Dans l’hémisphère sud à l’approche de l’hiver seule l’ivermectine  combat efficacement la reprise de la pandémie, deux études démontrent que les vaccinés sont particulierement exposés aux variants et peuvent contaminer…

Les pays les plus vaccinés semblent particulièrement exposés aux variants , un article de Forbes et deux études  confirment les limites de la vaccination. Il serait peut être temps de penser à l’ivermectine..L’Argentine va entrer en hiver, les provinces qui autorisent l’ivermectine ignorent la maladie mais les autres…

Il faudra beaucoup d’habileté pour cacher plus longtemps les vérités, une dose  de vaccin ne sert à rien et face aux variants les labos vont rapidement  vendre leur troisième piquouze.

« Certains pays ayant les taux de vaccination les plus élevés sont confrontés à une augmentation des décès et des infections à Covid »  Les données sont disponibles pour Bahreïn (53%), le Chili (55%), les Maldives (57%), les Seychelles (72%) et l’Uruguay (50%).

 L’article de Forbes  donne une explication qui fera sourire : »Certains pays avec les taux de vaccination les plus élevés du monde sont également aux prises avec des flambées dévastatrices de Covid-19 et le nombre de morts le plus élevé, une tendance inquiétante qui a laissé les experts et les responsables se demander si les campagnes de vaccination réussies ont incité les gouvernements à assouplir les restrictions trop tôt et le public dans un faux sentiment de sécurité

DEUX NOUVELLES ETUDES INQUIETANTES : LES VACCINES  SERAIENT PLUS EXPOSES AUX NOUVEAUX VARIANTS  QUE LES NON VACCINES  ET DONC CONTAGIEUX

Des chercheurs de l’Université de Washington aux États-Unis ont séquencé des échantillons de 20 agents de santé qui ont contracté la Covid après avoir reçu les deux doses du vaccin Pfizer ou Moderna.

L’étude a montré que tous les 20 étaient infectés par des variantes préoccupantes qui ont entraîné des secondes vagues de Covid dans de nombreuses régions du Monde.

Les chercheurs ont ensuite comparé les échantillons prélevés dans ce groupe avec des échantillons prélevés sur 5 174 personnes non vaccinées atteintes de Covid. Alors que tous les membres du groupe vacciné avaient une variante préoccupante, seuls 67% des personnes non vaccinées en avaient. L’étude a également montré que les individus vaccinés infectés par Covid avaient des charges virales élevées, ils pouvaient donc transmettre la maladie .

L’idée dominante compréhension dominante » était que si des cas de percée vaccinale se produiraient, ils seraient bénins.

« Mais contrairement à cela, ce que nous avons vu parmi nos 20 échantillons, c’est qu’un certain nombre d’entre eux avaient en fait des charges virales assez robustes. C’était inquiétant dans le sens où il y avait définitivement assez de virus à séquencer, et potentiellement il pourrait y avoir assez de virus pour transmettre »

Une étude récente des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis a également montré que les personnes vaccinées qui avaient contracté la maladie étaient également susceptibles d’être infectées par des variantes.

Les données publiées plus tôt cette semaine ont montré qu’au 30 avril, il y avait 10 262 cas d’infection post-vaccination Quelque 555 de ces 10 000 échantillons ont été séquencés et les chercheurs ont découvert que 356 avaient été identifiés comme des variantes préoccupantes. Parmi celles-ci, plus de la moitié étaient la variante britannique, 33% l’une des deux variantes californiennes, 8% la variante brésilienne et 4% la variante sud-africaine.

Le Dr Roychoudhury a déclaré que la découverte de charges virales élevées a montré qu’il était important de surveiller les cas de percée et a souligné l’importance de la poursuite de l’auto-isolement.

https://www.telegraph.co.uk/global-health/science-and-disease/fully-vaccinated-people-catch-covid-variants-may-pass-virus/

Le précédent de la Dengue ?

Une analyse à long terme montre qu’il existe des «écarts de performance» entre les personnes déjà infectées par le virus et celles qui ne l’ont jamais contracté. Le vaccin protège effectivement les premières contre la dengue et les manifestations sévères qu’elle peut entraîner. En revanche, chez les personnes vaccinées qui n’ont aucun antécédent de dengue on constate «davantage de cas sévères de dengue» lorsqu’elles sont exposées au virus.

Dans un avis rendu en juillet 2016, le HCSP a évoqué ce risque d’une exacerbation de la dengue chez des patients dits naïfs. Ils ont alors expliqué que les analyses intermédiaires des essais de phase 3 suggéraient «un risque relatif accru d’hospitalisation pour dengue chez les enfants vaccinés les plus jeunes par rapport aux non vaccinés».

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dans l’hémisphère sud à l’approche de l’hiver seule l’ivermectine  combat efficacement la reprise de la pandémie, deux études démontrent que les vaccinés sont particulierement exposés aux variants et peuvent contaminer…

  1. Lacour dit :

    si ce que dit France Soir est vérifié, il convient d’arrêter les vaccins avec la protéine spike !
    https://www.francesoir.fr/societe-sante/nous-avons-fait-une-erreur-la-proteine-spike-est-elle-meme-toxique-et-dangereuse-pour

    J'aime

    • Eric dit :

      Avec autant d’effets secondaires graves dont des dizaines de milliers de morts, il n’est plus question de se poser la question d’arrêter ou pas ces « vaccins ».
      Il faut les arrêter de toute urgence d’autant plus qu’ils n’ont reçus que des autorisations conditionnelles et que la prévention par complémentation et les traitements fonctionnent.

      J'aime

Répondre à Eric Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s