Les documents secrets des fabriquants et des régulateurs fournis à la justice américaine ,parlent : c’est monstrueux!

La lecture du magnifique article d’Hélène Banoun m’a secoué: ils savaient donc! Les régulateurs américains mais également européen et français ne pouvaient ignorer les études précliniques fournies par Pfizer et Moderna . En toute connaissance de cause ils n’ont pas respecté le principe de précaution, ils ont parié!

La démocratie américaine dispose d’une arme magnifique , la loi sur la liberté d’information ( FOIA). Les scientifiques ont obtenu du juge que les régulateurs leurs fournissent tous les documents sur les injections non pas un siècle après le début de l’empoisonnement de masse mais très rapidement. L’année 2022 fut celle des révélations

Les vaccins ARNm anti-Covid ne sont pas soumis aux études de biodistribution (circulation dans l’organisme )et d’ excrétion (risque d’expulsion de la protéine S vaccinale) et ceci en fonction de la règlementation des agences de santé.

https://childrenshealthdefense.org/?lang=fr

https://www.fiercepharma.com/pharma/fda-requests-55-years-to-complete-foia-request-pfizer-s-covid-19-vaccine

Les vaccins ARNm de Pfizer et Moderna sont fondés sur la protéine spike du virus SARS-CoV-2.
Ils sont constitués d’acide nucléique (l’ARNm) qui est le code génétique (modifié) par rapport aux
ARNm naturels) de cette protéine (modifiée par rapport à la protéine virale).
Les cellules du corps de la personne vaccinée vont traduire ce code et synthétiser la protéine spike.

Les vaccins anti-coronavirus sont connus depuis 2003 comme susceptibles de provoquer
l’ADE (facilitation de l’infection).
Les documents obtenus par FOIA montrent que le vaccin diffuse dans tout le corps des animaux testés et persiste au moins 14 jours.

Les études pré-cliniques présentées par les fabricants montrent que les composants des LNPs ou les
LNPs contenant l’ARNm se distribuent dans tout le corps et persistent jusqu’à 6 ou 14 jours (selon qu’il
s’agit de Moderna ou Pfizer). Dans certains organes il y a même concentration des LNPs par rapport
aux taux retrouvés dans le sang (glandes surrénales, la moelle osseuse, les yeux, l’intestin,, le foie, les
ganglions, les ovaires la rate, les testicules) ; les animaux étant sacrifiés au bout de 6 ou 14 jours, il est
impossible de savoir si la concentra

MEDIA ET AUTORITES ONT MENTI en affirmant que le vaccin ne quittait pas le muscle piqué et ne restait que quelques heures dans le corps, le temps que l’organisme produise des anticorps

Le mécanisme des effets secondaires est donc prévisible avec de la protéine spike à profusion dans tous les organes

La toxicité de la spike était connue depuis longtemps
Dès 2005, ce potentiel délétère des protéines de type Spike était envisageable pour le SARS-CoV-1 , le
proche parent du virus SARS-CoV-2 responsable de la COVID-19 [14]
Les infections à SARS-CoV et la protéine Spike du SARS-CoV réduisent l’expression de l’ACE2.
Notamment, l’injection de la protéine Spike du SRAS-CoV à des souris aggrave l’insuffisance
pulmonaire aiguë in vivo qui peut être atténuée en bloquant la voie rénine-angiotensine. Ces résultats
fournissent une explication moléculaire de la raison pour laquelle les infections par le SRAS-CoV
provoquent une insuffisance pulmonaire grave et souvent mortelle et suggèrent une thérapie
rationnelle pour le SRAS et peut-être d’autres virus de maladies respiratoires.
En 2008, une étude concluait au fait que la liaison entre le domaine (RBD) de la protéine Spike et le
récepteur ACE2 contribuant à la pathogénèse du SARS-CoV-1, tout vaccin basé sur le RBD de la
protéine Spike devrait être considéré « avec soin »


RBD spike, qui diminue ou élimine son avidité pour l’ACE2, mais conserve les principaux épitopes
neutralisants, est souhaitable [15]
Ceci a été confirmé dès le début 2020
Les effets toxiques délétères de la spike ont été énoncés dès le printemps 2020 par Jean-Marc Sabatier
[16]: il prévoyait des effets délétères de l’infection par SARS-CoV-2 résultant de la fixation de
la protéine spike du coronavirus sur le récepteur cellulaire humain ACE2.
Les vaccins sont tous fondés sur la protéine spike qui a depuis été reconnue comme la principale
responsable (si ce n’est l’unique cause) de la pathogénicité du virus SARS-CoV-2
[17,18,19,20,21]. Donc les EIs des vaccins vont être en rapport avec la toxicité de la spike [22]

Dans l’essai Pfizer des doses supérieures aux doses humaines ont été injectées et ont montré une
toxicité chez les rats : piloérection, corps voûté, activité réduite et respiration irrégulière, toxicité
hépatique, perte d’appétit et de poids. Cette toxicité est-elle transposable à l’homme avec des doses
plus faibles ? Les régulateurs notent aussi l’absence d’étude évaluant les risques de maladies autoimmunes.

Génotoxicité
Elle n’a pas été étudiée pour Pfizer et pour Moderna l’a été avec une formulation différente de celle des
vaccins ARNm Covid.
Les résultats sont équivoques : parfois positifs et parfois négatifs.

Toxicité reproductive
Les résultats sont concordants pour Pfizer et Moderna et montrent une toxicité chez les mères et des malformations squelettiques chez les fœtus.
L’étude Pfizer montre de plus des morts fœtales concernant des portées entières et une augmentation
des pertes pré-implantatoires dans le groupe vacciné par rapport au témoins.

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour Les documents secrets des fabriquants et des régulateurs fournis à la justice américaine ,parlent : c’est monstrueux!

  1. Ping : Les documents secrets des fabriquants et des régulateurs fournis à la justice américaine parlent : c’est monstrueux! — LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE – Cet article doit absolument être diffusé massivement avant que beaucoup d’autres pers

  2. Françoise Bianchi dit :

    Ils savaient…

    Aimé par 1 personne

    • Robert Moreau dit :

      Depuis le début.
      https://www.covidhub.ch/un-journaliste-etasunien/?mc_cid=02077c21e3&mc_eid=1187c9f73f
      Et on n’a pas fini de découvrir ENFIN les vérités que les « inoculés » veulent encore ignorer, honteux de s’être fait avoir !
      Lien à partager en masse.

      J’aime

      • isador dit :

        vous devriez plutot les plaindre, plutot que les accabler.
        meme si certains d’entre aux , par leur morgue et leurs certitudes, ont été odieux
        la science serait maintenant de savoir comment on va pouvoire gerer tous ces malades.
        mais nous sommes dirigés par une bande de salopards

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Pour la gestion des malades c’est assez simple, on a maintenant pas mal de recul… À la maison avec du doliprane, et ensuite on appelle le 15 lorsqu’on a du mal à respirer.

        C’est gens ont accepté ces protocoles, ce sont fait vaxXxinés, souvent en nous insultant de de pas le faire nous, je propose qu’on leur appliquer « leurs » protocoles chéris. Ceux qu’ils défendaient en nous traitants de complotissss.

        Concernant ceux qui se sont vaxXxiné par « obligation », leur « compliance » a permis que l’on efface de la surface de la terre ceux qui ont résisté.. je propose qu’on les laisse se démerder avec leurs problématiques et de les renvoyer vers les docteurs vérantanpan, marty et consorts… et s’ils veulent y réfléchir plus « philosophiquement » de prendre contact avec michel onfray…

        je ne propose pas des journalopes, parce qu’ils n’ont pas assez de neurones pour comprendre la question. C’est tellement simple de ne pas résister et ensuite demander aux autres d’aider à gérer les conséquences.

