FESSENHEIM remplacée par une centrale à charbon  juste en face, en Allemagne

 

 

Il faudra empêcher les voitures de rouler à Paris pour compenser les particules venues d’Allemagne…Le succès des thèses écolos est inversement proportionnel aux connaissances scientifiques de la population…

Le projet de fermer Fessenheim était le fruit d’un accord entre le PS et Europe Ecologie-Les Verts (EELV) fin 2011, en préparation des élections présidentielles et législatives de 2012.

Décision stupide  qui correspond à une méconnaissance des faits scientifiques …

Le bilan de l’« Energiewende » allemande est aujourd’hui, dans les milieux académiques, considéré comme désastreux. D’après une récente étude de chercheurs de l’université de Berkeley (Etats-Unis), le remplacement de la production issue des centrales nucléaires fermées en Allemagne entre 2011 et 2017 aurait provoqué des rejets additionnels de CO2 de 36 millions de tonnes par an. A cela s’ajoutent les émissions de polluants (SO2, NOx et particules fines), lesquels auraient provoqué une surmortalité locale de 1 100 individus par an. Mille fois plus que Fukushima, plus que Tchernobyl  …

La fermeture de Fessenheim entraînera des émissions additionnelles de l’ordre de 10 millions de tonnes de CO2 par an

Une nouvelle centrale charbon de 1 100 mégawatts doit bien être raccordée au réseau électrique cette année dans la Ruhr sur le site Datteln, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Elle devait initialement débuter son exploitation en 2011, retardée, elle a été autorisée et va entrer en exploitation.

 Comment expliquer de telles idioties?47395184_2066722580063154_4900653582765785088_n

Selon 69 % des personnes interrogées, le nucléaire participe à la production de gaz à effet de serre. Autrement dit, dans l’esprit des Français, en tout cas dans sa majorité, les centrales nucléaires du pays contribuent au réchauffement de la planète, donc à la canicule du moment.

Mais ces émissions sont minimes : 12 grammes par kWh produits selon le consensus scientifique, soit l’équivalent de ce que rejettent dans l’atmosphère les éoliennes (11 grammes) ! Du fait de son mode de fabrication, le solaire en relâche quatre fois plus dans l’air (45 grammes). Plus curieux encore, pour 10 % des sondés, le pétrole et le gaz contribuent moins que le nucléaire à l’effet de serre, et pour 11 % d’entre eux le charbon est plus propre que l’atome…

En gros, on a le sentiment que tout ce qui produit de l’énergie pollue et, donc, dérègle le climat. On pourrait élargir le propos en disant que toute activité humaine pollue, et le nucléaire n’échappe pas à ce truisme.

Les jeunes, en particulier, semblent convaincus de l’effet néfaste de l’atome sur l’air. Le sondage BVA révèle que 86 % des 18-34 ans interrogés, bref, l’immense majorité, en sont persuadés. Greta Thunberg, la jeune égérie suédoise du climat qui préfère s’engager plutôt qu’étudier, est peut-être passée par là.

l’Allemagne émet283 grammes de CO2 par kWh consommé, six fois plus que la France. En cause, comme on le sait : la part importante du charbon, nécessaire pour compenser la baisse du nucléaire et l’absence de vent pour les éoliennes certains jours.

Face au réchauffement climatique, l’ingénieur suédois Staffan Qvist appelle le monde entier à s’inspirer de la France, et non de l’Allemagne.

Le nucléaire serait-il le meilleur moyen pour lutter contre le réchauffement climatique ? C’est l’avis tranché de Michael Shellenberger. Nommé «  héros de l’environnement  » par Time Magazine en 2008, cet Américain est depuis longtemps l’une des figures de proue des écologistes pragmatiques, ou «  ecomodernists  ».

L’OMS estime à trois millions par an le nombre de morts provoquées par la combustion de biomasse et quatre millions celles provoquées par la combustion d’énergies fossiles tous les ans, là où les centrales nucléaires ne dégagent aucune pollution atmosphérique sous forme de fumée. Si vous allez à Delhi, en Inde, la pollution est tellement importante qu’avant de vous tuer, elle vous fatigue, vous donne des migraines, de l’asthme… Les habitants d’Europe ne comprennent pas l’amplitude de la pollution atmosphérique en Asie ou en Afrique aujourd’hui. À l’inverse, le nucléaire a sauvé autour de deux millions de personnes en ne brûlant pas d’énergies fossiles, selon deux scientifiques de l’université de Columbia, James E. Hansen et Pushker Kharecha. Mais nous ne nous en rendons pas compte. L’industrie a fait des erreurs dans sa communication, mais il y a aussi eu un lobbying intensif de l’industrie des énergies fossiles contre le nucléaire.

On a toujours su que le solaire ou l’éolien ne pouvaient pas remplacer les énergies fossiles. Seul le nucléaire, comme le montrent la France et la Suède, a la capacité de remplacer les énergies fossiles efficacement, tout en décarbonisant la production énergétique.

On ne s’inquiète pas pour les autres types de déchets qu’on laisse en nombre bien plus important dans la nature. Comment se fait-il qu’on va laisser des panneaux solaires toxiques être démantelés par des enfants africains ou asiatiques, comme c’est le cas avec nos vieux téléviseurs ou tous nos déchets électroniques, les exposant ainsi à la poussière toxique de métaux lourds ? Pourquoi laisse-t-on se former des îlots de plastique dans les océans ? Pourquoi personne ne s’émeut-il des décharges géantes ? Et en même temps, il ne serait pas possible d’avoir un entrepôt aussi petit qu’un terrain de basket, comme c’est le cas avec tous les déchets nucléaires produits par la Suisse en quarante-cinq ans… C’est insensé ! La seule explication à tant d’irrationalité, c’est l’impact psychologique de la bombe nucléaire. La plupart des éléments qui figurent sur le tableau périodique sont toxiques et présents dans la nature, mais les gens n’en ont pas conscience.

On peut bien sûr agrandir les éoliennes, et elles tueront encore plus d’insectes, de chauve-souris et d’oiseaux. Pour des raisons physiques évidentes, les énergies renouvelables sont limitées. Le vent ne soufflera pas plus fort et le soleil ne brillera pas plus souvent. Il faut 450 fois plus de surface pour générer la même énergie dans une ferme solaire en Californie qu’avec une centrale nucléaire. Or je croyais qu’on essayait justement de préserver la nature et l’environnement ! Le dystopique Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve – un très bon film – s’ouvre d’ailleurs symboliquement sur des champs de panneaux solaires en Californie.

Greta Thunberg veut qu’on devienne tous végétariens, qu’on arrête de se déplacer en avion, et qu’on abandonne même notre système politique. Mais elle souhaite imposer un Moyen Âge économique. Tout ça est très juvénile. C’est une façon de se sentir puissant, et c’est pour cela que les jeunes sont si attirés par les extrêmes.

https://www.lepoint.fr/societe/le-nucleaire-a-sauve-deux-millions-de-personnes-05-04-2019-2306077_23.php

https://www.lepoint.fr/economie/rechauffement-les-francais-accusent-le-nucleaire-26-06-2019-2321239_28.php?fbclid=IwAR3rIXTLDw9CHDajoUoCB1l_grG4t9CuQUhaXA-xRAWhz8M9Ix1MCJsY2Ds

 

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s