Covid 19 : la semaine où la Macronie a perdu pied face à l’Italie

Fin mars les courbes se sont croisées et l’Italie jusque là particulièrement  touchée réussit à sauver  ses malades , le ratio morts sur nombre de guéris  est devenu depuis plus de deux mois  trois fois moins élevé qu’en France. Que s’est il passé ? Comment expliquer un désastre français ? Avec une évolution à l’italienne  depuis le début avril la France aurait épargné entre 10 et 15000 vies.

Souvenez vous, c’était en mars dernier, l’Italie était frappée durement et une semaine avant la France par  le Covid. Les « spécialistes » ne cessaient de se moquer des italiens victimes d’un mauvais service hospitalier ( moins de lits de réanimation) de mauvais  services sociaux , d’une classe politique déplorable.

LA  France NE SERA PAS L ITALIE

Souvenez vous  la France se moque d’eux car ils confinent et ne soignent plus les vieux… Jamais la France ne connaitrait une telle situation ….

8 mars  Crétins d’Italiens qui ont confiné

https://www.bfmtv.com/replay-emissions/priorite-au-decryptage/covid-19-la-france-bientot-comme-l-italie-08-03_VN-202003080063.html

9 mars

Pauvres italiens le système de santé n’est pas bon, alors ils doivent confiner

https://www.bfmtv.com/politique/olivier-veran-sur-le-confinement-l-italie-fait-face-a-une-tres-grande-detresse-de-son-systeme-hospitalier_VN-202003090224.html

Malheureux italiens ils ne soignent plus leurs vieux

https://www.bfmtv.com/replay-emissions/bfm-story/story-4-face-au-coronavirus-peut-on-eviter-le-cauchemar-italien-09-03_VN-202003090198.html

19 MARS  Hécatombe

https://www.bfmtv.com/replay-emissions/tonight-bruce-infos/italie-l-hecatombe-19-03_VN-202003190117.html

SIBETH se moque des Italiens

. “L’Italie a pris des mesures, je pense notamment aux contrôles de température à l’arrivée de vols en provenance de zones à risques, qui n’ont pas permis d’enrayer l’épidémie. Nous n’avions pas pris ce type de mesure”, a-t-elle déclaré. 

“Comment osez-vous?”

Dans la foulée, le compte Twitter de BFMTV a publié cette séquence isolée, en raccourcissant ainsi la citation de la ministre: “L’Italie a pris des mesures qui n’ont pas permis d’enrayer l’épidémie”. Cette formulation bien plus lapidaire que celle effectivement prononcée a provoqué un tollé en Italie. Sur Twitter, la journaliste Lia Capri (238.000 abonnés au compteur) estime que Sibeth Ndiaye “accuse l’Italie de ne pas savoir contenir la progression du coronavirus”. Dans un second message, l’intéressée invite la France à se montrer “moins présomptueuse” et à s’abstenir de “donner des leçons” quand des milliers de fans de PSG sont autorisés à se rassembler dans les rues de Paris pour fêter la victoire contre Dortmund. 

“D’où vous vous permettez? Comment osez-vous? Savez-vous que l’OMS recommande à la France de prendre des mesures comme en Italie”, renchérit Michela Marzano, philosophe, professeure des universités à Paris et ancienne députée italienne. “Arrêtez de mentir”, ajoute-t-elle. “En France, ils ne comprennent rien”, regrette Andrea Vianello, journaliste à la télé italienne. “Le gouvernement français critique les mesures prises par l’Italie. On commentera ça dans quelques semaines”, prévient de son côté Roberto Tallei, correspondant à Bruxelles pour la rédaction italienne de la chaîne Sky. 

Au-delà de personnalités médiatiques italiennes, cette observation provoque aussi l’émoi d’internautes. Comme cet utilisateur de Twitter, qui refuse de voir un pays qui autorise un rassemblement de Schtroumpfs lui “faire la morale”. Pour rappel, cette manifestation qui s’est déroulée samedi 7 mars dans le Finistère a été vivement critiquée en Italie

Les deux pays ne disposent pas non plus de la même quantité de matériel médical. Selon les données de l’OCDE, la France possède, proportionnellement à la taille de sa population, deux fois plus de lits d’hôpitaux que l’Italie ainsi que davantage de places réservées aux soins intensifs. Une situation d’autant plus inquiétante que la population italienne est plus âgée que la population française, comme l’attestent ces chiffres fournis par Eurostat. L’Italie possède en effet la population la plus âgée du Vieux continent.

