les postures compatissantes de leurs complices, Hollande et Merkel.
 vous trouverez sur Amazon un livre papier (10 euros ) intitulé »Pourquoi les Gaulois ont ils peur que l’islam leur tombe sur la tête ».

http://www.amazon.fr/Pourquoi-Gaulois-peur-lislam-tombe/dp/B01A5CKTHQ/

Je tente une approche historique et géopolitique de la situation actuelle.
Vous pouvez  également acheter le ebook sur amazon 3euros,22
http://www.amazon.fr/dp/B01A5DEZ6Q

Pour répondre à vos sympathiques attentes, je peux directement me procurer des exemplaires à l’impression et vous les envoyer personnellement.
via Paypal  14 ,5 euros  (réexpédition comprise)

cliquez  sur le bouton  « buy »


Buy Now Button

Réservé aux commandes en France 

résumé

La France s’ethnicise. Plus le monde politico – médiatique donne des leçons de morale plus la société se fracture et se racialise. Les catégories populaires et moyennes se sentent abandonnées par  les politiques  et quelles que soient leurs origines elles se regroupent autour d’un mode de vie et  d’un ressenti commun. Les Néo Gaulois se sentent menacés, ils ne  votent plus ou votent mal. Plus les partis de gouvernement  stigmatisent leurs comportements, plus les Néo Gaulois se sentent trahis.

Les apprentis sorciers construisent de toutes pièces une autre ethnie, celle  des « musulmans ». Le terme  correspond de moins en moins aux pratiquants d’une religion, de moins en moins à des immigrés. Les Néo Musulmans  sont nés  en France, ne connaissent pas tous l’islam, ils construisent leur identité sur des   signes  culturels visibles, un mode de vie différent et surtout   le refus  de l’acculturation.

Dans  un contexte de crise économique et sociale qui a fragilisé  l’ancien  modèle français d’intégration, une géopolitique brouillonne et des invectives bien pensantes ne font qu’aggraver la fracture.

Les attentats sont à la fois la conséquence de la décomposition de la France et de guerres extérieures incohérentes. L’islamisme radical n’a rien d’une dérive sectaire, c’est une maladie de l’islam comme le nationalisme est une maladie de la nation. On ne peut étudier l’islamisme sans parler de l’islam.

Plus du quart des radicalisés sont nés dans des familles chrétiennes ou sans le moindre lien avec l’immigration, le mal français n’est pas une dérive sectaire, c’est une maladie de la France. Nous devrons donc parler de la France.

Le but de ce dossier sans complaisance est d’interpeller  les  responsables avant qu’il ne soit trop tard car « partout se fait sentir la nécessité d’une réflexion sereine et globale sur la meilleure manière d’apprivoiser la bête identitaire » (Amin Maalouf).BookCoverPreview

Cet article a été publié dans géopolitique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s