COMMENT BIG PHARMA TORPILLA UNE MOLECULE QUI POUVAIT EVITER SEPT DECES COVID SUR DIX

En janvier 2021 de nombreuses études démontraient l’efficacité de l’Ivermectine capable de réduire de 70% la mortalité mais il fallait lancer les vaccins , le Remdesivir et d’autres molécules bien plus rémunératrices pour Big Pharma. La chercheuse britannique Tess Lawrie,l’américain Pierre Cory, le collectif de médecins suisses Jean Gabin et le journaliste d’investigation Phil Harper racontent une des pires machinations de toute l’histoire de la médecine .

Seraient concernés: Andrew Owen (exécuteur) Marisol Touraine (financement) et Dominique Costagliola

https://philharper.substack.com/

https://www.francesoir.fr/societe-sante/scandale-ivermectine-qui-derriere-andrew-hill

Nous sommes en janvier 2021, et les données probantes favorables à l’ivermectine s’accumulent. Le Dr Andrew Hill, travaillant au sein d’UNITAID, est chargé par l’OMS d’évaluer l’efficacité de l’ivermectine: Il est enthousiaste. Au-delà des résultats, il n’hésite pas à dire que si son frère, à risque, contractait le COVID, il aimerait qu’il puisse prendre de l’ivermectine, il ne voit pas comment des biais pourraient neutraliser un tel effet, etc.

D’autres témoignages de l’enthousiasme d’Andrew Hill à cette époque, et sa présentation (https://odysee.com/@ivermectine-covid.ch:5/Presentation-par-le-Dr-Andrew-Hill-de-sa-meta-analyse-sur-l%27ivermectine-commanditee-par-l-OMS:8?r=Fpy696u12bVfrqzZxSaEuMgjEWBCYWWC

Lorsque sa méta-analyse apparaît en preprint, les résultats sont, en effet, très prometteurs: sur la base de 18 ECR avec 2282 patients, il conclut à une réduction moyenne du risque de mortalité de 75%, observe un signal de relation dose / réponse, etc. https://assets.researchsquare.com/files/rs-148845/v1_stamped.pdf

Mais.. les conclusions sont incompréhensibles dans le contexte d’une pandémie: il insiste sur l’importance de conduire plus d’études non seulement avant de valider, mais même d’utiliser (!) la molécule

Les membres de la FLCCC et surtout Tess Lawrie, qui avait partagé généreusement ses données et son expertise avec Andrew Hill, sont consternés. Tess Lawrie l’appelle par Zoom

Elle enregistre la conversation et le Dr Hill confirme que d’autres ont influencé la rédaction de sa méta-analyse, SANS ETRE MENTIONNES COMME AUTEURS! « Il m’a dit qu’en fait, les conclusions n’étaient pas les siennes! »

Qui sont ces « auteurs » fantômes ? La Dr Tess Lawrie a bien quelques soupçons: « Il n’arrêtait pas de se référer à ‘d’autres personnes’  » « J’ai dit ‘qui sont ces autres personnes?’  » « Il a fait référence à quelqu’un qui s’appelle… D*****que Cost*****la »

Hill n’est pas le seul auteur de sa méta-analyse (sachant que ne pas mentionner tous les auteurs relève de la fraude). Il est dans les méta-donnés du pdf du preprint

L’auteur » officiel n’est pas  « Andrew Hill » mais « Andrew Owen ».

« Andrew Owen est prof, de pharmacologie et thérapeutique à l’Uni de Liverpool (..) il est le chef de projet du « projet CELT » . Le 12 janvier, moins d’une semaine avant que la méta ne soit prétendument modifiée, le projet CELT a reçu une énorme injection de fonds d’Unitaid. »La somme de 40 millions de dollars d’Unitaid est allée directement au projet CELT, dont Andrew Owen était le chef de projet. « 

Cela signifie que l’université a dû accepter les termes et conditions d’Unitaid pour obtenir l’argent. « Unitaid est drigée par Marisol Touraine et financée par Bill Gates

Le jour même où l’accord de 40 millions de dollars avec CELT a été annoncé, l’Université de Liverpool a également annoncé qu’elle étudierait deux nouvelles thérapies « révolutionnaires » pour le COVID-19. » dont le Sotrivimab.concurrent inefficace de l’ivermectine

Elle a reçu « plus de 3 millions de livres d’investissement de GlaxoSmithKline et Vir Biotechnology » pour mener ces recherches. Andrew Owen faisait partie de cette étude. Plus d’un an après l’investissement, aucun résultat n’a été publié, seulement une mise à jour. »

« Andrew Owen a co-écrit l’étude à 3 millions de livres sterling sur le Sotrivimab, qui n’a donné aucun résultat, et est maintenant lié numériquement à un document de recherche critique sur ce qui aurait été le principal concurrent du Sotrivimab : l’Ivermectine. »

