Le nouveau monde réinvente le plan AKTION T4

Refusez d’être complices d’un assassinat de masse !

Doliprane et ritrovil le traitement choc qui permet de libérer des lits d’hôpitaux

 Il existe des moyens de soigner les plus fragiles mais ils refusent de les employer

Toutes les études détruisent la méthode Véran « prendre un doliprane puis « appelez le 15 si vous étouffez. « Pour les vieux c’est l’euthanasie garantie au ritrovil… »

Les charlatans même diplômés qui abandonnent ainsi leurs malades sont complices d’un assassinat de masse . Demain en constatant la liquidation de masse des séniors ils diront « on ne savait pas »…

Entre le mois de mars et le mois de mai dernier 13 464 doses « supplémentaires » de Rivotril ont été délivrées Cela pourrait représenter un tiers voire la moitié de tous les décès pendant la pandémie! Cette molécule est destinée à abréger les souffrances des malades de la Covid. Dans certains EPHAD le taux de contamination par le Covid-19 a été très important. Les personnes dans ces établissements sont extrêmement sensible à ce type de virus et les hôpitaux étaient saturés donc des choix dramatiques ( Rivotril) ont été fait …

https://lecourrierdesstrateges.fr/tag/grille-lata/

 Explosif ! Les petits vieux malades du coronavirus hébergés en EHPAD ne seront pas conduits aux urgences pour être intubés. Les instructions officielles de la FHF viennent de tomber. Les directeurs d’EHPAD ont reçu ce document terrible qui donne l’instruction claire et nette de ne pas « emboliser le standard téléphonique du SAMU pour des patients qui n’iront pas à l’hôpital ». Le document joute à cette catégorie les personnes âgées pour qui « l’hospitalisation ne serait pas bénéfique ». La phrase suivante lève toute ambiguïté sur le sens de ces phrases sybillines: les patients âgés dans un tel contexte épidémique, ne relèveront pas de la réanimation, ne seront ni intubés, ni ventilés. On ne peut pas être plus clair : les personnes âgées hébergées en EHPAD meurent à l’EHPAD et n’ont aucune chance d’être prises en charge à l’hôpital. La suite des instructions précisent les modalités de recours aux soins palliatifs dans les établissements. En particulier, l’association rappelle les modalités d’utilisation de la grille LATA, qui permet de pratiquer une euthanasie douce et qui ne dit pas son nom.

Le 16 octobre Véran a décidé de recommencer en autorisant à nouveau le Rivotril

https://sfar.org/espace-professionel-anesthesiste-reanimateur/outils-professionnels/boite-a-outils/fiche-de-decision-vue-dune-limitation-arret-traitements/

Les deux tiers auraient survécu si les soins avaient eu lieu dès les premiers symptomes. Trois études le confirment : vitamine D ,zinc , HCQ, azithromicyne …

Hélas oui ! Injection de Rivotril autorisée par Veran ! Dans le silence assourdissant des médias collabos !! DR Fouché -Réanimateur Aphm « L’idée de mettre du Rivotril aux gens en Ehpad c’est extrêmement choquant niveau Éthique (…) mettre un médicament qui en gros fait arrêter de respirer c’est de l’euthanasie »

Administrer du Rivotril, contre-indiqué en cas d’insuffisance respiratoire, en EHPAD à des insuffisants respiratoires n’est pas de l’euthanasie mais un crime. Classer l’hydroxychloroquine substance vénéneuse et en interdire la prescription est un crime.

 La Fédération des pharmaciens d’officine (FSPF) confirme que cette prescription désormais accessible à tout médecin vise uniquement « la prise en charge palliative des patients confrontés à un état asphyxique et ne pouvant être admis en réanimation ou pour lesquels une décision de limitation de traitements actifs a été prise ».

« La détresse respiratoire, c’est comme une noyade, c’est horrible à vivre et donne lieu à des moments d’atroce souffrance. Le Rivotril est un anxiolytique puissant de la famille du Lexomil, qui permet au patient en détresse respiratoire d’avoir un accompagnement pour enlever cette anxiété morbide.

L’euthanasie nécessite un consentement, mieux une volonté ou une décision collégiale entre personnel de santé et famille, ici on a affaire à un crime de masse.

