Personne ne peut prouver scientifiquement que les températures actuelles sont plus élevées qu’en 1200 ou même qu’en 1900/ toutes les explications

Dans le dernier rapport du GIEC nous apprenons qu’en 2021 les températures sur terre étaient supérieures à celles de l’Ere préindustrielle (avant 1850) de 1,09 degrès.

Nous aurions bien du mal à limiter la progression à 1,5 degrès… IL NE NOUS RESTERAIT QUE 0,41 DEGRES AVANT LA FIN DU MONDE….

Le seul petit problème c ‘est que personne ne connait les températures moyennes d’avant 1850, il n’y avait personne pour les mesurer et surtout pas de satellites… Les chiffres avancés sont des reconstructions mathématiques à partir d’algorithmes complexes reposant sur les quantités de gaz carboniques émises et que l’on peut effectivement mesurer….

Entre 1850 et les annéees 80, des données brutes existent mais elles ne montrent aucun réchauffement sur le temps long le GIEC les a « refroidies » pour qu’elles puissent correspondre à ses modèles, sinon impossible valider ses thèses.

Il est très difficile de connaitre les températures du passé, des sources existent mais aucune ne peut confirmer que le réchauffement actuel soit anormal , quant aux observations des cinquante dernières années elles butent sur des spécificités locales et la difficulté de calculer une moyenne planétaire .

Les reconstructions reposent sur des modèles dont on peut constater depuis 1990 qu’ils se sont surtout trompés pour la période 1990/2020; LES CAUSES DES VARIATIONS CLIMATIQUES SERAIENT BIEN PLUS COMPLEXES QUE LES EMISSIONS DE CO2

1 DES INCERTITUDES DES HISTORIENS AUX CERTITUDES DES RECHAUFFISTES

La connaissance des climats anciens a profondément évolué plus que progressé au cours dees trente dernières années .

Historiens, préhistoriens, archéologues , mais également tous ceux qui ont étudié les fossiles et les polléns savent que la terre a connu plusieurs changements majeurs du climat avec des âges glaciaires successifs . Le dernier s’est terminé il y a plus de 12 000 et nous sommes entrés et sommes toujours dans un âge interglaciare, l’Holocène .

Depuis le niveau des mers s’est relevé de 120 m, ainsi que le niveau global des températures. Mais au cours des 12000 ans il existe des cycles climatiques, certains très chaud , d’autres plus froids;

Les scientifiques considèrent que la période l’ Holocene connut une période chaude il y a 8000 ans , c ‘est le moment du SAHARA VERT Elle se termine par un refroisissement et le Sahara devint un désert….

Toutes les régions composant cette zone géographique ont été touchées simultanément et avec la même importance, ce qui a permis une datation précise de la période humide africaine (à 200 ans près). Elle se serait terminée il y a 4.900 ans, en donnant naissance au Sahara tel que nous le connaissons

En effet, de nombreux indicateurs montrent que les températures estivales dans la région s’étendant du Groenland à la mer de Norvège auraient baissé il y a entre 6 000 et 5 000 ans.Par ailleurs, la baisse des températures au sol dans le Sahara bloque aussi la remontée vers le nord de la mousson, conduisant à une baisse des précipitations dans le Sahel. Ainsi, une variation de température aux hautes latitudes de l’hémisphère Nord pourrait avoir déclenché un effet en cascade avec des rétroactions qui ont finalement conduit à la disparition du Sahara vert .

Il se trouvera bien un imbécile pour àmontrer que les activités humaines auraient déjà à l’époque du néolithique pu jouer un rôle déterminant dans la désertification du Sahara. 

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-voila-4900-ans-sahara-abruptement-passe-vert-jaune-45757/

La conception classique de l’évolution du climat au cours des 1000 dernières années veut que le climat se soit déplacé d’une période chaude Médiévale (du XIe au XIVe siècle) à un Petit Âge Glaciaire (1430–1890), suivi dans la seconde moitié du XIXe siècle d’un réchauffement global qui décroit au milieu du 20eme puis qui tend à s’accélérer depuis les dernières décennies du XXe siècle.

