AVEC L’INDE  UNE LARGE PARTIE DE L’AFRIQUE A ERADIQUE LA COVID AVEC L’IVERMECTINE , CEUX QUI L’INTERDISENT LE PAIENT TRES CHER

Il ne s’agit pas d’une étude randomisée dur 300 personnes mais d’une observation géographique sur près de trois milliards d’hommes et de femmes…..

COVID : le mystère africain, cinq décès sur 10 ont eu lieu en Tunisie ou en Afrique du Sud (5% de la population) . Nous retrouvons la même situation en Inde avec l’exception du Kerala ( 3% de la population et la moitié des cas actuellement)

L’OMS prophétisait un hécatombe en Afrique, le continent va bien et n’a rien à foutre des vaccins…

A en croire le Monde le continent africain croulerait sous les décès, cette réalité se limite à deux pays  qui se distinguent  des autres  par le plus fort taux de vaccination du  continent  et la moitié des décès, la Tunisie et l’Afrique du Sud .

En comparant ce qui est comparable c ‘est à dire des pays semblables et à la même latitude nous aboutissons à une conclusion imparable : plus de deux milliards et demi de personnes ont vaincu la maladie avec l’ivermectine….et une centaine de millions cumulent la moitié des cas et des décès  pour avoir obéi à big pharma…

Quelque 200 254 personnes sont mortes en raison du virus dans les 54 pays du continent. Le niveau de mortalité demeure bien moins élevé qu’en Amérique du Sud (18 fois moins) ou qu’en Europe (11 fois moins). En valeur absolue, les 200 000 décès avaient été dépassés en Europe ainsi qu’en Amérique du Nord il y a plus d’un an à présent. Le continent ne compte que  3% de la population vaccinée et les populations sont méfiantes.

La vaccination n’explique pas le miracle africain , d’ailleurs les deux pays les plus touchés comptent parmi les plus vaccinés. Nous comparerons  ce qui est comparable, la Tunisie vaccinée mais sans le protocole Raoult et le Maghreb , l’Afrique du Sud  sans ivermectine et ses voisins immédiats.  

MAGHREB / LA TUNISIE  VICTIME DU PARACETAMOL

Au moins 38% des tunisiens ont reçu leur première dose contre 7% des Egyptiens  mais pas de commune mesure entre les deux pays, par million d’habitants il y a cent fois moins de cas et de décès en Egypte. Le Maroc a vacciné la moitié de sa population et il est relativementépargné, tout comme l’Algérie.

Ces trois pays ont des structures démographiques, des comorbidités  proches . Pourquoi la Tunisie et pas les deux autres ?? Une seule explication explose : le Maroc est resté fidèle au protocole Raoult, l’Egypte y ajoute l’ivermectine. La Tunisie s’est soumise à l’interdiction des traitements précoces.

https://www.sante.gov.ma/Pages/activites.aspx

On peut facilement élargir cette comparaison aux pays voisins  du Moyen Orient. La Jordanie, le Liban,  maîtrisent la pandémie en soignant précocement.

La situation est plus intéressante encore pour l’Afrique sub saharienne  avec la fracture entre la République sud africaine ( et ses satellites) et le reste du continent  du Sénégal au Congo

En Afrique du Sud,18% de vaccinés, pays le plus officiellement touché avec un total de 83 899 décès dus au Covid-19, environ 7 400 nouveaux cas et 234 nouveaux décès quotidiens ont été recensés en moyenne ces sept derniers jours, contre jusqu’à 20 000 cas et 420 décès par jour en juillet.

La république Sud Africaine pourchasse  ceux qui voudraient utiliser l’ivermectine  et bat tous les records de covid du continent !

Elle n’est touchée ni par le paludisme ni par  la  cecité des rivières donc il faut se tourner vers la contrebande pour tenter de s’en procurer

Au Mozambique tout proche  avec moins de 5% de vaccinés mais une ivermectine  omni présente la covid tue 100 fois moins par million d’habitants. Les habitants de la Namibie peuvent s’en procurer  et la covid ne pose plus de problème

Un essai clinique espagnol doté de 21 millions d’euros commence au cœur du Mozambique qui vise à réduire l’incidence du paludisme en fournissant de l’ivermectine, un médicament antiparasitaire, à des personnes en bonne santé

https://elpais.com/planeta-futuro/2021-07-07/proyecto-bohemia-convertir-a-las-victimas-de-malaria-en-asesinos-de-mosquitos.html

La situation est plus intéressante encore pour l’Afrique sub saharienne  avec la fracture entre la République sud africaine ( et ses satellites) et le reste du continent  du Sénégal au Congo

Depuis de longs mois je me plais à  faire des comparaisons entre pays proches, soumis à  une configuration climatique et socio économique. Il y a un an  je comparais les pays impaludés et leurs voisins  car l’usage de l’hydroxycloroquine , de l’artemesinine et de l’ivermectine y  sont  naturellement répandus.

