LA SCIENCE PEUT ELLE ETRE PREDICTIVE? le giec, ses prévisions de 1995 confrontées aux réalités de 2022

Suffit il de rajouter beaucoup de mathématiques à l’économie pour transformer cette dernière en science prédictive? Peut on faire de même en épidémiologie? et même en climatologie?

En abordant ces questions je reste cohérent , les données objectives m’ont conduit à contester la doxa covid , il en va de même pour la doxa du « on va tous mourir »

Je ne m’interesse pas aux prévisions mais aux faits objectifs sourcés du passé et du présent , ils ne sont pas contestés. Cette méthode séparait autrefois les scientifiques des astrologues

Que les choses soient claires, je ne me place pas sur le terrain du Giec . Cette organisation politique a fait un travail considérable sur l’évolution des émissions de CO2. Il considère que la quanité de Co2 détermine l’évolution des températures et à partir de là le Giec à reconstruit le climat du passé et prévu celui de l’avenir .

Ses modèles prédictifs se sont révélés justes et même optimistes pour l’émission de CO2

Je ne m’interesse pas aux prévisions mais aux faits objectifs sourcés du passé, ils ne sont pas contestés.

Je rapporte les observations scientifiques sur l ‘évolution récente des températures, du niveau des mers, des banquises et des glaciers, des observations sous marines , de l’évolution du niveau de la mer .

Sur tous ces points le GIEC s’est complètement planté!

Le désaccord ne peut porter que sur le rôle du co2 . Et si ce rôle était secondaire?

Sans preuves scientifiques , nous sommes dans le domaine de la croyance

Saluons encore une fois l’énorme travail de Marco NIUS https://twitter.com/NiusMarco

LE DOSSIER COMPLET REACTUALISE EST ICI/

LES TEMPERATURES OBSERVEES PAR SATELLITE SONT COMPLOTISTES: il n’y a pas d’accelération du « réchauffement climatique » depuis 25 ans , les reconstructions des températures du passé par le Giec sont des créations mathématiques contestées

1 LE GIEC FAIT L’IMPASSE SUR LES DONNEES DE L’HISTOIRE CAR ELLES SONT INCOMPATIBLES AVEC SES MODELES MATHEMATIQUES

Point de doute les modèles se sont trompés dans la reconstruction des températures d’hier .

Les dernières observations scientifiques démontrent que par le passé nous avons connu des variations plus brutales et très rapide: le Groenland , il y a 10 000 ans s’est rechauffé de 10° en soixante dix ans

Nous savons maintenant que les glaciers sont encore aujourd’hui bien plus étendus qu’au 12eme siecle ou qu’à l’époque du Christ . Il faudrait que les températures progressent de près de 2 ° pour retrouver celles de ces époques

Mais nous pouvons comparer les plus anciennes prévisions du Giec, les fameux modèles aux observations réalisés. Le Giec a t il correctement prévu l’avenir?

2 EN 1995 LE GIEC PREDISAIT QUOI? ET IL S ‘ EST PASSE QUOI TRENTE ANS APRES

Les plus anciennes prévisions ont trente ans et les preuves s’accumulent, elles ont surrestimé le réchauffement de 1995 à 2015 car nous savons maintenant que pendant cette période il n’y a pas eu de hausse significative des températures

LES PREMIERES PREVISIONS SE SONT REVELEES FAUSSES MAIS IL NE FAUT PAS EN PARLER

Les températures allaient s’élever de 2° Bon il faut se contenter de 0,2°

LE DOCUMENT CI DESSOUS PROUVE QUE LES DIFFERENTS MODELES ONT SU EVALUE DE 0.5 DEGRES L AUGMENTATION DES TEMPERATURES ENTRE 2000 ET 2015

Et pourtant l’émission de gaz carbonique: une cata qu’ils disent et c ‘est vrai mais si le co2 n’avait pas d’impact sur les températures,,,,

Les îles Perte de territoire Egypte -1% Hollande -6% Bangladesh -17.5% Atolls Marshall -80%

Dans le pacifique étude dans Nature :La plupart des atolls ont augmenté en taille . Sans intervention humaine ici

Les schémas de changement et de persistance des îles offrent des voies d’adaptation alternatives pour les nations des atolls

https://nature.com/articles/s41467-018-02954-1

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour LA SCIENCE PEUT ELLE ETRE PREDICTIVE? le giec, ses prévisions de 1995 confrontées aux réalités de 2022

  1. Christophe Nicolas dit :

    Vous êtes un sage Mr Gibertie car seuls les sages se posent de telles questions.