VENDANGES/ PAS DE RECHAUFFEMENT

Pour les périodes chaudes on peut citer l’optimum minoen, l’optimum romain et le dernier, l’optimum
médiéval, autour de l’an mil et qui a vu la colonisation de Groenland (étymologiquement « terre verte ») par des Danois qui y ont implanté de nombreuses colonies où on cultivait le blé… la vigne poussait dans le nord de l’Angleterre… notons que durant ces optima les glaciers alpins avaient disparus facilitant le passage des Alpes (certains cols encore aujourd’hui impraticables l’hiver étaient libres toute l’année !). Cet optimum médiéval a fait place à une période de refroidissement dont le point culminant a eu lieu au XVII-XVIIIèm siècle (« petit âge glaciaire » ou Minimum de Maunder). Durant cette période, les hivers ont été particulièrement froids (la Seine, la Tamise étaient gelées en permanence l’hiver), les étés froids et humides aux conséquences catastrophiques (1693 : 1,3 millions de morts en France, 1709 : 600.000 morts de faim…).
On estime à plus de 2 millions le nombre de morts sous le règne de Louis XIV (ne dit-on pas que le vin
gelait dans les verres à Versailles !).
Selon Le Roy Ladurie, ce climat serait la cause des révolutions de 1789, 1830 et 1848

Indéniable réchaufflement ensuite avec un refroidissement dans lees annees 40 à 75

Pour les historiens les bonnes periodes de croissance demographique sont celles de rechauffement, les mauvaises plus froides voient se multiplier famines et epidémies Bonnes périodes Haut Empire Romain , An 1000 jusqu’au 14eme siècle avec le GROENLAND, pays vert des vikings, Renaissance puis 18eme Mauvaises périodes: Haut Moyen Age, 14et 15eme, 17eme sièclesLES ESPOIRS DANS LA SCIENCELorsqu’on analyse une carotte de glace on observe une alternance visuelle entre les couches sombres qui correspondent aux étés et les couches claires qui correspondent aux hivers. Les carottes de glace offrent donc une échelle de datation relativement précise. Mais plus on prélève profondément dans la couche de glace, moins la datation est précise à cause du fort tassement de la glace qui brouille la différenciation saisonnière.
La composition des gaz et les poussières piégés dans ces échantillons de glace et leurs concentrations, nous informent sur les causes de leurs variations dans l’atmosphère. Cela peut-être des isotopes d’oxygène, (ci-dessous sur le thermomètre isotopique), des dioxyde de carbone CO2 et méthane CH4)Le forage de Vostok en Antarctique, débuté en 1998, (à plus de 2600 mètres de profondeur) donne accès à des glaces vieilles de 420 milliers d’années. Les analyses de Vostok ont permis d’établir une corrélation directe entre les concentrations de gaz à effet de serre et la variation des températures à la surface du globe Mais cause ou consequence?????

Regardez bien le document ci dessous il met en évidence le caractère cyclique du climat, aucune anomalie de températures( en rouge), aucune preuve de rechauffement mais une explosion de la quantité de CO2


Ξlpis

@Elpis_R

Cette reconstitution montre une baisse de température d’environ 3°C entre 4500 av. J.-C. et le début du petit âge glaciaire en 1750 ap. J.-C. La reconstitution de la T° de la carotte de glace du Groenland de Bo Vinther montre également une baisse de trois degrés :

UNE NOUVELLE ETUDE (10/2022) nous apprend que le Groenland s’est réchauffé de 10 degrès en soixante ans (4 ° de plus qu’actuellement ) il y a plus de 10 000 ans avec deux ou trois fois moins de co2 qu’actuellement

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0277379122003353

Lorsque les niveaux de CO2 se situaient au milieu des années 200 ppm (il y a 11,7 à 4,5 k ans), l’Arctique et le nord du Groenland étaient de 2 à 4 °C plus chauds qu’aujourd’hui, les marges de glace étaient à 80 km derrière celles d’aujourd’hui, des conditions d’eau libre sans glace prévalaient , et le Groenland s’est réchauffé de 10°C en 60 ans