LE VIRUS A PEUR D’ATTRAPER LE PALU!

Plusieurs études se sont intéressées au rôle de l’ivermectine massivement utilisée partout où sévit la cécité des rivières.

https://colombiamedica.univalle.edu.co/index.php/comedica/article/view/4613/4859

Gérard Maudrux revient sur ces études :

 Pourquoi si peu de cas, si peu de décès ? Pourquoi n’a-t-on pas vu l’hécatombe projetée par l’OMS il y a 18 mois ? Pour le savoir, il faut comparer ce qui est comparable, c’est à dire les Etats Africains entre eux et non avec nous. C’est ce qui a été fait par Hisaya Taniokla, Sayaka Tanioka et Kimitaka Kaga, dans cette étude.

Les auteurs ont fait une analyse statistique de l’impact de l’Ivermectine, utilisée pour l’onchocercose, sur les taux de morbidité, de mortalité, de guérison et de létalité causés par le COVID-19, dans les 31 pays endémiques de l’onchocercose, utilisant le traitement. Ils ont comparé, pays par pays (voir leur étude détaillée), avec le taux de mortalité causé par le COVID-19 donné par l’OMS en Afrique.

Plus de 99% des cas d’onchocercose en Afrique ont lieu dans ces 31 pay soit 973 millions d’habitants, qui font l’objet d’une campagne massive de l’OMS avec l’Ivermectine, en vue d’éradiquer la maladie. Les 22 autres pays (« groupe placebo » de 357 Millions d’habitants) ne l’utilisent pas.

Leur résultat principal est bien résumé par un graphique publié par un média Autrichien que voici. Il se passe quasiment de légende, la différence entre pays sous Ivermectine pour l’Onchocercose, et ceux qui n’en ont pas, est éloquente : 8 fois moins de cas pour chacune des 3 vagues qu’a connu l’Afrique.

Leur conclusion : « la morbidité et la mortalité dans les pays endémiques de l’onchocercose sont inférieures à celles des pays non endémiques. Le traitement communautaire de l’onchocercose par l’ivermectine est l’explication la plus raisonnable de la diminution du taux de morbidité et de mortalité en Afrique. Dans les zones où l’ivermectine est distribuée et utilisée par l’ensemble de la population, elle entraîne une réduction significative de la mortalité. »

Les chiffres de l’étude sont du même ordre de grandeur que les chiffres de John Hopkins cités en début de billet., avec une comparaison des décès pour 100 000 habitants entre les groupes avec et sans ivermectine, qui montre une différence de 13,3 fois moins de décès. Intéressant, ils ont également comparé les taux de vaccination dans les deux groupes : 1,94% dans le groupe ivermectine, contre 12,4% dans le groupe sans.

Avec ce qui s’est passé en Inde, ces constatations grandeur nature, portent sur 2,7 milliards d’individus. Notons que l’Afrique a fait (inconsciemment) du préventif, et l’Inde du curatif.

Il ne s’agit pas de comparer l’Europe avec l’Inde ou l’Afrique, mais de COMPARER DES SITUATIONS EN INDE ET EN AFRIQUE

Une étude réalisée dans 24 pays sur les quatre continents a montré que le taux de mortalité est significativement corrélé avec l’âge moyen de la population. Or il est de moins de 20 ans en Afrique subsaharienne, contre 43 ans en Europe.

Le continent fait face à de nombreuses et fréquentes épidémies : fièvre jaune, choléra, méningite, peste, et depuis quelques années, fièvres hémorragiques de Lassa, Zika et Ebola, la plus meurtrière. Les Africains entretiennent donc des habitudes et des capacités de riposte, et sont donc moins traumatisés par la Covid que les Européens.

Dans leur lutte contre ces maux, ils ont recours à des médicaments qui peuvent se révéler utiles contre le Covid-19, comme la nivaquine, ou l’ivermectine,

Face à ces nombreuses maladies, les Africains développent des anticorps naturels. Les capacités de défense des individus sont largement sollicitées, entretenant une forme de vigilance immunitaire. En recherchant des anticorps contre tous les coronavirus humains connus dans des sangs collectés d’une part aux États-Unis et d’autre part en Tanzanie et en Zambie, une étude de 2021 a montré une réactivité croisée avec le Sars-Cov2 plus fréquente chez les Africains.

Enfin leurs scientifiques n’hésitent pas a mener de vraies études.

