Comment les médecins de ville du monde entier ont ils soigné de la covid?

Etude des pratiques non hospitalières / Toutes les sources sont vérifiables et permettent de suivre l’évolution des pratiques et leurs conséquences …

Incroyable mais vrai, une publication que tout le monde sait bidonnée a modifié en profondeur les pratiques des médecins face à la maladie. Les conséquences humaines sont incalculables.

Les médecins du monde entier ont massivement utilisé l’hydroxychloroquine et l’azithromycine lors de la première vague mais le Lancet gate a entrainé son abandon aux Etats Unis et dans une partie de l’Europe. Aujourd’hui les médecins français figurent parmi les plus désarmés du monde . Ailleurs une attitude pragmatique s ‘est imposée avec la combinaison de plusieurs vieilles molécules et le refus du non traitement ,pratique anglo saxonne et française . »« Im not using any ». Prendre un doliprane et attendre d’étouffer…

I) Du début de la pandémie à la fin avril les médecins utilisent toutes les vieilles molécules à leur disposition , en dépit des directives des autorités.

SONDAGE SERMO AVRIL 2020

https://app.sermo.com/covid19-barometer

De mars à la fin avril le « protocole Raoult » ne cesse de progresser face à la maladie . L’Italie, le Portugal , au début hostiles, se tournent vers l’HCQ et l’azythromycine.

Le sondage ci dessus indique l’utilisation systématique de l’hcq au moyen Orient et en Russie. Plus de 40% des médecins asiatiques (Chine, Corée, Inde mais pas Japon) ou même européens l’utilisent . Les Etats Unis sont plus réservés (35%). Belges et Britanniques l’utilisent très peu .

Les médecins du monde entier utilisent l’antibiotique aux propriétés antivirales ,l’azithromicyne: les deux tiers des médecins asiatiques et russes , un peu moins en Europe ou aux Etats Unis.

L’absence de traitement (Prenez un Doliprane et attendez d’étouffer pour appeler le 15) est une pratique de l’Europe de l’Ouest (50% en Belgique, 40% en France, plus de 60% au UK)

En Allemagne, impossible de comprendre; peu de prescriptions médicales selon le sondage et une surconsommation colossale d’hcq ainsi que nous le verrons plus loin.

L’Afrique n’est pas représentée dans ce sondage mais nous savons tous que l’HCQ y est massivement utilisée. L’Australie n’est pas encore touchée .

La pratique des médecins correspond aux directives des autorités sanitaires en Russie , Moyen Orient , Asie.

En occident c’est plus complexe, en dehors de la Grèce, de la Norvege, l’hcq n’est pas conseillée mais les médecins l’utilisent . Les données de la consommation mondiale d’hcq et de chloroquine pendant le premier trimestre 2020 réservent des surprises . On découvre que les Allemands se sont gavés d’hydroxychloroquine (2 millions de tablettes en plus) tout comme les luxembourgeois.

Le tableau ci dessous indique la progression par pays de la consommation d’hcp (quatre premiers mois 2020 et 2019). En mars les généralistes suivent Raoult comme le confirme l’assurance maladie .

L’association hydroxychloroquine et azithromycine, qui n’était qu’exceptionnellement utilisée avant l’épidémie de Covid-19, a bondi de 7 000 % en semaine 13 pour atteindre environ 10 000 patients. La dispensation d’ibuprofène a été quasiment arrêtée à la suite des messages des autorités sanitaires, tandis la délivrance sur ordonnance de paracétamol a atteint jusqu’à 1 million de patients par jour (pic le 16 mars).

Le plus ou le moins indiquent les directives officielles. On trouve enfin le rappel des taux de mortalité de la covid à la fin avril.

Quel bilan peut on tirer de ces stratégies thérapeuthiques?

La réponse se trouve dans la comparaison avec les statistiques de la John Hopkins University et surtout du site européen Euromomo qui fournit les données sur la surmortalité de 2020 / mortalité habituelle

Les pays qui soignent le moins (uk, Belgique, France) ,ont ,début mai le plus grand nombre de morts pour 100 000 habitants .

