Au bord de la crise de nerfs

Le Nouveau Monde  me rend malade: bureaucratie , incompétence, mensonges d’Etat, presse aux ordres  et plus que tout flicage de nos médecins pour les empêcher de soigner.

 

https://www.facebook.com/100005431757511/videos/1369290923261953

 

Macron m’écœure et ses admirateurs me conduisent à la crise de nerfs. Je ne parviens plus à comprendre comment des êtres doués de raison  sont incapables de constater combien la France s’est ridiculisée face à la maladie. En comptabilisant les victimes à domicile nous dépassons les 35 000 décès, nous sommes les plus touchés en Europe, devant les britanniques.

Bêtise incommensurable de la Macronie et refus de laisser les médecins prescrire comme ailleurs  les antibiotiques, le zinc et l’anticoagulant… Je ne parle même pas de l’hydroxychloroquine. Nous aurions divisé par deux ou trois les hospitalisations et les décès s’il n’y avait eu cette extraordinaire prétention bureaucratique…

Le tout doliprane et le refus des antibiotiques  se paient cher en vies humaines …

Refus de toute remise en cause…Déni d’intelligence …

Et ça continue : promenades interdites en bord de mer, parcs fermés, économie asphyxiée, et en même temps métros ouverts mais… moins nombreux.

Nous disposons d’un réseau de médecins de proximité et de pharmaciens  qui a été méprisé, nos gouvernants ont préféré vider les cabinets et remplir les morgues…

L’épidémie saisonnière se termine et nous laisse au bord de la crise de nerfs… Ce sera dur, ils vont certainement nous ressortir Greta Thunberg…

Faut il rire ou pleurer en regardant  le jeu  d’un  éternel ado sur la culture au temps du covid?

96345656_2932471953456611_3086646004674461696_n

 

Ecœurement en apprenant que Macron , prévenu dès le mois de décembre  a refusé de préparer la France

 

En décembre 2019, peu avant l’arrivée du Covid-19 en Europe, l’Elysée et le Quai d’Orsay avaient reçu des informations alarmantes dont ils n’ont pas tenu compte, révèle le Canard Enchaîné. Laurent Bili, l’ambassadeur de France à Pékin, avait ainsi fait part de sa grande inquiétude à propos du dangereux virus signalé à Wuhan. Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian étaient alors restés sourds à ces informations.

Pis, le ministre des Affaires étrangères a attendu fin janvier pour organiser le rapatriement par avion des ressortissants français de Wuhan, épicentre chinois du Covid-19, qui fut – en partie – une concession française, de 1896 à 1943. « Quand sont parvenues à Paris les informations relatives à l’apparition d’un nouveau virus, il était encore possible, pour un président conscient de ses responsabilités, de constituer un bon stock de masques, de tests et de respirateurs. Mais Macron n’a pas trouvé le temps d’y penser », fait remarquer froidement le palmipède.

Tout le reste est bien connu , le refus de commander les masques avant la fin février  et des données scientifiques biaisées destinées à camoufler la pénurie .

Quelle confiance accorder à un pouvoir qui a menti et continue à mentir ? Inéfficaces ils sont mêmes devenus nuisibles en interdisant aux médecins de prescrire , en utilisant tous les moyens pour discréditer les praticiens de terrain  ou encore Raoult.

Ecœurement en découvrant qu’au mois de MARS le ministère de la santé faisait bruler des millions de masques 

Le Monde revient ce jeudi 7 mai sur la gestion chaotique des stocks par l’exécutif. Selon les informations du quotidien, les conseillers d’Edouard Philippe auraient en effet découvert que des millions de masques issus des réserves étatiques étaient brûlés alors que le pays était plongé en pleine pandémie. Comme le précise Le Monde, Matignon aurait immédiatement mis fin à ces destructions massives. Mais sa part de responsabilité dans la pénurie de masques serait colossale.

 

Ecœurement face à l’incompétence responsable d’un vrai désastre

Le PR FRANCOIS AMBLARD compare le traitement de la crise en Corée et en France:

Après avoir vu la maîtrise coréenne, j’ai assisté au désastre français où l’on a entendu quotidiennement des choses ineptes : « les masques ne servent à rien », « les tests ne servent à rien ». On a vite compris que le discours scientifique s’était adapté et transformé en mensonge destiné à cacher les pénuries.

