» The World Turned Upside Down « Le monde sens dessus dessous et la troisième guerre mondiale commence

On raconte que le général Cornwallis vaincu à Yorktown fit défiler ses troupes devant Washington et Rochambeau sur l’air du  » The World Turned Upside Down « . Le monde à l’envers, à sens inverse , le monde incompréhensible . L’histoire lui donnera raison , les Etats Unis deviendront la première puissance mondiale et la monarchie française ruinée par cette guerre qui ne la concernait pas, disparaitra…

Aujourd’hui , 240 ans après Yorktown le monde est à nouveau sens dessus dessous et nous ne le savons pas. La guerre en Ukraine constitue un accelérateur vers l »imprévisible.

Emmanuel Todd  insiste sur la dimension idéologique et culturelle de cette guerre et sur l’opposition entre l’Occident libéral et le reste du monde acquis à une vision conservatrice et autoritaire. Les plus isolés ne sont pas, selon lui, ceux qu’on croit.

On est parti dans cette guerre avec l’idée que l’armée de la Russie était très puissante et que son économie était très faible. On pensait que l’Ukraine allait se faire écraser militairement et que la Russie se ferait écraser économiquement par l’Occident. Or il s’est passé l’inverse.

On pensait que la Russie écraserait facilement l’Ukraine, c’est le contraire qui s’est produit. La nation kiévaine, qu’Emmanuel Todd décrit justement comme un « failed state » (état en déliquescence) au moment du conflit, s’est comme réveillée en sursaut. « L’Ukraine n’a pas été écrasée militairement même si elle a perdu à cette date 16 % de son territoire ».

Le penseur poursuit : « Ce que l’on a découvert, à l’opposé, c’est qu’une société en décomposition, si elle est alimentée par des ressources financières et militaires extérieures, peut trouver dans la guerre un type nouveau d’équilibre, et même un horizon, une espérance. Les Russes ne pouvaient pas le prévoir. Personne ne le pouvait. ».

Poutine a fait une grosse erreur au début, qui présente un immense intérêt socio-historique. Ceux qui travaillaient sur l’Ukraine à la veille de la guerre considéraient ce pays, non comme une démocratie naissante, mais comme une société en décomposition et un «failed state» en devenir. On se demandait si l’Ukraine avait perdu 10 millions ou 15 millions d’habitants depuis son indépendance. On ne peut trancher parce que l’Ukraine ne fait plus de recensement depuis 2001, signe classique d’une société qui a peur de la réalité. Je pense que le calcul du Kremlin a été que cette société en décomposition s’effondrerait au premier choc, voire même dirait «bienvenue maman» à la sainte Russie.

Todd a raison mais ce qui a commencé comme une guerre civile entre slaves ukrainiens et slaves russes a changé de dimension .

la Russie, dont on pensait l’économie très affaiblie, équivalente au PIB de l’Espagne, s’est montrée très résistante aux sanctions occidentales. La prévision du ministre de l’Économie Bruno Le Maire s’est avérée inexacte : l’économie russe ne s’est pas effondrée… Todd le rappelle : « Le rouble a pris 8 % par rapport au dollar depuis le début de la guerre ».

https://twitter.com/i/status/1618528074982912000

Ainsi, la Russie pense-t-elle mener, de son point de vue, « une guerre défensive ». Voilà qui peut choquer, alors que l’armée envahit sciemment le territoire d’un état souverain… Précision d’Emmanuel Todd : « Je vous propose un exercice psycho-géographique, qui peut se faire par un mouvement de zoom arrière. Si on regarde la carte d’Ukraine, on voit l’entrée des troupes russes par le Nord, l’Est, le Sud… Et là, effectivement, on a la vision d’une invasion russe, il n’y a pas d’autre mot. Mais si on fait un immense zoom arrière, vers une perception du monde, mettons jusqu’à Washington, on voit que les canons et missiles de l’Otan convergent de très loin vers le champ de bataille, mouvement d’armes qui avait commencé avant la guerre. Bakhmout est à 8 400 kilomètres de Washington mais à 130 kilomètres de la frontière russe. »

Le soutien occidental a sauvé l’Ukraine et renforcé le régime de Poutine .

