Les petits pas de la vérité: l’Australie rembourse même des frais d’obsèques des victimes des injections , plusieurs pays protègent du poison les moins de 50 ans et les études multiplient les exemples inquietants

La vérité avance à petits pas… L’AUSTRALIE REMBOURSE LES FRAIS DES OBSEQUES AUX VICTIMES DES INJECTIONS, LES USA RECONNAISSENT que l’intubation ivasive a tué des milliers de malades

En France Louis Fouché fut le premier a dénoncer l’intubation mécanique invasive des malades, il préférait l’oxygène à haut débit , il est toujours suspendu et ceux qui se réjouissaient d’intuber pour ne pas être éclaboussés sévissent toujours…

.

Le gouvernement australien a mis en place un système de réclamations pour permettre aux demandeurs éligibles qui ont reçu un vaccin COVID-19 d’obtenir une indemnisation pour les événements indésirables liés au vaccin modérés à graves reconnus.

NE PLUS VACCINER LES MOINS DE 50 ANS

Le Danemark, le premier limite les injections aux plus de 50 ans

https://www.sst.dk/en/english/corona-eng/vaccination-against-covid-19

Suède le 1er novembre ne recommande plus Covid vax pour les enfants de 12 à 17 ans, sauf si l’enfant est jugé à haut risque Raisons énumérées : -très forte immunité dans ce groupe (immuniteten i gruppen är mycket hög) -pour les enfants par ailleurs en bonne santé, il est considéré comme une infection respiratoire normale (vanligt luftvägsvirus)

Collectif Sauver la Science

La Norvège ne recommande pas les doses de rappel du vaccin covid, « boosters », pour les individus en bonne santé / sans comorbidités de moins de 65 ans. https://fhi.no/en/id/vaccines/coronavirus-immunisation-programme/coronavirus-vaccine/#booster-doses

@GabinJean3

Très importante annonce du ministère de la santé de la Floride: « Le Ministre de la Santé de l’État recommande de ne pas administrer le vaccin ARNm COVID-19 aux hommes âgés de 18 à 39 ans. », en raison « d’une augmentation de 84 % de l’incidence des décès d’origine cardiaque ».

Les liens vers l’étude de série de cas auto-contrôlée et le communiqué du Ministère sont là. Ce Ministère de la Santé fait… ce qu’un ministère de la santé est censé faire: prendre soin de sa population. https://content-govdelivery-com.translate.goog/accounts/FLDOH/bulletins/3312697?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=en

On estime que 30 000 Américains ont été tués par la mauvaise gestion médicale du COVID d’ici avril 2020

La #fakemed (la vraie): Sous respirateur artificiel en 2020, vous aviez 26 X plus de chance de mourir de votre COVID que sans respirateur=c’était la reco OMS Et on n’ose encore parler de #fakemed pour les doc qui ont donné des traitements précoces?

https://rwmalonemd.substack.com/p/30000-americans-estimated-killed?utm_source=email

Au contraire, plus de 30 000 Américains semblent avoir été tués par des ventilateurs mécaniques ou d’autres formes d’iatrogénèse médicale en avril 2020, principalement dans la région de New York.

Ce résultat n’est pas tout à fait surprenant, car des études ultérieures ont révélé un taux de mortalité de 97,2 % chez les personnes de plus de 65 ans qui ont été mises sous ventilateurs mécaniques conformément aux directives initiales de l’OMS, contre un taux de mortalité de 26,6 % chez les personnes de plus de 65 ans. qui n’ont pas été mis sous ventilateurs mécaniques – avant qu’une campagne populaire ne mette fin à cette pratique début mai 2020.

Comme un médecin l’a dit plus tard au Wall Street Journal : « Nous intubions très tôt les patients malades. Pas pour le bien des patients, mais pour contrôler l’épidémie… C’était horrible.