        J’aime

      • Lepiaf18 dit :

        @isador:
        Simple la gestion; suffira de les laisser péricliter dans l’ignorance! Et apparemment dans certains cas, ça va vite quand ça a commencé à se déclarer!
        Le poison est en eux, sans guère d’espoir de retour en arrière. S’ils en réchappent c’est juste que ces injections ne leur servaient à rien (comme à beaucoup!) et s’ils en meurent c’est leur bêtise qui les aura tués, puisqu’il y avait assez de signaux depuis 2 ans nous disant de nous méfier. Je pense en particulier à tous ces accidents de coagulation, AVC, etc..
        Comme ils auront éventuellement beaucoup de mal à faire les relations entre un état de santé peut-être déficient (les injections ne font sans doute que précipiter les échéances en mettant en évidences des problèmes immunitaires par exemples!) et les conséquences directes des injections, ils partiront confiants !
        Pourquoi dès lors se soucier de leurs cas ? L’empathie a des limites, surtout quand ça concerne des empaffés!

        J’aime

      • Lepiaf18 dit :

        @Hervé; Je plussoie comme d’habitude ! C’est finalement marrant ça quand on arrête d’être emmerdé et qu’on nous demande de ne surtout pas devenir emmerdeur !
        Moi j’ai bien envie de leur refiler la monnaie de leur pièce; en particulier à tous ces journaleux et TV toubibs qui oublient systématiquement de déclarer leurs liens d’intérêts avant chaque intervention !
        Bon on nous épargne désormais la blonde Karène Lacombe qui semble se faire discrète de même que l’imbuvable Cymès.
        C’est déjà ça de gagné; même si on a de nouveau droit au Damien Mascret, plus niais que jamais.
        N’a pas dû voir passer les bulletins du Réseau Sentinelles le pépère, parce qu’il saurait sinon que l’épidémie qui sévit actuellement (et déjà depuis quelques semaines) est une épidémie de grippe… essentiellement. Covid, bronchiolite, etc… c’est à la marge. Décidément tout leur est bon pour déblatérer des conneries !

        J’aime

  3. herve_02 dit :

    il parait que le covid existe pas et que seuls les cons pensent qu’il a tué des gens. du coup la spike non plus ; et du coup la spike vaccinale non plus (puisque la naturelle n’existe pas. C’est juste tout plein de maladies différentes codées covid…

    donc les études pfisser et maudernat sopnt des fraudes puisqu’elles parlent d’un truc qui n’existe pas.

    CQFD 🙂

    J’aime

    • Nad dit :

      Tout à fait, qu il y ait eu une pneumonie atypique soignable soit mais rien de « virale «  la théorie des germes n a aucune substance par contre l intoxication oui. S il avait été possible de tuer des gens avec ce qu on appel un virus , ils ne auraient pas eu besoin de vaccin. C est les toxiques contenus dans le vaccin qui tuent et stérilisent . Pasteur était un fumiste, la virologie une fumisterie construite sur des théories plus fumeuses les une que les autres.

      J’aime

    • Buzet dit :

      Et les morts trop nombreux post injections eux ils existent

      J’aime

    • Fred des cavernes dit :

      Je suis très intéressé , si vous avez des liens sur ce sujet , je suis preneur , d’avance merci .
      Mon pseudo est le même sur twitter .

      J’aime

      • Lepiaf18 dit :

        A propos de Sars-Cov-2 une Province du Canada a reconnu en Justice ne pas avoir de séquençage du virus, ni de photo au microscope du virus. Avec relaxe à la clé et arrêt des « persécutions ». Parfois ça peut aller vite !
        On avait connu en 2020 le même problème au Portugal avec la quarantaine suite test PCR foireux.
        Donnant ainsi un peu plus de poids à la théorie d’une construction informatique.
        Faudrait-il dans l’absolu être étonné puisque le génome humain constitué de milliards d’assemblages de protéines n’est finalement véritablement décodé qu’à moins de 10%.
        Dire ensuite qu’un certain type d’assemblage est un virus paraît enfantin. Surtout quand on ne sait pas expliquer pourquoi d’entre 2 personnes, l’une va être « malade » et l’autre pas !
        Pensez au « porteurs sains » ou aux « asymptomatiques » (nouveau mot de la novlangue !)
        Quand on en revient aux fondamentaux ces théories fondées sur des intoxication intellectuelle ne tiennent pas la route. Et chacun sait que la recherche fondamentale est en voie de perdition depuis plusieurs décennies; en particulier en France

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Je sais que je radote, mais je pense qu’il faut faire une différence entre une preuve « scientifique » que l’on attend, et la médecine.

        La médecine n’est pas une science et elle n’en sera (espérons le de tout coeur) jamais une. La médecine n’est même pas un art, mais une pratique. pratique destinée à « soigner' » les gens. Différents types de médecines existent avec différents « dogmes », des « méridiens » chinois (qui me semblent aussi ésotériques que les prières méditatives pour rester en santé) aux médecines tribales de préventions et d’écartement de mauvais esprits… Chacune de ces médecines répond aux attentes de ceux qui l’emploie. Une pratique qui dérive de l’expérience accumulée par ceux qui étaient avant nous (enfin eux pour les cas cités). Certaines pratiques pouvaient être pire que le mal (je pense à la saignée de « notre » tradition médicale) mais même là, elles portaient le au moins 30% d’effet placebo. Ainsi, même si je trouve que la saignée est une pratique barbare, elle pouvait peut être, dans certains cas, apporter une amélioration (mettre des sangsues en pratique orientale peut peut être en être le pendant). Tout cela pour dire que je n’ai aucune a priori sur la PRATIQUE médicale.

        Donc revenons à cette maladie dégénérative de la médecine moderne qui emporte nombre de « complotistes » la tentative de « scientificiser » la médecine. Elle existe en 2 branches :

        1) la branche corrompue surtout financièrement qui vend la médecine aux grands labos qui ont les puissance financières de faire les expériences qui satisfont ce qu’ILS pensent être nécessaire à la démonstration d’un effet médical. C’est cette branche qui a été à la manœuvre PENDANT l’épidémie. Elle a proposé des « études » suivant LEURS critères pour arriver à LEURS fins : les traitements ne marchent pas. elle à produits des « contre-études » pour dénigrer celles qui montraient que cela marchait. Il n’y avait alors qu’à pousser à faire choisir de croire à celles qui montraient que cela ne marchait pas. Et d’expliquer que les observations des médecins (la PRATIQUE) étaient à écarter car ce n’était pas de la « SCIENCE ». Ils ont ainsi déconsidéré et fait déconsidérer les médecins qui soignaient et permis au pouvoir politique de faire la chasse à ceux qui soignaient. Une grande partie de la population a été phagocytée par cette branche. Le but de montrer que les traitements ne marchent pas est de pousser aux vaxXxins sur une nouvelle plateforme parce que l’aluminium vaccinal à du gros plomb dans l’aile.

