La télévision australienne dévoile en direct la plus grande escroquerie du siècle et les biologistes donnent tous les secrets de la covid

@PeterDaszak, Shi Zhengli, Anthony Fauci, tous leurs mensonges tombent les uns après les autres et la télé australienne les expose en direct avec des images inédites.

Les biologistes nous expliquent comment les MENGELE du XXI siècle ont fabriqué une vraie saloperie . De quoi frémir en sachant que VACCINS NE PRENNENT PAS EN COMPTE LES VOIES D’INFLAMMATION

LA VIDEO

https://www.infovf.com/video/tele-australienne-creve-abces-direct-fauci-daszak-zhengli–9645.html

Jean-François Lesgards@JLesgards·Notre article sur le COVID-19 dans FS: – Origine/génétique du virus – Détail des vraies voies inflammatoires du COVID – Thérapies associées dont IVM et C1-inhibiteur La protéine Spike diffuse le virus mais la protéine N est cruciale dans l’inflammation!!

 Le virus est probablement une chimère: c’est à dire qu’il contient du matériel génétique de différentes espèces. Il y’a dans la structure protéique du SARS-CoV2 un site très particulier. Ce site est appelé site de clivage de la furine ou « site furine » et il se trouve dans la fameuse protéine spike (de pointe en français) du SRAS-CoV2. La protéine spike  est responsable de l’ancrage du virus sur son récepteur l’ACE2 présent dans les voies respiratoires mais exprimé aussi dans de nombreux organes

cette protéine S est composée de 2 parties: la première, appelée S1, reconnaît la cible du virus et la seconde S2 aide le virus, une fois ancré à la cellule, à fusionner avec la membrane cellulaire. Une fois que la membrane externe du virus a fusionné avec celle de la cellule touchée, le génome viral est injecté dans la cellule, détourne sa machinerie de fabrication de protéines et la force à générer de nouveaux virus.

Le processus de fusion est lancé par le peptide de fusion marqué en jaune, mais pour qu’il s’engage dans cette action, une enzyme doit couperla protéine S afin de l’activer, à un endroit précis

Le virus n’a pas ses propres ciseaux, il utilise donc diverses enzymes de ses victimes capables de couper les protéines (protéases). La furine est l’une des plus efficaces et elle se trouve non seulement à la surface des cellules, mais également à l’intérieur.

le SARS-CoV2 a un groupement d’acides aminées très attractif pour les furines qui vont venir découper la protéine et activer l’entrée du virus. Cette concentration d’acide aminés R dans le SARS-CoV2 est tout simplement UNIQUE si on le compare aux 3000 coronavirus connus à ce jour (chez aucun des proches parents de chauve-souris ou de pangolin par exemple) même si ce type de répétition est présent dans le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), la grippe, le virus cytoMegalo humain (herpès) et virus respiratoire syncytial, la fièvre jaune, ou encore Zika et Ebola.

Quatre insertions dans la glycoprotéine de pointe (S) qui sont uniques au SRAS-CoV-2 et ne sont pas présentes dans d’autres coronavirus et ont une identité ou une similitude avec celles du VIH-1 gp120 ou du VIH-1.

Ceci est très connus des biochimistes qui sont capable de fabriquer ces séquences en laboratoire pour augmenter la virulence de virus dans ce qu’on appelle les études gain de fonction (GOF)

On rappelle ici que plus de 200 scientifiques ont demandé l’arrêt de ce type de travaux de fabrication de virus chimérique en général censés empêcher des pandémies ! Le problème, ont-ils dit, est que cela augmente la probabilité qu’une pandémie se produise lors d’un accident de laboratoire (ce qui est arrivé souvent depuis des décades!) et finalement sous la présidence de Barack Obama, le 17 octobre 2014, le gouvernement américain et le NIH (National Institutes of Health), le principal organisme du gouvernement des États-Unis responsable de la recherche biomédicale et de la santé publique ont annoncé une suspension sans précédent sur le financement de 21 études GOF impliquant des recherches sur la grippe, le MERS-CoV (Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient) et le virus du SARS (U.S. Government Gain-of-Function, 2014)

C’est étonnamment à ce moment-là que des financements du NIH et NIAID (Institut national des allergies et des maladies infectieuses) comme le financement US du célèbre Dr Fauci (directeur depuis 1984 et le sida, Ebola, Zika etc) sont dirigés vers l’Institut de Virologie de Wuhan (WIV) du Dr Zenghli Shi  qui publiait (Yang Y et al., 2015) en collaboration avec des laboratoires américains la manipulation conduite avec succès sur le génome d’un coronavirus lui permettant d’être contagieux à l’homme par la modification de la protéine spike d’accrochage à la cellule humaine*

Le Dr Ralph S Baric (Université North Carolina), spécialiste mondial des coronavirus et mentor du Dr Z Shi, le Dr Fauci (directeur du NIAID, proche des directeurs du NIH, de Bill Gates et membre de son conseil scientifique, du parti démocrate et financier des projets US-China/Wuhan) et le Dr Peter Daszac (directeur d’EcoHealth Alliance) par qui des millions de dollars $ ont transité entre le NIAID et Wuhan (WIV) sont les scientifiques les plus au fait de ces travaux et en particulier de ce qui a été fait à Wuhan depuis de longues années, avec le Dr Shi évidemment.

De plus, le Dr Peter Daszac fait partie de la « commission indépendante » mandatée pour déterminer si l’origine du virus est naturelle ou artificielle…

Le Dr Baric (présent aussi dans les premiers tests du remdésivir et dans la première publication du vaccin Moderna) travaille depuis de longues années avec le Dr Fauci, Daszac et Shi et dit dans une autre interview qu’on peut manipuler totalement le génome des coronavirus sans laisser aucune trace visible! On peut le considérer comme le meilleur chercheur au monde sur les coronavirus.

Connaître les vraies voies de l’inflammation (surtout celle du complément – syst immunitaire inné – et inhibition de la voie de la bradykinine) activées par ce virus peut permettre (et permettra très probablement) de soigner beaucoup mieux qu’avec les corticoides!!

https://t.co/JijX8DgcLm?amp=1

https://www.francesoir.fr/archive-scientifique-libre/une-vision-globale-de-la-biologie-du-sars

🏵️ Planètes360 :
https://planetes360.fr/
🏵️ France-Soir :
https://www.francesoir.fr/

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour La télévision australienne dévoile en direct la plus grande escroquerie du siècle et les biologistes donnent tous les secrets de la covid

  1. fb dit :

    Pour ceux qui sont encore septiques.
    Magnétisme intentionnellement ajouté au « vaccin » pour forcer l’ARNm à se propager – Scandal
    https://1scandal.com/magnetisme-intentionnellement-ajoute-au-vaccin-pour-forcer-larnm-a-se-propager/
    Le Dr Ruby cite une société allemande appelée Chemicell qui les vend avec l’avertissement suivant : « Les réactifs de magno-fection et tous ses composants sont développés, conçus, destinés, vendus à des fins de recherche uniquement ».

    Et voici la partie effrayante, « Ils ne doivent pas être utilisés pour le diagnostic humain ou pour tout médicament destiné aux humains. »

    J'aime

  2. geneadrey dit :

    des bombes à retardement, tous les articles que vous écrivez. Quelle époque ! Quelle époque épique !

    J'aime

  3. Ping : QUAND MODERNA ET FAUCI PRESENTENT  AU PAPA DU VIRUS UN PROJET DE VACCIN  19 JOURS AVANT L’EMERGENCE OFFICIELLE  DU COVID 19 ( décembre 2019) | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s