Les écoles de commerce et l’insertion des étudiants

Des-moutons-de-Panurge-se-jettent-dans-un-ravin

 

 

Les artifices du marketing n’y feront rien, dès que l’on s’éloigne des trois parisiennes  les performances  des écoles en matière d’emploi  sont inégales, Toulouse ou Grenoble  font moins bien que Neoma  ou Kedge. Effet TGV, place de l’apprentissage , proximité de Paris font la différence…

TELECHARGEZ ET LIRE LE GUIDE COMPLET GRATUIT

Editions Vignou 2018 ode

 

Paris et le désert français

     

 

Fernand Braudel fut le premier à décrire l’apparition des grandes villes de l’économie-monde de la Méditerranée du XIIe siècle. Olivier Dollfuss proposa en 1996 la première théorisation rigoureuse de l’AMM, l’archipel  mondial constitué de « l’ensemble des villes qui contribuent à la direction du monde ». Symboliques des processus de globalisation, elles favorisent la synergie entre les diverses formes du tertiaire supérieur et du « quaternaire » (recherche, innovation, activités de direction). Ces espaces urbains fonctionnent en système, d’où l’image d’un archipel constitué d' »îles » qui concentrent entre elles l’essentiel du trafic aérien et des flux de télécommunication : 90 % des opérations financières s’y décident et 80 % des connaissances scientifiques s’y élaborent. Olivier Dollfuss en identifie une demi-douzaine.  Londres, New-York, Tokyo, Hong-Kong, Paris, Séoul…

« Paris jouit d’une excellente réputation auprès des investisseurs de toutes les régions du monde, en 4e place à l’échelle mondiale. L’origine des investisseurs est de plus en plus diversifiée. (…)

Paris dispose d’un environnement politique stable, d’infrastructures et de réseaux de communication de premier ordre, de prestations sociales remarquables et d’un excellent système d’éducation. (…)

 Paris se démarque comme l’une des économies les plus diversifiées. »

Global Cities Investment Monitor 2013, KPMG

Grâce à ses incontestables atouts économiques et sa position géographique, Paris se classe première métropole européenne en matière d’implantation de sièges sociaux. 33 des 500 quartiers généraux des plus grandes compagnies mondiales sont concentrés sur le territoire.

Selon une étude du cabinet PwC, Paris se classe au 1er rang mondial pour la qualité de vie et propose l’une des scènes culturelles et artistiques les plus dynamiques de la planète.

La ville de Paris a été une nouvelle fois désignée 1ère du classement annuel QS des meilleures villes étudiantes en 2013, comparatif des métropoles où il fait bon être étudiant, qui se base sur des critères tels que : les frais d’inscription, la qualité de vie, la population étudiante, le niveau des universités et la reconnaissance professionnelle par les employeurs

La région Ile de France regroupe 27% des emplois avec 14% de cadres soit trois fois plus que la moyenne de province. Les fonctions dites  » métropolitaines  » recouvrent les emplois de la culture et des loisirs, de la gestion (cadres administratifs des entreprises, banquiers, assureurs…), de la recherche et de la conception, des  » prestations intellectuelles  » (ingénieurs-conseils, avocats…) et du commerce interentreprises. Les cadres de ces fonctions étaient 2,3 millions en France selon le recensement de 2006, soit à peu près un emploi sur dix, dont la moitié dans l’agglomération parisienne.

Certes huit cadres parisiens sur dix envisagent de quitter la capitale dans un avenir proche, selon une étude de Cadremploi. Lassés des transports, ils rêvent notamment de partir à Bordeaux, Nantes ou Lyon.

L’avantage des écoles parisiennes : elles sont à Paris ou pas très loin des gisements d’emplois (cdi, apprentissage, stage).

L’évidence s’est imposée  pour les formations post graduate et les MBA, comment exister hors de Paris. En dehors des trois parisiennes les grandes provinciales ont installé un campus à Paris.

EDHEC : Entre Bourse et Opéra, le quartier historique des affaires de la Ville Lumière, le campus, d’une surface de 1500 m2, accueille des formations en interaction permanente avec les entreprises, pour étudiants, cadres et dirigeants.

NEOMA : Dédié aux activités de formations dites « Executive Education » (formation continue), le campus parisien intramuros de NEOMA Business School est situé au cœur de la capitale, dans le 9e arrondissement sur plus de 1 500m2.L’école vient d’ouvrir un espace  « incubateur » sur Paris.

