EN 2020 LA COVID A BIEN MOINS TUE QUE LE DEFAUT DE SOINS ET LE RIVOTRIL, en 2021 et 2022 arrive le SURMORTALITE VACCINALE, toutes les preuves statistiques d’une pandémie médicamenteuse

Le statisticien Pierre Chaillot explique la mécanique du comptage qui a entretenu la peur et fait croire à l’efficacité du vaccin anti-Covid. Un déchiffrage saisissant qui confirme mes analyses du début 2021

LA COVID EST ELLE RESPONSABLE D’UNE SURMORTALITE EN 2020?

En janvier 2021 j’écrivais:

La surmortalité réelle de 2020 est de 5%. Elle est comparable à celle enregistrée en 2015 et deux fois moins élevée que le nombre de morts « officiel » attribué à la covid

Décidément les statistiques de l’Insee sont complotistes et elles prouvent que si les médecins avaient eu la liberté de soigner  la maladie n’aurait laissé aucune trace dans l’histoire démographique de la France.

 Du fait de l’arrivée des générations nombreuses du baby-boom à des âges de forte mortalité, le nombre de décès a tendance à augmenter ces dernières années (+ 0,7 % par an en moyenne entre 2004 et 2014, puis + 1,9 % entre 2014 et 2019).

La progression attendue de la mortalité était donc de 2% , la progression brute est de 7,3% . La surmortalité réelle de l’année 2020 se situe donc à 5% 

Dans d’autres articles j’ai souligné le cas particulier des Ehpads. avec des pauvres vieux privés de soins et d’antibiotiques, classés souvent faussement covid et donc réduit au rivotril. Cet abandon des soins classiques s’est traduit par une surmortalité

Au 31 decembre 2019 on comptait 79940 décès dans les Ehpads , en décembre2020 nous sommes à 90759 soit 11 000 de plus et 13,75% soit 11% de plus que la mortalité attendue et deux fois plus se surmortalité que pour le reste de la population

J’écrivais alors que les ehpads concentrait un tiers de la surmortalité française, c’était l’effet rivotril.

La hausse du nombre de doses de rivotril en 2020 correspond à 10 ou 15000 personnes traitées en supplément

Pierre Chaillot confirme mes premières impressions mais je crois sous estime ce qui s’est passé en ehpads

https://www.covidhub.ch/la-fabrique-dune-pandemie/

Pierre explique aujourd’hui ce paradoxe:

Même les réanimations sont restées vides. Les hôpitaux ont déclaré une surutilisation de 10% par rapport à l’habitude, alors que les capacités avaient été doublées en requalifiant d’autres lits en réanimation. Ces lits requalifiés sont donc majoritairement restés vides.

Nous savons donc que le « raz-de-marée » de malades Covid-19 n’était pas à l’hôpital. Il n’était pas non plus dans les cabinets médicaux. Regardons le nombre de malades Covid-19 déclarés par les médecins. L’incidence relevée par les médecins généralistes est toujours restée ridiculement faible (ce sont les courbes rouges autour de 100 malades pour 100 000) au regard des grippes habituelles (autour de 800 malades pour 100 000).

Donc pas d’hécatombe nulle part, pas de saturation hospitalière, mais au contraire, une sous-utilisation, et pas de malades chez les médecins. Où est la pandémie mortelle ? Comment a-t-on pu faire croire à ce scénario ?

Nous y avons découvert que contrairement à ce que la propagande médiatique nous a fait croire pendant des mois, l’activité Covid-19 n’a représenté que 2% de l’activité hospitalière en 2020. C’est ridicule. Elle a représenté 11% des morts à l’hôpital, tout simplement parce qu’en France, 1 personne âgée sur 2 décède à l’hôpital. Un certain nombre de personnes âgées hospitalisées ont été cataloguées Covid-19 en 2020.

En France, les définitions des maladies changent. Auparavant les maladies hivernales étaient appelées «grippes». A partir de mars 2020 elles sont appelées «infections respiratoires aiguës», ce qui permet de piocher dedans pour attribuer les malades au Covid-19.D’ailleurs, depuis le changement de définition, la grippe disparaît des comptages.…de même que les bronchites, pneumonies, etc.

L’institut de la statistique français décline les décès selon le lieu de décès. Les Français décèdent soit à domicile, soit à l’hôpital, soit en maison de retraite. J’ai récupéré les statistiques de décès et je les ai comparées aux morts déclarés Covid-19 sur ces 3 lieux. A domicile personne n’est déclaré mort du Covid-19. On a pourtant une augmentation forte du nombre de décès sur la période. A posteriori les autorités et instituts français ont attribué ces morts au Covid-19. Pourtant les rapports officiels de l’ATIH nous montrent que pendant cette période les hôpitaux étaient déserts, en particulier les urgences. Il manque sur la période 5 000 personnes aux urgences cardiaques et AVC par rapport à d’habitude. Soit exactement la surmortalité. Ce que l’on mesure ici n’est pas le virus, mais l’abandon de soin.

