LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

QUAND MODERNA ET FAUCI PRESENTENT  AU PAPA DU VIRUS UN PROJET DE VACCIN  19 JOURS AVANT L’EMERGENCE OFFICIELLE  DU COVID 19 ( décembre 2019)

Le biologiste JF Lesgard communique des informations capitales qui normalement devrait faire la une de la presse d’un pays libre…

Un accord de confidentialité montre que des candidats vaccins potentiels contre le coronavirus ont été transférés de Moderna à l’Université de Caroline du Nord en 2019, dix-neuf jours avant l’émergence du prétendu virus provoquant le Covid-19 à Wuhan, en Chine.

L’accord de confidentialité indique que les fournisseurs « Moderna » aux côtés de « l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses » (NIAID) de FAUCI ont accepté de transférer « les candidats vaccins contre le coronavirus à ARNm » développés et détenus conjointement par le NIAID et Moderna aux destinataires « Le Université de Caroline du Nord à Chapel Hill’ le 12 décembre 2019.

Trouvé à la page 105 de l’accord


L’accord de transfert de matériel a été signé le 12 décembre 2019 par Ralph Baric, PhD, à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, puis signé par Jacqueline Quay, directrice des licences et du soutien à l’innovation à l’Université de Caroline du Nord le 16 décembre 2019.

Ralph BARIK c’est la mafia de la création du virus : Il sait, comme son pote Daszak, que « les coronavirus ne sont pas traitables avec les anticorps monoclonaux et vous ne pouvez pas vacciner contre eux avec un vaccin »


Toutes ces signatures ont été faites avant toute connaissance de l’émergence présumée du nouveau coronavirus. Ce n’est que le 31 décembre 2019 que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a pris connaissance d’un groupe présumé de cas de pneumonie virale à Wuhan, en Chine. Mais même à ce stade, ils n’avaient pas déterminé qu’un nouveau coronavirus présumé était à blâmer, déclarant plutôt que la pneumonie était de « cause inconnue ».

Ce n’est que le 9 janvier 2020 que l’ OMS a rapporté que les autorités chinoises avaient déterminé que l’épidémie était due à un nouveau coronavirus qui est devenu plus tard connu sous le nom de SRAS-CoV-2 avec la prétendue maladie résultante surnommée COVID-19. Alors pourquoi un candidat vaccin contre le coronavirus à ARNm développé par Moderna a-t-il été transféré à l’Université de Caroline du Nord le 12 décembre 2019 ?

Qu’est-ce que Moderna savait que nous ne savions pas ? En 2019, il n’y avait aucun coronavirus singulier constituant une menace pour l’humanité qui justifierait un vaccin, et les preuves suggèrent qu’il n’y a pas eu non plus de coronavirus singulier constituant une menace pour l’humanité en 2020 et 2021.

https://t.co/k2xzw7i3lN?amp=1