        MAIS, il y a aussi une autre branche :

        2) la branche qui a finit par se fourvoyer en voulant retourner l’arme de la « science » contre ses ennemis. En fait ils ont été corrompus par petite touche. L’exemple type que tout le monde connaît est pierre lécot (??). Il a utilisé la « science » pour analyser la sur-mortalité de 2020 et 2021 et n’a trouvé aucune surmortalité en 2020 (après correction des données de l’augmentation de l’âge des gens et intégration d’une partie de l’effet moisson). MAIS cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de gens mort du « covid » (appelons le comme ça). Cela veut dire qu’ils seraient peut être mort d’autre chose. Cela veut peut être dire que les confinements ont diminué le nombre de morts attendus et que le covid n’a que complété ces morts qui n’ont pas eu lieu. Personne ne peut le dire puisqu’il n’y a pas eu d’autopsie sur TOUS les morts depuis 5 ans, et donc tout n’est que conjecture. La seule chose que l’on peut dire est qu’il n’y a pas eu de pandémie. La science s’arrête là. tout le reste est de la divination (et c’est cette volonté de scientificiser la divination qu’on eu lieu les dérives). Et partant de là, en écoutant rancourt qui affirme qu’il n’y a pas de contagion si on recentre les courbes épidémiques sur le milieu de la courbe, pierre à basculé et a accepté de « tripatouiller » (on dit corriger) les chiffres pour démontrer sa théorie). Il affirme alors que le « covid » n’est que l’effet du froid. Il occulte alors les morts en été. Il faut alors affirmer que les morts en été ne sont pas morts du « covid », puisque le covid n’est que l’effet du froid, donc ça peut pas être ça. vous avez compris le raisonnement circulaire ? comme pour la science corrompue financièrement, on est obligé d’occulter la réalité (l’observation) en décidant qui est mort de quoi et comment. sans autres preuves que des statistiques globalisées que l’on analyse à l’aune de ses propres théories.
        Cette « science » a décidé de gommer l’observation (mère de la pratique) et cette autre branche a créé des négationnistes du covid. Il y a des courants à l’intérieur qui se sont rassemblés dans cette scientisation. Par exemple les « virus_n_existe_pa_ïste » et donc que le covid ne peut pas exister puisque c’est censément être un virus. Dans cette branche se sont regroupé les anti-pasteur, les pro bechamps, les non-isolationniste, les non double aveugles des photos de virus, les causes des vaxXxins dans les maladies etc. Il y a eu les complotistes de la 5G qui allait contrôlé notre cerveau avec les ondes. Pour eux le « covid » est une invention pour faire des tests (qui inocule au moins du graphène) et des vaxXxins qui inoculent on ne sait pas quoi. je vais pas écrire une thèse la dessus… et arrêter là.

        Pour ceux qui veulent en savoir plus je leur propose pas de lien, (parce que je ne garde que peu de choses en lien), mais vous pouvez allez les _commentaires_ (plus que les billets), sur covid-factuel, aimsib.org/blog, et ce blog ici. Vous retrouverez tous ces courants (et d’autres que je n’ai pas cités). disons sur 2 ans en arrière pour voir l’évolution de la mouvance « complotiste ». Comment les « théories » se sont formées)

        Cette branche de complotisme « scientiste » est un alliée de l’autre branche dans le sens ou ils déconsidèrent également les médecins qui soignent, puisqu’il n’y a censément rien à soigner. C’est en cela que je les déteste : ils tirent contre nous, ils sont passé dans le camps de « l’ennemi. » ils raillent les médecins qui soignent.

        MAIS on en revient à ce que je dis au début, ces « sciences » occultent le principal : l’OBSERVATION. Je ne dis pas que toutes disent que des conneries, je ne dis pas que certains trucs ne sont pas exacts (notamment le graphène), je ne dis pas qu’ils ne proposent pas des « théories » qui semblent expliquer une partie de la réalité. Je dis juste que ces théories n’arrivent pas à expliquer l’ensemble du paysage. Ainsi on SAIT comment est arrivé le « covid » en france : par la base aérienne de creil en rapatriement des personnels de wuhan SANS AUCUNE MESURES SANITAIRES (et creil a été le premier « foyer » en france – de gens malades ! et qui sont morts ! le premier mort étant un homme âge d’origine chinoise arrivée par rapatriement, qui est venu consulter à l’hosto et qui a été renvoyé chez lui sans rien. c’est un fait. Il y a eu des gens malades. c’est un autre fait. il y a eu des médecins qui ont soignés (et ont eu peu de morts) et d’autres qui n’ont pas soigné et ont eu beaucoup de morts. C’est un autre fait. Mais là encore ces mouvances, récusent les faits en disant que ce sont des coïncidences, qu’on n’a pas de preuves « solides », pas d’études « scientifiques »… ils sont comme big pharma : occulter la réalité pour promouvoir leurs théories. Parfois je laisse courir et ne fréquent plus certains blogs mais parfois je réponds quelques phrases qui pointent une incohérence. souvent je n’ai pas de réponses (et c’est le mieux) et de temps en temps je tombe sur un ravi de la classe qui me « traite » comme dise les jeunes. et là, parfois je mords.

        MAIS TOUS n’arrivent pas à répondre aux 2 simples questions :
        1. De quoi sont morts les gens qui étaient _malades_ du « covid » ?
        2. (subsidiaire à 1) Qu’ont traité les médecins qui soignaient et ont eu moins de morts (ou presque pas du tout) que ceux qui ne traitaient pas ?
        3. question bonus : pourquoi 2 ou 3 molécules ont réussis à soigner TOUTES les maladies si elles étaient différentes et étaient coïncidemment dans la même temporalité.

        Parce que il y avait des symptômes qui convergeaient vers une même »réalité ». Ces réalités avaient des « preuves » scientifiques : les radios des poumons, les saturations en oxygènes, les rythmes cardiaques, les résultats de tests « pathogène ». que 100% des « cas covid » et même « malades du covid » ne soient pas exacts est une réalité statistique. Mais entre 100% de vrai et 0% de vrai il y a un très très large fossé qui n’a pas été comblé.

        Ainsi je veux bien être d’accord que ce n’est pas LE covid, que les « cas » étaient pas malades, qu’on a largement exagéré à des fins politiques « l’épidémie », que le « virus » n’existe pas (la preuve pas d’isolation par centrifugation et densimétrie…)etc. MAIS il reste la question : de quoi sont morts les gens qui ne sont pas morts d’une autre maladie connue (cancer par exemple). Et comme je suis un peu pointilleux, je considère qu’un vieux morts 3 mois plus tôt que sa date prévue est mort de cette maladie. Même s’il était en fin de vie et qu’il ne lui restait que 3 ou 4 mois : c’est le « covid » (ou l’injection) qui l’a tué précocement.

        C’est exactement, la même polémique qu’avec stanislas qui affirme ce qu’il veut mais ne donne aucune PREUVE qui explique l’entièreté du phénomène. Perso, je ne crois pas à l’addition de tout plein de causes disparates disjointe_au même moment_ pour expliquer un phénomène global.

        Par exemple, il y a des chercheurs qui expliquent que ébola (la maladie) n’existe pas et qu’il y a de multiples affections qui ont des symptomatologies qui se ressemblent et qu’on a regroupé. MAIS ils ne disent pas que dans une « même épidémie » il n’y a pas le même pathogène mais tout plein de choses différentes. Et d’ailleurs ces même chercheurs y vont quand même avec des tenues de protections…

        En fait ce n’est pas le niveau de mon discours. Je dis que même si ce n’est pas le covid, même si ce n’est pas partout la même maladie, même si ce sont les ondes 5G, même si, même si. il FAUT SOIGNER et la question est exactement là : il faut soigner les gens pour qu’ils ne meurent pas. Et si les médecins avaient soigné, rien ne serait arrivé.

        Pour tout ce qui se passe avec les vaxXxins on le savait AVANT qu’ils soient sur le marché..

        Pour répondre en même temps à Fred des cavernes
        « De nombreuses études ont confirmé l’efficacité de l’Ivermectine , pourtant c’est principalement un antiparasitaire . Quel processus de cette molécule peut agir sur les symptômes dit covid  »

        Vous faites l’erreur classique. Vous dites que « l’ivermectine EST principalement un antiparasitaire ». alors que l’assertion exacte est « l’ivermectine EST principalement UTILISÉE COMME un antiparasitaire. » Par exemple : l’eau est principalement utilisé pour boire, MAIS elle peut être aussi utilisée pour faire de la vapeur et faire tourner une turbine. Ainsi Raoult expliquait très bien que le patrimoine mondiale des molécules pouvait très bien être ré-évalué à l’aune de nouvelles utilisations. L’ivermectine traite le « covid ». Cela peut vouloir dire que le covid est un parasite ou que l’ivermectine traite aussi certains coronavirus. La chloroquine de raoult était AUSSI la molécule préconisée dans les infections par le sars-cov-1 (le sras et le mers qui furent « épidémique »), d’ailleurs fauci lui même avait cosigné un papier disant que la chloroquine était le traitement du sars-cov-1. Chloroquine qui est _aussi_ un anti parasitaire.

