DES ATTENTATS DE LONDRES AU GRAND CHAMBARDEMENT GEOPOLITIQUE /TROP COMPLIQUE A COMPRENDRE?

military-situation-badia-region-syria-May2017-580x561Pourquoi les services secrets  britanniques sont ils sourds et aveugles? Certainement parce que les réseaux fréro salafistes  sur lesquels ils s’appuyaient les ont lâchés…Les terroristes islamistes profitent du chambardement  géopolitique actuel dont personne ne  vous parle .   Trump et May jouent la carte  des Saoudiens et des émiratis  contre le Qatar et les frères musulmans  . Ces derniers, soutenus par le Sultan Turc  tentent de se rapprocher des Iraniens et de punir les occidentaux.

Les analyses de Mohamed Louizi sont limpides

« La ligne Trump-May
—————————-

Très récemment, le 21 mai, lors de sa visite officielle à Riyad, le président américain avait prononcé un discours dans lequel il dit vouloir combattre non seulement «le terrorisme islamiste» mais aussi «l’extrémisme islamiste»

Au lendemain de l’attentat de Londres, après celui de Manchester — au-dessus duquel plane sérieusement l’ombre des Frères musulmans– la Première Ministre du Royaume-Uni, Theresa May, avait utilisé presque ces mêmes termes, après son «trop, c’est trop !», pour désigner la menace islamiste dans sa globalité, et non seulement son volet jihadiste. Une position courageuse qui n’a pas plu au quotidien britannique The Guardian : journal centre-gauche, proche du Parti Travailliste de Jeremy Corbyn dont l’amitié avec les Frères musulmans n’est plus à prouver.

En effet, The Guardian, dans un éditorial en réponse à May, considère que pour affronter la «menace terroriste», il va falloir s’appuyer, dit-il : «sur quelques individus qui pourraient être les mieux placés pour décourager le terrorisme» ! Qui sont-ils ? The Guardian précise : «ceux qui partagent les mêmes croyances extrêmes, mais sont non-violents et opposés aux méthodes violentes». Suivez mon regard ! Puisque les Frères musulmans, en Angleterre comme en France, laissent croire qu’ils rejetteraient la violence. Ce qui est totalement faux et infondé.

The Guardian rajoute cette phrase, qui en dit long des liaisons obscures entre extrémistes islamistes et services secrets, je cite : «Les plans de Theresa May criminalisent les yeux et les oreilles dont vous avez besoin pour repérer la terreur» ! On comprend mieux pourquoi des services secrets sont si inefficaces dans la lutte contre la terreur islamiste : on sait comment la police paye les indics dans le milieu du trafic des stups. Toutefois, la question de la rétribution des indics extrémistes, dans le milieu islamiste, mérite d’être posée, tout comme celle relative à la pertinence de ce choix.

Selon la SPA (Saudi Press Agency), l’Arabie Saoudite «a décidé de rompre ses relations diplomatiques et consulaires avec l’État du Qatar. Il a également décidé de fermer toutes ses frontières terrestres, ses ports maritimes et aériens, interdire le transit sur son territoire, espace aérien et maritime, et entamer les procédures juridiques pour une entente immédiate avec les pays frères et amis et les sociétés internationales, pour appliquer la même procédure, dès que possible, pour tous les moyens de transport à destination et en provenance de l’État du Qatar. Et ce, pour des raisons de sécurité nationale de l’Arabie Saoudite»[5].

———————————————————————————————–
2- Frères musulmans : le Qatar n’a pas respecté l’accord de Riyad de 2013
———————————————————————————————–

Ces décisions, poursuit la SPA, en citant une source officielle, trouvent leur justification dans les «violations graves commises par les autorités de Doha, en privé et en public, au cours des dernières années, visant à briser l’unité interne saoudienne ; inciter à se rebeller contre l’état ; compromettre sa souveraineté et accueillir plusieurs groupes terroristes et sectaires, visant à frapper la stabilité dans la région — Frères musulmans, Daesh et Al-Qaïda ; la promotion de la littérature et des programmes de ces groupes à travers ses médias en permanence, ainsi que le soutien des activités des groupes terroristes soutenus par l’Iran dans la province de Qatif, en Arabie Saoudite et dans le Royaume de Bahreïn ; le financement et l’accueil des extrémistes qui cherchent à frapper la stabilité et l’unité de la nation à l’intérieur et à l’étranger ; l’utilisation des médias qui cherchent à fomenter la sédition …» !

L’Arabie Saoudite reproche au Qatar de ne pas respecter ses engagements et surtout les accords pris dans le cadre du CCG (Conseil de Coopération du Golfe) notamment le fameux «Accord de Riyad», du 23 novembre 2013. Ce non-respect des accords, et plus particulièrement ses liens avec les Frères musulmans, avaient déjà poussé l’Arabie Saoudite en 2014 à rappeler son ambassadeur à Doha.

Aujourd’hui, le ton est monté sérieusement d’un cran. D’autres pays ont décidé de faire comme l’Arabie Saoudite, parmi lesquels : le Bahreïn, le Yémen, la Libye, l’Égypte, la République des Maldiveset surtout les Emirats-Arabes-Unis, qui, selon la SPA, «prennent cette action décisive en raison de l’absence d’engagement des autorités qataries envers «l’Accord de Riyad» pour la restauration des ambassadeurs et l’accord complémentaire de 2014». Les EAU, qui comme l’Arabie Saoudite, classent depuis 2014 les Frères musulmans parmi les «organisations terroristes», reprochent au Qatar de «poursuivre son soutien, son financement et son accueil des organisations terroristes, extrémistes et sectaires, dirigées par les Frères musulmans»

Quoi qu’il en soit, la présente décision de l’Arabie Saoudite et de ses alliés ne sera pas sans conséquences sur les pays du Golfe, du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et celle d’autres régions. Même si le Qatar décide, pour que cesse cette escalade, de rassurer «sérieusement» ses frères arabes, en se séparant définitivement de ses Frères musulmans, ces derniers trouveraient refuge en Turquie, en Iran et mêmes en Europe. Ils pourraient bénéficier de la bienveillance protectrice de certains gouvernements islamisto-compatibles, en continuant simplement à être «les yeux et les oreilles» de certains services secrets, qui espèrent combattre l’islamisme par l’islamisme (!) : une manière de jeter de l’huile sur le feu ou comme le dit le proverbe brésilien : « Jeter la merde dans le ventilateur » !

Les analyses de Mohamed lOUIZI sont à retrouver sur son blog

http://mlouizi.unblog.fr/2017/05/26/attentat-de-manchester-arena-et-si-on-parlait-vrai/

http://mlouizi.unblog.fr/2017/06/05/qatar-le-compte-a-rebours-est-il-declenche/

Il n’est pas évident de comprendre que la menace ne vient plus des Saoudiens mais bien plus des groupuscules plus ou moins protégés par le Sultan et le Qatar. Le Sultan ne pardonne pas aux Américains  d’éliminer Daesch en s’appuyant sur les Kurdes …

La punition des occidentaux se prépare donc

Les analyses de Fabrice Balanche ou de Frédéric Pichon sont essentielles pour comprendre la suite. Les Russes  soutiennent Iraniens et Turcs contre les Occidentaux military-situation-badia-region-syria-May2017-580x561.jpg

http://www.washingtoninstitute.org/policy-analysis/view/growing-risk-of-international-confrontation-in-the-syrian-desert

Cet article a été publié dans géopolitique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s