Cette pyramide des âges est un véritable problème vis-à-vis du Covid-19 car le virus est beaucoup plus virulent à l’égard des seniors. Selon une étude réalisée par le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, le taux de mortalité du Covid-19 est de 8 à 15% chez les septuagénaires et les octogénaires contre 0,2% chez les personnes âgée de 10 à 40 ans.

La France qui de surcroit bénéficie d’une classe politique exceptionnelle ne peut que faire mieux…

Il suffit de comparer la surmortalité aux années précédentes : pour la semaine du 23 mars (ièy semaine 12) elle est de 11000 décès en Italie contre 4507 en France. Les prédictions se vérifient  la France a bien une semaine de retard sur l’Italie mais la crise sera moins forte .

La semaine précédente l’Italie comptait une surmortalité de 9000 décés contre 2195 en France. Le 23 mars nous aurions donc du compter 9000 décés et ils ne sont  que 4507 . Le génie français est à l’œuvre…

Et puis à partir de la fin mars  plus rien ne se passe comme prévu…La surmortalité italienne décroit brutalement  alors qu’en France elle explose et stagne à un niveau élevé.

 Le site statistique européen Euromomo  permet de tout comprendre ; regardez bien …

Pour la treizième semaine de 2020 la surmortalité dans les deux pays est de 14,9% en Italie et de 14,5% en France : situations comparables

La quatorzième semaine en France c’est le maximum avec près de 25% de surmortalité contre seulement  16,65 en Italie. La quinzième semaine  nous sommes encore à plus de 20% de surmortalité contre moins de 13% en Italie.

Paradoxalement malgré ses vieux et son système de santé délabré la crise se révèle donc moins grave en Italie qu’en France après la fin mars 2020 comme s’ils avaient su géfrer la crise.

Un autre indicateur  confirme cette réalité , l’indice nrCFR (New Resolved Case Fatality Rate), mesure concrète et dynamique du succès des soins,  Il est simplement égal à la proportion de morts parmi les cas résolus (morts ou guéris) dans les 7 jours précedents.

C’est bien la douzième semaine (22 au 28 mars  ) que la situation  est la pire en Italie  puisque l’on compte 45% de morts parmi cas résolus soit pratiquement un mort pour un guéri  contre 25% en France . La semaine suivante, comme attendu la situation se dégrade en France à 40% mais c’est ensuite que tout se dérègle …

Le ratio morts sur guéris s’effondre en Italie durablement devient trois fois moins élevé qu’en France .  Depuis plus de deux mois il  se situe à 5% contre  15% en France.

Avec une évolution à l’italienne  depuis le début avril la France aurait épargné entre 10 et 15000 vies.

Que s’est il passé ? Comment expliquer un désastre français ?

Revenons sur les évènements de cette semaine 13 où tout a basculé….

Le 17 mars l’Agence italienne du Médicament, par décret, autorise la prescription et le remboursement de l’hydroxychloroquine pour le traitement, même à domicile, des patients atteints d’une infection Covid-19. 

83% des médecins italiens ont prescrit l’hydroxychloroquine entre le 6 et le 9 avril 2020 (sondage Sermo). 

Pendant ce temps la France prohibe par un décret dès le 23 mars 2020  la délivrance, donc en pratique la prescription d’hydroxychloroquine.

Une étude du respecté Pr Antonella d’Arminio Monforte du département de recherche médicale de l’Université de Milan parue le 29 juillet dans le Journal International des Maladies Infectieuses déclare que l’utilisation d’hydroxychloroquine et azithromycine a été associée à une réduction de 66% du risque de décès par rapport au groupe témoin; l’analyse a également suggéré une plus grande efficacité de l’hydroxychloroquine chez les patients atteints d’une maladie COVID-19 moins sévère.

http://www.francesoir.fr/covid-19-lhydroxychloroquine-marche-episode-iii-france-italie-qui-soigne-le-mieux

http://www.francesoir.fr/politique-france/covid-19-au-moins-8000-morts-de-trop-en-france-en-premiere-estimation

N ATTENDEZ PAS POUR VOUS MOBILISER

https://www.mesopinions.com/petition/sante/faut-ecouter-professeur-raoult/82737

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Covid 19 : la semaine où la Macronie a perdu pied face à l’Italie

  1. LANCE Jean-Jacques dit :

    Votre analyse rejoint parfaitement les analyses quotidiennes du lanceur d’alerte Silvano Trotta.
    Lorsque l’on additionne les éléments de preuve et les évidences qui sont démontrées chaque jour qui passe, on est obligé d’établir un constat dramatique : nous expérimentons l’enfermement dans une prison planétaire. Comme il est dit dans les protocoles « dits » de Sion, les instigateurs de cette manipulation planétaire cherchent à provoquer le chaos mondial en obligeant les gens à sortir dans la rue afin de se rebeller contre une imposture dont ils savent pertinemment qu’elle ne pourra être supportée indéfiniment par les peuples. N’oubliez pas qu’ils ont délibérément « sinistré » l’économie mondiale pour l’équivalent d’une forte grippe saisonnière…..
    Ne cherchons donc plus des raisons politiques et financières en relation et inadaptées à une telle situation globale « monstrueusement incohérente », la vérité est ailleurs et nous en serons les témoins à très court terme.

