Une étude du New England Journal of Medecine propose une piste pour expliquer l’inefficacité des injections et les problèmes cardiaques. Il serait urgent de procéder à des études sur les souris…

Une étude du New England Journal of Medecine propose une piste pour expliquer l’inefficacité des injections et les problèmes cardiaques. Il serait urgent de procéder à des études sur les souris…

Covid : la 4e dose pourrait-elle être généralisée pour tous dès la rentrée de septembre ?

https://t.co/H9BWFOuSDy

Le toxique Remdesivir autorisé pour les enfants

https://t.co/u8RxTHslWC

un possible rôle des anticorps anti idiotype dans la physipathegenie de la cov 2 et après vaccination

https://www.nejm.org/doi/10.1056/NEJMcibr2113694

C’est un mécanisme connu depuis un moment… avec le SARS-COV2 et les injections, on stimule le SI et donc, la production d’anticorps. Or, ce sont des armes à double tranchant

L’infection par le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) et les vaccins contre celle-ci suscitent des anticorps contre la protéine de pointe que le virus utilise pour se lier au récepteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2) sur les cellules cibles. Le récepteur est largement exprimé. Ces anticorps sont appelés Ab1. Le

Les anticorps Ab2 peuvent agir de plusieurs manières. Ils peuvent se lier à l’anticorps protecteur neutralisant Ab1, entraînant la formation et la clairance d’un complexe immun, altérant ainsi l’efficacité de l’Ab1. Certaines des régions de liaison Ab2, ou paratopes, peut également refléter la protéine de pointe elle-même et se lier à la même cible que la protéine de pointe, le récepteur ACE2. Cette liaison pourrait, en théorie, exercer plusieurs effets différents – mais pas nécessairement mutuellement exclusifs – sur la cellule, selon la nature des anticorps Ab2 et le rôle des récepteurs dans la cellule : par exemple, elle pourrait potentiellement bloquer la fonction ACE2 en inhibant de manière compétitive les interactions normales des ligands. 

Le développement de plusieurs vaccins efficaces a été essentiel dans le contrôle de la pandémie, mais leur efficacité a été limitée par l’apparition de variantes virales, et les vaccins peuvent être associés à de rares effets hors cible ou toxiques, notamment des réactions allergiques, des myocardites , et la thrombose et la thrombocytopénie à médiation immunitaire chez certains adultes en bonne santé. Beaucoup de ces phénomènes sont probablement à médiation immunitaire. 3 Comment comprendre cette diversité des réponses immunitaires chez différentes personnes ?

Une façon de penser à la complexité de la réponse immunitaire est à travers le prisme des réponses immunitaires anti-idiotypes. L’hypothèse du réseau, formulée en 1974 par Niels Jerne, décrit un mécanisme par lequel les réponses anticorps à un antigène elles-mêmes induisent des réponses anticorps en aval contre l’anticorps spécifique de l’antigène. 4Chaque anticorps induit et spécifique d’un antigène (appelé anticorps « Ab1 ») possède des régions immunogènes, en particulier dans leurs domaines de liaison à l’antigène à région variable, qui sont uniques en raison de la recombinaison génétique de la variable, de la diversité et de la jonction des immunoglobulines ( VDJ) gènes ; La recombinaison VDJ aboutit à de nouvelles séquences d’acides aminés immunogènes appelées idiotopes, qui sont alors capables d’induire des anticorps spécifiques contre les anticorps Ab1 comme forme de régulation à la baisse. Un paradigme similaire a été proposé pour les lymphocytes T. Cependant, ces réponses immunitaires régulatrices sont également capables de faire beaucoup plus. Les paratopes, ou domaines de liaison à l’antigène, de certains des anticorps anti-idiotypes (ou « Ab2 ») qui sont spécifiques d’Ab1 peuvent ressembler structurellement à ceux des antigènes d’origine eux-mêmes. Ainsi, la région de liaison à l’antigène Ab2 peut potentiellement représenter une image miroir exacte de l’antigène ciblé initial dans la réponse Ab1, et les anticorps Ab2 ont même été examinés pour une utilisation potentielle comme substitut de l’antigène dans les études sur les vaccins. Cependant, en raison de ce mimétisme, les anticorps Ab2 ont également le potentiel de se lier au même récepteur que celui que l’antigène d’origine ciblait (Figure 1 ). Les anticorps Ab2 se liant au récepteur d’origine sur les cellules normales ont donc le potentiel d’induire des effets profonds sur la cellule qui pourraient entraîner des changements pathologiques, en particulier à long terme – longtemps après la disparition de l’antigène d’origine lui-même.

