Un ado vacciné COVID sur trois a connu des manifestations cardiovasculaires après les injections , lésion possible du muscle cardiaque pour 3% , pour les autres on ignore les conséquences futures

Les publications scientifiques se suivent et se ressemblent, les accidents cardiaques post vaccinaux sont 800 fois plus nombreux que l’on ne croyait

Tous n’en sont pas conscients mais un ado vacciné sur trois a connu des manifestations cardiovasculaires après les injections , un sur cent doit faire l’objet de soins urgents , pour les autres on ignore les conséquences futures

(https://mdpi.com/2414-6366/7/8/196…) Etude prospective sur adolescents ayant reçu le vaccin ARNm Pfizer : 29% ont des manifestations cardiovasculaires allant de la tachycardie à la myo/péricardite

Cette étude se concentre sur les manifestations cardiovasculaires, en particulier les événements de myocardite et de péricardite, après l’injection du vaccin BNT162b2 ARNm COVID-19 chez les adolescents thaïlandais.301 participants pour analyse.

 Les signes et symptômes cardiovasculaires les plus courants étaient la tachycardie (7,64 %), l’essoufflement (6,64 %), les palpitations (4,32 %), les douleurs thoraciques (4,32 %) et l’hypertension (3,99 %). Un participant peut avoir plus d’un signe et/ou symptôme. Sept participants (2,33 %) présentaient au moins un biomarqueur cardiaque élevé ou des évaluations de laboratoire positives. Des manifestations cardiovasculaires ont été retrouvées chez 29,24 % des patients, allant de la tachycardie ou des palpitations à la myopéricardite.

 Par conséquent, les adolescents recevant des vaccins à ARNm doivent être surveillés pour les effets secondaires cardiovasculaires. 

Une étude de l’Université de Bâle a récemment trouvé une augmentation de la troponine chez près de 3 employés sur 100 (!) après des rappels comme signe de lésions du muscle cardiaque – et donc autour de 800x plus fréquemment que dans l’observation purement passive. études.

Passons maintenant à l’étude de Heidelberg, dans laquelle 25 personnes décédées de manière inattendue peu de temps après la vaccination (dans les 20 jours) ont subi une autopsie. Une (péri-) myocardite sans autre cause plausible de décès a été retrouvée chez 4 de ces patients.

Les personnes décédées n’avaient pas consulté de médecin auparavant (et n’auraient pas été signalées au PEI/autres registres, puisqu’elles n’avaient AUCUN symptôme de myocardite avant leur décès). Aucun des vert. avait auparavant COVID. Et aucun n’avait de préexistence cardiopathie

Les auteurs déclarent qu’au cours des « 20 dernières années à l’hôpital universitaire de Heidelberg, ils n’ont vu aucune inflammation (!) comparable dans le muscle cardiaque ».

EPIDEMIE DE MALADIES CARDIAQUES POST VACCINALES Toutes les preuves de la responsabilité des « vaccins » , bonne nouvelle la nattokinase antidote au poison ?