De régional ce conflit devient mondial

« Il est évident que le conflit, en passant d’une guerre territoriale limitée à un affrontement économique global, entre l’ensemble de l’Occident d’une part et la Russie adossée à la Chine d’autre part, est devenu une guerre mondiale ».

Si l’économie russe résistait indéfiniment aux sanctions et parvenait à épuiser l’économie européenne, tandis qu’elle-même subsisterait, adossée à la Chine, les contrôles monétaire et financier américains du monde s’effondreraient, et avec eux la possibilité pour les États-Unis de financer pour rien leur énorme déficit commercial. Cette guerre est donc devenue existentielle pour les États-Unis. Pas plus que la Russie, ils ne peuvent se retirer du conflit, ils ne peuvent lâcher. C’est pour ça que nous sommes désormais dans une guerre sans fin, dans un affrontement dont l’issue doit être l’effondrement de l’un ou de l’autre. Chinois, Indiens et Saoudiens, entre autres, jubilent.

Emmanuel Todd insiste enfin sur la notion d’isolement. Ici en Europe, nous avons beau jeu de répéter sans cesse que la Russie est « isolée ». C’est sans doute prendre nos désirs pour des réalités. C’est nous, bien souvent, qui sommes sur la touche. « Quand on regarde les votes des Nations unies, on constate que 75 % du monde ne suit pas l’Occident, qui paraît alors tout petit. »

Pire le reste du monde rejette un occident à ses yeux wokiste et dégénéré.

 Mais il est évident que la Russie de Poutine, devenu moralement conservatrice, est devenue sympathique aux Saoudiens dont je suis sûr qu’ils ont un peu de mal avec les débats américains sur l’accès des femmes transgenres (définies comme mâles à la conception) aux toilettes pour dames.

Les Russes émergent du tragique : le totalitarisme, l’anarchie, les salaires non versés, les gangs… Nous, boomeurs et post-boomeurs, avons oublié le tragique de l’histoire. Les bons élèves qui nous gouvernent n’ont rien vécu d’important. Ils ne savent pas que la guerre suppose une répartition des charges, une négociation entre les classes, une poussée démocratique.

« This is no dream. This is really happening. » « Ce n’est pas un rêve. Ça se passe vraiment », crie Mia Farrow dans Rosemary’s Baby (1968) lorsqu’elle comprend que le diable la possède physiquement. Magnifique métaphore de ce que va bientôt ressentir notre classe dirigeante. Elle vivait depuis trente ans dans un monde pour rire, mélangeant esprit Bisounours et vénalité, où vivre à fond sa vie, c’était faire un plan de dissert, baratiner à l’oral de l’ENA, puis baratiner les électeurs, puis vaticiner sur l’Europe, puis privatiser pour aller ensuite ramasser pour soi-même de l’argent dans le privé. Ce rêve a masqué le non-investissement dans l’industrie, la construction, la recherche, l’hôpital, le salaire des profs.

Poutine bénéficie de quelque chose dont on n’a pas idée, c’est que les années 2000, les années Poutine, ont été pour les Russes les années du retour à l’équilibre, du retour à une vie normale. Je pense que Macron représentera à l’opposé pour les Français la découverte d’un monde imprévisible et dangereux, des retrouvailles avec la peur. 

Le G7 contre le reste du monde ? Souvenons-nous, de manière plus anecdotique, de la Coupe du monde au Qatar. La majorité des pays du monde ont rejeté l’appel américano-européen à porter des « brassards LGBT lors du match ». Ensuite, la FIFA a refusé de donner à Volodymyr Zelensky la possibilité de s’exprimer en visioconférence avant la finale. Et pour cause : la majorité des pays du globe ne le souhaitaient pas.