Cet aspect de la régulation des réponses des cellules immunitaires a été postulé par Plotz en 1983 comme une cause possible d’auto-immunité survenant après une infection virale 5 et a depuis été soutenu expérimentalement par le transfert direct d’anticorps anti-idiotypes. Les anticorps Ab2 générés contre l’entérovirus coxsackievirus B3 chez la souris peuvent se lier aux antigènes des myocytes, entraînant une myocardite auto-immune, 6 et des réponses anti-idiotypiques peuvent agir comme des agonistes des récepteurs de l’acétylcholine, entraînant des symptômes de myasthénie chez le lapin. 7 De plus, en affichant l’image miroir de l’antigène viral, l’Ab2 seul peut même imiter les effets délétères de la particule virale elle-même, comme cela a été montré avec l’antigène du virus de la diarrhée virale bovine. 8

Pour l’infection par le SRAS-CoV-2, l’attention se concentre sur la protéine de pointe (S) et son utilisation critique du récepteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2) pour pénétrer dans la cellule. Compte tenu de son rôle essentiel dans la régulation des réponses de l’angiotensine, de nombreux effets physiologiques peuvent être influencés par l’engagement de l’ACE2. 9 La protéine S elle-même a un effet direct sur la suppression de la signalisation ACE2 par une variété de mécanismes et peut également déclencher directement des récepteurs de type péage et induire des cytokines inflammatoires. dixLes réponses anti-idiotypiques peuvent affecter la fonction ACE2, entraînant des effets similaires. Cependant, les évaluations précliniques et cliniques des réponses des anticorps aux vaccins contre le SRAS-CoV-2 se sont concentrées uniquement sur les réponses Ab1 et l’efficacité de neutralisation du virus. La délimitation des réponses anti-idiotypes potentielles présente des difficultés inhérentes en raison de la nature polyclonale des réponses, de la cinétique dynamique et de la présence simultanée des anticorps Ab1 et Ab2. De plus, l’expression d’ACE2 dans les cellules et les tissus peut être variable. Les différentes constructions vaccinales (ARN, ADN, adénoviral et protéine) sont également susceptibles d’avoir des effets différentiels sur l’induction d’Ab2 ou dans la médiation des effets vaccinaux qui diffèrent des réponses à l’infection. Certains effets hors cible peuvent ne pas être directement liés aux réponses Ab2. L’association d’événements thrombotiques avec certains vaccins contre le SRAS-CoV-2 chez les jeunes femmes et le rôle étiologique des anticorps anti-facteur plaquettaire 4-polyanion pourraient être le résultat du vecteur adénoviral. Cependant, la survenue rapportée de myocardite après l’administration du vaccin présente des similitudes frappantes avec la myocardite associée aux anticorps Ab2 induits après certaines infections virales.6 Les anticorps Ab2 pourraient également médier les effets neurologiques de l’infection par le SRAS-CoV-2 ou des vaccins, étant donné l’expression de l’ACE2 sur les tissus neuronaux, les effets neuropathologiques spécifiques de l’infection par le SRAS-CoV-2, 11 et la similitude de ces effets avec ceux médiés par l’Ab2 effets neurologiques observés dans d’autres modèles viraux.

Il serait donc prudent de caractériser pleinement toutes les réponses des anticorps et des lymphocytes T au virus et aux vaccins, y compris les réponses Ab2 au fil du temps. L’utilisation de souris transgéniques huACE2 et leur croisement avec des souches prédisposées à l’auto-immunité ou à d’autres conditions pathologiques humaines peuvent également fournir des informations importantes. Une compréhension des réponses potentielles d’Ab2 peut également fournir des informations sur le maintien et l’efficacité d’Ab1 et sur l’application d’agents thérapeutiques à base d’anticorps. 