Pour mettre cela en perspective, les patients de plus de 65 ans avaient plus de 26 fois plus de chances de survivre s’ils n’étaient pas placés sous ventilateurs mécaniques.

https://t.co/jwPrX5topK

LASSALLE ACCUSE

CACHEZ CES EFFETS INDESIRABLES QU IL NE FAUT PAS VOIR

Une étude parmi des dizaines

Cependant, des problèmes de sécurité concernant les vaccins ont été fréquemment rencontrés et plusieurs rapports font état de maladies auto-immunes d’apparition récente après la vaccination contre le COVID. Le mimétisme moléculaire, la production d’auto-anticorps et le rôle de certains adjuvants vaccinaux semblent être quelques-uns des facteurs causals incriminés d’un phénomène auto-immun

MAIS POUR AVOIR L IMPRIMATUR , l’éternel signe de soumission

Nous tenons à souligner que les vaccins COVID-19 sont essentiels pour modifier le cours de la pandémie et sauver des vies et que la relation temporelle n’est en aucun cas une preuve de causalité. Cependant, nous devons être vigilants quant à la survenue de ces conditions.

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour Les petits pas de la vérité: l’Australie rembourse même des frais d’obsèques des victimes des injections , plusieurs pays protègent du poison les moins de 50 ans et les études multiplient les exemples inquietants

  1. Paul-Emic dit :

    ça devient une intention de génocide de plus en plus claire. Tant que c’était indifférencié on pouvait croire à l’erreur de bonne foi. Dès lors que seuls les « vieux » sont vaccinés il y a clairement l’intention de les supprimer qui est affichée

    Aimé par 1 personne

    • Jean Sentrais dit :

      Bien d’accord avec vous !

      Dès mars 2020 des rumeurs les plus complotistes (quoi que prétendument enfantines) révélaient un comptage singulier : les « vieux inactifs » coûtent chers (en retraite, en soins de santé), il est donc judicieux de les supprimer !

      Dont acte, de 2020 à 2022 (interdiction de traitement préventif et précoce contre le sars-cov-2, et encore aujourd’hui vaxx contrainte pour les + de 50, de 65 ans).

      La lecture élargie, essentielle qu’on peut en avoir, au-delà du génocide perpétré en 2 ans et demi soit que le concept fondateur d’une patrie est anéanti : faire ou laisser faire mourir nos aînés, c’est renoncer à nos aëux, à nos ancêtres et à la terre qui les a portés. C’est se mentir à soi-même, se nier se renier se suicider s’anéantir … et anéantir tant d’autres que soi parce qu’un tel suicide n’est confortable que dans une concupiscence obscène afin que personne ne survivrait à soi-même.

      Ainsi, renommer un ministère en celui des égoïsmes et de la maladie est percutant, non ?

      La patrie est moribonde, et se revendiquer encore d’elle procède, selon tout bon young/old global leader d’une hérésie criminelle. En France, en Allemagne, en Italie, en Hongrie … bref : en UE ! pour la géographie qui nous concerne.

      J’aime

  2. Jean Sentrais dit :

    Sachons bien que l’EMpaleur ne manquerait pas de nous instruire demain (par décret présidentiel) que nous devrions nous satisfaire d’une participation (de l’état) de 100 euros aux frais d’obsèques de nos défunts morts de la vaxx … sur présentation d’un résultat d’autopsie post mortem ayant conclu à la causalité directe de la vaxx ayant entraîné la mort ! Ce qui signifie d’exhumer tous nos morts (de la vaxx) parce que l’autopsie avait été découragée, jadis en France !

    C’est ce qu’on appelle déjà un morceau d’anthologie cynique : son ultime décret obséquieux … avant sa destitution, son incarcération et sa comparution pour trahison, génocide et crime contre l’humanité.

    Voir (ou revoir) l’interview intégrale de Jean Lasalle :

    Entretemps, nous veillerons à géo localiser la présence permanente de l’EMpoisonneur afin qu’il ne puisse pas s’envoler à notre insu hors de France … en emportant même les petites cuillères en argent de l’Elysée.