CETTE ETUDE N EST PAS ISOLEE

  1. Skowronski, DM ; De Serres, G. Innocuité et efficacité du vaccin BNT162b2 ARNm Covid-19. N. Engl. J. Med. 2021 , 384 , 1576–1577. [ Google Scholar ] [ PubMed ]
  2. Walsh, EE ; Frenck, RW, Jr.; Falsey, AR ; Kitchin, N.; Absalon, J.; Gurtman, A.; Lockhart, S.; Neuzil, K.; Mulligan, MJ; Bailey, R.; et coll. Innocuité et immunogénicité de deux candidats vaccins COVID-19 à base d’ARN. N. Engl. J. Med. 2020 , 383 , 2439–2450. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  3. Olivier, SE ; Gargano, JW ; Marin, M.; Wallace, M.; Curran, KG; Chamberland, M.; McClung, N.; Campos-Outcalt, D.; Morgan, RL; Mbaeyi, S.; et coll. Recommandation provisoire du Comité consultatif sur les pratiques d’immunisation pour l’utilisation du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19–États-Unis, décembre 2020. Morb. Mortel. Wkly. Rép. 2020 , 69 , 1922–1924. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  4. Faix, DJ ; Gordon, sous-ministre ; Perry, LN; Raymond-Loher, I.; Tati, N.; Lin, G.; DiPietro, G.; Selmani, A.; Decker, MD Étude prospective de surveillance de l’innocuité du vaccin antivariolique ACAM2000 lors du déploiement de personnel militaire. Vaccin 2020 , 38 , 7323–7330. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  5. Muthukumar, A.; Narasimhan, M.; Li, Q.-Z. ; Mahimainathan, L.; Hitto, je. ; Fuda, F.; Batra, K.; Jiang, X.; Zhu, C.; Schoggins, J.; et coll. Évaluation approfondie d’un cas de myocardite présumée après la deuxième dose de vaccin à ARNm COVID-19. Diffusion 2021 , 144 , 487–498. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  6. Tschöpe, C.; Ammirati, E.; Bozkurt, B.; Caforio, ALP ; Cooper, LT ; Félix, SB ; Lièvre, JM; Heidecker, B.; Heymans, S.; Hübner, N.; et coll. Myocardite et cardiomyopathie inflammatoire : preuves actuelles et orientations futures. Nat. Rév. Cardiol. 2021 , 18 , 169–193. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  7. Fairweather, D.; Cooper, LT ; Blauwet, LA Différences de sexe et de genre dans la myocardite et la cardiomyopathie dilatée. Courant. Probl. Cardol. 2013 , 38 , 7–46. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  8. Witberg, G.; Barda, N.; Hoss, S.; Richter, I.; Wiessman, M.; Aviv, Y.; Grinberg, T.; Auster, O.; Dagan, N.; Balicer, RD; et coll. Myocardite après la vaccination contre le Covid-19 dans une grande organisation de soins de santé. N. Engl. J. Med. 2021 , 385 , 2132–2139. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  9. Mevorach, D.; Anis.; Cèdre, N. ; Bromberg, M.; Haas, EJ; Nadir, E.; Olsha-Castell, S.; Arad, D.; Hasin, T.; Levi, N.; et coll. Myocardite après vaccin ARNm BNT162b2 contre le Covid-19 en Israël. N. Engl. J. Med. 2021 , 385 , 2140–2149. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  10. Gargano, JW ; Wallace, M.; Hadler, SC; Langley, G.; Su, JR ; Oster, MOI ; Broder, KR; Gee, J.; Weintraub, E.; Shimabukuro, T.; et coll. Utilisation du vaccin ARNm COVID-19 après des rapports de myocardite parmi les receveurs de vaccins : mise à jour du Comité consultatif sur les pratiques d’immunisation – États-Unis, juin 2021. MMWR. Morbe. Mortel. Wkly. Rép. 2021 , 70 , 977–982. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  11. Caforio, AL; Pankuweit, S.; Arbustini, E.; Basso, C.; Gimeno-Blanes, J.; Félix, SB ; Fu, M.; Heliö, T.; Heymans, S.; Jahns, R.; et coll. Groupe de travail de la Société européenne de cardiologie sur les maladies du myocarde et du péricarde. État actuel des connaissances sur l’étiologie, le diagnostic, la prise en charge et le traitement de la myocardite : prise de position du groupe de travail de la Société européenne de cardiologie sur les maladies myocardiques et péricardiques. EUR. Heart J. 2013 , 34 , 2636–2648. [ Google Scholar ] [ PubMed ]
  12. Su, JR ; McNeil, MM; Gallois, KJ; Marquez, PL; Ng, C.; Yan, M.; Cano, Myopéricardite à MV après vaccination, Système de notification des événements indésirables liés aux vaccins (VAERS), 1990-2018. Vaccin 2021 , 39 , 839–845. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  13. Shimabukuro, TT ; Nguyen, M.; Martin, D.; DeStefano, F. Surveillance de la sécurité dans le système de notification des événements indésirables des vaccins (VAERS). Vaccin 2015 , 33 , 4398–4405. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  14. Guo, T. ; Ventilateur, Y. ; Chen, M.; Wu, X.; Zhang, L.; Lui, T. ; Wang, H.; Wan, J.; Wang, X.; Lu, Z. Implications cardiovasculaires des issues fatales des patients atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). JAMA Cardiol. 2019 , 5 , 811–818. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  15. Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Comité consultatif sur la pratique de l’immunisation (ACIP). Vaccins contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Disponible en ligne : https://www.cdc.gov/vaccines/acip/meetings/slides-2021-10.html (consulté le 23 janvier 2022).