Le président Lula refuse de prendre parti dans ce conflit, renvoyant le leader ukrainien dos-à-dos avec Vladimir Poutine : « Ce type est aussi responsable de la guerre que Poutine. Une guerre n’a jamais un seul coupable ». En réalité l’élection de Lula et les tentatives de la cia de le renverser , sont de bonnes nouvelles pour Poutine . Bolsonaro était plus proche des Etats Unis avec Trump

La Chine, l’Inde, le continent africain ,le monde arabo musulman, le Brésil de Lula, une large part de l’Amérique latine se détachent de l’Occident et du G7 et ils préparent le monde de l’après dollar…

Xi Jinping a fait l’éloge du « partenariat global et de la coopération stratégique » russo-chinois qui « font preuve dans cette nouvelle ère de la maturité et de la résistance au stress », selon ses propos traduits en russe et publiés par le Kremlin.

« Nous sommes prêts à renforcer la coopération stratégique avec la Russie, à donner l’un à l’autre des possibilités de se développer, d’être des partenaires globaux pour le bien des peuples de nos pays et dans l’intérêt de la stabilité dans le monde entier », a-t-il assuré.

L’Amérique a conscience de tout celà et elle ne veut pas perdre la face en Ukraine, les autres savent que si Poutine recule , leur tour viendra …

Quand les adversaires sont acculés; le pire peut arriver …

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour  » The World Turned Upside Down « Le monde sens dessus dessous et la troisième guerre mondiale commence

  1. Jean Sentrais dit :

    Emmanuel Todd omet de considérer qu’aujourd’hui c’est la 3è fois en 11 mois qu’une armée d’Ukraine se fait dessouder. Et ça pose un big problème à l’Ukraine : pour assurer un nombre minimal d’opérateurs guerriers au front, des légions étrangères (corps francs) sont constitués sous le commandement exclusif des USA.

    Durant ces 11 mois Zelensky a déjà perdu 2 fois l’Ukraine, et la perdra une nouvelle fois.

    Puis, jamais il ne gagnera la guerre : ou la Russie, ou les USA la gagnera. Ou les USA et la Russie la gagneront ensemble.

    Quant l’UE, elle s’évertue à perdre davantage et d’avantages … comme si elle voulait jeter à la face du monde qu’étant immensément riche elle a beaucoup beaucoup beaucoup à perdre !

    Nous sommes dirigés par d’insigniants idiots, et de féroces assassins.

    Entretemps, il n’est pas vain de reconsidérer l’avenir très prochain de la France : à voir ce qui suit.

    Alexandre Jardin : -« Nous pouvons être dans une situation de blocage du pays d’ici quelques semaines » (vidéo diffusée le 25 janvier 2023, durée 47:37).

    Et, pour conclure sur l’EMmerdeur et son système technocratique fou :
    -« Les grandes catastrophes surviennent toujours par les gens qui veulent faire le bien » !

    Ce sont les pire, les plus dangereux en France et en UE et aux USA.

    J’aime

  2. Jean Sentrais dit :

    En France, le « world turned upside down », c’est plutôt ceci aujourd’hui :
    -« Quand je menais les chevaux boire », une complainte pop post-vaxxinale, professionnelle, économique, énergétique, familiale et sentimentale …

    Aimé par 1 personne

  3. Pierre Driout dit :

    Patrice Taravel qui reprend le travail de Pierre Chaillot sur la mortalité post-vax.

    https://strategika.fr/2023/01/24/liens-potentiels-entre-les-doses-injectees-anti-covid-19-et-la-surmortalite-en-europe/

    J’aime

  4. Jean Sentrais dit :

    Sur BFMtv, dialogue croisé et impétueux entre 7 petits méchants roquets de salon et Piotr Tolstoï vice-président de la Douma (Parlement russe) (vidéo diffusée le 24 janvier 2023, durée 01:00:59) :

    Perso, ce que j’en retiens est navrant de la vision occidentale, par les 2 erreurs suivantes :

    1
    les Français n’ont même pas conscience qu’ils ne tiennent qu’un jeu de rôle pantomimique (l’EMmerdeur, ce bouffon ridicule) dont le grand stratège est US ;

    2
    les Occidentaux sont pétris de cette suffisance (et arrogance) superfétatoire (inutile), se croyant le centre du Monde !