    Un modèle scientifique est prédictif puisque c’est son but mais en quantité si et seulement si les hypothèses du modèle sont correctes en termes phénoménologiques et également en paramétrage. En revanche, le modèle n’est pas prédictif dans les buts qu’il se propose d’atteindre, sa construction est purement liée à l’intention humaine, il ne prédira que dans le domaine pour lequel il a été conçu donc un modèle est bestial par nature.

    Notons que dans un atome, le fait de bien connaitre les lois fondamentales et de bien les paramétrer ne permet pas d’en prédire le comportement d’un point de vue déterministe même si cela n’empêche pas d’obtenir des résultats prédictifs en terme de statistique. Cela ne veut pas dire que le déterminisme n’existe pas mais simplement qu’il n’est pas humainement accessible au grand désespoir des âmes Lucifériennes qui voudraient remplacer Dieu. Comme les atomes sont très nombreux, cela donne des lois quasi déterministes aux grands nombres mais il faut faire attention car on ne peut plus raisonner en sens inverse par réduction, du macro vers le micro sans créer des marges d’erreur.
    De plus, les bons scientifiques savent que la description phénoménologique des lois de la nature reste à ce jour fondamentalement incohérente et incomplète ce qui signifie qu’il faut être très prudent avec les modèles car ils ont forcément des domaines d’application bornés, devenant divergeant s’ils en sortent. Lorsqu’on parle du climat, où mettent-ils les bornes dans un système aussi complexe ? Impossible de qualifier ce qu’on ignore…

    Le seul fait très remarquable de l’évolution du climat est la migration du pôle nord magnétique au cours des 150 dernières années mais le GIEC s’en fiche donc ils ont clairement un souci car les nuages sont des machineries électromagnétiques or le climat, c’est d’abord les nuages et pas le CO². Le GIEC n’interroge pas ce fait primordial car il est managé politiquement par l’attribution de ses budgets de recherche or les politiciens taxent le CO² mais pas la baisse du champ magnétique terrestre ou la migration du pole nord magnétique… 🙂
    Du coup; le GIEC regarde la paille dans l’oeil du voisin et pas la poutre dans le sien.

    Bon , je m’arrête sinon les écologistes vont se défenestrer et on va m’accuser de complotisme contre les comploteurs tels Jean Jouzel… 🙂

    Aimé par 3 personnes

    • Jean Sentrais dit :

      Passionnante réflexion !

      Ainsi, l’on peut mettre au défi les grands génies du Giec de repartir, à l’inverse de leurs prédictions pour retrouver leurs modèles. Sans les traficoter, svp !

      Je prédis (à mon tour) qu’aucune logique mathématique ne leur permettrait de retrouver une quelconque loi fondamentale de la physique élémentaire grâce à leurs modèles : l’escroquerie dénoncée ?

      Exemple : un marathonien parcourt les 42,195 km de la course en 4:03:17. Il gagne la course en devançant son poursuivant de 6 secondes.

      Or, la course n’a pas été filmée, et seule une photo finish a été prise et est diffusée.

      Un 1er journaliste (de bureau) écrit que l’écart de 6 secondes se justifie par un sprint effréné du vainqueur qui a doublé son concurrant à 200 métres du fil d’arrivée, et brode son récit d’une accélération « assez spectaculaire ». Précisant même que les derniers 100 mètres auraient été parcourus en près de 10 secondes !

      Un 2è journaliste (de terrain) relate le même évènement, mais il assure que sur le fil, le vainqueur épuisé, qui avait mené la tête de la course sans dépasser personne, a toutefois maintenu son avance « jusqu’au bout ».

      Lequel des 2 journalistes dit la vérité ? Ou mieux, qui raconte des bobards ?

