LES MILICES DE ZELENSKY SE LIVRENT AUX PIRES CRIMES DE GUERRE

Des témoignages insupportables , les candidats à la présidentielle ont justement condamné l’invasion russe , ils doivent également réagir aux crimes de guerres de nazis ukrainiens

Les vidéos que vous allez voir sont l’oeuvre de journalistes courageux. Nous allons en baver, autant savoir pour qui….

Je découve, quelques minutes avant de publier que le courrier des stratèges a fait un travail comparable de recollection

Les réseaux sociaux ont permis aux Ukrainiens de poster vidéos et commentaires anti russes. Certaines publications sont abominables et prouvent que les milices de Zelensky se livrent à des crimes de guerre

Son conseiller a même appelé ses troupes à la « retenue »

@arestovych « Je voudrais rappeler une fois de plus à toutes nos forces militaires, civiles et de défense que l’abus de prisonniers est un crime de guerre qui n’a pas d’amnistie en vertu du droit militaire et n’a pas de délai de prescription. » Reportez-vous aux prisonniers de guerre russes

« Je rappelle à tous que nous sommes l’armée européenne d’un pays européen. Nous traitons les prisonniers conformément à la Convention de Genève, quels que soient vos motifs émotionnels personnels.

A ces documents j’ajoute les pages pleines de bons sens de Maître Régis (de Castelnaud)

Les médias ne présentent que la moitié des faits, l’invasion russe. Mais il y a tout le reste et en particulier la place des nazis niée par l’occident.

Je n’ai jamais cru que Poutine veuille envahir l’Ukraine dans son ensemble avec 150 000 hommes, à peu près l’équivalent de l’armée ukrainienne . J ‘ai été surpris par l’offensive sur Kiev, il s’agissait d’une diversion.

Poutine ne s’interesse qu’à la partie russophone de l’Ukraine , celle qui était soumise aux sévices d’Azov.

Les négociations vont commencer mais hélas Biden pousse au pire .

Le coup d’Etat bureaucratique de Von der Leyen est alarmant, elle vient d’autoriser la cession des données personnelles des Européens aux Américains.

La fermeture du pont terrestre eurasien de la mer Noire ajouterait également une pression sur les routes commerciales maritimes congestionnées. La Russie est la source de nombreux minéraux essentiels. Environ 25 pays africains importent plus d’un tiers de leur blé de Russie ou d’Ukraine. Le bras de développement de l’ONU, la CNUCED, a averti jeudi que les nations les plus pauvres sont confrontées, sinon à des troubles, à un « profond malaise social » et à « une spirale descendante d’insolvabilité, de récession et d’arrêt du développement ».

Pire en gelant les réserves d’or et de devises russes situées à l’étranger , les occidentaux ont bruvé les principes du système de Bretton Woods. Les Chinois et d’autres s’ensouviendront et progressivement le Dollar cessera d’être la devise internationale des échanges.

Les sanctions sont dangereuses et inefficaces.

https://www.theguardian.com/commentisfree/2022/mar/24/the-guardian-view-on-the-sanctions-siege-pain-felt-way-beyond-ru

Je refuse le piège tendu par Zélensky et ses oligarques Nous devons tout faire pour accueillir les Ukrainiens victimes de la guerre mais rien pour ceux qui ont refusé d’appliquer les accords de Minsk

Les médias empêchent de faire la différence entre le peuple et les oligarques.

Je me contenterai ici de rappeler les données historiques.

Jouant sur leur haine des Russes, des Polonais, des Tziganes et des juifs, des chefs ukrainiens, dont certains avaient déjà été recrutés avant-guerre par l’Abwehr, surent retenir l’attention des dirigeants nazis. Quelque 200 000 Ukrainiens intégrèrent les rangs de la SS ou de la Polizei.

Et ils se montrèrent fort zélés : le massacre de Babi Yar, proche banlieue de Kiev, fut perpétré par les Einsatzgruppen nazies et leurs collaborateurs locaux ; des supplétifs ukrainiens combattirent en France. Et les SS ukrainiens de la Division Galicie restèrent jusqu’au bout fidèles au Reich malgré les problèmes rencontrés momentanément par Bandera avec les hitlériens. À la fin de la guerre, un maquis d’ex-nazis ukrainiens combattit les Soviétiques jusqu’en 1955.