    Ben ! voyons. La conclusion de l’entretien appartient à Piotr Tolstoï : l’Occident n’est pas le centre du Monde …

    J’aime

  5. Ping :  » The World Turned Upside Down « Le monde sens dessus dessous et la troisième guerre mondiale commence — LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE – La vérité est ailleurs

  6. Jean Dumont dit :

    « la Russie, dont on pensait l’économie très affaiblie, équivalente au PIB de l’Espagne, »
    Le PIB ne reflète pas la réalité du pouvoir d’achat, ne pas confondre PIB en US$ et le PIB en PPA.

    J’aime

    • JEAN-LUC dit :

      Le PIB US, c’est aussi beaucoup de dépenses de soins très chers, de conseils à prix exorbitants , d’assurances, de services financiers, commerciaux etc….c’est de la vapeur d’eau…comme disait quelqu’un.
      Le PIB occidental a tendance à être survalorisé.

      Le PIB Russe c’est essentiellement la production de matières premières essentielles fossiles et non fossiles relatifs à l’énergie, aux minerais, engrais, production céréales, productions industrielles diverses….
      Pas du tout comparable à l’Espagne.
      Potentiellement c’est 30% des richesses mondiales. C’est du lourd.
      De quoi attiser l’appétit des prédateurs Anglo-saxons…

      L’industrie Russe de l’armement ne maximise pas les bénéfices au détriment de la qualité et fiabilité, car entièrement contrôlée par l’Etat.
      Potentiel scientifique de haut niveau, comme le montre les avancées dans la propulsion hypersonique (plusieurs années d’avance sur les Us)….

      Penser qu’on allait effondrer économiquement la Russie a été une grossière erreur annoncée dès le départ par certains qu’on n’a pas voulu entendre, comme pour la vaccination, le débat était interdit et le suivisme des décisions Us obligatoire.
      Quant à l’effondrer militairement, c’était aussi une mission quasi impossible compte tenu de la qualité et quantité de l’armement par rapport à l’occident, tant au niveau artillerie, blindés, aérospatiale, marine, infanterie, motivation etc….et avec toute l’industrie en soutien derrière.
      A écouter les experts des plateaux tv, c’était la débandade, plus de munitions et ils en étaient à démonter les machines à laver pour fabriquer des missiles…
      A mourir de rire si ce n’était si tragique.

      Ce n’est pas l’envoi de chars de modèles différents, avec plusieurs calibres de munitions qui va nécessiter une logistique complexe et une coordination très difficile à mettre en œuvre, qui va changer la face de la guerre, sous réserve qu’ils arrivent en bon état sur le champ de bataille,
      Et à condition d’avoir les personnels Ukrainiens compétents.

      En fait Les Anglo-Américains sont en train de perdre leur hégémonie financière assise sur le $ qui a beaucoup souffert de la politique des embargos et sanctions à tout va, des confiscations des réserves de certains pays, lesquelles ont fini par miner la confiance.
      En effet Beaucoup se sont dit que ça pourrait aussi leur arriver, avec de plus l’extraterritorialité du droit US et la mise en place d’un ordre fondé sur des règles, indépendantes du droit international.
      D’où l’émergence d’une nouvelle alliance économique mondiale, les BRICS qui va créer ses propres monnaies d’échange pour 40 à 50% du pib mondial.

      Les néoconservateurs US, qui tirent les ficelles depuis Washington, par leur folie n’auront fait qu’accélérer la chute de l’empire.

