La presse de province rapporte une flambée de clusters cet été dans les ehpads.

Le pass n’a pas empêché une flambée de clusters cet été dans les ehpads. A part emmerder les Français, sert il à quelque chose?

Officiellement il n’y a pas eu de flambée dans les Ehpads car il ne pouvait y en avoir puisque tout le monde y était vacciné. Faute de sources fiables les historiens ont toujours eu l’habitude de contourner la difficulté en cherchant ailleurs les infos. Effectuer un recensement de la presse permet une réalité historique que l’on peut comparer à des statistiques biaisées. Il y a une contradiction entre ce que relèvent les correspondants locaux et les chiffres officiels , c ‘est bien le problème…

La question n’est pas de savoir s’il y a eu moins de cas que cet hiver, personne n’en doute , c’est vrai pour l’ensemble de la population , mais de SAVOIR SI le pass sanitaire et l’obligation de vaccination à la suite des décisions Macron du début juillet , ont mis fin aux clusters. La réponse est : NON

Des dizaines de clusters, beaucoup de contaminés et des morts vaccinés  dans les maisons de retraite. Certaines souffraient d’une pénurie de soignants    .

Exemples tirés de la presse de province

Un foyer de contamination au Covid-19 s’est déclaré dans un Ehpad à Toulouse, révèle La Dépêche du Midi. Le premier cas recensé date du 19 août dernier, selon les informations communiquées par la mairie au quotidien régional.

Au total, le nombre de personnes testées positives était monté à 51. Soit plus de la moitié des résidents que compte la maison de retraite, gérée par le centre communal d’action social (CCAS) de la ville, indiquent nos confrères.

Toutes les personnes âgées de l’Ehpad ont été vaccinées. Sur la question épineuse du nombre de décès, la municipalité reste prudente. Dans cet Ehpad qui prend en charge des personnes âgées très dépendantes, « souvent en fin de vie avec des pathologies lourdes », il est difficile, selon elle, d’attribuer les décès de manière catégorique au Covid-19.

En 2020 tous les décédés étaient covid, en 2021 …Silence.

Covid-19 : neuf décès dans un Ehpad de Cestas en Gironde (33)

 10 septembre 2021  

Neuf résidents d’un établissement près de Bordeaux sont donc décédés ces dernières semaines. Un cluster identifié par l’Agence régionale de Santé de Gironde. Une aide psychologique a été mise en place.

Un cluster de contamination au covid-19 a été détecté à l’Ehpad Henri-Dunant à Saint-Calais. Trois résidents sont décédés à ce jour. Il s’agit du premier cluster post vaccination dans la région.

La contamination aurait été amenée par une équipe d’animateurs extérieure dont chacun des membres avait pourtant un pass sanitaire valide. 

« Il y a une équipe d’animateurs qui est intervenue dans l’Ehpad il y a une bonne dizaine de jours, explique Etienne Le Maigat, directeur d’astreinte de l’ARS Pays de la Loire. 

L’un d’entre eux a cependant été déclaré positif au lendemain de sa visite à l’Ehpad, « donc on subodore qu’il a pu contaminer également ces résidents une partie du personnel de l’Ehpad ».

Le premier cas positif a été relevé le 21 septembre dernier. Des tests antigéniques réalisés le lendemain ont révélé que trois autres résidents étaient également positifs.

Le 23 septembre un dépistage collectif par test PCR a permis de détecter 11 nouveaux cas positifs.

Quatre jours plus tard, de nouveaux tests ont été effectués sur les résidents et les professionnels de la structure. Cinq résidents ont alors été diagnostiqués positifs ainsi qu’une infirmière, mise en septaine à domicile.

Trois morts dans un foyer de contamination au Covid 19 à l’Ehpad Henri-Dunant à Saint-Calais en Sarthe • © France Televisions – Maïna Sicard-Cras

Au 30 septembre, le bilan était de 24 résidents et un professionnel positifs. 

Deux résidents ont été hospitalisés ce jour-là en service de médecine au CH de Saint-Calais et CH de La Ferté-Bernard.

Ces deux patients sont décédés le jour même. « Pour l’un, la Covid a accéléré la dégradation de l’état de santé qui était déjà « précaire », précise l’ARS des Pays de la Loire.

Le lendemain, vendredi 1er octobre, un troisième résident est décédé à l’Ehpad de Saint-Calais.

A ce jour, le bilan est de trois morts, deux femmes et un homme, tous âgés de plus de 90 ans et présentant des comorbidités. 24 résidents ont été au total contaminés ainsi que deux personnels soignants.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/sarthe/le-mans/covid-19-en-sarthe-a-saint-calais-trois-morts-dans-un-cluster-a-l-ehpad-henri-dunant-2276140.html?fbclid=IwAR3XGvELxAg975dTX7dc-i3b8M7flFps15Kcjr4zgRDiDxY-j76j1ON72aA

Cluster dans un Ehpad de Perpignan : comment le virus a-t-il pu entrer ? Les familles s’interrogent

Près de 51 cas positifs au Covid-19 ont été recensés dans un Ehpad de Perpignan. 32 résidents et 19 soignants sont touchés. Tous les résidents de la maison de retraité avaient reçu leurs deux doses de vaccin. Les familles s’interrogent : comment le virus a-t-il pu passer les portes de l’établissement.