LES NOUVELLES DONNEES DE L’ARCHEOLOGIE DES GLACIERS EN NORVEGE/

On découvre que les glaciers et les températures n’ont pas encore retrouvés leur niveau ddes 12eme 13eme siècles ou de l’époque du Christ

Depuis plus de dix ans, nous menons des travaux archéologiques systématiques sur le terrain dans les hautes montagnes du comté d’Oppland, en Norvège. Nous essayons de trouver et de sauver ces objets, alors que la glace continue de fondre. Nous avons maintenant récupéré plus de 2000 artefacts de 51 plaques de glace et glaciers. Certaines des découvertes remontent à 4000 avant JC. Parmi les trouvailles figurent c. 180 flèches, vêtements de l’âge du fer et de l’âge du bronze et restes de skis , de traîneaux et de chevaux de bât .

les donnees des observations sous marines

La température de l’eau à cet endroit reflète principalement la température du Pacifique Nord et tropical, mais elle est influencée par les océans Indien et Austral dans une moindre mesure.

Cette figure montre un enregistrement de température reconstitué à partir de foraminifères benthiques qui vivent à environ 500 mètres sous la surface de l’océan dans le Throughflow indonésien. https://indopacificimages.com/indonesia/indonesian-throughflow/

La reconstitution a été réalisée par Yair Rosenthal et ses collègues et publiée dans la revue Science, ici : (https://science.org/doi/abs/10.1126/science.1240837…)

Il semble donc probable que les T° de l’hémisphère nord pendant l’optimum climatique de l’Holocène (de 9000 à 4200 avant J.-C. environ) étaient supérieures de plus de trois degrés à celles de la période préindustrielle, également connue sous le nom de petit âge glaciaire.

Si nous ajoutons 1,5 degré à la température d’aujourd’hui, nous atteignons 9,2°C, soit à peu près la même température dans le Throughflow indonésien, que celle observée pendant la période chaude romaine, appelée RWP, ou la température à laquelle Platon a vécu et enseigné.Elle est bien plus d’1°C plus froide que pendant l’Optimum climatique de l’Holocène, lorsque la civilisation et l’agriculture humaines ont été inventées.

@Elpis_R

Autre progrès scientifiques ballons sondes et surtout satellites . Regardez bien les temperatures observées et comparez les à celles du Giec

REGARDEZ CE QUE DONNENT LES OBSERVATIONS DES SATELLITES (EN NOIR), le reste est reconstruit et avant les annéees 80 pas de satellites

LES DONNEES POPULARISEES PAR LA PRESSE ET LE GIEC NE SONT PAS OBSERVEES MAIS RECONSTRUITES

MODELE MATHEMATIQUE QUI PRE SUPPOSE QUE LA PRODUCTION DE C02 PAR L ACTIVITE HUMAINE EST LA CAUSE DES VARIATIONS.

METHODE ici

La tentation était forte de reconstruire les températures du passé à partir des observations du présent. Problème , ne prendre en compte que les variables naturelles ne permettait pas de reconstituer un passé validant un très fort réchauffement climatique. On reconstituait tout au plus l’optimum médiéval …

Mais nous savons que d’autres données naturelles n’ont pas été prises en compte….. (article à venir)

Alors ils connaissaient la quantité de co2; ils en ont fait la vaariable déterminante

CRGeo_2004Télécharger

En effet, la combinaison du forçage solaire et volcanique permet de simuler un Petit Âge Glaciaire ainsi qu’une époque médiévale chaude. Par contre, seule l’augmentation des concentrations en gaz à effet de serre et autres aérosols sulfatés, combinée aux changements de la couverture des sols permet de simuler un taux et une amplitude de réchauffement au cours des 50 dernières années en accord avec les observations.