En France, plus d’une personne sur deux décède à l’hôpital. L’hôpital est le lieu principal de la fin de vie avec 1000 décès par jour. On observe qu’en mars-avril 2020, une grosse partie des décès habituels est attribuée au Covid-19. Faisant croire à une hécatombe alors qu’il s’agit de la vie normale en majorité. C’est là qu’interviennent les fameux codes d’urgence Covid-19. La surmortalité hospitalière est de 7 000 personnes, alors que 14 000 sont attribuées au Covid-19. Il reste quand même un surplus visible, mais dont nous savons l’origine : le Conseil Scientifique français (qui conseille le gouvernement) a publié un article montrant que 6000 personnes déclarées décédées du Covid-19 à l’hôpital sont mortes dans les 3 premiers jours. Dont 3000 le jour même de leur arrivée. Cette étude révèle juste que la stratégie d’interdire aux gens de consulter un médecin en cas de symptômes, de laisser la situation s’aggraver jusqu’à ne plus pouvoir respirer, a tué plusieurs milliers de personnes. Il n’y a pas de problème d’un virus tueur, mais d’une stratégie tueuse.

Enfin dans les maisons de retraite intervient le pire. Quasiment toutes les personnes âgées décédées sur la période ont été déclarées Covid-19. La stratégie sur la période en France était qu’en cas de soupçon Covid-19, la personne était déclarée non soignable et devait être placée en soins palliatifs avec des tranquillisants. Cette stratégie a été mise en place dans tellement de pays qu’il y a eu une pénurie mondiale de midazolam. En France, une loi d’urgence a été votée pour remplacer ce produit par du clonazépam commercialisé sous le nom de Rivotril. En comparant le nombre de boîtes de Rivotril injectables à ce qui est vendu d’habitude, et en considérant qu’il suffit de 2 ampoules pour « accompagner » un décès, on estime que 5000 personnes ont bénéficié de cette mesure. 5000 personnes c’est exactement la surmortalité en maisons de retraite. Il n’y a pas un virus tueur, il y a des personnes âgées qui ont été déclarées mortes avant de l’être.

Pierre Chaillot explique comment en 2021 l’efficacité des vaccins est une illusion statistique

Le passe sanitaire fait exploser le nombre de non-vaccinés positifs On voit donc le nombre de tests positifs exploser en France chez les non-vaccinés à partir de la mise en place du passe sanitaire au 12 juillet 2021. Les non-vaccinés sont juste obligés de se tester pour accéder aux bâtiments publics et lieux de vacances. Il n’y a aucune épidémie virale en juillet 2021, juste une épidémie de tests, avec un biais pour faire croire à l’efficacité des vaccins.Dès que le passe a été abandonné, les non-vaccinés n’ont plus été obligés de se tester. Les acharnés du test nasal sont les plus stressés de la population : les multiples vaccinés. Ils sont du jour au lendemain devenus majoritaires. Cela a fait croire à une baisse de l’efficacité vaccinale ou même une inversion, alors qu’il ne s’agit que du même biais, mais cette fois-ci à l’envers. Toute l’efficacité n’a jamais été qu’une fraude statistique. C’est la maîtrise du comptage qui créé l’illusion.

L’analyse est juste mais il faut y ajouter les manipulation de la Drees qui a classé les malades vaccinés dans la catégories des non vaccxx s’ils devenaient positifs dans les 15 jours suivant la piqure ou encore la sous estimation massive des non vaxxx qui faussait toutes les comparaisons

Pierre reconnait enfin qu’il existe une vraie surmortalié en 2022 elles correspond aux injections

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

34 commentaires pour EN 2020 LA COVID A BIEN MOINS TUE QUE LE DEFAUT DE SOINS ET LE RIVOTRIL, en 2021 et 2022 arrive le SURMORTALITE VACCINALE, toutes les preuves statistiques d’une pandémie médicamenteuse

  1. pierre le lann dit :

    Bonsoir
    vous écrivez en début d’article:
    « Au 31 decembre 2020 on comptait 79940 décès dans les Ehpads , en décembre2020 nous sommes à 90759 soit 11 000 de plus et 13,75% soit 11% de plus que la mortalité attendue  »
    Ne s’agit-il pas plutôt de « Au 31 decembre 2019 on comptait 79940 décès dans les Ehpads … »

    Merci pour votre blog

    Aimé par 1 personne

  2. Stanislas dit :

    Etant abonné ici, je tiens à faire savoir que j’ai fait cette étude complète sur ce que j’appelle « le tour de passe passe » des codages qui sortent du « COVID ». A ce jour seul Pierre, que vous citez, a accepté de reprendre une petite partie de mon étude et le blog de Mr Demeulenaere a accepté de publier un résumé très succinct.
    Qu’ils en soient remerciés..