On a entendu des âneries, y compris au plus haut de l’État français, sur la Corée du Sud. Il a été dit que les solutions qui ont été employées y ont fonctionné car ce pays n’était pas démocratique, et que les Coréens n’ont pas de problème avec le fait d’être traqués en permanence. Or, le débat démocratique ne s’est jamais arrêté : des élections législatives se sont tenues le 15 avril.

Les Coréens ont adhéré massivement à la politique de dépistage parce qu’elle est très claire, présentée par des professionnels et non par des politiques, et d’une façon adulte. À l’inverse, la communication française est présentée par des politiques qui prennent la population de très haut, sans direction fixe, et livrent une série de mensonges dont personne n’est dupe. Le problème de l’unanimité en France est celui de la confiance.

Le centralisme pousse jusqu’au dogmatisme. L’infantilisation du corps médical par ses « chefs », avec l’idée que le chef sait tout mieux que les autres. Il existe aussi ici en Corée une hiérarchie très forte, mais tout le monde a compris, de haut en bas, que la connaissance manquante sur l’hydroxychloroquine serait beaucoup plus vite acquise en laissant tous les praticiens faire au mieux, mais sous la contrainte de devoir se concerter le plus efficacement possible, pour que la pharmacovigilance soit collective et maximale.

Dans « Wuhan confidentiel », Bingtao Chen, qui vit en France, raconte comment il s’est retrouvé, en janvier, à Wuhan, l’épicentre de l’épidémie. Il décrit les tests, les courses, les masques, le quotidien à l’heure du coronavirus. De retour en France, il découvre, avec colère et stupéfaction, le confinement version Macron : sans test, sans dépistage, sans protection.

Un confinement à la con…

Le confinement aveugle, méthode médiévale ça ne marche pas !!!

La seule stratégie qui a prouvé qu’elle était efficace pour arrêter une épidémie est de fermer précocement les frontières, de dépister massivement, puis de confiner les contaminés et/ou les traiter, tout comme les cas à risques.

La population non contaminée doit pouvoir se protéger (masques, gel) et poursuivre ses activités pour permettre à la nation de disposer de toutes les armes nécessaires pour combattre.

 « On est au 21e siècle, les maladies infectieuses, on les détecte, on isole les gens qui sont contagieux et on doit raccourir le temps pendant lequel ils sont contagieux par des traitements », insistait Raoult. 

 

Ecœurement face à une logique de la délation  et une dérive liberticide

En optant pour l’autorisation de la chloroquine Trump a rendu un bien mauvais service aux malades français et à Raoult. Pour les « intelligents » le protocole ne pouvait, ne devait pas être efficace…

L’ Esprit des Lumières s’est éteint depuis longtemps, voici le temps de Savonarole et des nouveaux Inquisiteurs. 

Les médecins et les savants sont placés sous le contrôle  des « experts en progressisme »  et le dogme l’emporte sur le Savoir .

Que faire ?

Se rassembler, s’informer et demain demander des comptes

https://www.mesopinions.com/petition/sante/faut-ecouter-professeur-raoult/82737

https://www.facebook.com/groups/2664903203834683/

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Au bord de la crise de nerfs

  1. LANCE Jean-Jacques dit :

    Je compatie sincèrement avec vous Mr Gibertie. Votre « souffrance » jette peut-être les bases d’un futur déclic….C’est toujours dans la difficulté et la souffrance que l’homme parvient à s’ouvrir.
    Mensonge d’Etat, presse aux ordres, incompétence, désinformation, dérive liberticide, délation et je rajouterai stupidité, fragilisation suicidaire du tissu économique, désintérêt d’un traitement sauveur de vies, participation au téléthon des élites pour un vaccin sponsorisé par le milliardaire Bill Gates…. Tout cela soigneusement orchestré par des « êtres de raison » TOUS d’accord dans le choix du pire : Macron, Philippe, Buzyn, Véran, Castaner, Blanquer…..Et vous chercheriez encore une justification crédible à leur posture inexplicable ? A défaut, leur demander des comptes ?
    D’accord mais quand ? Alors que demain sera pareil qu’aujourd’hui puisqu’ici réside leur impunité !
    Ils sont les Maîtres du temps, de la peur et des moyens pour la prolonger. Que faire ? Une idée.
    Peut-être devenir…..complotiste ou conspirationniste et reconquérir sa liberté par la connaissance. Votre dernier frein ? Une confiance encore vivace en nos institutions (un comble aujourd’hui !) que la majorité d’entre-nous traîne toujours comme un boulet mais se refusent de lâcher pour cause d’impuissance à sortir de sa propre zone de confort pour affronter l’inconnu….
    Le soucis n’est malheureusement pas que français. Il est européen et mondial. Mais vous remarquerez que les principales structures économiques les plus touchées concernent, d’une manière inédite, nombre de pays les plus riches. Effondrement prévisible et inéluctable.