      En attendant, à défaut du nucléaire, il ne reste plus qu’a utiliser l’option militaire conventionnelle pour essayer de conserver l’hégémonie de l’empire.
      Mais il y’a un os, la Russie, qui n’est ni l’Irak, ni la Serbie, ni la Libye; c’est pourquoi l’Empire a besoin de la chair à canon des malheureux Ukrainiens coincés par les occidentaux d’un côté et leurs propres milices Ukro ultra nationalistes néonazies instrumentalisées à cet effet.
      Car les US n’ont pas envie de réceptionner les cercueils des boys à domicile.

      Comme toujours, la guerre s’est souvent à la base une histoire de gros sous et ceux qui la décident ne sont pas ceux qui la font.

      J’aime

  7. nicolasbonnal dit :

    Ecologie, malthusianisme, russophobie. Ce qui est surtout amusant, c’est ce recyclage d’Adolf Hitler par l’occident, déjà mis en lumière par le libertarien Shaffer Butler dans les années 90.

    Ecologie, contrôles, harcèlement, autoritarisme, russophobie, extermination malthusienne : comment notre société mondialiste a recyclé Hitler

    J’aime

  8. Jean Dumont dit :

    « la Russie, dont on pensait l’économie très affaiblie, équivalente au PIB de l’Espagne, »
    Le PIB en US$ ne représente pas correctement la réalité à l’intérieur du pays. Le PIB en PPA (Parité de Pouvoir d’Achat) montre un autre point de vue.

    J’aime

  9. huglom dit :

    Poutine n’utilise pas toute sa force et procède en dissolvant peu à peu et par usure les forces de l’OTAN et de l’Ukraine…contrairement aux tapis de bombes des US et de l’OTAN.
    Emmanuel Todd a une appréciation erronée sur ce point.
    Cette guerre est beaucoup plus réfléchie et tactique de son côté. Il a attendu presque 20 ans et l’arrogance de l’Occident les fera couler…
    Ecouter Jacques Baud sur ce sujet

    J’aime

  10. Ping : » The World Turned Upside Down « Le monde sens dessus dessous et la troisième guerre mondiale commence – Qui m'aime me suive…

  11. jean-marc sauret dit :

    Une guerre s’évalue au mirage destructeur qu’elle produit, pas au nombre de morts et d’attaques. Il n’y a plus de vainqueur, jamais que des profiteurs des résultats dans les décombres. Une guerre est avant tout économique et d’images. Elle est là, pour épuiser un rival, comme la France à Yorktown il y a 240 ans, en 1781 et la Russie ni la Chine, Ni l’Inde, ni le Brésil ne sont épuisés. Aujourd’hui, c’est tout l’occident qui s’effondre en Ukraine, tout le bloc US, avec son OTAN et son Europe néolibérale. Le monde bascule et la victoire ne se passe pas dans les plaines du Dombas, mais dans les échanges de monnaies. L’occident a déjà perdu… Bien amicalementJean-Marc Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

    Aimé par 1 personne

  12. Ping : The World Turned Upside Down « Le monde sens dessus dessous et la troisième guerre mondiale commence | «LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE – Politique émois et moi

  13. Jean Sentrais dit :

    Poitr Tolstoï, vice-président de la Douma (Parlement russe) :
    -« En 2025, quand la guerre sera finie, la France aura disparu » !

    Quand un grand joueur d’échecs m’annonce que dans 3 coups je serai mat, la moindre expérience passée dont je peux disposer serait que, d’emblée je considère que j’ai commis d’inexcusables erreurs …

    Mais oui mais non ! la France bouffone va perdre tout de sa puissance et de son crédit, en hurlant que le sort est scandaleux et injuste ! car elle avait été, pourtant la meilleure.

    C’est le syndrome du ballon rond, drôle de maladie du faible et du perdant perpétuel … Cela a un certain charme.

    J’aime

  14. Jean Sentrais dit :

    La France s’apprête à livrer à l’Ukraine 10 ou 20 chars Leclerc (mais sans chauffeurs : nos militaires refusent d’aller mourir pour le zélé Zelensky).

