L’islamiste de Macron appelle à une manifestation en faveur du Hijab

109501276

Vous aimez Benalla, vous aller adorer Bellatar, l’islamiste  de Macron il vient d’appeler à manifester en faveur du hijab  lee 13 avril place de la République:

https://twitter.com/i/status/1100652056581468160

 

 

QUI EST L’islamiste du président conseiller pour les banlieues, dans lesquelles il n’ a jamais vécu (il réside actuellement à Saint Germain en Laye  où il est le protégé du maire…)

L’avocat Gilles-William Goldnadel l’a qualifié d’« islamiste » sur RMC ,Valeurs actuelles lui a consacré deux pages l sous l’accroche « Yassine Belattar, le Dieudonné de Macron ». Le journal Marianne, le taxait de « faux clown et vrai danger

 

 

Le conseiller de Macron

Emmanuel Macron a mis en place un conseil des villes pour alimenter sa réflexion. Yassine Belattar y a été nommé parmi dix autres personnes. Le chef de l’Etat et l’humoriste se connaissent bien, le second a ouvertement soutenu le premier dans son ascension vers l’Elysée. Après le début de polémiques déclenchées par Marianne en décembre contre lui, Emmanuel Macron lui avait adressé un message : « T’obsède pas. Continue. Les critiques suivent le talent ».

Les deux hommes se sont rencontrés durant la campagne présidentielle et s’apprécient,Belattar étant déjà en bons termes avec son prédécesseur François Hollande.

Céline Pina: « Aujourd’hui vous avez un certain nombre de gens qui ne sont pas stricto sensu frères musulmans, mais qui sont « dans la mouvance », disons comme des sympathisants. La marque de l’islamiste, qu’il soit salafiste ou frère musulman, est d’entendre « musulman » derrière chaque critique de l’islamisme. L’islamiste fait systématiquement des amalgames, et se réfugie dans la victimisation »

Réponse de Belattar

@BelattarYassine

Encore une qui souhaite la mort des musulmans…

Plainte à déposer bientôt…

Fin de la récréation avec vos papiers malvenus.

Je ne mettrai pas la France à feu et à sang contrairement à vous.

Vantez vous de votre papier.

Les détracteurs de l’intéressé lui reprochent notamment plusieurs prises de position jugées communautaristes – ce qui a poussé différents directeurs de salles de spectacles à refuser de l’accueillir dans leur établissement -, ainsi que ses excès de violence. Dernier exemple en date: l’homme a été placé en garde à vue en marge de la visite d’Emmanuel Macron aux Mureaux (Yvelines), le 20 février dernier, pour avoir insulté un policier qui n’avait pas reçu mandat pour l’intégrer au cortège présidentiel.

 

 

img56691ea54a5b6

 

Pour Marianne : le nouveau Dieudonné :

Yassine Belattar surgit, rugit : des figures contre lesquelles il a fait le buzz à la télé, et tout de suite la salle est à lui. Sont-ils venus pour le comique de métier – petit talent – ou pour beaucoup plus grave : les mots que ce représentant autoproclamé de « la banlieue », invité de France 2 et de LCI, a lâchés sur le terrorisme rétréci à « des actes isolés » ? Acclament-ils cette logorrhée confuse et tonitruante dans laquelle un type pas très connu, piaffant d’être enfin dans la lumière médiatique, emballe le déni de réalité (« Il n’y a pas d’islam politique en France ! ») ? De quoi le public veut-il se gaver ? De ce rire qui ordonne à l’éclairagiste d’allumer pour voir « où sont les Blancs, les Noirs, les Rebeus, les métis, montre ta main, là-haut le métis ! Les juifs, y a des juifs ? » Yassine Belattar est-il iconoclaste et unitaire, comme le prétend son entourage, son enrobage ? Ou bien shooté à un néoracisme qui rêve d’occuper le haut du pavé contestataire, entre les pétitions d’intellos fourvoyés et les ateliers pour « racisés » ? S’il met en scène la fracture, la coupure, la sécession, ce n’est pas pour la pulvériser. Non, il s’y roule, c’est son jus, son fonds. Et ça coule, ça dégouline pendant une heure et demie.

Désolée si Yassine Belattar dit une chose à la radio et une autre sur scène. Ayant assisté à la représentation de son spectacle le 4 décembre au théâtre de l’Atelier, et fort bien placée dans un fauteuil d’orchestre, au cinquième rang ( j’ai payé ma place, qu’on se rassure) j’ai bel et bien entendu le héros de la soirée claironner : « Je ne suis pas Charlie, je ne suis pas Nice » et enchaîner :« J’ai le droit de choisir mes deuils ».

