OMICRON ECHAPPE COMPLETEMENT AUX PRODUITS INJECTES ACTUELS MAIS PAS A L’IMMUNITE NATURELLE

Les résultats des premières études sur omicron  sont entre les mains des communicants et ce n’est pas simple, le bougre ne serait pas dangereux et pourrait devenir le vaccin donné gratuitement par Mère Nature. Une véritable catastrophe boursière qu’il faut transformer en opportunité. Les télétoubibs se mobilisent….Les fils d’Ursula et de Fabius nous préparent la suite.

ACTUALISATION

Omicron , un rhume capable d’immuniser? Ben oui l’histoire nous apprend que cela se passe toujours ainsi, en 1894/95 avec oc43

1 Il faut absolument sauver Pfizer et empécher le rhume Omicron de chasser Delta et de vacciner gratuitement

Du calme les amis ! Les symptômes d’Omicron qui ont été signalés jusqu’à présent.En général assez semblables à la grippe saisonnière.Les mêmes symptômes.N’implique pas les poumons mais principalement les voies respiratoires supérieures. Assez similaire aux virus corona connus du rhume

mammie bocock is back(ouvre un nouvel onglet)twitter.com/tatiann69922625

@tatiann69922625

Que faire alors? LAISSER OMICRON NOUS VACCINER? ça va pas non? et les doses on en fait quoi? Les télétoubibs parlent de 4 doses maintenant

Injecter en masse en profitant de la peur de Delta mais faut faire vite, puis injecter un produit contre Omicron…ça c’est intelligent …Un pass contre un rhume? Ben oui!

LE FILS FABIUS ET CELUI D URSULA REFLECHISSENT, Le Figaro, Libé et les autres devraient nous dire que finalement les injections protègent même si c ‘est pas vrai…

https://t.co/Ib4MoZa1Jm

2 LES ETUDES demontrent que les potions actuelles sont inefficaces mais pas l’immunité post infection

1)Les sud-africains ont fourni les comparaisons entre l’efficacité du Pfizer sur le covid 19 traditionnel et Omicron : efficacité devenu nulle. Puis cette étude financée par la fondation Gates  compare avec des personnes infectées, guéries et…. allez savoir pourquoi , vaccinées ensuite : ça marche. Bon ils n’ont pas comparé avec des personnes seulement infectées, guéries, ils connaissaient les résultats

2)Une étude allemande  donne des résultats très clairs, efficacité deux doses :0%, deux doses et booster : 25%  Efficacité nulle des traitements aux anticorps

3) Une étude américaine  ( mais sur pseudo virus) parle d’une division par sept

3 en 1892 le precédent covid est devenu lui aussi un simple rhume et a immunisé la population

La covid n’est pas une maladie nouvelle , une vengeance de la planête et nos rhumes actuels témoignent des pandémies d’hier , en particulier celle de 1890. Etrange, cette covid aurait frappé un habitant sur deux pour n’en tuer que 40 000. L’occasion de comparer les pratiques: la presse cessa de parler de la pandémie au bout de quelques semaines et les médecins de terrain se débrouillèrent en toute liberté avec les molécules à leur disposition.

1 C’ETAIT BIEN UNE COVID!

Les contemporains furent surpris par ce qu’ils appelaient la grippe russe, elle était très contagieuse et ne présentait pas les caractéristiques d’une grippe habituelle. Des complications neurologiques et cardiaques , des manifestations cutanées : toutes les caractéristiques d’un covid. Elle sévit entre 1890 et 1894 avant de devenir la responsable d’une partie de nos rhumes chroniques actuels .D’après le Vidal, la grippe russe aurait pu démarrer dans la ville de Boukhara dès 1888 (Ouzbékistan). Mais le début de l’épidémie aurait vu le jour en novembre 1889 à Saint-Pétersbourg.