Les SS ukrainiens qui s’étaient rendus aux forces anglaises et américaines ne furent pas jugés à Nuremberg, la Guerre froide ayant commencé. Le procès des exactions des hitlériens ukrainiens n’eut donc jamais lieu et de nombreux descendants de ces derniers vivent aujourd’hui au Canada mais aussi en France. En URSS, il était convenu chez tous les Soviétiques qu’il fallait croire le contraire de ce que racontait la propagande officielle. Comme les nazis étaient « les méchants », les précédents pouvaient devenir « les gentils » dans la perception de jeunes générations qui n’en avaient pas été les victimes. Et ce encore plus facilement en Ukraine occidentale où des membres des familles avaient qui plus est combattu à leurs côtés. Dans le reste de l’URSS, y compris en Ukraine orientale dont les ressortissants furent particulièrement mal traités dans les camps de concentration nazis, la phraséologie officielle coïncidait avec ce que les familles avaient enduré. Les familles pleuraient leurs morts assassinés par les nazis et acceptaient donc le devoir de mémoire abondamment utilisé. Avec l’implosion de l’URSS et l’introduction d’un enseignement erratique de l’histoire ainsi que la perte de tout repère et de toute morale, les idées nationalistes et hitlériennes, enfouies au sein des familles, ressurgirent d’autant plus facilement que les bureaucrates communistes s’étaient hâtés de se reconvertir en indépendantistes. La formation scolaire des jeunes générations allait reprendre toute une thématique bandériste pour se distinguer, souvent assez artificiellement, des « Russes ». Des statues et bustes de Bandera trônent aujourd’hui à Lvov (Lviv) et d’autres villes de l’Ouest de l’Ukraine.

Les partis nazis constituent le fer de lance de l’offensive contre l’Est avec l’appui de l’oligarque Kolomoïski . L’une des palinodies fréquentes dans la presse occidentale s’alimente au constat des faibles résultats électoraux des nazis. Ce n’est qu’en partie vrai, car on oublie toujours de compter les voix du député Oleh Lyashko, aventurier violent ultra-nationaliste, tout comme celles de ses confrères Oleh Tyahnybok (Svoboda) et Dmytro Yarosh (Secteur droit). On arrive du coup à un total de plus de 10 %. Il est vrai que ce n’est pas un raz-de- marée. Dans ces situations toutefois l’influence de ce genre de partis de terrain compte bien plus que ce qui ressort des urnes

La responsabilité de certains dirigeants américains et européens comme de la presse occidentale est énorme car on n’a pas cessé de faire miroiter des illusions de prospérité et de bonheur à une population ukrainienne victime depuis des années de la misère sociale et qui aspire bien légitimement à la normalité. On ignore encore les conséquences de la haine xénophobe déchaînée avec la complicité de l’Europe occidentale et de ses médias contre cette partie de l’Europe qu’est la Russie.

Bien sûr, la presse russe n’est pas non plus complètement blanche dans cette guerre de l’information

Dans cette affaire Vladimir Poutine ferait en Russie plutôt figure de centriste car il y existe aussi une opposition « pro-américaine » dans les classes moyennes et éduquées des capitales. Celle-ci a du reste été vraisemblablement la cause d’une erreur d’analyse chez les stratèges occidentaux. Les opposants en question, les mêmes qui racontaient à leurs bailleurs de fonds que le régime de Poutine se trouvait à la veille d’être renversé après les manifestation dans les grandes villes russes, ont pu leur laisser penser qu’après le Maïdan il serait possible de poursuivre sur cette lancée en Russie. C’était ne pas prévoir les réactions et le sursaut d’autodéfense nationaliste dans l’opinion russe, en raison précisément du Maïdan mais aussi du retour de la Crimée à la Russie.

Tout cela a au contraire renforcé Poutine .

La réaction de l’Occident à l’invasion russe en Ukraine est finalement, dans sa version française, un symptôme assez accablant de l’état dans lequel nous nous trouvons. Le furieux délire guerrier qui s’est emparé des élites françaises, couplé à leur occidentalisme indécrottable les empêche d’accéder au réel et de faire l’effort d’une analyse qui permettrait de s’abstraire des biais qui nous donnent de la réalité l’image de ce que nous voudrions qu’elle soit. C’est-à-dire en bon français de prendre ses désirs pour des réalités.

