Pour lutter contre le Covid l’Europe se prépare à vacciner sans connaitre les effets du vaccin .

L’Europe a déjà choisi le traitement au Remdevisir totalement inefficace mais qui permet aux malades de mourir d’insuffisance rénale

Selon la presse italienne, la Commission Européenne envisage de lancer la vaccination contre le Covid-19 dès la fin de l’année 2020, même si les essais cliniques ne sont pas terminés. Le vaccin en question est celui mis au point par l’université d’Oxford en collaboration avec deux laboratoires italiens, Advent-IRBM et AstraZeneca.

Ce programme de vaccinations anticipées concernerait les tranches d’âges les plus fragiles et les personnes âgées.

Donc, voici un vaccin créé à la hâte, que l’Europe envisage tranquillement d’administrer à des personnes avant même la fin des Essais cliniques prouvant son efficacité et son innocuité. Ils pensent aussi le rendre obligatoire, pendant qu’ils y sont?

Ce sont les mêmes qui ont dénigré et interdit l’hydroxychloroquine malgré les études cliniques observationnelles montrant son efficacité et son innocuité, et qui ont préconisé le médicament phare de Gilead, le Remdesivir, alors qu’aucune étude ne l’avait validé.

Le remdesivir ne soigne pas. Pire, il cause des insuffisances rénales : sur les 5 premiers patients traités par ce médicament à l’hôpital Bichat , 2 ont été mis sous dialyse. Quand aura-t-on les résultats de Discovery ? Qu’attend l’OMS pour réagir

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1201971220305282

une nouvelle étude américaine prouve la totale inefficacité du Remdesivir

La baisse du risque de mortalité hospitalière est à nouveau associée à l’utilisation d’hydroxychloroquine dans cette étude sur huit hôpitaux membres du Mount Sinai Health System à New York.

https://link.springer.com/article/10.1007/s11606-020-05983-z

23 juillet – Le professeur Harvey A. Risch, épidémiologiste, de l’Université Yale, souligne que la solution existe pour combattre l’épidémie de Covid-19 et que la science l’indique clairement : traiter toutes les personnes à risque atteintes ou soupçonnées d’être atteintes de la Covid-19 tout de suite, et la mortalité due à cette maladie chutera significativement.

À l’appui de son opinion, publiée dans l’AEJ (American Epidemiologist Journal) comme complément à son article du 27 mai publié dans la même revue médicale, le professeur Risch cite des études portant sur des centaines et des milliers de cas.

Le cas du double revirement suisse

Un véritable essai en grandeur réelle a été le double revirement suisse : en mai, en bannissant l’hydroxychloroquine, la mortalité a doublé et en la rétablissant en juin, la mortalité à chuté de nouveau. Plusieurs autres exemples, brésiliens et américains (dont celui du docteur Zelenko) vont dans le même sens.

« Une expérience naturelle inversée s’est produite en Suisse. Le 27 mai, le gouvernement national suisse a interdit l’utilisation ambulatoire de l’hydroxychloroquine contre la Covid-19. Vers le 10 juin, les décès de COVID-19 ont quadruplé et sont demeurés élevés. Le 11 juin, le gouvernement suisse a révoqué l’interdiction et, le 23 juin, le taux de mortalité est revenu à ce qu’il avait été auparavant. Les personnes qui meurent de la Covid19 vivent environ trois à cinq semaines à partir du début des symptômes, ce qui rend la preuve d’une relation causale dans ces expériences forte. Les deux épisodes suggèrent qu’une combinaison de l’hydroxychloroquine et de ses médicaments compagnons réduit la mortalité et devrait être immédiatement adoptée comme nouvelle norme de soins chez les patients à haut risque. », Harvey Risch.

Un traitement connu, disponible et peu coûteux

Hydroxychloroquine plus azithromycine (ou un autre macrolide) plus zinc, voilà la solution. elle est connue, elle est claire, elle est disponible et peu coûteuse.

Pour le professeur Risch, la sociologie des sciences se penchera sur le cas aberrant du traitement injuste, biaisé et erroné réservé à cette solution.

Une véritable prévention de l’hospitalisation et de la mort

Pour l’heure, il s’agit de généraliser cette solution en traitant ainsi des centaines de milliers ou des millions de personnes à risque atteintes de la maladie dès le début, sans attendre. Ce qui préviendra – c’est prouvé [selon lui] – l’hospitalisation et la mort avec un taux de succès très important.

Cette opinion d’un spécialiste renommé vaut bien un article – et un post -, n’en déplaise aux grincheuses et aux grincheux qui s’en vont répétant que la Science n’a pas tranché ou pire aurait tranché en sens inverse.