    Aimé par 1 personne

  3. jebe30 dit :

    Le plan de dépopulation mondiale se poursuit inexorablement. Les injections létales à effets différés que sont ces pseudo-vaccins ne sont qu’un des moyens mis en œuvre par les tenants du NOM.
    D’autre-part il est évident que nos « élites » sont parfaitement conscients de leur finalité, ce qui explique qu’ils ne soient pas injectés, ou juste avec du sérum physiologique quand les caméras sont là.
    « Nos énarques, qui sont des initiés de la gouvernance mondiale réelle, savent parfaitement que, très bientôt, une série d’évènements — soigneusement programmés depuis longtemps — va permettre à nos élites mondiales de diminuer drastiquement le nombre des humains sur Terre.
    Je ne l’invente pas, ils le disent eux-mêmes à qui veut l’entendre.
    Sauf que c’est tellement énorme que personne ne veut vraiment l’admettre et tout le monde fait comme si de rien n’était.
    Un exemple: en 2015 le site de prévisions démographiques stratégiques Daegel publiait une estimation pour 2025 de MOINS 22 MILLIONS D’HABITANTS rien qu’en France.
    Début 2021, le site a probablement été contraint de supprimer ses prévisions déjà en ligne.
    Pour info, voici la vraie fiche de prévisions de la France pour 2025. »

    https://web.archive.org/…/www…/country/France_c0072.aspx
    En complément : https://youtu.be/xa-caGE8syE

    J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      22 millions de dépopulation rien qu’en France, dame ils y allaient pas avec le dos de la cuiller. Visiblement pour l’instant ça a foiré !
      Parce que même si quelques dizaines de milliers de « vieux » décèdent avant l’heure des suites de ces injections ces dernières ne semblent pas vraiment adaptées à une telle dépopulation massive.
      Qui plus est le chantage par la peur est désormais éculé et les tentatives de la maintenir (la peur) avortent toutes les unes après les autres (Monkeypox, Ukraine, guerre nucléaire, retour du masque, 8è vague…), la masse bêlante est à priori devenue suffisamment réactive, même si les médias n’en parlent pas. Voir les interviews de Patrick Sébastion, Jean Lasalle et même en janvier Mme Pernaut (ex miss France). Les langues commencent à se délier. Les CSI avec Louis Fouché font sans doute de plus en plus d’audience et ont en conséquence de plus en plus de visibilité. S’ils racontaient des cracks, ils seraient tous en justice ! Visiblement l’EMmerdeur n’a pas encore trouvé le moyen de les faire taire !
      Noue entrons désormais dans la phase de l’arroseur arrosé ou ce que j’appelais il y a un an « l’effet boomerang ». Il suffisait d’être patient.

      Il ne fallait pas être grand devin pour comprendre que cette histoire de forte dépopulation, si elle a germé effectivement dans quelques esprits dérangés, ne pouvait pas aboutir dans un tel contexte, le virus libéré, accidentellement ou pas, n’étant finalement pas assez létal. De facto l’unique « remède » promu, non plus !
      Qui plus est la population européenne est déjà en déclin. Or les pays à forte natalité, eux n’ont pas adhéré à la technologie ARNm, voire pas adhéré du tout à la « vaxxination ». Pas de bol pour nos génies de la dépopulation. Et vues désormais les réactions, ils sont piégés pour un petit moment à mon humble avis .

      J’aime

  4. jean claude fraternel dit :

    bonjour,
    merçi pour ces renseignements qui vont clore le bec à nos zélés de la piqouze à tout prix
    bizarrement en cemoment pub très rare de la part du gouvernement à la télé pour les injections.
    une lueur d’espoir ?ou enfin une approche intelligente en donnant la parole aux gens sérieux?
    bref!la vérité commençe tout doucement à se mette en place

    J’aime

  5. Pierre Driout dit :

    « Une relation temporelle n’est pas une preuve de causalité » !!!! Ben si justement c’est parce que je vois le soleil se lever chaque matin que je sais qu’il sera là demain … en fait c’est la base de toute science empirique, la relation temporelle.