LES VIDEOS

Attention ces vidéos sont très dures , malheureusement elles sont authentiques et publiées sur twitter par des membres d ‘Azov ( je suis allé à la source, sauf pour celle du crucifié )

le site de l’organisation:

https://azov.org.ua/

@azov_kh

https://t.me/neoficialniybezsonov/10014

A woman found tortured to death in school basement ‘military base’ in Mariupol with a swastika painted in blood on her chest. Report by

@PLnewstoday#ukraine










Yves Pozzo di Borgo

@YvesPDB
·Et on applaudi #Zelensky ! Ces infos me sont confirmées sur place !

https://youtu.be/6LQSYmda0Sc

Харьковская обл., #Азов тоже кого-то наловил https://t.me/mysiagin/3921 #всрф #потерьнет

À l’origine en russe et traduit par

Région de Kharkiv, #Азов a également attrapé quelqu’un https://t.me/mysiagin/3921 #всрф #потерьнет

Le bataillon terroriste ukrainien Nazi #Azov capture un soldat russe le crucifie et fout le feu ..

https://twitter.com/i/status/1508176189227159555

En réponse à

@Polk_Azov

After that they will come to pick you up even in the toilet

À l’origine en anglais et traduit par

Après ça ils viendront te chercher même dans les toilettes

@Harry_Boone

A quel moment tu vires tellement con que tu te dis que diffuser une vidéo de tes potes ukrainiens tirant sur des prisonniers russes c’est une bonne idée.

https://twitter.com/i/status/1507988461525024769

Harry Boone

@Harry_Boone

·

En réponse à

@Harry_Boone

Je ne diffuserais bien évidemment pas la vidéo qui est une pure violation de la Convention de Genève ….’mais a priori cette brillante initiative a plutôt été mal prise côté russe.

Ukraine : une milice NAZIE détruit un camp de Roms à la hache

CLIQUEZ

https://twitter.com/i/status/1508011084338319361

Méprisant la Convention de Genève par leurs maltraitances et humiliations infligées aux prisonniers de guerre russe les néonαzis du régiment Azov ont publié sur les réseaux cette vidéo révoltante qui devraient suffire à faire cesser tout aide au régime ukrainien

🔥

https://twitter.com/i/status/1508011084338319361

La diffusion de ce reportage sur #Marioupol en zones russes a failli ne pas avoir lieu. Je n’ai jamais subi de telles pressions. Peut-être perdrai-je tout, tant pis. L’indépendance journalistique a un coup, même si c’est la solitude. #Ukraine

👉

Vidéo : https://youtu.be/EuThLVgXcrE

https://www.vududroit.com/2021/05/bielorussie-roman-protassevitch-opposant-fabrique-et-neo-nazi/

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour LES MILICES DE ZELENSKY SE LIVRENT AUX PIRES CRIMES DE GUERRE

  1. K2r dit :

    Ils se filment eux-mêmes, sont fiers de leurs barbarie, c’est exactement comme les Waffen SS.

    Aimé par 2 personnes

  2. christophe nicolas dit :

    On n’est plus en 1960, si les Russes sont intervenus, c’est qu’ils pensaient très sérieusement que l’armée Ukrainienne allait lancer une opération d’épuration ethnique très prochainement puisqu’ils ont tiré des tonnes d’obus en février. A mon avis, les maîtres de Zelensky ont voulu détourné l’attention du scandale des vaccins anti-covid qui s’annonce contre les mondialistes mais c’est un autre problème.

    C’est comme au Rwanda, certains cadres ont endoctriné une partie de leur population en Ukraine contre les russophones à la manière « radio les mille collines » alors qu’une bonne partie de la population est russophone donc c’était une situation extrêmement dangereuse qui demandait une intervention musclée que François Mitterrand n’a pas su faire au Rwanda à cause des USA qui avait scénarisé une Reconquista Tutsi dans des circonstances certes très différentes.
    Ce ne sont pas les USA qui allaient intervenir en Ukraine puisque ce sont eux qui ont envenimé la situation. Ce n’est pas l’UE qui est dirigée par des requins pour des requins donc c’est forcément la Russie qui s’y colle. La situation va être vite réglée dans les zones Russophones en modifiant les administrations et en mettant les personnes de bonne volonté au pouvoir, pas ceux qui terrorisent les autres qui iront fiche leur merde dans l’ouest chez les occidentaux qui les ont financés.
    Autrement dit, on a intérêt à surveiller que nos dirigeants ne nous imposent pas des Benalla puissance 10 un peu partout pour asservir les administrations et nous mener à la baguette avec un narratif de show-bizz pour donner le change, surtout s’il est servi par un show-man Juif tel Zelensky capable de passer en mode « Zélote Massada » ou « Berlin 1945 » parce que c’est la même mentalité qui s’exprime.

    Aimé par 1 personne

  3. dominique Gilliet dit :

    Sur Twitter aujourd’hui…
    Quelques extraits…en capture d écran il suffit de regarder les titres des vidéos…

    Envoyé à partir de mon Windows Phone
    ________________________________

    J’aime

  4. Covidemence.com dit :

    La guerre c’est sale ?

    C’est « nazi » ?

    Eternelle redécouverte… éternel recommencement.