Fin Mars la France se ferme officiellement à l’hcq et l’Italie opte pour un choix inverse jusqu’à la fin mai et casse l’épidémie. Nous avons étudié les conséquences :

Il suffit de comparer la surmortalité aux années précédentes : pour la semaine du 23 mars (semaine 13) elle est de 11000 décès en Italie contre 4507 en France. Les prédictions se vérifient  la France a bien une semaine de retard sur l’Italie mais la crise sera moins forte .

La semaine précédente l’Italie comptait une surmortalité de 9000 décés contre 2195 en France. Le 23 mars nous aurions donc du compter 9000 décés et ils ne sont  que 4507 . Le génie français est à l’œuvre… ou plutôt le protocole Raoult alors utilisé…

On compte en France 20 000 patients de plus que d’habitude à recevoir l’azithromycine et 10000 en bénéficient associée à de l’hcq. Une minorité de malades sans doute mais que se serait il passé si ces protocoles avaient été généralisés ?

La semaine suivante, c ‘est terminé, ils ne sont plus que 1000.

Et puis à partir du début avril plus rien ne se passe comme prévu…La surmortalité italienne décroit brutalement  alors qu’en France elle explose et stagne à un niveau élevé.

Le 25 mars on compte 1 guéri pour 5 décès hospitaliers en France . A La mi avril on tombera à un survivant pour deux guéris . Entre temps l’utilisation d’hcq a été brisée par le gouvernement .

https://pgibertie.com/2020/08/05/covid-19-la-semaine-ou-la-macronie-a-perdu-pied-face-a-litalie/

le tableau ci dessous établit le lien entre la progression de la consommation d’hydrocychloroquine en Europe et la surmortalité au cours des mois de mars avril)

Un premier groupe de pays , les convertis consomme beaucoup plus d’hcq que les années précédentes (plus de 40%) Tous ont une surmortalité faible ou nulle sauf l’Italie néoconvertie.

On trouve des pays peu touchés qui ont cependant doublé leur consommation.

Des hésitants qui ont changé de politique pendant la période (France, Belgique, Espagne)

Des réfractaires absolus à l’hcq comme le Royaume Uni.

2 fin mai l’étude du Lancet bouleverse les pratiques médicales :l’occident abandonne l’hydroxychloroquine

Le monde entier attendait le résultat d’études randomisées sur les effets de l’hydroxychloroquine mais au cours du mois de mai des publications remettent tout en cause .

Basée à Chicago Surgisphère une toute petite société qui a une actrice pornographique comme directrice commerciale , fournit les données servant de base à la plus grande étude observationnelle de tous les temps. Il faut dire que toutes les données portant sur 96000 hôpitaux étaient inventées. Les résultats, clairement négatifs, ont conduit l’OMS à suspendre ses essais cliniques sur l’hydroxychloroquine . et plusieurs pays, dont la France, à l’interdire.

Seul un idiot ou un truand ne pouvaient pas se rendre compte du bidonnage. Je me souviens de l’avoir dénoncée sur ce blog dans l’heure qui a suivi la publication .

L’étude fut rétractée ainsi qu’une autre dans la même ligne. Début juin il n’existait plus la moindre objection à l’utilisation du protocole Raoult.

Il se produisit alors l’incompréhensible, la presse noya le scandale et l’interdiction de l’hcq se renforça.  Nul ne pouvait imaginer combien cet évènement eut d’impact sur les pratiques de la médecine non hospitalière.

Publié à la fin mai un sondage SERMO permet de vérifier l’impact de ce déluge de critiques infondées sur l’hcq. Elle demeure le deuxième médicament prescri tpar les médecins du sondage (24%) juste après l’azi (40%).

N’en déduisez rien sur sa place mondiale car sur les 555 médecins interrogés , il y en a 382 d ‘Europe ou des Etats Unis…

L’hcq reste majoritairement utilisée en Russie, au proche orient et en Afrique. Elle trouve sa place dans l’arsenal thérapeutique asiatique (Inde, Corée) et en Amérique du Sud.

Dans ces parties du monde dans lesquelles vivent plus de 6 millards de personnes ? les médecins soignent et diversifient leur arsenal . L’acyclovir, un antiviral utilisé contre le zona est prescrit en Asie. Personne n’en parla en Europe. La médecine traditionnelle chinoise répond à ceux qui conçoivent des liens entre la covid et le biotope .