« Le sotrivimab n’était pas la seule nouvelle thérapie COVID sur laquelle Andrew Owen se penchait à l’époque. Le Molnupiravir de Merck a également été testé à l’Université de Liverpool et Andrew Owen était co-auteur de l’essai. « 

« Andrew Owen a reçu des fonds de recherche de ViiV Healthcare, Merck, Janssen, Boehringer Ingelheim, GlaxoSmithKline, Abbott Laboratories, Pfizer, AstraZeneca, Tibotec, Roche Pharmaceuticals et Bristol-Myers Squibb. omme Dominique Costagliola, Andrew Owen perçoit également des honoraires de consultant de Gilead, qui fabrique le Remdesivir, un autre médicament nouveau et coûteux qui était en concurrence avec l’Ivermectine. » C’est fini ? Même pas:

La brochure de l’Organisation mondiale de la santé qui explique en détail comment l’OMS a pris sa décision de déconseiller l’Ivermectine. Elle révèle que la personne choisie par l’OMS pour préparer les preuves sur l’ivermectine était encore et toujours Andrew Owen

Il recevait des honoraires de consultant de Gilead qui fabrique le Remdesivir ? Eh bien, fidèle à lui-même, et tout comme Costagliola, Andrew Owen faisait partie..d’une étude sur le Remdesivir, le chouchou de Gilead qui rapporte des milliards de dollars. Il ne fait aucun doute que les « honoraires de consultant » s’accompagnent d’une pression non écrite pour que tout aille dans le bon sens

« L’étude de Costagliola n’y est pas parvenue, elle n’a montré aucun avantage pour le médicament superstar et a même démontré certains risques inquiétants. Ne s’avouant pas vaincus, Owen et son équipe ont adopté une approche originale pour leur étude sur le Remdesivir

Afin de produire un résultat positif. « Le Remdesivir », ont-ils déclaré, « en association avec l’Ivermectine peut renforcer l’activité antivirale, réduire le risque d’effets secondaires et diminuer le coût du traitement ».

« C’est de la sorcellerie ! Quand vous combinez le Remdesivir presque inutile avec l’Ivermectine, ça marche ! Les patients vont mieux ! « À ce stade », poursuivent-ils, « le mécanisme qui sous-tend l’interaction synergique entre le Remdesivir et l’ivermectine n’est pas clair ». Gag…

LE LIEN POUR LE SITE JEAN GABIN

https://t.co/tXvoW4OpGZ

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour COMMENT BIG PHARMA TORPILLA UNE MOLECULE QUI POUVAIT EVITER SEPT DECES COVID SUR DIX

  1. Ping : COMMENT BIG PHARMA TORPILLA UNE MOLECULE QUI POUVAIT EVITER SEPT DECES COVID SUR DIX | Qui m'aime me suive…

  2. Marlène dit :

    Oui M.Gibertie, sur Covidhub Vous avez la vidéo de Docteur Tess Lawrie appelant le Dr Andrew Hill qui dure 18mn, dans l’article intitulé « Qui a modifié les conclusions scientifiques remises à l’OMS sur l’ivermectine, alors qu’elles auraient pu éviter des millions de morts? »

    J’aime

  3. S L dit :

    Suite du nouveau jouet de Coco

    Nouvel article] COMMENT BIG PHARMA TORPILLA UNE MOLECULE QUI POUVAIT EVITER SEPT DECES COVID SUR DIX

    J’aime

  4. dandresy dit :

    Monsieur Gibertie. Excellent résumé. Logiquement la dame de l’ANSM doit porter plainte contre vous pour diffamation. Et contre Tess Lawrie…C’est pour la macronie intolérable que vous puissiez, comme d’autres, porter de telles accusations sur cette haute responsable. Donc soit elle vous oblige à vous rétracter, avec ou sans la justice, soit le procureur est saisi. Il doit trouver le motif du grief, mais y en a-t-il un ? Y a-t-il de quoi incriminer cette personne pour les conséquences de ses interventions – dont on ne semble pas parler dans la commission d’enquête du Sénat. Vos sources sont sûres, et on peut aller sur d’autres sites vérifier toutes ces informations qui sortent enfin. la dame en question niera comme fafa…

    Aimé par 1 personne

  5. Ping : COMMENT BIG PHARMA TORPILLA UNE MOLECULE QUI POUVAIT EVITER SEPT DECES COVID SUR DIX – La vérité est ailleurs

  6. Ping : COMMENT BIG PHARMA TORPILLA UNE MOLECULE QUI POUVAIT EVITER SEPT DECES COVID SUR DIX – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie

  7. Bianchi Françoise dit :

    On ne peut pas saisir la justice contre de telles falsifications analogues au Lancetgate. Quelle association pourrait le faire et auprès de qui porter plainte ?