NIGERIA

Série de cas de 300 patients Covid du Nigeria : « Une combinaison d’azithromycine, d’ivermectine, de zinc et de vitamine C s’est avérée efficace dans la gestion des cas légers, modérés et graves de COVID-19. »

https://www.npmj.org/article.asp?issn=1117-1936;year=2021;volume=28;issue=2;spage=81;epage=87;aulast=Okogbenin

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour AVEC L’INDE  UNE LARGE PARTIE DE L’AFRIQUE A ERADIQUE LA COVID AVEC L’IVERMECTINE , CEUX QUI L’INTERDISENT LE PAIENT TRES CHER

  1. Ping : AVEC L’INDE  UNE LARGE PARTIE DE L’AFRIQUE A ERADIQUE LA COVID AVEC L’IVERMECTINE , CEUX QUI L’INTERDISENT LE PAIENT TRES CHER – Qui m'aime me suive…

  2. Pascal dit :

    Je suis déprimé de voir ce qui arrive autour de moi. Merci pour me remonter le moral car je comprends très bien ce qui se passe et je voudrais sauver ceux que j’aime (vacciné ou non) mais comment faire face à ces fous furieux ? Leur expliquer ne sert à rien. Ils savent ce qu’ils font et en toute connaissance de cause. Mais continuez, de grâce, car vous nous démontrez les mensonges de ‘ceux qui nous veulent du bien’ …

    J'aime

  3. ihp1972 dit :

    Merci Monsieur Gibertie,

    Pour le Maroc, la vaccination s’est faite avec le vaccin chinois, SINOPHARM. Vaccin classique, virus attenué.

    Merci pour vos analyses, toujours pertinentes.

    Cordialement,

    Sylvain Staub

    >

    J'aime

  4. fraternel dit :

    à envoyer aux ars et à veran s’il a le courage de le lire d’en débattre et de prendre les mesures nécessaires
    aurait ils peur nos médecins de plateaux ou sont ils prets à accepter le débat contradictoire?
    ce serait faire honneur déjà à hyppocrate

    J'aime

  5. tsx22 dit :

    En parlant de « comparer ce qui est comparable », ne pensez-vous pas que les pays africains ont pour beaucoup
    – un système de comptage des cas/décès faiblard
    – une population très jeune
    ?

    En ce qui concerne l’invermectine, à ce jour ce traitement n’a aucunement fait ses preuves, et comme indiqué dans ce lien, cela fait longtemps qu’il n’est plus recommandé en Inde par exemple.

    https://www.rtbf.be/info/societe/detail_non-l-ivermectine-n-a-pas-permis-de-juguler-l-epidemie-de-covid-19-en-inde-en-trois-semaines?id=10796615

    J'aime

    • pgibertie dit :

      Vous devriez lire la totalité de l’article, je ne compare que les pays africains entre eux, ils ont la même population jeune Vous devriez lire plus de 30 études randomisées favorables à l’ivermectine. Vous donnez en lien une fake news renseignez vous l’Inde est un état fédéral et l’IVM est soutenu dans le cadre de la majorité des états sauf le Kerala. Les institutions fédérales soutiennent sauf une direction du ministère. Merci de votre interventio,n et si vous êtes journalistes ce serait sympa de faire le job https://pgibertie.com/2021/09/06/mystere-le-kerala-avec-son-pass-sanitaire-etat-indien-le-plus-vaccine-est-aujourd-hui-le-seul-ou-l-epidemie-flambe-50%des-cas-pour-3-de-la-population/

      J'aime

    • rotillon dit :

      comment pouvez vous raconter de tels bobards ?
      le coup du comptage faiblard? c’est le seul argument qui vous reste et il est pitoyable! et les chiffres bidouillés de la DREES et les cafouillages en france depuis le début ça ne vous dérange pas trop? morts covid, morts avec le covid; rapports post vaccinaux, déficients; vous vous moquez vraiment du monde!
      expliquez la différence entre le Kerala et l’Uttar Pradesh; l’un déclare des morts et l’autres. non?
      il n’y a quasiment plus un mort en Uttar Pradesh depuis des mois mais bon, selon les pays qui. vous arrangent, certains décomptent sérieusement et d’autres non : vous n’avez pas peur du ridiculement tout cas ce qui n’a vraiment pas fait ses preuves, c’est bien la vaccination, à moins qu’elle le fasse pour sa nocivité?

      Aimé par 1 personne

  6. Ping : Le document joint devrait vous surprendre, vous ne le trouverez pas dans la presse officielle … Alors aidez moi | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  7. lin chantal dit :

    tres juste tout ce que vous dites, l ivermectine a sauvé et va encore sauver beaucoup de personnes – mais bien sûr ça ne rentre pas dans la poche de big pharma – ils en sont bientôt à leur quatrième vaccin, et combien faudra t il que les gens en fasse ?? 10 chaque année et de plus ce vaccin est comme un emplatre sur une jambe de bois – quelle honte –

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s