« L’instituteur de Malicornay »

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Le texte ci-dessous m’a été confié par M. René Chiche, professeur agrégé de philosophie, extrait de son futur ouvrage La désinstruction nationale (hors contrat d’édition pour l’instant). J’ai grand plaisir à partager ce texte magnifique et témoignage éloquent des ravages de la pensée correcte dans le milieu scolaire.

Chapitre 5

L’instituteur de Malicornay

Le 4 juin 2017, j’apprenais par des articles de la presse locale partagés sur les réseaux sociaux qu’un instituteur de la République, exerçant son métier dans l’école communale d’un village de l’Indre nommé Malicornay, avait été suspendu. Etait-ce une nouvelle affaire de pédophilie ? S’agissait-il d’une grave faute professionnelle qui nécessitait qu’on l’éloigne de toute urgence des élèves qu’on lui avait imprudemment confiés ? Pas du tout. Sa suspension, bientôt suivie d’une mutation d’office, sanctionnait ce que sa hiérarchie qualifia de « faute grave » et d’ « entorse à la laïcité » (sic).  L’instituteur en question…

Voir l’article original 2 150 mots de plus

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s