      L’asservissement des peuples passe toujours par les cases mythe, légende … et mensonge.

      J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      J’adore !!
      Reportage au JT hier(je ne sais plus quelle chaîne ni quelle heure !). Le Pdt des Maldives pleurant devant un parterre attristé sur la perte de son Territoire (constitué de multiples îlots) pour cause de « montée des eaux ».
      Ces illustres idiots ébahis savent-ils qu’il y a quelques millions voire dizaines ou certaines de millions d’années le « profil » géographique était bien différent ? Conduisant les animaux (et les humains par voie de conséquences) à … migrer.
      Certains se souviennent-ils qu’à Paris, c’était…. la mer ?
      Notre planète est en mouvement perpétuel, à l’intérieur comme à l’extérieur.

      A propos de la « migration » du Nord magnétique, on peut évoquer plusieurs chypothèses. Je traduirais ce phénomène en faisant l’observation inverse; ne serait-ce pas plutôt une énième dérive des plaques continentales qui ferait que ce qu’on appelle le « Nord Géographique » ne le soit plus vraiment; écart plus important entre les 2 « Nord »?
      Autre éventualité, basculement (ou oscillation) de l’axe de rotation de la Terre sur elle même avec modification des relations entre les 3 astres, Soleil, planète (terre) et son satellite (la Lune).
      Autre éventualité encore, activité différente du Soleil (semblerait plus chaud) ou variation infime (oscillation sinusoïdale, encore) de l’orbite de la Terre par rapport à celui-ci.
      Comme on le voit et comme vous le dites ces phénomènes sont extrêmement complexes (trop de paramètres et trop d’inconnues) et nous ne possédons pas assez de données (et de connaissances) pour en déduire quelque chose de sensé. Sur bien des points, nous n’en sommes qu’aux observations.
      En passant, ne peut-on demander aux experts du Giec de trouver une solution pour bâillonner les volcans en perpétuelle éruption ? Parce que côté CO2 (si on les écoute et que ce gaz est la cause de tous nos maux) ça crache dur, ces bêtes-là !
      Les médias et les politiques sont, eux, dans l’instantané (comme toujours); ils regardent donc le doigt (celui du Giec, donc des lobbies) au lieu de regarder ce que montrent les sages (les scientifiques, les vrais !).
      On est maintenant habitués à ce qu’on nous prédise des catastrophes imminentes qui ne se réalisent pas ! Et s’il devait en advenir une, évidemment personne ne la verrait arriver !
      Mais pourquoi diable ce foutu Giec n’a-t-il pas trouvé les moyens de faire que les tempêtes et ouragans fassent moins de dégâts en les prédisant à la manière de Nostradamus ? Que suis-je bête, leurs experts ont sans doute quelques intérêts financiers sous-jacents; puisque quand c’est détruit, faut reconstruire, non ?
      Sacrés écolos, n’ont toujours pas inventé le fil à couper le beurre !

      Aimé par 1 personne

      • herve_02 dit :

        Si cétait une dérive des continents, ne peut-on penser que les mesures de lattitudes et longitudes changeraient ? pour qu’elles ne changent pas, il faudrait que la position de la terre change à l’unisson de ces mouvements et il faudrait que ces mouvements soient tous uniformes (mêmes vecteurs)… peut probable. ou alors que change seulement le nord géographique…

        Dans le fil de mes lectures complotistes, il m’a semblé retenir qu’il était « courant » d’avoir une inversion des pôles dans l’évolution de ‘ »gaïa », pour une raison inconnue, bien qu’il semble que celle qui pourrait se passer actuellement soit bien de la faute à poutine… toute cette masse de fer déplacé en un point 🙂 les quelques pas de l’homme sur la lune étant responsable de son réchauffement aussi. et je parle pas du rover sur mars…

        Aimé par 1 personne

  2. Sprikritik dit :

    Il semblerait bien que globalement le GIEC a beaucoup faux et que certains scientifiques solides en soient sortis à cause de cela.

    Aimé par 1 personne

  3. Michel C dit :

    Hou hou, Varenne, ou t’es caché ? Dans un choux?

