Macron est completement isolé en Europe mais pour Le Drian , mieux vaut le Qatar que l’Italie….

 

11-KARL-FRANCE-PRESIDENTIELLE-VICTOIRE-MACRON-NAPOLEON-HD-Trends-170511-e1494579785720Je serais pour le FREXIT, je crois bien que je voterais pour la liste Macron aux européennes. Lui et ses ministres nous ont brouillé avec toute l’Europe et grace à eux la France devrait rapidement se faire jeter …Pas besoin de sortir de l’Europe, c’est elle qui nous sortira. La détestation de Jupiter finit par poser des problèmes

Jamais notre pays n’aura été autant isolé.  et ses dirigeants discrédités .La presse étrangères est méprisante à l’égard du Président  présenté comme un Napoleon le petit arrogant et limité.

Le Drian  pour tout arranger vient ainsi de déclarer:

«Avec le Qatar, il n’y a que des hauts», a-t-il assuré, en réponse à une question de l’AFP sur la nature des liens entre Paris et Doha en comparaison avec ceux, actuellement tourmentés, entre la France et l’Italie.

Dun coté, l’Italie, le pays qui nous ressemble le plus , les Italiens ne sont ils pas comme le disait Cocteau, des Français de bonne humeur…

De l’autre le Qatar avec un régime  qui est celui des frères musulmans, soutien inconditionnels de l’islamisme

Le Drian préfère les frères musulmans, ses amis sont mes ennemis

https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/accord-strategique-paris-doha-notamment-sur-la-securite-regionale-f912721575935161af623636e1cd496e

La presse néglige de parler de la brouille réelle entre la France  et l’Europe du Nord , là encore la prétention du donneur de leçons ne passe pas.

Le Danemark (hors zone euro), les Pays-Bas, la Suède (hors zone euro), l’Irlande, la Finlande, l’Estonie, la Lituanie et la Lettonie déclarent que les réformes de la zone euro doivent porter avant tout sur l’achèvement de l’union bancaire, l’amélioration du respect des règles budgétaires et la mise en place d’un Fonds monétaire européen, et qu’il faut remettre à plus tard des plans plus ambitieux.

La référence à l’agenda Macron est claire, et elle sonne un peu comme un avertissement au couple franco-allemand de ne pas s’embarquer, seuls, dans une aventure ;

Il faut se concentrer sur les domaines où les Etats membres sont proches d’un compromis, comme par exemple l’achèvement de l’union bancaire, estiment les signataires.

« Il y a des réformes plaisantes, comme un ministère des Finances commun, mais elles ne résolvent pas les véritables problèmes. Cela ne sera fait que par des mesures pragmatiques », déclare le ministre finlandais des Finances Petteri Orpo joint par téléphone.  « Il ne faut pas mettre en oeuvre des quasi-réformes mais être honnête et savoir quelles réformes résolvent vraiment les problèmes que nous avons », martèle-t-il.

 

Malgré une volonté de paraître unie, l’Union européenne ne l’est pas. De nombreuses divergences, économiques et politiques, existent entre les différents pays membres. Ainsi il est question dans les débats publics de vouloir créer une « Europe à deux vitesses ».

Dans la conception des politiques français, il est courant de voir cette double Europe comme opposant l’Europe de l’Ouest (les États fondateurs) aux pays d’Europe Centrale et Orientale (les États entrés dans l’UE au XXIe siècle). Néanmoins, la réalité économique, voire politique, est en train de créer un autre axe de division entre les pays libéraux économiquement du nord de l’Europe et ceux du sud plus interventionnistes et dépensiers en matière de politiques publiques. Cette division fait que la France se retrouve parmi les États du sud et voit une opposition croissante des pays du nord qui se montrent de moins en moins enclins à accepter les idées européennes de Paris.

L’ÉMERGENCE DE LA « NOUVELLE LIGUE HANSÉATIQUE »

La nouvelle Ligue hanséatique désigne un forum informel entre les Pays-Bas, l’Irlande, la Suède, le Danemark, la Suède, la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie (la République tchèque et la Slovaquie rejoindront aussi le groupe au cours de l’année 2018). Ce nom de nouvelle Ligue hanséatique provient des journalistes du Financial Times, en référence à l’ancienne alliance des villes marchandes nordiques au XIVe siècle.

Ce forum se crée dans le contexte du Brexit : le Royaume-Uni était la principale voix du libre-échange et du marché libre. Afin d’éviter que cette vision économique ne soit malmenée à Bruxelles du fait de la sortie du Royaume-Uni, les États d’Europe du nord cherchent à se regrouper pour peser sur les discussions européennes.

Le 6 mars 2018,  les ministres des Finances de ces pays ont publié une lettre conjointe mettant en avant leur vision de l’Union économique et monétaire.

Il en ressort le refus d’un budget européen commun, les États signataires, provenant aussi bien de la zone euro que hors de celle-ci, estimant que les décisions économiques et fiscales doivent d’abord être décidées au niveau des États membres.  Les États doivent d’abord assainir leurs dépenses publiques en interne avant de promouvoir des projets économiques et budgétaires au niveau européen.