  16. Kuntz, J.; Crane, B. ; Weinmann, S.; Naleway, AL La myocardite et la péricardite sont rares après des vaccinations virales vivantes chez l’adulte. Vaccin 2018 , 36 , 1524–1527. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  17. García, JB; Ortega, PP; Fernandez, JAB ; Léon, AC ; Burgos, LR; Dorta, EC Myocardite aiguë après administration du vaccin BNT162b2 contre le COVID-19. Rév. Esp. Cardol. 2021 , 74 , 812–814. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  18. Bozkurt, B.; Kamat, I. ; Hotez, PJ Myocardite avec des vaccins à ARNm COVID-19. Diffusion 2021 , 144 , 471–484. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  19. Kaur, RJ; Dutta, S.; Charan, J.; Bhardwaj, P.; Tandon, A.; Yadav, D.; Islam, S.; Haque, M. Événements indésirables cardiovasculaires signalés par les vaccins COVID-19 : une étude basée sur la base de données de l’OMS. Int. J. Gen. Med. 2021 , 14 , 3909–3927. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  20. Pardi, N.; Hogan, MJ; Porteur, FW ; Weissman, D. vaccins à ARNm – une nouvelle ère en vaccinologie. Nat. Rev. Drug Discov. 2018 , 17 , 261–279. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  21. Administration américaine des aliments et médicaments. Mise à jour sur le coronavirus (COVID-19) : la FDA autorise le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 pour une utilisation d’urgence chez les adolescents dans le cadre d’une action d’une autre importance en cas de pandémie ; Food and Drug Administration des États-Unis : Silver Spring, MD, États-Unis, 2021. [ Google Scholar ]
  22. Montgomery, J.; Ryan, M.; Engler, R.; Hoffman, D.; McClenathan, B.; Collins, L.; Loran, D.; Hrncir, D.; Hareng, K. ; Platzer, M.; et coll. Myocardite après immunisation avec des vaccins à ARNm COVID-19 chez les membres de l’armée américaine. JAMA Cardiol. 2021 , 6 , 1202–1206. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  23. Mouch, SA ; Roguin, A.; Bonjour, E. ; Ishai, A.; Shoshan, U. ; Mahamid, L.; Zoabi, M.; Aisman, M.; Goldschmid, N.; Yanay, NB Myocardite suite à la vaccination par ARNm de la COVID-19. Vaccin. 2021 , 39 , 3790–3793. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  24. Puissance, JR ; Keyt, LK; Adler, ED Myocardite suivant la vaccination COVID-19 : Incidence, mécanismes, et considérations cliniques. Expert Rev. Cardiovasc. Là. 2022 , 20 , 241–251. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  25. Hajjo, R.; Sabba, DA ; Bardaweel, Sask.; Tropsha, A. Faire la lumière sur la myocardite et la péricardite post-vaccinales chez les receveurs de vaccins COVID-19 et non COVID-19. Vaccins 2021 , 9 , 1186. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  26. Wolff, JA; Malone, RW ; Williams, P.; Chong, W.; Acsadi, G.; Jani, A.; Felgner, PL Transfert direct de gène dans le muscle de la souris in vivo. Sciences 1990 , 247 Pt 1 , 1465–1468. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  27. Ahin, U.; Kariko, K.; Türeci, Ö. Thérapeutique à base d’ARNm – développement d’une nouvelle classe de médicaments. Nat. Rev. Drug Discov. 2014 , 13 , 759–780. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  28. Vora, SM; Lieberman, J.; Wu, H. Activation de l’inflammasome au cœur du COVID-19 sévère. Nat. Rév. Immunol. 2021 , 21 , 694–703. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  29. Chilamahuri, R.; Agarwal, S. COVID-19 : Caractéristiques et thérapeutique. Cellules 2021 , 10 , 206. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  30. Aikawa, T.; Takagi, H.; Ishikawa, K.; Kuno, T. Lésion myocardique caractérisée par une troponine cardiaque élevée et une mortalité hospitalière de COVID-19 : un aperçu d’une méta-analyse. J. Med. Virole. 2021 , 93 , 51–55. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  31. Maiese, A.; Frati, P.; Del Duca, F.; Santoro, P.; Manetti, AC ; La Russa, R.; Di Paolo, M.; Turillazzi, E.; Fineschi, V. Pathologie myocardique dans les lésions cardiaques associées au COVID-19 : une revue systématique. Diagnostic 2021 , 11 , 1647. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  32. Tano, E.; San Martin, S.; Girgis, S.; Martinez-Fernandez, Y.; Sanchez Vegas, C. Périmyocardite chez les adolescents après le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19. J. Pediatr. Infecter. Dis. Soc. 2021 , 10 , 962–966. [ Google Scholar ] [ CrossRef ]
  33. Marshall, M.; Ferguson, ID ; Lewis, P.; Jaggi, P.; Gagliardo, C.; Collins, JS; Shaughnessy, R.; Caron, R.; Fuss, C.; Corbin, KJE; et coll. Myocardite aiguë symptomatique chez 7 adolescents après vaccination Pfizer-BioNTech COVID-19. Pédiatrie 2021 , 148 , e2021052478. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  34. Ashor, AW; Lara, J.; Mathers, JC; Siervo, M. Effet de la vitamine C sur la fonction endothéliale dans la santé et la maladie : une revue systématique et une méta-analyse d’essais contrôlés randomisés. Athérosclérose 2014 , 235 , 9–20. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  35. Beretta, M. ; Quagliariello, V.; Maurea, N.; Di Francia, R.; Sharifi, S.; Facchini, G.; Rinaldi, L.; Piezzo, M.; Manuela, C.; Nunnari, G.; et coll. Effets multiples de l’acide ascorbique contre les maladies chroniques : preuves mises à jour des études précliniques et cliniques. Antioxydants 2020 , 9 , 1182. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
  36. Hsiao, JF; Koshino, Y.; Bonnichsen, CR; Yu, Y.; Miller FAJr Pellikka, PA; Cooper, LT, Jr. Villarraga HR. Échocardiographie de suivi du chatoiement dans la myocardite aiguë. Int. J. Cardiovasc. Imagerie 2013 , 29 , 275–284. [ Google Scholar ] [ CrossRef ] [ PubMed ]
Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Un ado vacciné COVID sur trois a connu des manifestations cardiovasculaires après les injections , lésion possible du muscle cardiaque pour 3% , pour les autres on ignore les conséquences futures