 

Phrase qui m’a fait si mal, droit dans le cœur, que je l’ai griffonnée sur mon carnet noir, dans l’ombre de cette salle triste à mourir de rire. Et relatée dans mon article. Même si certains affirment en un lieu le contraire de ce qu’ils déclarent ailleurs et se font un art de la confusion, à bon entendeur, salut…

 

Bellattar se moque des Poilus de 14 /18 et de la correspondance de ces malheureux à leurs familles

« Malgré l’horreur, les Poilus restaient romantiques, des french lovers. Ils envoyaient des lettres enflammées à leur dulcinée. Ma chère Augustine, demain dès l’aube, nous partirons à l’assaut », se poursuit la chronique. « Embrasse nos enfants Gontran et Marguerite. Eh oui, il n’y avait pas de Moundir à l’époque ! », lance encore Djamil Le Schlag. Et d’enchaîner, pour comparer l’époque du premier conflit mondial avec la présente : « De nos jours, la correspondance de guerre, ce serait une autre histoire. ‘Salam Sandra, je t’ai vu sur tes stories Instagram. Wallah que ça va mal finir’».

https://www.youtube.com/watch?v=9mqlCedG758

 

Au Figaro, qui a évoqué sur son site un « capharnaüm » et « un vide abyssal », Yassine Belattar a répondu sur Twitter : « Vous êtes nuls donc au Figaro ? Vous relayez des fachos encore ? Vous devriez écouter Radio Nova plus souvent ça vous donnerait du goût… », a-t-il notamment écrit, remerciant sarcastiquement le journal, dans d’autres messages, pour ce qu’il nomme des « mensonges ». Décrié pour des prises positions souvent jugées communautaristes, il n’a en outre pas hésité à relayer des tweets contenant le mot-dièse #Figaroraciste.

de terrorisme il n’existait guère en France, et que tout ce sang versé n’était que le fait d’actes isolés.

Yassine Belattar a annoncé qu’il quittait LCI, sur laquelle il était chroniqueur pour l’émission « Audrey & Co », après une interview accordée par Eric Zemmour à la chaîne info du groupe TF1.

 

Sur Puremédias, le chroniqueur réclame que les médias soient « à la hauteur de la mixité sociale que l’on croise dans les rues ». Avant de s’en prendre à Yann Barthès et l’émission « Quotidien » : « Quand j’allume la télévision, je ne sens pas que c’est la France. C’est valable pour Yann Barthès et son espèce de ‘Quotidien’ branchouille où on te parle de la politique de surface. C’est grave parce qu’il n’est même pas capable d’aller en Seine-Saint-Denis avec ses Stan Smith blanches ».

 

Yassine Belattar qualifie même l’émission de faire un « racisme social hors norme ».

 

 

Et sur l’affaire du hidjab

 

Magnifique Nadia Geerts !

 

Extraits :

« Avec le hijab de running, la vraie question n’est pas de permettre aux femmes musulmanes de pratiquer le jogging. Elles le peuvent déjà, quantité d’accessoires – que l’on trouve au rayon running ou au rayon cyclisme – permettant de se couvrir la tête et/ou de se protéger le cou, par temps froid ou par temps chaud, certains accessoires permettant même de faire d’une pierre deux coups. Le problème de ces accessoires ? Ils ne sont pas assez visiblement islamiques, c’est tout. N’importe quelle femme, n’importe quel homme peuvent les porter, et ils ne contribuent donc en rien à rendre l’islam visible.

Or, l’obsession des islamistes, c’est ça. Il faut qu’à aucun moment, ni le musulman, ni la société dans laquelle il vit n’oublient la religion. Il faut, en un mot comme en cent, que tous les secteurs de la vie soient islamisés, du sport à la cuisine en passant par l’école et le monde du travail évidemment. »

 

Le hidjab pour lutter contre la sécularisation:

« La sécularisation se caractérise par le fait que la religion définit de moins en moins « l’économie du lien social » comme le dit Marcel Gauchet. Autrement dit, sans nécessairement cesser d’être croyants, les individus sécularisés ne se réfèrent plus avant toute autre chose à la religion pour poser leurs choix, qu’il s’agisse d’embrasser une profession, de choisir un partenaire amoureux, d’organiser un repas entre voisins ou de s’installer dans un autre pays.

C’est bien cette sécularisation qu’honnissent les islamistes, pour qui la religion doit nécessairement infiltrer et régenter tous les secteurs de la société. Et c’est pour cela que le bandana de la collégienne ne suffit pas, pas plus que ne suffit le bonnet pour couvrir les cheveux de la joggeuse : elles peuvent alors, l’espace d’un instant, oublier qu’elles sont d’abord et avant tout des musulmanes pieuses, se voir et se vivre comme élèves, comme sportives, comme femmes tout simplement. »

 

  1. « si le hijab de running est commercialisé en France, en Belgique, au Maroc au ailleurs, cela aura une conséquence immédiate : celle de rendre beaucoup plus difficile, pour les femmes qui jusqu’ici pratiquaient leur sport avec une simple tenue de sport non-religieuse, de ne pas acheter et porter cet objet. Exactement de la même manière qu’il devient plus difficile à une musulmane pratiquante de se baigner en maillot de bain classique s’il existe un burkini, tellement plus « islamique »…

Le résultat, c’est un renforcement de l’emprise religieuse sur le corps des femmes. Parce qu’il faut être très naïf pour croire qu’il y a, quelque part sur la terre, des femmes qui ne pratiquent pas le jogging jusqu’ici, faute de hijab du même nom, et qui voient comme une annonce libératrice l’arrivée de cet accessoire sur le marché : la réalité, c’est que les femmes qui jouissent de suffisamment de liberté pour pouvoir courir en rue – ce qui n’est certainement pas le cas de toutes les femmes musulmanes – le font déjà, avec ou sans voile. »

dessinplantuok-810x625

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’islamiste de Macron appelle à une manifestation en faveur du Hijab

  1. Ping : Le voile islamiste est il l’équivalent du serre tête ? | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s