    Or, cela m’est difficile d’imaginer l’EMmerdeur convoquer les Français sur les écrans de propagande perpétuelle, pour nous annoncer d’une voix grave (remixée) :

    -« Ca y est ! maintenant nous sommes en guerre. En guerre contre un ennemi … visible ».

    En effet c’est improbable car, ne s’agissant plus de bouffonerie emmanuellesque, la grande Histoire ne permet pas de jouer 2x les mêmes scènes de l’acte I, II ou III.

    J’aime

  15. Jean Sentrais dit :

    Guerre en Ukraine – Régis Lesommier est de retour du front :
    -« Ce que j’ai vu m’a effrayé » (SudRadio/André Bercoff, vidéo diffusée le 26 janvier 2023, durée 18:53) :

    C’est devenu Verdun, où les Russes grignottent les lignes. Verdun, où les éclaireurs sont aériens comme en 14-18, mais avec des drones. Des drones russes ou ukrainiens …

    J’aime

  16. Christophe Nicolas dit :

    Poutine a été patient, il a donné sa chance à une paix pendant 8 ans

    Poutine a donné sa chance à une paix rapide au début du conflit. Ca n’a pas marché donc ceux qui ont saboté cette paix le lui reprocherait, j’en déduis que ce sont des imbéciles, je n’ai pas d’autres mot.

    Poutine a donné sa chance à une paix circonscrite en engagent des moyens limités lors de l’opération spéciale et l’OTAN s’est engagé massivement donc annexion et montée en puissance pour moudre l’armée Ukrainienne, c’est le terme Russe.

    C’est fini, pensez que le rapport de puissance de feu en artillerie est de 20 contre 1 en ce moment donc même si les lignes ne bougent pas parce que les armes modernes nécessitent de détruire totalement l’armée adverse avant d’avancer, c’est la fin de Zelensky. C’est l’heure pour l’occident de payer la facture de 30 ans d’ignominie mais décontractons l’atmosphère, j’ai une bonne blague de circonstance :

    C’est Sergueï qui dit à Vladimir « Au fait, tu savais que les Américains avaient réussi à faire un missile hypersonique à mach 10 ? ». « Non, je ne savais pas » dit Vladimir inquiet. « Oui, dans le vide spatial » répond Sergueï et ils éclatent de rire… 🙂

    Elle est drôle, non ?

    J’aime

    • Christophe Nicolas dit :

      « reprocheraient » l’accord est au pluriel car ce sont les cons qui reprochent à Poutine et non pas Poutine qui reproche aux cons. Il faut respecter les accords… 🙂

      J’aime

    • Christophe Nicolas dit :

      « reprocheraient » car ce sont les cyniques qui reprochent à Poutine et non pas Poutine qui reproche aux cyniques, lui constate simplement le cynisme de certains. Il faut respecter les accords…

      J’aime

    • Christophe Nicolas dit :

      J’ai cru que vous aviez censuré un mot vulgaire donc j’ai repris l’expression de V. Poutine plus poli que moi mais ça veut dire la même chose… 🙂

      J’aime

  17. Hanoune dit :

    M. Todd le dit et ça prend la dimension d’une originale révélation céleste. Satanés idealistes. Mais je vous dis tant mieux, comme il jouit d’un prestige certain dans les différentes sous-classes on va dire du terciaire pour ne pas dire des professions parasitaires, cela confirme ce que des idiots sans aucun titre de gloire a part celui-là même, attendent modestement sans y gagner un sous avec et depuis des décades. Même pas un entretient pas un feuillet. Gloire à ceux qui savent gagner des ronds et en vivre de la misèredes autres. Le Système est arrivé ouf!!! à l’heure de rendre son âme. Il y est venu tout seul comme un toutou croyant flairer un bon morceau de viande, on peut dire mécaniquement. Au fait qui fait l’histoire ou alors l’histoire ne se ferait elle pas elle-même et les acteurs ne seraient que des marionnettes ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s