A long terme elles inventent un optimum médiéval pas très chaud: il y avait pourtant de la vigne à Terre Neuve…. TOUTES LES TEMPERATURES D AVANT 1975 SONT REFROIDIES, MINOREES

2 MAIS QUE DONNENT LES OBSERVATIONS NON CORRIGEES?

LES SERIES LONGUES DE DONNEES OBSERVEES SONT RARISSIMES , celle ci britannique FAIT APPARAITRE UNE AUGMENTATION DE TEMPERATURE DE 1° SUR 350 ANS mais de seulement 0,6degrè de 1850 à aujourd’hui

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est capture-decran-2022-07-24-185335.jpg

LES OBSERVATIONS BRUTES DES STATIONS METEO DONNENT DES INFORMATIONS SUR UNE CENTAINE D ANNEES souvent bien moins

Ainsi dans ce document de Météo France, les températures relevées à Pau depuis 1870 ne donnent aucun réchauffement, c ‘est même le contraire et pourtant la station s’est déplacée comme beaucoup sur un site ultra bétonné

Malheureusement les données brutes ont été corrigées comme l’explique Météo France, pour correspondre…AUX MODELES MATHEMATIQUES CONSTRUITS PAR LE GIEC à partir des observations réalisées depuis 1980 90 et de la quantité de CO2 connue pour les périodes passées. Moins il y avait de c02 plus on corrige les température anciennes en les REFROIDISSANT

Sur la période récente elle modifient les observations pour les faire coller au présupposé, si les observations ne montrent pas de réchauffement, c ‘est que les observations se trompent

Les températures données pour la période antérieure à 1970 n’ont aucun rapport avec celles observées

Ils arrivent même avec une courbe qui descend franchement à une courbe qui monte en passant en 140 ans d’un champs au bord d’une forêt à un aéroport bétonné.Méteo France donne les températures moyennes corrigées pour PAU en 2021, 13.9° et en 1990 13.9° DONC +0° EN TRENTE ANS

Le site de météofrance donne des indications par stations mais ELLES SONT TOUTES CORRIGEES

https://www.infoclimat.fr/climatologie/globale/pau-uzein/07610.html

pour Paris baisse de 0.3°

https://www.infoclimat.fr/climatologie/globale/paris-montsouris/07156.html

En réalité seules les évolutions des températures moyennes décennales peuvent avoir un sens, la condition de ne pas être corrigées

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-1.png
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est capture-decran-2022-09-01-202537.jpg
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est capture-decran-2022-09-01-203807.jpg



https://www.infoclimat.fr/climatologie/globale/moskva-moscou/27612.html

Dans le document ci dessous on constate l’écart monstrueux entre les températures refroidies d’avant 1960 et les données brutes observées

Dans la réalité pas de rechauffement entre 1880 et 2010 mais reel rechauffement entre 1975 et 2010

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est capture-decran-2022-09-01-223741.jpg

Dans les rapports du Giec les températures observées sont rarissimes, il n’est question que de températures corrigées. Dans le document suivant portant sur les Etats Unis, on constate que la température augmenterait de 0,2 degrès en moyenne par décennie entre 1980 et 2010…0,6 donc en trente ans .…Pas vraiment regardez bien la courbe bleue, en 2008 les températures sont au niveau de celles du milieu des années 80..………….

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-2.png

@NiusMarco

SST = sea surface temperature (température de la surface des mers) pas En rouge après « reconstruction-correction », et hop

BAISSE DES TEMPERATURES EN 1940/45 FORTE HAUSSE DE 75 A 2000 BAISSE DANS LES ANNNES 2000

TOUTES LES DONNEES ISSUES DE L OBSERVATION PROUVENT QUE NOUS ASSISTONS SEULEMENT A LA FIN DU PETIT AGE GLACIERE

L’examen de l’évolution des glaciers
alpins met en évidence une croissance
qui a débuté vers 1300, pour atteindre
des valeurs maxima vers 1370, puis à
nouveau vers 1665 et enfin dans les
années 1850. Depuis lors, on assiste à
un retrait généralisé des glaciers. La
période qui s’étend du XIVe au milieu
du XIXe siècle a été dénommée petit
âge glaciaire (PAG), bien que les positions
maximales occupées par les glaciers
alpins pendant le PAG soient très
loin des positions atteintes pendant le
dernier âge glaciaire. Si les fluctuations
de l’avancée des glaciers correspondent
plus ou moins, avec
quelques années de retard, aux fluctuations
multidécennales des températures
moyennes (Rousseau, 2013), il
est beaucoup plus difficile de caractériser
le PAG du point de vue climatique.
En ef fet, les éléments
climatiques conditionnant l’évolution
des glaciers sont nombreux, parmi lesquels
la température, les précipitations
et l’ensoleillement. Ils interviennent
non seulement par leur valeur, mais
aussi par leur répar tition dans le
temps.
Concernant la relation entre
l’extension des glaciers et la température,
l’examen des moyennes mensuelles
des températures relevées à
Paris depuis 1658 permet une comparaison
entre les températures durant la
période du PAG, que l’on suppose se
terminer en 1856, année qui correspond
à la fin d’une séquence fraîche
(Le Roy Ladurie et al., 2011), et les
périodes suivantes. Les moyennes des
températures mensuelles à Paris ont
ainsi été calculées pour trois
périodes : 1658-1856, période incluse