    J’aime

    • Greg dit :

      Quelle association ?? MDR !!!
      99% des assoces sont encore bien plus pourries que toutes cette bande d’empoisonneurs !!

      J’aime

    • Christophe dit :

      Bonjour, ce que vous dites est absurde il n’y a pas de chef d’accusation. BonSens a de l’argent a perdre. (Le mien).
      En plus une des études de base a ete retractée en juillet 2021 je crois. L’etude El Gazzara ! Tres très mauvais. Alors depuis d’autres positives sont venues mais le mal est fait. Andrew Hill vient de rétracter sa méta analyse c’est encore plus franc ! Il n’y a donc plus de fraude ni d’ivermectine. Mais Gibertie n’en parle PAS …Et ce qu’ecrit A Hill c’est que les cliniciens ont fraudé ! Il a beau jeu. En attendant les patients xovid vaccinés meurent !!

      J’aime

  8. K2r dit :

    Attendons la chute du régime pour espérer les procès.

    J’aime

  9. Michel C dit :

    Poutine est même plus honnête et vertueux que la porcinette Castafiore. Il fallait le faire, elle l’a fait. C’est un exploit. Que ce gros porc aille déposer plainte. Ce ramassis d’escrocs est insupportable.

    J’aime

  10. ory dit :

    Au Coryphée : à raison il faut faire grand cas de Pierre. K ory est notre rocher.

    J’aime

  11. Jean claude dit :

    Bonjour, extrait de Wikipédia, a propos de Marisol Touraine:
    Depuis 2009, elle appartient au club Avenir de la santé, un groupe de pression financé par GlaxoSmithKline, le numéro deux mondial du secteur44,45, laboratoire qui produit notamment des patchs à la nicotine et de nombreux vaccins (GSK vaccins).
    Peut etre ses fonctions au gouvernement ont du interrompre cette fonction, mais amis 1 jour amis toujours n’est ce pas!!

    Aimé par 1 personne

  12. micmousse dit :

    Marisol Touraine , ex ministre PS est un soutien officiel de Macron

    J’aime

  13. marsura dit :

    eh bien voilà dévoilés les personnages de l’ombre, les fossoyeurs de la Médecine, pour Castafiore cela faisait un moment que l’on s’en doutait.
    un grand merci renouvelé au Dr. Tess Lawrie de remettre la médecine la science dans son intégrité et à la place qu’elle mérite.

    J’aime

  14. Christophe dit :

    Monsieur Gibertie, Andrew Hill a publié en Janvier 22un article sur la fraude dans les essais sur l’ivermectine.
    En fevrier il a tetracté la meta analyse.
    Je suppose qu’il n’y en a qu’une celle dont on parle.
    Il démolî toutes les etudes cliniques de base qu’il avait pourtant validé en 2020 !
    L etude El Gazzara a ete retractée en 2021, c’etait une ou la principal. Les defenseurs de l ivermectine n’en n ont jamais parlé.

    J’aime

    • pgibertie dit :

      SI, vérifiez , le bilan est toujours positif avecc el gazarra rétractée et d’autres études sont arrivées depuis et positives . De plus les données observationnelles sont évidentes

      J’aime

      • christophe dit :

        Oui je sais, mais ce n’est pas mon ‘point’. Ce que je dis c’est que on ressort cette ‘histoire’ de faude intellectuelle mais sans dire que Andrew Hill vient de rétracter toute sa méta analyse ! en attaquant pour faude les pauvres cliniciens du tiers monde dont il expliquait avant que oui il fallait être compréhensif avec eux..(cf debriefing France Soir janvier 2021). or il n’y a PERSONNE de son renom qui a fait de méta analyse revue par les pairs sur la base des nouvelles études !!! Plus de méta plus de soi-disant fraude. et en plus il attaque !

        Aimé par 1 personne

  15. Christophe dit :

    Monsieur Gibertie, je me suis permis de verifier qui finance UNITAID et je ne savais pas du tout que ce sont kes billets d’avion de Chirac !! Bill Gates n’est pas LE financeur mais un des financeurs.
    Pourquoi en rajouter dans lecomplotisme. Car c’est encore plus scandaleux. En fait qui decide à l UNITAID et en fonction de quoi ? Et pourquoi n’y aurait il pas d’autres influenceurs à un autre niveau ? Ou de la corruption plus active ?
    Je n’ai pas l’impression que l’Université de Liverpool manque de contrats ! De plus ces gars là disent qu’ils ont bossé sur l’HcQ avant donc on voit à qui on a affaire avant même qu’ils prennent leur crayon. Tant qu’ils n’ont pas 300 morts du placebo c’est pas bon.

    J’aime

Répondre à Michel C Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s