L’usage des chiffres en 1889-1890 est un rappel : les chiffres sont toujours liés à des méthodes de collecte et de traitement de données, des contextes interprétatifs, par exemple des débats médicaux, démographiques, politiques. Ces chiffres construisent une intelligibilité du présent ou du passé… ou leur ignorance. En 1889-1890, on assiste aux deux mouvements : la grippe est saisie comme jamais auparavant par la surmortalité ; mais le pic de mortalité est replacé dans une autre série chiffrée, celle de la dépopulation française, qui sape la portée du « fait » social épidémique. La grippe apparaît comme un accident par rapport à un autre « fait », démographique et politique, plus inquiétant et donc urgent, en particulier pour les élites françaises qui comparent avec la population allemande.

https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/memos-demo/paroles-chercheurs/frederic-vagneron/

Je puis légitimementsupposer que l’épidémie s’étant encore maintenue pendant deux ou trois mois pleins, a dû atteindre, dans l’armée, à peu près une personne sur deux. Si je suppose que dans la population civile la proportion a été la même, je suis amené à penser que la moitié de la population a été atteinte à des degrés divers, soit19 millions de personnes.
Voilà pour les malades. D’autre part, il y aurait eu, d’après mes calculs, 60,000
décès par la grippe, soit une mortalité de 1.6 p. 1,000 habitants, et de 3 p. 1,000
malades. Tel aurait été t, la véritable mortalité de Tinfluenza.

Le taux de mortalité est faible : de 0,1 à 0,28 %. Le caractère « modéré » de la pandémie de 1889-1890 est similaire à celui des pandémies de la deuxième moitié du 20eme siècle. Par contraste, la pandémie de la « grippe espagnole » est bien plus léthale .

La vitesse de propagation de la Covid de 1889 l’apparente au Covid-19. Alors que le pic de l’épidémie est atteint à Saint-Pétersbourg le 1er décembre 1889, il survient aux États-Unis pendant la semaine du 12 janvier 1890. L’Australie et la Nouvelle-Zélande sont touchées en mars 1890. Au printemps 1890, l’influenza a gagné l’Afrique et l’Asie. Des Africains qui n’ont jamais connu de grippe de leur vie l’appellent « la maladie de l’homme blanc ». Des répliques épidémiques se produiront jusqu’à la fin du siècle. Bilan global : 250 000 décès en Europe, où la proportion des personnes ayant été en contact avec le virus aurait été de l’ordre de 40 % à 60 %

Malgré tout, les scientifiques de l’époque décèlent certaines conséquences surprenantes : des doigts gonflés, des problèmes rénaux et digestifs, une mortalité accrue chez les plus de 65 ans. Et cette grippe russe est extrêmement contagieuse et peux engendrer des complications neurologiques. Il sera établi très rapidement, fin janvier 1890 qu’il ne s’agit pas d’une grippe. 

La France lors de la grippe russe

À Noël, la France est très touchée. À Paris, les hôpitaux sont saturés et des baraquements extérieurs sont construits pour recevoir les patients. Cela alors qu’il ne fait que huit degrés dehors. Début janvier, toutes les grandes villes font face à l’épidémie. Les établissements scolaires sont fermés et l’armée est réquisitionnée pour faire face à la crise.

2 Plusieurs vagues mais il ne s’ agit que d ‘un rhume après 1895

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6488901c/f346.item

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6488901c/f346.item

https://www.persee.fr/doc/pharm_0035-2349_1993_num_81_298_3758#pharm_0035-2349_1993_num_81_298_T1_0319_0000

La pandémie de « grippe russe » se propage a une vitesse incroyable mais se termine rapidement au printemps 1890

 au printemps 1891, l’hiver 1891-1892, l’hiver 1893-1894, voire au printemps 1895. 

https://www.forbes.com/sites/alexknapp/2020/05/15/the-original-plandemic-unmasking-the-eerily-parallel-conspiracy-theories-behind-the-russian-flu-of-1889/?sh=2e69e6f550d5

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/pandemie-deux-siecles-polemique-mediatique-autour-chloroquine-81156/

https://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1989_num_44_6_3528

https://www.vidal.fr/actualites/26269-pandemie-de-grippe-russe-une-covid-du-xixe-siecle.html

 Stéphane KORSIA-MEFFRE – 



 

On peut très bien avoir eu une covid pas obligatoirement symptomatique , ne pas développer d’anticorps, avoir été négatif  à toutes les pcr du monde  et… disposer de cellules mémoires à toutes épreuves qui ont flingué immédiatement la maladie .