dans le PAG, 1857-1987, période intermédiaire,
et 1988-2015, période
pendant laquelle les effets du réchauffement
climatique sont clairement
détectables.
La période 1, 1659-1856, comporte
huit f luctuations successives de
séquences d’années plutôt chaudes et
plutôt froides. La période 2, 1857-
1987, comporte trois fluctuations successives.
La période 3, 1988-2015, ne
comporte qu’une séquence chaude.
La figure 3 fournit les différences des
températures moyennes de chaque
mois entre la période 1 (PAG) et la
période 2, ainsi qu’entre la période 3
(réchauf fement climatique) et la
période 2. Entre la période 2 et la
période 1, aucune différence importante
de température n’est constatée
d’avril à septembre, durant la période
végétative conditionnant les récoltes.
Les relevés des dates de vendanges
confirment d’ailleurs les données des
thermomètres. Ainsi, la moyenne des
dates de vendange à Beaune est pratiquement
la même pour la période 1
(25 septembre) et la période 2 (27
septembre). L’expression petit âge glaciaire
est donc assez peu adaptée à la
description d’une grande partie de
l’année. En plein PAG, on a même
connu des étés caniculaires, comme
celui de 1540 qui a pu être comparé à
l’été caniculaire de 2003 (Wetter et
Pfister, 2013).

3LES MODELES SONT FORTEMENT CONTESTES PAR LES SCIENTIFIQUES mais il ne faut pas en parler….

Point de doute les modèles se sont trompés dans la reconstruction des températures d’hier .

Les dernières observations scientifiques démontrent que par le passé nous avons connu des variations plus brutales et très rapide: le Groenland , il y a 10 000 ans s’est rechauffé de 10° en soixante dix ans

Nous savons maintenant que les glaciers sont encore aujourd’hui bien plus étendus qu’au 12eme siecle ou qu’à l’époque du Christ . Il faudrait que les températures progressent de près de 2 ° pour retrouver celles de ces époques

Mais nous pouvons comparer les plus aniennes prévisions du Giec, les fameux modèles aux observations réalisés. Le Giec a t il correctement prévu l’avenir?

Les plus anciennes prévisions ont trente ans et les preuves s’accumulent, elles ont surrestimé le réchauffement de 1995 à 2015 car nous savons maintenant que pendant cette période il n’y a pas eu de hausse significative des températures

LES PREMIERES PREVISIONS SE SONT REVELEES FAUSSES MAIS IL NE FAUT PAS EN PARLER

LE DOCUMENT CI DESSOUS PROUVE QUE LES DIFFERENTS MODELES ONT SU EVALUE DE 0.5 DEGRES L AUGMENTATION DES TEMPERATURES ENTRE 2000 ET 2015

CES ERREURS LE GIEC LES ADMET ET TENTE DE LES EXPLIQUER EN INTRODUISANT D AUTRES VARIABLES COMME EL NINO OU LES VOLCANS

Problèmes insolubles: les volcans dégagent du co2 mais ils seraient facteurs de refroidissement

https://reseauactionclimat.org/rythme-rechauffement-climatique-progresse/

Les modèles sont donc corrigés et c ‘est reparti de plus belle, ce d’autant plus que les températures augmentent réellement en au milieu des annéees 2010

OUI MAIS EN 2021 REFROIDISSEMENT VOIR LE RAPPORT CI DESSOUS Et il faudrait comparer les modèles à la moyenne de 2020 2030