    Je regrette que personne d’autre ne s’en soit saisi alors qu’elle est une clé..

    Aimé par 2 personnes

    • pgibertie dit :

      Préparez moi un article

      Aimé par 2 personnes

    • Lepiaf18 dit :

      Vous pourriez me l’adresser, ça m’intéresse
      didier.laigle@bbox.fr

      J’aime

      • Stanislas dit :

        Lepiaf18

        Je note votre mail, j’envoie d’abord à Mr Gibertie, car c’est un résumé très très succinct que je lui envoie et qui présente par conséquent des trous importants qui peuvent faire douter.

        Ma vraie démonstration est plus complexe, plus longue mais est bétonnée par des sources officielles car je ne suis ni médecin, ni scientifique, ni statisticien, juste un manant du fond du bled insignifiant.

        J’aimerais que Mr Gibertie me donne son avis, même si j’ai déjà des avis encourageants de quelque spécialistes…

        J’aime

      • Lepiaf18 dit :

        @Stanislas
        Merci d’avance; je ne suis pas pressé.
        Le dossier complet m’intéresse. La mention des sources est essentielle.
        Je me méfie par essence des « résumés » qui peuvent être non neutres, par nature. J’aime bien avoir une vue d’ensemble pour me créer mes propres focus.
        Perso si je ne suis pas médecin ni biologiste, j’ai par contre un bon niveau scientifique et suis de formation mathématique supérieure (alors les stats. ça va !), donc apte à comprendre pas mal de choses. J’ai par ailleurs une sœur ayant passé toute sa carrière à l’AP-HP en tant qu’infirmière puis cadre de santé en Réa pédiatrique. Je n’ignore donc rien du fonctionnement de cette institution et des aléas de la profession.

        J’ai déjà recueilli un nombre considérable de données (près de 5 Go, plus de 5700 fichiers, sans compter les Vidéos stockées sur mon Cloud (pour bien se rappeler !), dont celles du CSI, de Pierre, de MM. Pavan, Aberkane, Jancovici… !), en provenance de tous horizons (dont FR, UK, USA, Israël, Australie, Af Sud, Sénégal, Maroc….) mais je ne suis abonné à aucun réseau dit social et les synthèses globales sont rares.
        Tout n’est pas trié ni présentable à la volée mais, au moins, j’en dispose sans être obligé de rechercher sur le Net; qq mots clés ou un DOI ou une date et je ressort le document avec sa (ses) sources.
        On pourrait donc parfaitement confronter nos éléments.
        Bien cordialement

        J’aime

      • Stanislas dit :

        Lepiaf18

        Je n’ai pas de dossier complet, il est à constituer parce que ma démonstration repose sur une bibliographie et des données en nombres. Les tours de passe passe sont géniaux et silencieux derrière la fumée des télés et des politiques

        En fait, pour l’instant j’ai demandé de l’aide auprès de groupes pour constituer un mémoire de recherche. Je n’ai qu’un guide de démonstration pour des auditions que j’ai déjà faites auprès de professionnels médicaux et scientifiques…

        Ca commence à bouger après que Pierre ait repris le sujet..

        J’aime

  3. THONON andre dit :

    le PIRE de tout cela c,est QU,ILS CONTINU a VACCINER,ET A NE PAS RÉINTEGRER DES PERSONNES A QUI ON NE PEU REPROCHER QUE DE VOULOIR PRESERVER LEUR VIE .ET LEURS DROITS ,LA FRANCE EST UN PAYS DE DICTATURE ,OU LA DÉMOCRATIE EST MORTE ,

    J’aime

  4. Lepiaf18 dit :

    En Belgique on assiste maintenant à une sous-mortalité tout aussi inexplicable (peut-être pas tant que ça, si on y réfléchit bien!) depuis 1 ou 2 semaines.
    Peut-être simplement le contrecoup après la chute brusque du nombre d’injections; les morts en excès ne mourant pas 2 fois (sauf dans certaines statistiques Covid, bien sûr)!
    Il faudra regarder ailleurs pour voir si le phénomène se produit, ce qui mettrait en évidence un critère supplémentaire de la dangerosité de ces injections.
    Voir à ce sujet les derniers articles du Blog Covid Factuel (ancien blog du Dr. Maudrux) où il est établi un // temporel entre les injections et les décès.
    Les commentaires sont intéressants parce qu’il y a beaucoup de toubibs qui s’expriment, même s’ils sont souvent… à la retraite.

    J’aime

    • herve_02 dit :

      en même temps chez covid factuel, évitez de demander l’étude qui permet à raoult d’affirmer qu’il n’est pas idiot de vacciner les vieux, sinon on vous sort.

      covid factuel mon cul… covid cherry pick plutôt. C’est ce que j’appelle l’opposition en carton qui s’assoient sur les morts des vieux par vaxXxination….