    Aimé par 1 personne

    • Pierre Driout dit :

      Dans un monde de science-fiction comme « Back to the future » où Doc Marty invente la machine à « convecteur temporel » on peut briser la relation temporelle ! Tout l’intérêt de la fameuse expérience d’Alain Aspect c’est de montrer que même dans le monde quantique il existe une relation temporelle entre deux photons plus forte que tout ! Plus forte que le vecteur espace …

      J’aime

    • Michel C dit :

      C’était une ironie de mr Gibertie.

      Aimé par 1 personne

      • Pierre Driout dit :

        Despite the good temporal association, we cannot presume for sure that the vaccine is the causative agent
        for these occurrences. To confirm that vaccination has a causative role in the development of these
        autoimmune diseases, there is a need for well-designed prospective post-marketing studies. This
        association also needs to be confirmed at a molecular level. Till then, we must be more vigilant for such
        associations and have a high index of suspicion in considering the possibility of such diseases after the
        COVID-19 vaccine, and keep reporting such possible adverse events.

        Non la phrase incriminée n’est pas de P. Gibertie mais des auteurs de l’article !

        J’aime

      • Michel C dit :

        Vous ne savez pas ce que pense l’auteur.
        Par défaut et par courtoisie, je me suis permis de penser qu’il partage l’ironie du texte cité.

        J’aime

  6. Pierre Driout dit :

    Désolé je suis un bien médiocre cinéphile ! C’est Doc Emmet Brown l’inventeur du fameux « convecteur temporel » et Marty McFly son jeune sujet d’expérimentation … qui souffre de diverses tribulations en voyageant dans le temps !

    J’aime

  7. Ping : Renforcement de la guerre occidentale d’extermination. La France entre dans le Grand Reset. La Russie riposte depuis hier et on assiste à une réaction faite de satanisme et de stupidité ontologique : le diable est mauvais théologien, comme dit G

  8. Ping : Renforcement de la guerre occidentale d’extermination. La France entre dans le Grand Reset. La Russie riposte depuis hier et on assiste à une réaction faite de satanisme et de stupidité ontologique : le diable est mauvais théologien, comme dit G

  9. Ping : Renforcement de la guerre occidentale d’extermination. La France entre dans le Grand Reset. La Russie riposte depuis hier et on assiste à une réaction faite de satanisme et de stupidité ontologique : le diable est mauvais théologien, comme dit G

  10. Ping : Renforcement de la guerre occidentale d’extermination. La France entre dans le Grand Reset. La Russie riposte depuis hier et on assiste à une réaction faite de satanisme et de stupidité ontologique : le diable est mauvais théologien, comme dit G

  11. Nolenka dit :

    Bonsoir,
    Alors concernant l’intubation abusive c’était peut-être le cas aux États-Unis mais pas en France. Pour avoir travaillé 1 an et demi en réa covid comme infirmière (avant d’être suspendue), on attendait vraiment le dernier moment pour intuber les patients. Parfois j’avais même l’impression qu’on attendait trop… Effectivement les médecins disaient que l’intubation favorisait les complications (PAVM, durée d’hospitalisation, sevrage ventilatoire parfois long et difficile…).
    Et ils suivaient des recommandations nationales donc ça devait être plus ou moins comme ça partout en France.
    On favorisait l’optiflow (l’oxygénation à haut débit). Malheureusement au bout d’un moment, un débit maximum et l’oxygène à 100% ne suffisaient pas pour beaucoup de patients. Donc attention aux études faites dans d’autres pays.

    J’aime

    • Michel C dit :

      Non au début c’était intubation prioritaire faute de respirateurs.
      On est en France, pays en faillite.
      Les respirateurs arrivant, cette attitude a fini par changer, même s’il a fallut du temps et quelqu’un comme Louis Fouché.