Effets secondaires infimes montés en épingle

Sur les arythmies soi-disant provoquées en grand nombre par l’association hydroxychloroquine et azithromycine, le professeur Risch rappelle qu’elles sont à rapporter aux dizaines de millions de personnes utilisant ces médicaments et que ce nombre est donc en réalité infime.

Conclusion

« En fait, ces médicaments peu coûteux, à prise orale et largement disponibles, avec un supplément nutritionnel [la combinaison de l’hydroxychloroquine, l’azithromycine ou la doxycycline, et du zinc] sont bien adaptés pour un traitement précoce dans le cadre ambulatoire. La combinaison devrait être prescrite chez les patients à haut risque immédiatement sur suspicion clinique de la maladie de COVID-19, sans attendre les résultats des tests. Les retards ou délais avant de commencer le traitement à l’aide de ces médicaments peuvent réduire leur efficacité. »

[…]

« Pour le bien des patients à haut risque, pour le bien de nos parents et grands-parents, pour le bien des chômeurs, pour notre économie et pour notre politique, en particulier pour ceux qui sont touchés de façon disproportionnée, nous devons commencer à traiter immédiatement. », Harvey Risch.

Sources :

– Opinion du 23 juillet : https://bit.ly/-rschf [en français], https://bit.ly/-rischl [en anglais]
– Article du 27 mai : https://bit.ly/-rischa (résumé) ; le texte complet en PDF est en lien.

Le docteur Harvey Risch est professeur d’épidémiologie au Département d’épidémiologie et de santé publique de la Yale School of Public Health et de la Yale School of Medicine.

#covid19 #hydroxychloroquine #azithromycine #zinc

3 juillet – prépublication – Résultats de la pratique du docteur Zelenko de New York et de ses collègues : la combinaison hydroxychloroquine, azithromycine et zinc pour traiter la Covid-19 a permis beaucoup moins d’hospitalisations et cinq fois moins de mortalité.

Scholz, Martin; Derwand, Roland; Zelenko, Vladimir; COVID-19 Outpatients – Early Risk-Stratified Treatment with Zinc Plus Low Dose Hydroxychloroquine and Azithromycin: A Retrospective Case Series Study.
Preprints 2020, 2020070025
doi: 10.20944/preprints202007.0025.v1

Objectif : décrire les résultats des patients atteints de coronavirus 2019 (Covid-19) en consultation externe, après un traitement précoce avec du zinc, de l’hydroxychloroquine à faible dose et de l’azithromycine (la triple thérapie) dépendant de la stratification des risques.

Étude rétrospective de série de cas en pratique générale.
Participants : 141 patients Covid-19 au cours de l’année 2020. Principales mesures de résultats : taux d’hospitalisation et décès toutes causes confondues.

Résultats

4 jours après l’apparition des symptômes, 141 patients (âge médian 58 ans; 73% d’hommes) ont obtenu une prescription pour la triple thérapie pendant 5 jours. Des données de référence publiques indépendantes provenant de 377 patients confirmés de COVID-19 de la même communauté ont été utilisées comme témoins non traités.

4 des 141 patients traités (2,8 %) ont été hospitalisés, ce qui était nettement moins, comparativement à 58 des 377 patients non traités (15,4 %). Par conséquent, les chances d’hospitalisation des patients traités étaient de 84 % inférieures à ce qui se passait dans le groupe non traité.

Un patient (0,7 %) décédé dans le groupe de traitement contre 13 patients (3,5%) dans le groupe non traité.

Il n’y a pas eu d’effets secondaires cardiaques.

[traduction et résumé : Pierre Cohen-Bacrie]
Lire le texte original en anglais pour plus de détails: https://bit.ly/-vzhcq

HT Monique Plaza

Vladimir Zelenko est ce docteur de New York qui a prescrit: hydroxychloroquine (200 mg, 2 fois par jour), azithromycine (500 mg, une fois par jour) et zinc (220 mg, une fois par jour), pendant 5 jours, aux patients externes atteints de la Covid-19

Létalité
cas confirmées pays taux et pourcentage de décès

299 500 royaume-uni 15,28%
64 847 belgique 15,13%
245 590 italie 14,29%
217 797 france 13,86%
24 906 montréal 13,79%
272 421 espagne 10,44%
58 243 québec 9,72%
113 206 canada 7,88%
78 997 suède 7,21%
86 202 chine 5,39%
4 135 grèce 4,86%
13 642 danemark 4,49%
205 623 allemagne 4,44%
15 672 841 monde 4,07%
28 880 japon 3,44%
2 287 475 brésil 3,73%
20 214 autriche 3,52%
4 248 327 états-unis 3,50%
15 081 tchéquie 2,45%
1 288 108 inde 2,37%
14 092 corée du sud 2,11%
3 227 thaïlande 1,80%
458 taïwan 1,53%
49 375 singapour 0,05%

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Pour lutter contre le Covid l’Europe se prépare à vacciner sans connaitre les effets du vaccin .