DE 1987 A 2021 EN TRENTE CINQ ANS LES OBSERVATIONS NE PEUVENT FAIRE APPARAITRE DE RECHAUFFEMENT A 0,4 DEGRES CEST DEUX FOIS MOINS QUE PREVU

Attention il s’agit des corrections du giec, d’autres vérifications limitent la progression à 0,2°

LA THESE CLIMATO RECHAUFFISTE

LA THESE CLIMATO REALISTE

D AUTRES INDICATEURS DES ERREURS DU GIEC

Marco Nius a retrouvé les prévision de 1987

Les scénarios de 1987 , la base de travail des alarmistes. Punaise, des champion, ça rentre même pas dans le Graphe. Qu’ils fassent au moins un retour d’expérience sur leurs erreurs bordel. +1° ou + 2.5 ° entre 1990 et 2020, on est à +0.24° les mecs MARCO NIUS

marco nius BANQUISE ARTIQUE LE GIEC SE PLANTE DE 25%

LE PROPHETE ET SES ARTICLES

https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/le-pole-nord-bientot-libre-de-glace-en-ete

https://www.nature.com/articles/s43247-021-00214-7

@NiusMarco LES OBSERVATIONS

Saperlipopette ! GIEC encore raté Surfaces de banquise Arctique 3.8 M km2 annoncé 4.8 observé Nature , article de 2021 (erreur 25% en 1 an

A SUIVRE ABONNEZ VOUS AU BLOG

Il n’y a pas de tendance significative de la température moyenne mondiale pour les mathématiciens

John ReidLa série chronologique HadCRUT4 de 166 valeurs annuelles de la température moyenne mondiale a été analysée de manière déterministe et stochastique et les résultats comparés. Le modèle déterministe comprenait la somme d’une tendance linéaire et d’une oscillation multi-décennale ajustée par la régression des moindres carrés ordinaires. Le modèle stochastique était un modèle ARMA (1,2) avec un terme de dérive inclus. Le modèle déterministe a montré une tendance linéaire de 0,5 ℃ par siècle tandis que le modèle stochastique n’a montré a ucune dérive significative

LA REVOLTE DES GEOGRAPHES

la Société de Géographie publie dans sa revue La Géographie un numéro où l’on pose la question Faut-il s’inquiéter pour la Terre ?, et sous la direction de S. Brunel et de J. R. Pitte, un livre Le ciel ne va pas nous tomber sur la tête regroupant le témoignage de quinze géographes. L’ouvrage s’intéresse, à partir du réchauffement climatique, aux questions environnementales. 

Derrière ce titre, se cache le coup de gueule des géographes qui en ont assez du catastrophisme ambiant diffusé par les médias, concernant le devenir de notre planète. Depuis que le développement durable s’est imposé dans la gouvernance internationale, les géographes souffrent face à cette vision pessimiste des choses qui tend à s’institutionnaliser. La géographie est la science des possibilités, celle qui s’intéresse à comment l’homme habite la planète.

Ils veulent croire en l’avenir de l’Homme. Ils mettent en avant l’histoire de l’humanité, qui n’est, finalement, qu’une succession de réponses apportées à des défis. Ils sont bien conscients que la population mondiale est deux fois plus nombreuse qu’il y a 50 ans, que si l’espérance de vie a fortement augmenté, la mortalité infantile reste encore forte (même si elle a considérablement décru). Ils veulent croire qu’en matière de capacité de charge, il n’y a pas de limites : tout dépend de notre mode de développement. Ils ne nient pas l’ampleur des défis à relever mais estiment que les indicateurs qui sont utilisés ne sont pas les bons. Ils veulent croire aussi que la géographie peut intéresser le grand public, qu’elle ne mène pas à l’inquiétude ambiante. Ils prêchent la non détermination de la nature et de la culture. Ils réfutent à ce titre la théorie du choc des civilisations. Ils veulent croire que la technique peut être au service des hommes pour mieux gérer la planète et pas seulement de la guerre. Cet optimisme, que d’aucuns pourraient qualifier de « béat », vise à prouver que tout n’est pas fichu et que les Hommes ont un rôle à jouer. Un rôle à jouer aujourd’hui comme demain car, avant de s’intéresser au sort des générations futures, il faut aussi pouvoir aux besoins des Hommes d’aujourd’hui. Ils refusent une mise sous cloche de la nature qui se ferait aux dépens des Hommes. La géographie est là pour apporter des réponses nuancées aux problèmes présentés à l’emporte-pièce par les médias.