      J’aime

      • Nolenka dit :

        Là on parlait d’intubation abusive, et non du problème de patient prioritaires faute de respirateurs.
        Ce sont 2 choses différentes.
        Le refus de prise en charge en réa se faisait déjà bien avant le covid. C’est une prise en charge tellement lourde et invasive que selon les cas les médecins décident d’épargner ça aux patients trop âgés faute de réelles chances que ça aboutissent à un rétablissement.

        J’aime

      • Michel C dit :

        Pas tout à fait d’accord.
        Je sais bien que certains patients sont condamnés, faute de solution.
        Mais un grand nombre a été « assassiné » par l’intubation abusive surtout au début.

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Les intubations abusives ont existé, pas la peine de défendre l’honneur de la profession qui a laisser virer les soignants non vaxX, qui a laissé crever les gens avec du doliprane au lieu de l’ivermectine ou de la chloroquine, qui a laissé soigner au remdesivir qui tabasse les reins pour aucun bénéfice, PIRE qui a laissé euthanasier au rivotril à la pelle.

        Il suffit d’écouter un des premières vidéos de foucher qui expliquait qu’on continuait à intuber en SACHANT que cela faisait plus de mal que de bien et que l’expérience d’autres pays aurait du être pris en compte. Il n’a rien inventé, il disait juste tout haut ce que certain disaient tout bas et que la majorité pensait.

        Que dans certains services on ait pu avoir des intubations plus réfléchis je veux bien le croire, statistiquement il est impossible que tout le monde ait tout fait mal. Que vous soyez dans l’infime pouillième qui a voulu faire son VRAI travail de soin, plutôt que de suivre les recommandations médicales criminelles, je vous laisse le bénéfice du doute. Toutefois, on a pas beaucoup entendu les soignants non suspendus sur les crimes qui étaient commis à l’hôpital tous les jours.

        L’expérience montre que plutôt que d’intuber, il suffisait de donner de l’ivermectine. C’est cela le soin.

        Ce que cette crise à montré c’est que LE milieu médical en général préfère suivre les ordres qui tuent plutôt que de prendre le risque de désobéir et soigner. Je (et une (grande ?) partie de la population) sais que je ne peus plus avoir AUCUNE confiance dans le milieu médical. Car ne je pourrais pas savoir si je suis vraiment soigné ou juste un sujet d’expérience piloté par en haut dont ma santé est la dernière de leurs intentions.

        J’aime

      • Nolenka dit :

        En réponse à Michel C et Hervé 02
        Alors je ne suis pas vraiment d’accord. Effectivement l’intubation abusive devait dépendre des médecins, et donc des réas.
        Pour avoir travaillé 1 an et demi en réa et n’avoir fait quasiment que du covid, je maintiens que dans mon service les médecins attendaient vraiment avant d’intuber.
        Par contre effectivement les intubations étaient plus « systématiques » lors de la première vague car 1/ on ne connaissait pas ce nouveau virus 2/ par peur de davantage de diffusion du virus, l’optiflow (l’oxygénation haut débit) a été déconseillée un moment.
        Ensuite on a développé l’optiflow et le DV (décubitus ventral) vigile dont l’association donnait de bons résultats et pouvait empêcher une intubation.
        Et bien sûr tout dépend aussi de l’âge et des commorbidités du patient.
        Moi j’ai vu des médecins qui essayaient de faire au mieux pour les patients.
        Pour ce qui est de l’ivermectine, les patients qui arrivaient en réa étaient bien trop avancés au niveau de la gravité des symptômes. Par sûr que ça aurait eu une efficacité. D’ailleurs on donnait de l’ivermectine en réa, mais comme anti parasitaires avant d’administrer de grosses doses de dexamethasone.
        De mon côté, ce que je ne comprends pas c’est pourquoi on faisait des bilans d’entrée avec 30 tubes à prélever, et qu’on ne vérifiait même pas la vitamine D alors que bcp études montrait son importance dans le covid, notamment celle du CHU d’Angers dès l’été 2020 si je me souviens bien. Et même si c’était à prendre au conditionnel, pourquoi ne pas s’y intéresser davantage et supplementer les patients avec une vitamine sans risques ? Car on a tenter des choses bien plus risquées ou invasives…
        Ceux à condamner sont les décideurs du gouvernement. Ils ont conduit l’hôpital et ses soignants au burn out. Par besoin de les enfoncer encore plus. Et ce sont les hautes instances qui ont décidé des protocoles et des traitements a communiquer aux services.
        A l’hôpital, tout le monde avait la tête dans le guidon et faisait de son mieux.
        L’obligation vaccinale a été le coup de grâce. D’ailleurs contrairement à ce qui a été véhiculé par le gouvernement, bcp de soignants se sont fait vacciner à contre cœur, pour garder leur travail… Et bcp ont échappé à cette obligation par d’autres biais que la suspension et ne sont donc pas comptabilisés dans les chiffres. C’est une énorme malhonnêteté de la part de l’état de cacher ça, car ça représente la partie non visible de l’iceberg.