PAS BESOIN D INJECTION VOUS ETES BETON mais à la condition d’avoir attrapé  le virus oc43 devenu depuis un gros rhume…D’après les études d’horloge moléculaire, son émergence serait relativement récente, leur ancêtre commun le plus récent étant daté de 1890 environ

Bon , c’est trop compliqué pour les journalistes  Raoult  avait expliqué le rôle de l’immunité naturelle apporté par un contact avec d’autres coronavirus  devenus de simples rhumes inoffensifs

On savait déjà qu’être enrhumé protégeait de la covid  mais avoir eu le oc43 c’est naturel  et il a de la mémoire.

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour OMICRON ECHAPPE COMPLETEMENT AUX PRODUITS INJECTES ACTUELS MAIS PAS A L’IMMUNITE NATURELLE

  1. Ping : OMICRON ECHAPPE COMPLETEMENT AUX PRODUITS INJECTES ACTUELS MAIS PAS A L’IMMUNITE NATURELLE – Qui m'aime me suive…

  2. Juste pour m’inscrire au blog.
    Très intéressant, merci

    J’aime

  3. Ping : LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE:OMICRON ECHAPPE COMPLETEMENT AUX PRODUITS INJECTES ACTUELS MAIS PAS A L’IMMUNITE NATURELLE – Titre du site

  4. Sprilibre dit :

    Même si le président, le ministre de la santé et la directrice de la santé d l’Afrique du Sud le disent, tout ça c’est des mensonges de complotistes tarés ……pour les bregeons et les mougeonnes injectophiles.

    Et tant qu’ils n’auront pas un mort ou au moins un grand abîmé dans leur entourage cher ou non … Et encore c’est pas sûr

    Très difficile de se déjuger

    J’aime

  5. FML dit :

    Mercredi 8 décembre. RTL Pascal Prau. Appel d’une auditrice, famille de médecins (???), peut-être, contente en tout cas de passer à la radio : dès que j’ai commencé à entendre parler des bienfaits de la « vaccination » pour les enfants et les bébés, j’ai coupé. Les bras de nos bébés et de nos enfants vont devenir de véritables passoires. Quelles incidences sur leur immunité, leur santé, leur vie, avec les excipients entre autres ? Mais c’est pour leur bien . Masqués, piqués, confinés, pour leur bien ! Attention le danger est partout ! N’ essaye -t- on pas susciter une hystérie paranoïaque pour … si ce n’est déjà fait ?
    Ah, ces bienfaiteurs de l’humanité, qui réfléchissent pour nous, anticipent tout , nous disent ce que l’on doit faire, juste tendre son bras. Ne pas oublier de prendre un doliprane avant et après : là, conseil du pharmacien ; zéro mort, il me l’a dit et ça rassure. Pour la suite, ce n’est plus leur problème et ça entretient le système … et ça met nos caisses à sac pendant que … devinez la suite ! Simplement factuel !

    Aimé par 1 personne

  6. LYONNAY dit :

    @FML : vous avez raison, la question de la vaccination des enfants est odieuse, mais plus le temps passe et plus les raisons de résister, de s’y opposer, vont être évidentes. Et puis l’immense majorité des parents de jeunes enfants refuseront vraisemblablement les injections pour les petits. Les ados malheureusement c’était différent, il y a la pression du groupe de copains, les activités comme le sport, et puis les sorties….
    De toutes façons il faut saisir toutes les occasions de dire NON!
    Je me permets de redonner le lien vers une initiative qui justement veut dire NON haut et fort à des tentatives cherchant à imposer à l’école, dès la Maternelle (3 ans!), les tests de dépistage nasopharyngés avec écouvillons ! Inadmissible ! Merci à ceux qui ne l’auraient pas encore fait de soutenir cette action et de la faire connaître autour d’eux :

    https://www.mesopinions.com/petition/sante/respect-protection-enfants-disponibilite-tests-salivaires/163919

    Il faut garder confiance au moins pour les enfants…pour qu’ils nous sentent résolus et forts !

