LEUR TERRIBLE RESPONSABILITE

Responsabilité dans l’interdiction des traitements précoces. Retour sur deux ans de stratégie de la peur et sur les occasions perdues PFIZER BION TECH , le grand doute sur leurs injections …et le Paxlovid?

VERAN DUBOSC LE SYMBOLE DE TOUTES LES ERREURS ET DE L’ARROGANCE

1 Pire, dès mars 2020 il existe un consensus sur les traitements précoces efficaces même sans ivermectine ou hydroxychloroquine

Des milliers de malades n’ont jamais été hospitalisés et ont été guéri rapidement car pris en charge par des médecins quis soignent ou en se débrouillant pour trouver les molécules.

Mais combien n’ont eu que du doliprane, ont été hospitalisés et sont morts car le conseil de l’ORDRE a fait la chasse

au zinc, à la vitamine D

aux antibiotiques

aux anti inflammatoires

aux anti coagulants

Combien de malades n’ont pas eu droit à l’oxygène à domicile pour les formes graves?

En effet, dès la première vague de mars 2020, le docteur Jean-Jacques Erbstein informait sur la prise en charge ambulatoire du covid-19 qu’il pratiquait. Des articles de presse du 11 avril 2020 [4], 13 avril 2020 (interview du docteur Denis Gastaldi) [5] et du 15 avril 2020 [6] en font écho. Cette approche thérapeutique est basée sur l’azithromycine (antibiotique macrolide), le zinc, un anti-inflammatoire antileukotriène et un anticoagulant [7].

Rappelons que dès le 31 mars 2020, à partir des connaissances déjà établies de la maladie, le médecin généraliste Pierre-Jacques Raybaud mettait en ligne une proposition thérapeutique ambulatoire contre le covid-19 combinant une trithérapie, en cas d’aggravation, à base de doxycycline, de corticoïdes (après J7) et d’anticoagulants [7] [8]. Il préconisait de connaitre le niveau des D-Dimères, dès les premiers signes d’aggravation, car on savait déjà que, dans cette maladie, on constatait « une élévation des D-dimères, marqueur majeur de la formation de thrombose, dans les formes bénignes ou débutantes et une très forte élévation dans les formes graves avec détresse respiratoire » [8].

L’usage des antibiotiques, des anti-inflammatoires et des anticoagulants est pourtant chose courante en médecine de ville. De plus, dès le mois d’avril 2020, la Voix du Nord n’indiquait-elle pas que le docteur Jean-Paul Delgrange avait réussi à traiter des patients à domicile grâce à l’oxygénothérapie ?

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/covid-19-les-francais-savent-ils-des-2020-possible-soigner

En mars 2021 VERAN AVOUAIT

2 Il est évident que Macron sait depuis le début l’efficacité des traitements. De même qu’il connait les chiffres des « effets secondaires » – et avec une précision plus fine que la nôtre.

Macron savait mais il a avoué avoir cédé à BIG Pharma , telle est l’accusation du micro biologiste Claude ESCARGUEL qui dispose de SMS et d’enregistrements téléphoniques

« Le pouvoir exécutif a eu une démarche, mais il y a eu un contre-poids de tous les hospitaliers qui refusent systématiquement le traitement ambulatoire. Nous avons eu 3 coups de fil de [Mme Macron pour connaître le traitement]. »

https://www.facebook.com/magazine.nexus/videos/392633605133585

https://www.francesoir.fr/societe-sante/laissons-les-prescrire-reinfocovid-lyme-bonsens-et-bien-dautres

Originally tweeted by Dover63 (@Dover63A) on 30 avril 2022.

3 PFIZER BIO TECH , le grand doute sur leurs injections …et le PAXLOVID

QUAND LES DIRIGEANTS DE BIONTECH ET PIZER AVOUENT….

Investir dans les ADS comporte divers risques. Vous devez lire attentivement et prendre en compte les questions abordées dans le présent rapport annuel sous la rubrique « Facteurs de risque », qui comprennent les risques suivants :

• Nos revenus dépendent fortement des ventes de notre vaccin COVID-19, et nos revenus futurs de notre vaccin COVID-19 sont incertains.

• Nos revenus commerciaux déclarés sont basés sur des estimations préliminaires des ventes et des coûts du vaccin COVID-19 de Pfizer Inc., ou Pfizer, car le trimestre fiscal de Pfizer pour les filiales en dehors des États-Unis diffère du nôtre et crée un décalage supplémentaire. Ces estimations sont susceptibles de changer au cours des périodes futures, ce qui aura une incidence sur nos résultats financiers déclarés.

• Il se peut que nous ne soyons pas en mesure de démontrer l’efficacité ou l’innocuité suffisante de notre vaccin COVID-19 et/ou des formulations spécifiques à ses variants pour obtenir une approbation réglementaire permanente aux États-Unis, au Royaume-Uni, dans l’Union européenne ou dans d’autres pays où il a été autorisé pour une utilisation d’urgence ou obtenu une autorisation de mise sur le marché conditionnelle.

• Des événements indésirables importants peuvent survenir au cours de nos essais cliniques ou même après avoir reçu l’approbation réglementaire, ce qui pourrait retarder ou mettre fin aux essais cliniques, retarder ou empêcher l’approbation réglementaire ou l’acceptation par le marché de l’un de nos produits candidats.

• Nous sommes confrontés à une concurrence importante de la part d’autres fabricants de vaccins COVID-19 et pourrions ne pas être en mesure de maintenir une part de marché compétitive pour notre vaccin COVID-19.

