LA MEDECINE CORROMPUE, LES VIES SACRIFIEES

La crise du Covid s’est traduite par la faillite de la recherche scientifique, telle est la conclusion du British Journal Of Medecine dans un appel à libérer la médecine des conflits d’intérets.

Nous partageons cette analyse en ajoutant que seule le financement par l’Etat du repositionnement des molécules anciennes , peut sauver les vies .

LES MOLECULES AUTORISEES NE SONT PAS LES PLUS EFFICACES MAIS LES PLUS CHERES

LES MOLECULES AUTORISEES

Le Paxlovid actuellement distribué (700S) après seulement 2 études financée par Pfizer et portant sur 2939 malades efficacité de 83%

Le molnupiravir de Merk distribué 700S après seulement 9 études sur 4935 malade efficacité 36%

Le remdesivir de Guiléad distribué 3100S après 19 études sur 122 000 malades efficacité 13%

Le plasma convalescent ( Karine Lacombe) distribué (5000 S°)14 études sur 15000 patients efficacité négative

LES MOLECULES INTERDITES

IVERMECTINE interdite 88 études sur 129000 patients coût 1S efficacité efficacité 65%

VITAMINE D déconseillée, 70 études sur 128000 patients cout 1S efficacité 38%

PLUS UN PAYS EST VACCINE PLUS LE NOMB RE DE DECES COVID (après 65 ans ) est élevé

Mais revenons à l’ article

La médecine factuelle a été corrompue par les intérêts des entreprises, l’échec de la réglementation et la commercialisation du milieu universitaire.

www-bmj-com.translate.goog/content/376/bmj.o702?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=en… https://www-bmj-com.translate.goog/content/376/bmj.o702?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=en

La validité de ce nouveau paradigme dépend toutefois de données fiables issues d’essais cliniques, dont la plupart sont menés par l’industrie pharmaceutique et publiés sous le nom d’universitaires de haut niveau. »

La publication dans le domaine public de documents confidentiels de l’industrie pharmaceutique a donné à la communauté médicale un aperçu précieux du degré de déformation des essais cliniques parrainés par l’industrie. »

La médecine est largement dominée par un petit nombre de très grandes entreprises pharmaceutiques qui se disputent des parts de marché, mais qui sont effectivement unies dans leurs efforts pour étendre ce marché.

Le progrès scientifique est entravé par la propriété des données et des connaissances, car l’industrie supprime les résultats négatifs des essais, ne signale pas les événements indésirables et ne partage pas les données brutes.

Des patients meurent à cause de l’impact négatif des intérêts commerciaux sur le programme de recherche, les universités et les organismes de réglementation.

La responsabilité de l’industrie pharmaceutique envers ses actionnaires signifie que la priorité doit être donnée à ses structures de pouvoir hiérarchiques, à la loyauté envers le produit et à la propagande de relations publiques plutôt qu’à l’intégrité scientifique.

les départements universitaires deviennent des instruments de l’industrie : (..), les universitaires deviennent des agents de promotion de produits commerciaux.

En médecine, ceux qui réussissent dans le milieu universitaire sont susceptibles d’être des leaders d’opinion, dont la carrière peut progresser grâce aux opportunités offertes par l’industrie. (..) ils deviennent ce qu’on appelle en marketing des « champions du produit ».

Ironiquement, les leaders d’opinion parrainés par l’industrie semblent jouir de nombreux avantages de la liberté académique(..) pour exprimer leurs points de vue, même lorsque ces points de vue sont en contradiction avec les preuves réelles.

Alors que les universités ne parviennent pas à corriger les déformations de la science résultant de ces collaborations, les détracteurs de l’industrie sont confrontés au rejet des revues, à des menaces juridiques et à la destruction potentielle de leur carrière

Les organismes de réglementation reçoivent des fonds de l’industrie et utilisent des essais financés et réalisés par l’industrie pour approuver les médicaments, sans voir les données brutes dans la plupart des cas.
Quelle confiance pouvons-nous avoir dans un système dans lequel les entreprises pharmaceutiques sont autorisées à « faire leurs propres devoirs » plutôt que de faire tester leurs produits par des experts indépendants dans le cadre d’un système réglementaire public ?

Il est peu probable que des gouvernements indifférents et des autorités de réglementation accaparées initient les changements nécessaires pour soustraire la recherche à l’industrie (..).