    Aimé par 1 personne

  2. Patrick Huet dit :

    Attention toutefois à la présentation des articles, car si l’on ne lit que les premiers paragraphes, on pourrait croire que vous étiez un fervent partisan du confinement (et ordonné par l’OMS), commencé par l’Italie avant de se propager à l’Europe.

    Or, à mon avis, les dirigeants européens se sont opposés au confinement, avant d’être obligés de céder, à la fois sous la pression des médias, de l’OMS et… des syndicats.

    Un des leaders de la CGT se vantait d’ailleurs sur leur site (au printemps dernier) que c’était grâce à leurs grèves généralisées que le gouvernement a décidé en fin de compte de confiner, pour ne pas perdre la face (selon ce leader syndical).
    Même BHL sur Europe 1 avait reconnu que les librairies avait été obligées de fermer sous la pression de… leurs employés (qui ne voulaient plus venir travailler terrorisés à l’idée d’attraper le machin truc chouette – et ainsi le gouvernement a décidé de toutes les fermer pour répondre aux syndicats.)

    Et si les dirigeants européens, au début, se sont opposés au confinement : peut-être est-ce dû au fait que le mouvement des entreprises a également réagi en faisant comprendre la catastrophe économique que cela génèrerait. Peut-être y avaient-ils aussi d’autres causes que j’ignore.

    Quoi qu’il en soit, les labos et autres milliardaires n’auraient pas gagné cette manche, si les médias et les syndicats n’avaient pas joint leur force pour obliger les gouvernements à confiner.

    Le jour où il faudra répondre de ces événements face à la justice, n’oublions pas non plus d’y traduire les responsables syndicaux dont le rôle a été déterminant.

    J'aime

  3. Patrick Huet dit :

    Bonsoir,
    Je pense aujourd’hui à une chose, subitement.

    Je crois qu’il y a un élément qui n’a pas été pris en compte dans toutes ces statistiques : les autopsies qui confirment que ces personnes sont vraiment mortes du Covid et pas d’autre chose ?
    Où sont-elles ces autopsies ? Juste une poignée ! D’autant plus qu’une des consignes de l’OMS était de ne pas pratiquer d’autopsie. Une autre consigne : considérer toute personne ayant une toux, une inflammation des poumons ou une difficulté respiratoire quelconque comme malade du covid (sans chercher plus loin).

    D’où le fait que cette année, mystérieusement, il n’y a pas eu de grippe.
    Tu parles ! A mon avis, on les a tous étiquetés cas de covid, ce qui permettait (et permet toujours) à de gonfler des chiffres qui sont peut-être insiginifiant

    Je vous parie un repas dans un grand restaurant que si on effectuait une autopsie posthume de tous ces « morts du covid » , tous les chiffres seraient revus très à la baisse.

    J'aime

    • LANCE Jean-Jacques dit :

      Je n’ai d’autres conseils que de vous orienter vers la chaîne youtube de Silvano Trotta.
      Il a décortiqué toute cette affaire et preuves à l’appui, il dénonce le « surgonflage » du nombre de victimes du covid partout en Europe. Même le directeur du CDC américain
      ( l’équivalent de l’ANSM en France), reconnaît dans une vidéo que les établissements hospitaliers touchaient une prime pour « l’étiquetage » d’un covid sur des patients, même décédés d’autres pathologies. Toutes les preuves existent, sauf qu’elles n’apparaissent pas dans les médias grand public cadenacés par NOS POLITIQUES CORROMPUS !
      Il serait temps d’arrêter de leur trouver des excuses.

      Aimé par 2 personnes

      • Patrick Huet dit :

        Et durant l’audition de Mark Zuckerberg(Facebook) au Congrès pour violation possible de lois anti-trust (avec ses copains de Google, Twtter…), il a reconnu (sous serment, il ne pouvait pas faire autrement) ordonner de : supprimer tout message qui évoque l’Hydroxychloroquine pourrait être un remède au covid-19.
        (Ses copains font de même sur les autres réseaux sociaux).