    Sur le cheptel « covidé » depuis 2 ans, ces polémiques n’ont strictement aucun effet.

    Tout le monde est le « nazi » de quelqu’un d’autre.

    C’est un détail… sans mauvais jeu de mot.

    L’histoire est écrite par les vainqueurs. C’est tout.

    Donc les nazis de 1945 étaient « méchants ». Les nazis de 2022 ? il est encore trop tôt.

    La Russie n’a pas encore gagné.

    La « dénazification » voulue par Poutine est un sextoy. En terme de communication. On s’en fout.

    Poutine devrait se concentrer sur l’unique chose que les veaux comprennent dans leur chaire : le pognon.

    Couper le gaz, couper les ressources. Couper le dollar et l’euro. Game over. Voilà la véritable arme de destruction massive.

    La véritable kinétique.

    Voilà ce qui ferait de lui un « vainqueur », capable d’écrire l’Histoire, remplie de « nazis » et de « gentils ».

    Mais désolé, les « nazis » ukrainiens, ça ne parle à personne à l’Ouest. C’est de la merde en boîte. Des enfoirés en uniforme font des saloperies ? Rien de neuf sous le soleil.

    A ce titre, les cinglés au Rwanda étaient tous « nazis ». Idem au Cambodge en 1975 avec les Khmers Rouges.

    Avant les symboles, les drapeaux, il faut viser le dur : le pognon, le niveau de vie (« non négociable » disait papy Bush) des Occidentaux.

    Là dessus, Goebbels avait vu juste en 1943 quand il appelait à la « guerre totale ».

    Bref. Il faut arrêter avec ces histoires de « nazis ». Et faire la vraie guerre, la seule qui compte : la « totalen krieg ».

    J’aime

  5. Jean Sentrais dit :

    J’ai une représentation fort singulière du spectacle miasmatique qu’offre l’Occident depuis … combien de temps, sinon depuis que Harry Truman balança ses 2 bombes sur le Japon en 1945 ?

    Mais, l’Europe de l’Ouest libérée ? Et bien ! pas vraiment, car essentiellement conquise par les USA.

    77 ans plus tard, par la stratégie perpétuelle des « Poupées russes », Joe Biden est maladroit parce qu’il n’en pas le grand « Maître », ni le « Penseur » ni le grand « Connaisseur » : il en est la première Poupée, certes ! qui contient et domine toutes les autres dont … une petite dernière : notre EMmerdeur élyséen qui prétend en contenir une petite dernière : Volodomyr Zelensky. Mais hors du périmètre hexagonal, la Poupée russe qu’est l’EMmerdeur n’en contient véritablement aucune, plus aucune ni même africaine.

    Vladimir Poutine avait vite identifié que l’EMmerdeur était creux dans sa substantifique moelle, dans son discours vaniteux, dans ses actes fourbes.

    Vladimir Poutine, digne héritier de la Culture populaire de toutes les « Poupées russes » sait cela !

    En 5 ans de Devoir, l’EMmerdeur s’est confondu en parjures imbéciles, nationales et internationales. Et malgré sa Présidence actuelle de l’UE, il subit un naufrage pitoyable face à toutes les autres Poupées russes de l’UE des USA, rivales assassines du triste Sire.

    Zelensky Zelensky Zelensky ! ne contient à lui seul aucune rédhibitoire Poupée russe fût-ce celle, furieuse féroce sanguinaire : le groupuscule nazi … dont Zelensky n’a jamais exercé le contrôle car son ambition était de plaire au grand Maître de toutes les « Poupées russes » occidentales: le WEF du Pr Klaus Schwab.

    J’aime

  6. Greg dit :

    Jean-Vincent Placé en garde à vue pour agression sexuelle !!
    Décidément, tous des dégénérés ces écolos !!

    J’aime

  7. Paul-Emic dit :

    Les Russes ne pardonneront rien. Heureux celui qui a été filmé de dos et ne sera pas reconnu.

    J’aime

  8. Michel C dit :

    À la fin de la guerre, un maquis d’ex-nazis ukrainiens combattit les Soviétiques jusqu’en 1955.
    C’est tout à fait exact. Une proche me l’a expliqué il y a peu.

    J’aime

  9. Ping : Les milices de Zelensky se livrent aux pires crimes de guerre – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie

  10. Ping : Les milices de Zelensky se livrent aux PIRES CRIMES DE GUERRE (vidéo) - PLANETES360

  11. Ping : Les milices de Zelensky se livrent aux pires crimes de guerre – Profession Gendarme

  12. Ping : LES MILICES DE ZELENSKY SE LIVRENT AUX PIRES CRIMES DE GUERRE – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s