  1. LANCE Jean-Jacques dit :

    Complètement d’accord avec vous sur tous vos commentaires.
    Même si pour certains cet enchaînement d’invraisemblances criminelles est encore impossible à associer à une volonté coordonnée d’élites psychopathes, ils n’auront d’autres choix, à court terme, que de valider une conspiration du Nouvel Ordre Mondial. Je le dis et je le répèterais afin que ce soit le plus clair pour tout le monde : sortez définitivement de votre zone de confort afin d’apprécier cette catastrophe à sa juste valeur pour mieux la combattre. Toutes les structures décisionnaires mondiales sont corrompues afin de nous asservir. Le nier à l’heure d’aujourd’hui serait une pure folie. Ils sont d’ailleurs en train de nous museler au sens propre comme au sens figuré !
    La vaccination, à travers leurs savants fous, deviendra fatalement obligatoire. Leur recette : toujours commencer en douceur puis, avec la peur induite, remonter doucement le curseur vers une obligation. Il ne s’agit plus d’une crise mais d’une guerre froide qui ne dit pas son nom.
    Il est grand temps de prendre le train du bon sens et de la vérité même si cette dernière n’est pas des plus attrayantes !

    J'aime

  2. Patrick Huet dit :

    Bravo à tous ces pratciens pour commencer à regarder la réalité en face. Et i en faut, du courage pur ne pas risquer la radiation, sanction finale des différents ordres de médecins.

    E France aussi nous avons des médecins courageux qui osent parler/
    – Le docteur Laurence Peignot (médecin généraliste à Paris) qui dans un reportage (Le point – Le 10 mai 2020) déclarait que « Certains médecins détournent à présent leur savoir et leur pouvoir pour alimenter une psychose collective qui va nous coûter cher sur le plan médical, social, psychologique et économique », avec évidemment la complicité des médias toujours prêts à affoler la population pour faire le buzz. »
    Réf.
    https://www.lepoint.fr/societe/laurence-peignot-generaliste-j-ai-arrete-d-applaudir-mes-confreres-10-05-2020-2374912_23.php
    Elle raconte que le débordement des hôpitaux n’a duré que deux ou trois semaines, que le reste du temps, les urgences étaient désertes, etc. A lire, ainsi que les commentaires de ses confrères médecins.

    J'aime

  3. LANCE Jean-Jacques dit :

    Impossible de passer un lien important !
    Consulter la dernière vidéo youtube de Silvano Trotta. Lanceur d’alerte.
    Un groupement de plusieurs milliers de médecins allemands dénonce la manipulation mondiale autour du coronavirus !

    J'aime

  4. LANCE Jean-Jacques dit :

    Urgent ! A consulter la dernière vidéo youtube de Silvano Trotta.
    Impossible de passer le lien !

    J'aime

  5. LANCE Jean-Jacques dit :

    Essai de transmission commentaire pour cause de rejet de lien….

    J'aime

  6. LANCE Jean-Jacques dit :

    Confirmation que la censure bat son plein ! Impossibilité de faire passer le lien d’une vidéo importante 7 fois de suite ! Je retenterai plus tard.

    J'aime

  7. Patrick Huet dit :

    Je n’ai pas encore vu sa vidéo, mais j’ai trouvé sa « chaîne » en faisant une recherche :
    https://www.youtube.com/channel/UCgJsFMb8rF_aO1qZgvu_2AQ

    J'aime

  8. LYONNAY dit :

    Un lien intéressant venant d’Allemagne (peut-être celui que vous vouliez transmettre):

    Autre info : le ministre allemand de la santé vient de passer commande de….remdésivir à
    Gilead en enjoignant cette société de garantir les approvisionnements vers l’Allemagne et l’ensemble de l’Europe. Qu’en penser? Même l’Allemagne se laisserait entraîner?

    J'aime

    • LANCE Jean-Jacques dit :

      C’est effectivement la vidéo en question. Merci. Et quand à l’Allemagne, ses gouvernants sont aussi corrompus que les nôtres, comme tous ceux des grands pays occidentaux….mis à par Trump, au risque de vous choquer !
      Il n’y a qu’à lire la vidéo pour s’en convaincre.

      J'aime

  9. LYONNAY dit :

    PS: c’est le ministre Spahn….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s