Si le ridicule tuait la profession de journaliste serait sinistrée

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Si le ridicule tuait la profession de journaliste serait sinistrée

  1. nicolasbonnal dit :

    Si le ridicule tuait enfin, c’est la profession de Français qui serait surtout sinistrée. La masse contente de réélire Macron et de dénoncer le chargeur de jerrycans à la station-sévices. Et on a les images ! Le froncé de souche est né avec le gène de Robespierre et un compteur Linky dans la cabeça.
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/10/08/soumission-et-penurie-le-francais-a-un-compteur-linky-a-la-place-du-cerveau-on-peut-meme-dire-quil-est-ne-depuis-1793-avec-donc-les-flics-pendant-que-les-migrants-envahissent/

    J’aime

    • herve_02 dit :

      non la « masse » ne continue pas a réélire macron, il est plébiscité par 9 783 058 voix au premier tour sur 52 590 032 personnes de plus de 18 ans soit exactement 18.64% de la population en age de voter.. ce qui n’est pas bezef et n’est sûrement pas la « masse ». (pour moi la masse serait disons 75%)

      En même temps comme il n’y a pas de zopozizions en france, pas de journalisme, les gens ne peuvent pas connaître les problématiques et savoir ce que chacun qui se présente fait ou propose pour adresser ses problématiques.

      À partir de là ces élections ne sont que bouffonneries et il ne faut même pas en parler pour éviter de passer pour un faible d’esprit.

      J’aime

      • Robert Moreau dit :

        Mais je dirais sans détours que ceux qui ne sont pas allé voter – ce qui ne prend que quelques minutes d’un dimanche tellement « précieux » – ont une lourde responsabilité de cette ré-élection, et donc, du déclin accéléré de notre nation qui nous attend dans les semaines qui viennent !

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Mais bien sur,tout le temps le péquin de base le responsable. pas les politiques, pas les zopozizions, pas les journalistes, pas les rézos sociaux, pas pas pas, juste l’individu qui n’est pas allé voter. Il faut avoir une culture politique bien faible et bien récente pour affirmer ce genre de conneries.

        D’abord il faudrait un peu étudier du coté philosophie ce qu’est un choix éclairé, il y a un peu de travail, mais je pense qu’avec de la volonté (plutôt que de passer son dimanche à rien faire) il y a moyen d’avoir une vision un peu nette, en moins de 2 mois.

        Ensuite il faut se renseigner sur le lien entre l’exposition médiatique et les résultats aux élections. Le sujet est moins battus (forcément) mais il y a moyen en 2 mois aussi d’avoir une idée assez précise de la chose.

        Ensuite il faut se renseigner sur les changements constitutionnels qui ont été effectués ces dernières années par la modification du calendrier électoral et son implication dans la vie politique (comprendre avant-après me semble primordial).

        Je passe sous silence les machines à voter et tripatouillages électorales (qui se passent au niveau mondial) parce que ce serait too much.

        Ensuite il faut mettre cela dans une perspective « mondiale » et regarder qui propose quoi et qui a fait quoi (les actions me semblent tellement mieux que les paroles, moi qui suis old school). À mon avis c’est le point de départ. Et dans cette perspectives AUCUN des candidats n’est à même de changer cette trajectoire vers les fonds abyssaux. Nous l’avons vu dans la crise du covid, nous le voyons dans la crise ucraignienne, nous allons le voir dans la crise énergétique.

        À partir de ce moment, me faire donner des leçons par des gens qui sont peu au fait des problématiques en action me rend un peu irrité. Oui j’avais espéré que lepeigne passe en sachant que la seule incidence que cela aurait eu aurait été un pays ingouverné pendant 5 ans, ce qui aurait juste repoussé le problème de 5 ans. Avec les crises qui sont là, cela aurait pété juste plus vite, peut être…

        Et quitte à faire mon coming out, je ne suis plus inscrit sur les listes électorales depuis 1999 parce qu’avec mon expérience, je pense que l’élection ne sert à rien. il n’arrive au pouvoir que celui qui est conforme à ce qui est voulu. la presse et les fonctionnaires y veillent. La preuve, entendre insulter lepeigne de nazi en défendant zélensqui, faut avoir une sacré dose de mauvaise foi. Et que cela soit majoritaire dans la population m’effraie.