  1. NICOLAS Jacques dit :

    Incidence non négligeable des myocardites après 3ème dose de vaccin à ARN messager anti-COVID 19.
    L’incidence réelle des lésions myocardiques post-vaccinales sont de 2.8 % vs 0.0035 % de myocardites sur les études rétrospectives.
    Conclusion : L’incidence des lésions myocardiques est de 2,8 % soit 800 fois supérieure à l’incidence habituelle des myocardites. Elle survient majoritairement chez les femmes contrairement aux myocardites virales habituelles.
    https://www.cardio-online.fr/Actualites/A-la-une/ESC-2022/Incidence-non-negligeable-myocardites-apres-3-dose-vaccin-ARN-messager-anti-COVID-19
    Publié le mardi 30 août 2022 – (ESC = European Society of Cardiology)

    J’aime

  2. Sprilibre dit :

    Didactiquement il valait mieux dire « injecté covid » vu la foi dans l’utilité des vaccins qu’on nous a inculqué depuis l’école primaire et dans les médias

    Pourtant celles et ceux dont la culture minimale est suffisante savent que Pasteur n’était pas admirable et que l’approche de la santé de ces admirateurs du monde médical est mortifère et souvent faussement guérisseuse, car ils soignent et « cachent » les symptômes mais pas les causes.