      J’aime

      • Lepiaf18 dit :

        Ce point de discorde avec Raoult est connu; et il y a beaucoup de toubibs et d’anciens toubibs et d’autres professions médicales sur ce blog et ces professions ont été nourries à la doxa Big Pharma depuis le berceau (la Fac) pour beaucoup; sans parler des prêts étudiants à rembourser comme aux USA.
        Ces gens là ont donc du mal à ouvrir les yeux. Il n’y a que les anciens médecins (ce ne sont pas des scientifiques, eux, ils cultivent l’empirisme) pour remttre en question cette doxa. Ceci justifie la réserve d’expression à propos des affirmations (mesurées) de Raoult sur ces injections.
        Beaucoup pensent que le « druide de Marseille » s’est en fait protégé et a protégé l’avenir de l’IHUM, même si dans l’absolu ça ne colle pas vraiment au personnage, mais ils gardent leurs réserves pour eux, c’est un confrère réputé!
        Enfin quand on se penche sur le CV du bonhomme pas certain qu’il ne soit pas convaincu de ce qu’il dit.
        La solution reste dans l’établissement du consentement éclairé et Raoult en tout bon scientifique (c’est une biologiste et virologue) pourra éventuellement changer d’avis lorsque les mécanismes d’action de ces injections et leur nocivité seront vulgarisés. Et sur ces points les études sont encore trop peu nombreuses. On n’en est qu’aux débuts.
        Ceci n’enlève rien aux infos fournies par ce blog qui a été un des premiers à s’ériger contre la Doxa, au point d’être dépublié du « Quotidien du Médecin ».

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Et bien je vous propose une expérience. Vous prenez un article de novembre 2020 et un de octobre 2022. vous enlevez les dates, les noms (des gens et des molécules) et quelques chiffres.

        Ensuite vous demandez à quelqu’un de dire lequel est de 2020 et lequel de 2022. Vous n’y arriverez pas.

        Ce que je veux dire est que depuis 2 ans nous tournons en rond. Sur les traitements précoces tout a été dit fin avril 2020 sur les vaccins tout a été dit avant même qu’ils soient injectés. Maintenant on ne fait que compter les morts supplémentaires depuis le dernier billet et ajouter un effets secondaire de plus sur la longue liste. On continue à ferrailler avec les même zigotos* qui espliquent que gnagnagna corrélation vaut pas causalité, qu’il y a des études qui montrent que les morts nés c’est pas à cause du vaxXxin… De la même manière que pour le viox (zéro mort en france quand même), le médiator, la dépakyne, le distilbene, le sang contaminé, l’hormone de croissance… pour ne citer que les plus connus.

        Et à chaque fois on entend les même arguments.. y savent pas, ils changeront d’avis quand… tout le monde saura même le gamin de 5 ans… SAUF QUE ce sont des médecins et c’est LEUR RÔLE de savoir AVANT LES GENS… pour ces injections, les mécanismes étaient connus avant même la première injection. On savait pour la « vache folle » (ESB) parce que le prion est une protéine « normale » qui se replie mal. et la dégradation de l’arnm PEUT provoquer une mauvais repliage de la protéine. Dès lors il ne fallait pas être grand clerc pour SAVOIR que dans le lot il y aurait FORCEMENT des ESB. Ce qui est une maladie très très très grave, 100% mortelle, et dans ce cas, espérance de vie 6 mois 1 an. RIEN que pour cela, on aurait du :
        1. étudier, dans le cadre de la logistique actuelle (des vaxXxinodromes à la one again, sans réfrigération, des flacons multidoses) combien de messages arnm sont incomplets.
        2. étudier avec une acuité accrue les groupes qui avaient un RÉEL bénéfice à faire ces injections (réponse : aucun)
        3. DIRE aux gens voila on pense que ça protège, mais on pense aussi qu’il y a un risque de développer la maladie de la vache folle si pas de bol.

        C’est le minimum du minimum. TOUT médecin qui n’a pas suivi ce cheminement est un charlatan, un petit fonctionnaire qui jouit de ses prébendes, payée par la sécurité sociale, bien au chaud de sa petite sphère (sépamoa, sélézotres, zobéi) intellectuelle. et qui À CHAQUE scandale dit… méeuhh on pouvépassavoar. et donc le dit tous les 3-5 ans. Et à chaque fois il tue des patients (mésépamafot’) parce que cela le dérange pas de prendre 25 (arrondis) euros par consult de 10 minutes à ressasser les même conneries (le lait maternel est moins riche que le lait industriel, faut arrêter de fumer et boire, faire du sport, s’aérer et faire le vaxXxin de la grippe (qui sert à rien)… et paff doliprane (qui tabasse le foi) ou statine (qui tabasse les muscles)) et passe souvent(?) parfois (?) à coté du truc grave qui fait que le client va calancher dans les 2 ans… d’un seul coup sans prévenir. C’est pas de chance, un truc « fulgurant ». moi je peux le faire…