Il faut se rapprocher de la zone d’influence américaine pour trouver la mode du « Im not using any » . Comprenez, il n’existe aucun traitement contre la covid en médecine de ville. Il sont45% des médecins américains à ne rien donner et 17% en Amerique latine (comprenez au Mexique, au Pérou et dans certains états brésiliens).

En Europe ne « non traitement » est pratiqué par 40% des médecins non hospitaliers français et plus de 60% des britanniques.

.

L’abandon de l’hcq est clairement un phénomène occidental. Certes encore 24% des médecins européens l’utilisent encore mais seulement 14% aux ETATS unis. Trump cesse de la soutenir.

Désormais seul un petit nombre d’états fédérés américains l’utilisent , en Europe, l’Italie l’abandonne et la France nous l’avons vu l’interdit.Un médecin français sur 5 la prescrivait encore .

L’Allemagne l’a totalement abandonnée en juin selon Der speegel après s’en être gavés les mois précédents.

L’azithromycine reste plébicitée et les médecins non hospitaliers continuent à la prescrire .

3 Les pays qui ont abandonné l’hydroxychloroquine le paient très cher avec la deuxième vague

En juin les pratiques médicales des Etats Unis et d’une partie de l’Europe dont la France ont donc divergé de celles du reste du monde .

Nous ne disposons pas d ‘études plus récentes mais tout semble indiquer qu’à la veille de la vague automnale de ce virus saisonnier deux tendances majeures se dessinaient dans les thérapies non hospitalières;

Une minoritaire concernant l’Europe de l’Ouest ( France, Italie, Belgique. Uk) et les Etats Unis . A la différence du printemps la règle du doliprane s’est imposée avec l’idée que l’on ne peut soigner précocément la maladie ? Dans les faits les médecins ont renoncé aux vieilles molécules.

La venue d’une variante plus dure du virus en octobre a entrainé un surcroit de mortalité en particulier aux Etats Unis ou en Italie.

Le reste du monde n’a suivi ni la call girl ni l’OMS , une attitude pragmatique s ‘est imposée avec la combinaison de plusieurs vieilles molécules et le refus du non traitement.

L’hydroxychloroquine n’est pas seule, les médecins utilisent l’azi mais également la vitaline D ou le Zinc. On compte 20% de praticiens à prescrire la vitamine d dans le sondage mais 0% en France.

L’oxygènothérapie hors hôpital se développe ainsi que d’autres vieux antiviraux: ivermectine, acyclovir… . Ces deux derniers ont 0% d’utilisateurs en France et les journalistes censurent ceux qui en parlent .

Dépourvus d’hcq et aujourd’hui d’azi les médecins français figurent parmi les plus désarmés du monde .

Seuls bons points, partout dans le monde un nombre croissant de médecins reconnait l’utilité des anti coagulants comme l’aspirine et des stéroides .

Revenons sur le cas des pays qui ont massivement utilisé l’hcq lors de la première vague puis y ont renoncé.

Fini le gavage allemand en juin:Après la surconsommation disparait et la nouvelle vague devient nettement plus meurtrière que la première. Pourquoi?

L’Italie a massivement utlilisé l’hcq de la fin mars à ma fin mai puis elle est devenue introuvable. Mi décembre le Conseil d’Etat rétablit son utilisation;

En France le décret Véran qui interdit l’hcq met fin à son utilisation massive en mars En avril c’est interdit, ça l’est encore …

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Comment les médecins de ville du monde entier ont ils soigné de la covid?

  1. Ping : Comment les médecins de ville du monde entier ont il soigné de la covid? | Qui m'aime me suive...

  2. Ping : LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  3. Christophe dit :

    Bonjour. Vous écrivez que l’HCQ est interdite en France. Depuis le dėcret du 10/11 juillet mettant fin à l ‘état d’urgence sanitaire cela n’est plus le cas. Pourquoi écrire cela ? Si les médecins ont des c… et en raison du serment d’Hypocrate il ne peuvent pas laisser mourrir leur patient et prétendre n’ être pour rien. Comme dit le Dr. Tyson en Californie : « si mon Ordre voulait me suspendre je trouverais plein d’avocats prêts à me défendre ! car il n’ y aucun médicament alternatif autorisé avec une AMM »

    J'aime

  4. Ping : L’Allemagne pleure son hydroxychloroquine et l’Italie la retrouve! | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s