KEDGE BS dispose désormais d’un nouvel espace de 900 m2, au cœur de Paris

TBS  depuis 2012, TBS est implantée à Paris.

SKEMA ​Le Campus Paris-La Défense se situe dans les locaux ultramodernes du pôle Léonard de Vinci au cœur du quartier de la Défense.

L’école a un nouveau campus dont les locaux offrent une surface de près de 700m².

AUDENCIA  Gem  partage avec l’EM Normandie (2 000 m2 sur deux niveaux).

Em lyon business school  dernière arrivée vient d’implanter un  campus de dernière génération.

Toutes avouent l’importance de Paris mais le programme Grande Ecole et l’immense majorité des formations sont toujours installées en province. Le Tgv  a révolutionné la situation des écoles : se rendre à Paris depuis Reims, Lille  prend moins de temps que depuis la banlieue.

La proximité de Paris pour un étudiant  est essentielle pour se rendre à un rendez-vous. Est-il possible de le faire dans la demi-journée ?

Oui pour ESCP, ESSEC, REIMS, Rouen

Il faudra la journée pour LILLE, Nantes, Lyon, RENNES. Ce sera difficile pour Grenoble, Bordeaux MARSEILLE

Il faudra prendre l’avion pour Nice et Toulouse.

La proximité est essentielle pour les formules classique d’alternance de type trois jours en entreprise et deux jours en école. Un étudiant peut résider à Paris et passer une nuit dans la ville de son école ; C’ est facile si l’école est une parisienne, Reims et Rouen . C’est encore possible pour Lille. Plus loin  seules les alternances du type 3 mois/un mois  sont possibles.

Temps  voyage en voiture des campus hors Paris à la Défense

JOUY                            OH 31

CERGY                        0H38

ROUEN                      1H 26

REIMS                         1H57

LILLE                             2H 36

 

Durée voyage train  jusqu’à Paris puis de la gare à la Défense

Escp                                                                                                         0h30

Cergy                                                                                                       0h38———————————————————————————————

Jouy                                                                                                         1h

Reims      oh46                                                                                       1h30

Rouen     1h10                                                                                      1h40

Lille          1h 02                                                                                      1h50

———————————————————————————————-

LYON        1H57                                                                                       2H40

Rennes   2h10                                                                                        3h

Nantes      2h15                                                                                     3h

Grenoble     3h                                                                                       3h  50

Bordeaux 3h11                                                                                    4h

Marseille 3h20                                                                                    4h10

—————————————————————————————————

Toulouse  5h 27                                                                                       6h10

Nice  5h 45                                                                                                6h30   

 

 

LES ECOLES ET L’EMPLOI/ LES VRAIS CHIFFRES

Juger les écoles sur leur capacité à faciliter l’emploi de leurs étudiants ? L’idée ne semble pas mauvaise. Hélas l’art de la com ne permet pas d’appréhender la réalité. Comment ne pas être exigeant si vous sortez d’une école gonflée par des classements imbéciles ?

Saviez-vous qu’un diplômé sur deux n’a pas de CDI un an après avoir quitté certaines écoles ?

Parfois un sur quatre est encore à la recherche d’un emploi au terme d’un cursus qui a pu couter 50 000 euros de frais de scolarité.

Les écoles post bac ne figurent pas dans le petit groupe d’écoles qui réussissent magistralement l’insertion de leurs jeunes diplômés. Elles sont pourtant plus chères et moins ouvertes socialement  que les meilleures.  Les statistiques réservent bien des surprises : contre-performances de certaines écoles chéries de certains classements, réussite de « petites écoles » négligées. Quant aux fameux BBA et bachelors, ils conduisent surtout à intégrer une autre école dans les 3 /4 des cas et donc à des cursus de 80 000 euros…

 

Des chiffres qui dérangent ?

Si les chiffres que vous allez analyser étaient connus , les classements de la presse seraient ridiculisés…Ne parlons pas des discours lénifiants sur les BBA et bachelors .

Les vrais chiffres des écoles de commerce sont validés par les directeurs et sont transmis au Ministère de l’Education Nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ils sont utilisés pour accorder ou non aux écoles le Master. Ils sont centralisés par la commission en charge des accréditations, la CEFDG.

https://www.cefdg.fr/

 

L’approche n’est pas facile pour le grand public mais je me propose de dévoiler les fiches cachées des écoles. Nous y ajouterons d’excellentes enquêtes objectives menées par les statisticiens de l’Ensai.       .