        Le raoult est de ce style. Il a soigné du covid (il a un ihu de 800 personnes derrière lui), mais sorti de ce qu’il pratique tous les jours il est comme les autres (tout le monde est un peu comme cela – mais certains ont plus de responsabilités que d’autres) : les vaxXxins ça marche. C’était au tout début de la mise sur le marché (2 mois avant c’était une fiction). puis quand on commençait à voir les gens crever par hasard après l’injection (vous vous souvenez des publication « où est unetelle, de la première vieille vaxXxinée à l’infirmière aux states… ») . Ensuite c’est devenu… les personnes à risques (alors que RIEN dans l’étude ne les étudiaient) et les vieux (si ils crèvent ont dira que c’était leur heure et pas étudié non plus) ALORS MÊME qu’il avait un traitement, ALORS MÊME que l’ivermectine marche, même à un stade avancé (et il le sait). À partir de ce moment là, j’ai arrêté de le considéré comme le « druide de marseille » qui allait nous sauver (personne ne le peut on a des nazis au pouvoir), mais comme un médecin qui a eu son heure de gloire avec la chloroquine/azythromicine, mais qui globalement est comme les autres. vaxXxines les bébés contre l’hépatiteB cela ne le dérange pas. (c’est pour les violer sans risques ?)

        On ne l’a pas entendu sur le rivotril, on ne l’a pas entendu sur l’empêchement de soin (qui est constitutionnel), on ne l’a pas entendu sur l’ordre des médecins fasciste.. il s’est tu et 150 000 personnes sont mortes par la faute de cette gestion de crise, et peut être 50 000 directement euthanasiés.

        Alors je peux comprendre toutes les excuses MAIS le prochain scandale sanitaire qui arrivera (disons vers 2026-2027) aura les même ressorts et ils pourront ressortir les mêmes excuses et les même manières de faire, car, par renforcement dans la population TOUT LE MONDE MÉDICAL à au mieux fermé sa gueule, au pire a essspliqué que c’était cela la science.

        non je n’ai aucun pardon et aucune excuses à accepter.. ce sont des criminels au moins par omissions.

        « Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l’intégrité corporelle de la personne s’abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende. »
        Article 223-6 du code pénal

        je ne sais pas si affirmer que les traitements précoces marchent est « risqué », je ne sais pas si euthanasier des vieux sans le consentement de personne est un « crime »… mais cela se plaide.

        * si vous voulez un des ces « abrutis » vous pouvez le voir là : https:/ /www.aimsib.org/2022/11/06/la-vaccination-covid-a-devaste-la-natalite-en-suisse-a-t-elle-aussi-detruit-lesperance-de-vie-aux-usa/

        J’aime

  5. Jean Sentrais dit :

    Ce qui me stupéfie depuis près de 3 ans et qui me stupéfie toujours autant, voire davantage est que l’EMpiaffé du faubourg-saint-honoré et ses sinistres sbires jouent de la santé et de la vie des Français comme nous aurions joué aux billes dans une cour de récré à 10 ans :
    -« Tiens ! là je gagne 13 mille morts, même pas covid (pas rentable) mais par interdiction de soins » …
    -« Et moi, ici : 5 mille de plus par rivotril ! Génial, non » ?
    -« Attends voir : avec la vaxx ça va tomber comme des mouches » !

    Egalement : nous, par nos analyses nos tableaux nos chiffres nos données nos sources, banaliser la mort à ce niveau de détachement, nous conte quelle est devenue notre civilisation pulvérulente putride nauséeuse nihiliste suicidaire disparaissante abandonnée. Et quel en est le pur plaisir de l’EMpiaffé du faubour-saint-honoré …

    J’aime

  6. Ping : EN 2020 LA COVID A BIEN MOINS TUE QUE LE DEFAUT DE SOINS ET LE RIVOTRIL, en 2021 et 2022 arrive le SURMORTALITE VACCINALE, toutes les preuves statistiques d’une pandémie médicamenteuse — LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE – La vérité est ailleurs

  7. Pierre Driout dit :

    Le bon sens du peuple dans les temps anciens disait que l’hôpital était un mouroir pour les pauvres – non sans difficultés dans les dernières décennies l’hôpital public avait réussi à se refaire une santé – patatras la crise du covid-19 arrive et tout retombe dans les mêmes ornières : hôpital = mouroir pour le bon peuple !

    J’aime

  8. herve_02 dit :

    > non sans difficultés dans les dernières décennies l’hôpital public avait réussi à se refaire une santé

    qu’est ce qui vous le dit ? qui vous dit que les « traitements » qu’ils donnent n’entraînent pas pour nombre d’entre eux une mort plus rapide ? Vous remarquerez que les personnes qui ont « fait » cette crise n’ont pas été nommée par mcquinsay mais sont ceux qui étaient déjà là en 2015. Et vous avez vu le niveau médical des médecins de plateau (qui en dehors des crises sont chef de service… ils « soignent » vraiment des gens.. combien en tuent-ils ?)