    J'aime

  2. terramorsi dit :

    Il faut faire sans eux, et les quitter,recréer des communautés de petites villes et villages et survivre sans eux ,Circuit court,bio,médecine empirique,et avec d’autre vision que l’énarquie fascisante et robotisante, le Big data et le monstre Bill Gates et OMS qu’il la finance ,et Fauci qui crée des virus mutants tueurs en les inoculant a des humains et a des animaux a WuHan,ce labo est financé par Fauci et ses groupement financiers, je me soigne en médecine douce depuis lurette et ça marche, il tente d’empêcher les compléments phytos essentiels et tout le reste,tout les jours des dérogations sur les épandages des pesticides et autres killers du Vivant,moi je crois que je vais tout larguer et quitter la France des que possible, trop c’est trop, on doit se rassembler et faire du local partout ,l’Europe vote des accords immondes pendant l’épidémie et fait rentrer Black rock dans la commission européenne sur les enneiges dites vertes!!!! les Verts ont attaque cela en justice. et Macaron a rencontré Bill Gates lundi,,ben voyons, quelle bande de couards ,ils obéissent a Gates ,et Microsoft pour nos données médicales récupérées en ce moment ,c’est immonde,delation,flicage, abandon des gens,cralage des masques,euthanasie a gogo pour les vieux sages, Rivotryl,bidouillage des chiffres des morts qui sont moins nombreux ,bon c’est clair et net, on fait sans eux et on ne met une dictature a la place ,la sauveuse va sortir du bois,helas.l’Ecologie et les Alternatives sont les seuls issues pour vivre en étant humain avec le reste du Vivant.

    J'aime

  3. LYONNAY dit :

    PGibertie. Vous faites un bon tableau d’étape à la veille du déconfinement. Là aussi il apparaît déjà que nous sommes en retard sur nombre d’autres pays, et avec des dégâts tellement plus importants. Au vu des hospitalisés lourds qui restent en soins, des nouvelles admissions et du nombre de décès quotidiens, on se rend compte que le Pr Raoult, bien que prudent car ne voulant pas faire de prédictions, évoquait avec raison une possible extinction de l’épidémie en France pour la 3ème semaine du mois de mai. Si c’est la cas, comme cela paraît maintenant probable, et surtout une fois les différentes rentrées des classes effectuées, les réalités économiques douloureuses vont s’imposer brutalement à l’ensemble des acteurs de la société. Avec l’exigence impérieuse de pointer avec rigueur l’ensemble des mesures – leurs faiblesses, leur absence, leurs contradictions, leur ineptie – qui nous ont conduits à cette catastrophe. Et tant de voix auront alors droit au chapitre! Les proches des victimes d’abord, puis les médecins hospitaliers et l’ensemble des soignants, eux aussi durement touchés, les abandonnés des Ehpad, les travailleurs sociaux, la médecine libérale honteusement mise sur la touche, mais dont plus d’un représentant aura fait honneur au serment d’Hippocrate. Puis les entreprises, grandes ou petites, les artisans, les commerçants qui auront subi tant de pertes….des présidents de régions, des maires. J’en oublie bien sûr. Mais il sera alors bien difficile de maquiller la vérité. Il faut faire confiance à cette intelligence collective qui se retrouve désormais dans les réseaux sociaux, dans des collectifs professionnels ou citoyens, dans tant d’associations, faire confiance à toutes ces personnes – dont vous faites partie – qui ont su s’engager avec détermination et persévérance, et qui ont déjà tant apporté. Et la jeunesse, et les gilets jaunes, et les retraités, croyez vous qu’il ne soit pas possible de compter sur eux pour affirmer leurs attentes? Certes le choc de la pandémie aura été rude, mais je crois qu’il aura réussi aussi à venir aiguillonner avec bonheur les consciences.
    Pour l’instant, sans céder sur notre vigilance, il ne faut manquer aucune occasion de soutenir ceux qui sont encore « au front » : je vous rappelle notamment le Collectif  » Laissons les médecins prescrire » dont un des membres, le Docteur Becker, a écrit une fort belle lettre au président du Conseil de l’Ordre des médecins. On peut découvrir le collectif et lire cette lettre en faisant défiler la page suivante :

    https://stopcovid19.today/#benevole

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s