« Nos propositions de réformes comprennent : la libération des régulateurs du financement des sociétés pharmaceutiques ; l’imposition de taxes aux sociétés pharmaceutiques pour permettre le financement public d’essais indépendants ; et, ce qui est peut-être le plus… »

important, la publication des données anonymes des essais au niveau des patients individuels, ainsi que des protocoles d’étude, sur des sites Web accessibles, afin que des tiers puissent évaluer rigoureusement la méthodologie et les résultats des essais. »

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour LA MEDECINE CORROMPUE, LES VIES SACRIFIEES

  1. Jean Sentrais dit :

    Cher Patrice Gibertie,
    vos analyses sont somptueuses d’intelligence et de pertinence !

    Car, nous ne sommes pas encore empreints d’une noirceur définitive qui assombrit depuis 2 ans, 5 ans notre jour et notre horizon. Mais, pensions-nous être si lumineux que seule notre clarté puisse en faire fi ?

    Certes ! nous sommes nobles. Or, un monstre tentaculaire nous a embrassé et ne cesse de nous étreindre. Jusqu’à l’étouffement létal.

    Entretemps entretemps entretemps, nous dissertons de notre intelligence et de notre pertinence. Mais, n’y voyons-nous pas que notre destin est improbable, furieux et lugubre ?

    Ce n’est pas anodin d’offrir aujourd’hui à l’EMmerdeur national encore et encore des bouquets de giroflées à 5 pétales, dont le charme et l’élégance du geste lui échappera …

    Ces bouquets floraux se délivrent également ici, par Exterflora :

    https://sentrais.eu/baffes/baffes-test-6.php

    J’aime

  2. Bianchi Françoise dit :

    Un constat accablant et qui prouve que si la justice ne s’en mêle pas, la vraie médecine et la vraie recherche n’auront plus voix au chapitre pour l’orientation des politiques de santé mais seront l’apanage de la bourse et des banquiers…

    J’aime

    • Jean Sentrais dit :

      Bonsoir Françoise,
      sous les références 48, 49 et 50 que vous y lirez en vidéo (en quelque 12 heures !) vous serez invitée à connaître et savoir le pourquoi du comment … depuis 1870 ! où la défaite de Napoléon III et le règne de la Reine Victoria British improbable, sur les âmes et les corps et les finances, était fondé du règne absolu contemporain : la City of London, un État dans l’État où même la Queen ne peut agir ! or d’y dépérir.

      https://sentrais.eu/baffes/baffes-test-6.php

      Un peu + « fun », revoyez les James Bond 007 ! Surtout ceux avec Daniel Craig (sauf le dernier qui demeure maladroit quoi que certain) :
      1 Casino Royale
      2 Quantum of Solace
      3 Sky Fall
      4 Spectre
      5 Mourir peut attendre

      Les mythologies contemporaines ne sont jamais absentes de notre pensée …

      J’aime

  3. JeanLouis 05 dit :

    Merci encore pour ces informations.
    Deux remarques si vous permettez:
    – Pourquoi toujours la référence seulement à l’Ivermectine et jamais à l’hydroxychloroquine qui d’ailleurs dans notre pays a été interdite du temps de Buzin, vous devez connaitre comme moi toutes les études publiées positives sur son utilisation précoce
    – « seule le financement par l’Etat du repositionnement des molécules anciennes  » et bien d’accord mais ce n’est surement pas par la justice comme dit dans un autre commentaire mais si le constat est sans appel ce n’est que par la politique choisie pour le pays, ce n’est pas en laissant le marché régler les problèmes, c’est avec une politique où l’ Etat garde la main et dans l’offre politique actuelle il n’y a pas beaucoup de choix, en fait un seul qui parle clairement de ce sujet depuis longtemps

    J’aime

  4. Jean-Marie GLANTZLEN dit :

    Non LA médecine n’est pas corrompue, car il y a des médecins qui respectent leur serment d’Hippocrate

    Mais hélas oui une majorité de médecins est corrompu (consciemment ou non) et/ou insuffisamment cultivée, comme ceux qui ont de l’estime absolument infondée pour Louis Pasteur ….. et pour les vaccins qui n’ont pas fait disparaitre les épidémies, ce que croit pourtant par exemple un Perronne responsable ou au moins complice de l’obligation d’abîmer des bébés avec 11 vaccins avant leur 18 mois.