Nous serons alors très loin de la grande cuisine des classements et de l’image de la jeunesse dorée pour laquelle tout serait facile.

Les indicateurs du ministère sont réalistes   mais il faut tenir compte de trois situations différentes : l’emploi, le chômage et la poursuite d’étude.

Le total des employés et de ceux qui sont en recherche d’emploi  ne fait pas 100%, plusieurs étudiants sont en poursuite d’étude après leur diplôme.

 

Les poursuites d’étude sont moins nombreuses que l’on pouvait le penser. Elles sont incontournables si un étudiant veut compléter son diplôme par une véritable double compétence en droit ou dans une école d’ingénieur. Tel est le cas dans les parisiennes ou à l’EDHEC mais les chiffres demeurent modestes, tout comme les doubles compétences…

Dans certaines écoles la poursuite d’étude traduit une réalité différente, le besoin de compléter un diplôme jugé insuffisant. On évoque souvent des masters spécialisés dans des écoles plus prestigieuses. Dans les faits cette pratique est peu répandue et la poursuite d’étude se fera après quelques années d’expérience professionnelle. Le diplôme de la Grande Ecole se suffit donc à lui-même dans l’immense majorité des cas.

Ce n’est pas le cas des BBA et bachelors  qui ne conduisent pas majoritairement au marché du travail mais … à intégrer une autre école .

 

Les écoles n’assurent pas une protection complète contre le chômage

L’enquête de la CGE nous donne 15%de jeunes diplômés en recherche d’emploi, 80% d’employés et 5% en poursuite d’étude pour l’ensemble des grandes écoles de commerce.

Les écarts sont pourtant conséquents entre des écoles qui comptent moins de 5% de chômeurs après le diplôme et celles qui sont à près de 20%. Mais tous les emplois ne se valent pas, nous prendrons donc en compte le pourcentage de jeunes diplômés en CDI

Qui fait mieux  que la moyenne? Les parisiennes, on s’y attendait mais il y a des surprises.

 

Les écoles qu’il faut intégrer : moins de 10% d’étudiants en recherche d’emploi et plus de 70% en cdi

Réussite sans égal de l’Essec, pour pratiquement tous les étudiants c’est le cdi. Certains seront surpris de trouver Neoma dans le premier groupe mais la proximité de PARIS (Reims, Rouen) et l’importance de l’apprentissage n’y sont pas pour rien. Peut être également une moindre exigence en terme d’emplois ?

% Diplômés en CDI                                 %en recherche d’emploi

ESSEC                                   90.2                                             3

ESCP                                     77.4                                             7

HEC                                       74.1                                           5

EM LYON                               73.8                                          7

NEOMA                                73.8                                          9

Trois écoles n’atteignent qu’un seul objectif mais leurs performances sont enviables

Je m’attendais à trouver l’EDHEC et Audencia un peu mieux placées, Kedge s’en sort bien.  Le niveau d’exigence serait-il trop élevé pour les diplômés de l’Edhec et de Audencia qui croient en l’existence d’un top 5 ?

% Diplômés en CDI                                           %en recherche d’emploi

EDHEC                                                          70.6                          12

KEDGE                                                            68.9                            5

Audencia                                                      64 .7%                        8.3

 

Les autres écoles

On trouve dans ce groupe des écoles post bac qui parviennent à égaler des écoles recrutant après prépa ou licence. L’ieseg école chérie des média se situe à ce niveau avec TBS et Skema .

% Diplômés en CDI    %en recherche d’emploi

TBS           64.75                       12 .2

Ieseg        68 .8                          11

SKEMA     66.5                          15

stage

Les déceptions

Même si c’est un peu mieux qu’en 2017 Grenoble n’a pas de résultats à la hauteur des fameux classements . La notoriété n’explique pas tout, la proximité de Paris, la force du réseau d’anciens font la différence entre Néoma, Telecom  et des écoles plus éloignées comme Grenoble ou Montpellier.

La situation du marché local de l’emploi… un indicateur qui n’est jamais pris en compte.