    J’aime

    • herve_02 dit :

      je vais faire mon laïus (mais en mode court). remettre sur le tapis pasteur 127 ans après sa mort pour expliquer la folie vaxXxinale c’est dédouaner les acteurs actuels.

      Par exemple le professeur ficher (price?), qui après avoir tué des bébés bulles avec ses expériences de menguele, après avoir tué des bébés en rendant obligatoire les 11 vaxXxins obligatoires,maintenant tue des gens avec la vaxXxination covid. Lui n’a même pas l’excuse d’avoir inventé une technique qui a modifié l’industrie alimentaire avec la pasteurisation (qui amène du lait sur votre table).

      En fait je suis contre faire une différence entre vaccins (comme tétanos) et vaccin covid. Bien que la technique soit différente, le fond est le même : on oblige le corps à réagir à une non menace. C’est juste que la non menace est juste différente. des adjuvants agressifs pour les vaxXxins classiques, de l’arnm enveloppé dans une bulle lipidique pour le covid (ou de l’adenovirus ogm).

      Ce n’est pas pasteur qui fait les injections, ce n’est pas hitler qui euthanasie au rivotril le vieux positif au covid au lieu de lui donner 3 cachetons d’ivermectine : ce sont les médecins actuels. Cracher sur pasteur pour épargner la médecine moderne est une erreur. Ce serait comme accuser les médecins du moyen age (avec la saignée) pour dédouaner le psychopathes qui vide les victimes de leur sang.

      J’aime

      • Lepiaf18 dit :

        Hervé; Oui différence il y a !!! Un vaccin classique a été élaboré avec patience et est censé « protéger » de la contamination ou de l’infection donc de la maladie. Même si on peut désormais se rendre compte que tout n’est pas si bon que présenté, l’efficacité de certains vaccins a au moins été réelle.
        Présentement, les injections Covid, elles, ne semblent protéger de rien du tout. Pire on s’aperçois au fur et à mesure qu’elles sont plus nocives que bénéfiques. Donc non seulement ce ne sont pas des vaccins mais de médicaments de thérapie génique et en plus ces produits sont expérimentaux.
        Mais si notre Emmerdeur N°1 nous avait présenté la chose comme ça, pensez-vous que les moutons et es peureux y seraient allés?

        Si sur la forme (vaccination et son pour ou contre) je ne vous rejoins que partiellement, faute en particulier de pouvoir peser le pour et le contre par manque d’études, de recul et de temps; sur le fond et votre dernier paragraphe, je vous rejoins totalement. Et le sieur Fisher n’est pas le seul à incriminer ! Les piquouseurs à la chaîne, les « soignants » (qui doivent savoir faire la différence !) ont une énorme part de responsabilité.
        A ce train-là, les déserts médicaux vont se transformer en « Sahara » !

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Voila vous êtes en plein dedans.

        Un vaccin classique a été élaboré avec patience et est >>> censé « protéger » << europe => afrique. Ou bien entendu ils créent la même chaîne d’effets et de morts.

        La seule différence est que pour le covid on a injecté en france sur 18 mois presque 55 millions de personne alors que pour tous les vaccins pédiatriques on injecte à la louche 800 000 bébés par an. donc le covid c’est 68 fois plus. si on prend 200 morts subite du nourrisson sur les 250 annuelles, cela représenterait, en proportion 13 600 morts en france du vaccins covid.

        je pense que l’on est équiprobable… donc les autres tuent autant que celui ci. Combien de vieux qui meurent dans les 2 mois après le vaccin de la grippe ne serait pas morts sans le vaccin ?

        MAIS vous avez été un peu emprisonné mentalement depuis votre tendre enfance et donc il vous FAUT séparer CE vaxXxin en particulier des autres parce que sinon cette dissonance cognitive va effondrer votre univers mental et votre cerveau ne le veut pas du tout. La grande majorité des combattants du jour commencent souvent par « je ne suis pas antivax, mais ». Ils n’arrivent pas à réaliser que le monde médical n’a pas changé au 1er janvier 2020. Que tous les personnages que l’on voit aujourd’hui sont les mêmes qui officient depuis 20 ans. les merdias n’ont pas changé, wikimerdia non plus, la presse main stream non plus, l’ordre des médecins non plus, l’académie de médecine non plus….

