MACRON A REUSSI A TROUVER PIRE QUE VERAN

Braun sera pire que Véran , il entend refuser la réintégration des soignants non vaccinés au moment où toutes les études démontrent que les vaccines sont contagieux PLUS LONGTEMPS QUE LES AUTRES

Pire la HAS ne justifie plus la vaccination par un bénéfice risque actuel mais par la possibilité de poreuves qui seraient publiées dans le futur

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour MACRON A REUSSI A TROUVER PIRE QUE VERAN

  1. Ping : MACRON A REUSSI A TROUVER PIRE QUE VERA-LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE: – Titre du site

  2. Ping : MACRON A REUSSI A TROUVER PIRE QUE VERAN – Titre du site

  3. NoLinky Presquîle de Quiberon dit :

    Cher merveilleux et obstiné monsieur Patrice

    La jurisprudence n’existe pas en France, ou bien?

    Vous ne lâcherez jamais rien, il en faut des comme vous!!!

    Bien admirativement pour votre ténacité de (gentil) rottweiler

    presqu’île Q (pour Quiberon)

    J’aime

  4. jebe30 dit :

    Bonsoir.
    Il faut finir par admettre que les soignants non vax suspendus ne seront jamais réintégrés, tout simplement parce-qu’ils font partie des « dégâts collatéraux » générés par la plandémie Covid, et ses injections létales, élaborée par les globalistes en vue de la réduction de la population qu’ils ont décrété.
    Quand au ministre de la Santé récemment nommé, en avril 2021 il déclarait :
    « Une personne de 97 ans grabataire et dépendante va-t-elle bénéficier d’une réanimation ? Certainement pas. »
    Source : https://www.lavoixdunord.fr/973921/article/2021-04-02/covid-19-delaissement-non-assistance-les-plaintes-se-multiplient-contre-le-samu

    J’aime

  5. Jean Sentrais dit :

    C’est amusant : l’EMmerdeur public numéro 1 persiste à ravager la vie publique française … en ne connaissant toujours rien de l’épidémologie, ou de l’infectiologie , ou de tout ou de rien !

    Son songe était, lorsqu’il avait 15 ans de bouter le feu à tous les ballots. Ce fut fait d’avec sa Gueuse vitriolesque, et n’en changèrent guère d’ensemble, depuis.

    J’aime

  6. Greg dit :

    Il n’est pourtant pas si loin le temps où les journalopes pédophiles de tous les merdias islamos-gauchistes applaudissaient tous les soirs à 20H00 ces pauvres soignants habillés avec des sacs poubelles comme protection sanitaire !!!!
    Aujourd’hui j’en viens à me demander si je n’ai pas rêvé ??

    J’aime

  7. IMART dit :

    De futures données fournies par Pfizer ou Moderna sans doute. Qui va dénoncer les conflits d’intérêts entre ceux qui prônent à cette injection et les laboratoires pharmaceutiques? C’est une honte.

    J’aime

  8. Pierre Dierickx dit :

    Etant belge je suis franchement surpris qu’on laisse cette clique agir impunément…Aussi bien en France que en Belgique. A quand la soulèvement général?

    J’aime

  9. K2r dit :

    Ce n’est pas affaire de (prétendue) vaccination mais d’obéissance aveugle. C’est comme ça avec les sociopathes.

    J’aime

  10. Perritaz jean claude dit :

    Bonjour, voilà, je ne suis pas vacciné, et donc ayant subi une opération début 2021 il m’a fallu faire de nombreux passages à l’hôpital. A partir du mois d’août, ce fut payant en raison du passe sanitaire.
    Je me dois de dire qu’au passage j’ai subi 3 infections nosocomiales (Klebsiella oxytoca, Enterococcus faecalis, Echericia Coli) excusez du peu, et le 20 avril 2022 avec un test antigénique négatif de la veille, toujours à l’hôpital j’ai attrapé la Covid.
    Pourtant tout les gens présents à l’hôpital avaient été vaccinés, ou comme moi avaient fait un test négatif de moins de 24 heures.
    Chercher l’erreur???

    J’aime

    • jebe30 dit :

      « Pourtant tout les gens présents à l’hôpital avaient été vaccinés, »
      Contrairement aux fausses affirmations diffusées par les médias, un vaccin ne protège « que » le vacciné. S’il se trouve être contaminé, ce dernier reste un vecteur de la maladie et il pourra la propager à son entourage. Ceci étant les Covax sont un cas à part puisque ces mixtures n’ont absolument rien de « vaccins », bien au contraire…

      J’aime

    • JEAN-LUC dit :

      Avant vous attrapiez les infections nosocomiales gratuitement, maintenant pour avoir la même chose, plus la Covid, c’est payant……c’est le progrès en marche avec Macron. 😅

      J’aime

  11. Michel C dit :

    Corollaire : Véreux est bien français!