    Avant la crise une équipe de marseille voulait débrancher une petite gamine qui était « vraiment morte promis juré ».. les parents se sont battus pendant un temps certain… et la gamine s’est réveillée… cette équipe médicale est toujours en poste et a peut être « tué’ d’autre enfants (déjà morts promis). que savez vous sur les « dépistages », les traitements du cancer…

    non l’hôpital ne s’est pas refait une santé, il tue tout autant, mais tout le monde fait comme s’il soignait parce que sinon la dissonance cognitive serait trop importante. Combien de familles ont entendu « traitements de la dernière chance » pour les faire entrer dans un protocole/test de médoc sans même peut être une étude sérieuse dessus. Feu ma belle mère a presque été tué par une injection d’anticorps monoclonaux (qui coûtait de l’ordre de 50 000 boules) dans le cadre de la « fin » de son cancer. C’est sa fille qui était là qui a donné l’alarme sinon elle serait morte… vous pensez qu’ils ont fait une remonté de pharmaco ? bien sûr que non, ils proposaient juste de refaire une 1/2 dose. combien de gens tué par ces injections sans que personne ne le sache ?

    Si je devais avoir un rêve, ce serait, avec une équipe pluri-disciplinaire prendre 10 000 dossiers hospitaliers entre 2010 et 2015 de personne morts à l’hôpital et analyser exactement ce qui a été fait et pourquoi… avec des gens « en dehors » du système… et on serait surpris du nombre d’actes ayant entraînés la mort.

    J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      Réflexions frappées au coin du bon sens et hautement pertinentes !
      Il ne faut surtout pas perdre de vue que comme partout, le milieu médical a ses bons et ses mauvais élèves et au final donc ses bons et ses mauvais professionnels. Pénurie oblige les Etablissements réputés ont dû sacrifier sans doute le nombre à la qualité du recrutement.
      Une de mes soeurs a fait environ 40 ans de « maison » à l’AP-HP (infirmière puis cadre de santé), multi injectées bien sûr (enfin, au moins 3 doses, sans séquelles pour l’instant apparemment); il a fallu que je déploie des trésors de diplomatie pour l’amener à réfléchir rien que sur le fait que ce ne soit pas un des vaccins (bon je ne sais pas si elle était 1ère ou dernière de promo, je ne luis ai jamais posé la question, elle me paraissait assez compétente dans son domaine !).
      Il a fallu le décès de notre frère en septembre à 58 ans (AVC sans doute) dans des circonstances un peu confuses (mort cérébrale, puis 3 jours après finalement non, puis oui le lendemain après débranchement !) pour qu’elle daigne aborder le sujet avec moi. Après ça, elle n’était plus aussi sûre de ce qu’elle croyait !
      C’est dire la puissance de la doxa engendrée et les dégâts éventuels que peuvent causer la routine et l’absence de remise en question.

      Et c’est le même problème pour les scientifiques, biologistes (y compris généticiens), pharmaciens, mathématiciens, statisticiens (ce sont en fait des mathématiciens dont les fameux modélisateurs de tous bords !)… Le reste n’est que poudre aux yeux.
      En particulier quand on rajoute des préfixes (bio, éco, …) ou suffixe (vert, blue…) histoire de bien noyer le poisson et de mystifier les populations qu’on veut berner !
      Cette supercherie intellectuelle aura au moins eu le mérite de remettre l’église au centre du village dans beaucoup de domaines et de démystifier un peu un monde bien opaque. Et tant pis si ce sont les toubibs qui en font les frais en premier, ils l’ont en fait bien cherché ! Et c’est pas ça qui va tuer l’Hôpital Public, sa lente agonie était calculée et a commencé il y a déjà bien longtemps sans que justement ces acteurs ne lèvent vraiment le petit doigt, trop occupés à faire du carriérisme et du clientélisme, entre autre !
      L’hôpital est un mouroir, l’Ehpad est un mouroir, finalement ne vaut-il pas mieux demander à mourir chez soi, comme par le passé? Et pas besoin de Rivotril, la morphine doit suffire en cas de, non?

      J’aime

      • herve_02 dit :

        Oui, ce sont les enfants qui se débarrassent des parents et qui les tuent. Bien entendu le monde a changé et la « mobilité » du marché de l’emploi éclate les familles, les enfants vont au loin et les parents vieillissent seuls et crèvent seuls, comme des chiens. Quand ils ont de la chance ils sont « alertes » jusqu’au dernier moment et juste ne se réveillent pas un jour sinon, ils sont parqués comme des animaux malades dans un mouroir ou ils sont maltraités. La société est comme cela. et elle est acceptée par la masse. inch’ hallah comme dirait l’autre.