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Personne ne peut prouver scientifiquement que les températures actuelles sont plus élevées qu’en 1200 ou même qu’en 1900/ toutes les explications

  1. gerardgilles dit :

    Fully Agree with you comme on dit chez moi …. !! Honte à cette bande de cloportes du GIEC …. Tous plus stupides a mesure qu ils arborent avec fierté des Titres ronflants et autres Titres délivrés par des copains fonctionnaires de l Education et du CNRS …. Vrai nids de couleuvres politico gaucho … sans aucune intelligence vive … personnelle !!

    Il est bon de remettre un peu les églises au milieu des villages de la pauvre Gaule envahie par les hordes d ‘abrutis primaires et voyous qu il faut rejeter à l eau sans ménagement ….

    Malgré tous les efforts de nos petits politqiues ….sans « attributs » plus gros que ceux du moineau le tout complété par une ignorance grave de l histoire et des révoltes populaires « nationalistes »

    ON Y VA DROIT …. Au moins on sera tranquille pour nos petits enfants !!

    >

    Aimé par 1 personne

  2. UBU dit :

    Merci pour cet article si bien documenté
    La période du moyen âge est étudiée par Emmanuel Le Roy Ladurie dans son livre Histoire humaine et comparée du climat
    Sous titre: Canicules et glaciers du XIII au XVIII siècle

    Au moyen âqe ce sont les moteurs diésel qui sont en cause ….. Non ????

    Autant je suis conscient comme beaucoup qu’il ne faut pas continuer à faire tout et n’importe quoi, comme faire venir en bateau (à voile ?) le gaz de schiste des USA afin de bien punir Poutine, autant toutes ces campagnes de manipulation de cervelles me hérissent

    Covid, Réchauffement climatique, guerre juste des bons contre les mauvais, monkey pox en attendant la rougeole de la musaraigne ou la coqueluche de l’otarie

    Jupiter ….. au secours

    Aimé par 1 personne

  3. Jean Sentrais dit :

    Une proposition inédite expliquant les modifications climatiques terrestres ?

    Voici.

    1
    Je considère maîtres la Terre et la Lune, se conjuguant pour traduire de concert ces modifications sur des périodes courtes (1 siècle) et longues (plusieurs millénaires).

    2
    Considérons le mois lunaire = +- 29,531 jours ;
    Le mois terrestre = +-30,437 jours.

    3
    Maintenant, cherchez et trouvez le chiffre premier entre ces 2 valeurs afin de définir un cycle complet … sans omettre de considérer qu’en ce cycle complet des valeurs intermédiaires seront proches et acceptables, remarquables.

    4
    Considérons l’influence des marées océaniques provoquées par la gravité lunaire : ce n’est pas la hausse du niveau des océans qu’il faut identifier, c’est leurs surfaces agmentant par l’immersion des rivages. Et par cette augmentation de surfaces, l’exposition au soleil augmente. Il faut également considérer que le volume des océans augmente lors des marées. Il faut également considérer et distinguer les marées diurnes et nocturnes, également considérer et distinguer les marées saisonnières qui exposent différemment les océans au soleil …

    5
    Enfin, il est aisé de comprendre que les marées brassent les océans sur une hauteur d’eau non-négligeable et participent à la création et à l’entretien des courants marins.

    6
    Si vous rassemblez tous ces paramètres en une belle équation mathématique ! vous ne pourrez tenter de la résoudre que grâce à la « théorie du chaos » qui vous offrira un champ de probabilités très cohérentes que le changement climatique serait effectivement soumis principalement, au fil des âges à la conjugaison Terre-Lune.