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Je ne vais pas prendre le temps d’une longue réponse parce que j’y vois de la profonde mauvaise foi.

        > je maintiens que dans mon service les médecins attendaient vraiment avant d’intuber.

        combien de prescription d’ivermectine alors qu’on était pas encore au stade de l’intubation ?

        > Par contre effectivement les intubations étaient plus « systématiques » lors de la première vague.

        C’est lors de cette première vague que Louis foucher à fait sa vidéo, parce cette première vague est arrivée bien après celle de l’italie et donc qu’on avait l’expérience de l’italie

        > ON a développé..

        Foutaise, Raoult a développé l’optiflow et l’assenait à chacune de ses vidéos pendant que les médecins mengele de platotélé le traitaient de charlatan

        >Pour ce qui est de l’ivermectine, les patients qui arrivaient en réa étaient bien trop avancés au niveau de la gravité des symptômes. Par sûr que ça aurait eu une efficacité

        vérantaplan sort de ce corps… c’est vrai qu’on est pas certain pour l’ivermectine, par contre aucun souci pour le rivotril – c’est du pur foutage de gueule.

        >Ceux à condamner sont les décideurs du gouvernement. Ils ont conduit l’hôpital et ses soignants au burn out.

        non ma petite dame ceux à condamner sont ceux qui ont SUIVI les ordres comme des petits kapos. Lorsque je vais voir un médecin, j’y vais pour qu’IL me soigne et j’en ait rien à carrer de ce que pense les conseils de l’ordre pétainiste ou les hommes politiques criminels ou les administrations complices. Je vais voir CE médecine et je paie CE médecin, à partir de là, je n’accepte pas que CE médecin rejette sa responsabilité sur lézotres, vous comprenez ma brave dame ?

        > A l’hôpital, tout le monde avait la tête dans le guidon et faisait de son mieux

        NON ce n’est pas vrai, tout le monde obéissait et protégeait son cul. Il faut pas être grand clerc lorsque l’on choisit de picouser au rivotril dont on sait très bien ce qu’il fait parce que l’ivermectine  » Par sûr que ça aurait eu une efficacité ». Entre pas sur que cela ait une efficacité (et les études le montrent, même en maladie très avancée ca a de l’effet et c’est pour cela que personne n’en donnait, pour ne pas casser le narratif. L’hôpital a collaboré au narratif qui tuait des gens) et être certain qu’on le tue, faut une dose de mauvaise foi aussi épaisse que le manteau terrestre ou être née après la honte.

        Quand à l’obligation vaccinale, le monde médical à lâché en rase campagne les résistants et je le détesterais tant qu’il me restera un souffle de vie. Il suffisait de dire non et tout le monde s’en va. MAIS non chacun à protégé son petit cul et tant pis si cela doit tuer quelques mauricettes.