Près de la moitié des résidents de l’Ehpad de L’Orée du Bois, à Saignes, dans le Cantal, sont actuellement touchés par le variant Delta. Depuis le 10 août, sept d’entre eux sont décédés

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/cluster-dans-un-ehpad-a-saignes-cantal-1629731045

L’Agence régionale de santé confirme l’existence ce mercredi 18 août de onze foyers épidémiques dans des Ehpad bretons. Celui de Montfort-sur-Meu en Ille-et-Vilaine est l’un des plus importants.

Le 3 août, la direction du centre hospitalier de Montfort-sur-Meu informe par courrier les familles des résidents de la présence d’un foyer épidémique. 17 cas positifs chez les résidents et huit chez les professionnels de l’établissement. La situation s’aggrave en quelques jours. Après une campagne de dépistage organisée sur l’ensemble des résidents, on compte le 18 août 40 cas positifs, 26 chez les personnes âgées et 14 chez les professionnels. 

Les familles ne peuvent plus rendre visite à leurs proches. L’interdiction de visite déclarée le 25 juillet reste en vigueur

Les premiers cas de Covid-19 avaient été détectés à la fin du mois d’août 2021, dans cet Ehpad de Lescure-d’Albigeois, dans le Tarn. Deux semaines plus tard, deux résidents sont décédés. Leur mort est directement liée au virus.

https://www.larepubliquedespyrenees.fr/sante/coronavirus/cluster-a-monein-une-vingtaine-de-cas-de-covid-a-l-ehpad-la-roussane-5670604.php, PUBLIÉ LE 1 SEPTEMBRE 2021

Un cluster s’est déclaré il y a une quinzaine de jours dans l’établissement. Mais la situation est en train de revenir à la normale.

Une vingtaine de personnes – une quinzaine de résidents et six membres du personnel – de l’Ehpad La Roussane de Monein ont été infectées par le Covid-19. 

Le foyer de contamination avait été découvert à la fin du mois d’août au sein de l’Ehpad des Charmilles, à Lescure-d’Albigeois, dans le Tarn. Deux résidents sont décédés. 

La semaine dernière, 28 résidents de l’Ehpad des Charmilles, à Lescure-d’Albigeois, dans le Tarn, avaient été diagnostiqués positifs au Covid-19. Selon les informations de La Dépêche du midideux d’entre eux sont morts. C’est le directeur de l’établissement qui a fait cette annonce, lundi 13 septembre.

23 clusters ont été décelés ces derniers jours dans les maisons de retraite de la région. 9 établissements sont concernés en Vendée. Ces foyers de contamination dans les Ehpad commencent à réapparaître depuis quelques semaines malgré la vaccination de la majorité des résidents. Une nouvelle campagne de vaccination débutera le 12 septembre dans les Ehpad pour administrer une 3e dose.

https://tvvendee.fr/actu/covid-19-le-nombre-de-clusters-en-hausse-dans-les-ehpad/

Marseillan – Covid19 – Un cluster à l’EHPAD de Marseillan

Par Hôpitaux du Bassin de Thau, le 31 Juillet 2021

Samedi 31/07, la 4ème vague est bien présente dès cette fin juillet avec aujourd’hui 16 patients et résidents positifs et un pic à 21 le jeudi 29/07

À retenir cette semaine :

L’hospitalisation de 18 nouveaux patients dont 7 en médecine (+5) et 2 en réanimation

L’identification d’un cluster à l’EHPAD de Marseillan avec 14 résidents positifs dont 2 ont dû être hospitalisés et 3 professionnels positifs.

Les premiers décès de la 4ème vague avec 4 résidents décédés, 2 au sein de l’EHPAD de Marseillan et 2 après une hospitalisation en médecine

La réunion de la 1ère Cellule de Crise de la 4ème vague ce jeudi 29/07

BRETAGNE: LE NOMBRE DE CLUSTERS DE COVID-19 EN EHPAD BONDIT

RENNES, 20 août 2021 (APMnews) – Le nombre de cas groupés de Covid-19 en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) a plus que doublé en une semaine en Bretagne, une progression probablement liés à la période estivale et à une immunité vaccinale moins efficace chez les personnes âgées, a indiqué vendredi Stéphane Mulliez, directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) Bretagne, au cours d’un point presse.

Le nombre de clusters Covid-19 (au moins 3 cas déclarés) en Ehpad a été multiplié par plus de deux en Bretagne, passant de 8 établissements touchés le 13 août à 19 une semaine plus tard, a-t-il rapporté.

Plus précisément, 4 clusters ont été signalés en Ille-et-Vilaine, 4 dans les Côtes-d’Armor, 7 dans le Finistère et 4 dans le Morbihan.