        Par quel miracle les pourris du jour étaient les vertueux d’hier ? le CDC cache les données depuis longtemps (thompson à montré qu’ils avaient trafiqué les statistiques sur le lien entre ROR et autisme), le gotha autorisé traque les médecins divergeant depuis longtemps (allez demander à wakefield ou a montagnier ou peronne (avec lymme) pour ne citer que les plus connus). L’ansm sous toutes ses dénominations passées est une machine à cacher les morts et abîmés.

        NON, je suis désolé d’avoir à vous le dire, mais ce qui se passe avec le covid se passe AUSSI avec TOUS LES AUTRES vaccins sauf que pour le covid, tout le monde le voit parce que cela se passe en plein jour. Alors bien entendu on peut se dire qu’on voit qu’il ne stoppe pas la contamination (ou pas assez ?) mais comme il n’y a pas d’épidémie de tétanos ou de diphtérie ou de polio le DTP doit marcher vachement bien non ? D’ailleurs même les non vaxXxinés ne sont pas contaminé, c’est dire si le vaccin marche.

        Je suis désolé d’avoir à vous le dire, celui ci est peut être pire, mais les autres ne sont pas mieux. 🙂

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Il y a un soucis,probablement de manip, et tout le paragraphe qui explique que pour les vaccins mis sur le marché après une longue période, il manque tout autant les études sur la cancérogènèse, de métabolisation des adjuvants, de l’innocuité des adjuvants, de la protection conférée (les anticorps ne sont pas prédicteurs de la protection), ni les effets secondaires. Alors celui-ci a été bâclé plus particulièrement mais c’est dans la droite ligne… regardez le vaccin hpv

        J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      On sait juste tout simplement que le terme « vaccin » est inapproprié concernant ces injections; celles-ci ne répondant toujours pas à la définition de ce mot dans le dictionnaire malgré les quelques modifications apportées à sa rédaction (prise en compte technologie ARN).
      Pour être un « vaccin » (peu importe la référence à Pasteur ou non, elle n’est pas mentionnée !), un produit ou médicament doit protéger de l’infection et/ou de la contamination.
      Présentement ce n’est certainement pas le cas ! Pfizer a même reconnu (même s’il n’y en avait pas besoin) publiquement que ça n’avait même pas été étudié.
      Que Pasteur ait été éventuellement un mystificateur ne change rien au problème présent de compréhension !

      J’aime

    • Fred des cavernes dit :

      Il a reconnu sur son lit de mort que Bechamp avait raison . Bechamp voulait soigner l’environnement pour éviter que la personne soit malade , nuance importante .

      J’aime

  3. Christophe dit :

    Je me souviens de Mme Gras Leguen sur France Inter début juillet 2021. « On a des informations venant d’Israel et des USA…on est vigilant ne vous en faites pas on vous tiendra au courant si il y a des problèmes de myocardites…en attendant il faut les faire vacciner ..pour des raisons sociétales …protéger les anciens… » .

    J’aime

  4. jean claude fraternel dit :

    si avec toutes ces études ils n’on toujours pas compris c’est à desespérer

    J’aime

  5. Ping : Six degrés ans les classes. La ministre Borne ricane devant l’impuissance très contrôlée de ce foutu parlement prétendument très à gauche et très à droite. On attend dans la bonne humeur les émeutes et la destruction de Paris pour le proch

  6. Ping : Six degrés dans les classes. Ce peuple supportera TOUT. La ministre Borne ricane devant l’impuissance de ce foutu parlement très à gauche et très à droite. On attend dans la bonne humeur les émeutes et la destruction de Paris pour le prochain

  7. Ping : Six degrés dans les classes. Ce peuple supportera TOUT. La ministre Borne ricane devant l’impuissance de ce foutu parlement très à gauche et très à droite. On attend dans la bonne humeur les émeutes et la destruction de Paris pour le prochain

  8. Ping : L’effondrement en cours, comment en sortirons-nous ? – Profession Gendarme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s