        Est-ce qu’il faut ouvrir un autre champ médical qui se concentrerait à chercher si les « virus » (ou certains d’entre eux) ne seraient pas juste des « excrétions » de parasites que l’on ne saurait pas identifier ? Et donc que ces maladies pourraient être soignées en traitant ces « parasites » non identifiées. On arrive bien à traiter les(des?) symptômes du spectre de l’autisme en traitant le biote intestinal avec des antibiotiques. (encore un parasite/bactérie ?)

        mais pour bien enfoncer le clou… même si rien n’existait, il faudrait soigner les gens pour éviter qu’ils ne meurent.

        J’aime

      • Fred des cavernes dit :

        Je vous remercie pour votre réponse . je regrette que ce sujet soit souvent débattu de manière philosophique au risque de perdre une large adhésion . La philisophie ne résoudra rien , la solution se trouvera dans les actes.
        Je vous rejoins sur le fait qu’il faut soigner un patient , mais pour cela , la recherche de la cause permettrait des soins adéquates . Béchamps avait raison , c’est l’environnement qui est la cause principale des maladies . La pollution de l’air , de l’eau et de l’alimentaire sont des terrains favorables , mais la médication chimique à outrance enfonce le pieu . Mais voilà , cela pourrait être remis en question , partiellement , par les apprentis sorciers qui manipule des échantillons géniques , les fameux gains de fonction . D’ailleurs dans quels buts ? Militaire ? Eugénisme ? en tout cas , pas pour le bien de l’humanité .
        Ce qui met à mal la contamination covid , c’est les tests frauduleux qui ne sont basés sur aucun étalon or , puisque pas d’isolat traditionnel .Faux positif à gogo pour créer une fausse pandémie . La corruption a fait le reste .
        Et tout ces morts ? Chaque hiver , la grippe en emporte énormément , mais elle a pratiquement disparu pendant la mascarade et par un subtil changement de codage des pathologie par l’OMS . Elle est revenue cet hiver pour écouler les stocks .
        N’oublions pas , l’absence de soins , une euthanasie forcée au Rivotril ont contribué à la moisson de morts . Si on regarde le profil et les comorbidités des décédés , on pourrait croire que cette maladie évite les jeunes .
        Mais depuis l’injection miraculeuse , les jeunes sont devenus prioritaires pour le cercueil . Ce n’est pas une maladie , mais un empoisonnement , et le seul soin est l’arrêt de ce poison . Pour les autres injectés , j’ai peur que l’autophagie ne suffira pas .
        Je propose un possible épandage toxique qui pourrait faire croire à une contamination . Le seul problème que j’avais soulevé à des pro-chemtrails , c’est que l’épandage est aléatoire et touche tout le monde , même les décideurs , ils m’ont dit que les décideurs avaient un antidote !!!

        J’aime

      • herve_02 dit :

        @lepiaf

        Pour mettre de l’eau au moulin sur la médecin qui est une « pratique » et pas une science

        « Une nouvelle étude a récemment révélé que certains hôpitaux suisses s’appuient encore sur une prière médiévale connue sous le nom « Le Secret » pour protéger les patients contre les saignements excessifs après les interventions chirurgicales. »

        https://www.anguillesousroche.com/sante/des-hopitaux-suisses-utilisent-encore-une-priere-medievale-appelee-le-secret-pour-empecher-les-patients-de-saigner/

        Ainsi vouloir mélanger science et médecine est un non sens et si cela pousse des gens à avoir des comportements à risques c’est criminel. Ainsi ceux qui pensent que les « virus » n’existent pas (et donc que le sida n’existe pas et n’est que le résultat des médicaments qui traitent… la maladie…. qui n’existe pas – pourquoi donner des médicaments si la personne n’est pas malade ?) et donc le sida non plus et qu’une personne sur cette croyance va avoir une pratique qui lui fait contracter le sida (qui n’existe pas) et va en crever (de coïncidence donc). je trouve que la personne qui l’a convaincu est une criminelle.

        J’aime

      • herve_02 dit :

        @fred

        je ne suis pas d’accord avec vous sur ce point. Mon opinion (qui ne vaut pas plus qu’une autre ni moins qu’une autre) est qu’il y a plusieurs niveaux. et que chacun est important. le niveau zéro d’un coté est le soin. Il faut soigner les gens, du mieux qu’on peut. Et donc pour le covid qu’il y ait une ou plusieurs maladies ne change rien au fait que les médecins qui soignaient avec largement moins de morts que ceux qui ne soignaient pas. Et que euthanasier les vieux n’aidaient pas à avoir moins de morts. Et surtout en laissant les gens à la maison sans médecine de ville faisait qu’ils arrivaient à l’hôpital trop tard et mourrait tout de suite. Ils mourraient de non soin. MAIS de non soin de quelque chose. Et ce qui est interrogeant est qu’il y avait quelques traitements recommandés qui marchait sur de très très nombreux cas. Par exemple les régions de l’inde qui ont distribué des ziverdo kit (ivermective + dicycline + znc) n’ont pas eu d’épidémie de malades. Nous quand on l’a attrapé (et on sait ou et quand), un kit nous a remis sur pied en 1/2 journée. DONC je ne crois pas que j’ai fais une réaction à la 5G à cause d »un chemtrail.

        Ainsi dans les négationnistes du covid, c’est adjoint cette « branche » (dont stanislas semble faire parti) de l’analyse du « covid » via la « codification » des malades dans les logiciels. Cette vision de la chose est disjointe d’avec la réalité. De ce que j’ai compris, ils professent que la multiplicité des codes _montre_ qu’on a crée le covid à travers diverses maladies. Ce qui est, comme pour pierre lécot, la théorisation à partir d’un pré-supposé qui s’abstrait de la réalité. Imaginons une personne avec le « covid » (peut importe ce que c’est) qui arrive à l’hôpital A et se fait codifier RU800, si il était arrivé dans l’hôpital B et était codifié R900-2 (je met des trucs au hasard, je n’ai pas le courage de remonter dans les billets pour trouver les commentaires). C’est la même maladie avec 2 codes différentes, cela ne veut absolument pas dire que sa maladie n’existe pas et qu’on a recyclé un peu n’importe quoi dedans.

        Cette analyse est biaisé parce qu’il ne tient pas compte de la T2A et suivant les gestionnaires des hôpitaux, le remboursement par la sécu se fait sur la codification des actes et non sur les maladies. Ainsi coder un covid rapporte plus que coder un rhume. Alors naturellement les gens vont coder covid, peut importe ce qu’ils vont faire. MAIS le code covid n’existait pas et chacun a pris l’habitude de le coder comme il pouvait (de là la multiplication des codages). MAIS cela ne veut pas dire que le covid existait, et cela ne veut pas dire non plus que le covid n’existait pas. On analyse un critère secondaire, voire tertiaire : on ne connaît pas l’état de la personne qui a été codifié. travailler sur ces hypothèse va produire un travail faux. La seule chose que cela va montrer (ce que tout le monde sait déjà) c’est qu’il n’y a pas eu de pandémie. Pour l’épidémie on ne peut pas savoir parce qu’on a pas vraiment de données fiables. Parce que les gvt voulait créer une pandémie pour des raisons politiques et les labos pour des raisons économiques.

        Pour parler de la grippe : non elle ne tue pas 10-15 000 personnes par an. elle tue entre 500 et 700 personnes MAIS on attribue à la grippe toute la surmortalité hivernale. De même on a attribué toute la surmortalité 2020 au « covid ». C’est faux bien entendu, dans les 2 cas. Mais cela ne veut pas dire que le covid ou la grippe n’existe pas. La GESTION du covid a créé la surmortalité, comme le vaxXxin créé actuellement la surmortalité.

        je ne suis pas d’accord avec béchamp ou avec la réduction de sa pensée formulée comme cela. Je vais le poser différemment. imaginons un « virus » commun, le rhume. Si vous êtes un grand sportif avec une condition physique parfaite, pas de pathologie, le rhume ne vous fera rien. MAIS si vous êtes en phase terminale avec quelques défaillances d’organe, il est probable que cette pichenette supplémentaire vous soit fatale. On peut le regarder de 2 point de vue : votre état physique vous a tué ou la pichenette vous a tué. les pro-béchamp n’envisage que le « terrain ». De mon coté je pense que bien entendu le terrain joue, mais pas de pichenette, pas de morts.