    C’est criminel

    J’aime

  5. JEAN-LUC dit :

    Je suis globalement d’accord avec Patrice, et la réalité de l’état de la médecine est assez complexe.
    Il y a la vraie corruption qui atteint des gens sans scrupules qui existent malheureusement dans tous les secteurs d’activité.
    A l’étage en dessous il y a les conflits d’intérêts qui concernent des personnes décisionnaires placées par les labos dans des commissions étatiques et destinées à retourner travailler pour le compte des labos. Un jour ils sont payés par l’Etat, un jour par les labos. Ce sont les navettes public privé devenues très à la mode.
    Ils peuvent privilégier les intérêts de l’industrie plus rémunératrice, même quand ils travaillent pour l’Etat,
    A l’étage encore inférieur il y a les simples liens d’intérêts qui concernent par exemple des patrons de services hospitaliers qui ont besoin des financements de l’industrie pour mener leurs recherches et réciproquement l’industrie a besoin d’eux aussi pour les essais cliniques.
    Sans l’industrie ils n’ont pas les moyens financiers de leurs études.
    Il peut aussi y avoir un mélange de tout ça difficile à cerner du fait du manque de transparence.

    Des règles normalement existent qui obligent les personnes ayant des conflits et liens d’intérêts à se déporter, lorsque le produit à homologuer en commission concerne le labo déclaré en lien.
    En fait tout cela ne marche pas, les labos font la loi, profitant des coutumes de copinage et de cooptation en vigueur dans les hautes sphères médicales.

    Il faudrait trouver en effet un moyen de rendre complètement indépendants financièrement, des pôles de contrôle des essais des médicaments, constitués de gens exempts de liens et conflits d’intérêts.
    Sur le repositionnement des molécules anciennes, peut-être le service de santé des armées pourrait contribuer car c’est un enjeu stratégique pour le pays.

    J’aime

    • Greg dit :

      La majorité des secteurs d’activités de la santé sont vérolés, par incompétence ou par cupidité, bien souvent les 2, mais pas que la santé, un pour tous, TOUS pourris : la politique, la finance, l’industrie, l’éducation, la justice, la recherche, la sécurité, l’écologie, le nucléaire, l’armée, les cultes, les médias, les syndicats, les collectivités territoriales, et même l’agriculture et les transports !
      Résumé de 70 années d’expériences d’un citoyen lambda, la pourriture est partout, et plus il y a de fric à ramasser, plus c’est pourri !

      J’aime

  6. Ping : LA MEDECINE CORROMPUE, LES VIES SACRIFIEES — LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE – La vérité est ailleurs

  7. JeanLouis 05 dit :

    En terme de « vies sacrifiées  » il y a déjà la pub qui continue sur vaccinés 100% protégés, c’est déjà énorme mais ma femme m’a dit avoir entendu ce matin une pub pour « la vaccination des femmes enceintes pour éviter fausse couche ou enfant malformé  » J’imagine que pour oser étaler ce message il faut au moins des études sérieuses, sinon c’est totalement criminel et de la torture psychologique vis à vis de la femme enceinte qui a des doutes sur ces injections !! Avez vous des infos sur ces sujets?

    J’aime

  8. Ping : RIEN DE RIEN, ça ne servait à rien… En dehors du rivotril pour éliminer les vieux ils avouent que le reste ne servait à rien mais on recommence en juin | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  9. Ping : LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE:RIEN DE RIEN, ça ne servait à rien… En dehors du rivotril pour éliminer les vieux ils avouent que le reste ne servait à rien mais on recommence en juin-rédaction dérficiente – Titre du site

  10. nicolasbonnal dit :

    Stupidité russe (Craig Roberts) : guerre molle et qui dure (trop de pertes russes) ; défaite informative ; aucune contre-sanction ; inefficacité de cette opération et catastrophe en découlant. Bonne volonté nucléaire des populations.
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/03/18/pourquoi-poutine-et-les-russes-sont-des-idiots-dumbshits-et-pourquoi-nous-allons-tous-en-crever-par-paul-craig-roberts-qui-refute-les-apologistes-prorusses-nbs/
    https://www.paulcraigroberts.org/2022/03/17/dumbshit-russians/

    J’aime

  11. Laet dit :

    Article très constructif, merci !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s