Cependant, des recherches scientifiques beaucoup plus fondamentales sont nécessaires pour déterminer le rôle potentiel que l’immunorégulation basée sur l’idiotype des réponses humorales et à médiation cellulaire peut jouer à la fois dans l’efficacité antivirale et dans les effets secondaires indésirables de l’infection par le SRAS-CoV-2 et des vaccins qui protègent nous d’elle.

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Une étude du New England Journal of Medecine propose une piste pour expliquer l’inefficacité des injections et les problèmes cardiaques. Il serait urgent de procéder à des études sur les souris…

  1. Carolyonne89 dit :

    A reblogué ceci sur La vérité est ailleurset a ajouté:
    Le toxique Remdesivir autorisé pour les enfants

    https://t.co/u8RxTHslWC

    Les directeurs financiers de Pfizer et Moderna ont tous deux démissionné cette semaine

    Le médecin @GregoryPamart a soigné un malade en détresse, à son domicile. Il est suspendu et attaqué par le conseil de l’ordre.
    Cette situation est complètement folle: à relayer massivement. pic.twitter.com/XDSwzhzvk9

    — Philippe Murer 🇫🇷 (@PhilippeMurer) April 26, 2022

    J’aime

  2. UBU_53 dit :

    Vous n’y pensez pas !!!!
    Faire des tests sur les souris ….. pauvres bestioles alors que les moutons humains font très bien l’affaire …..
    C’est Brigitte qui va grimper aux rideaux (Bardot, pas l’autre)

    J’aime

  3. Ping : Une étude du New England Journal of Medecine propose une piste pour expliquer l’inefficacité des injections et les problèmes cardiaques. Il serait urgent de procéder à des études sur les souris… – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les mé

  4. SOPHOPHILE dit :

    « Pour l’infection par le SRAS-CoV-2 …. »

    Quoique truffé de termes scientifiques cet article est éclairant

    Mais s’agit-il au printemps du même – des mêmes ? – SRAS-CoV-2 qu’à l’automne 2019 « à Wuhan » ?

    J’aime

  5. Stanislas dit :

    Trop balaise pour moi.

    En revanche j’ai travaillé sur des thèmes plus simples qui démontrent l’arnaque initiale du covid comme les codages de mortalité et hospitaliers qui sont l’arme et la pièce du Cluedo criminel…
    L’injection innovante en accéléré sous secret des affaires est le mobile.

    Comme dans toutes les arnaques, il faut remonter à l’attaque des points initiaux de ce que j’appelle maintenant la synchronisation et la coordination des bureaucraties sanitaires et médicales en 2020 et les années antérieures.
    C’est très chiant pour un hyperspécialiste comme Mr Gibertie, mais très éclairant et très simple pour le manant du bled niveau bac + une bricole, comme moi. Il faut juste savoir lire et comprendre la signification des mots. ……..et lire beaucoup…

    Chacun son truc,
    la signification des maux c’est pour les toubibs et les scientifiques sanitaires
    la signification des mots, c’est pour les hypokhâgneux ..

    J’aime

  6. Greg dit :

    Policier en état de légitime défense mis en examen pour homicide volontaire (POUR MEURTRE) !!!
    Aucune réaction de Darmalin ni de Dukon-labrutis !!!!
    Les 3 racailles islamistes dans le véhicule étaient pourtant connues des services judiciaires !!
    Sûrement un nazillon de juge rouge islamo-gauchiste anti micron qui se venge !!!
    La vie de cet honnête policier est foutue, alors qu’il ne risquait pas la myocardite vu qu’il n’est pas vacciné !!!
    Je viens juste d’apprendre de source sûr que les flics et leurs familles ne sont pas vaccinés et ont tous des vrais faux pass vaccinals !!!!!
    Micron a pris des tomates sur sa tronche !! J’espère qu’elles étaient pourries, sinon , c’est du gaspillage de nourriture !

    J’aime

  7. Ping : AU ROYAUME UNI LES NON INJECTES DE PLUS DE 70 ANS ONT DEUX FOIS MOINS DE RISQUES DE DECEDER DE LA COVID QUE LES VACCX – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s