    Aimé par 1 personne

    • Lepiaf18 dit :

      Oh je crois qu’on ne le verra (ou plutôt lira) plus ! Doit être reparti jouer avec ses requêtes SQL l’alpiniste du dimanche.
      De toutes façons il n’avait rien apporté au dialogue, se contentant d’invectives.

      Aimé par 1 personne

  4. K2r dit :

    Encore une fois bravo de rappeler le grand n’importe quoi du GIEC et des faux scientifiques qui propagent ces imbécilités au profit d’une poignée de crapules.

    J’aime

  5. DONNIER dit :

    Il suffit de se reporter aux travaux de Jean-Louis DUFRESNE et Jacques TREINER en 2011 pour découvrir que le CO2 est bien un gaz à effet de serre, mais à action limitée, car il n’absorbe les rayons UV réfléchis par le sol que dans une seule longueur d’onde, 15 micromètres, ce qui conduit à une saturation à 200 ppm. Un doublement de la quantité de CO2 a une action négligeable comme l’a calculé le physicien allemand Heinz HUG: 0.015° C

    J’aime

  6. Ping : LA SCIENCE PEUT ELLE ETRE PREDICTIVE? le giec, ses prévisions de 1995 confrontées aux réalités de 2022 | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE – Politique émois et moi

  7. Jean Sentrais dit :

    Ah ! faut-il confier notre destinée aux exactions de banquiers d’affaires ?

    Le Giec agit pour de ténébreux lobbies, depuis 30 ans (dont le marché international du CO2 très lucratif qui ne règle en rien le pseudo problème) …

    Et voici que l’EMpiaffé du boulevard Saint-Honoré nous chante aujourd’hui sa nouvelle contine enfantine, après ses complaintes sanitaire et militaire, celle sur EDF ne relève pas de la stratégie d’indépendance ni énergétique ni nationale : c’est tout le contraire, en parfaite trahison du peuple français.

    Le Média. Révélations : comment Macron le « banquier des affaires » menace EDF (Marc Endeweld, journaliste et Philippe Brun, député) (vidéo diffusée le 11 novembre 2022, durée 40:07) :

    https://m.youtube.com/watch?v=h8doEvN2g8QToujours la même trame manipulatrice, mensongère, légendaire et mythique.

    J’aime

    • Jean Sentrais dit :

      Edit :

      Toujours la même trame manipulatrice, mensongère, légendaire, mythique.

      J’aime

    • Jean Sentrais dit :

      Les plus beaux et les plus grands Palais sont bâtis de pierre et de brique.

      Certes ! la France est un merveilleux Palais millénaire.

      Or, rien n’est plus enivrant pour un fou d’investir ce Palais, puis d’y exploiter une carrière de pierre et de brique : le fou bâtira sa fortune comme carriériste, et à terme le Palais disparaîtra …

      Il semble aujourd’hui que ce sont cent fous suivis de mille déments qui ont investi le Palais, et qui sévissent en le ravageant savamment.

      Ou, autrement dit : l’économie (= énergie transformée) d’un peuple est une affaire trop sérieuse pour la laisser aux mains de banquiers d’affaires.

      Ou, la gestion de la pseudo pandémie, donc de la santé ! n’a pas échappé au banquier national des affaires. C’est ce que l’histoire retiendra … de l’EMpoisonneur.

      J’aime

  8. Tom DAPI dit :

    Bonjour,
    Juste une petite remarque sur les prévisions de dégagement de CO2 anthropologiques Fig 2 suivant les différents modèles :
    Avez vous remarqué la diminution brutale de la pente de toutes les prévisions entre 2020 et 2030 au même moment? Mais qu’ont ils prévu pour avoir une telle cassure dans les courbes? pour que le CO2 anthropo cesse d’augmenter? ou augmente plus légèrement et d’un coup? Il faut chercher vers une diminution plus ou moins importante de l’activité humaine voir une certaine dépopulation plus ou moins importante selon les modèles!
    cf https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jiec.13084
    Et voici l’étude originale commandité par le Club de Rome donellameadows.org/wp-content/use… A méditer…..

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s