        Donc si vous pensez que voter va changer le monde ou même atténuer un brin vos souffrances, il faut grandir un peu. L’homme (avec un H majuscule) n’a jamais obtenu quoi que ce soit en juste demandant. Il n’y a pas eu beaucoup de monde qui s’offusquait des euthanasies sauvages, il n’y en a pas beaucoup qui s’offusquent de l’envoie d’armes et de « conseillers » en ucraigne (ce serait cool qu’ils crèvent la bas), il n’y en a pas beaucoup qui s’offusque qu’on ferme les centrales nucléaire (donc on a plus d’électricité) il n’y en a pas beaucoup qui s’offusque des « sanctions » anti poutine (et donc pas de gaz russe), il n’y en a pas beaucoup qui s’offusque du « marché de l’électricité (et donc l’électricité vaut une blinde). il n’y en a pas beaucoup qui hurlent contre la transmania qui mutilent des corps d’enfants, mutilations qu’ils vont regretter dans 10 ans et qui seront définitives. Et je parle pas de la destruction du sol au plafond de tout ce qui fait notre société, de parents 1 & 2 aux hommes enceintes et autre débilités.

        Aucun des candidats en position de faire plus de 5% (étonnant non ?) n’adresse ces problématiques. Si le moins pire vous donne bonne conscience, je peux demander à mon infographiste de vous dessiner une médaille, mais le « moins pire » est quand même une sombre merde et il ne mérite pas le papier qui sert à imprimer son nom (et encore moins l’encre).

        Et vous voulez qu’on aille tous voter pour un crétin afin de se sentir des bons petits citoyens ?

        J’aime

  2. Ping : Si le ridicule tuait la profession de journaliste serait sinistrée — LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE – A lire absolument! « Ils » ont une solution pour tout nous concernant, mais « en même temps » ils se m

  3. Lepiaf18 dit :

    LCI (TF1), BFM et France TV…. On a fait le tour ! La connivence avec les politiques (Véran qui en redemande, ça devait lui manquer de se pavaner à la télé !); mais y a-t-il encore des journalistes en France ? Visiblement nous n’avons plus que des perroquets tentant de passer pour des influenceurs.
    Hier soir (08/10), Delahousse sur FR2 a omis de parler de la résurgence de la énième « vague » Covid (si tant est qu’elle existe), histoire de préparer à un soi-disant retour du « masque ». Oubli volontaire ou sacrilège de lèse-majesté?
    Mais quelle bande de Tartuffe ! Perso ça fait 40 ans que mes convecteurs se régulent tous seuls (bon je les y ai un peu aidés, vu que je suis électronicien, entre autre, exit les bilames d’origine !) à 19°C. J’ai même une programmation (faite maison bien sûr) qui en fonction des zones, de l’occupation et …de l’humeur du jour, éventuellement me permet de tout mettre (ou pas, en jouant sur l’un ou l’autre des équipements) à 11°C (hors gel, pas trop bas pour éviter l’inconfort et de gaspiller à la remontée), 16°C (inoccupation ponctuelle) ou 19°C (occupation). Tout ça convecteur par convecteur.

    J’aurais bien voulu mettre du solaire en autoconso. bien sûr (pas envie de rincer la gueule à EDF en consors !); mais ça ne se faisait pas encore à grande échelle et les prix étaient donc prohibitifs (eh oui les panneaux c’est du Made in Asie !) et avec 12 KVA en Triphasé, c’est pas à bientôt 70 ans que ça va devenir rentable par l’opération du Saint-esprit ! Alors pour les « économies »….
    Et pourtant le solaire c’est viable; mon CC US (de 1997) est équipé de 400W et est en quasi autonomie avec 400Ah de batteries. Fallait juste pas donner ça entre les mais de Sociétés qui ne pensent juste qu’à faire du fric sur l’idée sans se soucier du reste.
    Mais au fait, si on y réfléchit bien; qui dit autonomie dit qu’on se passe (ou presque) d’EDF et surtout des autres, les mangeurs dans la gamelle qui revendent « au prix du marché » (ce qui ne veut strictement… rien dire !). Et là bien sûr, ce n’est plus du tout du goût de toutes ces « entreprises » qui croûtent malgré vous sur le secteur.
    Au fait rappelez-vous également qu’une pompe à chaleur air/air (clim réversible) ce n’est rien de plus qu’un frigo qui peut marcher dans les 2 sens, avec le bruit de la ventilation en plus. Et là, si côté chauffage l’économie est bien réelle, elle est souvent annihilée par l’utilisation clim en été. Bénéfice confort 100%, bénéfice conso; … quasiment 0 !
    Sacrés politiques voudraient nous faire prendre des vessies pour des lanternes, encore ?
    Do Bist ?