        Ainsi si je renverse avec ma voiture une personne agée mal en point et qu’elle décède. J’aurais beau clamer sur tout les toits que c’était parce qu’elle était vieille, même avec un bon avocat, cela risque d’être compliqué.

        De même la provenance des maladies. Tissot à montrer en 43 photos que le bacille de la tuberculose se formait (ou pouvait se former) de la détérioration d’une cellule humaine « normale ». CE faisant il montrait qu’il pouvait y avoir des tuberculose autogène. MAIS cela ne démontre pas que une fois formée, cette tuberculose ne puisse pas contaminer d’autres personnes. C’est comme pour le spike vaxXxinale. Je suis certain que les gens vaxXxinés contaminent. Et probablement qu’une partie des épidémies après le début de la vaxXxination sont des épidémies vaxXxinales. MAIS la proximité entre les 2 montre bien que le « vaxXxin » a été « copié » sur le « covid » naturel. Et donc que ce n’est pas une vue de l’esprit. et qu’il a bien fallut le copier sur quelque chose qui circulait.

        Tout cela pour dire qu’il ne faut pas confondre 2 choses : la négation de la pandémie (avec quoi je suis d’accord) et la négation d’une maladie que l’on a appelé covid. Cette maladie existait, avait une symptomatologie plutôt accepté par beaucoup : des constantes biologiques et des radios qui le montrait. L’hypoxie heureuse était assez caractéristique (et il y a des explications biologiques, étayées par des examens post-mortems avec des photos). Ainsi ce n’était pas une « grippe » classique.

        Oui pour les gens en bonne santé, il y avait _peu_ de risques et oui pour des gens en mauvaises santé il y avait plus de risques. MAIS en pratique si on avait laissé soigner les médecins il ne serait rien arrivé de pire que d’habitude. Peut être que les malades étaient en grande partie malades d’autre chose et que le « covid » a été amplifié. MAIS mon regard se pose sur le malade qui doit être soigné, peut importe ce que sait.

        Ce niveau zéro – le malade en médecine de ville est à un bout du spectre. À l’autre bout du spectre, il y a mon autre analyse plus « philosophique » (mais pas de haut niveau) qui essaie de comprendre comment ce qui s’est passé au dessus du niveau du patient à pu se passer. Et c’est une évolution de 30 ans au moins… mes 2 manches de la pince.

        J’aime

      • Fred des cavernes dit :

        Je vous rejoins sur la majorité de votre réponse . Mais , oui , il y a bien un mais , au sujet de la « pichenette », si le terrain est propre , il y a très peu , voire pas de possibilité que la personne soit malade . La seule « pichenette » serait l’accident , donc rien à voir avec la maladie . Certes , la décomposition de cellules peuvent induire une intoxication par la quantité . Les parasites affaiblissent l’organisme , mais toujours par la quantité . Si le terrain est propre , les parasites seront moins présent , surtout si on laisse la nature s’autoréguler sans intervention humaine .
        Pour finir , oui , il fallait soigner , c’était bien la base , ou le niveau zéro . Mais nous savons pourquoi , il en a été autrement .

        J’aime

    • Stanislas dit :

      herve 02

      Je parie que vous êtes un toubib… si ce n’est pas la cas, vous avez le niveau..

      J’aime

      • herve_02 dit :

        @stan

        j’ai un peu pitié…

        je ne suis pas toubib et je me bas depuis 10 ans contre les vaccins. j’en sais probablement plus que vous sur le sujet, mais vous n’avez pas besoin de savoir puisque vous « croyez ». Vous vous êtes probablement réveillé en 2021, alors que la messe était déjà dite en avril 2020.

        je ne vais pas refaire le pitch parce que c’est comme parler à un mur. Mais si vous remontiez certains des mes commentaires vous auriez un peu de substance à une réflexion en dehors de vos dogmes.

        Mais, en résumé : on s’en branle qu’il y ait un virus ou pas, des ondes ou pas, une bactérie ou pas, des coïncidences ou pas. il y avait des malades (et avant les vaxXxins camarade) et il fallait les soigner. Il y avait également des « contagions » et des « contaminations ». La simple observation le montrait. Cela ne veut pas dire que sortir avec un masque avait une utilité. Cela ne veut pas dire que boire un café assis ou éviter les restau avait une incidence si on continuait à prendre le métro… TOUTE la problématique se pose là : il faut soigner on s’en branle de la cause. et pas en faisant des bain de siège.

        À partir de là le vaxXxin était criminel (il l’est de toute façon toujours, même si c’est contre une bactérie – qui elle a été isolé.) MAIS à partir de là le premier péquin qui rejette tout pour cette histoire d’isolation est juste un bas du front. Celui qui arrive à nier qu’il y a eu « des » contaminations (je ne parle pas de tests positif) avec des atteintes physiologiques qui se voyaient à la radio pulmonaire, qui se voyait à la saturation de l’O2 dans le sang, qui se voyait avec des fièvres… ET CELA il fallait le soigner, peut importe ce que c’était. et même si on a appelé, à tort, cette IRA, avec ces symptômes, à ce moment, il fallait le soigner. Sinon on ne fait pas de médecine mais du militantisme.

        Si un médecin dit, moi les gens malades qui viennent me voir je leur fais du bouche à bouche (ou un doigt dans le cul) et j’ai aucun mort, cela me va. si l’un dit je donne ivermectine ou azythro ou chloro ou vitdD ou autre (même non remboursé) cela me va. Mais le crétin qui me dit qu’il n’y a rien et que ce n’est pas la peine de soigner, je le fusille contre un mur.

        C’est aussi simple que cela. que la « théorie » des virus est peut être fausse ne change rien au problème : il y a des gens malades qu’il faut SOIGNER. Je ne sais pas si c’est trop complexe à comprendre.

        J’aime

      • Stanislas dit :

        vous êtes suffisamment dédaigneux pour être du niveau d’un toubib.
        Vous baratinez parce que non seulement vous n’avez rien compris à ce que j’ai écrit, mais en plus vous sculptez de la fumée et vous partez dans tous les sens

        J’en n’ai rien à faire, finalement. Ce que j’ai étudié depuis quasi trois ans, jour pour jour, avec preuves et données officielles, vous ne le sollicitez même pas. C’est ce que j’attendais juste pour que vous rajoutiez l’envie de me mettre dans la merde en public ici même, pour justifier votre dédain…

        J’espère pour vous que vous êtes un vieux, parce que si vous êtes un jeune, votre pitié pour moi, vous finirez par la remballer mon petit gars; par feinéantise et suffisance..

        J’aime

      • herve_02 dit :

        @stan

        en fait, je vous propose la masturbation pour vous calmer…

        « Ce que j’ai étudié depuis quasi trois ans, jour pour jour, avec preuves et données officielles, vous ne le sollicitez même pas.  »

        le problème vient de là, vous pensez avoir découvert la vierge, parce que vous êtes tombés sur des « théories » disruptives. Et vous pensez que comme je ne génuflexe pas devant vos propos, c’est que je suis un con qui n’a pas compris. Vous dites « Ce que j’ai étudié depuis quasi trois ans, jour pour jour »…, mon __dernier__ billet sur le « covid » date de avril 2020. donc mon brave monsieur je suis pas un perdreau de l’année. Et je travaille sur les « épidémies », maladies dites « transmissibles » depuis environs 10 ans (dans mon combat contre les vaxXxins – et je puis vous assurer que c’est plus compliqué de garder un enfant non vacciné _pour de vrai dans la vraie vie_ que de se répandre en théories sur des forums -> mais à ce moment là le débat tourne, je ne suis pas antivax et mes enfants sont vaxXxinés, mais que ce qui est nécessaire blablabla. moi non, zéro, rien). Et je peux vous dire qu’en 10 ans, j’ai probablement acquis plus d’informations que vous ces 3 dernières années. que ce que vous pensez avoir « découvert » sont des informations qui circulent depuis des années. Et ces « informations » ne sont pas des « vérités » mais des « théories ». Certains sont probablement justes et d’autres probablement fausses.