        Maintenant que cela est accepté, nous avons la marche suivante : l’euthanasie active pour des gens qui ne sont pas en phase terminale : les pauvres, les vieux, les malades, les handicapés, les déprimés…

        bill l’empaffé gattes en fait son nouveau cheval de bataille (les « panneaux de la mort »), le kanada a déjà sa législation… et cela ne provoque aucun scandale….

        on est une société nazi, commandée par des nazis, avec une population qui accepte… comme en 40…

        J’aime

  9. Roubachoff dit :

    @herve_02
    Notre rage contre Covid Factuel ne s’éteindra jamais.
    Mais si vous avez vu le très beau « Blade Runner » original : « Tous ces moments se perdront dans l’oubli, comme les larmes dans la pluie… »
    Amitiés

    J’aime

    • herve_02 dit :

      qui n’a pas vu blade runner original ? 🙂

      moi je pense que pour une partie de la population tous ces moments seront comme un tatouage au fer rouge sur le cœur et qu’ils créeront dans la mémoire collective (dans notre adn) des générations qui détesteront les états et les médecins.

      et ce sera juste.

      😉

      J’aime

      • Roubachoff dit :

        herve_02
        Ma citation concernait exclusivement nos mésaventures avec Covid Factuel. Pour le reste, d’accord avec vous, les dégâts sont considérables et c’est loin d’être terminé.

        J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      Mais pourquoi donc une telle hargne contre ce blog, ça a été depuis le début une source d’informations parmi les plus fiables.
      Toujours à mots mesurés. Si certains commentaires et commentateurs sont « limites », ce n’est pas aux rédacteurs qu’il faut jeter la pierr. Le « problème » entre Raoult et les pseudos vaxxins Covid n’est qu’une péripétie; qui ne regarde que ce médecin.
      De mémoire ça n’a été le sujet d’aucun billet.
      Vous vous trompez sans doute de cible.

      J’aime

      • herve_02 dit :

        @lepiaf

        On ne peut pas hurler contre la censure et censurer soi même. C’est l’écueil de cette société de social justice warrior: faire aux autres ce que l’on ne veut pas que l’on nous fasse.

        je n’ai pas de « hargne », je rappelle à CHAQUE FOIS qu’on en parle ce que j’ai vécu là bas. De la même manière que lorsqu’un médecin parle des bienfaits de la médecine je lui rappelle les 50 000 euthanasies sauvages de la crise covid (pour ne pas soigner, il faut le préciser) mises en balance avec les 3 morts de la rougeoles qui sont un scandale national.

        J’aimais bien ce blog à l’époque de maudrux où la parole était « libre » (même limite, et le problème raoult ne se posait pas), et puis suite à des « pressions » qui devenaient trop insistantes, il a passé la main à des anonymes. Ce blog a gardé l’aura du passé et gardé son nombre de visiteurs. D’ailleurs, j’aurais presque tendance à le considérer comme un forum plus que comme un blog avec son nombre ahurissant de commentaires. Je trouve d’ailleurs limite de garder « maudrux » comme « marque » pour en pomper la notoriété.

        Et comme dans tous les « forums » à partir d’un moment se crée des « coteries », les « lèches boules » comme je les appelle qui « sucent » (comme je le verbalise) l’équipe de « modération » (parfois une seule personne). De ces comportements _peuvent_ (et là c’est le cas) naître une « intelligentsia » qui décide ce qui peut être dit ou non, un silos.

        Ainsi j’ai vu un mec (qui peut être homme, femme, non binaire, fluide, chimpanzé ou tortue…) se faire lourder parce que régulièrement (tous les 300-500 commentaires pour comprendre le niveau de régularité) il disait qu’il ne faut pas dire vaxXxin. (et il avait parfaitement raison parce que cela infusait l’image positive des vaccins à cette « chose »). Moi je suis réservé, je me dis que si on laisse le mot vaccin, on va infuser à tous les autres vaccins cette image négative et ce serait une bonne chose. je prône la liberté de choix : c’est « mon corps mon choix » que l’on entend depuis des lustres par des nanas qui utilisent l’avortement comme moyen de contraception.

        J’en ai vu un autre se faire « lourder » ou (partir) parce que son point d’humour (dans la même fréquence que l’autre) était de se demander ou était jean michel.

        Et moi je me suis fait lourder (après être partie et revenu plusieurs fois sous des pseudo différents, parce que le béni ouiouisme me donne la nausée, d’ailleurs même banni, je pourrais y retourner quand je veux parce que mon FAIT change régulièrement mon ip, mais même en cauchemar je n’y retournerais pas) parce que je demandais OÙ SONT LES ÉTUDES qui permettent d’affirmer que pour les vieux et fragiles le vaxXxin est une bonne chose (ou tout simplement pas une mauvaise). Ainsi ce « site de merde » promeut la vaccination des vieux et des fragiles et donc participe à la tuerie. Parce qu’ils affirment (directement ou indirectement) que vaxXxiner les vieux et fragiles est la « science ». si cela ne vous dérange pas, moi SI.
        Combien de visiteurs de ce site vont aller lire pour s’informer et se faire vaxXxiner parce qu’ils se considèrent vieux et/ou fragiles (et vont mourir) parce qu’ils vont lire chez ces « résistants » que pour eux la vaxXxination est bénéfique ?

