L’Europe immunisée et celle qui ne l’est pas encore, celle où l’on meurt de la Covid et celle très piquouzée qui est victime d une très étrange surmortalité…

Les données démographiques éclairent l’historien car elles échappent aux manipulations et aux statistiques dédiées. Les surmortalités interpellent

COMMENT EXPLIQUER DEUX EVOLUTIONS TOTALEMENT DIFFERENTES EN EUROPE ?

Ce petit article est destiné à Jerome Béglé qui a encore sorti une carte de l’Ue totalement farfelue . Pour ne pas le contrarier je ne parlerai pas de la France …

L’idée est de « Felicittina se pose des questions » et j’ai voulu en poser d’autres…

Précisions:

Compte tenu du vieillissement une augmentation de la mortalité de 2% est normale, pas plus.

Les variations pendant l’année sont à prendre en compte; il est normal qu’après une vague de mortalite covid suive une sous mortalité ( les décès attendus ont été anticipés)

Les surmortalités en périodes non covid ne sont pas normales.

Le nombre de cas bat des records  mais la covid semble moins méchante à l’ouest, dans l’Europe latine et au Royaume Uni que dans l’Europe germanique ….Hélas, l’ouest du continent enregistre des records de surmortalité non covid inexpliqués

Regardez : Un ensemble de pays les premiers et les plus durement touchés cet hiver. L’Allemagne et la Hongrie avaient échappé à la pandémie en 2020, les Pays Bas étaient peu touchés l’hiver dernier

ALLEMAGNE 70% 2doses 26% booster
PB 73%vacc complete (dont booster ds délais )
Hongrie 61% 31% Booster
GRECE 64%23%
Finlande 74%
DK 78% 24 Booster

La Finlande connait sa pire crise et au DK on s’attend à une flambée de décès

Un autre ensemble de pays touchés plus tardivement mais s’il y a beaucoup de cas la mortalité est différente du groupe précédent ;

TOUS CES PAYS AVAIENT ETE DUREMENT TOUCHES PAR LES VAGUES PLUS ANCIENNES

ESPAGNE 79% 2 doses 20% booster
Belgique 75% 2doses 25% booster
Italie 74% 21% booster
uk 70% 36% booster
Ielande 77% 26%

Et si l’explication se trouvait dans l’immunité naturelle des personnes précedemment contaminées

Tous les pays du second groupe ont en commun d’avoir été plus touchés les deux hivers précédents et surtout au début 2020.

Seraient ils protégés par les injections??? et pourquoi pas les autres?

On me répondra que même minime il existe un différentiel de vaccination et surtout de booster entre le premier groupe et le second .

Je l’admets et il faut aller plus loin, regarder la possibilité d’une surmortalité, toute cause confondues.

Pour les pays un peu moins injectées et plus touchées par la covid aujourd’hui. Pour la Grèce aucune anomalie la surmortalité est celle du covid cette année comme l’an dernier dans ce pays un peu moins vaccinés, deux mauvaises années.En Allemagne l’année 2021 ressemble à 2020 en pire malgrè la vaccination avec une surprise, la mortalité covid démare en semaine 44 et la surmortalité allemande elle commence 5 semaines avant, ce n’est pas la covid, c ‘est quoi? Et pourtant ils lance la campagne de booster .

Etrange, quelle « coincidite », l’évolution est la même , une surmortalité AVANT la covid aux Pays Bas, en Autriche

Enfin deux pays de l’est touchés précocément par la vague de Covid, un est très vacciné, la Littuanie, l’autre tès peu , la bulgarie…Aucune différence…

LES PAYS DE L OUEST DE L ‘ EUROPE SONT PROTEGES DE LA COVID MAIS PAS D’UNE VAGUE DE SURMORTALITE NON COVID

C ‘est bien la peine d ‘avoir une immunité naturelle héritée d’une mauvaise annéee 2020, c ‘est bien la peine d’être super injectés, regardez…Pas de COVID MAIS DES DECES EN MASSE

En Irlande on voit très bien la surmortalité covid de 2020 mais qui peut expliquer la flambée de surmortlité (18 à20 %) à partir de l’été 2021 alors qu’il y a zéro décès covid et qu’on obtient le record d ‘Europe de piquouzes ?

L’Espagne a été ravagée par la Covid jusqu’au début 2021 mais qui peut expliquer les 10% de surmortalité depuis l’été dans ce pays qui pique qui pique et n’ a pas encore de morts covid?

Même observation , même surmortalite non Covid au Portugal et en Italie qui n’ a plus de décès Covid depuis début juin mais encaisse tout l’été et l’automne 10% de surmortalité

La situation la plus spectaculaire est celle du Royaume uni très sévèrement touché par la Covid en 2021 et au débur 2021 . Pratiquement pas de décès covid depuis la fin mars mais depuis 6 mois une surmortalité non covid aussi grave et impossible à expliquer dans ce pays modèle de la piquouze

https://mpidr.shinyapps.io/stmortality/

https://ourworldindata.org/coronavirus

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour L’Europe immunisée et celle qui ne l’est pas encore, celle où l’on meurt de la Covid et celle très piquouzée qui est victime d une très étrange surmortalité…

  1. Sentrais dit :

    Bonsoir Patrice Gibertie,

    je ne doute pas que votre ouvrage, votre œuvre veuille procéder de la meilleure information. Dont celle, excellente sur le CSI.

    Toutefois ce que vous nous soumettez à l’instant ne peut correspondre à l’expertise que nous espérions : en effet, elle est confuse, non de votre art expert de l’analyse or du rapport confus que vous menez.

    Cordialement vôtre,

    Jean

    J’aime

    • rivalta dit :

      Merci pour toutes vos informations

      Cependant pour ne pas tomber dans la propagande comme vous le reprochez à juste titre aux covidistes et etre définitivement démonstratif, pourriez vous corriger ou vérifier que le biais suivant n’est pas explicatif

      Cette différence 2020 /2021 pourrait aussi etre liée au vieillissement de la population,

      il est particulièrement brutal en France, (début du baby boom 1945 soit 300 000 personnes de + 75 ans en sus chaque année ce qui mathématiquement augmente sensiblement le nombre de décès)

      J’aime

      • pgibertie dit :

        Vous avez raison il y a une surmortalité normale à prendre en compte de l’ordre de 2 à 3% , je n’ ai pas cité la Belgique quiest à plus 4,5%) Mais ce n’est pas l’explication d ‘un phénomène plus important ici et qui concerne en plus des pays comme l’Irlande n’ayant pas connu la même histoire que nous

        J’aime

      • Michel C dit :

        Les courbes devraient êtres impactées sur toute la durée de l’année, y compris l’été, car l’on décède à toute période de l’année, même si un peu plus en hiver. Or on trouve des déficits de mortalité.
        Ceux-ci sont ils normaux? C’est un gros sujet. Du boulot pour « Pierre de décoder l’éco ».

        J’aime

      • pgibertie dit :

        le déficit est intervenu après la pandémie covid (décès anticipés) c ‘est normal, mais l’xcés qui suit n’est pas normal

        J’aime

      • pgibertie dit :

        Une augmentation attendue de 2% est normale Pas plus

        J’aime

  2. Ping : L’Europe immunisée et celle qui ne l’est pas encore, celle où l’on meurt de la Covid et celle très piquouzée qui est victime d une très étrange surmortalité… – La vérité est ailleurs

  3. Sprilibre dit :

    Quelle fraction des bébés de 2020 par exemple n’avait pas besoin de vaccins parce que protégée par son patrimoine génétique lui donnant une immunité naturelle ?

    Déjà la vaccination – différente de l’injection – systématique globalisante était et reste une hérésie lamentable.

    Hélas bien trop de mougeons ne savent pas qui était le vrai mauvais Pasteur, même parmi les médecins anti-inject

    Il faut commencer par le commencement : Déniaiser à propos de ce « grand bienfaiteur de l’Humanité »

    Oui il y a très longtemps qu’il est intelligent d’être un antivax documenté.

    J’aime

  4. Ping : L’Europe immunisée et celle qui ne l’est pas encore, celle où l’on meurt de la Covid et celle très piquouzée qui est victime d une très étrange … – Qui m'aime me suive…

  5. nicolasbonnal dit :

    Le vaccin sera obligatoire (Ouest-France). La religion du N.O.M. aussi. Puçage cet été.

    J’aime

  6. Ping : Macron se balade et va tout imposer. Le vaccin est une religion, le nouvel ordre mondial, le reset et l’ordre woke également ; n’oublions pas les guerres avec ici l’acteur Douglas Fairbanks (pourtant d’origine allemande) qui pousse la foule

  7. K2r dit :

    Dès le départ, on sait qu’il y avait une immunité croisée importante. Certains pays voisins ont traité largement à l’hydroxychloroquine sans en faire une politique. La démographie créé un vieillissement naturel avec un gonflement des classes d’âge victimes principales des IRA, comme l’a fort bien expliqué Pierre Chaillot. Grâce à l’absence de soins et au Rivotril, on a accentué l’effet de moisson, tout en masquant les grippes saisonnières. Comme on le sait, les mesures sociales et la « vaccination » n’ont aucun effet sur la propagation de ces virus. Certains pays ont mieux soigné l’an dernier et il y a un rattrapage naturel. In fine, tout le monde meurt, même en l’absence d’injections expérimentales à répétition, dont l’intérêt est de cibler les plus jeunes. Maître Di Vizio est sceptique quant à la possibilité réelle de rendre l’injection de produits expérimentaux obligatoire. L’Italie a confirmé le caractère en général bénin de la COVID, si on élimine les faux diagnostics.

    Aimé par 1 personne

  8. WJLED dit :

    en france selon l’INSEE les courbes de DC sont superposables ces 3 dernières années. Elles ne montrent pas de surdécès. https://www.insee.fr/fr/statistiques/4923977?sommaire=4487854

    Aimé par 1 personne

  9. Vincent Milésime dit :

    Bonjour et merci pour ces informations,
    Il y a une explication possible dans les différences de mortalité que vous notez ici.
    Cette explication tient dans le fait maintes fois prouvé que le pseudo vaccin diminue les défenses immunitaires globales… D’où la nécessité des boosters! Encore une fois, ce vaccin ne soigne pas , il rend malade. De plus , en considérant le nombre colossal d’effets indésirables graves répertoriés partout en pharmacovigilance passive, il est fort probable que le nombre de morts est lui aussi bien plus colossal que ce qui est enregistré.
    Ainsi, pour les pays du Nord, il est légitime de chercher une des explications à leurs résistances à la covid en 2020, dans la consommation en masse de vitamine d ou dans l’historique de leur épidémiologie. Ces pays , malgré une forte résistance à la covid19 en 2020 , ont vacciné en masse en 2021.(Cherchez l’erreur?)… Après cette vaccination, ils résistent moins bien à la covid ! C’est un fait! à cause certainement de la baisse du système immu globale (démontré par le suivi de l’immunité globale établi par la santé public britannique, avec une perte cumulée constante de 3 à 7 % du système immunitaire global / semaine après l’injection) cumulé au phénomène ADE (démontré par Fantini entre autres) … Ces problèmes de baisses de l’immunité globale des vaccinés multidoses, ont permis aux spécialiste qui l’ont pris en compte , de prédire sans coup férir des hausses énormes du nombres de cas de maladie infectieuses comme la covid ou la grippe (c’est pareil!), en 2021 et surtout en 2022. (Le pire est à venir et a commencé!)
    D’autres parts, une autre explication réside dans le fait que bon nombre de ses pays du Nord , ont fait leur « crise grippale » des 5 dernières années, en 2018 avec une forte hausse de la mortalité à ce moment là (alors que pour nous, la mortalité ne bouge pas en 2018 malgré le vieillissement). Cette forte augmentation de la mortalité en 2018 peut expliquer par le phénomène de moisson , leurs relatives baisses ou stagnations de la mortalité en 2019 et 2020 …. (D’où le faible impact de la covid pour eux en 2020) …La suède, qui a eue un fort impact de la covid19 en 2020 contrairement aux autres pays scandinaves, n’a pas eue d’incident en 2018! Serait ce une coïncidence? J’en doute fort!!! Le fait que cette épidémie de covid19 est très vraisemblablement une épidémie de grippes, nous oblige à regarder l’épidémiologie de chaque pays sur au moins les 5 dernières années…
    Finalement, grâce à l’épidémiologie, on peut expliquer les relatives surmortalités normales en 2020 par rapport à 2019 des uns et la stagnation ou la diminution des autres. Tout serait du a l’évolution normale de l’épidémiologie de chaque pays avec des pics et des effets de moissons… L’incidence de la soit disant covid en 2020 étant lié à l’année de ces pics de mortalité…. A noter que le dernier pic de mortalité en FRance date de 2015 !!! Il était donc évident dés fin 2019, après 4 années successives de stagnation (avec une population de vieux qui augmente considérablement sur la période) que 2020 allait être une hécatombe (de vieux) et ce avec ou sans covid!!! Pareil pour l’Italie, l’Espagne etc. …
    A mon sens, il faut analyser cet historique épidémiologique de chaque pays, pour se rendre compte que la crise covid 19 est non seulement très relative, mais surtout une pure invention (cf LAurent Toubiana). Aussi l’effet du pseudo vaccin, en analysant la mortalité sous l’angle de l’épidémiologie (chose que l’on aurait jamais du quitter!) est clairement délétère et absolument pas curatif… En effet, si l’accident démographique perdure après 2020 avec une baisse de la mortalité due au covid, c’est bien qu’un facteur non épidémiologique intervient. Qu’est ce qui intervient en masse ? la vaccination… La surmortalité qui aurait du s’atténuer (effet de moisson) perdure et continue d’augmenter! Ce n’est pas normal ça! En plus , si en 2020 le pic de mortalité est due au personnes de 80 ans et plus , c’et à dire à des morts logiques , en 2021 ce n’et plus le cas!! Je ne vois pas ce qui pourrait donc continuer à faire augmenter la surmortalité en 2021, à part le pseudo vaccin lui même! La confirmation viendrait de l’analyse de la variation des causes de mortalités chez les moins de 65 ans par rapport à la moyenne des 5 dernières années…. S’il y a une forte augmentation des morts par arrêts cardiaques et/ou Thromboses et/ ou morts inexpliquées, chez les moins de 65 ans, alors la preuve est faite de la nocivité en plus de l’inefficacité du pseudo vaccin! Je parierais que c’est le cas…
    Il faut bien comprendre que si le vaccin n’empêche pas
    d’attraper la covid
    de transmettre la covid
    de faire des formes graves
    et que le nombre de morts de la covid diminue, ce n’est pas grâce au pseudo vaccin mais plutôt à l’évolution normale des épidémies (de grippe) expliquée et étudiée en épidémiologie….
    Donc au final : L’épidémiologie explique tout ce qui concerne les épidémies! (Tien c’est bizarre ça?)
    Et de ce fait, deux points importants en ressortent :
    A fin 2019, en France , avec ou sans pseudo covid, on pouvait prédire une forte hausse de la mortalité chez les vieux pour 2020,
    ce qui devait prédire une stagnation ou une diminution de la mortalité globale en 2021 avec ou sans pseudos vaccins covid!
    Mais si cette mortalité se maintient et encore plus si elle augmente en 2021 , c’est bien qu’il y a un gros problème avec ce vaccin!!!! Et pareil pour les pays qui n’ont pas eue de problème en 2020 et qui ont vacciné en masse, CE N’EST PAS NORMAL!!!!! Les vieux qui meurent c’est normal , les moins de 65 ans qui meurent alors que les vieux ne meurent plus , c’est pas normal et c’est TRES GRAVE!

    J’aime

  10. Mimie dit :

    Encore merci pour vos articles. Dans EUROMOMO que vous connaissez bien, on trouve une surmortalité européenne des 14-74 ans de 33700 (S49 2021) par rapport à 2020, qui était déjà exceptionnelle! C’est absolument inexplicable avec le COVID. Par contre si on prend comme référence 2019 ça donne 92200 décès en plus ! Sachant que Euravigilance donne dans les 30000 morts de vaccins et que ce chiffre est sous estimé, finalement on s’y retrouve. Si on dit 60000 de surmortalité, c’est un génocide !

    J’aime

  11. Swie Igor dit :

    C’est valable aussi pour la France, nette surmortalité de 2021 par rapport à 2020, c’est visible noir sur blanc dans le dernier graphique du rapport de l’INSEE sur leur site web

    J’aime

  12. Ivan dit :

    C’est la même chose dans quelques Etats américains, avec une surmortalité inouïe de 15 à 30% sur plusieurs mois – notamment cet été.

    Les hypothèses de Rancourt (notamment l’origine bactérienne de la crise, ainsi que l’attaque massive contre les pauvres qui est le fait de la gestion) devraient être mises à l’épreuve.

    J’aime

  13. Ping : Le jour où le crime se pare des dépouilles de l’innocence, c’est l’innocence qui est sommée de fournir ses justifications | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  14. Colloise dit :

    Autre hypothese: la plus faible surmortalite en dec 2020 dans ce differents pays serait du aux confinements qui y avaient lieu? Ces derniers diminuent les autres causes de mortalite, et donc descendraient les courbes malgre une forte mortalite due au COVID 19.

    J’aime

Répondre à rivalta Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s