Un précédent dans l’histoire  pour éliminer les inutiles et libérer les lits d’hôpitaux : AKTION T4

https://www.cairn.info/revue-revue-d-histoire-de-la-shoah-2013-2-page-37.htm#

Le 1er octobre 1939, Hitler signe un acte d’habilitation confidentiel stipulant que «le dirigeant du Reich Bouhler et le docteur Brandt sont chargés d’étendre les pouvoirs des médecins (…) à accorder une mort miséricordieuse aux malades qui, selon les critères humains, auront été déclarés incurables». Le document, antidaté au 1er septembre pour coïncider avec le début du conflit, légitime a posteriori les mesures prises depuis le printemps. En mai, Karl Brandt et Philipp Bouhler ont en effet formé un «Comité du Reich» pour recenser les enfants de 0 à 3 ans à éliminer : ils seront 5 000 en deux ans. Leonardo Conti, secrétaire d’Etat à la Santé, a, lui, planifié l’extermination des adultes. Au mois d’août, les services dédiés se sont installés à Berlin, sur la Potsdamer Platz, avant de déménager au 4, Tiergarten strasse, adresse qui donne à l’opération son nom : «Aktion T4». Viktor Brack, à sa tête, estime que 20 % des lits d’hôpitaux doivent être libérés dans le pays, soit 70 000 patients euthanasiés.

Il aurait été plus simple de soigner

Monique Plaza :

Renseignez-vous sur les vrais médecins, ceux qui, fidèles au serment d’Hippocrate, ne renoncent pas à soigner le covid et prennent soin de leurs patients. Évitez comme la peste les médecins qui vous abandonnent avec vos souffrances et votre angoisse, ne vous auscultent pas, se contentent de vous prescrire du Doliprane sans même prendre de vos nouvelles et vous conseillent d’appeler le 15 si vous vous asphyxiez. S’il n’y a pas de vrais médecins auprès de vous, si vous n’avez pas la chance d’habiter Marseille et de pouvoir consulter à l’IHU, renseignez-vous sur les médecins «hippocratiques» qui peuvent vous prendre en charge même à distance en télé consultation si vous tombez malade.

Si vous avez fait un PCR et qu’il est positif, n’attendez pas d’avoir des symptômes pour combattre le virus, notamment si vous avez des facteurs de risque. Au moindre symptôme, demandez au médecin de vous prescrire un bilan sanguin (notamment pour vérifier vos paramètres de coagulation) et un traitement. Le traitement préventif est fondamental pour éviter des Covid longs, des aggravations et des hospitalisations.

Les médecins peuvent prescrire, selon le profil et les symptômes des patients, divers examens et divers médicaments antiviraux et symptomatiques (Plaquénil, macrolides, Singulair, anticoagulants, corticoïdes, etc..) et même de l’oxygène à domicile.

Pierre Cohen Bacrie :

Covid-19 – Étude rétrospective prépubliée sur la nécessité de traiter précocement – en commençant au plus tôt : dès les résultats du test ou dès les premiers symptômes – les malades avant l’hospitalisation : pas grand-chose de nouveau pour les médecins, si ce n’est une révision des moyens disponibles. Tout y est, ou presque.

Zinc, hydroxychloroquine, azithromycine, doxycycline, favipiravir, colchicine, héparine, oxygène, notamment.

Sommaire :

« La covid-19 aiguë présente une grande gamme d’états cliniques, d’asymptomatique à la mort. En l’absence d’essais cliniques et de lignes directrices, avec l’augmentation des hospitalisations et de la mortalité, il est prudent de déployer un traitement pour la covid-19 basé sur des principes pathophysiologiques. Nous avons proposé un algorithme basé sur l’âge et les comorbidités qui permet à une grande partie des patients d’être surveillés et traités à la maison pendant l’auto-isolement dans le but de réduire les risques d’hospitalisation et de décès. »

Cette étude est intitulée: « Base pathophysiologique et justification du traitement en ambulatoire de patients atteints de l’infection par le Sars-Cov-2 (covid-19) en état précoce. », par Peter A. McCullough et al., co-signée par le professeur Harvey Risch, de Yale University, prépubliée le 6 août 2020 dans The American Journal of Medicine : https://cutt.ly/-mcg

Titre en anglais: « Pathophysiological Basis and Rationale for Early Outpatient Treatment of SARS-CoV-2 (COVID-19) Infection » Référence : DOI:https://doi.org/10.1016/j.amjmed.2020.07.003

Vidéo sur You Tube, qui l’a remise en ligne, après avoir changé sa décision de la retirer: Ambulatory Treatment of COVID-19. Peter McCullough, MD https://cutt.ly/-cmc

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le nouveau monde réinvente le plan AKTION T4

  1. Daniel dit :

    J’aimerai comprendre comment les Elus les plus à Gauche peuvent laisser cette affaire sous silence .

    J'aime

  2. Ping : LES DECODEURS DU MONDE SONT DES MENTEURS | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s