        Mais comme je le dis, ce n’est pas la question. Vous me faites penser à un nouveau converti, tout plein de fougue, qui conchie les « vieux » qui ne ressentent pas cet « élan » christique vers ce nouveau continent de la foi. et osent, les sales « boomers », ne pas adhérer corps et âmes à vos dogmes. Le truc c’est que cela fait sourire ceux qui traînent depuis plus que « presque 3 ans ».

        Toutes vos « découvertes » que vous m’accusez de « ne les sollicitez même pas », je puis vous assurez que je l’ai découvert avant vous, que je l’ai lu avant vous, que j’en ai discuté avant vous. je ne vais pas toutes les citer parce que l’on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif. en gros : les virus n’ont jamais été isolé selon la technique de machin chose, les expérience de « photos » des virus, si on fait un groupe contrôle de la technique « d’isolation » (mais non purifié avec le densimètre) le groupe contrôle sans « virus » reste identique au groupe virus, je passe sur pasteur le fraudeur (trop simple). Je connais le codage des « covid » pour 2 choses, la T2A, et la politique autoritaire. Je sais que les test ET antigénique ET pcr (en dehors même du nombre de cycle) ne permettent pas un diagnostic. Je sais que pas de surmortalité sans vaxXxin et surmortalité avec ( mais il est _possible_ que la « surmortalité » de l’infection ait été compensée par la sous-mortalité due aux confinements). Oui je sais que l’age moyen de la mortalité « covid » est au delà de l’espérance de vie (et donc que le « covid » serait -statistiquement- protecteur). Je sais qu’il y a un lien direct entre taux de (sur-)mortalité et mesures autoritaires et c’est statistiquement corrélés. Je sais que le « covid » (nom que j’emploie pour que l’on comprenne de quoi l’on cause (symptômes et temporalité)- mais on pourrait dire infection 345675gt644-) peut être confondu avec d’autres IRA. Je sais que des infections « covid » ont été décelées AVANT 2020 après des analyses de prélèvements sanguins d’avant le « covid ». Je sais que tout plein de gens l’ont eu sans s’en rendre compte (tests des taux d’anticorps). je sais que des gens avaient des protections croisées « grâce » à des coronas endémiques (mais il faut alors accepter la « théories » des virus). et j’arrête lâ…

        Je ne suis pas d’accord avec rancourt et pierre lécot sur la non propagation par rentrage des courbes « épidémiques » (je trouve que c’est une triche sur les données). Mais je suis d’accord avec lui par la non sur-mortalité de 2020… effets moissons d’années antérieures + vieillissement de la population…. pour faire très court (parce que cela me gonfle les nouveaux convertis sans cultures un peu approfondie.

        Pour aller plus loin, j’ai regardé les documentaires vaxXxed qui exposent la triche du CDC sur les effets du ROR. J’ai lu nombres d’articles sur la « polio » et les effets de DDT. J’ai lu quelques articles sur la grippe dite « espagnole » qui correspondrait en fait à des EIG des vaxXxins des soldats dan la grande guerre (la 1)… J’ai lu plus que vous ne lirez jamais sur la polémique variole et vaxXxination, idem sur les tuberculose autogènes et exogènes, sur l’historique de la « rougeole »…

        Ainsi vous me prenez pour un con parce que vous avez découvert l’eau chaude il y a 3 ans alors que ce que vous savez, je le sais depuis 10. Et que je commence par vous donnez un avis différent. De mon avis différents vous me dites « Je parie que vous êtes un toubib… si ce n’est pas la cas, vous avez le niveau.. ». mon diag (sans être médecin) est que vous avez pété un plomb et pris le melon. Souffrez mon brave que j’accepte de discuter avec des gens plus intelligents que moi qui m’apprennent des choses, même des plus cons que moi du moment qu’ils ne me prennent pas pour un con…

        mais les plus cons qui me prennent pour un con… j’ai un peu de mal. Vous êtes traités comme vous traitez les zautres.

        Maintenant je peux fournir mes billets d’avril 2020 qui exposent les problématiques (alors que c’était moins facile de frimer parce que cela ne sourdait pas de partout).

        ainsi si vous avez une théorie disruptive qui peut expliquer les faites et que rien d’autre ne peut les expliquer oar cette théorie, je suis preneur.

        Mais je reviens à la base de la base (celle que l’on ne peut évacuer par des polémiques stériles) : il y a eu des morts « covid » (ou infection 345675gt644-) et ces morts auraient pu être évités si on avait soigné. Je suis désolé, mais dans la totalité de vos intervention je n’ai rien appris de neuf, aucune théorie intéressante (avec des sources crédibles) , juste une religion « négationniste » qui passe à coté de l’essentiel : on a empêché les médecins de soigner, et on poursuit les médecins qui soignent. Et ce qui me dérange par dessus tout dans ce genre d’élucubration, c’est que cela justifie le fait de poursuivre les médecins qui soignaient : puisqu’il n’y avait rien à soigner, le bénéfice risque est de moins l’infini (puisque le risque était de zéro) et donc automatiquement criminel : donner un traitement pour rien est _automatiquement_ criminel, puisqu’il n’y a que des risques.

        Et ce discours qui commence à arriver lorsque l’on va poursuivre ceux qui interdisait de soigner arrive à pic pour les disculper… si vous arrivez à comprendre, on aura avancé un peu.

        Et je ne pars pas dans tous les sens, je donneu n cadre profond à ce que je dis, ce qui permet de développer un peu plus la pensée que les messages touiteurs à 500 char qui permettent par une indigence de contexte de dire n’importe quoi et de devenir un ‘trend ».

        Mais je veux bien faire une expérience et apprendre quelque chose. Faisons une expérience de pensée. Admettons alors que le covid n’existe pas (car c’est un virus et donc qu’il n’existe pas). Imaginons qe c’est une cause lambda (au choix open bar). comment cela se faisse que les médecins qui soignent n’ont pas de morts et que les autres oui. Ceux qui soignent, ils soignent quoi ? et ceux qui meurent ? ils meurent de quoi ?

        J’aime

      • Stanislas dit :

        Pour la masturbation, désolé, je ne vous ai pas attendu non plus..

        Votre solution en dernier recours me remet en mémoire : « l’esprit c’est bien, mais encore faut il en avoir assez pour montrer que l’on sait s’abstenir d’en avoir trop »

        J’aime

      • Fred des cavernes dit :

        @Hervé 02 ,
        Je vous trouve un tantinet énervé , c’est dommage , car vous risquez de perdre l’intérêt des autres pour vos propos . Toutes informations importantes et vérifiées méritent d’être partagées dans un respect mutuel .
        Par votre position , vous me faîtes penser à un certain Gégé…. sur twitter . Votre dernier paragraphe sur les causes et les soins des maladies rejoint mon questionnement . L’empoisonnement ( chimique , alimentaire , atmosphérique ..) , pour rejoindre Béchamp , n’explique pas la coïncidence de symptômes sur plusieurs personnes en même temps , à différents endroits , appelée contagion .
        De nombreuses études ont confirmé l’efficacité de l’Ivermectine , pourtant c’est principalement un antiparasitaire . Quel processus de cette molécule peut agir sur les symptômes dit covid ? Serait-ce en fin de compte un parasite spécial qui peut achever les plus fragiles ?
        Bien sûr , je peux trouver quelques réponses , mais j’aimerais connaître les vôtres , car j’aime croiser les informations .
        Je vous rassure , je ne suis pas un âne qui n’a plus soif , je suis toujours assoiffé et parfois un peu âne . Merci d’avance pour votre patience .