Le taux d’incidence, de 143 

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/covid-19-onze-clusters-dans-des-ehpad-bretons-1629295746

https://www.sudouest.fr/faits-divers/lot-et-garonne-un-cluster-s-est-developpe-au-sein-d-un-ehpad-de-villeneuve-sur-lot-5950541.php

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-un-cluster-malgre-des-vaccinations-dans-un-ehpad-des-landes_4373347.html

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-dans-les-landes-cluster-du-variant-delta-dans-un-ehpad-chez-des-personnes-vaccinees-e5c74678-d4c7-11eb-80e7-d12de21d5fd2

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour La presse de province rapporte une flambée de clusters cet été dans les ehpads.

  1. Ping : La presse de province rapporte une flambée de clusters cet été dans les ehpads. – Qui m'aime me suive…

  2. Docteur Peter EL BAZE dit :

    Ce n’est pas « qu’il n’a pas empêché » mais favorisé des clusters
    On sait que la vaccination augmente de 300% les contaminations
    ceci explique que + on vaccine + il y a de cas comme Seychelles, Israel, etc..

    Aimé par 2 personnes

  3. Un recensement d’articles de la PQR ne fait pas une réalité épidémiologique. De fait, il n’y a pas eu de flambée des cas en EHPAD. Vous désinformez : https://twitter.com/ReboulleauY/status/1437081452726849547?s=20

    J'aime

    • pgibertie dit :

      Faute de sources fiables les historiens ont toujours eu l’habitude de contourner la difficulté en charchant ailleurs les infos. Effectuer un recensement de la presse permet une réalité historique que l’on peut comparer à des statistiques biaisées. Il y a une contradiction entre ce que relèvent les correspondants locaux et les chiffres officiels , c ‘est bien le problème…

      J'aime

    • Auplete dit :

      La question n’est pas est-ce que statistiquement cela a une signification épidémiologique, mais bien plutôt:
      les vaccins à quoi servent ils? Sinon à injecter … sans vacciner de rien du tout
      De plus si on collecte pas des cas réels… les statistiques on les fait comment?? Une épidémie est évidemment d’abord une collection de cas ne vous en deplaise…

      J'aime

  4. pgibertie dit :

    J’ajoute que nous attendons toujours des nouvelles des 600 décès oubliés et toujours inexpliqués des études de la Drees

    J'aime

  5. pgibertie dit :

    La question n’est pas de savoir s’il y a eu moins de cas que cet hiver, personne n’en doute , c’est vrai pour l’ensemble de la population , mais de SAVOIR SI le pass sanitaire et l’obligation de vaccination à la suite des décisions Macron du début juillet , ont mis fin aux clusters. La réponse est : NON

    J'aime

    • Didier LAIGLE dit :

      La question ne serait pas plutôt: Quand est-ce qu’on arrête ces tests PCR dont on ne sait pas comment ils sont faits et ce qu’ils disent en réalité.
      N’est-ce pas plutôt à une épidémie de « cas PCR positifs » à laquelle on assiste plus qu’à une épidémie de « Covid » dus ou pas à la vaccination ?
      Si ces tests sont toujours aussi mal faits (CT>20 ou 25), il y a de fortes chances que tout ce qui traîne comme morceaux d’agent pathogène soit déclaré comme « présence Sars-Cov-2 ».
      Tant qu’on ne sait pas combien de personne sont réellement décédées ou ont été malades, du fait de cette maladie (pneumonie pour résumer, voire inflammation du système vasculaire), ces journaleux ne font qu’entretenir la psychose ambiante.
      Peut-être pourrait-on les soigner ces gens, au lieu d’attendre gentiment que certains meurent, Et ça, ça ne se crie pas sur les toits, c’est mal vu !

      Depuis longtemps en plus, on sait que vouloir aseptiser des locaux médicaux ou de soins, ça donne en fait un accroissement des maladies nosocomiales.

      Votre démonstration ici ne met en évidence qu’une chose c’est que la vaccination ne protège de rien !
      Par contre sur le passe sanitaire vous leur donnez du grain à moudre en relevant ce que vous appelez des « clusters » (en français, ce seraient des foyers de contamination) qui mènent directement aux restrictions diverses.
      Ce qu’il faut c’est considérer ces foyers somme toutes « normaux » (ferme-t-on habituellement les EHPAD à la moindre épidémie de grippe ou de gastro ?) et arrêter cette psychose injustifiée. Un Cancéreux en phase terminale qui décède, est-ce si exceptionnel que ça ? L’an dernier à pareille époque ils les achevaient au Rivotril pour certains!

      J'aime

  6. fraternel dit :

    ben oui sans compter la diminution de l’immunité pour les vaccinés faute d’avoir déjà fait une campagne de prévention pour renforcer les défenses immunitaires surtout que la période hivernale s’approche et que les gens vont avoir tendance à vouloir rester entre quatre murs dès que les températures baissent.
    bon sang! est ce si difficile de mettre en place une campagne de ce style déjà en les incitant à sortir?
    et les personnes très agées avec des comorbidités qui ne demandent qu’à mourir en paix et dans la dignité faut ils leur injecter un sérum qui ne leur donne peu d’espoir de continuer à pouvoir vivre plus longtemps?
    que reste t’il du bon sens paysan?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s