• Nous n’avons construit que récemment notre organisation marketing et commerciale. Si nous ne sommes pas en mesure de continuer à accroître nos capacités de marketing et de vente par nous-mêmes ou par l’intermédiaire de tiers, nous pourrions ne pas être en mesure de commercialiser et de vendre efficacement nos produits candidats aux États-Unis et dans d’autres juridictions, s’ils sont approuvés, ou de générer des revenus de vente de produits. .

https://investors.biontech.de/node/11931/html#ic5e06a05a31d4c4491031d3208cef8c2_2856…

« Le développement de médicaments à base d’ARNm présente des risques substantiels en matière de développement clinique et de réglementation en raison d’une expérience réglementaire limitée avec les immunothérapies à base d’ARNm. »

Parmi les patients hospitalisés atteints de COVID-19, une carence en vitamine D avant l’infection était associée à une augmentation de la gravité de la maladie et de la mortalité.

https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0263069

ET PENDANT CE TEMPS LES TRAITEMENTS FOIREUX…

Paxlovid, autorisé à traiter les personnes à haut risque au début de l’infection, n’a pas réduit de manière significative la maladie chez les adultes exposés

27 avril:  Un autre casse-tête de virus rare: ils sont tombés malades, se sont fait soigner, ont de nouveau eu le covid (Washington Post)

Certaines personnes atteintes de COVID qui prennent le médicament antiviral Paxlovid se sentent mieux et sont testées négatives, mais après quelques jours, elles se sentent moins bien et sont à nouveau testées positives. Yonatan Grad , Melvin J. et Geraldine L. Glimcher, professeur agrégé d’immunologie et de maladies infectieuses, ont déclaré que les charges virales peuvent rebondir, mais ont déclaré qu’il était «exceptionnellement rare» que la charge virale plonge pendant quelques jours à un niveau suggérant qu’ils sont négatif, puis remontez.

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour LEUR TERRIBLE RESPONSABILITE

  1. Ping : LEUR TERRIBLE RESPONSABILITE | Qui m'aime me suive…

  2. dandresy dit :

    La responsabilité des médecins de plateaux TV, du système médicale avec leur OdM, le ministre, et le Pdt qui lui savait également, est engagée. Le décret du sinistre ministre de mars 2020 interdisant tout traitement précoce est criminel. SI des preuves solides en justice existent, il faut les rendre publiques et les associations de défense feront le travail des recours au pénal. Reste les liens avec MacK et pfizer. la boucle sera bouclée. Qu’ils ne tentent plus d’une prétendue vaxx quelconque obligatoire avec des ARN mess toxiques et inutiles. On sait que « tous vaxx = tous protégés » est une vaste fumisterie.

    Aimé par 1 personne

  3. Greg dit :

    Escarguel , arrêtes de nous prendre pour des kons !!!!
    macron est pour, mais le système est contre ????
    Le système, C’EST macron !!!!
    Tu veux le soutien de macron pour te présenter aux législatives ??

    J’aime

  4. Ping : PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie

    • Lepiaf18 dit :

      Euh, c’est peut-être le contraire; finalement ! Faut se méfier désormais de ce type de racolage médiatique. Ne serait-ce pas une militante anti-Mini jupiter d’un côté et des pompiers ayant voté Micron de l’autre.
      Les Pompiers de Paris sont… des militaires et à ma connaissance ils n’ont pas beaucoup contesté la Loi du 05 août et font donc en majorité partie du système. Et même si le geste est sans doute moralement condamnable, ce qui l’est tout autant c’est de la part des journaleux (Paris Match, sacrée source !) de crier au loup sans même définir ou relater le contexte.
      Nous prend-on pour des crétins? Il va falloir regarder plus loin que ce qu’on veut nous faire voir si on veut sortir de ce bourbier idéologique.

      J’aime

    • fabio dit :

      Un pompier VIOLEMMENT frappé par une manifestante?

      J’aime

  5. K2r dit :

    Le couple maudit était encore plus culotté que ce qu’on imaginait.

    J’aime

  6. Jean Sentrais dit :

    Un poil de mon cul aura été plus efficace que la touffe de tous les Ministres de l’EMmerdeur

    J’aime

  7. Christophe Nicolas dit :

    Les gouvernants protègent leur image, ils abandonnent la proie pour l’ombre. Moi, je pense qu’il serait temps de mettre le conseil de l’ordre au pénal parce qu’ils sont une parodie de justice qui sombre dans l’iniquité. C’était leur rôle de dénoncer la dérive Macronienne or ils ont mis au banc de la médecine ceux qui osaient se dresser contre un pouvoir qui se préoccupe de son image avant de la santé des gens, sachant que ce sont les multinationales anglo-saxonnes qui dirigent en grande partie le sommet de la pyramide de la presse.

    J’aime

    • rotillon dit :

      je ne comprends toujours pas pourquoi aucune action n’ a été dirigée contre le conseil de l’ordre; en effet celui-ci a interdit l’usage de traitements et a même condamné des praticiens qui ont soigné efficacement des patients; l’argument étant le fameux  » principe de précaution »;mais à ma connaissance et sans doute celle des autres, a. t on entendu parler de ne serait-ce qu’un seul cas de patient ayant eu des problèmes graves suite à la prise de ces traitements?par contre le principe de précaution ne joue plus pour un pseudo vaccin qui est encore en phase expérimentale; »mise en danger de la vie d’autrui, non respect de la charte médicale hippocratique » ne sont -ils pas des motifs sérieux pour attaquer ces gens là?

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s