        J’aime

      • Stanislas dit :

        Fred des cavernes

         » Toutes informations importantes et vérifiées méritent d’être partagées dans un respect mutuel . »

        merci…
        de mon côté j’échange aussi dans le calme, sur la base d’arguments tous sourcés, il n’y a que peu d’opinion
        Mais là se faire traiter de « criminel » on ne discute plus… toutefois je maintiens que ce pseudo n’a visiblement rien compris à ce que j’ai étudié et écrit, sui j’en juge la chute de son dernier commentaire

        J’aime

      • herve_02 dit :

        @fred des cavernes

        j’ai partiellement répondu à votre interrogation dans la réponse à lepiaf. Mais je vais en faire une autre ici, puisque vous me questionnez. Je suis d’accord avec vous que le « terrain » n’explique pas la contagion que l’expérience et l’observation montrent sans autres explications possibles dans notre univers de pensée.

        Je suis perplexe sur le cas du virus. je ne sais pas si les virus existent. je comprends que l’expérience avec groupe contrôle sur l’isolation ne montre aucune différence entre le groupe avec virus et le groupe sans. j’ai bien compris qu’il n’y a pas eu d’isolation « biologique » sans un mélange de tout plein de chose que l’on « traite » pour ensuite décider de montrer un « truc » et dire que c’est un virus. Et cela me gène intellectuellement. Ainsi la génétique actuelle est, en fait, des opérations bio-numériques qui se basent sur des séquences dans une base de données, ces même séquences étant elles aussi bio-numériques. une sorte de serpent qui se mord la queue.

        Comme je dis : l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence.

        MAIS, et là est mon point… cela ne change pas le fait (prenons le cas du covid) qu’il se passe quelque chose qui rend les gens malades, que cette chose semble être contagieuse (il semble qu’on peut l’attraper au contact de gens malades – pas forcément à 100%) et il semble toujours que suivant ce que l’on décide de faire, on peut en crever ou pas. Là encore plus on est fragile plus c’est probable. Mais cela ne veut pas dire qu’une personne avec zéro facteurs de risques _identifiées_ ne va pas en crever. et on en revient alors à la questions que je posais en avril 2020 : est-ce qu’on soigne une personne avec un test positif ? (comme le traitement était anodin, on a 100% des cas que l’on traite – même si tout plein de sur-traités), est-ce qu’on attends des symptômes ? est-ce qu’on traite alors que ceux qui nous semblent fragiles ? si cela s’aggrave on traite…

        je pense que ce doit être au patient de décider quand il doit être traité ou pas. Cela maximise l’effet placebo, minimise l’effet nocebo, et remet la patient au centre de l’acte de soin. si un traitement marche et qu’il est peut ou très peu nocif ne nous posons pas la questions du sexe des anges : traitons. laissons aux chercheurs le champ de la recherche et aux médecins le champ du soin.

        C’est en faisant entrer le chercheur dans le champ du soin que l’on tue des gens.

        J’aime

      • herve_02 dit :

        @fred_des_cavernes

        « Je vous trouve un tantinet énervé »

        pour le présenter autrement, j’apprécie guère que l’on me dise : « Je parie que vous êtes un toubib… si ce n’est pas la cas, vous avez le niveau.. » parce que je ne suis pas d’accord avec la théorie qui dit que comme les virus existent pas alors le covid n’existe pas.

        et que le clampin qui affirme cela a fait des recherches « depuis 3 ans » (alors qu’il n’arrive même pas à comprendre ou se devrait se poser le débat) et n’arrive pas à répondre à la simple question : de quoi sont morts tous ces gens. Ce qui est dommage c’est qu’il n’en est qu’un parmi d’autres. Ils ont été perverti parce que j’ai nommé le courant qui veut retourner la science contre les labos.

        J’aime

      • Stanislas dit :

        Herve

        je sais répondre à la question de quoi ils sont morts pauvre ignare bouché, mais je travaille avec des gens qui n’ont pas ta connerie abyssale… j’en fais une question de principe
        Quand le travail en cours va sortir tu auras l’air tellement con, que je n’hésiterai pas à t’interpeler
        Il ne te viens même pas à ton esprit d’escargot replié dans sa coquille que le covid a commencé en mars 2020, ce qui fait quasi 3 ans.. A vrai dire il ne m’est pas venu de travailler le covid avant 2020…

        alors tes 10 ans on n’en n’a rien à foutre parce que le covid n’existait et c’est sur ce sujet que travaille Mr Gibertie, pauvre naze…

        J’aime

      • herve_02 dit :

        @stan

        fred des cavernes vous trouverait un tantinet énervé.

        Votre énervement vient de cette petite dissonance cognitive que votre cerveau n’arrive pas à intégrer dans votre petite prison mentale.

        Vous êtes le nouveau converti tout plein de fougue, près à tuer des gens pour sauver leurs âmes. Ce que votre grande intelligence n’arrive pas à comprendre, c’est que ce qui c’est passé en 2020-2023 n’est que la _résultante_ de 30 ans de co-évolution entre la médecine et la science. Ainsi pendant que vous vous masturbez intellectuellement sur je ne sais quoi (vous ne savez que mépriser et insulter) sans apporter une once d’intelligence au débat sauf à dire que les autres sont plus cons que vous. Avez-vous remarqué que fred des cavernes en seulement 2 commentaires à poser des interrogations intéressantes alors que dans la totalité des vôtres, il n’y a rien ? juste que j’aurais l’air con quand cela va sortir ? SAUF QUE, ce que je disais en avril 2020 est devenu la vérité acceptée même si non officielle. Ainsi je suppose fortement que ce qui se dira dans 1 ans, sera ce que je dis maintenant.

        Vous décidez de ne jamais répondre parce que je ne suis qu’une petite larve qui ne mérite pas votre attention, oh grand maître de la science au savoir infini. Mais c’est cette réponse qui est primordiale pour avancer intellectuellement. Et même pour vous, expliquez aux pauvres intellectuellement c’est aussi conforter votre savoir et agencer vos propres idées afin de parfaire vos raisonnements. Et donc ne pas le faire est s’enfermer dans une sorte de psychose plus maléfique que bénéfique. Preuve en est votre escalade verbale. Mais je ne vous en veut pas.

        Parce que le problème de fond pendant TOUTE cette « crise » n’est pas de savoir si le covid existe ou pas, si c’est viral ou pas, si c’est contagieux ou pas, si même il a existé ou pas. Ces branlettes intellectuelles « qui vont sortir et que j’aurais l’air con » cachent en fait la seule question intéressante au _niveau médicale_ : pourquoi on n’a pas soigné les gens. Je sais que certains xxxxxx comme vous pensent probablement que c’est normal parce qu’il n’y avait rien à soigner. Moi, perso, de mon _observation_ je ne le crois pas. Mais j’accepte l’idée de me tromper. Toutefois, il y a des réalités biologiques qui m’empêchent de penser qu’il n’y avait juste rien. C’est la PREMIÈRE FOIS que l’on poursuit en masse des médecins qui soignent, c’est la première fois que l’on exclus des soignants de ne pas prendre un produits expérimental en amm d’urgence. C’est la première fois qu’on ne les réintègre pas alors même que toutes les études montrent que l’injection (que j’aime appelé vaxXxin – parce que bientôt les vaxXxins risquent d’être TOUS comme celui ci) ne changent rien à la donne en positif.

        Ce point d’entré dans la problématique est intéressant parce qu’il part de l’observation et pas d’une théorie qui essaient de faire rentrer de force la réalité dans ses théories.