    J’aime

  12. Jean-Louis COUVERT dit :

    L’entreprise qui m’employait m’avait envoyé à un stage où j’avais appris, entre autres, qu’un grand chef s’entoure de personnes compétentes tandis qu’un mauvais chef s’entoure de nuls, de peur qu’on se rende compte de son incompétence…

    J’aime

  13. herve_02 dit :

    La réintégration des soignants, ou pas, n’est pas une affaire d’épidémie ou de contamination. Nous tournons en rond depuis plus de 2 ans, à ressasser toujours les même informations réactualisées et creusant toujours plus profond l’ignominie de certains ou la bêtise des autres. Le pouvoir à décidé de casser tout ce qu’il pouvait parce que tout le monde le laisse faire.

    Concernant les soignants j’aimerais faire une partition entre 2 types de soignants : ceux qui _depuis le début_ se battaient pour soigner les gens et non les laisser à la maison à étouffer et ceux qui se sont découverts résistants au moment ou ils devaient eux même prendre la potion qu’ils injectaient allégrement à d’autres. La folie vaccinale est bien implantée en occident.

    je ne tiens pas compte des quelques premiers mois, mais dès avril 2020 on savait qu’on pouvait soigner et les résistants sont ceux qui dès avril se révoltaient et étaient en froid avec la « direction ». j’ai écrit mon dernier billet à se sujet (parce qu’ensuite il n’y avait plus rien à dire) le 17 avril 2020, il s’intitulait « COVID-19 fin de partie – Faire le point et répondre aux questions »

    la résistance « politique » a été inexistante sauf pour wonner et dans une moindre mesure dupontaignant. la plandémie repose sur 4 points tous faux
    1. le virus est hyper contagieux et va tuer 1/2 million de personne rien qu’en france
    2. il n’y a aucun traitement possible
    3. il faut des mesures sociales (confinement et masque tout le temps)
    4. le vaccin va nous sauver

    ces 4 assertions sont fausses. n’importe quel groupe politique de la « zopozizions » pouvait le montrer, chaque jour et le marteler sans fin, et couper court à toute cette mascarade. Mais ce combat était un combat difficile, et pour « rester dans la course » et faire « de l’intérieur » (lol) ils ont suivi le mouvement en ronchonnant un peu sur les bords, en restant politiquement correcte limite collabos.

    Pour le péquin moyen, il n’y a que 2 solutions qui se rejoignent :
    1. ces 4 assertions sont vraies puisque personne ne dit le contraire que quelques résistants inconnus au bataillon
    2. aucun représentant politique n’aurait pu mieux faire que le pouvoir en place, puisqu’ils ont laissé faire s’en trop rien dire.

    Il en découle 1 vérité qui serait absolue : si le virus est dangereux, qu’on a pas de traitement et que seul le vaccin fonctionne ALORS mettre des soignants non vaccinés dans les hôpitaux est dangereux.

    La seule manière de faire tomber l’édifice est de faire s’écrouler le corpus des 4 axiomes fondateurs. MAIS on s’attaque à des centaines de milliards de dollar (et les implications juridiques pour les acteurs – on parle de cours d’assises avec un jury populaire et pas un entre soi ou chacun se renvoie l’ascenseur) , et face à ces sommes et ses dangers la vie de quelques personnes ne vaut rien.

    il ne se passera rien dans la concorde.

    Aimé par 2 personnes

  14. fraternel dit :

    çà devient de plus en plus ubuesque dans ce gouvernement
    vu la personnalité et le parcours du nouveau ministre de la santé on est pas sorti de la m….

    Aimé par 1 personne

  15. PERROT Annie dit :

    C’est décourageant. je ne comprends plus dans quelle société nous sommes tombés. Je viens de faire vacciner mon mari, 93 ans, atteint d’une maladie neurologique, alors que je refusais cet acte depuis un an. Si je me suis résolue au vaccin c’est parce que s’il m’arrive à moi-même un problème de santé personne n’aurait pu le prendre en charge sans vaccin. Depuis un an nous nous protégions, vitamine D, huiles essentielles, Artemisia si nécessaire. Aucun problème. Aujourd’hui ce vaccin sur une personne atteinte gravement est une catastrophe. Pendant deux jours les symptômes de la maladie se sont aggravés et j’ai dû assumer le soin d’un « véritable poids mort » jusqu’à le faire manger à la petite cuiller comme un bébé. Je suis révoltée contre ce monde médical qui tourne à l’absurde. Ou nous sommes face à des fous, ou face à des criminels dont le but est de libérer la société de tous ses éléments gênants. Qui va bouger pour stopper cette folie ?