        Tant qu’on aura pas pris le problème à la racine, tant qu’on diluera nos forces sur les responsables locaux, on perdra notre temps. Car, les commanditaires ont déjà « subventionné » leurs prétendus adversaires politiques.
        Virer Macron ? Vous pensez qu’Olivier Faure aurait fait mieux ? Et les Ecolos ? Ou autres ? Non, ils auraient fait de même (avec d’autres arguments. Même l’ancien parti d’Arlette Laguiller trouvait en mars dernier qu’il fallait confiner.

        Les responsables :
        1- L’OMS dont les équipes travaillent directement avec les réseaux sociaux et les groupes de Presse pour tout ce qui est virus.
        2- La poignée de milliardaires criminels (qui contrôlent les labos, dont la fondation Bill et Mélinda Gates (laquelle subventionne les ONG, les universités, des chercheurs, des médias – dont 7 millions au journal Le Monde).
        Voilà pourquoi, j’ai demandé le démantèlement de la Fondation Gates pour violation des lois antitrust (voyez sur mon site patrickhuet.net).

        Pour moi, il faut deux choses :
        1- S’attaquer à la racine du problème !
        2- Travailler avec les forces créatrices et positives du pays afin de leur redonner le pouvoir : les médecins honnêtes (pour qu’ils reprennent leur place), les entreprises et les petits syndicats d’entrepreneurs et de commerçants (union de petits artisans et commerçants et structures assimilés, pas les patrons du CAC 40 qui ne sont que des employés bien payés), qui sont à la base de la richesse du pays et dont le poids a empêché le gouvernement (pendant un certain temps) de séquestrer la France.

        Aimé par 1 personne

  4. LANCE Jean-Jacques dit :

    La racine du mal, c’est le MAL lui-même ! Et par là j’entends vraiment le sens du mot dans toute sa « spiritualité ». Les pedos-satanistes milliardaires et autres affiliés ne sont que des adorateurs du mal. C’est un combat final qu’ils ont déjà perdu contre « le bien » mais ils tenteront de semer le chaos jusqu’au bout. Je sais que tout cela dépasse l’immense majorité des individus car ils ne savent plus QUI ils sont étant donné que d’autres élites religieuses ont tout fait pour leur empêcher de connaître la vérité sur leur origine.
    Le « bouquet final » sera la révélation de toute cette connaissance interdite à l’homme.
    Révélation signifie Apocalypse en Grec…..et l’on sent bien que l’on s’y approche à grands pas !

    J'aime

  5. frankie35600 dit :

    Peut-être devrions nous réfléchir à une solution (Définitive) pour enfin éliminer ces « vendus- corrompus » de tous bords, et ceux qui commandent ces marionnettes, y compris au plus haut niveau?…En fait des assassins programmés… ALORS STOP ! Je suis personnellement favorable au rétablissement de la peine de mort, pour « Génocide », à la création d’un tribunal populaire, et ce, dans les meilleurs délais…(voir pour modèle la Roumanie, il y a quelques années…) Mais visiter aussi notre histoire: (un peu plus de 200 ans à ce jour) quand le peuple se défend…généralement il fait du ménage!…Alors qu’attendons- nous pour nous relever ? Qu’il soit trop tard?

    J'aime

    • Patrick Huet dit :

      La fin ne justifie pas tous les moyens, notamment le meurtre.
      Un procès équitable… oui ! La peine de prison à vie (et effective, pas la sortie au bout de 30 ans) oui.
      La peine de mort, non, pour la bonne raison que ces criminels seront désormais libres d’investir un nouveau corps et, à nouveau, d’enfouir le monde sous le chaos. En la présente, la prison à perpétuité réelle est la meilleure solution. Jusqu’à ce que les Hommes aient appris à reconnaître les vrais psychopathe et ne pas tenir copte de leur opinions.

      J'aime

  6. Patrick Huet dit :

    Pour information, je vous communique le site : profession-gendarme;com
    Il évoque, en parallèle au sujet de leur métier de gendarmerie,différents reportages sur le Covid, les autorités… et les médecins :
    Voici un de leurs récents articles sur le réveil des médecins en Espagne – Très instructif, je en vous conseille sa lecture :
    http://www.profession-gendarme.com/les-medecins-pour-la-verite-remettent-en-cause-la-version-officielle-du-coronavirus-lors-dune-conference-tenue-en-espagne/

    J'aime

  7. Ping : Les familles des victimes du Covid disposent d’une nouvelle preuve des effets d’une interdiction de l’hydroxychloroquine sur la mortalité | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

Répondre à Patrick Huet Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s