        Cette crise (voulue volontairement -guerre bactériologique- ou pas) à permis plusieurs chose :

        1. la prise en main de la santé dans tout le monde occidental par l’hegemon américain (des labos aux cabinet de conseils)
        2. la prise en main de la médecine par les grands labos (surtout américain)
        3. de corrompre ce qui restait de structures internationales libres
        4. de corrompre les gouvernements des pays concernés
        5. d’injecter à la moitié de la population mondiale un produit sous brevets et secret industriel (interdit de chercher ce qu’il y a dedans) – Vous remarquerez que par une coïncidence frappante la loi secret des affaires est passée opportunément par là juste avant.
        6. de supprimer du décor l’observation des médecins contre la réalité parallèle des études fabriquées sur mesure.
        etc.

        je vais arrêter là, parce que je ne fais que redire ce que tout le monde sait déjà. Toutes ces problématiques ne sont pas nouvelles, mais elles sont venus au grand jour avec la collaboration des merdias et de wikimerdia et toutes la tech américaine. Cela fait 10 ans que c’est en gestation (regardez tous les scandales sanitaires et comment ils ont été gérés). Et donc avec mes 10 ans de reculs d’escargot recroquevillé dans sa coquille je vois les même mécanismes arriver, et je peux tenter de prédire ce qui risque de se passer et ce qui se passe.

        Il faut lire chez jean dominique michel (anthropo-logiques.org) pour avoir un bref aperçu de ce qui se joue.

        Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise nouvelle est que les gens qui se sont fait injecter vont prendre cher dans les années qui viennent. (Mais je le prend comme une forme de darwinisme, avec « philosophie »). La bonne est que cela n’a pas marché au global et que leur « great reset » a foiré. le courrier des stratèges (Eric Verhaeghe) expliquait (et ce n’est pas le seul) qu’il suffisait de que 5-10 % d’un groupe résiste pour que le projet global pour le groupe n’arrive pas à ses fins. Ainsi il reste 20% des gens qui servent de groupe témoin, et là cela va faire mal. Ce groupe témoins existait déjà avant cette crise (c’est pour cela que renier 10 ans d’observation est stupide, on rejoue les même chose à chaque fois. Vous me faites penser à un journaliste qui rend compte d’une situation et conchie le prof d’histoire qui lui explique comment on en est arrivé là =*= vous remarquerez que c’est exactement la même chose qui se passe avec la guerre en ukraine : ne regardons surtout pas 10 ans en arrière) avec les antivaxX dont les enfants étaient en meilleure santé que les vaxX.

        Tout cela pour dire, que vous passez à coté de la problématique qui est la _gestion_ de cette crise. Et cette gestion est la résultante de 30 ans d’évolution de la médecine.

        Ainsi, de mon point de vue (chacun le sien non ?) je ne sais pas si
        1. c’est un virus créé exprès pour nous décimer
        2. si il y a un (ou des) micro bot dans les vaxXxins qui vont nous contrôler avec la 5G
        3. Je ne sais pas si c’est une arme à forte intensité
        4. si les virus existent
        5. si on est trans-humain une fois vaxXxiné
        6. si même comme on le disait c’était une arme à 2 composante
        7. si elle est arrivé de wuhan ou de fort benning
        8. même si elle existe ou pas.
        etc.

        MAIS toujours de mon point de vue, peut importe ce que c’est, SI on avait laissé soigner, rien ne serait arrivé. et cela a été utilisé pour contrôler (essayer de contrôler) les populations. Et ils font en ce moment la même chose avec le réchaudissement climatique (M. Gibertie traite _également_ de ce sujet ne vous en déplaise).

        donc pour faire un résumé, parce que dès que c’est long vous semblez perturbé, De quoi sont morts les malades du « covid » et qu’est-ce que les médecins ont soigné pour éviter qu’ils meurent.

        ps : cela peut être effectivement des pneumonies atypiques (mais il faudrait en montrer la bactérie responsable)

        ps de ps : je me moque de ce que c’est, je hurle qu’on ne soigne pas et je continue à hurler depuis 10 ans que les vaccins en population générales font plus de mal que de bien.

        ps de ps de ps : pour celui qui se reconnaîtra : on commence à drainer des gens du même type que sur covid factuel. Je ne sais pas si c’est la rançon du succès ou juste une malédiction.

        J’aime

      • Fred des cavernes dit :

        Je met un lien pour comprendre le fonctionnement de l’Ivermectine sur le covid :
        https://cv19.fr/2021/01/25/pourquoi-livermectine-fonctionne/

        J’aime

  4. Denis dit :

    Quand elle nous dit que les EI sont les mêmes que ceux générées par l’infection, cela ne peut pas nous rassurer d’être infectés.

    Mais, la production anarchique de protéines spike dans l’organisme a de quoi inquiéter encore plus encore.

    J’aime

  5. JEAN CLAUDE fraternel dit :

    comme quoi le boomerang revient vers nos spécialistes du mensonge

    J’aime

  6. Christophe Nicolas dit :

    La logique du privé est « on ne se nuit pas à soi-même » qui est une logique de païens, ceux qui refusent ce principe pour une logique véridique, c’est à dire chrétienne, sont rapidement éliminés si la direction devient molle du genoux par cupidité.
    Si l’autorité de sûreté ne fait plus son rôle parce que le politique la neutralise ou la corrompt alors tout devient très rapidement complètement bidon. Ursula Van der Leyen a dépensé 71 milliards pour une vaccination empoisonnante.

    En effet, en Allemagne, pays de la rigueur administrative, les caisses d’assurance maladie montrent 32.932 décès supplémentaires en 2021 par rapport à 2020 dans les catégories « mort subite » et « mort cardiaque ». La tendance se prolonge sur 2022 et cela n’intègre pas les décès par aggravation d’autres maladies ni les maladies sans décès qui mettent les gens sur le carreau.

    Sources :
    https://odysee.com/@vcuendet:1/-Confe%CC%81rence-de-presse-sur-les-conse%CC%81quences-de-la-vaccination:9

    Tel est l’effet du vaccin anti-covid en 2021 démontré par l’expert Tom Lausen qui a analysé les chiffres des caisses d’assurance maladie qui regroupent les dossiers de + de 70 millions d’Allemands donc, au prorata des populations pour un même taux de vaccination, cela fait environ 26.600 décès en France pour 2021 et 132.000 aux USA. Pour l’UE, le vaccin a provoqué au minimum 350.000 décès sur 20121 et 2022 et sans doute bien plus.

    Quant au Covid, sa nocivité fut monté en épingle artificiellement, la preuve au début de ce reportage qui confirme l’analyse du Directeur de l’Irsan publiée en janvier 2021 contredite immédiatement par une analyse bidon de l’INSEE.

    https://laplumeducitoyen.org/2022/12/27/larnaque-covid/

    Aimé par 1 personne

  7. Ping : Les documents secrets des fabriquants et des régulateurs fournis à la justice américaine ,parlent : c’est monstrueux! – PAGE GAULLISTE DE RÉINFORMATION . LES MÉDIAS NOUS MANIPULENT ET NOUS MENTENT, SACHONS TRIER LE BON GRAIN DE L IVRAIE

  8. Roubachoff dit :

    @Herve_02
    Soutien massif et absolu. Ce sont les gens comme Chaillot, peut-être sincères mais égarés, qui nous font passer pour des cons. Dans votre liste, vous avez oublié les ahuris, par exemple sur covid.factuel, qui annoncent triomphalement chaque mort subite d’une personne jeune. Ce qui permet à un toubib semi-pourri comme Kierzek, par exemple, de dire : « C’est ridicule, des décès de ce genre, il y en a des milliers par an depuis toujours. » Il a raison, mais ça lui permet de cacher ce qui compte vraiment, à savoir la surmortalité réelle dans certaines tranches d’âge, partout en Occident.
    Bien, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année. En parlant de ce fichu site, Zola vient de sortir un billet où il semble reconnaître que la protection contre les formes graves (donc la vaccination des personnes à risques) est du pipeau. Il était temps. Quel gâchis !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s