% Diplômés en CDI    %en recherche d’emploi

EM STRAS                            62.4                      14%

Esce                                      61                             6

ESSCA                                   59.3                          10

GEM                                     60.1                          17

MONTPELLIER                       53.5                     25.7

RENNES                                   53.3                      23

 

Les petites malines qui réussissent …

L’enquête porte sur de petits effectifs car les promotions sont moins nombreuses ( 5 fois moins qu’à Neoma ou Kedge ) ce qui limite les comparaisons. Ces petites écoles, par leur taille, réussissent cependant l’insertion des étudiants avec des performances  dignes du premier groupe. De belles performances pédagogiques …De quoi faire hésiter.  Ces écoles sont moins chères et plus ouvertes socialement que celles qui font moins bien…

% Diplômés en CDI    %en recherche d’emploi

TELECOM        80 .11                        8

BURGUNDY   76.4                           7 .9

ICN                   72.3                           8.8

 

Quelles explications peut-on fournir ?

La notoriété n’explique pas tout, la proximité de Paris, la force du réseau d’anciens font la différence entre Néoma, Telecom et des écoles plus éloignées comme Grenoble ou Montpellier.

La situation du marché local de l’emploi… un indicateur qui n’est jamais pris en compte. Je ne comprends pas pourquoi.

Cette année, la nouvelle attention portée à l’apprentissage révèle que 13 % de la population des diplômés est concernée et considère cette pratique pédagogique de nos programmes comme particulièrement adaptée pour garantir la meilleure insertion dans le monde professionnel.

Le stage de fin d’études est la principale porte d’entrée vers l’emploi, particulièrement pour les ingénieurs (un tiers d’entre eux a décroché son emploi par ce moyen). Les stages effectués durant leur année de césure ont permis à près de 6 % des managers d’obtenir leur premier emploi ; ce moyen reste marginal pour les ingénieurs (1,6 %). Par ailleurs, 5,2 % des nouveaux ingénieurs et 6,4 % des nouveaux managers ont été embauchés à l’issue de leur apprentissage. L’addition de ces trois moyens concourt à près de 40 % des recrutements.

Le second moyen utilisé par les diplômés pour trouver leur emploi est la navigation sur les sites internet spécialisés dans l’emploi, principalement l’APEC. Si on y ajoute les sites Internet d’entreprises, un emploi sur cinq y trouve son origine. On peut aussi noter la progression de l’utilisation des réseaux sociaux professionnels dans la recherche d’un emploi : + un point entre 2015 et 2016, pour les ingénieurs comme pour les managers. Les relations personnelles interviennent dans 10 % des embauches, plus fréquemment chez les managers. Les candidatures spontanées ont permis à plus de 8 % des diplômés des grandes écoles de décrocher leur emploi.

 

Les vrais chiffres de l’apprentissage en école de commerce

Pour le ministère l’alternance et particulièrement ‘apprentissage doivent jouer un rôle important, les classements retiennent tous ce critère mais s’emmêlent les pinceaux dans des chiffres fantaisistes.

Comparez avec les vrais chiffres….

La pratique de contrats de professionnalisation complète les contrats d’apprentissage mais le questionnaire du ministère ne porte pas sur ce type d’alternance. Pour en savoir plus il faut se tourner vers les sites des écoles. Nous l’avons fait et nous avons pu constater que certaines écoles peu portées sur l’apprentissage ont signé des accords avec ADDECO. La hiérarchie n’en sera pas modifiée pour autant car l’alternance est complexe à mettre en œuvre, il faut adapter les emplois du temps.

Montpellier a fait le choix de donner la priorité à l’alternance. Un groupe d’école mené par l’Essec,  Neoma, Skema , l’Edhec ,offre de belles possibilités.

Les autres écoles ont fait d’autre choix tout autant respectables

% d’apprentis déclarés au ministère   

MONTPELLIER         842/2377       35.5%                                                   

ESSEC                       340/3004       11%                                                     

NEOMA                    662/5664         11.5%

SKEMA                    424/4356              9.8                                                     

EDHEC                      236/3471           6.8                                                     

RENNES                    128/2235           5.7                                                        

KEDGE                    302/5884               5.1                                                        

ESCP                            159/3163          4.8 

 TBS                               94/2500           4                                                       

 GEM                      113/3076               3.7%                                                        

AUDENCIA              42/2392                2%   

 IESEG                      119/3932             2.5                                                                    

EM LYON               26/2993                 1% 

HEC                          28                          1% 

 

ASTHME-humour

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s