    J’aime

    • Eric 34 dit :

      Le solaire est un véritable filon à exploiter, le photovoltaïque a de plus en plus de rendement et peut être couplé à la récupération thermique (panneaux hybrides). La pompe à chaleur est aussi très rentable, si bien utilisée, car en plus elle assèche l’air et augmente ainsi le rendement de chauffage. Pour le chauffage de l’eau sanitaire, elle est également à privilégier.
      Enfin , n’oublions pas l’isolation avec certaines priorités: le toit, les ouvrants et tout ce qui est au nord.

      J’aime

      • Lepiaf18 dit :

        Attention vous confondez 2 technologies ! Il y a les pompes à chaleur air/air, qui ne servent qu’au chauffage (air pulsé) et à la clim, ce que je décris plus avant et les pompes à chaleur air/eau à raccorder sur une installation de chauffage central. Dans le 1er cas, pour l’eau chaude sanitaire il faut trouer autre chose. Ce n’est que dans le 2 è cas que vous pouvez utiliser le système pour la production d’eau chaude.
        Question isolation, je n’en ai pas parlé, vu que en « tout électrique » ma maison est totalement isolée (était détentrice du Label Promotelec 2 à sa construction); même si on peut toujours de ce côté là améliorer. Là encore les Pouvoirs Publics noircissent le tableau à dessein. Avec mes 19°C régulés comme dit plus haut, la maison de 5 chambres n’étant plus occupée que par 2 personnes, ma facture annuelle tournait jusqu’à maintenant entre 1200 et 1500-1600€ selon les rigueurs des hivers (plein centre France). Il arrivait même souvent qu’EDF (je suis resté bien sûr au tarif réglementé et ai toujours réussi à ne pas avoir de compteur Linky !) me rende de l’argent à Noël (facture annuelle début décembre).
        Pour finir quand on entend les âneries de ces journaleux qui tentent de faire peur (encore et toujours !) en prédisant des coupures d’eau chaude pour 4 millions d’abonnés HC entre 12h et 14h (vive le compteur Linky !). Ils ne savent visiblement pas (et n’ont pas pris la peine de consulter un électricien) comment fonctionne le système. Rien de plus simple pourtant; comme les 8 h au tarif HC sont contractuelles, ils vont juste changer les plage horaires, ce qui en plus devrait léser EDF car ces plages sont réparties géographiquement justement pour éviter les surcharges ! Quant à passer outre pour alimenter le chauffe-eau il suffit de passer en marche forcée ou/et de poser en complément un programmateur horaire; coût une dizaine d’euros.
        Idem pour les restrictions volontaires présentées comme du civisme; il y a 30-40 ans existait le système « Effacement Jour de Pointe » ou Tarif EJP; qui délestait certains équipements lors des pics de fortes consommation supposés pendant 8h par jour 20 jours de l’année. Même principe que Tarif Heures creuses, avec des modes de fonctionnement un peu différents et des tarifs « étudiés ». Bref on a déjà connu !

        J’aime

  4. Ping : Si le ridicule tuait la profession de journaliste serait sinistrée – Qui m'aime me suive…

  5. herve_02 dit :

    La solution est de pendre ceux qui nous ont mis dans cette situation. Il risque d’y avoir du monde, mais la corde est récurée à chaque fois, en plus le bilan carbone est positif

    J’aime

  6. jean claude fraternel dit :

    technocrates infantilisant le peuple un jour technocrates infantilisant le peuple toujours
    notre gouvernement n’a toujours pas compris qu’il est assis sur un baril de poudre et que la mèche peut s’allumer à tout instant.

    J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      Étrange en effet comme personne ne pousse à la roue contre les grèves des raffineries. Dans le temps certains prônaient l’emploi de la Force Publique pour déloger les grévistes !
      A moins que finalement ils comptent sur la simili grogne populaire. Visiblement la mayonnaise a du mal à prendre. Est-ce que par hasard à force de vouloir tout faire « en même temps » ils en arriveraient enfin à se gameller, sans même qu’on ait besoin de les y aider ?
      A moins encore qu’ils ne veuillent pas braquer les syndicats, histoire de tenter de faire passer leur réforme des retraites. Mon petit doigt me dit qu’ils n’y sont pas encore.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s