EN INDE LES LIENS SONT ETABLIS ENTRE LE NOUVEAU VARIANT ET L’ASTRAZENECA MAIS L’OMS S’EN FOUT

LES INDIENS PEUVENT CREVER , CE QUI IMPORTE C EST DE LES EMPECHER DE SE SOIGNER 

Autrefois les étudiants en médecine apprenaient qu’il ne fallait pas vacciner en période de pandémie  sinon les contaminés vaccinés devenaient de super propagateurs et les variants se multipliaient ,nous en faisons la triste expérience .On peut suivre à la trace l’apparition des nouveaux variants  et les expériences d’Astrazeneca …

La corrélation entre la vaccination et l’apparition de la souche mutée au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et au Brésil est établie par TRIALSITE . Des flambées se sont produites dans ces trois endroits lorsque les populations fortement infectées ont été introduites au nouveau vaccin. Fin août 2020, l’essai de phase 3 d’AstraZeneca a débuté au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et au Brésil ( lien 1 ), et la mutation E484K a été détectée en Afrique du Sud en septembre 2020, au Royaume-Uni en décembre 2020 et en Le Brésil en décembre 2020.

Le 16 janvier, les vaccinations ont commencé dans le district d’Amravati. Les citoyens recevaient Covidshield, qui est la marque indienne du vaccin AstraZeneca. Cette version du produit est fabriquée par le Serum Institute of India (SII). Amravati était reconnu dans l’État par sa diligence à vacciner la population lien ]. La région présentait l’un des taux d’infection les plus élevés du pays et le programme de vaccination a atteint 18 000 personnes à Amravati avant que la variante E484K mutée ne soit détectée. Suite à cela, la région de Nagpur avait également un niveau élevé d’infections et a été introduite au nouveau vaccin lorsque le pic E484K est apparu. 

Mais que fait l’OMS ?

En dehors de l’Uttar Pradesh  et des campagnes profondes, l’Inde était depuis l’été 2020 , la terre la plus soumise à l’OMS .L’ivermectine et les traitements précoces étaient totalement interdits dans les grandes agglomérations  pour les catégories favorisées .

On le sait les premiers touchés par la nouvelle flambée furent précisément les citadins.  Gilead  fabrique et y distribue  en toute impunité des dizaines de milliers de doses de son poison, le Remdesivir. L’OMS QUI CONNAIT LES DANGERS DU PRODUIT n’a jamais émis le moindre avertissement contre l’usage d’une molécule que l’organisation interdit.

L’Inde  est le pays qui a injecté le plus de doses de vaccins au monde, devant les Etats Unis, ce qui s’est accompagné d’une flambée des cas , d’abord dans la région de Bombay puis dans le reste du pays.

L’Inde démontre pour le reste du monde la limite des vaccins  face aux variants, pire elle démontre en ce moment l’efficacité époustouflante de l’ivermectine

Le gouvernement fédéral vient de la recommander il y a moins de 15 jours et plusieurs états  vont plus loin en distribuant  les fameux kit ZIVERDO, les mêmes que l’on achète sur internet depuis le monde entier .

Première conséquence ; l’effondrement des besoins en oxygène ;

 Oxygen searches as a COVID outbreak indication Reduction from the peak day: India -47% (7 pp less) Delhi -64% (same) Uttar Pradesh -64% (11 pp less) Maharashtra -64% (1 pp less)

Deuxieme consequence: la flambée est brisée en quelques jours : La baisse des cas et des décès est un fait à Delhi. New York, avec la moitié de la population de Delhi, avait 50% de décès quotidiens en au maximum de la crise (~ 600). De plus, la variante Delhi du covid est beaucoup plus contagieuse et son système de santé est moins robuste.

Mieux il n’y a plus de saturation des lits de soins intensifs dans la capitale

Nous sommes loin de l’image catastrophique  donnée par les médias avec des documents antérieurs à la crise qui présentent des lieux traditionnels de crémation .

Very impressive pictures of mass crematories in India are going viral in the media. I do not want to downplay the total mortality in Dheli (no figures yet) – but it is important to know that these open-air crematories are a common form of burial in India. (All Pics pre covid)

https://visura.co/TobinJones42/stories/death-on-the-ganges

A GOA  distribution systématique du kit

https://t.co/IRftHsHOMf?amp=1

TROISIEME CONSEQUENCE/ inquiétude de l’OMS … Devinez pourquoi ?

Non ce ne sont pas les liens évidents entre le variant indien et la vaccination à l’Astra zeneca….

Non pour l’OMS IL FAUT ABSOLUMENT empêcher les Indiens de se soigner à l’ ivermectine

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour EN INDE LES LIENS SONT ETABLIS ENTRE LE NOUVEAU VARIANT ET L’ASTRAZENECA MAIS L’OMS S’EN FOUT

  1. Escargot dit :

    Quand on voit ceci, malgré celà on insiste pour vous faire vacciner.
    https://www.kla.tv/Coronavirus-fr/18696

    J'aime

  2. nicolasbonnal dit :

    Astra seneca anagramme de CREER SATAN. Rappelons sur le Gvt Modi est contrôlé par les GAFAM qui lui ont fait supprimer le cash (ou presque) dans des conditions dramatiques pour UN MILLIARD de pauvres gens (70% de la population).

    J'aime

  3. fraternel dit :

    le rapport établi par l’ancienne présidente du libéria est éloquent à l’encontre de l’oms
    et quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage
    de surcroit deux provinces du canada interdisent l’utilisation du vaccin astrazeneka
    bizarre nos excités de la vaccination et des plateaux télé n’en parlent pas

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s