    Aimé par 1 personne

    • Sprikritik dit :

      Étant considéré le culte du vaccin et de ce triste sire de Louis Pasteur qu’on nous a inculqué dès l’école primaire, il serait didactiquement largement préférable, face aux mougeons naïfs qui pensent s’être fait quasi tout simplement « vaccinés », de prendre soin justement de mettre au minimum des guillemets (et plutôt huit que quatre) à « « vaccins »», mais d’utiliser plutôt le mot « injecté » pour bien faire conscientiser la différence.

      Aimé par 1 personne

  7. KOIKILENSOI dit :

    « Les gens » n’existent pas. Globalisation incohérente

    Étant considéré le culte du vaccin et de ce triste sire de Louis Pasteur qu’on nous a inculqué dès l’école primaire, il serait didactiquement largement préférable, face aux mougeons naïfs qui pensent s’être fait quasi tout simplement « vaccinés », de prendre soin justement de mettre au minimum des guillemets (et plutôt huit que quatre) à « « vaccins »», mais d’utiliser plutôt le mot « injecté » pour bien faire conscientiser la différence ou au moins essayer.

    On aura beau dire, on aura beau faire « Dès que nous disons le mot « démocratie » pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire »(A.E)  

    « Nous sommes victimes d’un abus de mots. Notre système (les « démocraties » occidentales) ne peut s’appeler « démocratique » et le qualifier ainsi est grave, car ceci empêche la réalisation de la vraie démocratie tout en lui volant son nom. »  (S-C.K)

    « La démocratie, c’est le nom volé d’une idée violée » (J-P.M).

    J’aime

  8. Nous saurons bientôt si le variant Omicron est peu pathogène. S’il s’avère inoffensif, alors oui, nous pourrions sortir de cette Covid.
    Il faudra rapidement suspendre la campagne de vaccination, lever les gestes barrières et abroger le passe sanitaire. Nos dirigeants s’y résoudront-ils ? Et l’industrie pharmaceutique renoncera-t-elle alors à son pactole ?
    J’ai publié hier un article sur la sujet sur mon blog

    Dr Dubellé
    https://pascaldubelle.wordpress.com/

    Aimé par 2 personnes

  9. pgibertie dit :

    A reblogué ceci sur LE BLOG DE PATRICE GIBERTIEet a ajouté:

    Il y a plus d’un mois je me contentais de vous dire la vérité, Omicron n’est pas dangereux. Pourquoi les journalistes refusent ils de lire les études scientifiques

    J’aime

    • LYONNAY dit :

      @P.Gibertie : « …Peut-être êtes-vous immunisés par le covid de 1890 » dites-vous. Selon vous quel serait le type de test sérologique (il paraît qu’il en existe de différents…) qui pourrait permettre de confirmer cette immunité naturelle?

      J’aime

  10. Ping : OMICRON ECHAPPE COMPLETEMENT AUX PRODUITS INJECTES ACTUELS MAIS PAS A L’IMMUNITE NATURELLE – Titre du site

  11. On se pose la question désormais, en GB, en Espagne, même en Israël et ailleurs de savoir s’il est judicieux de continuer à vacciner en masse avec Omicron. En France, la question finira bien par se poser. Mais alors, quid du Passe vaccinal ? Comme je l’ai écrit à nos parlementaires dans un appel oxymorique : IL EST URGENT D’ATTENDRE. Pas certain d’être entendu.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s