        Comme je le disais ailleurs (chez aimsib), il FAUT garder nos « complotistes » et « déviants » pour qu’ils posent les questions qui nous dérangent. Cela permet 2 choses :
        1. affiner notre raisonnement en cherchant les/des réponses aux questions posées
        2. éviter de tomber dans le ronronnement confortable de l’entre soi à un seul cerveau.

        Ce qu’ils font est une trahison. Mais si vous avez l’étude qui montre que vaxXxiner les vieux et les fragiles contre le covid est une bonne chose, je vous en prie, passez moi le lien.

        Sinon lorsque raoult dit (vaxXxinolâtre qu’il est) que vaxXxiner les vieux est fragiles est de la « bonne science » c’est un charlatan : proposer un traitement non éprouvé, ni par les études, ni par l’observation et qui provoque des effets indésirables graves (2 morts dans mon village de 150 habitants… et mauricette) . je rappelle qu’une observation de 3 mois pour un vaxXxin n’est pas une observation mais une forfaiture.

        ps : on se créé soi même ses ennemis. C’est la leçon des siècles.

        J’aime

  10. Eric 34 dit :

    A tous les commentateurs qui se disent éloignés des connaissances médicales, je recommande la lecture: « Vaccinations – Les vérités indésirables de Georget, Michel » qui ouvre les yeux sur la fameuse doxa vaccinale.
    Ensuite, il suffit de faire les rapprochements entre tous ces milliards collectés sur les comptes de santé des pays riches et les souhaits délirants de la clique des milliardaires mondialistes.

    J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      Saine lecture en effet ! Même si ce qu’on a connu depuis près de 3 ans maintenant n’a rien à voir en fait avec les vaccins.
      En fait c’est le mythe « blouse blanche » dont ils se sont servi et pour aller contre ça il est nécessaire que la science (la vraie, pas celle qui nous est présentée comme telle par la clique des champions de l’ECR) ait fait son oeuvre. Et pour ça faut attendre 1,2 ou 3 générations.
      L’humanité est mal barrée ! Sauf à ce que le « crédit social » appuie finalement un peu trop fort (ils sont pressés nos « zélites » autoproclamées, on se demande bien pourquoi) là où ça fait mal, et que l’humain se révolte. Ne surtout pas oublier qu’on est plus nombreux qu’eux !

      J’aime

      • Eric 34 dit :

        100 % d’accord avec votre avis; ce qui nous a été présenté comme vaccin n’est autre que l’utilisation périlleuse de l’assemblage de plusieurs technologies d’apprentis sorciers (bidouillage de base nucléique, nano-particules bricolées, codage ARNm, graphène etc…).
        Pour comprendre l’ECR, un bon article: https://sante-vivante.fr/essais-controles-randomises-ecr-medecine-integrative/

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Ce qu’ils nous ont fait est le résultat de 20 ans d’études de techniques qui ne marchent pas. allez demander au professeur fischer combien de bébé bulles il a tué avec son arnm ? et ce « criminel » en blouse blanche est LE monsieur vaxXxin, ce serait comme mettre ministre de l’éducation un pédophile.

        La seule chose qu’ils ont « réussi » est de squeezer TOUTES les barrières de régulation et de sécurité pour sortir un produit en 6 mois, l’injecter à la moitié de l’humanité, camoufler (comme d’habitude) tous les effets indésirables graves et mortels et le faire accepter par toutes les agences sanitaires occidentales (celles du kandubien) comme une plateforme « complète » de vaxXxination. Dès lors ils pourront (??) maintenant sortir de nouveau vaxXxin en 3 mois, à coûts ridiculement bas, et bénéfices extrêmement hauts avec le même « vecteur » ils n’auront qu’à changer l’arnm synthétique.

        la moitié des crétins va sauter de joie lorsqu’il n’y aura plus de spike et nous sommes repartie pour 50 ans de combats contre les vaxXxins qui vont tuer. Mais cette tuerie est maintenant acceptée par (presque) tous, c’est l’effet cliquet popularisé en économie et utilisé en « médecine ». Comme tout le monde à trempé dans le crime, tout le monde va se serrer les coudes derrière ces nouveaux « vaxXxins », et lorsque dans 50 ans ils auront trouvé un autre truc on changera de cheval en piétinant les morts. business as usual

        Toutes ces techniques sont parfaitement maîtrisées, ce qu’ils ne maîtrisent pas ce sont les effets.

        J’aime

  11. Ping : Qu’est-ce que l’éthique en médecine ? – Profession Gendarme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s