        Parce que in fine on peut le présenter comme on veut, la vérité crue est que les soignants ont accepté de tuer des gens (et le refus des vaxXxins c’était À CAUSE des effets secondaires graves visibles à l’oeil nu sans avoir besoin de 10 ans de recherche) plutôt que de mettre en danger sa carrière, plutôt laisser crever les zotres en se cachant derrière son petit doigt, célafot’ des zot’.

        Cette crise à dynamité le peu de respectabilité qu’il restait à la médecine. et si demain les médecins sont remplacés par des système experts qui déroulent les plans du gouvernement, on arrivera au même résultat que maintenant avec vachement moins de coûts. le milieu médical c’est fait hara kiri. RIP

        Aimé par 1 personne

      • Michel C dit :

        +1000 Herve_02

        J’aime

      • N dit :

        En réponse à Hervé 02
        Alors déjà je pense qu’on échangeait en toute intelligence, donc merci de rester mesuré et poli ! Vous êtes soignant ? Vous étiez sur le terrain ?

        En plus il me semble que sur le fond on est plutôt d’accord, je tenais juste à mesurer les propos sur l’intubation abusive, ayant vécu la situation de l’intérieur pendant 1 an et demi.
        Et je vous rappelle que vous parlez à une soignante suspendue, avec toute la colère, le sentiment d’injustice et l’incompréhension que ça implique, donc n’en rajoutez pas. Je crois que j’ai ma dose niveau violence et situation merdique, absence de perspectives etc…

        Faire des généralités et mettre tout le monde dans le même sac j’en ai ma claque. Dans mon service, bcp faisaient au mieux, médecins compris. Je le maintiens, en toute bonne foi.
        La réa c’est de l’aigu, donc les patients arrivaient dans un état bien avancé, et l’optiflow n’était souvent malheureusement plus la solution. Et on allait pas laisser les patients s’épuiser et étouffer hein.

        Insulter de la sorte des gens qui ont fait de leur mieux et qui ont bien souvent aussi extrêmement souffert de la situation, c’est vraiment indécent.
        Pas besoin d’en dire plus ou d’en lire plus.

        Je vous laisse à votre haine et à vos généralités, vu que dans votre monde tout est tout noir ou tout blanc et qu’il n’est pas possible d’échanger, qui plus est avec quelqu’un qui au final semble avoir globalement les mêmes idées…

        Signé une infirmière bienveillante qui a fait de son mieux pour accompagner ses patients et leurs proches. Qui a soulagé, accompagné dans la guérison ou dans les derniers moments, accueilli la détresse, les angoisses, qui a encouragé, ou apaisé…
        Une infirmière qui aimait son métier et qui ne peut plus l’exercer.

        Aimé par 1 personne

  12. ClaMerde dit :

    Une plus récente à mettre en relation avec le lien que j’ai mis et les injections…

    Chacun jugera.

    J’aime

  13. gérard dit :

    Merci pour le travail que vous effectuez Patrice.
    Je crois que c’est exactement ce qu’il faut dire pour miner le système.
    Une précision sur les réanimations en France:a partir du moment ou les hopitaux touchent sur chaque lit de réanimation occupé,ils ont intéret a placer systématiquement les gens en réanimation,meme ceux qui ne devraient pas y etre.
    C’est comme cela que le gouvernement a pu truquer les chiffres de réanimation au plus fort de la crise.
    C’est ce qui a tué pas mal de monde.
    Honte au personnel hospitalier qui n’a jamais fait fuiter ce scandale ,meme de manière anonyme.

    J’aime

    • herve_02 dit :

      Il était impossible de le faire fuiter car cela était repris comme fake news par les merdias.

      il suffisait DE NE PAS LES METTRE EN RÉA. ce qui est assez simple à faire : ne rien faire. ce n’est pas verantanplan qui a mis les gens en réa, ce sont des médecins qui ont piétiné et le serment d’hypocrite ET leur vocation en tuant des gens pour préserver leur carrière. Je ne vois pas la différence d’avec un voleur qui tue un passant pour pouvoir ,ne pas se faire attraper.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s