En cela, la nouvelle Ligue hanséatique veut éviter de se faire imposer des règles par des pays plus dépensiers comme la France. En effet, cette lettre commune intervient à l’époque où le gouvernement se montre actif pour créer un budget commun et une fiscalité commune dans la zone euro ; suscitant la crainte des États du nord d’être poussés à devoir adapter leur fiscalité sous l’influence de la France.

À la vision fédéraliste des dirigeants français, la Ligue propose une discipline budgétaire au sein des États membres pour assurer la meilleure gestion de l’UE.

VERS UNE CONFRONTATION AVEC LA FRANCE ET UN SOUTIEN IMPLICITE DE LA LIGUE PAR L’ALLEMAGNE

Dès lors, il n’est guère surprenant que la Ligue entre en conflit avec la France, comme le montre l’échange tendu en novembre 2018 entre le ministre des Finances néerlandais Wopke Hoekstra, fondateur du groupe, et son homologue français Bruno Le Maire.

Ce dernier attaquant frontalement l’idée même de cette alliance entre les pays du nord : « Si nous créons des clubs fermés, des alliances au sein de l’UE, nous risquons de perdre du temps et d’affaiblir notre projet commun. » et « Je ne suis pas à l’aise avec l’idée de créer de nouveaux cercles, de nouveaux clubs, de nouvelles ligues en Europe. Si vous voulez créer de nouvelles divisions entre le nord et le sud, ou l’ouest et l’est, vous n’aurez jamais la France à vos côtés ». Tout en refusant d’accepter que la France et l’Allemagne soit justement un club : « C’est totalement différent. Ce n’est pas un club. C’est ce qui est au cœur de l’ambition européenne : la paix entre la France et l’Allemagne. C’est au cœur de l’Union européenne. »

De telles déclarations risquent néanmoins de renforcer la détermination de la Ligue hanséatique et lui assurer le soutien d’autres États voire d’autres clubs comme le Benelux ou le Groupe de Visegrad (après tout ils sont déjà en partie présents avec les Pays-Bas pour le Benelux et la Tchéquie et Slovaquie pour Visegrad). L’image que la France envoie auprès de ces pays est qu’elle utilise l’Europe pour ses ambitions et parfois pour compenser son incapacité à gérer ses problèmes internes.

Pour ne pas arranger les affaires du gouvernement français, la nouvelle Ligue hanséatique pourrait bien compter sur le soutien plus ou moins implicite de l’Allemagne. Contrairement à la France, Berlin a accueilli favorablement l’initiative. Le ministre des Finances allemand, Olaf Scholz, a apprécié la formation de ce groupe et a fait remarquer que : « Je suis de Hambourg – nous sommes de l’ancienne ligue hanséatique ! ».

L’Allemagne ayant, en effet, une politique fiscalement conservatrice mais cherchant à garder de bonnes relations avec la France, préfère affirmer son soutien à la Ligue à demi-mots plutôt qu’ouvertement. Néanmoins, certaines voix allemandes ne cachent plus leur adhésion à la politique de la Ligue contre la France. Ainsi 154 économistes allemands, dont Jürgen Stark, ancien membre du directoire de la Banque centrale européenne, ont lancé en mai 2018 une lettre ouverte dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung contre les projets français d’un budget commun pour les mêmes raisons que les pays de la Ligue : crainte de perdre en stabilité économique au détriment d’une solidarité en faveur des États n’arrivant pas à gérer leurs dépenses publiques.

La crise des Gilets jaunes va très certainement amplifier cette opposition de l’Europe du nord et d’Europe centrale isolant encore plus Emmanuel Macron sur la scène européenne et renforcer l’Allemagne, plus habile politiquement et diplomatiquement. Reste à savoir combien de temps l’Europe du nord (avec l’Allemagne) et celle du sud (avec la France) vont réussir à s’entendre dans un contexte les opposant de plus en plus.

https://www.contrepoints.org/2019/01/22/335285-leurope-du-nord-pourrait-sopposer-aux-ambitions-europeennes-de-macron

 

Et hors de l’Union? La détestation semble plus profonde encore

Vu de Russie. Macron : le nouvel étendard européen de la mondialisation

Publié le 

“L’étendard français du mondialisme. ​Les élites européennes misent sur Macron”, titre en couverture, le 10 juillet, le magazine économique Expert. Dans un long article consacré au rôle d’Emmanuel Macron au sein de l’Union européenne et des élites mondialisées, alors que vient de se tenir le sommet du G20 à Hambourg, l’hebdomadaire, proche des vues du Kremlin, estime que le nouveau chef de l’État français a été façonné par les spin doctors européens pour devenir le “président de l’élite mondialiste européenne” : “Ils ont fait d’un bureaucrate ordinaire le leader charismatique de la France, visant le statut de principal réformateur de l’Union européenne.

Vu du Royaume-Uni. Emmanuel Macron dans les pas de Napoléon

Et pour les britanniques, cette comparaison n’est pas un compliment…

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Macron est completement isolé en Europe mais pour Le Drian , mieux vaut le Qatar que l’Italie….

  1. Ping : Macron est completement isolé en Europe mais pour Le Drian , mieux vaut le Qatar que l’Italie…. | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :