PFIZERGATE de gros doutes sur la durée du suivi…

Les participants ont reçu deux injections, à 21 jours d’intervalle, de BNT162b2 ou de placebo,

Les données sur les événements indésirables jusqu’à environ 14 semaines après la deuxième dose sont incluses dans ce rapport.  NEJM

C’est donc pendant 17 semaines  soit 4 mois que l’observation aurait du avoir lieu (6 mois annoncés)

En réalité sans doute deux fois moins

Suivre pendant 4 MOIS 44 000 personnes et n’enregistrer que 35 décès toutes causes  , c’est statistiquement impossible, soit les chiffres sont inventés soit le suivi n a duré que quelques semaines . Dans la vraie vie on aurait enregistré à minima trois fois plus de décès

Les performances de l’essai Pfizer ne sont pas glorieuses, un nombre suffisant de dossiers pose problème mais il y a pire…

deux personnes sont décédées du Covid-19 dans le groupe placebo et un dans le groupe vacciné. 

21 morts dans le groupe vacciné et 14 dans le groupe placebo toutes causes confondues  Il y a eu quatre arrêts cardiaques dans le groupe vacciné contre un seul dans le groupe placebo.

Après un mois : 13,9% d’effets secondaires dans le groupe placebo contre 30,2% dans le groupe vacciné. Pour les effets secondaires graves mettant en jeu le pronostic vital, on est à 176 cas dans le groupe placebo et 283 dans le groupe vacciné,

Toutefois, le chiffre de quatre crises cardiaques semble faible pour 22 000 injectés. Ceci est juste impossible aux USA, pays dans lequel s’est déroulé l’essai et voilà pourquoi :

Aux USA, le CDC rapporte chaque année en moyenne 659 000 morts d’arrêts cardiaques sur une population de 328 000 000.


Donc ramené à 22 000 participants dans cet essai clinique sur une période de 6 mois (la durée du suivi total) on aurait dû avoir 659 000/328 000 000 * 22 000 * 0,5 = 22 crises cardiaques dans chaque groupe (autour de 20) mais il n’en est rien.

Comment Pfizer arrive-t-il à ne trouver que quatre cas dans le groupe.

Mieux  comment ont-ils pu  trouver seulement  35 décès en 6 mois pour 44000 participants. Ce n’ est pas possible

23000 PARTICIPANTS ONT ENTRE 55 et 75 ans , le taux de mortalité annuel normal pour cette catégorie est de 8/10 pour 1000 ce qui donne 200 décès par an

1500 ont plus de  75 ans avec 50 pour 1000 de taux de mortalité   donc 75 décès attendus  .

Il faudrait y ajouter les décès attendus pour les moins de 55 ans au moins 20 par an

SOIT 395 DECES ATTENDUS POUR 55 SEMAINES et 122 pour les 17 semaines d ‘observation

UN PEU PLUS DE 7 DECES SONT ATTENDUS PAR SEMAINE

C’ est donc à minima  122 décès, trois fois plus qu’observé  dans l’étude , IMPOSSIBLE de n’ en avoir que 35 sur dix sept semaines …

CONCLUSION OU LES CHIFFRES SONT BIDOUILLES OU L OBSERVATION DES VACCINES A ETE BIEN PLUS COURTE …..

Réduite de moitié cette observation diviserait par deux l’efficacité annoncée du vaccin

les taux de mortalité dans un pays comme la France

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour PFIZERGATE de gros doutes sur la durée du suivi…

  1. nelly dit :

    bonsoir Patrice, merci tu fais un travail formidable …

    Aimé par 1 personne

  2. Xavier B dit :

    Patrice, j’aime beaucoup ce que vous faites mais ici je ne vous suis pas. Pfizer a choisi pour son essai des gens en bien meilleure santé que la moyenne, ce qui explique au moins une grande partie du paradoxe.

    J'aime

    • pgibertie dit :

      j ai strictement appliqué le taux de mortalité par âge à la cohorte, vérifiez

      J'aime

      • Xavier B dit :

        Mais ce qui fait la santé n’est pas seulement l’âge mais les comorbidités ! Non seulement Pfizer a évacué certains malades dans son protocole (VIH, etc.) mais il y a aussi un biais de sélection : ceux qui sont prêts à être les cobayes d’un essai clinique sont en moyenne en bien meilleure forme que les autres.

        J'aime

      • pgibertie dit :

        vous avez raison mais je confronte seulement les statistiques à l’essai pour prouver que le suivi n’ apas duré 6 mois

        J'aime

  3. dreamer dit :

    il faut ajuster votre nombre de décès attendus par la structure démographique de la cohorte; dans cet essai pfizer il n’y avait que très très peu de personnes âgées (celles qui meurent souvent toutes causes)

    J'aime

    • dreamer dit :

      et prendre en compte le fait que la vie n’est plus « normale » depuis 1 an et demie; il faudrait faire le même travail mais stratifié par pays et par âge pour avoir une vision correcte; la fraude n’est pas là où vous le pensez : regardez la publication du NEJM, comptez le nombre de cas graves du bras placebo sur les courbes de survie de l’article, comparez avec les annexes fournies.

      J'aime

    • pgibertie dit :

      Mais c ‘est ce que j’ ai fait vérifiez

      J'aime

  4. Ping : de gros doutes sur la durée du suivi – Le Monde

  5. pgibertie dit :

    Vous avez la composition de la cohorte avec 24 000 55 à 75 ans , la table de mortalité de l’insee (5 à 18 pour 1000 par an ), j’ ai retenu 8 pour 1000. ce qui donne 200 décés attendus par an , mais on meurt aussi avant 55 ans et après 75

    J'aime

  6. Merci de cette analyse cependant attention je pense que vous avez une erreur. En effet il y aurait du avoir 295 et non 395 morts/an dans ce groupe (200 + 75 +20) et ce sur 52 semaines et non 55, ce qui ramené à 17 semaines donnerait 95 à 100 morts et 5,7 morts par semaine et non 7.

    Cela ne change rien à la falsification des données ou de la durée de l’étude mais soyons juste dans nos analyses.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s