    Aimé par 1 personne

    • Greg dit :

      désolé pour vous !
      ils ne sont aucunement fous : ce sont tous des pédocriminels !!
      vous n’auriez pas du voté macron en 2017 !
      trop tard !

      J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      Comme dit Greg: Trop tard ! Fallait pas y mettre les doigts!
      Aucun soignant ne peut vous refuser les soins d’urgence, injecté ou pas.
      Prévenez votre entourage et menacez de déposer plainte contre quiconque refusera d’intervenir avec ce motif. La vaccination n’est pas obligatoire et personnellement je ne vois pas comment elle pourrait l’être dans l’immédiat (voire dans un futur plus ou moins proche).; alors un peu de courage intellectuel puisqu’il semble que de visu vous ayez pu constater la nocivité de ces injections.
      Si tout le monde se laisse faire comme vous, il n’y a plus de résistance possible tant qu’ils planqueront les morts sous le tapis. Avec ma femme je peux vous assurer qu’à 62 et 68 ans ils sont pas près de nous avoir et pourtant elle est en invalidité et moi en ALD. Avec un risque d’AVC mon généraliste n’a même pas abordé le sujet, c’est dire !

      Aimé par 1 personne

    • Michel C dit :

      Désolé pour vous et votre mari.
      Mais nous avons à faire à des kazi-nazis.

      J’aime

  16. yvesdams dit :

    Finalement, ce que l’on définit comme « vacciner contre la COVID » revient, en fait, à s’injecter, en intramusculaire, les instructions de production d’un agent pathogène (+ quelques additifs peut-être tout aussi dangereux), sans aucun contrôle ni sur le volume produit, ni sur la destination de ces agents pathogènes, alors que l’on sait que le muscle n’est pas équipé pour s’en protéger. Ne serait-il pas plus sûr et efficace d’attendre d’attraper cet agent pathogène par les voies respiratoires, quand on sait que les voies respiratoires, elles, sont équipées pour s’en défendre ?

    Aimé par 1 personne

    • Lepiaf18 dit :

      Tout à fait mon cher… Yves; je rejoins ce raisonnement.
      La spike du virus n’est nocive que pour ceux dont le système immunitaire est déjà perturbé (peu ou prou, les vieux très vieux et certains malades atteints de certaines pathologies) et à condition qu’il y ait suffisamment de virus pour déclencher chez ces personnes un orage de cytokines; mais si on arrête la propagation au niveau des voies respiratoires supérieures, adieu le virus, point barre. Y compris chez les personnes dites à risques.
      C’est d’ailleurs pour ça qu’ils continuent à biaiser tous les chiffres parce que si on raisonne en mortalité « toutes causes » on s’aperçoit vite que ce virus, même sur ses cibles privilégiées, n’est pas le tueur qu’on veut nous faire croire. 6 millions de morts déclarés au niveau mondial, sur 2 ans 1/2 maintenant, pour 7,8 milliards d’individus, faites le ratio, ce n’est pas la peste noire. La peur instaurée est artificielle et irraisonnée, il faut le crier partout ! Voir le rapport ATIH pour 2020.
      Utilisation précoce de tout ce qui marche (il y a une sacrée palette quand on prend la peine d’ouvrir les yeux et de chercher; à commencer par tous les tandems antiviral/antibiotiques à large spectre). Un médecin doit soigner; point !

      Les injections, elles, envoient la spike modifiée directement dans les tissus et on a vu depuis quelque temps déjà que contrairement à ce que disaient les fabricants, on en retrouve longtemps après dans nombre d’organes. Normal puisque véhiculée de prime abord par la circulation sanguine. On se rappellera des problèmes de coagulation relatés depuis le début. Un antiviral dans ces conditions ne peut fonctionner et les réactions ne peuvent être anticipées puisque chaque individu va réagir différemment.
      Le remède semble bien être pire que le mal.

      Aimé par 1 personne

  17. Cédric Foucheyrand dit :

    Bravo pour votre persévérance
    continuez de nous régaler de vos publications

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s