    7
    Vous pourriez même intégrer à vos calculs l’éloignement constant des plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne : +6cm/an, ce qui signifie que l’océan atlantique augmente son volume de quelques milliers de km cube … et que ceci est de nature à modifier également le climat européen et nord américain.

    Conclusion : nous serions infiniment moins coupables, moins responsables de la modification climatique !

    Note : sur plusieurs milliards d’années, vous pourriez intégrer à vos calculs que la Lune s’est éloignée de la Terre (marées moins hautes), que la Terre a ralenti sa vitesse de rotation sur son axe (mois terrestre plus long).

    Aimé par 1 personne

    • Jean Sentrais dit :

      Ce qu’il faut en comprendre est ceci : le concert Terre-Lune offre aux masses océanes d’être le cerveau du climat. Puis aux surfaces terrestres d’en être le coeur et le poumon.

      Et à l’Etre humain de n’en disposer que par une insignifiance quelque peu misérable …

      Aimé par 1 personne

  4. Ping : Personne ne peut prouver scientifiquement que les températures actuelles sont plus élevées qu’en 1200 ou même qu’en 1900/ toutes les explications – PAGE GAULLISTE DE RÉINFORMATION . LES MÉDIAS NOUS MANIPULENT ET NOUS MENTENT, SACHONS TRIE

  5. Christophe Nicolas dit :

    Vous, savez, depuis les années 1980, chaque nouvelle façon de mesurer la température vous en remet une petite couche en réglant l’instrument de mesure ou la façon de mesurer à la hausse. Du coup, les magouilles en catimini font que les chercheurs « honnêtes » de la Nasa , trompés à l’insu de leur plein gré, trouvent que les astres du système solaire se réchauffent. C’est ce qu’on appelle un dégât collatéral au sein de la Nasa qui est la nouvelle Sodome et Gomorrhe de l’esprit.
    Ce qu’on ne vous dit pas est le fait que les climats des hémisphères ont des tendances opposées et également le fait que les grandes glaciations dues à l’obliquité de la terre sont accompagnées d’un puissant réchauffement entre les tropiques ce qui entraîne sans doute de fortes tempêtes aux interfaces du fait du contraste important. Le climat global de la terre est une idée simpliste et non réaliste comme les anglo-saxons nous en pondent régulièrement parce qu’ils transforment tout en showbiz, il y a plusieurs zones car il faut distinguer les hémisphères ainsi que les zones polaires et tropicales. Après, la répartition des continents sur la sphère terrestre ainsi que les courants océaniques déclinent ces zones en de nombreux climats.
    De plus, il faut savoir que l’électron tourne dans un sens et le proton dans l’autre donc les pôles n’ont pas les mêmes propriétés , il n’y a pas symétrie miroir, on appelle cela la non conservation de la parité en physique. Pour vous en convaincre, vous devez étudier le climat aux deux pôles d’une planète d’hydrogène comme Jupiter où vous verrez deux structures très différentes pour une obliquité quasi nulle.

    Vous devez également savoir que des personnes au plus haut niveau qui dirigent les sciences nucléaires et spatiales occidentales ont commis sciemment de graves mensonges et que ces secteurs enfument désormais l’ensemble des peuples donc ils ne seront plus pardonnés par la providence. Si une puissance occidentale relance le nucléaire sur le modèle de la fission, elle sera châtiée pour ses enfumages et si les USA tentent de mettre le pied sur la lune, vous verrez mourir des cosmonautes en direct. Tenez vous le pour dit.

    Aimé par 1 personne

  6. Ping : RATIONNEMENT ! SACHEZ AU MOINS POURQUOI …Macron veut le mettre en place, il a décidé tout seul de déclarer la guerre #MacronDestitution – PAGE GAULLISTE DE RÉINFORMATION . LES MÉDIAS NOUS MANIPULENT ET NOUS MENTENT, SACHONS TRIER LE BON GRAI

  7. Ping : LA SCIENCE CONTRE LES MODELES DU GIEC:la reconstruction du climat du passé est fausse et les modèles du Giec sur les 30 dernières années ont exagéré le réchauffement – PAGE GAULLISTE DE RÉINFORMATION . LES MÉDIAS NOUS MANIPULENT ET NOUS ME

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s